La Direction générale de l’armement a notifié un accord-cadre pour les futurs patrouilleurs océaniques

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

71 contributions

  1. Raymond75 dit :

    Seront ils chargés de protéger nos ZEE, entre autre du Pacifique ?

    • radionucleide dit :

      ils remplacent les avisos
      ça vous aide à trouver la réponse?

      • Royal Marine dit :

        Les avisos… Déclassés en patrouilleurs… Et les P 400…

      • Raymond75 dit :

        Je me fiche du nom, ce sont les missions qui m’intéressent : Va t’on s’opposer aux flottilles de bateaux de pêches chinois qui envahissent les zones du Pacifique et de l’océan Indien ?

        • aoups dit :

          pour l’instant les bateaux de pêche chinois évitent notre ZEE et en font tout le tour… si la Nouvelle Calédonie prend son indépendance ça ne sera plus le cas, à moins que l’on soit encore idiots d’offrir gracieusement notre « aide »

  2. Plusdepognon dit :

    C’est une mode à chaque communication du MINARM de parler d’emplois pérennisés, comme si c’était un exploit et non quelque chose de normal d’investir dans les produits de son propre pays…
    https://www.meretmarine.com/fr/content/marine-nationale-quatre-chantiers-vont-mener-le-programme-des-patrouilleurs-oceaniques

    Pour les champs de tir, le blanchiment est externalisé :
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/10/29/jifmar-offshores-services-blanchira-les-champs-de-tir-de-la-21566.html

    Pour le MCO, on verra pour les patrouilleurs, mais comme pour les vedettes de la gendarmerie, ce pourrait être un marché :
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/11/13/piriou-va-se-charger-du-mco-des-vedettes-de-la-gendarmerie-m-21616.html

    Les chantiers français n’ont pas eu à se plaindre de la commande publique, des patrouilleurs avait même été vendu au Sénégal :
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/10/21/le-premier-des-trois-patrouilleurs-hauturiers-senegalais-mis-21548.html

    La coopération entre France et Sénégal ne se limitant pas aux seuls bateaux :
    https://www.leral.net/Cooperation-miliaire-franco-senegalaise-lnauguration-ce-vendredi-de-la-nouvelle-escale-aeronautique-des-EFS_a287994.html

    L’exploitation pétrolière pour le Sénégal comme pour la Mauritanie s’éloigne à cause de la conjoncture économique, ce qui va manquer en termes de rentrées fiscales :
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/05/22/au-senegal-les-perspectives-d-exploitations-petrolieres-s-eloignent-une-fois-de-plus_6040437_3212.html

    Alors que c’est bien sur terre que la menace est plus pressante :
    https://www.dakarposte.com/Expansion-djihadiste-vers-l-ouest-Comment-la-Katiba-Macina-s-approche-dangereusement-du-Senegal_a44896.html

    • Green dit :

      « C’est une mode à chaque communication du MINARM de parler d’emplois pérennisés, comme si c’était un exploit et non quelque chose de normal d’investir dans les produits de son propre pays… »

      Si ils en parlent a chaque fois, c’est bien que c’est « normal ». donc rejouissez vous, au lieu de pleurnicher, les choses sont donc « normales » comme vous le souhaitez.

      l’exploit serait que les contributeurs cessent de gémir en toute circonstance, ça ce serait remarquable.

      • Plusdepognon dit :

        @ Green
        Non, on en parle que récemment, car vu les sommes dépensées il faut jouer sur l’émotion du public.
        Rapportée au nombre d’emplois « préservés », c’est anecdotique par rapport à la situation économique qui se profile.

  3. Expression libre dit :

    Ces 10 PO ( dix peut-être…) seront-ils des véritables petites frégates de troisième rang? On verra!

  4. Expression libre dit :

    Question, on nous abat un Panther avec 2 ou 3 rombiers à l’intérieur…acte de guerre.
    On nous abat un SDAM, acte de guerre ou non? Je pense à Erdogan, pourra-t-on dire « C pas grave » ?
    http://www.opex360.com/2018/12/21/la-mise-au-point-du-futur-systeme-de-drone-aerien-pour-la-marine-a-franchi-une-etape-importante/

    C’est pour les experts qui s’ennuient ce W-end. Bon, je taquine….

  5. Lassithi dit :

    Ben, il en manque toujours au moins dix pour la ZEE.
    Apres, quant à leur armement, le laisse les experts de la Royale…
    Tiens, une question pour eux, les Gowind, elles ne feraient pas le boulot ?

