Histoire militaire/ Archives

L’armée française a-t-elle cherché à cacher ses pertes subies le jour de l’armistice du 11-Novembre 1918?

En cette semaine de commémoration du centenaire de la fin de la Grande Guerre, la presse dans son ensemble a publié plusieurs articles assurant que le dernier combattant français tué au combat aura été le soldat de 1ere classe Augustin Trébuchon. Cet agent de liaison du 415e Régiment d’Infanterie [RI] aurait été tué le 11

Ceux de 14 – Max Mader, un héros français de la Grande Guerre d’origine… allemande

En ce début d’août 1914, les ressortissants allemands engagés au sein de la Légion étrangère se trouvèrent devant un cas de conscience : prendre les armes contre le pays qui les avait vu naître ou pour celui qu’ils avaient choisi de servir? L’écrivain Ernst Jünger, qui relatera, en 1936, son expérience de légionnaire dans « Jeux

M. Macron : « Le maréchal Pétain a été, pendant la Première Guerre Mondiale, aussi, un grand soldat »

Selon un programme des commérations du centième anniversaire de l’armistice du 11 Novembre, publié par la commission du Centenaire en septembre dernier, il était question d’une cérémonie organisée aux Invalides pour saluer la mémoire des huit maréchaux de la Première Guerre Mondiale, dont fait partie le maréchal Philippe Pétain. Et comme la présence du président

M. Macron souhaite que « l’armée victorieuse » de la Grande Guerre soit honorée au Panthéon

La commémoration, le 11 novembre prochain, du centenaire de l’armistice ayant mis fin aux combats de la Grande Guerre, a pu donner lieu à quelques polémiques, notamment sur le sens que l’Élysée entendrait donner à ces cérémonies. À en croire les propos tenus dans l’entourage présidentiel, il ne serait pas question de « célébrer la victoire »

11-Novembre : Mme Parly assure que l’état-major « n’a jamais imaginé rendre un hommage au maréchal Pétain »

Depuis quelques jours, une polémique prend de l’ampleur au sujet des commémorations du centenaire de l’armistice ayant mis fin aux combats de la Grande Guerre, le 11 novembre prochain. En cause, des propos de l’entourage du président Macron, selon lesquels ce dernier ne souhaiterait pas une cérémonie « trop militaire ». Ce qui s’est traduit, dans certaines

Guerre d’Indochine : 21 aviateurs et parachutistes morts pour la France vont être inhumés au mémorial de Fréjus

La secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, se rendra à Fréjus, le 15 octobre prochain, pour présider une cérémonie d’hommage un peu particulière car il s’agira d’inhumer 21 militaires « morts pour la France » il y a près de 70 ans, durant la Guerre d’Indochine. Jusqu’alors enterrés à Tung San, au Vietnam,

Il y a cent ans, la cavalerie française remportait une victoire décisive à Usküb, après un audacieux raid à cheval

Septembre 1918. Sous le commandement du généralissime Foch, le forces alliées, renforcées par l’arrivée du contingent américain, ont repris l’initiative après avoir tenu le choc lors de l’offensive générale allemande lancée sur le front occidental, au printemps, par le général Ludendorff. Elles donnent des coups de boutoir contre la ligne Hindenburg et progressent selon trois

Décès de l’amiral François Flohic, l’ancien aide de camp du général de Gaulle

Aide de camp du général de Gaulle, il l’avait accompagné quasiment jusqu’au bout, même lors du voyage de l’ex-chef de la France Libre en Irlande, après son départ de l’Élysée, en 1969. Selon Le Point, le vice-amiral François Flohic nous a quittés, le 5 septembre, alors qu’il venait d’avoir 98 ans. Né le 2 août

L’épave a priori complète d’un bombardier américain B-17G repérée en mer du Nord

Mines, munitions immergées, épaves de sous-marins, de navires de surface et d’avions… Les fonds mer du Nord témoignent de l’intensité des combats ayant eu lieu au cours des deux guerres mondiales. Ainsi, durant l’été 2017, un submersible allemand Unterseeboot type UB II de 324 tonnes, porté disparu depuis près d’un siècles avec ses 23 membres

Le ministère des Armées met en ligne une base documentaire contenant 600.000 noms de Résistants

Après avoir indexé les fiches de 1,4 million de soldats français morts pour la France au cours de la Grande Guerre pour alimenter le site « Mémoire des Hommes », la Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives du ministère des Armées vient de mettre en ligne un nouveau fonds documentaire permettant cette fois d’accéder