Somalie / Archives

Nouveaux raids américains contre les jihadistes somaliens

Les États-Unis gardent toujours un oeil sur les milices shebab somaliennes, liées à al-Qaïda. Au cours de ces dernières années, plusieurs raids ciblés américains ont ainsi permis d’éliminer plusieurs de leurs cadres les plus en vue, à commencer par Ahmed Abdi Godane, leur chef. Pour autant, ces éliminations ciblées n’ont pas amoindri la capacité de

Une frégate australienne a intercepté une importante cargaison d’armes sans doute destinée à la Somalie

Engagée au sein de la Force opérationnelle combinée 150 (ou CTF-150), créée en 2002 pour mener des opérations anti-terroristes et lutter contre les trafics, la frégate australienne HMAS Darwin a eu le flair d’intercepter, à 170 milles (313 km) au large d’Oman, le 6 mars, un bateau de pêche qui naviguait vers les côtes somaliennes.

Un raid américain élimine plus de 150 jihadistes en Somalie

Avec l’élimination, en septembre 2014, de leur chef, Ahmed Abdi Godane, ainsi que celle de plusieurs de leurs cadres de haut-rang, la perte de leurs derniers bastion face à la force de l’Union africaine en Somalie (AMISOM), et les divisions dans leurs rangs, l’on pouvait espérer que les milices shebab, liées à al-Qaïda, allaient être

Vers un retour de la piraterie maritime au large de la Somalie?

Au moins trois facteurs ont favorisé l’essor de la piraterie au large des côtes somaliennes et dans l’océan Indien à partir du milieu des années 2000 : l’absence d’État en Somalie, qui a empêché d’apporter une réponse à cette forme de criminalité, l’existence d’une voie maritime particulièrement fréquentée et la surpêche dans cette partie du

La Force de l’Union africaine en Somalie a subi de lourdes pertes lors d’une attaque jihadiste

Les milices Shebab, liées à al-Qaïda, ont connu de sérieux revers au cours de ces derniers mois, avec la perte, notamment, de plusieurs de leurs cadres, dont leur chef, Ahmed Abdi « Godane » et de leurs derniers fiefs. Et cela grâce aux frappes aériennes américaines et à l’action de la Force de l’Union africaine en Somalie

Un patrouilleur colombien intégré à la force européenne anti-piraterie Atalante

La piraterie maritime au large des côtés somaliennes et dans le golfe d’Aden a été considérablement réduite au cours de ces dernières années, grâce notamment à la présence de gardes armés à bord des navires civils et au déploiement dans la région de forces navales, comme celle de l’Union européenne, appelée EUNAVFOR Atalante (ou Atalanta).

Les jihadistes somaliens perdent deux de leurs fiefs

L’organisation des shebab somaliens, liées à al-Qaïda, a subi de sérieux revers au cours de ces derniers mois, en perdant notamment son chef, Ahmed Abdi « Godane » ainsi que plusieurs de ses cadres. Tous ont été visés par des frappes aériennes américaines, effectuées au moyen de drones. En outre, sous la pression de l’AMISOM, la force

Le patrouilleur « l’Adroit » a porté assistance à un boutre iranien

Le patrouilleur hauturier L’Adroit, mis à la disposition de la Marine nationale par son constructeur, DCNS, a terminé sa mission pour le compte de l’opération anti-piraterie Atalante, conduite par l’Union européenne dans le golfe d’Aden, le 28 avril dernier. L’activité des pirates somaliens étant désormais quasiment nulle (d’après les chiffres du Bureau Maritime International), le

L’aviation kényane a bombardé deux camps jihadistes en Somalie

Après l’attaque du campus de l’Université de Garissa qui a fait 148 tués, le 2 avril, les Forces de défense du Kenya (KDF) ont bombardé, le 5 avril, deux camps appartenant aux milices shebab, liées à al-Qaïda, et situés dans la région frontalière de Gedo, en Somalie. Des avions F-5 Tiger ont été engagés dans

Les jihadistes somaliens font un carnage à l’Université de Garissa, au Kenya

À nouveau, les jihadistes somaliens des milices shebab, liées à al-Qaïda, s’en sont pris au Kenya en lançant, le 2 avril,  un assaut particulièrement meurtrier contre le campus de l’Université de Garissa, située à environ 150 kilomètres de la frontière avec la Somalie. Peu après le début de l’attaque, le porte-parole des shebab, Cheikh Ali