    • Petit Matelot dit :

      J’ai eu la même réflexion, au sujet des Gowind 2500 sérieusement armées, que je trouve intéressantes.

      La corvette Gowind 2500, jauge 2 400 t pour 107 mètres de long. Équipée d’une propulsion diesel-électrique, avec une puissance de 10 MW, cette corvette affiche une vitesse maximale de 25 nœuds, l’autonomie étant de 3 700 milles marins à 15 nœuds. Armée par un équipage de 65 marins, elle offre des logements pour quinze personnels supplémentaires, pouvant constituer le détachement aérien. Elle propose un hangar pour hélicoptère de 10 t et d’un pont d’envol capable de ravitailler des hélicoptères lourds. L’armement est basé sur un système surface-air VL MICA (seize missiles), huit missiles anti-navire Exocet MM40 Block 3, une tourelle de 76 mm, deux canons de 20 mm et des tubes lance-torpilles. Elle dispose d’un sonar de coque de la famille Kingklip, ainsi qu’un sonar remorqué Captas 2 (wiki).

      Apparemment, elles coûteraient trop cher…
      https://www.youtube.com/watch?v=9jBwUm0H2rM: clip de naval group avec la marine égyptienne…

  6. yakafokon dit :

    « RapidFire 40 CTA » sympa la présentation de l’industriel. Sauf que si les menaces viennent de l’arrière, le canon ne sert à rien. Le navire n’aura pas le temps de faire demi-tour

    • Alsur dit :

      on peut avoir le même commentaire pour la classe Richelieu ou Dunkerque ( rire )
      en réalité ça me choque pas sauf le calibre , un petit 76 aurait fait plaisir

    • radionucleide dit :

      vivement qu’on invente les missiles

    • Moddus dit :

      Oui enfin ça c’est le cas de n’importe quel navire… Surtout que s’il y a des canon de 20mm en support, vous pouvez quand même traiter la menace. Si la menace ne se traite pas au 20mm, c’est qu’on est sur de la grosse menace, détecté au radar depuis longtemps, et le navire n’est pas pris de dos.
      Les navires modernes ont rarement plus d’un canon de gros calibre. Même les destroyer US n’ont qu’un canon de gros calibre.

    • joe dit :

      Il y a une version navale du Missile MPP qui a déjà été testé avec succès depuis un zodiac. Ca devrait le faire depuis un patrouilleur 🙂
      Même pas besoin d’une casemate, le lanceur terrestre fait parfaitement l’affaire et peut-être déployé en quelques instants.

    • MP3 dit :

      Un 40 mm sur un navire de 2000 tonnes. Pas très glorieux.

  7. Paris dit :

    Bonjour ces navires seront ils armées d’exocet ou de l’ANL merci

    • tchac dit :

      L’exocet je ne pense pas et l’ANL… à voir.
      Plus probablement un Système SIMBAD Mistral 2 canon de 20mm et un de 40mm.
      J’espère me tromper car le 40mm CTA n’est pas à mon avis une bonne pièce de marine, un 76mm serait plus convaincant. Les A69 était dotés de 100mm.

      C’est dommage qu’il soit sous armés mais bon, la marine a privilégié le nombre de coque à l’armement. Et après tout les A69 lorsqu’ils ont été déclassés en patrouilleurs n’avaient plus d’exocet et n’avait en fait plus que leur artilleries.

      Par contre, j’espère vraiment que le programme EPC débouchera lui sur une vrai frégate de deuxième rang mais il va falloir pour cela concilier l’autonomie que veux notre marine (par rapport à la Marina militare par exemple) et l’armement…

  8. patrico dit :

    Oui c est une bonne chose , il fauts vite! Renforcer notre Marine en Patrouilleurs sophistiqués en tout ! En Océanie ! Mais pas que, il faut des ports et bases renforcés en permanence , il y a urgence , il suffit de voir les extentions et créations de ports Marine militaire au Pacifique, en Océanie , Océan Indien et mer Rouge…. ! Alors que l on y à de nombreuses iles pouvant nous permettre de ne rester en tres bonnes positions avant qu il ne soit trop tard ! Mais On connait la réactivité de nos systèmes décisionnels Administratifs !

