DGA / Archives

La Direction générale de l’armement réceptionne le premier Rafale M F1 porté au standard F3

Les 10 premiers Rafale M livrés à la Marine nationale, en 2001, avaient été livrés au standard F1. Autrement dit, n’ayant qu’une capacité de défense aérienne, il ne s’agissait pas d’avions multirôles, comme le sont ceux qui, par la suite, entrèrent en service au sein de l’armée de l’Air et de l’aéronautique navale. Avec l’arrivée

La DGA a réceptionné une nouvelle version du VBCI

L’an passé, la Direction générale de l’armement (DGA) avait confier à Nexter un contrat visant à modifier 48 Véhicules Blindés de Combat d’Infanterie (VBCI) afin d’améliorer la protection des combattants. L’opération alors envisagée consistait à ajouter des kits de surblindage contre les mines et les engins explosifs improvisés (IED) ainsi qu’un système de protection active.

Thales va préparer la prochaine génération de radars à antenne active

Le premier Rafale équipé d’un RBE2 AESA (Radar à balayage électronique 2 plans / Active Electronically Scanned Array), c’est à dire d’un radar à antenne active, a été livré à l’armée de l’Air il y a maintenant 2 ans. Il s’agissait alors d’une première européenne Cet équipement, développé par Thales, donne au Rafale la capacité

Un quatrième A400M Atlas livré à l’armée de l’Air

Trois semaine après la livraison du 3e A400M Atlas, l’armée de l’Air vient de prendre possession du 4e exemplaire de cet avion de transport tactique développé par Airbus Defense & Space. La Direction générale de l’armement (DGA) a en effet indiqué avoir réceptionné, ce 13 août, l’appareil portant le numéro de série MSN11 puis précisé

Le report de charges, une bombe à retardement pour le budget de la Défense

Quand vous ne pouvez pas payer des factures dans les délais et avant la clôture des opérations de gestion, logiquement, vous en reportez le réglement à l’exercice suivant. C’est ce que l’on appelle un report de charges. Pour le ministère de la Défense, il était de 3 milliards d’euros en 2012. Et il était considéré

La Normandie et l’Aquitaine réunie pour un essai d’interopérabilité

La Normandie et l’Aquitaine réunie? Non, cela n’a rien à voir avec une fusion improbable de ces régions dans le cadre de la réforme de la carte territoriale mais avec les essais d’interopérabilité menée il y a quelques jours entre les frégates multimissions (FREMM) « Aquitaine » et « Normandie ». Troisème de la série (la deuxième a été

Le remplacement du FAMAS va-t-il profiter à une entreprise française?

Lors d’une récente séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian répondant au député Philippe Meunier sur le renouvellement des fusils d’assaut des forces françaises (le fameux FAMAS), a affirmé que « les entreprises françaises capables de produire directement ce type d’armement il y a une quinzaine d’années

Le prix « Ingénieur général Chanson » récompense les travaux sur les ChronoMEMS

Il y a tout juste un an, la Direction générale de l’armement (DGA) communiquait sur « une innovation pour la maintenance, en première mondiale » et évoquait ainsi les ChronoMEMS. Il s’agit de microcapteurs fabriqués sur substrat de silicium au moyen de procédés dérivés de la microélectronique, entièrement mécanique (et donc robustes, insensibles à l’environnement électromagnétique) par

Le Lance-roquettes unitaire qualifié par la DGA

Etant donné que la France a signé la Convention d’Oslo, laquelle lui interdit désormais d’utiliser des armes à sous-munitions, il a fallu retirer du service les roquettes M26 et les remplacer des roquettes à charge explosive unitaires M31. Pour cela, il était nécessaire de transformer les lance-roquettes multiples (LRM) du 1er Régiment d’Artillerie (RA) en

L’échec du tir d’un missile M-51 en partie expliqué

Le 5 mai 2013, le sous-marin nucléaire lanceur d’engins « Le Vigilant » tirait un missile balistique intecontinental M-51afin de valider ses capacités après quelques mois passés en cale sèche pour une refonte. Seulement, l’engin s’était auto-détruit quelques secondes après son lancement. Il s’agissait là, pour la dissuasion française, du premier échec de ce genre depuis 1996.