DGA / Archives

La version définitive « appui-destruction » de l’hélicoptère Tigre HAD qualifiée par la DGA

La Direction générale de l’armement (DGA) a annoncé, ce 27 novembre, avoir prononcé la qualification « finale » de la version définitive appui-destruction (HAD), dite block 2, de l’hélicoptère d’attaque Tigre. « Cette qualification marque la fin des développements de la nouvelle version du Tigre. Elle ouvre la voie à la réception par la DGA des appareils de

La Direction générale de l’armement distingue 3 chercheurs

Les médias ne parlent que très rarement des trains qui arrivent à l’heure. Et l’accumulation de d’informations énervantes, quand elles ne sont pas dramatiques, n’incite pas l’optimisme. Cela étant, il y a un petit truc pour éviter de céder à la morosité ambiante : lire une revue scientifique. Tout simplement parce que les nouvelles qui

Des sénateurs réservés au sujet du futur drone tactique de l’armée de Terre

En 2011, la commission des Affaires étrangères et des Forces armées du Sénat avait exprimé son hostilité au projet du ministère de la Défense d’acquérir des drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) israéliens Heron TP, francisés par Dassault Aviation, pour soutenir l’achat du MQ-9 Reaper du constructeur américain General Atomics. Finalement, les sénateurs eurent gain

Les études industrielles pour le futur drone aérien de combat franco-britannique sont lancées

Lors du sommet de Brize-Norton, en janvier, le Royaume-Uni et la France avaient pris l’engagement de développer en commun un drone aérien de combat. Ce projet, appelé  Système de Combat Aérien Futur (SCAF), avait fait l’objet d’une lettre d’intention signée en 2012 par les deux pays, avec des études préliminaires confiées à BAE Systems et

Les industriels de l’armement et les états-majors ne communiquent pas assez, d’après le général de Villiers

La semaine dernière, l’on apprenait que la version F3.4+ du Rafale avait été évaluée à Istres par l’équipe intégrée d’essais en vol (EIEV) et celle de marque du Rafale du Centre du centre d’expériences aériennes militaires (CEAM) de Mont-de-Marsan. À cette occasion, l’armée de l’Air précisait que cette nouvelle version traduisait « l’amélioration continue du système

L’École Polytechnique restera-t-elle sous la tutelle du ministère de la Défense?

Le 1er décembre prochain, Mme l’ingénieur général hors classe de l’armement Caroline Laurent, diplômée de l’École Polytechnique prendra les rênes de la stratégie de la Direction générale de l’armement (DGA), après avoir dirigé une équipe de 450 personnes pour conduire les opérations et les études amont relatives à la maîtrise de l’Information, aux capteurs spatiaux

La Direction générale de l’armement présente trois innovations dans le domaine naval

À l’occasion de l’ouverture du salon Euronaval, la Direction générale de l’armement (DGA) a communiqué sur 3 innovations récentes, pouvant avoir des applications aussi bien civiles que militaires, dont deux ont été financées dans le cadre du dispositif RAPID (Régime d’appui pour l’innovation duale), doté d’une enveloppe annuelle d’une cinquantaine de millions d’euros. La première

La version F3.4+ du Rafale évaluée à Istres

Au début de cette année, le contrat portant sur le standard F3R du Rafale, lequel prévoit, à l’horizon 2018, l’intégration du missile longue portée Meteor et de la nacelle de désignation laser PDL NG ainsi que des améliorations concernant les systèmes d’armes, de navigation et guerre électronique a été signé par le ministre de la

Dernier tir de qualification réussi pour le Missile de croisière naval

Le missile de croisière naval (MdCN ou Scalp naval) pourra bientôt être livré à la Marine nationale, qui le destine à armer, dans un premier temps, ses frégates multimissions (FREMM), puis, par le suite, ses sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) de type Barracuda. En effet, la Direction générale de l’armement (DGA) a indiqué avoir réalisé avec

Le délégué général pour l’armement donne quelques précisions sur les « sociétés de projet »

Pour 2015, il est acquis que les recettes exceptionnelles (REX) telles que prévues par la Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019 ne seront pas au rendez-vous dans les délais attendus. Il était en effet question de reverser au budget du ministère de la Défense le produit de la vente de fréquences 700 MHZ. Or, pour