Un responsable de l’US Air Force suggère de réduire la flotte de F-35A au profit de l’avion de combat « NGAD »

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

166 contributions

  1. Lucy dit :

    Pour que ce concept fontionne il faut:
    – Une très grande rapidité entre le début du projet et la livraison d’un avion terminé, genre le cycle complet doit être de l’ordre de 5-10 ans.
    – Le nombre réduit d’avions produit par série doit être meilleur marché que les avions produits en plus grande série.
    .
    Je n’ai pas l’impression que cela soit réaliste.

    • Nexterience dit :

      Oui faut calculer en comparaison combien peut coûter un avion grande série inadapté.

    • herciv dit :

      Pour info le SECDEF sortant vient lui aussi de lâcher des vannes sur le F-35…

  2. Math dit :

    Bon, et bien si même les américains ne s’en cachent plus… avis aux acheteurs… pour le F35, un destin à la F105 semble de plus en plus probable.

    • Etudiant dit :

      @ vous voulez parlez du F 104 qui a été utilisé de 1958 à 2004 en différentes versions tous les pays de l’OTAN de l’époque l’ont utilisés

      • Math dit :

        Non, je parle du thunderchief, lourds, patauds, coûteux à mettre en œuvre et pas robuste au combat. Cet avion n’a pas été une réussite au Vietnam. Très haut taux de perte.
        Le F35 est raté parce qu’il demande trop d’heure de maintenance, n’est pas manœuvrant. Bref, une mauvaise plateforme à laquelle on demande beaucoup de chose qu’elle fait mal. Les Century séries ont dans l’ensemble été des avions ratés. Mais les ingénieurs ont pu sur cette base construire les F16, F15 qui ont été de bons avions.
        Les US se perdent parfois par mercantilisme dans leur matériel militaire. La, ils ont un projet raté mais continuent de le produire.

        • Stoltenberg dit :

          Même en supposant que ce que vous dites est vrai (ce qui n’est pas le cas), savez-vous au moins quel est censé être le rôle du F-35 ?

          • tchac dit :

            Un chasseur bombardier censé être accompagner par des F22?

            C’est ballot pour les pays qui ne dispose pas de ces derniers…

          • wagdoox dit :

            LM est au courant faire de l’argent mais l’armée US veut en faire quoi ?
            A 10, c’est non ca fonctionne pas.
            F16, c’est pour ca que la production continue.
            F15 pareil – F18 pareil.
            Finalement le F35 sert à remplacer les F117 et les F22 non produit.

          • Obelix38 dit :

            Le rôle N°1 du F-35 était de siphonner les budgets de défense des « partenaires » de l’OTAN, et c’est pour l’instant le seul qui soit une réussite . . .
            Pour les autres . . . Seul l’avenir nous le dira . . . mais c’est plutôt mal parti . . .

          • Stoltenberg dit :

            tchac, wagdoox, Obelix38 : L’objectif du principal du F-35 c’est de briser les défenses aériennes ennemies en évoluant dans un environnement fortement contesté. C’est, bien sûr, un chasseur-bombardier multirôle mais il a été optimisé pour pouvoir ouvrir des brèches dans le système AA ennemi. Ces brèches pourront ensuite être exploitées par des avions de 4ème génération (F-16, F-15, F/A-18, Rafale, EF…) qui pourront évoluer avec beaucoup plus de liberté et accomplir leurs missions avec des taux d’attrition incomparablement plus petits. Le F-35 est, bien entendu, capable de mener des combats aériens contre d’autres avions, notamment en BVR mais ce n’est pas son rôle principal. C’est plutôt le domaine des F-22 et F-15 par exemple.
            .
            Il en découle que le F-35 est un avion qui a été pensé spécifiquement pour des conflits symétriques contre des adversaires plus performants qu’un barbu en sandales, armé d’un AKM, qui traverse le désert dans son pickup Toyota. Ce genre de conflits n’ont pas eu lieu depuis 1945. C’est donc uniquement lors des exercices que l’on peut voir ses vrais avantages. Et les retours sont généralement très positifs ce que tentent d’ignorer tous les détracteurs du F-35.

      • Alpha dit :

        @Etudiant
        Non, il parle du F-105…
        Mais pour rebondir sur votre réflexion, vous, vous parlez du F-104 qui n’a été utilisé par l’USAF que pendant une dizaine d’années (1958-1969) parce qu’il avait d’horribles problèmes ?…
        Les autres pays de l’OTAN qui l’ont conservé ?… Pas le choix, pas de budget pour acheter autre chose, à la différence des Ricains !
        Étrangement, on dirait que l’histoire va se répéter avec le F-35 « Turkey » !!! 😉

        • wagdoox dit :

          Les faiseuses de veuves mais pas trop d’info en une journée le pauvre étudiant

    • Paddybus dit :

      la dinde aura enfanté de dindons… de la farce… espérons que nos voisins et associés d’une « europe de la défense » vont apprécier à sa juste valeur cette magnifique expérience au longs cours…

  3. PK dit :

    Tiens, tiens, on y vient…

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      Tu ferais mieux PK de nous démontrer techniquement, au-lieu de nous dire tes « tiens tiens idéologiques », qui ne reposent sur RIEN ! N’importe quel site en anglais te donnera les pour et les contre techniques du F35, mais toi tu n’en es pas capable, car tu es juste dans la posture idéologique ….
      Ce qui ne te rend pas crédible une seule seconde l’ami PK ………Pas une !

      • Too dit :

        donc le fait que les responsables américains disent : « Les avions F-35 en service n’ont pas satisfait aux normes de fiabilité et de maintenabilité, ce qui suggère que le programme ne livre pas des avions au niveau de qualité attendu. » n’est pas un bon argument en soit ?
        Non c’est vrai les militaires Américains ni connaissent rien !

      • Carin dit :

        @souvenir…..
        Pourquoi? Vous devez être capable de nous démontrer
        «  techniquement » le contraire de ce que @PK sous entend…. et c’est là que personnellement je vous dit « bon chance ».
        Mais je suis impatient de lire votre prose positive sur le F35, et si vous êtes bon, je vous promet de transmettre vos écrits aux armées américaines qui semblent plutôt de l’avis des sous entendus de @PK.
        A titre indicatif, même notre canadien préféré et Dany40 (entre autre groupies) ont laissé tomber.

        • PK dit :

          On regrette d’ailleurs beaucoup Nico : il était amusant avec ses vidéos de F-35 au décollage, pour prouver sa supériorité 😉

          • v_atekor dit :

            Je crains que Nico n’ait fait les frais des affres du 737Max qui a occasionné pas mal de casse sociale chez les sous-traitants, notamment au Canada… J’espère pour lui que ce n’est pas le cas.

        • Stoltenberg dit :

          Ça va ? Pas trop forte la fièvre aujourd’hui ????
          .
          Eh ben il se trouve que les « armées américaines », auxquelles vous affirmez pouvoir « transmettre » les commentaires qui sont publiés ici, sont le plus grand client du programme F-35. Et ce depuis de nombreuses années aujourd’hui. Sur le plan technique – ce que reprochent les détracteurs c’est essentiellement l’utilité de la furtivité. Il se trouve que le nouveau chasseur est censé être encore plus furtif que le F-35 donc déjà c’est raté à ce niveau. Ensuite – personne ne nie les surcoûts du programme JSF. La vraie question à se poser c’est de savoir si les avantages qu’il apporte sur le champ de combat justifient toujours son prix. À mon avis, la réponse c’est 100 % oui. Et l’autre question à se poser c’est de savoir si un tel NGAD – plus performant et moins cher, pourrait être une meilleure option. À mon avis la réponse c’est également oui.

          • ScopeWizard dit :

            @Stoltenberg

            Et vous , vos vapeurs , pas trop élevées ?

            « Sur le plan technique – ce que reprochent les détracteurs c’est essentiellement l’utilité de la furtivité. »

            Sachant que vous ne précisez pas ce qui définit sa furtivité et que les mots ont un sens , ce que vous avancez sur la « furtivité » s’ avère ARCHI-FAUX .

            Ce n’ est pas son « utilité » qui lui est reprochée , celle-ci est au contraire tout à fait reconnue , c’ est sa recherche de furtivité par rapport aux moyens de détection RADAR qui l’ est .

            Eh oui , il n’ y a pas que celle-là de « furtivité » …………..

            Bref…….

            D’ une part , parce qu’ au stade où en est la technologie , cette sorte de furtivité oblige à concevoir une machine volante qui par les formes choisies ira a contrario de toute bonne aérodynamique ce qui pour compenser va entraîner un lot de contraintes telles qu’ une armada de dispositifs de contrôle du vol , une grosse puissance moteur , une grande quantité de pétrole car qui dit gros moteur dit conso en plus de devoir maîtriser une grosse signature infra-rouge , un emport en soute ce qui implique un avion plus grand si l’ on tient à y faire entrer beaucoup de choses , etc……..

            D’ autre part , parce que tout ce qui est mesures évolue , et notamment tout ce qui permet de détecter un F-35 par des moyens de détection RADAR ; le temps passant , à force toute sa cuirasse technologique est petit à petit de plus en plus percée à jour , cet avantage se réduit donc tandis que ses inconvénients prennent le dessus .

            « Il se trouve que le nouveau chasseur est censé être encore plus furtif que le F-35 donc déjà c’est raté à ce niveau. »

            Peut-être , mais ça ne changera strictement rien au fait que ça restera une machine compliquée et chère qui elle-aussi sera rattrapée par les progrès de la mesure .

            « Ensuite – personne ne nie les surcoûts du programme JSF. »

            Personne ne les nie ???

            Eh bien , ça a changé alors , parce qu’ il fut un temps pas si lointain où ce n’ était vraiment pas le message le plus évident à faire passer…………..

            « La vraie question à se poser c’est de savoir si les avantages qu’il apporte sur le champ de combat justifient toujours son prix. »

            Mais enfin , il n’ y a pas que le prix dans cette histoire ………….

            « À mon avis, la réponse c’est 100 % oui. Et l’autre question à se poser c’est de savoir si un tel NGAD – plus performant et moins cher, pourrait être une meilleure option. À mon avis la réponse c’est également oui. »

            C’ est votre point de vue , ça ; je ne le discute pas , peut-être êtes vous dans le vrai ……………….
            Cela étant , pour l’ instant ce n’ est que votre point de vue , non une vérité .

            Affaire à suivre………….

