Assemblée nationale : La présidente de la commission de la Défense évoque une « révision » du budget des Armées

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

206 contributions

  1. Clavier dit :

    Nous y voilà …..on va peut être couper au service national universel concocté par le très expérimenté secrétaire Gabriel Attal !

    • dolgan dit :

      ça est l’annulation de l’eurovision, ça ferait deux bonnes nouvelles attribuables à la pandémie.

    • ALAIN dit :

      Clavier
      Je vient de lire les contributions de ce sujet, mais vous vivez tous dans quel monde?
      Avant le corona, la France a gestion communiste depuis 1945 avait déjà un pied dans la tombe, 57% du PIB généré par l’état, une fuite depuis des années de l’industrie hors du pays, une fonction public et une administration obèse et inefficace, une EU tout aussi soviétique et dépensière, une montagne de lois, réglementations, cerfa, directives, obligations, interdictions, taxes, impôts, paperasses inutiles et couteuse, etc, etc, des gouvernements succesifs incompétents, nuls, dépensier, corrompus, lâches, une invasion massive et continue de chances pour le pays, et ce n’est encore rien, attendais un peut, l’Algérie et en train de s’ecrouler financierement , et la ça va brasser force 9 , et en face une fuite continue vers l’étranger des jeunes Français qui veulent réussir et entreprendre, des budgets de l’état en déficits depuis 45 ans, une dégradation continue dans tous les domaines, et comme un train fou, personne, élection après élection pour arrêter cette folie suicidaire vers l’abime…
      Accrocher vos ceintures, cette fois ça va vraiment se terminer contre le fond rocheux du gouffre, et couper le service national universel sera sans doute le plus insignifiant de vos soucies….
      Les 27 pays de l’Union Européenne sont hyper-endettés : la dette publique de ces 27 pays était de 13 052 milliards d’euros avant la crise du coronavirus.
      Problème : ce soir, les 27 pays de l’Union Européenne annoncent qu’ils mettent sur la table 540 milliards d’euros … alors qu’ils sont déjà hyper-endettés
      Ils n’ont pas un radis, ils n’ont pas un fifrelin, ils sont hyper-endettés, et pourtant ils annoncent ceci :
      – jusqu’à 240 milliards d’euros de prêts du fonds de secours de la zone euro : le Mécanisme Européen de Stabilité prêtera 240 milliards d’euros aux Etats européens, ET DONC ce sera de la dette publique supplémentaire !
      – un fonds de garantie de la Banque Européenne d’Investissement de 200 milliards d’euros pour les entreprises,
      – une garantie de 100 milliards d’euros de la Commission européenne pour soutenir les plans nationaux de chômage partiel.
      Les Allemands, pas fous on refusé la mutualisations des dettes, les fameux Corona bons, réclamé par le Gv Français,
      Ce ne sont plus des nuages noirs qui arrivent, mais un ouragan, de toute façon, l’Union Europpeenne et fini, tous ce montage de bric et de broc géré aux doigts mouillé par de mauvais clowns s’ecroule devant nos yeux.

      • fabrice dit :

        Le problème est surtout la contrainte extérieure. Pour produire un euro de bien en France il faut importer 0,4 euros au minimum de produits étrangers (pièces détachés, métaux, pétrole…). Or on paye ce qu’on importe avec ce qu’on exporte. Or nos balances des comptes extérieurs sont structurellement négatifs. On doit donc emprunter des devises étrangères pour financer nos imports. Pour l’instant on nous prête. Mais si on fait défaut les créditeurs risquent de se servir sur les investissements français à l’étranger (c’est ce qui arrive au Vénézuela, les raffineries que possédaient l’état vénézuélien à l’étranger ont été saisi pour payer les créanciers). Bref la solution de créer à tout va de la monnaie papier pour relancer l’économie risque juste de faire exploser les déficits extérieurs et de nous amener au dépôt de bilan avec notre mille milliard d’euro d’IDE à l’étranger qui va servir de paiement pour nos dettes…
        Si on rapatrie tout l’argent, les IDE français à l’étranger et que les étrangers rapatrient tout l’argent qu’ils ont en France, il nous faudra trouver dans les 500 milliards d’euros, c’est le crédit net qu’ont les étrangers sur la France…C’est ce qu’on appelle la « position extérieure d’un pays ».
        https://www.alternatives-economiques.fr/position-exterieure-nette-pib-0112201245974.html
        Comme nous sommes dans la zone euro, calculer la position extérieure de la France a moins de sens que de calculer la position extérieure de la zone euro.
        Eh bien, c’est une catastrophe dans les pays du club med et en fort excédent dans les pays vertueux (Allemagne, Pays-Bas…). la question que l’on doit se poser, est ce que les pays vertueux vont accepter de payer pour les pays du club méd ? Et ce ne sont pas de petites sommes…
        Pour la France, ça change peu, que ce soit l’Allemagne qui s’empare de notre patrimoine (elle a fait main basse sur toutes les richesses grecques, entreprise par entreprise, tout ce qui l’intéressait) ou d’autres.
        La question qui se pose est : l’Allemagne va-t-elle s’emparer des joyaux français (position des europhiles) ou la vente à la découpe sera plus ouverte (position des europhobes) ?
        la solution ? Réduire les importations, exporter davantage, trouver des devises.

