Russie/ Archives

La présence de 2 bombardiers stratégiques russes au Venezuela critiquée par l’Organisation des États américains

Le traité de Tlatelolco, entré en vigueur en avril 1969, vise à faire de l’Amérique latine et des Caraïbes une zone exempte d’armes nucléaires. Ce texte a été signé et ratifié par une trentaine de pays, Cuba ayant été le dernier à le faire, en 2002. Et le Venezuela fait partie des signataires. Or, le

L’Otan donne 60 jours à la Russie pour se conformer au Traité sur les Forces nucléaires intermédiaires

Depuis maintenant plus de quatre ans, les États-Unis affirment que la Russie a développé et déployé le missile 9M729 « Novator », lequel enfreint le traité sur les Forces nucléaires intermédiaires [FNI] qui, signé en 1987 par Washington et Moscou afin de mettre un terme à la crise des Euromissiles, interdit les missiles balistiques et de croisière

Le chef de la British Army affirme que la menace russe est « bien plus grande » que celle des groupes jihadistes

Alors désigné pour devenir le prochain chef d’état-major interarmées américain, le général Joseph Dunford avait affirmé, lors d’une audition au Sénat pour confirmer sa nomination, que la Russie posait « la plus grave menace, à court terme, pour la stabilité du monde entier ». Et d’expliquer qu’il s’agissait d’une « puissance nucléaire » qui n’hésitait pas à de « violer »

Le directeur du GRU, le service de renseignement militaire russe, est décédé

Directeur du Glavnoe razvedyvatelnoe upravlenie [GRU], c’est à dire le service de renseignement militaire russe, le général Igor Korobov, 62 ans, est décédé des suites d’une « longue et grave maladie », a annoncé un communiqué du ministère russe de la Défense, ce 22 novembre. Il s’agit du second décès d’un directeur du GRU en près de

La Russie soupçonnée d’avoir brouillé les signaux GPS lors de l’exercice de l’Otan « Trident Juncture 18 »

Ayant vu d’un mauvais oeil la tenue, entre le 25 octobre et le 7 novembre, en Norvège, de Trident Juncture 18, c’est à dire l’exercice militaire le plus important organisé par l’Otan depuis la fin de la Guerre Froide, la Russie avait promis une « riposte ». Pendant un temps, il fut question d’essais de missiles en

La Russie va tester des missiles en mer de Norvège, où un important exercice de l’Otan est en cours

Si, l’an passé, elle a peiné à admettre que quelques membres de l’Alliance atlantique et de l’Union européenne aient pu se dire préoccupés par l’exercice Zapad 17 que ses forces ont conduit en Biélorussie et dans son enclave de Kaliningrad, la Russie voit d’un mauvais oeil les manoeuvres d’une ampleur inédite depuis la fin de

Le porte-avions russe « Amiral Kouznetsov » endommagé par la chute d’une grue

Immobilisé depuis 2017 pour des travaux de maintenance et de modernisation, l’unique porte-avions russe, « l’Amiral Kouznetsov », a été endommagé ce 30 octobre, à Mourmansk, quand le dock flottant auquel il était amarré a coulé, provoquant la chute d’une grue de 15 mètres sur son pont. Selon l’entreprise Zvedotcha, filiale de l’entreprise publique russe United Shipbuilding

Les États-Unis se retirent du traité sur les Forces nucléaires intermédiaires

La décision que vient de prendre Washington n’est pas surprenante étant donné les récentes déclarations faites récemment par Robert Wood, l’ambassadeur américain sur le désarmement, à Genève. Ainsi, le 20 octobre, et alors que son conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, était à Moscou pour « poursuivre » le dialogue avec l’exécutif russe, le président Trump

Les forces stratégiques russes ont de nouveau effectué un exercice nucléaire d’ampleur, a priori sans leurs moyens les plus récents

En octobre 2017, soit quelques semaines après les manoeuvres Zapad 17 en Biélorussie et à Kaliningrad, les forces stratégiques avaient été impliquées dans un exercice impliquant leurs trois composantes (océanique, terrestre et aérienne). À cette occasion, quatre missiles balistiques intercontinentaux [ICBM] furent lancés, dont un Topol-M [sol-sol] depuis le cosmodrome de Plessetsk et trois autres

Plus performants et dotés de missiles Kalibr, les nouveaux sous-marins russes préoccupent l’Otan

Ces dernières années, le développement de la flotte sous-marine a été l’une des priorités de la Russie, avec l’entrée en service de nouvelles classes de submersibles à propulsion nuclaire (Iassen, Boreï) ou classique (Lada, Improved Kilo). Par rapport à leurs prédécesseurs, ces bâtiments disposent de meilleurs systèmes de combat et, plus généralement, de capacités accrues.