          • Stoltenberg dit :

            ScopeWizard:
            « Et vous , vos vapeurs , pas trop élevées ? » – Vous ne devriez vraiment pas dire cela, ScopeWeedzard 🙂
            .
            En ce qui concerne la furtivité et son rôle sur le F-35, lisez ma réponse un peu plus haut et décidez vous-même si c’est utile ou pas. Ensuite, le F-35 est un avion dont la signature a été réduite à la fois dans la bande radar et dans la bande thermique. Pour le coup, les dimensions, les capacités d’emport et les rayons d’action des F-35 et des Rafale sont plutôt comparables donc ce n’est pas comme si cette furtivité diminuait les capacités d’une manière drastique.
            .
            « Peut-être , mais ça ne changera strictement rien au fait que ça restera une machine compliquée et chère qui elle-aussi sera rattrapée par les progrès de la mesure . »
            Pour le coup, elle sera substantiellement moins chère au développement (emploi des méthodes numériques) et pourra profiter des enseignements et des technologies issus du programme JSF. Je suppose donc qu’elle sera moins chère tant en production qu’en exploitation mais je préfère ne pas spéculer tant qu’on n’a pas plus d’informations.
            .
            « Personne ne les nie ??? »
            Non, mais il faut ajouter que c’est aussi la caractéristique de ce genre de programmes. Et ne vous inquiétez pas, le Su-57 a aussi ses surcoûts et ses retards. 🙂

      • Néandertal dit :

        PK, c’est Pascal K….. rédacteur de l’excellent blog avia news. Accessoirement il est instructeur de vol!
        Et vous ?

        • Red dit :

          Vu la qualité quant à débattre et les connaissances que « PK » démontre, sans parler d’une paresse intellectuelle sans égale au niveau aéronautique « dinde dinde dinde » … Instructeur de vol ? 😀

  4. jean la gaillarde dit :

    houlà là… Alors là, si ce concept se met en ordre de marche, je plains les pays qui se sont lancés dans le F35. Effectivement, si ce concept est adopté, l’armée de l’air US n’a aucun avantage à commander le nombre de F35 dont elle avait prévue de se doter. Du coup, cet appareil va devenir un gouffre, que les US abandonneront dans 10 ans et que les pays qui s’en seront doté devront trainer durant 25 ans. (Avec une MCO exorbitante). Là, à mon avis, mauvaise limonade ! Il faut espérer, pour les pays Européens entre autres, et principalement d’ailleurs, que ce concept ne voit pas le jour. Pourtant, il y va, je pense, de l’hégémonie des US, en matière aéronautique.

    • Czar dit :

       » Il faut espérer, pour les pays Européens entre autres, et principalement d’ailleurs, que ce concept ne voit pas le jour.  »

      et pourquoi donc, jacky ?

      faut espérer au contraire qu’ils avalent leur merde jusqu’à la dernière bouchée pour arrêter d’appeler ça des profiteroles.

      • jean la gaillarde dit :

        Arrêter d’être tout le temps sur la défensive et lisez jusqu’au bout : « Pourtant il y va, je pense, de l’hégémonie des US …. Et le fait de me traiter de Jacky fait que j’ai de plus en plus de difficulté à aimer intervenir sur ce forum. Les « sachants », rabaissant systématiquement, les modestes intervenants dont je fais partis. C’est dommage !

        • Czar dit :

          je te rassure, jacky, je ne fais pas plus partie des « sachants » que toi, n’aie vraiment aucun complexe de ce point de vue-là.

          après tu as écrit ce que tu as écrit, faut pas t’étonner des réactions

          Castigat ridendo mores.

        • tchac dit :

          Czar n’est pas un sachant, c’est juste un grossier personnage…

  5. philbeau dit :

    La cause est entendue depuis longtemps . Je fais partie de ceux , et ils sont nombreux , qui pronostiquent un retrait du service prématuré pour le F35 . Un concept avant-gardiste séduisant , mais géré d’une manière étonnamment incompétente par Lockheed-Martin , qui , bénéficiant d’appuis incontestables dans les sphères du complexe militaro-industriel US , auquel s’ajoute la diplomatie , s’est contenté d’en faire un produit commercial juteux , faisant passer au second plan l’aspect technique .
    Le NGAD , outre l’avantage de mettre un terme en sauvant les apparences au calamiteux programme F35 déjà vieux de vingt ans ( ! ) , permet à l’industrie aéronautique US de repartir avec force financements d’état . Car n’oublions jamais que l’une des missions du F35 était de « tuer » la concurrence européenne .

    • PeterR dit :

      >> mais géré d’une manière étonnamment incompétente par Lockheed-Martin

      Si le but était, et on ne peut pas l’exclure, de siphonner les finances des pays « amis » et de les rendre encore plus dépendant du lobby militaro industriel des US alors cela a été au contraire géré avec la plus grande compétence.

      Je suis de ceux qui pensent qu’il faut regarder les résultats et d’imaginer que derrière un fiasco apparent c’était in fine le but recherché. Autre exemple : le 2ème guerre d’Irak. Si le but était le f… le bordel aux portes de l’Europe pour 50 ans la mission est pleinement réussie.

      Je veux bien croire qu’il y a de francs incompétents. On peut aussi penser qu’il y a à contrario des personnes TRES compétentes.

      Juste mon avis

      • philbeau dit :

        « Incompétence » n’était peut-être pas le terme approprié ; indifférence , ou quelque chose d’approchant , parce qu’en effet , l’instauration d’une tutelle encore plus contraignante des « alliés » (i.e. vasssaux) européens était clairement le but . Et il a été atteint .

        • Math dit :

          Faut quand même se méfier de ces gens affirmations définitives. Rien n’empêche les européens de lancer un nouvel appareil. Regardez les chinois: ils ne savaient pas en faire, ils apprennent. Idem pour les Indiens. En France, nous avons lancé peu de nouveaux avions, mais nos capteurs sont valables, il y a eu le neuron, il faudra voir si le scaf va à son terme. C’est avant tout une question de choix politiques. Les allemands n’ont rien. Les anglais ont un peu plus. Faisons un nouveau moteur. Après, on verra si on veut en mettre un ou deux pour faire un nouvel avion (léger ou lourd). On peut partager un peu sur les briques technologiques avec nos voisins. Il y a largement assez d’ingénieurs pour faire 2 ou 3 nouveaux avions en Europe et 5 ou 6 prototypes. Quand on voit les milliards qu’à déversé la BCE pour maintenir l’économie… il y avait de quoi bâtir 10 porte-avions, autant de sous-marins, une flotte de tanks et concevoir 3 nouveaux avions. Il n’y a pas de pb de budget, pas plus qu’il n’y a un pb de compétences. Il faut juste de la volonté commune. Elle se bâtit en mettant le holà sur ce qui fait plaisir à l’extrême gauche (globalisme, woke, mœurs, promotion de l’étranger au dessus de l’autochtone) et qui suscite tant de crainte à l’est. Faisons le nécessaire chez nous, ça rassurera nos voisins à l’est et rassemblera l’Europe. Pour l’instant, la France effraie tout le monde. La politique étrangère de Macron est correcte. Par contre, à l’intérieur, le progressisme (diviser pour régner) et l’affairisme (enrichissement des riches protégés par les divisions progressistes), nous font perdre du temps, du poids politique et du prestige. Mettons les choses au carré. On vois où l’excès de libéralisme a mené la gauche US. Ils perdent leur pays, le détruisent et le minent au point où ils ne peuvent plus être considérés comme fiables. Évitons ce piège et profitons de cette situation pour pousser nos pions. La situation est très favorable, l’occasion est belle.

      • Momo dit :

        Intéressant. Dans son histoire les exemples d’incompetence technique de LM sont effectivement difficile à trouver. Très difficile. Mais les exemples pullulent de savoir faire financier, y compris corruption comme à Bruxelles et dans la plupart des pays dit amis. Ne rêvons pas, c’est le cas de tous, BAE compris (au cas où), mais LM est sûrement le champion.

        • Nexterience dit :

          A mon avis, cette boîte était décadente et compensait par la com et les réseaux d’influence et de corruption énormes.
          La branche civile de Boeing est pas mal aussi.
          Reste à savoir si le fiasco F35 sera un électrochoc ou une vaguelette dans la mentalité de cette boîte.

    • v_atekor dit :

      @philbeau : nous sommes au moins deux sur ce seul forum à avoir fait cette analyse.
      .
      Donc en en revient à l’objectif primordial du F35. Pourquoi le F35 puisque in fine cet avion arrive trop tard et sera peu utilisé aux USA qui ont encore un collection d’avion de premier choix même sans lui ?
      .
      Pour remplacer les Harrier et les Tornado qui étaient eux en fin de vie, alors qu’une alliance européenne se mettait en place autour de BAe et éviter une alliance européenne de type Typhoon, qui avait sans doute mille défauts mais une qualité, celle d’avoir réalisé un avion de qualité sans que Washington n’ait son mot à dire.
      .
      Bref… si nous sommes au moins deux sur ce seul forum à avoir fait cette analyse, je comprends mal comment le RU et l’Italie ont pu avoir une lecture autre. Donc : quelle a été leur lecture ?

      • philbeau dit :

        v_atekor , allons …Le F35 est uniquement un outil politique , le véhicule d’une diplomatie US aggressive vis à vis de ses »alliés » (sauf Israel qui bénéficie d’un traitement particulier) , et une machine à cash pour l’industrie américaine .
        Les politiques du UK et de l’Italie en admettent la réalité , puisqu’ils ne réclament aucune compensation pour un contrat commercial non réalisé ….

      • Momo dit :

        $ perso

      • philbeau dit :

        v-atekor : si vous ne l’avez pas déjà lu : en complément de l’article ici déjà très complet
        https://www.meta-defense.fr/2021/01/15/will-roper-veut-remplacer-le-f35-par-le-ngad-dans-lus-air-force/

      • PK dit :

        « Donc : quelle a été leur lecture ? »

        La vision politique d’un peuple n’est que rarement en phase avec celle de ses dirigeants. La bonne question serait : quelle a été l’influence auprès des dirigeants (= décideurs) pour les convaincre.

        Se la poser, c’est y répondre…

      • ScopeWizard dit :

        @philbeau @PeterR @v_atekor

        Je vous rejoins ; personnellement , je pense depuis déjà bien longtemps que le F-35 avait surtout pour but , certes de siphonner et de conquérir , mais élargissant la focale , de pousser les puissances Européennes à se lancer dans une nouvelle course aux armements et à la technologie ; les trois Delta-Canard n’ ayant pas laissé ceux de Washington si indifférents qu’ on pourrait se l’ imaginer .

        Maintenant , je pense également , qu’ indépendamment de tout plan tordu aux intentions troubles , s’ ils avaient pu , les Américains auraient été très contents que leur F-35 soit au top tel que promis et re-promis ; autrement-dit , il se seraient bien passés de toutes ces déconvenues qui ne leur ont pas fait la meilleure des réclames possible………….