        • ScopeWizard dit :

          @fabrice

          « Pour produire un euro de bien en France il faut importer 0,4 euros au minimum de produits étrangers (pièces détachés, métaux, pétrole…). »

          Mais comment ?
          C’ est une moyenne , je suis désolé mais en l’ état ça ne veut rien dire .

          « Or on paye ce qu’on importe avec ce qu’on exporte. »

          Alors ça c’ est complètement faux .

          « Or nos balances des comptes extérieurs sont structurellement négatifs. »

          Pouvez-vous préciser ?

          Attention , vous mélangez les théories économiques , l’ entreprise , l’ État …………

          • fabrice dit :

            Bonjour ScopeWizard
            Un exemple, lorsque Airbus vend un avion de transport, cet avion est composé de pièces détachés produits ailleurs. Donc lorsque je vend un A320 (les chiffres sont faux c’est juste un exemple) 100M d’euros, en fait ces 100M d’euros comprennent les 70M d’euros de pièces détachées que j’ai du acheter à l’étranger pour produire mon A320. Lorsque je vend des fraises, le producteur du acheter du plastiques par forcément en France, des produits chimiques, des systèmes d’arrosages. C’est quasiment vrai pour tout. En fait quand on dit que la France exporte pour 500 milliards d’euros bah pour exporter ces 500 mds on a du importer 200 mds de composants pour produire ces 500 mds qu’on a exporté (les chiffres sont un ordre de grandeur).
            La France exporte moins de biens qu’elle importe, au mois de février 2020, un déficit de 5,2 mds d’euros. Grosso modo on a, à peu près, un déficit des biens autour de 60 mds d’euros par an.
            https://www.douane.gouv.fr/actualites/resultats-du-commerce-exterieur-de-la-france Tu as ici les chiffres de la douane.
            A celà il faut ajouter la balance des services parce qu’on vend ou achète à l’étranger ou à des étrangers des services (les services touristiques, billets d’avions, restaurants, hôtels, services bancaires, services informatiques, des services portuaires, ravitaillement d’essence…). En France les exports de services représentent à peu près 20% des exports de biens (à vérifier) mais sont en fort excédent et vont jusqu’à compenser parfois le déficit de la balance des biens, ce qui est une bonne chose. Mais moins ces dernières années (on achète plus de services informatiques, on a perdu 1 mds d’euros de revenus de brevets pharmaceutiques arrivés à expiration…) Le souci est que cette balance des services est surtout du à l’excédent de la balance touristique qui représente environ la 1/2 de nos exports de service (à vérifier). Avec le Covid19 c’est mal parti…
            A celà s’ajoute les revenus apportés par les travailleurs transfrontaliers (en fort excédent pour la France des centaines de milliers de Français travaillent en Suisse, Allemagne, Luxembourg… qui compensent largement les envois des travailleurs étrangers en France vers leurs pays d’origine, et oui, c’est peu su mais c’est vrai). Avec le Covid 19 et le chômage de masse, pas sur que les pays hôtes soient très accueillants…
            D’autres ressources sont les revenus des capitaux, la France notamment l’Etat a un énorme passif vis à vis de l’étranger, quelque chose comme 2000 mds d’euros contre 1000 mds qu’on a de prêts consentis à l’étranger. Il faut y ajouter les IDE, les investissements faits par les Français par les étrangers, on en a, à peu près 1000 mds d’euros contre 500 mds d’euros d’IDE fait par les étrangers en France. Ces sommes ou filiales à l’étranger rapportent des revenus qui sont rapatriés et inversement pour les étrangers en France.
            Quand on fait la balance de tout ça, il y a un excédent ou un déficit. En France c’est un déficit. Ce déficit est un déficit en devises car on paye en $ ce qu’on achète à l’étranger (en gros). Il est comblé soit en faisant de nouveaux emprunts soit en tapant sur la réserve (les réserves en or ou en devises de la Banque de France) qui est faible en France (à peu près 170 mds de $ mais composé pour 110 mds de $ d’or difficilement vendable rapidement).
            Si les réserves de devises de la BDF sont trop bas (et ils sont déjà très bas en France, à peine trois mois d’import), on est obligé d’emprunter, si on emprunte trop, les prêteurs vont augmenter leur taux et demander des gages (voir les livres de compte, suggérer des réformes etc…). Bref on sera sous tutelle. C’est ce qui est arrivé à la Grèce. Les Allemands a obligé l’état grec a bradé ses joyaux, des îles et des terres, la via Egnatia (la principale autoroute du pays), les entreprises publics, on a parlé même des collections des musées…
            Voili, voilà, les chiffres sont approximatifs car donnés de mémoire (je m’étais amusé à le calculer l’année dernière mais les chiffres évoluent bien sur tous les jours) car ça me prendrait trop de temps d’aller tout vérifier. Faites le c’est instructif, je pense qu’en gros je vous ai donné la substance de ce que vous trouverez.

