La force Barkhane a mené une opération aéroportée « d’envergure » au Niger

Le 14 juin dernier, les moyens aériens de la force Barkhane ont été sollicités par l’armée nigérienne pour intervenir contre une colonne de jihadistes dans le secteur de Waraou, une localité située près de la frontière avec le Burkina Faso et où un poste de gendarmerie venait d’être attaqué. Et selon un bilan donné par l’État-major des armées [EMA] dans son compte-rendu hebdomadaire des opérations, plus de quarante terroristes avaient ainsi été « neutralisés ».

Cela étant, l’EMA n’avait alors rien dit sur l’opération aéroportée [OAP] menée au Niger, par le Groupement tactique désert [GTD] « Bruno », armé par le 3e Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine [RPIMa], dans la nuit du 11 au 12 juin.

Plus précisément, et c’est inédit, cette OAP a été conduite conjointement par Barkhane et le Bataillon Parachutiste [BAT PARA] des forces armées nigériennes [FAN]. Elle s’est concentrée sur la région d’In Ates, dans le nord du Niger. Cette localité avait été rendue tristement célèbre en décembre 2019, avec l’attaque meutrière lancée par l’État islamique au grand Sahara [EIGS] contre un camp militaire nigérien.

« Cette opération s’inscrit dans le cadre de l’action partenariat de combat comprenant une phase initiale d’entraînement conjoint entamée le 9 juin et rassemblant près de 200 parachutistes nigériens et français », a précisé l’EMA.

Dans le détail, deux avions de transport C-130 Hercules de l’armée de l’Air & de l’Espace [AAE] ont été mobilisés pour larguer, en deux rotations, les 200 parachutistes français et nigériens. Une fois à terre, ces derniers ont effectué un contrôle de zone, avant d’enchaîner avec une reconnaissance vers les positions tenus par les FAN dans le secteur d’In Ates, où ils ont patrouillé avec avoir établi une liaison avec le 11e Bataillon de sécurité et d’intervention [BSI] nigérien.

Par la suite, les marsouins du 3e RPIMa ont été héliportés vers Ayorou [l’EMA ne donne aucun précision à ce sujet… mais il est possible que des hélicoptères de transport lourd CH-47 Chinook britanniques aient été sollicités, ndlr]. Une fois « re-motorisés », il ont conduit une reconnaissance jusqu’à Niamey.

« Visant à agir dans la profondeur, afin de surprendre l’ennemi et d’exercer sur lui une pression permanente, cette opération aéroportée conjointe est une première dans l’histoire de Barkhane », a souligné l’EMA.

Depuis le lancement des opérations Serval et Barkhane, les régiments de la 11e Brigade Parachutiste [BP] ont effectué plusieurs opérations aéroportées au Sahel. D’ailleurs, l’une des dernières, conduite en septembre 2020, avait mobilisé 80 parachutistes du 3e RPIMa, dans la région de Tessit [Mali]. À l’époque, elle avait été justifiée par les « élongations et les restrictions de mobilité imposées par la saison des pluies ».

Cela étant, la 11e BP a mené deux opérations aéroportées en l’espace de quelques jours. Outre celle à laquelle a participé le 3e RPIMa au Niger, le 2e Régiment Étranger de Parachutistes [REP] a été engagé dans l’opération Thunder Lynx, en Estonie.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

81 contributions

  1. Olivier dit :

    Oui ok c est bien mais il faut un moment arrêter avec la com institutionnelle, la vérité c est quoi ? C est que pour une majorité d africains la France n est pas la solution mais c est le problème, vu que pour une majorité d africains les terroristes sont armées par la France pour déstabiliser les pays africains et oui on en est la …la propagande russe ou nationaliste africaine nous a battus à plat de couture sans aucun coup de feux ..

    • legars dit :

      Et on répond a cette propagande en étant efficace 🙂

    • Carin dit :

      Plates…. Les coutures.

