Eurofighter : Airbus gagne une manche judiciaire en Autriche

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

25 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Quel chewin-gum collé à nos godasses , ce truc !

    Eh oui , Airbus fait l’ objet de diverses enquêtes que ce soit en Allemagne , en Angleterre , en France , et dans d’ autres pays pour avoir versé des pots de vins afin d’ obtenir des contrats ……….
    Tout commence effectivement en Autriche qui est le point de départ de toute cette affaire risquant de provoquer un grand déballage fort regrettable et fort peu souhaitable ………..

    Alors , que s’ est-il passé et de quoi s’ agit-il au juste ?

    Un peu d’ Histoire en complément de l’ excellent article de notre hôte Laurent ………..

    Français et allemands décident de regrouper diverses activités dans les domaines de la défense et de l’ aéronautique d’ où la création en l’ an 2000 d’ EADS ( European Aeronautic Defence and Space company ) sorte d’ entité devant concentrer tout ce beau monde …………
    Certaines de ces activités avaient déjà été développées en commun comme Eurocopter ou Airbus ; en revanche , d’ autres avaient fait l’ objet de partenariats extérieurs comme celui des italiens et des britanniques concernant l’ avion de chasse Eurofighter Typhoon dont les allemands assuraient le leadership , les britanniques celui des missiles MATRA , etc ………
    Donc , pour en revenir au cas de l’ Eurofighter , en fait il s’ agissait d’ un partenariat complexe étant-donné l’ existence d’ un conflit d’ intérêts …………..

    Quel était ce conflit d’ intérêts ?

    Historiquement , il faut savoir que EADS avait hérité d’ une participation du constructeur Dassault à raison de 49% ……… mais quel est le principal concurrent du Rafale ? L’ Eurofighter Typhoon .

    Il avait donc été décidé et acté que EADS n’ interviendrait pas et laisserait Dassault mener sa propre politique , sa propre gestion ; parallèlement , la société Eurofighter restait hors du champ de gestion d’ EADS alors dirigé par les Français , seulement attention , son pilotage était sous la responsabilité directe de l’ allemand Tom Enders et de deux de ses adjoints , Allemands eux aussi ………..

    Sur ces entrefaites , l’ Autriche lance un appel d’ offres pour un total de 18 avions de chasse ; à la surprise générale alors que le JAS 39 Gripen du constructeur suédois SAAB était donné grand favori , l’ Eurofighter Typhoon le coiffe sur le poteau et rafle la mise …………..

    Stupeur ! ……… et bientôt tremblements ………….

    À l’ époque déjà des bruits couraient chez Dassault et EADS sur la possible influence d’ une affaire de pots de vins ayant permis de remporter illégalement ce marché………….

    Et bien aujourd’hui nous savons que la rumeur était fondée !

    Tom Enders et ses deux accolytes ont en effet carrément monté des sociétés écran à Londres et à Chypre par lesquelles ont transité quelques dizaines de millions d’ Euros à la destination incertaine voire inconnue ………..
    Ironie ultime de l’ histoire , les Allemands avaient demandé conseil aux équipes spécialisées dans les contrats « sensibles » à l’ international d’ EADS , équipes à majorité Françaises !

    Par la suite , outre ce point de départ du contrat autrichien , ce qui a été mis en place à cet effet a servi à d’ autres opérations desquelles les mêmes allemands ont tiré les ficelles ……… comme on dit une fois qu’ on y a goûté ………

    Évidemment , l’ on aurait pu penser que ces affaires faisaient partie du passé , certes un passé peu glorieux , et que depuis , de l’ eau avait coulé sous les ponts au point qu’ elles étaient à présent mortes et enterrées , oubliées de l’ Histoire ………..

    Que nenni !

    Des individus forcément « bien intentionnés » mais pas forcément désintéressés les ont déterrées il y a environ quatre ou cinq ans .

    Par conséquent , craignant de subir le même sort que certains grands groupes comme Alstom ou Siemens , l’ allemand Tom Enders , qui ne l’ oublions pas règnait sans partage depuis près de six ans sur EADS ( 10 juillet 2000 ) devenu Airbus Group ( 2 janvier 2014 ) , décide de prendre les devants et dans une sorte de « plaider-coupable » façon j’ allume un contre-feu , de porter lui même l’ affaire devant les tribunaux Français , Allemands et Britanniques .