          • fabrice dit :

            Je m’aperçois d’une coquille, les IDE sont les investissements des entreprises à l’étranger et comprennent soient la création de filiale soit l’achat à plus de 50% d’une entreprise à l’étranger; En bref c’est la valeur des unités de production qu’ont les entreprises françaises à l’étranger. Vous remarquerez que c’est considérable. Les grandes entreprises françaises sont puissantes et riches. Forcément elles ont été fortement favorisés par l’Etat.

          • fabrice dit :

            Et si on ne paye pas nos dettes ? L’Etat fait défaut et dit « on ne rembourse pas ce mois-ci nos échéances ». Bah l’industrie et l’économie s’écroule lentement. Comme je l’ai dis on produit en France en achetant à l’étranger (par exemple le plastique est fait à base de pétrole, un objet en acier à base de fer et de charbon, le pétrole, le fer et le charbon sont achetés à l’étranger et pas produit en France) et si on n’a pas de $ pour acheter ces produits à l’étranger, ça va devenir très compliqué. L’industrie et même l’agriculture vont s’arrêter progressivement. On sera revenu aux échanges extérieurs à base de troc. Ce sera une situation à la vénézuélienne ou à la libanaise, une paupérisation massive de la population avec les devises réservées à quelques-uns ou aux achats indispensables…Cette situation vous l’avez au Liban aujourd’hui mais le Liban a une énorme diaspora qui alimente le pays de manière informelle en $ et a, disons, des « entreprises informelles » aussi (trafic de drogue). Malgré celà c’est un désastre social notamment pour les plus pauvres.

          • fabrice dit :

            Pourquoi celà va-t-il être particulièrement dur pour la France ?
            Parce que concrètement les filières qui nous rapportent des devises sont fortement impactés.
            La France est le plus grand pays touristiques du Monde (80M de touristes) et les Français voyagent relativement peu à l’étranger (15M pour 67M d’habitants). On a un énorme excédent touristique. Cette industrie est quasiment ruinée par le Covid19. Toutes les entreprises de la filière sont affaiblies. Au niveau des exportations des biens, 10% à 15% de nos exports sont issus de la filière aéronautique (notamment Airbus) qui est aujourd’hui aussi en ruine (le transport aérien ne fonctionne plus avec des pertes colossales). Pensez à la région Midi Pyrénées, Airbus c’est quasiment l’économie de la région. Toulouse sans Airbus…Euh…
            Certaines aussi de nos entreprises sont très impactées, Vinci et Aéroport de Paris par exemple étaient les 1ers exploitants d’aéroports dans le Monde. Il risque d’y avoir des réactions en chaine. D’autres entreprises s’en tireront mieux. Pernod Ricard, le luxe, Sanofi…Néanmoins la structure de notre système productif est fortement touché du fait de notre spécialisation dans des filières négativement impactés par le Covid19.

      • Castel dit :

        ALAIN
        Parce que vous croyez que ce déficit va s’arrêter à l’U.E. ?
        Attendez de voir celui (prévisible) des Etats Unis pour qu’on rigole un peu….
        Et je ne parle pas de ceux tout aussi prévisibles de certains autres pays producteurs de pétrole, tels que la Russie, l’Iran, le Venezuela, le Mexique, et même peut-être …..l’Arabie Saoudite !!
        Bref, on va sans doute vers une crise mondiale, dont la Chine s’en tirera sans doute le mieux !!!