  6. Michel dit :

    Le F35 c’est vraiment un feuilleton sans fin et je pense que le fait que beaucoup d’entre nous l’appelions la dinde est vraiment justifié…
    Cet avion empile les problèmes : son cout exorbitant, le fait qu’il ne soit toujours pas totalement opérationnel : l’exemple à mourir de rire c’est qu’il ne peux pas voler quand il y a des orages !
    le nombre de non conformité et/ou le nombre de problèmes de non conformité aux spécifications techniques, les retards de livraison par rapport aux planifications initiales qui ont sans arrêt glissé
    Le Pentagone c’est bien fait « enfumé » par LM quand meme ! Nous sommes pas loin d’un scandale d’état…..Surtout à ce que je sache au US il n’y a pas qu’un industriel capable de concevoir un avion de combat !!!!!
    Et je ne parle meme pas des pays qui ont commandé et ont en dotation cet appareil et qui découvrent depuis plusieurs années que ce qu’ils ont achetés ne sera probablement jamais opérationnel totalement et ne remplira jamais le cahier des charge….
    Messieurs les Belges il est encore temps de faire machine arrière toute, et de voir chez les autres industriels Europeens et meme US (F18 par exemple) si avec un autre appareil il auraient peut etre moins d’em…des, pour les autres c’est trop tard…..
    Que aurions nous dit si cet empilage de pbs étaient tombés sur le Rafale…..

    • guy dit :

      « Que aurions nous dit si cet empilage de pbs étaient tombés sur le Rafale….. »

      Ben on aurait dit de lui que c’est un avion trop coûteux, trop technologique.
      Le nouveau concorde!
      L’avion que personne ne veut!
      Mais au final?

      • Michel dit :

        Que le gouvernement français c’est fait enfumé par Dassault !

        • Math dit :

          A 40 milliards sur 40 ans, on est à 3% d’enfumage

          • Michel dit :

            Votre commentaire je ne le comprend pas peut être que je n’écris pas correctement le francais ?
            Je compare la « gabegie » financière et technique du F35 avec une fiction d’une »gabegie » comparable pour le Rafale à l’aube des années 90/2000 en proportion du coût de chacun des programmes bien évidemment
            Nous pouvons dire que le programme du Rafale est une réussite en terme technique et financière par rapport au F35 cela ne va pas plus loin.

          • Alpha dit :

            Hummm…
            3% d’enfumage sur 40 ans ? Pour le programme Rafale ? C’est pas assez !
            @NRJ va vous corriger ça en deux temps trois mouvements ! Vous allez voir ce que vous allez voir ! Les chiffres vont pleuvoir ! Les explications alambiquées aussi, hélas … 🙁

          • NRJ dit :

            @Alpha
            Je n’avais rien corrigé. J’avais juste posé des questions. Mais votre seule réaction semble votre recette habituelle: « j’ai raison vous avez tort. Je ne vous explique pas, car vous êtes un imbécile et que je suis très intelligent car je suis chez Dassault ». Et vous mettez quelque liens sans rapport direct avec la conversation pour agrémenter le tout et servir.

            @Michel
            A moins de 50 milliards sur 30 ans, on peut considérer, que c’est le genre d’enfumages qu’on voudrait plus souvent pour nos dépenses publiques. C’est un prix global inférieur à la concurrence (F-35, Eurofighter, etc).

      • v_atekor dit :

        @Guy tu n’as pas l’air de connaître les français. Déjà qu’ils tombent sur leurs gouvernements même quand ça marche à peu près bien, s’il Dassault l’avait rejoué à la LM et refait le coup du Concordes, des avions renifleurs, ou de Mururoa on aurait des sketch sur le Rafale « qu’est ce qui est moins utile et plus cher qu’un Rafale – deux Rafales », et en plus ça auraient été des ministres & députés qui auraient servi ces plaisanteries. Ca avait d’ailleurs commencé à l’époque ou certains se lamentaient sur l’absence d’exportations.
        .
        Mais comme il fait son travail, qu’il le fait bien, qu’il s’est vendu et qu’il est dans le clous budgétaires, ça tombe sur LM, qui en prime est largement suspecté d’avoir eu un agenda américain décorrélé des priorités de leurs acheteurs européens (ça, c’est la version diplomatique, la version argot, c’est qu’ils l’ont foutu profond aux RU et aux Italiens…)

  7. chill dit :

    est ce que j’ai le droit de me marrer…?

    • R2D2 dit :

      Ca dépend: si vous faites partie d’un des pays client ou prospect du F35 alors non pas vraiment ^^’

    • dolgan dit :

      Si vous êtes russes ,chinois ou actionnaire de LM oui. Sinon, c’est la confirmation d’une mauvaise nouvelle pour l’otan et ses amis asiatiques.

    • chill dit :

      Bon ben j’me marre !!

  8. basstemp dit :

    Ca sent le sapin : )

  9. Max dit :

    Le message serait terrible pour les clients entre autres européens si les USA passaient au NGAD en diminuant la voilure sur le F-35. Ce dernier serait plus cher et en perpétuel conflit entre upgrade et update, l’un cour-circuitant l’autre au grès d’un calendrier brouillon.
    Le SCAF est lui aussi développé via un jumeau numérique. Ce procédé est désormais un standard chez Naval Group pour les Barracuda et les Fremm.

  10. François01 dit :

    Les Century Series Fighters, consistaient à développer des nouveaux appareils plus régulièrement, en fonction de chaque nouvelles avancés technologiques.
    Mais en fait n’ait-ce pas ce que l’on fait toujours actuellement, avec les nouvelles versions des appareil existant. Par exemple en adaptant un radar à balayage électronique sur les F-16 ou les F-15, ou des glass-cockpit sur des appareils équipés à l’origine par des cadrans à aiguilles ?

    • Math dit :

      La plateforme F15 où F16 a été bonne en son temps. Le F35 coûte trop cher de base. L’idée est de pouvoir développer plusieurs plateforme et d’en choisir une qui soit bonne. Bref, de refaire de la compétence en architecture et en ingénierie aéronautique qui visiblement est perdue.

      • Nexterience dit :

        C’est ce qui s’est passé avec le remplacement du M2000 par le Rafale.
        l’exemple de la géométrie furtive qui manque au Rafale depuis 10 ans confirme que le structurel doit vite évoluer, surtout en période de compétition techno de guerre froide.
        Cela dit, l’argent économisé d’un nouveau programme permet de se payer d’excellentes évolutions de systèmes qui peuvent compenser des défauts structurels ( exp : Spectra F3R).
        C’est donc un choix à faire selon l’arrivée de ruptures technologiques.

        • wagdoox dit :

          la géométrie furtive, c’est quoi ? sérieux c’est une géométrie qu’on voit pas ?
          « qui manque au rafale depuis 10 ans »…. tellement qu’on s’en sort parfaitement sans, la furtivité active et le suivi de terrain ca existe aussi.
          le SPECTRA F3R… c’est quoi ? non parce que spectra je connais, le F3R aussi mais la fusion des deux ??? spectra existe depuis le début du rafale !
          Plus sérieusement le rafale est modulaire ! dassault applique le stratégie des petits pas, bref pas la peine de comparé US et FR, Rafale et F35, ca n’a rien à voir. Le F18SH se porte aussi bien que le rafale, voir le block 3. c’est donc très spécifique au F35 et LM qui n’a JAMAIS fait des avions de séries de qualités, des avions spécialisés et relevant de black projet oui.

        • Obelix38 dit :

          Avoir plus de furtivité passive permet d’approcher un peu plus des cibles, et c’est toujours bon à prendre pour la survivabilité, sauf si ça se fait au détriment d’une ou plusieurs performances de l’appareil, alors là le jeu n’en vaut plus la chandelle !
          .
          Et c’est l’approche qui permet d’atteindre cette survivabilité qui est différente : Tandis que le Rafale a été développé avec une politique de compromis (Furtivité de forme, Emports, Masse à vide, autonomie, Vmax, Vmin pour apponter, Furtivité Active, MCO, etc…) faite en « bonne intelligence » (En discussion avec l’armée, le concours de la DGA, et pour remplacer TOUS les chasseurs précédents) et y est arrivé de manière exemplaire, le F-35 a lui TOUT misé sur la furtivité, et donc au dépends de TOUT le reste, et d’une complexité telle que la mise au point en est interminable . . .

  11. Bobo dit :

    On sent bien que les USA ont passé la seconde ! Bien avisés sont ceux qui ont pris part au programme F-35 parce qu’il ne seront pas laissés à l’abandon dans un programme qui va bien plus loin que à l’unique F-35 ! Israël par exemple est déjà partie prenante au projet ! On se souvient de la drôle d’annonce de la vente de F-22 qui n’est plus en production à Israel ! En fait, ils parlaient de son successeur le NGAD qui ne pouvait être nommé car encore secret ! Les années qui viennent seront passionnantes, mais je crains que ce que le F-35 a commencé, le NGAD le finisse, au grand dam de l’industrie Européenne, techniquement larguée depuis longtemps ! Les programmes de développement du SCAF-NGF et le TEMPEST viennent à peine d’être signés !

    • Czar dit :

      t’as raison le flamoutche : https://youtu.be/gph2si29Afw?t=79

    • philbeau dit :

      Bobo , ne venez pas nous fatiguer avec Israël …On sait que vous êtes les plus intelligents . Enfin , du moment que vous le croyez …

    • Michel dit :

      Qu’est qui vous donne temps de certitudes ?
      Je pense plutôt à une belle arnaque de LM et de plus je ne vois pas l’industrie Européenne larguée surtout Dassault et même les équipementiers comme Thales, MBDA Leonardo BAE Safran et j’en oublie……

    • Royal Marine dit :

      Un QI d’huitre, manifestement… Une méconnaissance totale des savoir-faire aéronautiques dans le Monde, et particulièrement en Europe… Et une supposée avance des US…
      Et bien, grâce en bonne partie à Dassault, mais pas seulement, l’Europe reste en tête de la compétition…
      Rien que pour le F 35, ce n’est pas le constructeur le problème… C’est le concepteur!
      Se rendant compte que Dassault prend conceptuellement une avance phénoménale sur le prochain avion de combat, en 1990, les Américains jusque là confortablement installés sur leur triptyque F 15, F 16, F 18, et son évolution, décident de lancer un (puis 2) nouveau programme, avec un avantage concurrentiel irrattrapable… La furtivité! Furtivité structurelle de l’avion… Dont les déboires déjà essuyés avec le F 117 et le B 2 auraient dû les rendre plus prudents…
      Le résultat ne se fait pas attendre… Les règles de l’aéronautiques étant restées les mêmes… Dans les mêmes conditions de température et de pression, … Sans compter les aitres problèmes liés aux calculateurs, logiciels, etc., …
      Résultat, un avion au coup de possession ruineux, incapable d’assurer les missions qui lui sont affectées et moins bons que ceux de la génération précédente… Complètement à donf, par rapport au Rafale…
      Ah! elle est belle l’avance des ingé américains! Un conseil. S’ils veulent avancer un nouveau concept, qu’ils demandent une validation à Dassault (bureau d’étude) comme ils l’avaient fait pour la géométrie variable dans les années 60…

    • Momo dit :

      Bobo le Belge, expert entre les experts (combien de moteurs le f35: 0, 1, 5?) nous annonce qu’en fait les belges (les pauvres) ont des ngad, déjà, mais ne le savaient pas. On ne le leur avait pas dit! Tu veux imiter ton idole, Coluche? C’est ca? Mais lui, il faisait exprès!!! Hahahahahaha

    • blondin dit :

      vous cherchez surtout à vous rassurer… on sent que vous commencez à comprendre que le F35 n’était pas le bon choix pour vous ! à moins que vous prévoyez déjà d’acheter cet avion, alors que vos F35 ne sont pas encore livrés ? vous êtes prévoyant, c’est bien ! et puis il y aura peut être, cette fois, des retombées pour la Belgique ?