    En gros , sa défense était la suivante : le groupe reconnaît avoir commis des erreurs par manque de vigilance envers certains de ses intermédiaires ; l’ une des conséquences en sera l’ éradication d’ une bonne partie des équipes du réseau spécialisé à l’ international , comme par hasard des Français , à présent désignés comme principaux responsables de toute cette affaire , sous-entendu , ce sont eux les méchants !!
    Dans le même temps , Enders , a fait venir des wagons de juristes Anglo-saxons , des cabinets d’ audit , dans l’ espoir que cette opération « mains propres » , véritable auto-dénonciation à la justice européenne sous forme d’ un sincère et vif « mea culpa » , soit suffisamment efficace pour empêcher une offensive bien plus redoutée et potentiellement redoutable , celle de la justice Américaine !

    Comme vous le voyez , l’ enjeu est colossal .

    Airbus risque ainsi fort de devoir débourser des milliards de dollars d’ amendes en tout genre , et c’ est un minimum .

    Toute cette très pénible affaire affecte d’ ores et déjà les équipes commerciales d’ Airbus qui se retrouvent littéralement paralysées soumises aux procédures tatillonnes d’ une gouvernance à l’ Anglo-saxonne qui stérilise les initiatives …
    En fait , en voulant se défausser de ses responsabilités sur le dos des Français , Tom Enders prend déjà le risque de provoquer l’ ouverture d’ une crise gravissime entre Paris et Berlin car c’ est bien lui et ses adjoints qui sont les seuls et uniques responsables de la magouille du contrat autrichien des 18 Typhoon et des dérives qui ont suivi .

    Le président Français , Emmanuel Macron , serait très préoccupé par cette situation ; si c’ est le cas , il a mille fois raison car une fois de plus l’ État français et son establishment ont failli …….
    Et oui , à l’ instar de l’ Allemagne , l’ État français détient 11% d’ EADS devenu Airbus Group mais à la différence de cette dernière , il n’ a pas d’ administrateur direct ; seuls deux administrateurs ne représentant pas l’ État et n’ ayant de surcroît vraisemblablement pas actionné les signaux d’ alarme ou en tous cas pas à temps !

    Mais le plus problématique , même si Tom Enders n’ est plus là , viendrait des USA et plus spécialement de l’ avionneur Boeing pour qui toute cette affaire est pain béni .
    En effet , si la justice US se saisit du dossier , nous pouvons être sûrs et certains que nous irons à l’ épreuve de force .

    Il reste donc à espérer si la justice Américaine venait à passer à l’ offensive , que nous ayons nous-mêmes en réserve quelques dossiers compromettants sur les pratiques américaines dans les grands contrats militaires et aéronautiques en guise de contre-offensive …………

    Airbus , aux yeux de la France , de l’ Allemagne , de l’ Europe , est non seulement une grande entreprise d’ excellence pourvoyeuse de capitaux , de dividendes , de devises , de prestige , de rayonnement , de savoir-faire technologique et commercial de très haut niveau , mais c’ est aussi et surtout un symbole , celui d’ une Europe qui tient à exister face aux tentations monopolistiques des USA ………..

    Personnellement , c’ est là l’ une des raisons pour lesquelles je reste très inquiet et même franchement hostile concernant la participation Allemande sur le programme NGF/SCAF à venir et pourquoi j’ y suis farouchement opposé ………….

    Bref , hors de question de perdre Airbus , mais hors de question de torpiller Dassault .

    La France a certes les compétences pour développer seule le successeur du Rafale avec Dassault , MBDA , Thales , SAFRAN mais notre politique d’ inféodation à l’ Allemagne de Merkel nous oblige d’accorder des responsabilités à Airbus qui est beaucoup moins compétent que Dassault dans les avions de combat .

    Et donc en fait , depuis quelques temps , je crains fort que ce ne soit l’ avenir même de la construction aéronautique militaire Française libre et indépendante qui se joue …………..

    Si à l’ avenir Airbus prend le dessus , et c’ est bien ce qui risque d’ arriver avec l’ Allemagne si tout n’ est pas hermétiquement verrouillé au niveau des contrats et autres accords , c’ en sera probablement terminé du leadership Français en matière de construction d’ aviation militaire au niveau Européen et tout passera donc par des coopérations Européennes plus ou moins pertinentes et fructueuses , en particulier avec une Allemagne au service des USA qui finiront par mettre leur nez partout puis s’ imposer .
    Et le suédois SAAB semble avoir pris ce même chemin …….