        • ALAIN dit :

          Castel
          Je n’ai jamais écrit que seul l’EU sera au tapis, mais l’Europe et le canard boiteux ou l’homme malade des puissances industrielles, certes les USA seront aussi touché, mais eux ont des ressources et des capacitées sans communes mesure face a crise, a la différence de l’UE, ici aux USA le mot d’ordre actuel dans les compagnies industriel (je suis en bonne position pour en témoigner), et de faire marche arrière et de réduire rapidement le volume des importations depuis la Chine, les USA et le Mexique vont profité largement du retour des investissements pour ne plus dépendre de pays étranger lointain.
          les compagnies US ne vont pas tous quitter la Chine, mais réduire la voilure sur place , et drastiquement réduire leurs dépendance depuis la Chine, ces investissement massif en Amérique du Nord a venir (déjà engagé par certains suite aux taxes imposés par l’administration Trump ) effacerons largement les pertes actuels du au confinement.
          Ne pas oublié que l’Euro et en fin de vie, le prochain pays a sortir de l’UE sera l’Italie, et ce mauvais cirque de Bruxelles s’écroulera comme un château de cartes, les USA sont touché, mais se relèverons très vite, bien plus vite que la plupart des état Européens, et la France et très mal avec son système étatique communiste qui et en fin de vie, la chute sera douloureuse. Et cela ne m’enchante pas, j’ai encore beaucoup d’amis et d’anciens compagnons d’armes dans ce pays.

          • Bobo dit :

            Allez Alain, c’est l’heure de prendre la pillule, ce n’est pas bon toutes ces mauvaises ondes. Et puis le café du commerce est fermé, il va falloir être patient…

          • Françoise dit :

            La crise partira de la zone euro munie d’une monnaie inadaptée, elle deviendra mondiale et l’euro disparaîtra.
            Il ne faut donc pas posséder d’euro chez soi ni à la banque, mais des biens (choses matérielles, terrain, logement ou actions de grandes sociétés du CAC40 qui s’en tireront bien après la crise) dont la valeur future ne dépend pas de l’euro et aura été peu influencée par la crise.

          • Mantore Gérard dit :

            @ Alain, d’accord avec vous surtout lorsque vous écrivez « les US ont des ressources et des capacités sans commune mesure (avec les nôtres) face à la crise ». Leur principale capacité c’est leur égoïsme absolu. Ils n’hésiteront pas à faire marcher la planche à billets encore plus que de coutume pour financer les mesures de redressement. Au-delà de cette mesure protectionniste (augmenter la masse d’une monnaie fait baisser la valeur de ladite monnaie : ça rend les importations plus chères et les exportations moins chères), les US n’hésiteront pas à établir des taxes douanières dissuasives, violant ainsi les principes de libre-échange qu’ils ont imposés à tout le monde.
            .
            La fin de cette crise va faire tomber beaucoup de masques (et pas seulement les FFP2) à l’international et chez nous. Chez nous aucun décideur ne pourra plus cacher où sont ses priorités.
            .

    • tartempion dit :

      Mauvaise nouvelle pour Macron qui est dans l’incapacité d’assurer les relèves des troupes françaises de l’opération Barkhane , et qui de surcroît risque de se retrouver tout seul pour faire joujou dans son bac à sable au Sahel : http://www.rfi.fr/fr/afrique/20200410-tchad-menace-deby-retrait-troupes-combats-jihadistes

    • haut de games dit :

      la banque Européenne couvre depuis la crise grecque ….elle l’as dit …tout ce ramdam de déblocage est de l’enfumage …il n’y a aucune crise à l’horizon ,c’est seulement une prise d’opportunité des européiste de nous enfoncvcer encore plus dans l’europe ….
      l’europe n’a aucune compétence sanitaire mais on va nous raconter que c’est parce que y’a pas assez d’europe que y’a eu la crise …c’est faux …
      nos gouvernants depuis hollande son,t des bons à rien ,c’est eux le problème et c’est l’Allemagne le problème des pays du sud ….
      l’Allemagne voulant exporter elle veut un minimum de yoyo de la monnaie européene
      en clair elle nous impose la rigueur ..
      de l’autre on a des pays comme la France qui ont des chefs de grandes entreprises appatrides qui se foutent totalement du pays ..sauf de lui ponctionner des relances qui ont toujours foirés …
      mais c’est le but ,c’est pour cela !
      les riches ne paient pas d’impôts suffisants selon certain et trop selon les autres ..
      que fait on de l’argent puisqu’on est un des plus imposer ???

      et les hôpitaux ne marche pas
      les armées ne modernise plus pratiquement et repousse aux calendes à chaque fois ou étale dans le temps l’arrivée des matos ce qui les rends finalement obsolète lorsqu’ils sont au complet de la modernisation ,et comme avec le Charles de Gaule on les rends unique donc obsolète alternatifs !
      là encore macron a éssayer abvec merkel d’opter pour une armée européenne …
      on se rend bien compte que tout cela est bidon ..
      comme tout ce qu’a fait l’europe