    • wagdoox dit :

      je me souviens pas d’un tel annonce, merci de nos la rappeler avec une source … on va rire.
      Ensuite, on parle juste d’un démonstrateur pour le NGAD, on est mais alors très loin d’avion opérationnel.
      techniquement larguée depuis longtemps…. il faudra vraiment apprendre à lire parce que les rapport du GOA sur le F35 sont juste à péter de rire. Un avion limité à 7g et mach 1.1 sinon il se désagrège… comment dire qu’un mirage III avec un AESA et des DDM ferait mieux ?
      Comment expliquer le retour du F15XE, du F16 (qui va etre officiel dans peu de temps sauf changement du à la nouvelle administration), le F18SH qui continue sa prod… et le NGAD qui arrive plus vite que prévu…. Ca prouve vraiment que le F35 a tout réussi. On prolonge ceux d’avant et accéléré ceux d’après mais tout va bien… au pays de candy…

  12. NRJ dit :

    Les usa disaient déjà vouloir remplacer les F-22 considérés comme trop coûteux, par des F-35 en 2020. Là les usa font la même chose avec le F-35. En fait ils décalent les manquement d’un avion à son successeur.

    Difficile de croire dans cette logique de jumeau numérique. Même dans l’automobile ou chaque centime comptent, les entreprises testent sur des prototypes avant la grande série. Alors pour un avion de chasse….

    • ji louis dit :

      Dassault Aviation conçoit, crée, construit et produit ses avions d’affaire Falcon par la technique du jumeau numérique depuis plusieurs années déjà.

      • Alpha dit :

        @ji louis
        Safran le fait également.
        Et puisque vous évoquez Dassault, le concept de jumeau numérique est au cœur du contrat de maintenance Ravel, pour « Rafale verticalisé », signé en mai 2019 entre Dassault Aviation et la DGA. Dassault L’avionneur met en œuvre le jumeau numérique via la plate-forme 3DExperience de Dassault Systèmes, pour l’ensemble des équipements – hors moteurs et sièges éjectables qui font l’objet de contrats distincts – pour le MCO des Rafale … Ça à l’air de marcher : En 18 mois, le taux de disponibilité Rafale est passé de 52 % à … 76 % ! Et Dassault prévoit encore plus !…

        • Alpha dit :

          Mince…
          Enlevez le « Dassault » après « DGA. »… J’avais écrit « L’avionneur » dans un second temps pour éviter les répétitions… 🙂

      • NRJ dit :

        @ji louis
        Ils ne passent pas par l’étape prototype ?

        • Alpha dit :

          Non, depuis le Falcon 7X…

          • wagdoox dit :

            … d’accord mais le besoin est pas là, il n’y a pas de rupture technologique donc pas de surprise. Là on parle d’un chasseur et d’une nouvelle génération, c’est justement pour ca qu’on fait un démonstrateur sur le NGF.

          • James dit :

            Je dirais même depuis le Falcon 2000, le 1er avion construit est vendu

  13. jp dit :

    c’est un avion qu’ils n’arrivent pas à terminer, car trop ambitieux, ils veulent repartir sur un nouveau projet, le NGAD pour rattrapper le SCAF/NGF.
    voici le rapport du GAO sur le F35, en clair, ca fait peur, au travers du block 4 on entrevoit tous les manque du block 3F actuel, c’est une grande opportunité pour le rafale, j’attends le F4.2 avec impatience.
    https://www.dote.osd.mil/Portals/97/pub/reports/FY2020/dod/2020f35jsf.pdf?ver=C5dAWLFs4_N3ZLrP-qB0QQ%3D%3D

    • dolgan dit :

      Non , c’est la gestion de projet qui a été défaillante. C’est la DGA américaine qui n’a pas joué son rôle.

    • Piliph dit :

      @jp : lu en diagonale. Rapport accablant. Et ce n’est pas que la gestion, c’est à tous les niveaux que ça a foiré. Un exemple « drôle » en passant : ils en sont à devoir encore tester la léthalité des canons…

  14. Göret dit :

    Ce programme étasunien n’est que la pâle Copie du SCAF franco-allemand, lui-même une pathétique imitation d’un programme turc secret, le projet X3-Antanodu, volé par agent Egyptien Amine Munafiqun, qui travaillait pour Donald Trump via la compagnie McKinsey.
    Je ne puis vous en dire plus pour le moment.

    A bientot.

    • guy dit :

      Oui et c’est bien connu, la NASA ne fait que copier les projets spatiaux des iraniens!

    • Royal Marine dit :

      Il nous manquait le comique de service! On l’a trouvé!

    • Momo dit :

      Marcel aime le pâté, je répète, Marcel aime le pâté.

    • Franz dit :

      Quel teaser 🙂 !

    • Clavier dit :

      Excellent ….On vous envoie immédiatement OSS 117 en renfort pour résoudre à vos côtés cette affaire passionnante !

    • Too dit :

      Copie de l’avion Turc 😀
      On parle bien du pays qui n’a jamais concu un seul avion notable, qui n’arrive pas a finir ses tanks sans assistance étrangère, et donc les pièces technologiques de ses drones sont étrangères (canada notamment ?).
      Je pense que je vais en rire toute la soirée merci !

    • Niels dit :

      C’est fou ce qu’on apprend…

    • Nenel dit :

      @Göret
      Dit donc l’Ottoman de service , je ne sais pas ce que tu fumes mais apparemment c’est de la bonne.
      J’espère que tu ne crois pas à ce tu racontes ?

  15. Castel dit :

    Décidemment, si les Américains eux-mêmes reconnaissent les multiples défauts du F35 , comme viennent de le faire les Marines, en préférant prolonger la vie des « Harrier » qu’ils utilisent, plutôt que de passer au F35, ce que vient confirmer les dires de ce monsieur, je ne comprend pas pourquoi certains pays Européens s’obstinent à vouloir le commander….
    Il serait peut-être temps d’essayer de surveiller de près les comptes « off shore » de ces responsables politiques !!

    • Bobo dit :

      Peut-être parce qu’ils ont accès a des informations classifié qui font toute la différence, tout simplement ! Pourquoi vouloir vous mêler du choix des pays acquéreur du F-35 au lieu de vous occuper de ceux qui achètent des Rafales….d’occasion au lieu de neufs ? C’est pas très crédible non plus ça ! C’est les soldes ou quoi ?? Bientôt une frégate d’occasion par paquet de 3 Rafales d’occasion ? Vous n’allez sans doute pas aimer mon propos, mais vous voyez que tout est critiquable, vous y compris ! !

      • Carin dit :

        @bobo
        Vous devriez réfléchir avant d’envoyer des piques sur des achats de rafale d’occasion…. parce que même votre dieu américain achète des occasions… et pas que pour l’entraînement de ses pilotes… les AV8b anglais sont sur les bateaux américains, prêts à faire la guerre!!!

      • Castel dit :

        Si certains pays achètent des Rafales d’occasion au lieu du neuf, c’est tout simplement pour pouvoir les payer moins chers, mais cela prouve aussi qu’ils ont confiance dans sa fiabilité.
        Cela dit, vu le prix de revient et les ennuis techniques permanents du F35, je ne suis pas sûr que ça se bousculera au portillon pour en acheter d’occasion le moment venu…
        Et je crois plutôt que la seule occasion qui se présentera alors pour eux, sera d’aller terminer leur vie quelque part , sous une bâche dans le désert de Mojave, ou, dans le meilleurs des cas être utilisés pour récupérer des pièces détachées !!

      • Alpha dit :

        Ils prennent du Rafale d’occasion, car c’est sur, c’est fiable, c’est moins cher, et surtout, beaucoup plus efficace qu’un F-35 neuf bloqué dans son hangar !!! 🙂

      • jp dit :

        Il faut se cultiver un petit peu monsieur le bobo, comme lire les rapports US et ceux du parlements anglais par exemple, ils donneraient n’importe quoi pour avoir un rafale ou un f18 au lieu d’avoir des f35 tout pourris qui ne marchent pas, parce que le F35 commence à se faire massacrer comme jamais, ca sent le champ du signe. il pourrait bien terminer son histoire avant même qu’il soit utiliser dans une guerre, vu le jeu massacre qui commence. le NGAD est en train de prendre ses marques pour le remplacer en urgence. surtout après les énormes claques du SECDEF américain, mais comme ne vous lisez, vous ne pouvez pas le savoir. perso, je suis très content de voir cet avion bientôt disparaître, je mets des bières au frais pour ce jour béni, Mc Cain avait raison au sujet du f35 et de son utilité.

        • EchoDelta dit :

          Si LM renonce à livrer ses clients européens en F35 je pense que je passe une caisse de champagne dans la semaine ! Ces pays pourront quand même se rabattre sur des Rafales d’occase en F3R quand le F4 arrivera en escadron, et que les F16 seront vraiment à bout de potentiel, en solution intermédiaire, pour palier le déficit de capacité et continuer à voler / assurer la police du ciel. Il y aura un boulevard pour le marché de l’occasion dans 2/3 ans à mon avis.

    • Royal Marine dit :

      « les comptes « off shore » de ces responsables politiques »
      Malheureusement une évidence depuis longtemps… Comme avec le F 104…

    • Momo dit :

      Et de stoltenberg, homme de gauche norvégien

    • Piliph dit :

      @ Castel : ça fait longtemps que la Navy est très réticente au F35, depuis le début en fait. Ils en ont acheté le strict minimum, et continuent à upgrader leurs avions « legacy ». Ce sont les Marines qui s’étaient fait quelques illusions, mais il semble bien qu’ils sont en train de les perdre. Le problème restant, c’est l’Air Force et son idéologie du « tout-technologie » (qui leur fait détester le A-10 Thunderbolt II) et surtout les empêche de penser en termes de stratégie. Car au-delà des innombrables ratages techniques, le principal problème demeure : il sert à quoi, ce système d’armes? Il s’intègre dans quelle stratégie, que ce soit contre la Chine, contre l’Iran ou contre la Russie? (contre l’Europe on a bien compris à quoi il avait servi, et c’est un succès à cet égard..).
      L’Armée de Terre, elle, est heureuse de tout ce qui pourra mettre des bâtons dans les roues de l’AirSea Battle Strategy, qui la marginalise, et qui repose beaucoup sur ce type de système.
      « Too big to fail »? Ca reste à voir…

  16. Thanksgiving dit :

    En américain dans le texte, ça donne ça:
    https://taskandpurpose.com/news/acting-sec-def-miller-zero-f-ks/

  17. Plusdepognon dit :

    Les pays européens qui ont « choisi » le F35 ont intérêt à faire des stocks de vaseline, il n’y en aura pas pour tout le monde…
    https://www.meta-defense.fr/2021/01/15/will-roper-veut-remplacer-le-f35-par-le-ngad-dans-lus-air-force/

  18. Michel dit :

    Bobo
    Qu’est qui vous donne temps de certitudes ?
    Je pense plutôt à une belle arnaque de LM et de plus je ne vois pas l’industrie Européenne larguée surtout Dassault et même les équipementiers comme Thales, MBDA Leonardo BAE Safran et j’en oublie……

  19. Philippe dit :

    Pauvre F35 !
    Dans cet article j’apprécie ;
    * la notion de jumeau numérique
    * et surtout, ce qui est logique, le fait de laisser un responsable mener à bien le projet qui lui a été confié.