    Avec la fin de l’ A 380 et en dépit du colossal succès d’ autres avions de sa gamme civile tel la famille A320 ou le récent A350 ou de l’ important accord signé avec le Canadien Bombardier , Airbus est plus que jamais un colosse aux pieds d’ argile ………
    Cet accord ne fait pas du tout les affaires de son concurrent Américain Boeing , or , avec cette affaire des Taifun Autrichiens , la tornade judiciaire qui menace de s’ abattre sur tout le groupe et en particulier sur son ex-PDG , Tom Enders , pourrait à terme faire boule de neige et impacter le NGF/SCAF que la France développait dans son coin maiis que le Président Macron a préféré « déléguer » par un partage des plus hasardeux ……….

    Au bout du compte , ce qu’ il faut bien appeler aujourd’hui « l’ Affaire Airbus » , peut influer fort négativement à la fois sur les relations Franco-allemandes mais également devenir une très grave source de conflit entre l’ Europe et les États-Unis d’ Amérique de Donald Trump qui n’ est plus à ça près et pour qui cela pourrait être pain béni ; s’ en lavera t-il ou s’ en frottera t-il les mains ?

    D’ après moi , nous allons bientôt en avoir une idée .

    • v_atekor dit :

      Mais qu’est ce que tu racontes à propos de responsabilités françaises.
      .
      A l’époque, il n’y avait pas de capitaux français dans Cassidian, qui avait alors la responsabilité de production et de vente de l’Eurofighter. La France n’avait de bille que dans Airbus Military et Astrium dont Cassidian était indépendant jusqu’en 2013, indépendance voulue, précisément pour éviter les conflits d’intérêts et de ventes avec le programme Rafale. Et Cassidian était globalement indépendant du reste d’EADS.
      .
      La répartition des rôles étaient entre Cassidian, Casa , BAE, Leonardo.
      .
      Et pour la défense d’Enders tu confonds les ventes d’avions civils et militaires.

      • ScopeWizard dit :

        @v_atekor

        « Mais qu’est ce que tu racontes à propos de responsabilités françaises. »

        Je crois que tu ne saisis pas le propos ; ce n’ est pas une question de « responsabilités Françaises » , c’ est une question d’ « équipes spéciales » qui en l’ occurrence étaient Françaises car les Français excellaient dans ce type de contrats sensibles .

        Dois-je te rappeler que tout ce qui tourne autour de la vente d’ armes et surtout à ce niveau de puissance et de technologie , est par définition « sensible » ?

        Ce sont des ventes et des achats qui n’ ont rien à voir avec leur équivalent civil , qui la plupart du temps , ne concerne que des entreprises qui en gros décident de ce que seront les transactions en fonction de leurs intérêts respectifs , sachant que le secteur aérien des moyens et gros porteurs , bien que civil , n’ est déjà pas tout à fait un marché comme les autres , dans les faits ce sont les puissances des pays constructeurs qui se mesurent et s’ affrontent , en particulier entre les deux géants BOEING et AIRBUS ………..

        Alors , imagine ce qu’ il en est dès lors qu’ il s’ agit d’ avions militaires , et surtout d’ avions de chasse qui en plus de tout ce qui gravite autour comme les pièces de maintenance , les stocks d’ équipements , les armes tel une panoplie de missiles , la formation des personnels , celle des pilotes , sont des concentrés de technologies de pointe , de performances , de puissance de feu , de précision , d’ innovations , ventes d’ avions de combat qui ne s’ adressent que très rarement à des entreprises libres et indépendantes de leurs choix , mais à des États souverains dont certains peuvent vouloir déclarer la guerre à leur voisin à qui si ça se trouve tu as aussi vendu du matos de défense……….

        Par conséquent , dans ces contrats « sensibles » , non seulement règne l’ opacité mais tous les coups ou presque y sont permis , d’ où le recours à des « équipes spécialisées contrats sensibles » qui dans ce cas étaient Françaises , l’ expérience de six décennies de ventes Dassault n’ est peut-être pas pour rien dans cet état de fait , ce n’ est peut-être pas par pur hasard que Enders les a choisis , quoi…………

        Ah mais si tu t’ imaginais que c’ est probité et transparence à tous les étages , évidemment tu vas tomber de haut mais à titre de comparaison , je te rappelle également qu’ il existe un certain nombre de clauses secrètes dans de « simples » accords commerciaux tel le CETA………ce que perso je ne trouve pas du tout normal encore moins acceptable , mais bon ………..

