contrat / Archives

STX France seul à la barre pour assurer la maintenance des frégates de surveillance de type « Floréal »

Depuis 2012, le maintien en condition opérationnelle (MCO) des six frégates de surveillance de type « Floréal », basées outre-Mer, était assuré par un tandem constitué par STX France et Naval Group. Or, ce ne sera plus le cas pour les six prochaines années. En effet, STX France s’est vu notifier, le 29 mai dernier, par le

La marine américaine opte pour le Naval Strike Missile norvégien pour ses frégates légères polyvalentes

Le groupe norvégien Kongsberg a indiqué, le 4 juin, que son missile anti-navire longue portée « Naval Strike Missile » avait été retenu par la marine américaine dans le cadre d’un programme visant à doter ses frégates légères polyvalentes de type LCS [Littoral Combat Ship] d’une telle capacité. Ce marché était également disputé par Boeing, qui présentait

Google renonce à collaborer avec le Pentagone sur un projet d’intelligence artificielle pour les drones

Une pétition lancée en février et signée depuis par plus 4.000 de ses employés demandait à Google de renoncer au programme « Maven », mené dans le cadre d’un contrat d’une dizaine de millions de dollars que lui avait attribué le Pentagone. « Nous croyons que Google ne devrait pas intervenir dans le business de la guerre. […]

Lockheed-Martin va développer un prototype d’arme hypersonique

Lancé par le Pentagone au début des années 2000, le programme Conventional Prompt Global Strike (CPGS, frappe conventionnelle globale rapide), visant à doter les forces américaines de la capacité de frapper une cible n’importe où dans le monde en un heure. C’est ainsi que plusieurs projets ont vu le jour, comme l’Advanced Hypersonic Weapono (AHW),

Le groupe français Nexter décroche une commande de 18 canons légers 105 LG1 en Malaisie

À l’occasion du salon DSA, organisé à Kuala Lumpur, le ministère malaisien de la Défense a attribué au groupe français Nexter un contrat portant sur la livraison de 18 systèmes légers d’artillerie 105 LG1, pour un montant qui n’a pas été précisé. « Ce contrat, s’étalant sur 3 ans, commencera en novembre 2019 avec la première

En 2017, 1.544 cas de désertion ont été constatés dans les armées

Depuis la suspension de la conscription, le nombre de cas de desertion devrait être anecdotique. Avec la professionnalisation des armées, les raisons pour un soldat (aviateur ou marin) de ne pas rejoindre sa caserne ou sa base n’ont théoriquement plus lieu d’être dans la mesure où, désormais, l’état militaire n’est plus imposé comme jadis mais

Le patrouilleur « L’Adroit » bientôt sous pavillon argentin?

Dans le cadre d’une convention signée en 2010, la Marine nationale utilise le patrouilleur hauturier « L’Adroit », développé sur fonds propres par Naval Group. L’objectif était alors de mener des expérimentations afin de préparer le programme BATSIMAR (Bâtiments de surveillance et d’intervention maritime) tout en donnant à ce nouveau type de navire un certificat « sea proven »

Le Koweït se rapproche d’une commande de 28 avions F/A-18 Super Hornet auprès de Boeing

Commandes de Rafale, de F-15 et d’Eurofighter Typhoon… La boulimie du Qatar pour de nouveaux avions de combat interroge. Et certains avancent que l’émirat pratique la diplomatie du chéquier pour s’attacher le soutien des puissances occidentales alors qu’il est brouillé avec les autres monarchies sunnites du golfe arabo-persique (GAP). Le Koweït n’est pas dans la

Le Qatar confirme la commande d’hélicoptères NH-90 et H-125

En mars 2014, le Qatar signa une lettre d’intention en vue d’acquérir 22 hélicoptères NH-90, dont 12 en version terrestre (TTH) et 10 destinés à la lutte anti-sous-marine (NFH). Et puis ce projet fut éclipsé par les commandes d’avions Rafale (36 exemplaires au total) et par d’autres contrats d’armement. Finalement, quatre ans plus tard, à

Un « conseil » recommandera si un militaire en voie de radicalisation doit être radié

Jusqu’à une date récente, la loi permettait d’effectuer une enquête administrative pour s’assurer que le comportement d’une recrue ou d’un militaire candidat à un poste nécessitant une habilitation n’était pas incompatible avec la fonction ou l’affectation envisagée. Cependant, rien n’était prévu dans le cas d’un changement d’attitude de l’intéressé après son recrutement ou sa mutation.