    • albatros dit :

      On se moque de ce que pense la rue en Afrique : depuis quand c’est elle qui gouverne ?
      L’important est que nos vrais alliés soit avec nous ainsi que leurs militaires et c’est le cas avec le Tchad ou le Niger.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Tous les africains sont en train de constater l’efficacité de Wagner au Mali. C’est malheureux pour les maliens mais par contre, comme contre-propagande, on peut difficilement faire plus efficace. Pas sur que les dirigeants africains se bousculent maintenant pour signer des contrats Wagner.

      • Bravo à notre Armée qui fait ce qu’elle peut, avec les moyens qu’elle a. Ce sont nos dirigeants qui depuis 30 ans, n’ont pas donné les budgets pour que nos Armées soient bien équipées.
        Comment voulez vous entraîner les paras avec 18 À 400 M, où seulement 30% sont disponibles, une flotte de vieux C 130 H et H 3o, toujours en panne, plus de Transall, quelques Casa 235, qui commencent à avoir de la bouteille. Pour info, l’Allemagne qui fait peu d’Opex possède 25 À 400 M, bientôt 6 C 130 J Super Hercules bientôt à Évreux, et une commande de 60 CH 47 Chinook pour l’année 2024,2025,2026.

        Chercher l’erreur. Vous avez 1 heure pour rendre vos copies…….

        • souricière dit :

          « Chercher l’erreur. Vous avez 1 heure pour rendre vos copies……. »
          Je vais prendre 5 minutes seulement.
          Premièrement comprenez que nous allons avoir 50 A400M et qu’il ne faut pas faire comme si la situation actuelle allait durer. Ces A400M ont pris du retard et remplacent les Transall et les vieux C-130.
          Deuxièmement vous évoquez les C-130J de l’Allemagne, mais pourquoi ne pas prendre en compte les 4 que nous avons également?
          Troisièmement quel est le rapport entre les hélicoptères Chinook allemand et l’entraînement para?
          Quatrièmement les Casa-235 ont le mérite d’exister et feront ultérieurement l’objet d’un programme de remplacement qui sera complémentaire à l’A400M.

          Les allemands font moins d’opex que nous, mais rassurez vous, très vite on sera au même niveau qu’eux vu que bon nombre de personnes pensent qu’une armée en caserne est plus bénéfique à nos armées que les opex. On quitte massivement le Sahel et il faudra d’ici quelques semaines se satisfaire de notre présence en Roumanie/Estonie, voilà les sujets de conversations.

          Quand à se comparer à l’Allemagne, commençons par le commencement, c’est à dire le nucléaire. Mais comme souvent dans les comparaisons on aime voir ce que les autres ont en plus et jamais ce qu’ils ont en moins.
          Ne vous inquiétez pas, nous ferons une commande d’hélicoptères lourds, mais contrairement aux allemands qui ne font qu’un « remplacement » sur lequel ils hésitent depuis des années et dont seulement une enveloppe exceptionnelle de 100 milliards leur a ouvert la voie. Figurez vous que Macron a lancé de revoir l’actuelle loi de programmation militaire sans doute pour la gonfler, pas la peine de tourner autour du pot en faisant semblant de ne pas comprendre.

    • joe dit :

      Citation: »la propagande russe ou nationaliste africaine nous a battus à plat de couture sans aucun coup de feux  » et non justement. A part un nombre restreint de colporteurs du pire, la situation ne change pas. Vous êtes factuellement l’exemple type de ceux visés par cette propagande: ceux qui ne croient en rien et surtout pas en l’action de leur propre pays ou simplement du courage au quotidien, celui de combattre des dictatures. Combattre les russes et autres trolls est aussi un combat. L’exemple du Mali de ce point de vue être retentissant. La France s’écarte et laisse la place à des putschistes et des mercenaires. On reparle dans 1 an du sentiment de la population au regards des faits. Ils vont pouvoir goûter de la difference entre les propagandistes derrière leurs claviers et la vraie vie.

