Prolifération/ Archives

« A priori », la menace des missiles nord-coréens ne concerne pas directement l’Europe

« L’Europe comme les Etats-Unis sont certainement à la portée de ces tirs », avait commenté Florence Parly, la ministre des Armées, peu après l’essai d’un missile balistique intercontinental nord-coréen de type Hwasong-15, en novembre. « Comment ne pas être inquiète dans le monde dans lequel nous vivons », avait-elle continué. Et d’ajouter : « Les menaces se sont exprimées

L’Iran dit avoir testé le Khorramshahr, un nouveau missile balistique d’une portée de 2.000 km

Lors de l’Assemblée générale des Nations unies, cette semaine, le président américain, Donald Trump, s’est montré très offensive à l’égard de la République islamique d’Iran, qu’il a qualifiée de « dictature corrompue sous le marque de la religion », de « régime meurtrier » soutenant le terrorisme de l’Irak au Yémen ainsi que Damas et le Hezbollah au Liban.

Un missile balistique nord-coréen a encore survolé le Japon

Que va bien pouvoir dire Shinzo Abe, le Premier ministre japonais? Après le survol, en août, de l’île nippone d’Hokkaïdo par un missile balistique nord-coréen, il avait parlé d’un tir « inacceptable », qualifié de « menace grave et sans précédent ». Dans la foulée, M. Abe a défendu la nécessité, pour son pays, d’augmenter les dépenses militaires et

Quelles sont les options face à l’arme nucléaire nord-coréenne?

Dans le film « Le Crabe Tambour », de Pierre Schoendoerffer, le commandant (interprété par Jean Rochefort) estime que « le choix de l’homme n’est pas entre ce qu’il croit le bien et le mal, mais entre un bien et un autre bien ». Que dirait-il dans le cas de la Corée du Nord, pour lequel aucune option ne

Une usine ukrainienne soupçonnée d’avoir aidé la Corée du Nord dans le domaine des missiles

Le renforcement des sanctions voté par le Conseil de sécurité des Nations unies, l’attitude de Pékin et probablement les propos fermes tenus par le président Trump ont visiblement eu leur effet : le leader nord-coréen, Kim Jong-Un, a dit renoncer, du moins pour le moment, à son projet d’envoyer 4 missiles en direction des bases

Les essais de missiles balistiques nord-coréens sont un danger pour le trafic aérien et maritime

Le 28 juillet, le vol 293 d’Air France assurant la liaison entre Tokyo et Paris avec un Boeing B-777 se trouvait à une centaine de kilomètres de la zone où le missile balistique intercontinental (ICBM) Hwasong-14 nord-coréen s’est abîmé, en mer du Japon. On n’ose imaginer ce qui se serait produit s’il avait décollé un

La Corée du Nord ne maîtriserait pas encore totalement la technologie des missiles intercontinentaux

La Corée du Nord a présenté son second tir d’un missile balistique intercontinental Hwasong-14 comme étant un succès. Et, au vu des données relatives au vol de cet engin, il est difficile de dire le contraire dans la mesure où il est allé plus haut et plus loin que celui lancé le 4 juillet dernier.

Missile intercontinental nord-coréen : Le président Trump « ne permettra plus » l’inaction de la Chine

À chaque nouveau tir de missile nord-coréen, il n’y a qu’une seule chose qui change : la portée de l’engin lancé. Pour le reste, les déclarations des uns et des autres, ainsi que leurs réactions, sont toujours les mêmes. Et cela traduit par une impuissance certaine face au problème que pose la Corée du Nord.

Séoul et Washington discutent d’options militaires après le nouveau tir d’un missile intercontinental nord-coréen

Après chaque tir de missile ou essai nucléaire réalisté par la Corée du Nord, le scénario est toujours le même : ses voisins et les pays occidentaux réagissent et demandent des sanctions au Conseil de sécurité des Nations unies, la Corée du Sud et les États-Unis font une démonstration de force en envoyant des bombardiers

La Corée du Nord affirme avoir testé avec succès un missile intercontinental

« La patience stratégique avec le régime nord-coréen est terminée. Honnêtement, la patience est terminée », a déclaré le président américain, Donald Trump, le 30 juin, alors qu’il se trouvait aux cotés de son homologue sud-coréen, Moon Jae-In, dans le jardin de la Maison Blanche. La veille, Washington avait annoncé des sanctions contre une banque chinoise (Bank