  9. Frede6 dit :

    Cette news je l’attendais…

    Je me rappelle notre ami Prazuck qui expliquait qu’il ne pouvait pas avoir 18 Batsimar et qu’il fallait abandonner des specs pour maintenir la cible de 6 POM et accepter de n’avoir que 10 PO.

    Et bien il faut lire attentivement mais au rythme où ca va les PO seront juste des POM à sonar et encore rien ne dit qu’on recevera 10 ! Pas de missiles, pas de torpilles, pas d’artillerie…de vrais patrouilleurs..

    Mais bon pour montrer le pavillon, ça suffit…

    • Moddus dit :

      A mon avis, c’est juste qu’on a pas encore le détail de l’armement. OK on a rarement des navires surchargés en armes, mais je doute qu’on envisage un navire de 2000T avec juste un canon de 40mm. Il y aura sûrement de la defense aérienne rapproché (Aster 15, VL MICA ou SADRAL), quelques torpilles légères. Pour les Exocet, seul l’avenir nous le dira.

      • Frede6 dit :

        Bonjour,
        J’aimerais partager votre optimiste…
        Un 76mm, un VL Mica, Un laceur MU90, 4 Exocets…ca semble être le basique.

        • Royal Marine dit :

          Oui. Avec un 76 mm moins versatile que le 40 CTA (anti-surface, anti-bunker, anti-aérien, …), dont les effets sont équivalents à ceux d’un 105 mm… Renseignez vous sur les nouveaux calibres et leurs munitions, avant de réagir par réflexes conditionnés…

  10. Maxx dit :

    Rien en défense Sol/Air ? Juste un canon de 40mm ca fait léger quand même…

    • Thaurac dit :

      C’est un peu sous équipé, alors que certains pays ont de nouveau tendance à augmenter les calibres sur terre comme sur mer

    • 에르메스 dit :

      Ce sont des patrouilleurs, des navires faisant la police.
      Pas des navires de guerre.

      • Wagdoow dit :

        Aucun navire ne sera jamais armée de anl puisque ce missile est exclusivement déployé depuis les hélico.
        Pour le reste on en sait encore rien.

    • Eurafale dit :

      Le RapidFire fait aussi de la défense AA

      • Maxx dit :

        Oui mais pour quelle portée ? 3000m, est encore, avec le bon obus au bon moment.

        • Royal Marine dit :

          Et une conduite de tir plus rapide et cognitive que votre cerveau, semble t’il? Croyez-vous que le chargement se fasse manuellement?
          On est plus au 100 mm..

      • MP3 dit :

        Le RapidFire n’est qu’un 40 mm. 4 km de portée maximum, et que dire de la cadence de tir. Il faudra voir ce que ça donne réellement. Dans tous les cas ce ne sera pas faramineux. Et connait-on le prix de cette tourelle ? J’imagine que cela doit être bon marché…

        • Moddus dit :

          La munition libère 200 billes de tungstène, en tirant seulement quelques obus, vous avez un nuage de bille à même de dégommer n’importe quel drone et d’endommager sérieusement un hélico.

    • Hub dit :

      je dirais trop léger

    • MERCATOR dit :

      @Maxx

      Un missile Mistral, de MBDA, tiré depuis un système Simbad-RC en S/A et en S/M courte distance contre les embarcations légères ?.

  11. ULYSSE dit :

    Futur chalutier de combat !

  12. Paddybus dit :

    Ils vont finir par m’épater…. comme quoi quand on veut faire du protectionnisme intelligent…. on y arrive… allez, forcez vous un peu….

  13. philbeau dit :

    Quarante ans plus tard , on nous propose donc des avisos A69 à peine modernisés : même taille , mais avec une capacité de feu ridiculement amoindrie (on avait quand même à l’époque du 100 MM et des Exocets…) . Et la série était de 17 Bâtiments …
    En comparaison , les italiens ,eux , ont des patrouilleurs du 21è s. : https://en.wikipedia.org/wiki/Thaon_di_Revel-class_offshore_patrol_vessel . Et 16 de programmés . Ce pays , dans la personne de ses responsables a – t- il encore de l’ambition ? Ou un minimum de fierté ?