      • adnstep dit :

        Les wagners, plus payés, sont en grève . Et 300 morts en 2 semaines au Mali. L’efficacité de la junte au pouvoir est éclatante et surprend tout le monde.

        Mon avis : laissons-les s’auto-réguler.

    • Distras dit :

      Je ne suis pas sûr que la tendance anti-française soit à imputer exclusivement à la propagande ! Des coïncidences malheureuses leur ont fait croire au double jeu de la France !
      Retournez donc en arrière, quand Sarkozy et Cameron (et Obama dans une moindre mesure) avaient décidé de faire plier Kadhafi ! Le dégât collatéral a été que tout l’arsenal du mégalo-dictateur s’est retrouvé à l’air libre et tout le monde s’est servi !
      D’où pensez-vous que proviennent l’armement des djihadistes ? Ils disent eux-mêmes qu’ils se sont armés pour 100 ans grâce à monsieur Sarkozy, qu’ils appellent le doigt d’ Halal !
      Il est prouvé que même la guerre en Syrie (à 4000 kms de là) n’aurait pas eu une telle ampleur sans cet armement issu de la Libye.
      Les Africains qui ont vu la situation changer du jour au lendemain suite à l’arrivée de ces armes dans le sahel n’en démordent pas !
      C’est l’action française qui a généré ce chaos colatéral et bonne chance pour essayez de leur expliquer le contraire maintenant !

      • RPIMA dit :

        Pas vraiment d’accord, les djihadistes sont armés par les pays du golf, ce n’est un secret pour personne ! pour le reste je prefere vous laisser divaguer vu que vous êtes déjà bien contaminé !

  2. Starbuck dit :

    Question: Pourquoi le GTD armé par le 3 s’appelle Bruno ?
    J’ai la réponse. Qui d’autre la ?
    Indice: c’était indicatif radio de l’un de ses anciens chef de corps. Lequel ?

    • greggg dit :

      Bigeard

    • dompal dit :

      @Starbuck,
      La Mère Poulard sans doute……..à ben son ça commence pas par un ‘B’ ! 🙁
      Alors je donne ma langue au chat…ou plutôt à une chatte…..! 🙂 🙁
      Désolé……j’ai pas pu m’empêcher….c’est vendredi soir…. 😉
      Pas taper sur la tête ! 🙁
      OK, je sors…….

    • et v’lan passe moi l’éponge dit :

      Trop facile…

      A qui appartenait l’indicatif Ripaton 00, ou encore Ripaton leader? Moins connu que Bigeard, de la même génération , il a été un précurseur dans l’emploi d’un certain matériel en France

      • Marensin dit :

        Au lieutenant-colonel (Air) Félix Brunet en Indochine. Précurseur de l’emploi intensif des hélicoptères.

      • VonBulot dit :

        Le lieutenant-colonel Brunet?

        • Plusdepognon dit :

          @ VonBulot
          Eh oui, ce sont bien deux officiers de l’armée de l’air qui ont fait armer les hélicoptères (experimentation non validée en premier temps par la hiérarchie), en 1956, pour faciliter les EVASAN sous le feu adverse: le colonel Félix Brunet et le capitaine Émile Martin.
          http://www.aha-helico-air.asso.fr/pirate.htm

          https://histoire-militaire.pagesperso-orange.fr/aviation/helicoalgerie.htm

          http://avions-de-la-guerre-d-algerie.over-blog.com/article-20610074.html

          Les commandos parachutistes de l’Air ont été créent pour l’occasion :
          https://twitter.com/FuscoAir/status/1512066385278504962

          https://www.revueconflits.com/commandos-parachutistes-air

          On a aujourd’hui en tête les missions des commandos marines, qui en ont gardés les savoir-faire depuis cette époque épique:
          https://www.avionslegendaires.net/dossier/recits/laventure-bananes-volantes-de-flottille-31f-algerie/