  20. Royal Marine dit :

    Depuis 2006, je parle sur ce site de la daube que représente ce concept marketing des F 22 et F 35… Que ce soit dans nos forces armées, ou sur ce site, j’ai toujours soulevé, au mieux, une incrédulité amusée… Au pire un tombereau d’injures, de la part des tenants de la suprématie totale des Américains sur les avions de combat…
    Certes, ils ont réalisé de merveilleux avions qui restent dans la légende, avec leurs plus et leurs moins d’ailleurs… Phantom, F 14, F 15, F 18, … Ils ont aussi produit des F 105…
    Ces projets semblaient viciés dès le départ… Dès la définition des CdC ressemblant plus à un empilements de souhaits disparates, produisant une longue liste de caractéristiques techniques incohérentes, parfois contradictoires, dont on ne pouvait distinguer une synthèse claire… On en mesure aujourd’hui le résultat… Pour les Etats-Unis ce n’est pas si grave… Ils ont pléthores de plateformes encore utilisables, et peuvent sortir encore un nouvel avion multirôle voire multimissions type Rafale amélioré…
    Mais pour les pays étrangers qui int acheté des F 35… Et qui se retrouvent à poil, sans avions capables, avec un budget ruiné d’avance par l’entretien de ces trapanelles, c’est une catastrophe militaire, budgétaire, financière… La Belgique peut peut-être encore faire marche arrière… Mais pour les autres?
    Je me demande bien où sont passés les trolls pro-LM de ces dernières années? Le Covid a dû les tuer, car on n’en voit plus guère… Que sont devenus leurs phrases lénifiantes du style: « Les Américains sont les plus forts, et donc, même avec des difficultés au démarrage, le F 35 sera le meilleur! »…

    • Nenel dit :

      Oui notre Nico saint de mes 2, il est où ce trou du c.. d’ailleurs?
      J’ai été le 1er à dire que la commande de F35 côté Us allait se réduire comme peau de chagrin une fois les pigeons européens pris dans les contrats signés.

    • oryzons dit :

      Je crois que les Américains ont juste été convaincu par la vision de LM au sujet de la furtivité.

      Ils ont pensé qu’en lançant des centaines de milliards dans les projets ils allaient acquérir des technologies de rupture laissant les autres loin derrière et dans l’impossibilité financière de les suivre.
      Les pays européens qui ont décidé de participer au programme à l’époque ont pensé que c’était le seul moyen de survivre, et que les autres allaient se faire balayer, notamment les Français et Dassault.

      Par contre les Belges eux c’est un mix entre soumission au maître et impossibilité de voir en peinture un avion français pour les flamands.

  21. Cricetus dit :

    « Décidemment, si les Américains eux-mêmes reconnaissent les multiples défauts du F35 , comme viennent de le faire les Marines, en préférant prolonger la vie des « Harrier » qu’ils utilisent »
    Vous allez là un peu vite en conclusion, les Marines entendent comme prévue prolonger les Harriers jusqu’à la fin de la transition AV-8B/F-35B, donc fin de la décennie 2020 (plus les retards du programme, je vous l’accorde).
    Il n’a jamais été prévue de retirer tout les AV-8B avant la réception de toute la flotte de F-35B.

    • Carin dit :

      @Cricetus
      Il n’était pas prévu non plus d’acquérir les AV8b anglais… qui se sont bien fait enfumer, et ont vendus tout leurs avions, laissant leurs 2 PA fort démunis…. de la à penser que les marines savaient, il n’y a pas loin.

      • Cricetus dit :

        Les anglais n’ont pas la même problématique que les américains.
        Les premiers pendant une dizaine d’années ont abandonné toute capacité aéronavales. Vous conviendrez que le maintient d’une telle capacité sans porte avion était couteux et inutile. Il n’y a pas eut de transition: les anglais ont abandonnés le Harrier et ils vont maintenant la reconstituer progressivement avec le F-35B.
        Les second ont besoin de garder une capacité constante pour leur flotte amphibie jusqu’à la livraison du dernier F-35B. Donc les AV-8B américain voleront (et de moins en moins) jusqu’en 2030.

    • philbeau dit :

      Tiens , F35 boy , un des derniers , qui tire ses dernières cartouches …dont la poudre est mouillée !

    • Mat49 dit :

      Ben alors un « fan absolue de cet » avion n a rien d autre a dire pour le défendre alors que le Pentagone et le Trésor américain en ont ras le bol de la dinde.

  22. lym dit :

    Après la Navy qui remets en question la soutenabilité du programme pour la version B et va prolonger ses vieux Harrier, c’est la version A qui se prends un « tir ami »!

    Décidément, la dinde semble avoir été difficile à digérer l’année dernière.

    Et tous ces cons de pays européens, qui pour la version locale vont se faire mettre les marrons dans le c..!

    • Euclide dit :

      Et oui lym
      L ‘expression  » tirer les marrons du feu  » est pertinente . Elle signifie qu’on envoie qq’un pour se brûler les doigts .
      Ne pas confondre avec l’expression  » tirer son épingle du jeu ». Qui elle signifie que l’on a joué finement .

    • wagdoox dit :

      la navy n’a aucun rapport avec la version B, c’est les marines.
      La navy achete du C, les marines devaient également acheter 80 exemplaires de C pour les faire partir des PA de la navy (ca se fait déjà avec le F18) mais la commande pourrait fort bien etre annulé.

  23. ScopeWizard dit :

    Et voilà !

    Alors là , double danger : primo , comme les USA sous Biden/Harris vont une nouvelle fois se montrer sous le jour le plus mielleux qui soit quitte à bien nous entrogner par la suite , certains pays d’ Europe vont à nouveau ne jurer que par l’ Amérique qui comme de bien entendu en rajoutera une bonne couche en ne manquant pas agiter encore plus le chiffon rouge de Moscou ( ou Beijing ) histoire de bien apeurer tout le monde , ce qui permettra aux industries de l’ armement US mais aussi à nombre d’ acteurs stratégiques de renforcer leur main-mise sur l’ UE via la probable submersion des marchés , ce qui affaiblira davantage la résistance du vieux continent visant à un maintien de son indépendance .

    Secundo , le F-35 étant déjà dans la place ainsi que le F-16 , il n’ y a aucune raison que les USA ne rééditent pas l’ exploit de faire une nouvelle fois miroiter monts et merveilles concernant ces productions comme les nouvelles qui promettront un nouveau gap technologique , tandis que l’ Europe se retrouvera à tenter de développer puis d’ exporter une série d’ appareils qui ne seront peut-être plus à un niveau technologique suffisant comparé à celui que la surpuissance US alignera alors …………….

    En gros , NGF comme TEMPEST VS NOUVEAUX VENUS D’OUTRE-ATLANTIQUE ne seront même pas à comparer aux Rafale/Typhoon/Gripen VS F-35 ou F-16 actuels .

    Par conséquent , avec le futur NGF/SCAF nous avons très grand intérêt à être en mesure de développer une sorte de « troisième voie » capable de susciter un réel engouement plutôt que tenter de faire un mix entre F-35 et F-22 histoire de montrer combien l’ Europe est elle aussi toujours capable de rattraper le lièvre Américain dont j’ ai maintes fois avancé que le but était de nous épuiser dans une nouvelle course aux armements et à la technologie , surtout la France qui avec comme partenaire l’ Allemagne elle-même cul et chemise avec les gens de Washington , prend un très gros risque « curieusement » dû à la volonté du Président Macron lui-même « Young Leader » rompu aux vertus du monde libéral si inspiré du Capitalisme Américain dont l’ une des ambitions est de dominer la planète .

    • philbeau dit :

      Je pense que le SCAF , s’il arrive à voir le jour , le devra autant au foutoir politique et au manque de sérieux qui caractérise les Etats-(dés)Unis actuels qu’à ses qualités propres , qui devraient pourtant être grandes de par son géniteur Dassault . Je veux dire être la seule alternative possible et fiable.

      • ScopeWizard dit :

        @philbeau

        Je ne vous cache que c’ est là un tout nouveau programme que je ne sens pas du tout .

        Dassault a toujours eu pour politique de conception de partir d’ une base existante , cette politique des « petits pas » ayant toujours plutôt bien payé .

        Le partenariat avec Berlin , qui je vous le rappelle est une volonté du Président Macron vis à vis d’ une Allemagne trop heureuse de l’ aubaine de pouvoir à moindre frais profiter des décennies de maîtrise et de savoir-faire aéronautique de la France , risque de nous flanquer dans le mur ; et si nous perdions Dassault……………..

        Déjà qu’ AIRBUS ce n’ est plus ça du tout………….

        • E-Faystos dit :

          Airbus à eu un mauvais passage, c’est indéniable.
          Mais j’ai une crise d’angoisse rien que de penser à ce que les haineux des USA pourrait infliger comme punition et surtaxes si Boeing -qui est au fond du trou dans le secteur civil- n’avait pas vu son principal concurrent patauger.
          C’est qu’outre atlantique, ils ne manquent pas d’idées pour plomber la concurrence.
          .
          Concernant le SCAF, je n’y crois que modérément : un appareil de la taille de l’Eurofighter aurait suffit mais cet engin au design alambiqué est une caricature.
          .
          Le seul espoir cohérent, c’est que les études préliminaires aillent à leur terme et que chacun se débrouille avec ce qui en ressortira.
          .
          D’autant que la version navale devrait vite poser des problèmes structurels importants qui verront le phénix SCAF, sa taille et son nez démesuré être battu en brèche.
          Les faits sont tétus.

    • Romuald dit :

      Votre réflexion est intéressante ! Chaque fois que la France et l’Europe ont essayé de faire mieux que les anglo-saxons, cela a été la catastrophe ! Le Paquebot France, le Concorde, l’A-380. Jamais à cause du niveau technologique, largement au dessus à chaque fois (si, si, même le Francefut un précurseur, bien en avance sur son temps avec des technologies novatrices jamais vues avant. Mais voilà, on souffre d’une sorte d’aveuglement qui nous pousse à ne focaliser que sur cet aspect ! Hors, la conjoncture est tout aussi primordiale entre la réussite et l’échec ! Le France fut descendu par le choc pétrolier de 1974, le concorde également et l’A-380 suite au 11 septembre qui fit s’écrouler la croissance du secteur aéronautique ! Le Covid 0 a fait le reste !