        « Et pour la défense d’Enders tu confonds les ventes d’avions civils et militaires. »

        Non , mais par contre d’ autres ont confondu ; en voulant tellement imiter les Américains qui ont constitué de très grands groupes capables de peser lourdement sur l’ échiquier international , nos chers décideurs ont voulu jouer un jeu dangereux .
        Or , les USA sont sur-puissants et c’ est une nation , nous ne sommes pas les USA et l’ Europe n’ est pas une nation , ce qui pourrait un jour nous jouer de très vilains tours et nous faire perdre le seul groupe vraiment puissant que nous ayons ……………….

        Bref , la branche militaire d’ AIRBUS n’ aurait jamais dû exister , il y a trop de proximité .

        Maintenant , pouvait-on créer un second consortium style AIRBUS mais dans le domaine militaire ?
        Ben non , l’ UE nous en aurait empêché , il aurait fallu une concorde et revoir nombre des statuts .

    • sergeat dit :

      Bonne analyse.

    • NRJ dit :

      @Scope
      Très intéressant votre analyse. Mais je ne suis pas d’accord que tout. Quelques remarques : le contrat de l’Eurofighter semble justement sortir blanchi des affaires de corruption en Autriche dont vous l’accusez. Finalement Airbus n’aura reçu qu’une amende de 81 millions -des miettes- de la part de l’Allemagne pour « négligence à mettre en place des mécanismes de contrôle interne adéquats qui auraient pu empêcher des employés d’effectuer des paiements à des partenaires commerciaux sans prestations réciproques prouvées et documentées. » selon la justice allemande (https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/airbus-blanchi-d-allegations-de-corruption-sur-le-contrat-eurofighter-autrichien-768020.html). Maintenant si la justice autrichienne blanchit Airbus, il n’y a pas de raison d’attaquer Airbus pour corruption dans sa vente à l’Autriche. Il n’y a pas eu de « ficelles tirées ». En tout cas pas sur l’Autriche.

      Il y a eu de la corruption par le passé, certes, Airbus a d’ailleurs payé 3,6 milliards pour s’en acquitter. Mais aujourd’hui ces affaires sont donc finies (pour l’anecdote, si Guillaume Faury -un français- est à la tête d’Airbus, c’est en raison du fait qu’il était à PSA quand il y a eu les affaires de corruption donc il n’y est pas associé. ) ce que vous oubliez de mentionner. Donc si les allemands ont cherché, comme vous le suggérez, à virer les français, ils s’y sont très mal pris car c’est aujourd’hui un français à la tête de l’entreprise. Par ailleurs si Airbus a fait une auto-dénonciation, c’est justement pour éviter la justice américaine : un accusé ne pouvant se faire condamner 2 fois, Airbus évite ainsi les sanctions américaines. D’où le mea culpa. Bref on peut considérer aujourd’hui que ces affaires sont derrière. Donc vous n’avez pas à vous en faire pour le futur d’Airbus et vous méfier d’eux pour le SCAF (sur cette affaire en tout cas).

       » notre politique d’ inféodation à l’ Allemagne de Merkel nous oblige d’accorder des responsabilités à Airbus qui est beaucoup moins compétent que Dassault dans les avions de combat . ». Déjà Airbus ne fera justement pas les avions de combat. Ils feront les remote-carrier/essaims de drones/loyal wingman. Ce n’est donc pas du tout la même chose. Et cette partie est demandée par les état-majors pour le futur de l’aviation de combat (vous n’êtes pas d’accord avec ces derniers, soit, mais ce n’est pas une raison d’attaquer nos politiques -même si ces derniers sont à mon avis très critiquables pour d’autres raisons-).