          Pour la dépose de soldats par un hélicoptère, malgré Hollywood, il faut dire que ce sont les militaires français qui ont inventé cette méthode de contre-insurrection (les fameux paras de « Bruno »)!
          https://www.cairn.info/revue-strategique-2009-1-page-445.htm

          On peut même remonter à plus loin : au cours de la guerre de Corée,12.000 blessés ont été évacués par hélicoptère les médecins du corps expéditionnaire ont estimé que 90% des hommes les plus atteints eussent perdu la vie s’ils avaient été transportés en jeep sous un pareil climat(cité par J.F Navard in les Giravions/Amiot-Dumont-1955).

          Dès le 16 mai 1950, l’hélicoptère a été utilisé pour l’EVASAN en Indochine, les évacuations primaires se faisaient avant par avions légers Morane 500 (dès 1947, dix avions assuraient les évacuations) :
          http://blog-unp-thionville.over-blog.fr/article-16-mai-1950-premiere-evacuation-sanitaire-par-helicoptere-de-la-guerre-d-indochine-98255264.html

          Les anciens d’Indochine ont tendance à minorer le nombre d’hélicoptères.

          Pourtant le bilan est éloquent: le médecin général Bergeret a indiqué « plus de 11.000 évacuations primaires de blessés par hélicoptère » .Il faut ajouter 38 pilotes récupérés et 80 évadés de Dien Bien Phu.

          Le médecin capitaine Valérie André comptait 129 missions et 165 blessés évacués. Sa première mission date du 16 mars 1952.

          Pendant la guerre d’Algérie, l’hélicoptère sera au cœur des opérations.
          La directive sur l’emploi opérationnel des hélicoptères (ALAT) est datée du 15 mars 1956.

          Peu nombreux au début du conflit, on en comptera 349 en septembre 1959 (193-ALAT,130-Armée de l’air,26-Marine).
          Les évacuations sanitaires primaires du lieu de l’enlèvement du blessé au relais chirurgical le plus proche seront la plupart du temps, effectuées par hélicoptère.

          Pour sa part, l’Armée de l’Air en effectuera 23.711 (MG Bergeret-RHA n° spécial sur le Service de Santé-1972).

          On le voit, les armées françaises savaient employer leurs hélicoptères !

          Le Général Valérie André a fêté ses 100 ans le 21 avril 2022 !
          https://twitter.com/santearmees/status/1517049404179554304

          https://youtu.be/oERosZ4ZFaY

          Alors quand pour des raisons budgétaires, l’ALAT et l’armée de l’air et de l’espace par le biais des chefs d’état-major respectifs vous disent « qu’on ne sait pas faire »…

          • dompal dit :

            @PdP,
            Merci pour ce récap’…..même si je connaissais déjà les exploits de la générale Valérie André qui crèche à Issy-les-Moulineaux, où j’ai passé mon enfance et où j’ai eu l’occasion de la rencontrer plus d’une fois quand j’étais d’active….. 🙂

  3. NVG dit :

    Honnêtement, je ne doute pas du bien fondé de notre composante aéroportée, mais il n’est pas nécessaire de monter des opérations pour « montrer ». Je préfèrerais qu’ils s’entrainent à la haute intensité plutôt que de faire un saut puis une randonnée…
    L’heure est pour le moment à l’asymétrie, les opérations aéroportées par nature trop lente ne sont pas la bonne réponse.
    Si demain nous nous engagions dans un guerre nous aurions besoin d’eux c’est certain.
    Je ne comprends pas ce besoin de démontrer en permanence, le boulot c’est de prévoir et d’anticiper, pas de valider le concept par l’utilisation fréquente.

    • Aramis dit :

      « de démontrer en permanence, le boulot c’est de prévoir et d’anticiper, pas de valider le concept par l’utilisation fréquente. » La seule manière de voir si on maîtrise quelque chose c’est d’essayer en vrai.

