CEMA / Archives

Pour le chef d’état-major des armées, l’autonomie stratégique de l’Union européenne est une « urgence »

Deux semaines après la discours du président Macron lors de la Conférence des ambassadeurs, au cours duquel il a estimé que l’Europe ne pouvait « plus remettre sa sécurité aux seuls États-Unis », la ministre des Armées, Florence Parly a assuré, si l’on peut dire, le service après-vente lors de ses récentes interventions. « L’Europe de la Défense,

Le général Lecointre veut un système de retraite plus « équitable » pour les militaires sous contrat

Contrairement à une idée visiblement largement répandue, l’on ne cotise pas pour assurer ses vieux jours, comme cela serait le cas dans le cadre d’un système par de retraite par capitalisation, mais pour financer les pensions de ceux qui sont déjà à la retraite. C’est en effet le principe du système par « répartition », dont l’équilibre

Syrie : Les enjeux de la bataille annoncée d’Idleb

Contrôlée par une insurrection syrienne dominée par la coalition jihadiste Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-Front al-Nosra, autrefois lié à al-Qaïda) et l’influent groupe Jaich al-Ahrar, la province d’Idleb est maintenant un objectif prioritaire pour Damas et Moscou. Et la bataille qui s’annonce se joue déjà sur les terrains médiatique et diplomatique. 1- Un enjeu militaire

Le général Lecointre veut redonner des prérogatives à tous les niveaux de la hiérarchie militaire

Le chef d’état-major des armées (CEMA), le général François Lecointre, s’est déjà montré très critique à l’égard des réformes successives qui ont bouleversé non seulement l’organisation du ministère des Armées mais aussi les modes de fonctionnement des forces opérationnelles et des unités de soutien. Ainsi, pour ne prendre qu’un seul exemple, le principe « un chef,

Pour le général Lecointre, « La France se doit d’assumer son leadership opérationnel en Europe »

Lors de la Conférence des ambassadeurs, la semaine passée, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, ne s’est guère montré optimiste quant à l’évolution des affaires du monde. « Nous vivons dans une période de tension et de conflictualité » avec une « rupture » sur le plan de la sécurité, « se manifestant par la multiplication des crises

Général Lecointre : Malgré l’effort de défense prévu, la France aura toujours une « armée des dividendes de la paix » en 2025

Après plus de deux décennies de coupes budgétaires, de déflation d’effectifs ou encore de réductions capacitaires, il ne faut guère se faire d’illusions : la Loi de programmation militaire 2019-25, promulguée le 13 juillet par le président Macron, même si elle prévoit un effort financier important de 197,8 milliards d’euros d’ici 2023, ne fera pas

Il faudra trouver au moins 575 millions d’euros pour financer le surcoût des opérations extérieures et intérieures

1,364 milliard d’euros : telle est l’estimation du coût total des opérations extérieures [OPEX] et des missions intérieures [MISSINT] pour 2018, donnée par le général François Lecointre, le chef d’état-major des armées [CEMA], lors d’une audition, en juillet, à l’Assemblée nationale, dont le compte-rendu vient d’être rendu public. Or, la Loi de finances 2018 avait

Pour le général Lecointre, les armées devront patienter au moins deux ans pour voir les effets de la hausse de leur budget

D’ici le 14-Juillet, le président Macron aura promulgué la Loi de programmation militaire 2019-25, qui prévoit d’allouer aux armées 295 milliards d’euros et de doter ces dernière d’un budget moyen de 39,6 milliards pour les cinq prochaines années (contre 34,2 milliards en 2018). Et il ne sera pas question de revenir sur cet effort. Dans

Opération Hamilton : Deux frégates françaises auraient été gênées par des navires russes au moment de lancer leurs missiles

Invité par la chaîne CNEWS, ce 4 mai, le général François Lecointre, chef d’état-major des armées (CEMA), n’a pas échappé à une question sur les éventuels « dysfonctionnements » qui auraient empêché deux frégates multimissions (FREMM) Aquitaine et Auvergne de lancer leurs missiles de croisière navals (MdCN) lors de l’opération Hamilton. Pour rappel, menée dans la nuit

Général Lecointre : L’État islamique est une « hydre » qu’il faudra surveiller en « permanence » pour éviter son retour

Bien qu’ayant perdu la ville de Syrte, dont elle s’était assuré le contrôle en 2015, la branche libyenne de l’État islamique (EI ou Daesh) n’a pas encore été éradiquée. Loin de là même puisqu’elle a revendiqué, le 3 mai, un attentat suicide qui, commis contre le siège de la Haute commission électorale (HNEC), à Tripoli,