      « c’ en sera probablement terminé du leadership Français en matière de construction d’ aviation militaire ». Vous êtes au courant que c’est Dassault qui fait le NGF ? Airbus n’y sera même pas sous-traitant dans cette partie (c’est l’entreprise espagnole Indra qui y sera associée). Quand au moteur, voici la répartition : « Le moteur du NGF (Next Generation Fighter) – au cœur du Scaf (Système de combat aérien futur) – sera développé par un consortium franco-allemand associant Safran Aircraft Engines et MTU Aero Engines. Le Français assurera la conception du moteur et le développement des parties chaudes. L’Allemand se chargera des parties froides et des services après-vente. MTU sera responsable des compresseurs basse et haute pression et de la turbine basse pression, tandis que Safran sera responsable de la chambre de combustion, de la turbine haute pression et de la post-combustion » (https://www.aerospatium.info/definition-avance-safran-mtu-moteur-scaf/). Safran n’est donc pas non plus flouée. On pourrait refaire un avion de chasse après le SCAF si on le voulait (pour les drones ce sera plus difficile évidemment puisque Thales n’est qu’un sous-traitant d’Airbus).

      Sinon qu’est ce que vous entendez par une évolution F-18 Advanced Super Hornet pour le Rafale (puisque c’est comme cela que vous voyez le futur de l’aviation française). Vous savez, si on change l’avionique, le moteur, et la structure de l’avion, ça implique ni plus ni moins de refaire un avion à neuf… Ce que propose Boeing avec le F-18 ADV c’est d’intégrer les armements dans les ailes, mettre un nouveau moteur et une nouvelle avionique. Dit simplement ils font, comme je le disais un Gripen E avec une soute à armement (ce qui réduirait de 50% la furtivité radar. Mais bon il suffit de voir l’aspect général de l’avion pour se rendre compte qu’on resterait très éloigné de la furtivité d’un F-35). On peut également se demander si cela n’impliquerait justement pas de relancer une production du F-18, car il serait probablement compliqué de modifier les F-18 actuels pour accueillir une soute à munitions. Bref peu d’avantages et beaucoup d’inconvénients. Ce n’est d’ailleurs pas surprenant vu que c’est lorsque Trump voulait faire pression sur Lockeed-Martin que cette idée du F18ADV est sortie. Ça me laisse septique, même si effectivement c’est moins cher que développer le NGF.

      • ScopeWizard dit :

        @NRJ

        « Maintenant si la justice autrichienne blanchit Airbus, il n’y a pas de raison d’attaquer Airbus pour corruption dans sa vente à l’Autriche. Il n’y a pas eu de « ficelles tirées ». En tout cas pas sur l’Autriche. »

        Qu’ est ce que vous blanchissez vite , vous !
        Primo , ce n’ est pas une décision définitive ; secundo , ça c’ est vous qui le dites , pour l’ instant et en réalité ça ne prouve rien du tout .

        « Par ailleurs si Airbus a fait une auto-dénonciation, c’est justement pour éviter la justice américaine : un accusé ne pouvant se faire condamner 2 fois, Airbus évite ainsi les sanctions américaines. »

        Oui , merci ; je ne dis pas autre chose tel ce qui suit que vous semblez avoir zappé ………..

        « En gros , sa défense était la suivante : le groupe reconnaît avoir commis des erreurs par manque de vigilance envers certains de ses intermédiaires ; l’ une des conséquences en sera l’ éradication d’ une bonne partie des équipes du réseau spécialisé à l’ international , comme par hasard des Français , à présent désignés comme principaux responsables de toute cette affaire , sous-entendu , ce sont eux les méchants !!
        Dans le même temps , Enders , a fait venir des wagons de juristes Anglo-saxons , des cabinets d’ audit , dans l’ espoir que cette opération « mains propres » , véritable auto-dénonciation à la justice européenne sous forme d’ un sincère et vif « mea culpa » , soit suffisamment efficace pour empêcher une offensive bien plus redoutée et potentiellement redoutable , celle de la justice Américaine ! »

        Cela étant , un accusé peut être condamné plus d’ une fois , tout dépend du délit .

        « Airbus ne fera justement pas les avions de combat. Ils feront les remote-carrier/essaims de drones/loyal wingman. Ce n’est donc pas du tout la même chose. »

        Ah parce que vous vous imaginez qu’ AIRBUS tel un enfant sage et obéissant ne poussera pas plus loin le curseur de ses ambitions ?
        Bon , bon ; ben croyez-le .