      • blondin dit :

        il faut relativiser les « catastrophes » en question, si économiquement ça a pas été ça, c’est sur, ça nous aura quand meme permis de développer des technologies qui auront été utile ailleurs, et qui font qu’on est encore dans le coup aujourd’hui, et qu’on est capable de se débrouiller tout seul. Et ça, c’est pas en quelques années que ça se construit, c’est du long cours avec des accidents de parcours certes, mais qui ne remette pas en cause le fond.

      • Math dit :

        Pour l’A380 comme pour le Concorde, l’analyse est partiale. Ce n’est pas le choc pétrolier qui a eu raison du Concorde, c’est l’interdiction de survol du territoire nord américain. De même pour l’A380, le 11/09 n’a pas eu raison du trafic aérien comme vous le dites. C’est plus simple: Boeing a fait pression pour interdire l’aménagement des aéroports susceptibles de l’accueillir. C’est vérifiable.

        • Bobo dit :

          @ Math Vous êtes bien beau avec vos contre-vérités vous ! Vous croyez convaincre qui avec de telles inepties ??? Le survol du territoire américain a été vite résolu avec un accord de survol hors supersonique du territoire US, (il accélérait au dessus de l’Atlantique), quand à Boeing qui aurait fait pression sur les aéroports, les plus grands hubs du monde accueillent déjà l’A-380 Pinocchio !

      • ScopeWizard dit :

        @Romuald

        Certes , mais est ce que le choc pétrolier de 1973 était à ce point prévisible ?

        Certains le voyaient poindre suite à l’ engagement Américain au Vietnam qui coûtait si cher et aux ambitions ultra-modernistes du Shah d’ Iran , mais bon…………..

        C’ est que le grand paquebot France était certes magnifique , novateur , et très bien construit mais surtout qu’ il ressemblait à un bateau , pas à un immeuble flottant à la con sous lequel tu cherches le bateau en te demandant ce qu’ on a bien pu en faire………….. 😉

        Concorde a souffert de sa consommation élevée vu que ses quatre Olympus 193 de 17 tonnes de poussée unitaire sont des turbos à PC particulièrement puissants et gourmands , mais aussi , et c’ est fort bien rappelé par l’ ami @Math , de l’ hostilité US quant à ses autorisations de survol et de poser sur le territoire Nord-Américain .

        Concernant l’ A380 , indépendamment de ce qu’ avance @Math , je dirais qu’ il est entré sur le marché des très gros porteurs bien trop tard .
        Au fil du temps et de ses évolutions sur plus de 30 ans , le Boeing 747 avait pratiquement déjà tout raflé sans compter que la tendance était surtout axée sur des mono-couloirs de 100 à 200 places type A320 ou B-737 .

        De même , et là-dessus l’ ami @blondin est également largement dans le vrai , en dépit d’ un destin parfois trop court ou de complets ratages commerciaux , toutes ces réalisations aussi prestigieuses et pointues furent-elles , n’ en ont pas moins été de formidables bancs d’ essai qui aujourd’ hui encore , et parfois plus que jamais , nous permettent de bénéficier des apports que nombre de technologies novatrices pour l’ époque ainsi que leur développement nous ont légués .

  24. Wagdoox dit :

    Ça fait des années que je dis que le f35 sera prêt et mature trop tard, c’est à dire quand son successeur commencera à pointer le bout de son nez. On y est, les anglais se pose la même question, réduire le nb de f35 pour plus de tempest.
    La question est maintenant de savoir si les américains ont tirer les leçons des échecs du f35 ? La réponse à l’air être clairement non, toujours à vouloir aller trop vite, prendre des raccourcis, d’autre des étapes pour se rendre compte finalement après coup d’un problème.

  25. HBOB dit :

    Condoléances aux défenseurs du F35 de ce site qui se reconnaîtront !

    • Cricetus dit :

      Condoléance? Pourquoi? Vous allez être déçu…
      Difficile de croire que la nouvelle administration va être assez naïve pour se laisser embarquer dans un nouveau programme de chasseur…

  26. Alpha dit :

    Quand on voit les conclusions du dernier rapport du GAO citées dans l’article ci-dessus…
    Quand on lit les déclarations de l’actuel secrétaire à l’US Air Force pour la technologie et les acquisitions…
    Le première chose qui me vient en tête, c’est de faire preuve de compassion pour nos pauvre amis @Bobo, @Cricetus et d’autres qui se reconnaitront…
    Les voir se dépêtrer dans des explications alambiquées pour défendre la Dinde…
    Eux même ne croient plus en ce qu’ils avancent, c’est flagrant !
    Les pauvres !… 🙂

  27. vrai_chasseur dit :

    Le programme F35 court un risque majeur, celui de s’effondrer sous sa propre structure de coût.
    L’avion lui-même n’est pas fondamentalement mauvais. les ingés de LM ne sont pas des débutants. Mais c’est un mouton à cinq pattes, genre ‘taille unique pour tous’. Il requiert un nombre très conséquent d’exemplaires produits pour amortir les investissements R&D gigantesques liés à sa complexité intrinsèque.
    La faille béante de tout le programme F35 réside là : si on en vend un peu moins que prévu, c’est toute l’équation économique du programme qui déraille.
    Et c’est l’US Air Force qui va décider pour tous : avec 1673 exemplaires prévus c’est elle qui détient la plus grosse commande. Elle réduit ce nombre, et tout le monde boit le bouillon. A commencer par les européens acheteurs du F35.
    Mais l’US Air Force s’en moque si elle a une alternative avec le NGAD. Le problème des acheteurs non-US du F35, c’est qu’ils ont le même risque, sans l’alternative. De fait, aujourd’hui ils ne sont plus partenaires du programme F35, ils en sont devenus les otages.

    Will Roper veut revenir à l’exact inverse du programme F35 : des avions faits sur des technologies upgradables et interchangeables, en ‘prototypage rapide’ avec un recours massif à la simulation numérique.
    Le risque majeur pour le F35 est que cette approche à de bonnes chances de marcher : si son objectif est de faire des avions spécialisés, ce qui semble être le cas, ce sera plus simple et moins cher à concevoir et à mettre en oeuvre.
    LM n’a qu’une seule carte pour maintenir le programme F35 à flot : le Congrès US. Ses usines et partenaires US sont -volontairement-disséminés sur tout le territoire et génèrent de l’emploi sur 44 états américains. Avec ça, LM tient solidement le Congrès US par les cou*lles.

    • Momo dit :

      Vous connaissez vraiment bien. A noter que LM tient d’autant mieux le congrès (et le sénat) que son principal concurrent B a beaucoup agacé avec le max en général, le 767 tanker en particulier et Starliner pour couronner. Produits de décades de culture d’avidité au détriment de l’ingénierie. Grosse erreur que LM plus malin a évité.

    • oryzons dit :

      Il ne faut pas exagérer non plus.

      Lorsque LM a signe des commandes fermes le prix est figé.
      Donc LM est tenu de livrer les avions au prix unitaire défini dans les contrats et ce quel que soit le nombre réel de commandes à venir.

      LM fait d’ores et déjà des bénéfices bien grassouillès. Car le vrai gouffre pour eux serait d’assumer à leurs frais la remise à niveau au futur Block 4 de tous les avions déjà livrés. Sur certains contrats c’est peut-être le cas, sur la majorité des avions notamment US ce n’est pas du tout prévu.

      De même LM a fait chuté le prix d’achat du F35 mais pas du tout celui de la maintenance.
      Ils sont donc dans une stratégie tarif de vente agressif puis marge sur les 40 ans suivants qui tombent comme une rente.
      C’est d’ailleurs un artifice souvent utilisé par les constructeurs aéros y compris dans le civil par Boeing et Airbus.

      Donc la question que tous les possesseurs actuels (et àvenir) de F35 c’est :
      – combien me coûtera la mise à niveau Block 4
      – quel est le contrat de maintenance associé : coûts, engagement de dispo…

      Si les US coupent le programme, il y aura eu combien de F35 construits ?
      1000 ?
      Largement suffisant pour LM pour se gaver pendant des décennies.
      C’est d’ailleurs pour cela que côté US on commence à passer à autre chose.
      Le programme a déjà atteint une masse critique suffisante.

  28. Thierry dit :

    Si le F35 ne résoud pas les quelques problèmes qu’il rencontre je ne vois pas comment le NGAD pourra s’en affranchir, parce que si c’est pour nous sortir un chasseur low cost sans aucune option ni des capacités du F35, autant fabriquer des avions cible à la chaine…

    Le F35 évolue lui aussi avec ses mises à jour correctrice et c’est pas lorsqu’il sera entièrement au point qu’il faudra en changer.

    Le NGAD est un concept différend qui mettra lui aussi du temps à devenir pleinement opérationnel, il n’y a pas que le délai de conception et construction dans la mise en service d’un avion, encore faut-il le rendre opérationnel et ça peut parfois prendre bien plus longtemps surtout si c’est totalement nouveau.

    Le concept des avions à réaction n’avait quasiment pas changé depuis leur création, certes il y a eu des améliorations mais pas de changement majeur tel que de les rendre invisible au radar, avec ou sans intelligence artificielle ou pilote, les senseurs, la mutualisation des données, etc, etc, c’est un tournant majeur dans l’histoire de l’aviation et des avions qui sortent trop vite d’usine pourraient bien être dépassé tout aussi vite pour n’être que des prototypes ou des petites séries au final.

    • E-Faystos dit :

      @ Thierry
      Vous commentez une erreur de lecture en affirmant que les problèmes du F35 sont maîtrisables: certaines contraintes de conception demandent des efforts importants sur les programmes de l’appareil, quand bien même il s’agit d’un emplâtre sur une jambe de bois.
      Les problèmes informatiques viennent d’une quantité de codes tels que parfois, des embouteillages virtuels se créent dans les programmes.
      En pleine action, ce l’AG est parfaitement inacceptable.
      Beaucoup de pièces sont traités au rabais pour gagner du poids et faire des économies.
      Quand aux économies relevant de la communauté des pièces, elle sera inexistante car seulement 20% des pièces sont compatibles entre les trois versions, et des milliards de dollars sont déjà gaspillés en pièce qui sont périmées à cause des modifications.
      .
      Cette gabegies n’a qu’une cause: pour assurer le programme, L.M. à lancé la production sans présérie, pour emporter le programme dans un sable mouvant.
      Les clients export se sont vu proposer un produit incapable de tenir ses promesses, assorti de la bienveillance US.

    • dolgan dit :

      Pas difficile de faire mieux.

      Par exemple, si la DGA missionne une entreprise pour développer un logiciel essentiel, elle pourrait vérifier au fil des ans que l’entreprise en question le fait. ça évite de découvrir que rien n’a été fait 5 ans après, et que l’entreprise qui n’a pas fait ce pour quoi elle a été payée réclame une rallonge pour faire ce logiciel. Nb: ils ont refusé de raquer cette fois là. C’est l’exception qui confirme la règle. Ils ont donc confié le boulot à un labo étatique n’ayant pas la capacité de gérer un tel developpement, encore moins en urgence au pied levé. donc retard sur retard,etc

      Et tout le programme F35 est entaché d’absurdités dans ce genre qui ne sont possible que parce que LM n’a jamais été encadré correctement par le donneur d’ordre. Et que too big to fail donc LM en profite au max.