      AIRBUS ce n’st pas l’Europe de Maastricht qui l’a permis …si on aurait voulu le faire aujourd’hui ..la commissaire européenne nous l’interdirait comme elle a interdit le rapprochement Alstom siemens et d’autres grandes fusion
      ce sont des entreprises qui se sont mises d’accord sur les conseils aussi des chefs d’états ayant permis le rapprochement ,mais cela s’arrête là ….c’est du privé finalement même si les amerloque nous ennuie avec les prêts d’avance sur commande !

      l’europe telle qu’elle a été décider est nulle et nous étouffe et détruit notre agriculture ,notre pèche aussi ….
      mais les chefs d’entreprises complme celui qui a vendu la fabrique de Turbine alsthom aux américains ,ce sont des traitres à la nation !
      on est gouverné par des traitres à la nation et les chefs des grandes entreprises sont également des traitres à l’esprit de nation ..

      ils le veulent tous
      un nouvel ordre mondial
      dirigés par le marchés et rien d’autre ..c’est pour cela aussi que la planète est détruite ,polluée et ne vous y trompez pas ,sorti de cette saleté de virus ,ils recommencerons leur destruction .
      le chef du MEDEF réclame encore des efforts pour restaurer la croissance très vite
      en clair heures supp facturées tarifs normal voilà ce qu’il préconise ce capitaliste qui n’a jamais dû bosser réellement de sa vie à part faire des courbes de croissances sur le dos des peuples
      ce ne sont pas des subvention d’état …c’est juste une garantie de financement sur la commande …

  2. Albatros24 dit :

    Belle image qui symbolise bien les nuages noirs qui s’amoncellent pour notre économie et nos Armées – idées par ailleurs très bien résumées dans votre article.
    Or si nous voulons remonter la pente, le simple travail de chacun avec moins d’impôts pour tous et spécialement les PME ne suffira pas. Il faudra du carburant en quantité pour relancer le moteur économique et financier (chose qui avait été faite sous de Gaulle d’ailleurs passée la crise de « jeunesse dorée » de mai 1968).
    Donc énormément de cash à disposition des PME et surtout de commandes publiques à nos entreprises, voire de grands travaux. Pour relancer les carnets de commande, les investissements et donc les embauches. L’idée de voir rapatriées toutes ces industries qui se sont délocalisées vers des territoires du « moins » à l’Est voir en Asie ou au Maghreb (moins de salaire, de protection, de normes sociales, de qualité ) mais au final d’un gros plus ( plus de chômage chez nous et de précarité mais maintenant plus de coût du fait d’un prix qui augmente sans cesse et devient vertigineux en période de crise) me fait espérer un meilleur avenir pour nos emplois…
    Mais d’où vient un sentiment d’inquiétude en moi, qui se précise et s’amplifie à chaque instant, passé ce fol moment d’espérance futile macronienne, bercée de communication à outrance ?

    • NRJ dit :

      @Albatros24
      Avec vous, on n’est jamais déçu. Lorsqu’on était en période de croissance ces dernières années, vous disiez qu’il fallait que l’État s’endette pour faire de l’investissement. Aujourd’hui on est dans la dèche et vous maintenez qu’il faut que l’État s’endette en réduisant les impôts et en achetant massivement aux grandes entreprises et PME.

      Si la vie marchait comme cela, n’importe qui pourrait être président : « il y a un problème, il faut investir », comme raisonnement c’est imparable. C’est juste le bon sens qui en prend un coup.

      Pour rappel : la Grèce avait une dette inférieure à la notre avant ma crise de 2008 (80-90% de son PIB). Après la crise et les investissements (et les pertes de recettes), ils se sont retrouvés en faillite. Cette situation, on a toutes les raisons de la retrouver. Mais on pourra toujours dire, lorsque l’État arrêtera de payer ses fonctionnaires qu’ il faut investir…

      • NRJ dit :

        Je vous conseille cette vidéo qui présente les limites de l’endettement permanent et l’équilibre qu’il faut systématiquement trouver : https://youtu.be/fHwD79imvbk

        • Desty dit :

          Et la Grèce avait une dette de 120% du PIB en sorti de crise des subprimes. Ensuite ça a viré en crise de l’euro et la Troika est venu sur place pour imposer sa bonne potion magique récessive: résultat récession de 30% du PIB et envolé de la dette à des niveaux incroyable (175%). L’état Grec se désendette depuis comme il le peut quand il retrouve encore un bijoux de famille et sinon la dette continue d’augmenter mollement. Mais néanmoins la manoeuvre a permis de refiler la patate chaude aux banques centrales de l’eurozone et de permettre aux banques franco-allemande de se désengager…
          L’emprunt bien dépensé génère un surcroit de croissance qui fait mécaniquement baisser l’indicateur stupide du ratio dette/PIB sans avoir à rembourser quoique ce soit. Mais surtout il y a mieux: le surcroit de croissance génère des recettes fiscales supplémentaires l’année suivante ! L’état peut alors choisir d’utiliser le pognon en plus pour continuer d’investir ou décider de l’utiliser pour rembourser plus de dette et diminuer encore le fameux ratio.
          A l’inverse si vous forcez l’état à dépenser moins quitte à générer une rentré fiscale inférieure l’année suivante, alors l’année suivante l’état devra continuer à réduire ses dépenses ou s’endetter plus pour les maintenir au même niveau et ainsi de suite.
          C’est comme ça que ça marche. On réduit, on réduit, on réduit la dépense et la dette augmente tout de même !

