Méditerranée orientale / Archives

Finalement, l’avion militaire russe disparu aurait été touché par un missile syrien; Moscou tient Israël pour responsable

Après avoir affirmé que la frégate multimissions [FREMM] « Auvergne » avait tiré des missiles au moment de la disparition d’un de ses avions de renseignement Iliouchine Il-20 à 35 km des côtes syriennes [ce que Paris a tout de suite nié, ndlr], le ministère russe de la Défense met maintenant en cause l’aviation israélienne qui, au

La Turquie va renforcer sa présence militaire dans le nord de Chypre

En 1974, en réaction d’un coup de force ayant eu pour objectif le rattachement de Chypre à la Grèce (« l’Élosis »), sur fonds de tensions communautaires entre Grecs et Turcs, Ankara lança une opération militaire afin d’occuper le nord de l’île et de créer la « République turque de Chypre nord » [RTCN], dont l’existence est seulement reconnue

La Russie déploie une importante force navale au large de la Syrie, en vue de l’offensive attendue à Idleb

Il y a comme un air de déjà-vu. En mars dernier, le chef d’état-major russe, le général Valery Gerasimov avait dit disposer « d »informations fiables » selon lesquelles « les rebelles syriens se préparaient à mettre en scène l’utilisation par les troupes gouvernementales d’armes chimiques contre la population civile. » Et, quelques semaines plus tard, le quartier de Douma,

Opération Hamilton : Deux frégates françaises auraient été gênées par des navires russes au moment de lancer leurs missiles

Invité par la chaîne CNEWS, ce 4 mai, le général François Lecointre, chef d’état-major des armées (CEMA), n’a pas échappé à une question sur les éventuels « dysfonctionnements » qui auraient empêché deux frégates multimissions (FREMM) Aquitaine et Auvergne de lancer leurs missiles de croisière navals (MdCN) lors de l’opération Hamilton. Pour rappel, menée dans la nuit

Des avions russes ont survolé des navires français au moins à 8 reprises depuis l’été 2017

Lors de son audition par la commission sénatoriale des Affaires étrangères et des Forces armées, le 11 avril dernier, le chef d’état-major de la Marine nationale (CEMM), l’amiral Christophe Prazuck, a été interrogé sur l’incident qui, ayant eu lieu quelques jours plus tôt, avait impliqué la frégate multimissions (FREMM) Aquitaine et un avion de combat

Opération Hamilton : L’envoi du destroyer américain USS Donald Cook au large de la Syrie a-t-il été un leurre?

Le 13 avril dernier, soit quelques heures avant le lancement de l’opération Hamilton, menée par les forces françaises, américaines et britanniques contre le programme chimique syrien, l’US Navy disposait, en Méditerranée orientale, de deux destroyers lance-missiles, à savoir les USS Donald Cook et USS Winston Churchill. Il était difficile d’ignorer la présence de ces deux

Syrie : Les navires de guerre russes ont presque tous quitté la base navale de Tartous

Après que le président Trump a annoncé des frappes imminentes contre le régime syrien en réponse à l’attaque chimique présumée de Douma, Washington a donné le sentiment de chercher à calmer le jeu, d’autant plus que Moscou a agité le spectre d’une possible guerre entre les États-Unis et la Russie (proche alliée de la Syrie).

Le porte-avions Charles de Gaulle a commencé ses opérations contre l’EI

Pour son troisième déploiement en deux ans, le porte-avions Charles de Gaulle a commencé, ce 30 septembre, ses opérations contre l’État islamique (EI ou Daesh). Au moins 8 des 24 Rafale M de son groupe aérien embarqué (GAé) ont en effet été catapultés depuis son pont d’envol pour des missions qui n’ont pas été précisées

Chammal : La mission du porte-avions Charles de Gaulle devrait être très courte

  Peu après l’attentat de Nice, commis le 14-Juillet, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, était invité à faire le point sur les opérations en cours devant les députés et les sénateurs des commissions parlementaires concernées. Le compte-rendu de cette audition vient d’être publié [.pdf], deux mois après avoir eu lieu. Cela étant,

Syrie : Les capacités militaires russes restent importantes

Suite à l’annonce de la décision de Vladimir Poutine de retirer le gros des troupes russes de Syrie, entre 8 et 10 bombardiers tactiques, dont des Su-34 « Fullback » ont rejoint leurs bases en Russie. Pour autant, d’après le colonel Steve Warren, le porte-parole de la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) dirigée par les États-Unis,