      • Thierry dit :

        Il ne vous aura pas échappé que le bon technologique du F35 est énorme par rapport à la génération précédente de chasseurs, la mise au point du premier réacteur aura été tout aussi problématique, fallait-il revenir à l’avion à hélice ? certes non.
        Même avec tous ses défaut (provisoire) le F35 garde une supériorité évidente.

        • EchoDelta dit :

          Quel est ce fameux « bond technologique » du F35 ? Pourriez-vous nous éclairer ?

        • EBM dit :

          @ Thierry il ne vous aura pas échapé que le F35 devait apporter un bon technologique énorme… s’il fonctionne. Le soucis est que les performances laissent à désirer quand on regarde le bon technologique promis. De plus il a rencontré des problèmes de mise au point et les rencontre toujours, l’un des plus incroyables est que les versions B et C ne sont… pas supersoniques sauf à abimer leurs strctures. C’est le soucis le plus grossier, mais il y a en a plein.

          Résultat le coût total du programme devient insuportable car il faut toujours résoudre les soucis de mise au point : »Les coûts exorbitants du cycle de vie du F-35 signifient que l’US Air Force ne peut pas se permettre d’acheter autant d’avions dont elle a besoin pour combattre et une gagner une guerre aujourd’hui ». Coût à l’heure de vol exhorbitant également.

          Payer toujours du développement pour un avion toujours pas au point qui coûte très cher à l’utilisation. On comprend qu’ils préfèreraient utiliser l’argent pour acheter des avions au point.

          Sans parler du fait que face au Chinois les ricains veulent à nouveau du polyvalent et pas un appareil centré sur l’attaqe au sol. Donc il ne correspond plus ax besoins de l’Air Force malgré les discours sur le A2/AD. Et la navy a toujours été réticente.

          Donc c’est comme pour le F111 avant lui: sur le papier il devait tout casser dans tous les domaines, à l’arrivé gros flop et facture énorme.

    • Mat49 dit :

      Oulah ma biquette c est encore plus drôle: tu fais genre tu t y connais en avions. Laisse tomber c est plus compliqué que de miner des routes et des pistes a la saison seche.

  29. Thierry dit :

    Il n’y a pas de sujet adéquate alors je le met ici, il s’agit d’un réquisitoire sévère contre les armes soi disant hypersonique par des scientifiques qui ont fait quantité de recherche et simulation en la matière, et la conclusion est tombé :
    source :
    https://www.nytimes.com/2021/01/15/science/hypersonic-missile-weapons.html?surface=home-discovery-vi-prg&fellback=false&req_id=111470050&algo=identity&variant=no-exp&imp_id=181671831&action=click&module=Science%20%20Technology&pgtype=Homepage

    Par définition, les véhicules hypersoniques volent à plus de cinq fois la vitesse du son – ou jusqu’à des dizaines de fois plus vite que les avions de ligne. Les ogives montent dans l’espace au sommet d’un missile à longue portée traditionnel, mais descendent ensuite rapidement dans l’atmosphère pour s’incliner, caresser et manœuvrer autrement. Ce sont essentiellement des planeurs tronqués. Les surfaces supérieures courbes de leurs corps en forme de coin leur confèrent une partie de la puissance de levage d’une aile d’avion.

    Le Dr Wright et le Dr Tracy ont basé leur analyse sur le Hypersonic Technology Vehicle 2 – une ogive expérimentale mise au point par l’armée de l’air et Darpa. Leurs découvertes, disent-ils, s’appliquent également à d’autres prototypes américains, ainsi qu’aux appareils développés par la Chine, la Russie et d’autres pays.

    Les deux experts affirment que leur modélisation informatique comble les lacunes publiques sur les performances globales de l’arme ainsi que sur ses interactions potentielles avec les systèmes militaires existants pour détecter et éliminer les armes lancées à partir de sites éloignés.

    Dans leur article, ils voient l’arme comme échouant essentiellement à déjouer les satellites d’alerte précoce et les intercepteurs. Par exemple, les générations actuelles de capteurs spatiaux, rapportent-ils, seront en mesure de suivre les rebondissements enflammés de l’arme pendant la majeure partie de son vol dans l’atmosphère.

    compte tenu de la réputation rapide de l’arme, ils disent que leur analyse montre qu’elle volera sur des distances intercontinentales plus lentement que les missiles balistiques et les ogives tirées sur des trajectoires de vol basses appelées trajectoires déprimées. En temps de guerre, ces tactiques sont considérées comme un bon moyen pour les attaquants d’échapper aux intercepteurs et de réduire le temps d’alerte.

    L’analyse de l’équipe, a-t-il noté, se concentre sur un problème sous-jacent de physique qui, selon lui, jette un doute sur la nouvelle classe d’armes en général.

    C’est ce que les ingénieurs aéronautiques appellent le rapport portance / traînée. Le terme ésotérique est une mesure de la puissance de levage par rapport à la traînée. L’ascenseur pousse un corps aérodynamique accélérant vers le haut et la traînée atmosphérique tente de contrecarrer le mouvement vers l’avant, provoquant au pire un décrochage.

    Le Dr Wright a déclaré que l’analyse du véhicule hypersonique par l’équipe utilisait un rapport portance / traînée de 2,6. En revanche, les avions de ligne et certains oiseaux ont un ratio environ huit fois plus élevé. En d’autres termes, les ogives sont au mieux des aviateurs peu impressionnants.

    ————————————————————————

    En bref les armes hypersonique sont des armes de propagande politique uniquement.

  30. jean la gaillarde dit :

    Ce qui me gêne, entre guillemets, c’est pour nos amis Anglais. Si l’US Marines Corps décide de rétrofyter ses Harrier II, et de baisser sa dotation en F35B, car il considère que cet appareil n’est pas mûr et ne peut, en l’état, combler ce que font les Harrier II, pourquoi les anglais n’ont pas été mis dans la boucle, plutôt que de les laisser se plomber avec l’achat des F35B pour leur deux PA. Est ce bien une manière d’aider un allié ? C’est cela qui me gêne le plus. Les anglais auraient très bien pu mettre le budget pour rétrofyter leurs Harrier. Quitte à le faire faire aux US, ce qui aurait permis de faire baisser la note du rétrofytage. Dommage !

  31. eric_o dit :

    C’est officiel: le F-35 de Lockheed Martin souffre de 871 défaillances
    Le Pentagone a rendu un rapport sévère sur l’état du programme.

    https://korii.slate.fr/et-caetera/aviation-f-35-lockheed-martin-souffre-871-defaillances-rapport-pentagone

    • Thierry dit :

      comme le précise cet article il s’agit surtout de défaillance logiciel, on ne va pas jeter l’avion aux orties parce que son ordi rame un peu trop, rien de rédhibitoire, rien qui ne puisse pas être corrigé à terme.

      • E-Faystos dit :

        « rien qui ne puisse être corrigé à terme »…
        S’il vous plaît, retenez juste que le programme du F35 est exceptionnellement complexe : on a juste jamais vu cela.
        En prime, quand les concepteurs trouvent un problème structurel ou mécanique, la parade temporaire consiste à implémenter un patch de correction… Dans les commandes de vol.
        Plusieurs exemples :
        Le moteur touche ses carters quand l’avion tourne. Bon, on va limiter la course du manche à la moitié. C’est heureusement réglé mais il.a fallu diaboliser le moteur.
        Le canon possède une.trappe dont l’ouverture provoque des vibrations qui gène.la.précision.du tir.
        Les vibrations ont donc été calculée et implémentées…
        Sauf que ces modifs génèrent du travail supplémentaires des infy supplémentaires, et… Des calculs supplémentaires.
        Donc six ans de.retards pour un tir canon précis.
        Et ce n’est qu’un exemple car les programmes de fusion de données et de logistique suivent les mêmes logique qui se résume en un nombre de bugs qui reste stable, à quasiment 900 problèmes identifiés, et un horizon à dix ans pour une. Érosion opérationnelle.
        Triste.

  32. Marc Mora dit :

    Quant je lis ce genre d’article j’ai du mal a comprendre les moqueries sur le programme russe SU-57 ….

    • oryzons dit :

      L’un n’empêche pas l’autre.
      Le F35 de gargarise de ce qu’il n’est pas.
      Le SU-57 aussi.
      Je pense que le SU-57 sera un bon avion, voire un très bon avion, mais il souffre de plusieurs problèmes.
      Le point fort des Russes habituellement c’est les moteurs et le sien n’est pas prêt.
      Le point faible des Russes c’est l’électronique.

      Difficile de croire qu’alors qu’ils rament sur leur point fort, ils excelleront sur leur point faible.

      Autre très gros point noir habituel, la fiabilité. Ils compensaient cela en faisant du « jetable », pas cher et donc produit en grande quantité.

      C’est une façon de faire qui se tient et qui convient très bien d’ailleurs à ce qu’il convenaient de faire en cas de guerre.
      Problème : l’avènement du la montée en puissance de l’électronique. Désormais un avion est trop précieux, il faut absolument le conserver longtemps, le maintenir, l’upgrader pour amortir les coûts.

      Les indiens qui avaient mis des billes dans le projet et l’observait de prêt ont fini par se barrer… Pour acheter des Rafale !

      Mais je suis sûr que la cellule est très intéressante.

  33. Gagnon R dit :

    Il y a beaucoup de pilotes de F35 sur cette place publique; Ayoye

  34. Romuald dit :

    Votre réflexion est intéressante ! Chaque fois que la France et l’Europe ont essayé de faire mieux que les anglo-saxons, cela a été la catastrophe ! Le Paquebot France, le Concorde, l’A-380. Jamais à cause du niveau technologique, largement au dessus à chaque fois (si, si, même le France fut un précurseur, bien en avance sur son temps avec des technologies novatrices jamais vues avant). Mais voilà, on souffre d’une sorte d’aveuglement qui nous pousse à ne focaliser que sur cet aspect ! Hors, la conjoncture est tout aussi primordiale entre la réussite et l’échec ! Le France fut descendu par le choc pétrolier de 1974, le concorde également et l’A-380 suite au 11 septembre qui fit s’écrouler la croissance du secteur aéronautique ! Le covid 0 a fait le reste !

    • Momo dit :

      Mauvaise analyse, 4/20, à refaire.