          • Stoltenberg dit :

            Oui, sauf que, depuis Mitterrand, la France suit exactement la même trajectoire que la Grèce depuis Andréas Papandréou. Un gouvernement qui s’engage pour trop de mesures sociales qui sont impossibles à annuler car une telle décision serait trop impopulaire au sein d’un peuple gâté et rendu paresseux. C’est un processus qui ne peut que progresser jusqu’à la faillite publique. En plus ce processus se caractérise par l’apparition d’une multitude de fausses théories économiques qui stipulent qu’il suffit de donner du fric aux gens pour qu’ils achètent massivement des choses dont ils n’ont pas besoin pour « relancer » l’économie et pour que l’on soit tous plus riches. Bien sûr ces théories ne fonctionnent même pas 2 secondes lorsqu’elles sont confrontées à une argumentation seine et de bon sens mais elles permettent au politique de justifier, par ces raisonnements superficiels, ses actions de destruction de l’économie. Voici le corollaire du helicopter money ou d’autres théories qui indiquent que l’état doit dépenser massivement pendant la crise (dont celle de Albatros24).
            .
            Il est généralement admis que, dans une économie capitaliste (donc pas de renflouements ni de « sauvetages » par l’État), les entreprises investissent mieux l’argent que l’État. C’est essentiellement parce qu’un chef d’entreprise risque beaucoup en cas d’un investissement raté alors qu’un fonctionnaire d’État risque rien du tout car ce n’est pas son argent et, au pire, ses collègues vont lui trouver une autre planque. En s’endettement, l’État prive ces entreprises des capitaux qui pourraient être bien mieux exploités que par une institution dépensière et mal gérée qu’est le gouvernement (surtout tous les gouvernements français depuis au moins Mitterrand).
            .
            Pour finir, une petite citation en allemand qui vient de Friedrich le Grand pour vous montrer à quel point nos gérants actuels font le contraire de ce que la morale et le bon sens dictaient aux Grands dirigeants de l’époque : « Eine Regierung muss sparsam sein, weil das Geld, das sie erhält, aus dem Blut und Schweiß ihres Volkes stammt. Es ist gerecht, dass jeder einzelne dazu beiträgt, die Ausgaben des Staates tragen zu helfen. Aber es ist nicht gerecht, dass er die Hälfte seines jährlichen Einkommens mit dem Staate teilen muss. »

          • Castel dit :

            Desty
            Il faut quand même savoir relativiser, par exemple, la dette des Etats Unis atteignait en 2017……
            20000 milliard de dollars !!
            Mais ce que les investisseurs internationaux observent avant tout, c’est le potentiel de richesse d’un pays, et sur ce plan, contrairement à la Grèce ,en plus de ses richesses agricoles, la France à une industrie très développée, même si elle se situe loin derrière l’Allemagne, le tourisme ne cessait avant la crise du covid ne cessait d’augmenter, et enfin, nous possédons également un stock d’or très important….
            Bref, rien à voir avec la situation en Grèce, et ce n’est pas par hasard, si juste avant cette crise, on pouvait emprunter sur le marché mondial à des taux négatifs !!
            Maintenant, sur ce plan, il n’est pas certain que nous retrouvions la même confiance avec nos bailleurs de fond, suite à la crise provoquée par la pandémie !!

          • NRJ dit :

            @Desty
            La Grèce s’est retrouvée en faillite. Son gouvernement a donc décidé de faire appel au FMI et à ses inspecteurs (qui imposaient les réductions budgétaires). Personne ne les a obligé, et ils savaient ce à quoi cette décision les mènerait.

            « L’emprunt bien dépensé génère un surcroit de croissance ». Certes.
            Tout dépend de ce que signifie « bien dépensé ». En France on est à 3% de déficit depuis 2012, on a eu les gilets jaunes, les manifestations de la réforme Elle Komri en 2016 dont le patron de la dgsi disait qu’on était au « bord de la guerre civile ». Bref dans les moments de croissance mondiale, on avait un climat social épouvantable. Trouvez vous que l’on fasse de « l’emprunt bien dépensé » ?