        « Vous êtes au courant que c’est Dassault qui fait le NGF ? »

        Il parait oui ; mais depuis les Dassault Mystère ( pas tous , au départ ce sont des réacteurs Rolls-Royce Nene ( Ouragan ) , TAY ( Mystère IV ) le moteur revenait à la SNECMA devenue SAFRAN sauf que là avec les Allemands dans la boucle ce ne sera plus du tout la même chose .

        Et ne me parlez pas de la série des ATAR avec l’ex-Nazi , ce brave docteur Östrich et son groupe « O » , je suis au courant .

        Je me demande quelle est la raison d’ être de votre dernier paragraphe , je vous ai déjà exposé la chose mais on dirait bien que vous n’ avez pas bien saisi …………

        En gros , ce que je trouvais logique c’ était de travailler sur une base Rafale afin de donner naissance à un Super-Rafale qui à l’ instar du F/A-18 E/F Super-Hornet comparé au F/A-18 Hornet aurait été de dimensions supérieures tout en restant dans la continuité de la lignée Dassault depuis le Mirage III .
        Sauf que le F/A-18 E/F en est à l’ évolution ASH et donc ma préférence allait vers un Super-Rafale conçu et développé directement à ce stade sans passer par la case intermédiaire équivalente Super-Hornet .

        Avec le NGF , Dassault se lance dans l’ aventure d’ une rupture , ce à quoi je ne suis personnellement pas favorable……….

        Mon point de vue n’ est pas si compliqué à comprendre …………..

        • Plusdepognon dit :

          @ ScopeWizard
          Il est clair que le choix de Tom Enders est du pain béni pour Boeing et certains même osent dire pour Lengley…

          Airbus a payé une jolie amende pour éviter les poursuites judiciaires dans 3 pays :
          https://www.lepoint.fr/justice/pourquoi-airbus-a-paye-une-amende-record-de-3-6-milliards-d-euros-01-02-2020-2360767_2386.php

          Amende dont la France touche la plus grosse partie :
          https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/corruption-airbus-va-verser-plus-de-2-milliards-deuros-damende-a-la-justice-francaise-1168111

          Cette guerre économique par le biais du droit a commencé par les USA, mais au vu de ses succès est en train de s’internationaliser :
          https://infoguerre.fr/2020/04/laffaire-airbus-reponses-europeennes-a-lextraterritorialite-droit-americain/

        • NRJ dit :

          @Scope
          « Primo , ce n’ est pas une décision définitive ». Effectivement. Mais il n’y pas forcément de raison de penser que ça se passera mieux en 2ème instance qu’à la première. Ca ressemble un peu au contrat indien du Rafale : beaucoup d’accusation, un appel et finalement… rien.

          Vous dites « En effet , si la justice US se saisit du dossier , nous pouvons être sûrs et certains que nous irons à l’ épreuve de force  »
          Ce que je ne comprends pas en fait est l’origine de votre peur des affaires judiciaires d’Airbus. A priori, ces affaires sont derrière. Airbus a payé cher l’année dernière, mais il n’y a pas de raison de penser que ça va continuer. Les affaires sont closes.

          « Ah parce que vous vous imaginez qu’ AIRBUS tel un enfant sage et obéissant ne poussera pas plus loin le curseur de ses ambitions ? ». En soit, à moins qu’il n’y ait que des incompétents à la DGA (je ne serais pas étonné que vous ayez cette opinion), il sera difficile pour les allemands de détourner l’investissement qu’ils font dans le SCAF sur un avion de chasse made in Germany. N’oubliez pas que le SCAF va coûter des dizaines de milliards, donc si les allemands veulent faire leur propre avion, il leur faudra débourser des sommes importantes en plus de l’investissement déjà colossal du SCAF. Mais « à part ce détail », effectivement ils peuvent tenter de faire leur avion de chasse. L’argent est le nerf de la guerre, ne l’oublions pas…

          Safran a l’habitude de collaborer avec d’autres entreprises. Ils ont déjà collaboré avec Rolls-Royce et MTU sur les moteurs du Tigre, du NH90 et de l’A400M. Donc faire un moteur avec MTU ne sera pas une nouveauté.