    • fontes jb dit :

      le camps de manœuvre de caylus était complet

    • mich dit :

      Bonjour , « Je ne comprends pas ce besoin de démontrer en permanence » , je confirmes !!!

    • RPIMA dit :

      Il me semble que c’est ce que l’on appelle un entrainement grandeur nature ou l’on peut mettre a avant les acquis. C’est pas en restant dans des casernes que les paras pourront mener des actions qui leur permettent de vérifier les acquis, les automatismes dont ils ont besoin. D’autre part une OAP se monte assez rapidement, car les régiments de la 11 BP sont toujours en alerte, donc le matériel est déjà prêt… dans le cas présent il y avait un OAP avec les para nigériens, donc le 3 a du arriver un peu avant pour que tous puissent sauter ensembles (du moins je me l’imagine bien).

  4. Nimbus - parfois cumulo dit :

    « Bruno » était le nom de code de Marcel Bigeard, ancien chef de corps du 3° RPC en AFN… Sans doute une référence au vieux guerrier, disparu il y a 12 ans le 18 juin 2010 !

  5. dompal dit :

    On en revient aux fondamentaux avec des OAP….comme l’ont si bien fait nos Anciens en Algérie…..
    Rien de nouveau sous le soleil (sans vouloir faire un jeu de mot facile). 😉

    • jyb dit :

      @dompal
      Là est la question, sommes nous bien dans les fondamentaux ?
      – parce qu’une opération aéroportée aujourd’hui c’est exceptionnellement un largage de parachutistes.
      russes en géorgie, us en afghanistan et irak, russes en syrie… des dizaines d’oap ou pas un seul parachute n’a été ouvert.
      La France fait exception avec serval/barkhane mais avec certaines nuances…en condition opérationnelle on préfèrera le poser d’assaut au largage de parachutistes.
      on se plaint de ne plus pouvoir sauter 6 fois dans la même journée mais est ce le fait de l’indisponibilité des matériels et des … aviateurs ou est ce le fait que sauter est l’exception dans le « travail » d’un fantassin.
      – pour faire le lien avec mon échange avec @lgbti : je serai personnellement impressionné et rassuré quand lors de l’exercice tagab, les mortiers du rap seront largués sur un massif pour prendre ou tenir le col x, que le 1er rtp alimente par air les artilleurs, que les fantassins du 1er rcp appuyés par les sapeurs du reg établissent des points d’appui…
      c’est ce que j’appelle le coup d’après.
      parce que larguer des hommes sur une immense plage saharienne…rien de nouveau sous le soleil.

      • PK dit :

        En Afghan, ce sont les paras US qui ont ouvert le théâtre d’opération…

        Et je pense que le théâtre malien est idéalement un théâtre de TAP, surtout avec des forces squelettiques. Si on ne les utilise pas, à peine sous forme aéromobile, c’est à cause du manque de zinc, pas parce que ça ne sert à rien.

        • jyb dit :

          @pk
          ? les forces speciales sont un cas particulier.

          • PK dit :

            Non, les TAP qui sont entrés en jeu sont aussi des paras classiques. De mémoire, je crois que ce sont les gars de la 82e, en OA. Donc, un largage on ne peut plus classique.

            Il y a eu bien entendu une entrée classique des FS par ailleurs (plutôt d’ailleurs héliportés de leur côté).

      • dompal dit :

        @jyb,
        « Là est la question, sommes-nous bien dans les fondamentaux ?
        – parce qu’une opération aéroportée aujourd’hui c’est exceptionnellement un largage de parachutistes. »

        Ouais,…..même mon copain Raymond n’aurait pas fait cette réflexion…..quoique, quand ma copine Sandrine lui balance des trucs à l’insu de son plein gré on peut s’attendre à tout….! 😉

        Avez-vous toujours votre tête Jean-Yves…..???