          • Vinz dit :

             » On réduit, on réduit, on réduit la dépense et la dette augmente tout de même ! »
            .
            Comme en Allemagne et aux Pays Bas par ex.
            .
            L’emprunt ne sera jamais bien dépensé en France, puisqu’elle n’a quasiment que des déficits structuraux : remboursement d’emprunts, sécu sociale, chômage etc. C’est-à-dire qu’elle n’emprunte jamais pour investir.
            .
            Enfin les périodes de croissances dans les vieilles économies sont condamnées à l’atonie. Une fois qu’on a 5 bagnoles, 10 télés et 3 piscines dans le jardin, on peut estimer que ça suffira.

          • ScopeWizard dit :

            @Stoltenberg

            « En plus ce processus se caractérise par l’apparition d’une multitude de fausses théories économiques qui stipulent qu’il suffit de donner du fric aux gens pour qu’ils achètent massivement des choses dont ils n’ont pas besoin pour « relancer » l’économie et pour que l’on soit tous plus riches. »

            Mais c’ est quoi ce charabia ?

            Une théorie économique reste une théorie économique , elle peut être appliquée ou non sachant qu’ elle s’ inscrit dans un ensemble de sciences molles qui par définition ne sont pas exactes , et donne tel ou tel résultat selon les circonstances .

            Qui a dit qu’ il suffisait de donner du fric aux gens pour qu’ ils achètent des choses dont ils n’ ont pas besoin ? C’ est quoi ces « choses » ?

            Le système Capitaliste-Libéral encourageant la surproduction donc la sur-consommation fonctionne à plein régime sans ça puisque la motivation première de toute entreprise à but lucratif qui se respecte est de générer un profit , toujours plus de profit .

            C’ est pourtant évident : après un XIXème siècle placé sous le sceau du « progrès » , en tant qu’ évolution constante de la société vers un idéal collectif , la fameuse marche dudit progrès est à chaque fois censée se faire au nom de l’ Humanité toute entière , aujourd’hui ne pouvant qu’ être meilleur qu’ hier mais moins bien que demain , qu’ elle est à la fois inéluctable et nécessaire pour que notre planète bleue fonctionne au mieux ………

            Certes !

            Mais en ce cas , la question est : qui fixe le but à atteindre et sur quoi cela est-il basé ? Les intérêts des uns sont-ils forcément ceux des autres ?

            Nous ne cessons de repousser les limites technologiques ; plus que jamais dans notre Histoire , notre objectif consiste à innover toujours plus , sans jamais se demander s’ il est juste de le faire ………….

            Les administrations en tête n’ ont de cesse d’ imposer de nouvelles inventions qui jamais ne sont gratuites , qui représentent donc un coût pour celui à qui elles sont imposées , que déjà de nouvelles révolutions pointent à l’ horizon au point que le Monde qui se profile est celui où l’ Homme devra se poser la question de sa propre raison d’ être car les machines vont tout remplacer , faire tout mieux que l’ Humain y compris sur le plan artistique .
            À terme , en convergeant avec les nano et bio-technologies ainsi que les sciences cognitives , l’ IA risque même d’ échapper à tout contrôle en étant même capable de discuter d’ égal à égal , de synthétiser nos émotions , tandis que concernant les technologies de pointe nous autres Humains serions « augmentés » physiquement mais aussi cérébralement , prolongés quant à notre espérance de vie , ce qui ne sera probablement plus à la portée de tout un chacun ………..

            Cette vision du futur donne le vertige , la tentation est donc grande de la rejeter et de plus les anciennes générations parviennent à se débrouiller sans lui ………..

            Qui contrôle le progrès ? Qui décide qu’ une innovation est bonne ? Pourrons-nous à chaque fois être en capacité de nous adapter ?

            Nous sommes en plein dans un cercle des plus vicieux , là .

            De plus , qui les fabrique ces « choses » ? Qui les commercialise ? Qui les distribue ? Rapportent-elles seulement un maximum à la France ?

            Nous ne sommes pas dans une relance , nous sommes dans une création dont le but est de faire consommer .

            Et puis pourquoi vouloir devenir « riches » ?
            Ce n’ est pas la première fois que je relève ça dans votre discours et je commence à croire que cela relève de l’ obsession ………..

            Donc pourquoi voudriez-vous devenir riche et comment le définissez-vous ?

            Perso , si cela m’ arrivait , ma foi ce serait certainement une expérience à vivre dont tôt ou tard je retirerais quelque enseignement , en revanche ce n’ est pas du tout ce que je recherche ; maintenant , il y a une différence entre être « riche » et être « confortable » ou « aisé » , l’ essentiel étant pour ce qui me concerne d’ être en situation où il ne s’ agit pas de se serrer la ceinture afin de parvenir à joindre les deux bouts ; ce qui pourtant est à ce jour le cas d’ un très grand nombre de personnes .

