Marine Nationale / Archives

Un groupe de pirates informatiques russophones a visé la chaîne d’alimentation en carburant de la Marine nationale

D’habitude, le gouvernement français est très prudent quand il s’agit d’attribuer officiellement l’origine des attaques informatiques ayant ciblé les services de l’État. Directeur de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information [ANSSI], Guillaume Poupard en avait donné les raisons lors d’une audition au Sénat. « La question de l’attribution des attaques est le grand problème

La frégate française Aconit a mené un exercice avec un navire de la marine turque

Les relations entre la France et la Turquie sont toujours compliquées. Si, par le passé, elles furent excellentes [avec l’alliance nouée par le roi François Ier avec l’Empire ottoman de Soliman le Magnifique ou encore la francophilie des élites turques], elles sont aujourd’hui marquées par des tensions liées aux réticences françaises face à la candidature

La piraterie maritime prend de l’ampleur dans le golfe de Guinée

En 2017, le nombre d’actes de piraterie maritime avait atteint son plus bas niveau depuis 22 ans, avec « seulement » 180 attaques de navires constatées. Dans son rapport publié en janvier 2018, le Bureau maritime international [BMI] avait souligné que deux régions étaient plus particulièrement concernées par ce phénomène : l’Asie du Sud-Est (notamment les Philippines,

Ne dites plus « Bâtiment de projection et de commandement » mais « porte-hélicoptères amphibie »

Depuis le début des années 2000, on a l’habitude de dire que le « Mistral » est un « Bâtiment de projection et de commandement » ou BPC. Eh bien il faudra s’y faire : désormais, les trois navires de ce type actuellement en service au sein de la Marine nationale seront désormais désignés par l’appellation « Porte-hélicoptères amphibie » [ou

Le contrat de développement et d’intégration du Rafale F4 a été notifié

En mars 2017, lors d’une réunion du comité ministériel des investissements, Jean-Yves Le Drian, alors ministre de la Défense, avait donné le feu vert à la mise au point de la version F4 du Rafale. Restait alors à notifier le contrat pour lancer ce projet. Ce qui a été fait ce 14 janvier. En effet,

Marine nationale : La Flottille 11F sera la première unité à être dotée de Rafale portés au standard F3R

Le 31 octobre 2018, la Direction générale de l’armement a prononcé la qualification de la version F3R du Rafale, soit le dernier standard de l’avion développé par Dassault Aviation. Et d’annoncer que quatre appareils ainsi modernisés allaient être livrés à la Marine nationale et à l’armée de l’Air d’ici la fin de l’année afin de

Tokyo souhaite que le porte-avions Charles de Gaulle fasse une escale au Japon

En décembre, les États-Unis ont décidé de sanctionner trois dirigeants nord-coréens, dont Choe Ryong Hae, l’un des plus hauts responsables de Kim Jong-un, le maître de Pyongyang. « Les violations des droits humains en Corée du Nord demeurent parmi les pires au monde et incluent meurtres extrajudiciaires, travail forcé, torture, détention arbitraire prolongée, viols, avortements forcés

La Marine nationale songerait à prolonger un second sous-marin nucléaire d’attaque de type Rubis

En raison du retard pris dans la construction du Suffren, le premier des six nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque [SNA] de la classe Barracuda attendus par la Force océanique stratégique [Fost], la Marine nationale a dû se résoudre à prolonger la carrière opérationnelle du SNA Rubis, en service depuis 1983. Ce qui a donc supposé de

La Marine nationale a reçu un second drone aérien S-100 Camcopter pour le BPC Dixmude

En attendant le SDAM [Système de drone aérien de la Marine], dont l’étude a été confiée à Naval Group et à Airbus Helicopters, la Marine nationale a reçu son second drone tactique S-100 Camcopter, dans le cadre du marché « nouvelles capacités opérationnelles » [NCO] sur BPC [Bâtiment de projection et de commandement]. Selon un communiqué de

La mise au point du futur Système de Drone Aérien pour la Marine a franchi une étape importante

Fin décembre 2018, la Direction générale de l’armement [DGA] a confié à Airbus Helicopters et Naval Group un contrant visant à préparer la « future capacité des drones tactiques à décollage vertical des navires de la Marine nationale », avec l’objectif d’entamer les essais en vol d’un démonstrateur depuis une frégate d’ici 2021. En outre, Thales et