      • Bobo dit :

        @ MOMO Y’a que la vérité qui fait mal ! La France est une nation leader dans le technologique, tout le monde le sait et personne en le conteste ! Mais ils ne comprennent pas que le succès de leurs réalisations dépendent de la CONJONCTURE !!! Regardez encore le Nucléaire, avec le projet EPR à Flamanville (la bien nommée :-). Un super projet, destiné à faire rayonner la France dans le monde ! Eh ben non, encore foiré, la capacité du savoir faire n’est pas suffisante, il faut tenir compte de l’environnement changeant et des aléas imprévisibles ! Hors ici encore, le politique a cadenassé toute possibilité d’adaptation, et le train fou hors de contrôle va dans le mur ! Une grande constante nationale !

        https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/flamanville-le-projet-maudit-du-nucleaire-francais-1271736

        • Momo dit :

          sans répondre à bobo le belge (il y en a pourtant beaucoup qui sont biens), qui ne le mérite pas, un mot sur l’EPR. Je connais et je peux en parler une peu: beaucoup des controleurs et de ceux qui font les normes sont en fait des anti-nucléaires. Oui, vous avez bien lus. Et ceux-là font tout, absolument tout, pour que le chantier n’arrive pas au bout. Mais bien sûr ils ne vont pas vous le dire. De plus cela alimente leurs jobs et tiroir-caisses, donc tout va bien pour eux. La conséquence ce sont les surcouts, et le temps. Mais il ira au bout et il sera absolument parfait. Et tout le monde utilisera avec joie son électricité, totalement propre et sans aucun effet négatif sur le climat, pendant que d’autres pays seront à la peine (la belgique entre autres).

      • ScopeWizard dit :

        @Bobo

        Attention , je crains que concernant @Momo , vous n’ y soyez pas @Bobo .

        Ne sautez donc pas si haut , et posez vous dix secondes …………..

        Précisément , autrefois , nous avions effectivement un excellent savoir-faire dans le nucléaire ; FRAMATOME à la fabrication de tout ce qui est installations infrastructures , la COGEMA pour tout ce qui est combustible avec le CEA , le tout sous maîtrise d’ouvrage EDF donc de l’État France .
        Nous maîtrisions l’ amont et l’ aval de toute la filière nucléaire .

        Alors , tout n’ était pas à chaque fois super-parfait , n’ empêche que ça fonctionnait plutôt bien et que dans ce domaine l’ excellence de la France était largement reconnue .

        Mais , depuis que tout ça est devenu AREVA fin 2001 ( à présent ORANO ) , indépendamment de toutes les difficultés inhérentes au novateur projet EPR , ce n’ est plus ça ; côté savoir-faire notre niveau a considérablement baissé , ce qui vous explique une bonne partie des ennuis que nous traversons………..

        Alors , pourquoi a t-il autant baissé ?

        Sans être spécialiste je dirai que certains ne sont plus là , que la direction n’ a pas été à la hauteur voire qu’ elle a fauté , que tout ce regroupement n’ a pas eu que du bon au contraire .

        Bref , question à creuser………….

        • Momo dit :

          @scope wizard: je vous rassure, le savoir faire est là, et de plus continu à progresser avec iter. Comme toute nouvelle techno il y a des problèmes liés à la nouveauté qui sont traités et réglés en bon ordre. Ce qui ne va pas et qui retarde le plus ce sont les faux problèmes que l’on agite à plaisir devant un public peu sachant. Les médias sont remplies de fadaises sur l’epr, qui par ailleurs tourne depuis plusieurs années en double exemplaire en Chine et arrive au bout en Finlande. Les anglais qui ne sont pas moins bêtes que les finlandais et les chinois en ont commencé la construction de deux autres. Entre l’EPR et les énergies fossiles il n’y a pas photo au vu de l’urgence climatique.
          Il faut dire les choses.

  35. MERCATOR dit :

    Le F35 a selon LM deux avantages fondamentaux par rapport aux autres avions de 5ᵉ génération, une furtivité très élaborée et un système informatique super performant de détection aéroportée pour détecter, suivre et intercepter des menaces aériennes simultanées.
    Le F 35 ET l’IBCS ont été connectés via la liaison de données avancée multifonction MADL (Multi-Function Advanced Datalink system). capteur avancé, lors d’un test de tir réel de combat aérien intégré (ICBS) contre plusieurs cibles démontrant d’après LM les compétences du F-35 à recueillir, analyser et de partager de manière transparente des informations critiques avec la force de combat conjointe pour diriger l’espace de combat dans un champ multi-domaines. Le résultat a permis de valider la capacité du F-35 à travailler en tant que capteur aéroporté susceptible d’intercepteurs des missiles aériens comme des missiles de croisière par exemple. Par ailleurs, l’engagement de F-35 a démontré sa capacité de contrer des menaces à basse altitude et évoluant sur un terrain masqué.

    Le concept même de l’avion et son architecture pour rechercher la furtivité font qu’il a une capacité d’emport d’armes en soute très faible,une autonomie limitée , une capacité d’évitement et une agilité médiocre,or il est prévu pour avoir une durée de vie de trente ans à partir d’aujourd’hui , ce qui est particulièrement irréaliste puisqu’il est d’ors et déjà repérable par les dessus par les awacs et satellites et le sera d’ici peu compte tenu des nouveaux radars et la croissance exponentielle des calculateurs, et par le développement de l’optronique et des détecteurs IR ,donc cet avantage va disparaitre ou en voie de l’être .

    Reste son rôle de coordinateur à l’aide de son électronique et radars embarqués ,outre que cet avantage représente un risque non négligeable de brouillage ou d’hacking ,il eut été plus judicieux et bien moins onéreux de faire transporter tout cet hardware et software par Boeing E- Sentry ou équivalent , équipé en plus par des missiles air / air en défensif et de croisière en offensif .

  36. Frede6 dit :

    Ce gars c’est Joel Barre qui se prends pour Steve Jobs…a la fin ce n’est pas lui qui décide.

    • Nexterience dit :

      Je me demande si les méthodes des 60′ sont applicables désormais. Le Rafale aurait il été meilleur bombardier s’il avait été dédoublé par un pur intercepteur ? Certes mais à quel prix! Se repayer toutes les études Aero, structurelles, de nouvelles cellules, des qualifications, études d’appontage, etc.
      Will Roper peut entraîner le Pentagone à la ruine s’il se trompe.
      Les russes et chinois partent d’aéronefs anciens , déjà développés pour ne pas trop se planter. C’est pour cela que leurs choix ne sont pas des références.

  37. Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

    Vous êtes tous pilotes de F35 sur ce forum ….

    HAHHHHHHHH quand la médiocrité française ne se cache même plus !

    • E-Faystos dit :

      C’est aimable de nous juger de la sorte: vous devenez la caricature de ce que vous prétendre dénoncer.
      .

  38. Carin dit :

    @l’inenarable stoltenberg
    Ma température était de 37,2 ce matin… la votre semble avoir eue une forte poussée, puisque vous délirez en prédisant que le remplaçant de l’excellent F35 sera encore plus furtif que lui!!! La furtivité du F35 étant dû au fait qu’il ne vole pratiquement pas, vous nous expliquez que celle de son remplaçant sera meilleure… j’en déduit que ce dernier se cachera derrière la planche à dessins!!! Sinon il reste l’option « cape d’invisibilité » et si vous ne prenez pas vos médocs, vous n’allez pas tarder à nous en parler.

    • Stoltenberg dit :

      « Ma température était de 37,2 ce matin… » – Je vous remercie fié-vreu-sement de cette information. Elle me réjouit car ça a dû pas mal baisser… sauf si votre problème trouve sa source ailleurs…. C’est donc peut-être un neuroleptique assez fort et non pas un thermomètre dont vous avez besoin pour vous faire soigner.
      .
      « puisque vous délirez en prédisant que le remplaçant de l’excellent F35 sera encore plus furtif que lui »
      Et en quoi s’agirait-il de « délires » ??? Allez, j’attends votre réponse, champion.
      .
      « La furtivité du F35 étant dû au fait qu’il ne vole pratiquement pas »
      Pour le coup je pense qu’il c’est au tour de Carin de se rendre « furtif » au lieu d’étaler son indigence et ses balayures intellectuelles.
      .
      « j’en déduit que ce dernier se cachera derrière la planche à dessins »
      1. J’en déduiS
      2. Ridicule

  39. Vasil dit :

    C’est grillé pour la dinde !
     » Cependant, il est peu probable que la suggestion du Dr Roper puisse être suivie d’effet. Réduire les commandes de F-35A aurait immanquablement des conséquences sur le prix unitaire de l’appareil » Mr Lagneau, vous oubliez probablement que Biden, avec Obama il y’a dix ans, a fait la même chose avec la F-22 pour laisser le budget pour la F35, la boucle est bouclé apparement

    • Donald dit :

      @Vasil

      A « Thanksgiving » on remercie des bienfaits de la récolte, on bouffe la dinde et en toute logique on prépare la « Thankgiving » suivant … il faut donc une nouvelle dinde.

      Ne jamais négliger la puissance de la stratégie « Thankgiving », sur les convives 🙂

  40. Carin dit :

    Le réacteur de Flamanville est au bout… ils sont en train de rentrer les barres de combustible…

  41. Piliph dit :

    Et toujours pas de débat stratégique… On construit ou on envisage des systèmes d’armes qui vont coûter des centaines de milliards en investissement initial puis en coût d’entretien, mais pour quoi faire ? Soit ça se discute en secret – et ça m’agace…- soit ça ne se discute même plus, intoxiqués que nous sommes / qu’ils sont par l’idéologie US de la supériorité technologique, qui prétend faire l’économie de l’analyse stratégique : « Etant les plus technologiquement avancés, mes avions peuvent aller partout, et détruire impunément tout ce qu’ils veulent, donc à quoi bon une stratégie… »
    Mais ça ne se passe plus comme ça…
    Les stratégies de déni d’accès ont le vent en poupe : il sera bientôt possible d’exclure toute possibilités de pénétration dans une bulle géographiquement définie. Donc si vous voulez faire mal au concurrent économique qu’est la Chine, il faudra trouver d’autres prétextes que la guerre (« Nous défendons la liberté de navigation » comme si c’était l’intérêt de la Chine de se priver de ses principaux moyens d’importation de matières premières/énergies, et d’exportation de produits finis… Comme si c’était la Chine qui entourait les USA de bases militaires..). Soit si on maintient le choix de faire la guerre à la Chine pour résoudre ses propres problèmes économiques (je parle des E-U), il faudra prendre le risque de perdre des hommes, beaucoup d’hommes… Et comme les traditionnels interventionnistes (les Démocrates) vont remplacer les traditionnels isolationnistes à la Maison Blanche, tout est à craindre.
    Mais revenons à nos moutons volants : quels que soient les nombreux défauts du F35, j’aimerais d’abord qu’on m’expose à quoi il est supposé servir. Et idem pour le futur avion franco-allemand. Déjà il y aurait beaucoup à dire sur la « monoculture du Rafale » en France, surdimensionné selon moi pour les conflits où la France est actuellement engagée (un bon Air Tractor militarisé suffirait amplement dans de nombreux cas, sans compter qu’il peut faire de la veille aérienne avec ses 12 heures d’autonomie, ce que le Rafale ne peut pas faire). Je m’arrête là.