contrat / Archives

Varsovie fait miroiter un contrat de 5,8 milliards d’euros si la France renonce à livrer les BPC Mistral à la Russie

Le 3 septembre dernier, et étant donné la situation « grave » en Ukraine, le président Hollande avait estimé que les conditions n’étaient pas réunies pour autoriser la livraison du premier Bâtiment de projection et de commandement (BPC) de type Mistral à la Russie, en raison de son soutien apportés aux séparatistes ukrainiens. Cette annonce, faite à

Séoul a trouvé un accord avec Washington pour acquérir 40 avions F-35

Initialement, les forces aériennes sud-coréennes (RoKAF) souhaitaient acquérir 60 nouveaux avions de combat pour remplacer ses F-4 et F-5 vieillissants. Trois constructeurs présentèrent une offre, dont Boeing, pour le F-15 Silent Eagle (SE) et Lockheed-Martin, pour le F-35 Lightning II. Le consortium européen Eurofighter tenta également sa chance sur ce marché traditionnellement dominé par les

L’Inde mécontente de sa coopération avec la Russie pour le développement de l’avion furtif T-50 PAK FA

Quand, suite aux troubles de l’été 2013, Washington décida de suspendre ses livraisons d’armes à l’Égypte, personne ne s’était demandé de savoir si cela allait avoir un impact sur les contrats à l’exportation en cours de négociation par les industriels américains de l’armement, même si ce cas de figure était particuliers (Le Caire bénéficie d’une

La Turquie discute avec la France pour un possible achat du système de défense aérienne SAMP/T

En septembre 2013, l’industriel chinois CPMIEC (China Precision Machinery Export-Import Corporation) était retenu par Ankara pour entamer des négocations en vue d’une éventuelle acquisition du système de défense aérienne Hongqi-9/FD 2000 aux forces turques. Ce contrat, alors évalué à plus de 4 milliards de dollars, était visé par le consortium franco-italien Eurosam avec le système

Le BPC Mistral sera livré à la Russie sous conditions

Considérant que « les actions menées récemment par la Russie dans l’est de l’Ukraine contreviennent aux fondements de la sécurité en Europe », le «  »président de la République a constaté que, malgré la perspective d’un cessez-le-feu qui reste à confirmer et à être mis en oeuvre, les conditions pour que la France autorise la livraison [à la

Londres commande 589 véhicules blindés « Scout SV »

C’est Noël avant l’heure pour la British Army, après des années de coupes budgétaires et de réduction de ses effectifs. Le ministère britannique de la Défense (MoD) a en effet annoncé, ce 3 septembre, à la veille du sommet de l’Otan qui se tiendra à Newport, au Pays de Galle, une commande de 589 véhicules

Le contrat franco-saoudien visant à livrer du matériel militaire au Liban est en cours de « finalisation »

En décembre 2013, lors d’une visite du président Hollande à Riyad, l’Arabie Saoudite annonçait une aide 3 milliards de dollars afin de permettre aux forces armées libanaises de se procurer du matériel militaire d’origine française. Avec les répercussions de la crise syrienne, le Liban connaît une situation délicate, avec un afflux de réfugiés à gérer

Prague autorise la vente de 15 avions de combat légers L-159 à L’Irak

Cela fait plus de deux ans qu’il est question d’un achat par l’Irak de 28 avions d’entraînement L-159 Alca, du constructeur tchèque Aero Vodochody. En décembre 2013, l’on pouvait penser que cette affaire n’était plus d’actualité, étant donné que Bagdad venait de commander 24 exemplaires du FA-50 Golden Eagle, un appareil destiné à la formation

Quand l’amiral Guillaud était opposé à la vente de deux BPC « Mistral » à la Russie

Être entre le marteau et l’enclume n’est jamais une position confortable. Pourtant, la France s’y est mise avec la vente à la Russie de deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral pour 1,2 milliard d’euros. Et afin d’arracher ce contrat, le premier que Moscou était susceptible à un pays appartenant à

La vente de deux BPC « Mistral » à la Russie concerne aussi le Japon

Depuis une semaine et l’affaire du B-777 de la Malaysia Airlines abattu dans l’est de l’Ukraine, les autorités françaises sont mises sous pression en raison de la livraison programmée du premier des deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC) commandés par la Russie en juin 2011 poour 1,2 milliard d’euros. En résumé, étant donné