        • jyb dit :

          @dompal
          ? il me semble que vous dites la même chose que moi dans votre réponse à @mat39 infra.

      • lgbtqi+ dit :

        @ jby : ça illustre mieux votre propos, merci.

    • RPIMA dit :

      Tout a fait d’accord avec vous, je souhaite même qu’il y en ait plus !

  6. Jouffrey Thierry dit :

     » Bruno » indicatif radio de Bigeard, qui innova en indochine en communiquant avec ses unités paras sur la même fréquence. Un bel hommage à celui qui a pris part aux plus beaux succès des parachutistes français.

  7. UFO12 dit :

    Depuis les déconvenues du Mali la France a t’elle decidé de passer a la vitesse superieure pour ne pas voir toute l’Afrique Francophone tomber dans l’escarcelle de Wagner ?

  8. Patadouf dit :

    Respect et soutien aux forces engagées. Fier de vous.

  9. Mat49 dit :

    Petit message à ceux qui disent que les para ça sert à rien… souvent juste pour économiser les heures de vol nécessaires à l’entrainement.

    • JLL33 dit :

      Souvent aussi par jalousie ! Faute d’avoir le courage d’y servir, ou du moins d’essayer de « passer la porte », on a celui de critiquer ceux qui le font ! Et puis, il y a cette indemnité pour services aériens que tant jalousent … Bah allez-y, les amis !

    • Clavier dit :

      Ils ne servent plus qu’à des opérations commandos ou spéciales, les opérations avec largages massifs sont condamnées à disparaître …..

      • Mat49 dit :

        On fait au contraire tout le contraire de ce que vous dîtes en ce moment et les para ne sont pas utilisés pour les opérations spéciales. IL y a les FS pour ça.

        • Clavier dit :

          le lobby des bérets rouge y veille …ça c’est sûr

          • Mat49 dit :

            Non c est tout simplement qu il y a les FS pour ça. Et c est logique car elles les opérations spéciales.

    • jyb dit :

      @mat 49
      cf mon com supra.
      sauf changement de materiel gaine, parachute…ou d’avion, sauter c’est comme le vélo donc il n’est pas nécessaire de « sauter d’un avion en vol » à longueur de temps. on peut bénéfiquement convertir ces heures de vol en munition pour s’entrainer au combat ou autres restitutions au sol.
      ce qui vaut pour l’infanterie, ne vaut pas forcément pour les autres tap.

      • Mat49 dit :

        Si on doit sacrifier l’entrainement d’un aspect pour préserver le reste c’est que le budget est insuffisant. Un para s’entraine à sauter et à combattre.

    • dompal dit :

      @Mat49,
      Je ne sais pas si les TAP ne servent à rien mais depuis Kolwezi………et c’était en 78′ et c’était la légion….ben depuis on a pas trop vu l’utilité de conserver tous ces régiments para ! 🙁
      Hors COS bien sûr, que l’on conserve le REP, le RGP, le RAP, et les gus de Francazal (dont le nom m’échappe) ok car ils ont une spécificité que n’ont pas les autres régiments para…mais pour les autres justement, on pourrait les rayer de l’organigramme de l’AF que personne ne s’en rendrait compte….

      • Mat49 dit :

        « Je ne sais pas si les TAP ne servent à rien mais depuis Kolwezi………et c’était en 78′ et c’était la légion….ben depuis on a pas trop vu l’utilité de conserver tous ces régiments para !  » On a utilisé les para plein de fois au sahel. L’arme nucléaire on l’a utilisé combien de fois?

        « on pourrait les rayer de l’organigramme de l’AF que personne ne s’en rendrait compte…. » Si ça ferait trois des meilleurs régiments d’infanterie à la trappe et la 11e BP dissoute. 0 l’heure où il faudrait avoir une armée vous atteignez des tréfond dé débilité.