    • mich dit :

      Bonsoir ,pour l ‘instant c ‘est 7 PPA livrable jusqu ‘en 2026 et trois en options ,ce ne sont pas à proprement parlé de simple patrouilleur ,mais une gamme de navire qui selon équipement tient plutôt soit du cotre lourd type US coast guards ou soit de la frégate un peu moins performante que leur fremm , donc rien a voir avec nos futurs PO .Il sera surtout intéressant de savoir par quoi nous allons remplacer la série des « floreal ».Pour l ‘instant notre marine se recompose enfin depuis la guerre froide ,il y a beaucoup de chat à fouettés , alors il est un peu tôt pour dire si nous manquons de fierté .

    • ekiM dit :

      1/ Les italiens n’ont pas un PAN CATOBAR et pas de SNLE et de SNA.

      2/ Vous comparez des frégates de 5,000 tonnes à des patrouilleurs de 2,000 tonnes. De là, vous vous étonnez que les premières soient plus armées que les secondes ?

      3/ Un patrouilleur n’a pas pour ambition de traiter tout le spectre des menaces. Sinon, ça s’appelle une corvette.

    • Nicolas R dit :

      Bonjour,
      les 2 programmes ne sont absolument pas comparables. La classe Thaon di Revel est l’équivalente de nos FDI, elle viendra compléter la classe Bergamini (FREMM). 7 unités seulement sont prévues pour l’instant.
      Pour le spectre bas, la Marina militare peut compter sur des patrouilleurs hauturiers assez récents avec la classe Comandanti (4 unités) et Sirio (2 unités), qui pour le coup sont plus légers que nos futurs patrouilleurs.

    • LesPetitsPédestres dit :

      Seulement 7 navires de la classe Thaon di Revel ont été commandé pour l’instant dont 2 « light » plutôt orientées patrouilleur mais cette classe est à rapprocher de nos futur FTI plutôt que de nos futur patrouilleurs océaniques. Et si on regarde les patrouilleurs classes Sirio et Comandanti des années 2000 on voit bien la différence d’armement en faveur des navires français mais ils n’ont pas les mêmes missions. En bref, la Royale dispose d’un format à la limite pour accomplir ses missions mais elle s’en sort pas si mal loin de là, et nos futurs patrouilleurs auront probablement au moins un armement équivalent modernisé aux Estienne d’Orves.

  14. Frede6 dit :

    Il y a 15 ans on espérait remplacer les avisos par 9 x FREMM AVT.
    En 2025, 20 ans après, on va finir 10? coques + sonars actifs (le truc qui attire les torpilles).
    J’ai mal à ma Marine

    • mich dit :

      Bonsoir , et vous trouviez logique le remplacement de navire comme les avisos par des navires comme les fremm avt ? quel logique ? je n ‘ai toujours pas compris .

      • Frede6 dit :

        Mon cher il faut demander à l’EMM…

        Ils sont toujours dans une logique du nombre de coques, bien sur ils essaient d’avoir le plus beau jouet et quand ca marche pas on se contente d’un jouet moins bien.

        Si on m’explique un jour que « j’ai besoin de 9 x FREMM AVT pour remplacer des A69″ et que le lendemain l’on m’explique  » j’ai besoin de 10 x PO pour remplacer des A69 et des PSP » je me dis juste que tu me prends pour un con et je ne tiens pas compte de ton avis. C’est exactement ce qu’il se passe vis à vis de l’EMM (rassurez vous c’est la même chose pour EMAAE et ses hélicoptères).

        • Royal Marine dit :

          Puisque vous savez tout mieux que les Etats-Majors… C’est sans doute que vous y avez travaillé? Que vous avez une idée des contraintes auxquelles ils font face, dans les bureaux programmes? Que vous avez organisé un vaste mouvement populaire pour exiger de nos gouvernants (élus par vous…) qu’ils donnent plus de budget à nos Armées?
          Donc me voilà rassuré… Demain, nos budgets seront doublés, et on rasera gratis!

          • Frede6 dit :

            Je ne fais plus partie de ce monde là mais l’impression est que les choses n’ont pas beaucoup évoluées…d’où peut être une certaine frustration.

            Il arrive que l’EMM, ou les autres, n’arrivent pas à défendre leurs programmes par un argumentaire cohérent sur les missions actuelles/futures et les besoins associés.
            Ces programmes se font donc tailler en pièces à chaque arbitrage…il ne faut pas croire qu’il n y a que des comptables chez les politiques ou à Bercy.
            Il y a aussi des gens qui connaissent quelques trucs en matière de défense et de programmes et qui savent donc pointer les incohérences de ces derniers.