          Mon dernier paragraphe portait simplement sur le choix déterminant du système aérien du futur. Avant de parler coopération et argent, il faut d’abord savoir de quoi on parle. Si effectivement on fait une simple évolution du Rafale, ce n’est effectivement pas la peine de faire une coopération. Mais pensez vous vraiment qu’un Rafale augmenté (juste un nouveau moteur, une nouvelle avionique, et des soutes à bombes internes) suffise à assurer la capacité de la France à s’imposer pour les 60 ans à venir, face à des systèmes A2/AD de plus en plus redoutables et nombreux ? L’essaim de drones en particulier permet d’avoir une variété de tactiques bien plus importantes que ce que l’on pourrait avec des avions seuls. Mais pour l’utiliser au mieux, il faut un avion, un porteur de bombes, plus lourd et plus furtif (la furtivité est relative, bien sur, mais devient nécessaire pour tous les avions) qu’un Rafale. On voit en fait assez vite les limites du Rafale, malgré sa forte évolutivité.

          Par ailleurs d’un point de vue industriel, je doute fort qu’une simple évolution du Rafale puisse maintenir une charge raisonnable pour les bureaux d’étude pour les 40 à 60 prochaines années. Et si ce n’est pas le cas, alors vous savez comme moi qu’ils perdront leur savoir-faire et nous notre souveraineté, car on achètera américain à la génération suivante.

  2. jp_perfect dit :

    Quelqu’un saurait où trouver des informations régulières sur la défense autrichienne? La chose m’intéresse assez.
    Si c’est en allemand, ce n’est pas grave.
    D’ailleurs, pour ceux chez qui la langue de Goethe pose problème, il existe ce super traducteur, nommé Deepl. Il est bien plus performant que Google, mais tout aussi gratuit!

    • Graphite dit :

      Ha très pratique,je chercher un logiciel de traduction utilisable directement depuis Windows,merci bien,Google est bien et relativement « classique », mais le fait qu’il n’est pas de logiciel sur Windows en tout cas est assez chiant,ré-ouvrir le navigateur à chaque fois,c’est assez ennuyeux et gourmand en ressource.
      Je me demande pourquoi Google n’a jamais proposé de version téléchargeable pour Windows,après la version mobile est très bien et loin d’être décevante,la fonctionnalité pour « traduire » depuis l’appareil photo et très pratique mais bon,ça ne fonctionne que si on a un portable fonctionnel et compatible..

    • Thaurac dit :

      Oui je m’en sers , c’est le meilleur, mais attention, gratuitement il est limité dans la longueur du texte.

  3. Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

    Chanson autrichienne: https://www.youtube.com/watch?v=NhoEQLE0IvY
    PAROLES DU « Tango Korrupti »: Malheureusement, on ne sait pas exactement: – il y avait un constructeur un soir d’été dans un parking à l’affût – et une enveloppe qu’il apportait avec lui. – Soudain, vous voyez deux lumières. Une jaguar bleu foncé dedans les visages pâles – Seul le chauffeur est du Nigeria. Il met l’enveloppe dans la voiture, les coeurs battent, le commerce est parfait. Avec un don généreux, vous obtenez à la fin presque tous les grands projets. – Soudain le Ministre rit Parce qu’il connaît ce crépitement Et il a une petite mélodie sur les lèvres:
    Refrain: Tango Korrupti Si quelqu’un le découvre et te démasque tu n’as qu’à prendre un avocat – un bon avocat – et t’es partis comme l’éclair. Même si l’enquête fiscale fouille – Il n’y a rien qui fasse monter la pression artérielle – Parce que tout ce que nous avons est déjà aux Bahamas – de toute façon.
    L’ancien conseil de police rêve – depuis qu’il s’est marié avec un top model – de montagnes de dettes, de Sacs vides – Son chapeau brûle déjà vivement. Un homme tatoué approche. Soudain, il sent quelques billets glisser – par derrière – dans son pantalon. L’homme dans son dos parle: A partir d’aujourd’hui, nous fermons les yeux Et si nous nous arrangeons, je peux vous garantir – il y en aura beaucoup plus!
    REFRAIN … Tango Korrupti Si quelqu’un le découvre…..
    Le gros patron d’entreprise dit: Regardez, mon cher procureur, c’était juste une bagatelle, juste quelques millions. J’ai de l’argent comme des morceaux de sucre – Vous restez pauvre – Avec votre salaire – Vous devriez vous permettre quelques plaisirs comme nous autres – Peut-être une Porsche bientôt? Et quelques fichiers disparaissent – aussi les photos avec la femme nue – puis on chante une petite mélodie ensemble:
    REFRAIN … Tango Korrupti Si quelqu’un le découvre….

