contrat / Archives

La rénovation à mi-vie des missiles de croisière SCALP EG est lancée

Dans le cadre de l’opération Chammal, les avions de l’armée de l’Air et de la Marine nationale ont déjà tiré plus de 80 missiles de croisière SCALP (Système de croisière conventionnel autonome à longue portée) contre les positions tenues par l’État islamique (EI ou Daesh) en Irak et en Syrie. Selon l’État-major des armées, l’emploi

Nexter livrera 18 systèmes d’artillerie CAESAR de plus à l’Indonésie

En 2012, l’armée nationale indonésienne (Tentara Nasional Indonesia) avait retenu le CAESAR (Camion équipé d’un système d’artillerie) de groupe français Nexter pour remplacer en partie ses obusiers AMX MK61 et FH-88. Un contrat portant sur la livraison de 37 exemplaires et d’une valeur de 115 millions d’euros fut alors signé. Cinq ans plus tard, Nexter

Le gouvernement autrichien dit avoir été trompé par Airbus lors de la vente d’avions Eurofighter Typhoon

En 2007, l’Autriche recevait son premier avion de combat Eurofighter Typhoon, dans le cadre d’un contrat d’un montant de d’environ 2 milliards d’euros, signé en 2003 et portant sur la livraison de 18 exemplaires (la commande sera réduite de trois unités par la suite). Seulement, l’Eurofighter Typhoon n’était pas le premier choix de la force

BAE Systems va participer à un projet turc d’avion de combat de 5e génération

En décembre 2010, le ministère turc de la Défense a confié à Turkish Aerospace Industries un contrat de 20 millions de dollars pour mener des études portant sur la réalisation d’un avion de combat dit de 5e génération qui, appelé pour le moment TFX, sera destiné à remplacer le F-16 de l’aviation turque et à

L’industrie française de l’armement a enregistré plus de 20 milliards d’euros de prises de commandes en 2016

L’annulation de la vente de deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral à la Russie a été vivement critiquée par certains responsables politiques, toujours prompts à jouer les Cassandre pour faire avancer leurs idées. Et, en l’occurrence, ces derniers estimaient que cela allait porter atteinte à la « signature » de la France

La Marine nationale va recevoir 29 nouveaux remorqueurs

Pour accompagner les navires de surface et les sous-marins au moment de leur appareillage ou de leur accostage, il faut des bâtiments spécialisés, comme les remorqueurs-pousseurs. D’où l’appel d’offres publié en décembre 2015 par la Direction générale de l’Armement (DGA) pour le compte de la Marine nationale. Plus d’un an plus tard, ce marché a

Canberra et Paris ont signé l’accord-cadre relatif aux futurs sous-marins australiens

Après la signature d’un premier contrat de conception et, plus tôt ce mois-ci, d’un accord de partage d’informations classifiées, Canberra et Paris ont définitivement scellé, ce 20 décembre, le « méga-contrat » visant à livrer à la marine australienne 12 sous-marins océaniques à propulsion classique de type Shortfin Barracuda. Pour rappel, en avril, et dans le cadre

Donald Trump tacle Boeing pour les coûts du futur avion « Air Force One »

Avec un président rompu au monde des affaires, les industriels américains du secteur de la défense ont sans doute du souci à se faire… Car « on ne l’a fait pas » à Donald Trump, qui prendra ses fonctions à la Maison Blanche le 20 janvier prochain. Et Boeing vient de l’apprendre à ses dépens. En cause

Le Koweït confirme son intention de commander 28 avions F/A-18 Super Hornet

Le 17 novembre, le département d’État américain a donné un avis favorable à une possible commande du Koweït portant sur 40 avions de combat F/A-18 Super Hornet. Pour autant, cela ne voulait pas dire que le contrat allait être effectivement signé étant donné que cet émirat du Golfe arabo-persique venait déjà de s’offrir, pour 8

Thales va moderniser les sonars des 6 sous-marins « Collins » de la marine australienne

Le premier des 12 sous-marins Shortfin Barracuda vendus par DCNS à l’Australie n’entrera pas en service avant 2030. En attendant, la Royal Australian Navy (RAN) est donc bien obligée de faire avec ses 6 submersibles de la classe Collins qui, de conception suédoise, n’ont pas toujours donné pleinement satisfaction à l’état-major australien. En effet, un