            La tentative de remplacement des A69 par les AVT est un bel exemple. J’ai bien peur qu’is se passe la même chose pour les PO en remplacement des PSP soit il y aura moins de PO que prévu, soit il faudra réduire la voilure en matière d’armement… pour
            à l’arbitrage suivant se voir réduire quand même le nombre de coques ;-).

            Par contre j’imagine qu’il y aura peu de remise en cause du sonar de coque (je n’ai pas parlé des torpilles) car il y a une certaine cohérence entre l’historique, la menace et le besoin.

            Je pense que l’exercice est difficile mais pour remporter tous les arbitrages qui émaillent le déroulement d’un programme il ne faut pas laisser la moindre place à l’approximation.

            Pensez vous que le terme ‘Patrouilleur Océanique’ soit en adéquation avec l’état de la menace ? Si non pensez vous que cette terminologie va concourir à equiper ces navires de solides moyens d’autodéfense ?

            Désolé je suis un peu long mais je pense qu’il ne s’agit pas que d’une question de budget ou d’incompétence de nos politiques.

    • Plusdepognon dit :

      @ Frede6
      Pour tout ce qui est relatif à la Royale, ce site est bien fait :
      https://lefauteuildecolbert.blogspot.com/2020/11/marine-nationale-notification-de.html

  15. bruno bressis dit :

    les a69 avaient un 100 à l’avant et mesuraient 80m , je pense donc qu’il y a la place pour un 76 en proue et un40 en poupe

  16. HMX dit :

    On va attendre d’en savoir davantage sur les caractéristiques de ces patrouilleurs océaniques, la question de leur armement et de leurs capteurs étant centrale pour ces navires compte tenu de leurs missions. Pour le moment, on sait déjà que leur artillerie principale sera un 40 CTA (portée 4000 mètres…), qu’ils embarqueront un hélico et un drone, et qu’ils disposeront d’un sonar (sonar FLSH dérivé du NH-90, ou un CAPTAS beaucoup plus performant ?). Reste à savoir si des moyens de lutte ASM autre que l’hélico iront de pair avec ce sonar : torpilles légères MU90 et leurres. Dans le cas contraire, cela signifierait que le bâtiment serait sans défense face à une menace ASM qu’il aurait détectée… ce qui reviendrait à partir à la chasse sans fusil…
    idem sur le plan AA : l’hypothèse la plus probable est (hélas) un simple SADRAL pour l’autodéfense à courte portée (8km pour le SADRAL). Ce qui placerait de fait le patrouilleur à la portée d’un simple drone équipé de missiles antichar tel que le Bayraktar TB2 turc ou ses cousins chinois, dont les missiles ont justement une portée de 8km… A méditer, car ce genre de drone constitue une menace proliférante et accessible à de nombreux pays, comme l’ont montré les récents conflits. Concevoir en 2020 un patrouilleur incapable de faire face à ce type de menace « basique » serait à mon sens une dramatique erreur. Pour contrer cette menace probable, il faut une bulle d’autodéfense élargie : cela passe par l’installation de containers pour VL-MICA (portée 40km) et du radar associé, largement envisageable sur un navire de 2000 tonnes. A défaut, un Sea Ceptor et ses missiles CAMM serait une alternative techniquement crédible (mais politiquement moins acceptable !).
    Reste la question de l’armement anti-surface, pour lequel l’Exocet Block 3 est un candidat naturel, éventuellement en panachage avec le futur ANL qui serait un complément utile, compte tenu de la faible portée du 40 CTA.

  17. Polymères dit :

    Il est bon avant de vouloir se flageller qu’il y a quelques temps, nous avons spécifiquement différencier les différents patrouilleurs en plusieurs « gammes ». Que l’urgence, les limites financières et industriels faisaient qu’on voulait avoir des navires au plus vite.
    -C’est ainsi que sont nés les POM avec 6 unités qui auront une mission de contrôle des eaux et d’assistance, au même titre que les 3 patrouilleurs antilles-guyane (PAG) déjà en service. Il est important de comprendre les missions et les rôles de ce navires avant de dire qu’ils ne sont pas assez « armés ». De la même façon qu’il faut être logique face aux menaces et non pas s’inventer des menaces et vouloir par exemple avoir des Fremm pour faire de la dissuasion au large de la Martinique. Il faut savoir reconnaitre que l’essentiel de nos dom-tom ne sont pas confrontés à des menaces armés, ni ne sont revendiqués, ni ne sont dans des zones de conflits. On parle toujours de patrouilleurs là et ce ne sont pas des pêcheurs illégaux qui vont justifier l’installation de missile Exocet, de torpilles ou d’Aster 30. Si on serait la Corée du Sud ou la Grèce, on aurait un voisinage et un contexte qui pousserait à avoir de tels navires, mais ce n’est pas notre cas, tant pis pour ceux qui aiment vendre leur marine de rêve derrière un écran en se faisant des scénarios de guerre. De la même façon qu’on ne va pas prendre notre marine de l’époque de la guerre froide en référence des besoins actuels.