        • dompal dit :

          @Mat49,
          « Si ça ferait trois des meilleurs régiments d’infanterie à la trappe et la 11e BP dissoute. »

          Hihihi !!!! …..mdr/lol, etc…..

          Si vous confirmez vous-même que ce sont des régiments d’infanterie et non des régiments TAP……je me demande vraiment lequel de nous deux atteint « des tréfonds de débilité » !?? 😉

          • Mat49 dit :

            Vous proposez de conserver les artilleurs TAP, le génie TAP et le 2e REP qui est de l infanterie TAP. Donc quels régiments TAP sautent pour vous? Les trois RI TAP restant. Et si pour vous le RAP n est pas un RA sous prétexte qu il est TAP MDRRR!!!

            Nouvelle preuve de votre immense débilité !

  10. VinceToto dit :

    Un exercice conjoint France Niger de parachutage de 200 personnels dans une zone contrôlée présenté comme une opération militaire? Puis après certains ont pris l’hélico pour aller faire des recos vers des zones non contrôlées?
    Avec la situation actuelle en Ukraine, je trouve que ce genre de com EMA manque de respect autant envers les combattants ukrainiens que russes.

  11. Bench dit :

    Incroyable les commentaires débiles de certains ici qui s’écoutent parler et s’autorisent à raconter n’importe quoi sous le prétexte de faire de l’humour. Ces certains en questions feraient mieux de migrer vers la page FB d’Opex. Ils y seraient plus à leur place sur le plan des commentaires foireux et inconsistants.

  12. Borca dit :

    Donc, en  » haute intensité  » et  » au contact « , nous n’avons plus les moyens de  » dropper  » un GTIA TAP ???? .
    Le savoir faire est là! mais les moyens ?

  13. PK dit :

    Sympa. N’empêche que 2 C130 en 2 rotations pour droper 200 pax, ça fait mal…

  14. Paddybus dit :

    C’est la faute à Poutine qui a fait le réchauffement climatique… Les cyclones aspirent tout au dessus des mers, et ça retombe ou ça peut…!!!! Décidément il emmerde tout le monde…!!!! ;0))))

  15. Ariu Daniel dit :

    Respect pour tout les soldats français qui risquent leurs vie.

  16. Carin dit :

    Pour moi, c’est pas bon signe…
    J’espère que ces sauts de nuit, c’est pour aguerrir les paras des FAN, et pas pour s’engager à leurs côtés… sinon on va reproduire le même schéma qu’au Mali, et les FAN vont tout simplement nous déléguer leur boulot, et juste servir de supplétifs…
    J’espère que l’EMA en est conscient, et qu’il le dit à nos politiques…

  17. Michel dit :

    J’espère qu’ils se sont fait plaisir à casser du jihadiste !!

  18. Budon dit :

    Que de palabres un peu de respect pour notre armée qui fait le maximum donc comme le disait notres Bruno avec la bite et le couteau si vous en avez entre les jambes faites en autant un ancien du 3ème rpima

  19. Sergio dit :

    C’est bien. Ils ont sauté, atterri, marché un peu puis remotorisés, et repartis. Voilà voilà…

  20. Alex dit :

    Quelle profondeur ?… n’est-ce pas l’ennemi qui est présent sur notre espace ? Deux malheureux zincs en deux rotations, un petit extincteur contre un incendie de forêt.

  21. Chimère dit :

    0 résultats pour ce genre d’opérations, comme depuis de nombreuses années.
    Le conflit Ukrainien a sonné le glas de bon nombre de régiments TAP , où les soldes à l’air sont payées trop grassement et trop injustement injustement.
    FS , OK
    GCP , OK
    GCM , OK.
    le reste, c’est du grand pipeau.

    Si les gens me parlent de Tombouctou ou d’autre poudre aux yeux…..je vous réponds Sabre.

  22. Propergol dit :

    @jyb historiquement, le largage c’est l’Indochine. Des qu’on a eu des helico, les tap l’ont utilisé en Algérie. Soit dans le meilleur des cas un anachronisme, mais une regression selon moi. Ou sont nos helico lourds?