  4. R2D2 dit :

    Je n’ai pas compris le passage « Aussi avait-il déposé une autre plainte auprès des autorités américaines… »
    Qu’est ce que viennent faire les Etats-Unis dans la vente d’avion de combat européen à un pays européen???? Je sais qu’ils sont omni présent en Europe mais là…

  5. mulshoe dit :

    Je trouve qu’eurofighter et rafale se ressemblent , du moins dans la forme ( pour le reste je ne suis pas assez compétent) , mais pourquoi une telle ressemblance ?

    • EchoDelta dit :

      Peut être parce que la genèse de ces deux avions est la même source… Rafale et Typhon était un seul et même projet, et la France s’en retirée car les exigences des autres membres du consortium ne cadrait pas avec les nôtres : nous sommes les seuls à avoir des porte-avions CATOBAR en Europe notamment, et donc a avoir besoin d’une version naval de l’avion, et nous voulions un vrai avion multi-rôle conçu dès le départ pour cela. Les autres voulait un simple avion de DA.

    • FredericA dit :

      @mulshoe : « pourquoi une telle ressemblance ? »
      .
      … Parce que les lois de l’aérodynamique sont les mêmes pour tout le monde. Si deux avions ont la même fonction, il est logique qu’ils aient des formes similaires.

  6. MAS 36 dit :

    Que vaut l’Eurofighter ? a-t-il été utilisé en opération ?

    • yo dit :

      Libye, Iraq contre Daesh, Albanie patrouille aérienne. Sinon hors combat réel red flag de maintes fois.

    • NRJ dit :

      @MAS36
      L’Eurofighter a réalisé des missions d’escorte de de frappes sous cocarde anglais en Lybie et en Irak. Il a également été utilisé par l’armée de l’air saoudienne en Syrie et au Yémen pour les mêmes missions. Il sert aussi dans l’armée anglaise pour la police du ciel contre les bombardiers russes.

      Que vaut l’Eurofighter ? C’est avant tout un avion de supériorité aérienne, conçu pour la chasse à haute altitude contre les bombardiers et chasseurs du Pacte de Varsovie. Il est plus rapide , plus manoeuvrable à haute altitude (notamment grâce à ses énormes plans canard), y compris à faible vitesse et capable de pointer le nez plus vite que le Rafale. Bref c’est le chasseur ultime pré-F22 pour la supériorité aérienne.
      Evidemment, ces capacités le rendent moins furtif que le Rafale, il a une moins bonne autonomie et il faut attendre la Tranche 3 pour le voir doté d’une vraie capacité de bombardement.

  7. JC dit :

    À noter que toutes ces affaires de corruption ont eu lieu sous la présidence de Tom Enders qui depuis a quitté le navire avec apparemment le Q propre. Sa nationalité : allemande pro-USA.

  8. Carin dit :

    En dehors des histoires de pots de vin.., dans le cahier des charges, que voulait l’Autriche?
    Un pur intercepteur EF2000, ou un avion moyen, mais a tout faire JASS 39?
    Parce que tout le monde sait que l’EF2000 tranche 1 n’est en mesure de délivrer que des missiles air/air, qu’il ne peut rien faire d’autre que ce pourquoi il a été créer ( l’interception).
    Maintenant si l’Autriche se plaint du prix exorbitant (plus de 100 millions d’euros la machine,2 milliards pour 18 machines), alors l’Autriche a raison de se plaindre, mais il leurs faut revoir l’intitulé de leur plainte.

    • EchoDelta dit :

      Ils ont été douché comme tous les pays, Allemagne en tête par le cout du rétrofit T1 vers T2/T3…
      C’est là que cela coince.

    • yo dit :

      Le soucis c’est la maintenance. Les T1 déjà obsoletes sont très onéreux a entretenir. Raison pour laquelle tout le monde veut s’en débarrasser. Le radar est encore un radar doppler peu efficace en bvr il me semble. Ensuite viens probablement la question des mises à jours logiciel.

  9. Royal Marine dit :

    Je note que d’après l’article, cette décision de la justice autrichienne n’est que provisoire, puisque certains feront appel…
    Combien de M€ encore pour obtenir un classement définitif de la plainte?
    Dans ces affaires de pots de vin, il faut encore plus d’argent après pour que la justice laisse tomber…