    -Derrière ces 6 POM et ces 3 PAG, on a spécifiquement détaché une gamme de patrouilleurs plus gros, ce sont ces 10 PO. Ces navires s’ils sont différents, c’est que leur mission sera différente, sinon on ne se serait pas emmerder, on aurait construit 16 patrouilleurs POM à qui on aurait changé de noms.
    Alors, même si ces PO ne deviendront pas des frégates de premier rang, ils auront un rôle qui sera plus offensif, ils auront plus qu’un canon de 40mm.

    Derrière cela n’oublions pas non plus qu’on aura le remplacement des frégates de surveillance qui vont venir dans la prochaine LPM. Ce sera je pense le moment opportun pour regonfler les forces. Pour l’heure nous sommes obligés d’attendre, on a une période de rattrapage et d’ici 2030, dans la marine, l’essentiel de l’ancien aura été remplacé et on réfléchira à regagner du potentiel car le budget, s’il reste fidèle aux prévisions, le permettra. Restons encore concentré sur notre modèle d’armée actuel, c’est à dire un renouvellement de l’existant avant de vouloir regagner du volume qui a été perdu.

    • ULYSSE dit :

      @polymeres . Les changements de cap des chef d’état-major de la Marine sucessifs montrent bien que la stratégie n’est pas aussi evidente que cela, dans un contexte de pressions budgétaires et industrielles fortes. Le choix qui a été fait n’est pas un choix satisfaisant, mais celui qui’il a étépossible de faire, avec toutes ses lacunes évidentes.
      Je rappellerais quand même qu’avoir choisi des patrouilleurs Antilles Guyane (PAG) sans plateforme pour drones témoigne d’un manque de vision prospective peu contestable.
      Le choix des POM, qui doivent être affectés en Nc, Pf et La Réunion, sans plateforme hélico surprend également.
      Différencier enfin le renouvellement des PHM et des frégates légères de surveillance , cad se priver d’un effet de série accru, me laisse également perplexe.

    • HMX dit :

      @Polymères
      Je respecte votre vision des choses et votre « découpage » des classes de bâtiments, qui est visiblement celle du CEMM.
      je pense cependant que le monde a changé, qu’il est désormais beaucoup plus dangereux et imprévisible (acteurs étatiques, non-étatiques, terrorisme, conflits hybrides…) et que s’imaginer en 2020 qu’un patrouilleur ne sera jamais pris pris pour cible parce que c’est un patrouilleur, et/ou qu’il sera instantanément épaulé par une FREMM ou tout autre moyen s’il venait à l’être, est une grave erreur. D’une part, c’est méconnaître le fait que le format de la flotte est bien trop limité pour oser imaginer le luxe d’un tel scénario. Mais surtout, cela revient à penser qu’il existe une ligne de front bien délimitée, et que nous sommes en sécurité en restant à l’arrière de cette ligne imaginaire. Au XXIème siècle, il n’y a plus de ligne de front. On le voit bien dans le domaine terrestre. Nos ennemis disposent de moyens qui auraient relevé du scénario de science fiction il y a encore quelques années, mais que nous aurions bien tort de balayer d’un revers de main, au moment où nous définissons les besoins de notre marine pour les 40 prochaines années. Nos bâtiments à la mer peuvent être pris à parti par des moyens symétriques (Ex : missiles anti-navires, drones armés) ou asymétriques/low cost (embarcations ou drones kamikaze, navires civils armés…) à la portée d’un nombre croissant d’Etats ou d’organisations. Les zones « sûres » se réduisent comme peau de chagrin, en particulier près des côtes, et il semblerait raisonnable de considérer que tout navire à la mer, du patrouilleur au porte-avions, est potentiellement une cible, et donc de prévoir des moyens d’autodéfense adaptés.
      C’est pourquoi je pense que nous devrions « changer de braquet », sur l’armement de notre flotte de premier rang, mais également sur l’autoprotection de tous nos bâtiments de souveraineté, précisément parce qu’ils constituent des cibles alléchantes car incapable de s’opposer efficacement à une attaque. Il ne s’agit pas de suivre une mode ou un concours de celui qui a le plus de missiles sur son bateau, ni de vouloir armer un patrouilleur comme un croiseur : on parle simplement de moyens crédibles d’autoprotection, adaptés aux menaces existantes.

