Points chauds/ Archives

Mossoul : Une contre-attaque de Daesh a été repoussée par les forces irakiennes

Dans la journée du 25 juin, le lieutenant-colonel Salam al-Obeidi, de l’Iraqi Counter Terrorism Service (ICTS), a assuré que plus des deux tiers de la vieille ville de Mossoul (la medina) avaient été libérée de la présence de l’État islamique (EI ou Daesh). Et de préciser qu’il restait encore « moins d’un kilomètre carré à reprendre »

La Russie met la pression sur la Norvège en raison de la présence militaire américaine sur son sol

Le 15 juin, le président russe, Vladimir Poutine, a évoqué la présence de sous-marins nucléaires américains au nord de la Norvège et appelé à suivre « la situation près des côtes de l’Arctique », avant d’estimer que la Russie devrait y installer un « système d’alerte aux missiles ». De son côté, le Pentagone a refusé de commenté les

L’administration Trump approuve la vente de 22 drones MQ-9B « Guardian » à l’Inde

Alors que le Premier ministre indien, Narendra Modi, effectue actuellement une visite officielle à Washington, où il doit rencontrer le président Trump, le département d’État a approuvé la vente potentielle de 22 drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9B « Guardian », une version non armée du MQ-9 Reaper conçue pour la surveillance maritime. Le montant total

Le Tchad menace de revoir ses engagements dans les opérations militaires menées en Afrique

Force multinationale mixte pour combattre le groupe jihadiste nigérian Boko Haram, Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINISMA) et bientôt la Force conjointe du G5 Sahel… L’armée tchadienne est actuellement très sollicitée. Sans doute trop pour le président tchadien Idriss Déby Itno, pour qui cette situation n’est pas tenable au

La coalition anti-jihadiste confirme la mort du responsable des finances de l’État islamique

Depuis plusieurs jours, la rumeur de sa mort circulait sur les réseaux sociaux. Et elle vient d’être confirmée par la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis. Par un communiqué diffusé le 23 juin, cette dernière a en effet affirmé avoir éliminé Fawaz Joubair al-Rawi, un important responsable financier de l’État islamique (EI ou Daesh), par

Irak : Un tireur d’élite canadien a fait mouche sur un jihadiste à 3.540 mètres de distance

Les tabloïds anglais sont friands de ces histoires de snipers qui font mouche à des distances incroyables. Seulement, il est compliqué d’en faire la part des choses étant donné que les sources à l’origine de ces articles sont anonymes et que les autorités militaires britanniques ne font jamais de commentaires. Cela étant, The Globe and

Les tenues de combat de l’armée afghane ont été choisies parce qu’un ministre les trouvait « jolies »

Le couturier Jean-Paul Gaultier a sans doute dû rater une belle affaire en ne s’intéressant pas au marché des tenues de combat de l’armée nationale afghane (ANA). C’est du moins ce que l’on peut penser après les dernières révélations de John Sopko, l’inspecteur général du service américain chargé de surveiller les efforts pour la reconstruction

L’Australie va engager deux avions de renseignement aux Philippines pour lutter contre l’EI

Cela fait maintenant un mois que l’armée philippine combat des centaines de jihadistes des groupes Abu Sayyaf et Maute, liés à l’État islamique (EI), à Marawi, ville située sur l’île méridionale de Mindanao. Les combattants de ces organisations jihadistes, dont certains viennent de l’étranger, selon Manille, opposent une résistance acharnée, ce qui n’était pas le

Mossoul : L’État islamique a fait sauter la mosquée où il avait proclamé son « califat »

Responsable de l’Iraqi Counter Terrorism Service (ICTS), les forces d’élite irakiennes à la pointe du combat contre l’État islamique (EI ou Daesh), le général Abdulwahab al-Saadi a livré une vision prémonitoire, il y a quelques jours, peu avant un nouvel assaut contre le quartier historique de Mossoul, où quelques centaines de jihadistes opposent toujours une

Syrie : Le président Macron affirme que le départ de Bachar el-Assad n’est plus une priorité pour la France

Il y a encore quelques semaines, pour la France, il ne pouvait pas y avoir de transition politique en Syrie si le président Bachar el-Assad faisait partie de l’équation. En août 2015, le président Hollande avait fixé les conditions pour tenter de mettre un terme à la guerre civile syrienne tout en combattant les organisations