    • PK dit :

      Bigeard et son régiment ont sauté sur Timimoun en 1957.

      En pleine guerre d’Algérie.

      L’un n’empêche pas l’autre : on peut avoir des hélicos lourds et des paras à larguer en avion. Question de circonstances et d’allonge.

    • jyb dit :

      @propergol
      oui helicos lourds ravitaillables en vol.
      et pour le coup larguer des paras depuis un chinook par exemple est un + tactiquement.
      que dire du mi-26 qui peut larguer 80 paras.

  23. Roberto dit :

    Bilan de « l’opération » ? Rien. Nada. Que dalle ? Comment ça pas un seul djihadiste capturé ou neutralisé ? Ah le but c’était juste de sauter, j’entends bien.
    Le problème c’est que les huiles tiennent tellement à faire sauter leurs gars pour « démontrer » l’utilité d’un tel moyen, qu’ils en viennent à faire n’importe quoi, sans aucune raison valable, parfois dans des conditions improbables. À l’été 2017 aussi ils avaient voulu montrer leurs poils à leurs amis débiles et déconnectés avec un saut opérationnel. Sauf qu’il y avait trop de vent et que personne n’a mis le rouge parce que ce saut était subitement apparu comme la priorité opérationnelle du moment pour le GTD, voir l’effet majeur du mandat. La mission n’avait évidemment rien donné d’autre que de nombreuses chevilles pétées, seulement, un petit gars du 1er RCP y avait carrément laissé sa peau. Cessez d’être des crétins là haut sous les climatisations, s’il vous plaît.

  24. Hadjali dit :

    Bonjour il est temps de travailler d’État à
    État mais pas avec le chef du gouvernement il faut un partenariat gagnant-gagnant
    Il n’y a pas pire que d’être détesté par le peuple d’un pays

  25. RPIMA dit :

    @Roberto
    A priori vous en vous tenez pas trop au courant des nouveautés en ce qui concerne le matériel utilisé actuellement pas les TAP. Que cela soient les sauts en OA ou en SOTGH… va falloir vous recycler (ancienmoniteur TAP, instructeurs SOCR et SOTGH 6664 de l’ETAP, et ancien du 3). Je pense que la 11 BP a de beaux jours encore devant elle ! Je lis que certains jalousent la solde a l’air (que les personnels navigants de l’armée de l’air ont également au passage de même que les commandos de l’air TAP), mais quend isl pouvaient il fallait y aller dans les paras ! Ensuite si il y a moins d’OAP c’est simplement par manque d’avions.. L’e A 400M a perdu 5 années pour pouvoir larguer par les 2 portes en même temps … L’armée de l’air « n’ayant pas prévu ce cas de figure » car au début par les deux portes les mannequins étaient emmêles dans leurs suspentes due au trop gros brassage d’air lors du largage. Chose résolue actuellement ! Désormais a l’ETAP les différentes brigades d’instruction courent après les avions largueurs, un manque de moyen trop important du fait que les transal ont été mis au rebus (dommage), que les A 400M ne sont pas toujours dispos, qu’il faut jongler pour les remplir pour breveter les jeunes paras, que les nouveau C130 ne sont pas encore arrivés etc. etc.. Quand le parc des 50 A400M sera effectif je pense que la 11e BP sera tout a fait opérationnelle (même si elle l’est déjà et que les paras peuvent avoir d’autres avions..), les combats d’aujourd’hui, via les FS peuvent se faire par des mise a terre par hélicos, a conditions d’avoir des « lourds » qui peuvent emmener un nombre conséquent de commandos des FS. (ce qui n’est pas le cas de nos hélicos actuels).
    Pour en terminer ne pas oublier que le 2eme REP a fait une OAP en Estonie a partir de l’ A400M le 22/06 de mémoire.