      • ULYSSE dit :

        @HMX. J’ajouterais à votre propos que je partage, que le faible nombre de batiments dont nous disposons doit nous conduire à favoriser la polyvalence, c’est à dire des batiments qui peuvent assurer plusieurs emplois. C’était le cas des A 69, dont l’armement permettait un emploi loin de nos côtes (mêm si leur tenue à la mer n’était pad leur fort paraît-il) et face à des menaces subtantielles. Les PHM risquent d’être des batiments spécialisés, à l’emploi limité à la patrouille /détection.
        Nous avons pourtant avec les GOWIND 2500 un batiment polyvalent sur étagères, dont l’acquisition aurait également permis aux exportations de bénéficier d’un fort effet de série , aurait permis de réserver les FREMM et FDI à des missions de haute intensité et éviter le cout de rénovation des FLF…

  18. Frede6 dit :

    Oui c’est ça les effets d’un 105 mm avec un 40 mm…faut arreter de lire les brochures de nexter.
    Le seul intérêt du CTA s’est la compacité des munitions sur un char ou un POM…sur un navire de 2000T ca ne sert à rien.
    Encore un développement export payé par la MN…la munition AA n’existe pas.
    Par contre renseignez vous, au lieu d’affirmer des bétises sur le 76mm.

    https://www.navyrecognition.com/index.php/news/naval-exhibitions/2012-archive-naval-exhibitons/euronaval-2012/648-oto-melara-7662mm-gun-and-its-ammunition-the-story-of-a-success.html

  19. Nexterience dit :

    Un Aviso A69 actualisé en 2020 comme beaucoup souhaitent, serait, j’ai l’impression, à la fois armé, donc trop cher, pour patrouiller en nombre, et pas assez pointu pour résister à une torpille ou à un missile modernes.
    Donc autant avoir des patrouilleurs un peu autoprotégés avec de grands yeux et de grandes oreilles ouverts pour faire la sonnette de la guerre en réseau. Et, en contre partie, un maximum de FDI pour la bagarre, même si leur nombre, au final, risque de nous faire pleurer.

  20. Michel dit :

    Allez voir la doc de Thales plutôt……..40 Raipfire ou 40CTAS….. quand on ne veux pas comprendre ! ceux qui vous dit d’allez vérifier ont raison…..
    Quand l’armement de ces bâtiments en plus de cette pièce attendez, avant des suppositions à deux balles…. bien évidemment qu’il y aura autre chose pour un bâtiment de 2000 tonnes…..

    • ULYSSE dit :

      @Michel. si les futurs PHM sont dotés également d’un SIMBAD,de 4 Mu 90 et d’au moin deux missiles Mer Mer (moyenne ou longue portée) vous aurez raison. Mais toutes les déclarations faites jusqu’alors par les autorités militaires ou politiques n’évoquent que le choix du CTA 40…..ce qui est maigre.Wait and see. mais on ne peut que s’étonner du manque de transparence dans cette affaire. Manque de transparence qui prévaut également dans de nombreux choix, lorsqu’ils sont précdédés d’une mise en concurrence. La moindre des choses , dans une démoncratie moderne serait de savoir pour quelles raison tel chantier et tel projet a été choisi au détriment de tel autre. (cout,performances….)

  21. Bob dit :

    Encore des palabres qui vont coûter un max !
    Quand ces vaisseaux seront-ils prêts exactement, à quel prix? Tu parles d’une com.
    Soit, il n’y a pas de mise en concurrence et cela va coûter une blinde pour le contribuable français ou soit on délocalise comme pour les avismar falcons de Dassault. Quelle aubaine pour les français !
    Nous avons besoin de ces navires mais face à la marine de l’APL han, cela paraît taillé trop juste.
    Les britanniques veulent investir dans leur marine et l’Italie fait pareil. En France, on veut juste de gros PA avec de gros avions mais en petit nombre. La France se verra probablement aussi dépassé par la marine allemande.