            N’ oubliez pas qu’ être « riche » c’ est avoir plus et mieux que les autres et que ce n’ est pas forcément fonction d’ un mérite ; cela rejoint l’ amour de l’ argent .

            Alors , aimer gagner et amasser beaucoup d’ argent voire des fortunes colossales , mais en parallèle par esprit de prodigalité , en redistribuer souvent à ceux qui ont peu ou pas assez , ce n’ est pas un problème , en revanche tout garder pour soi alors que l’ on possède parfois 1000 fois plus que celui qui s’ en sort à peu près , ce n’ est plus du tout pareil et ça correspond bien à ce que l’ on constate dans 99% des cas , ce qui correspond clairement à la pratique Capitaliste qui est un encouragement , une célébration de l’ égoïsme des hommes , le triomphe de l’ Individualisme débarrassé de tout scrupules .

            Croyez-vous que le Pape Jean-Paul II sauta de joie une fois sa chère Pologne natale en grande partie grâce à lui libérée après tant d’ années de joug Soviétique , donc Marxiste , donc Communiste ?
            Lui qui rêvait d’ une Pologne redevenir Catholique lorsqu’ il constata le complet virage du pays , non vers le Catholicisme , mais bel et bien vers toujours plus de Capitalisme ?

            Non , et ce fut même pour lui et jusqu’ à la fin de son existence terrestre un crève-cœur de chaque jour ………..

            Vous voyez beaucoup trop les choses en noir et blanc , en bien ou en mal , mais non c’ est trop simple et ça vous fait sortir à chaque fois un paquet de conneries car vous mélangez tout ; que faites-vous de leur complexité qui ne peut qu’ encourager à la nuance ?

            Plutôt que cataloguer les autres , occupez-vous d’ abord de vous , il y a assez de boulot ; et potassez des bouquins , pas des théories à la con .

          • Stoltenberg dit :

            ScopeWizard :
            J’appelle fausse théorie toute théorie où il n’y a pas de lien logique entre les hypothèses de départ et les conclusions. Donc dire que le fait d’arroser les ménages avec du fric gratos relance l’économie c’est tout simplement faux. L’explication est triviale mais je vous propose de rassembler quelques opinions auprès des personnes dans les couloirs de Bercy, Élysée ou des facs d’économie (voire même Albatros24), vous serez étonné de voir à quel point elle est répandue et encrée. Et, depuis son élection, la plupart des mesures et déclarations de Macron vont dans ce sens. C’est l’un des principaux fossoyeurs des règles européennes visant à assainir les finances et limiter l’endettement des états.
            .
            « Le système Capitaliste-Libéral encourageant la surproduction donc la sur-consommation fonctionne à plein régime sans ça puisque la motivation première de toute entreprise à but lucratif qui se respecte est de générer un profit , toujours plus de profit. »
            .
            Très bon exemple de fausse théorie. Preuve par l’absurde : Je vous invite à faire un tour des usines de votre région. J’accorderai un peu plus d’attention à votre théorie ssi vous trouvez au moins un fabricant (et ssi ce n’est pas un fabricant de masques ou d’autres équipements médicaux) qui vous dira : « nous de toute façon on tourne à plein régime, on fabrique autant qu’on peut parce que le système capitaliste-libéral dans lequel on évolue favorise la surproduction et la surconsommation ». Bonne chance !
            .
            C’est le système gauchiste keynésien qui favorise la surconsommation. C’est ce que j’explique à Albatros24. Pour eux la meilleure manière de relancer l’économie c’est par la consommation des ménages. Donc il faut augmenter leur RDB par un système de redistribution socile ou par des crédits pas chers pour qu’ils consomment de plus en plus en créant de la demande et en faisant tourner les usines. C’est ce qu’ils appellent « la relance par la demande » et qui est implémenté massivement par les politiques dans toutes les démocrates libérales majeures. Donc allez à la CAF pour vos prestations sociales, puis à la banque pour un crédit de consommation et achetez 5 smartphones, 3 voitures, 2 grandes télés et le double de la nourriture que vous êtes capable de manger, vous allez vous faire plaisir et, en même temps (expression utilisée volontairement), relancer l’économie ! Génial non ? Ouai ben c’est ce que les keynésiens et politiciens de gauche vous expliqueront. Et c’est ça la principale cause de notre marasme économique et social actuel ainsi que des crises du passé et de celle qui est en cours de se mettre en place. Mais vivre à crédit et aux dépens des autres est trop beau pour y renoncer comme ça !
            .
            La théorie capitaliste classique, aussi appellée école autrichienne dit le contraire. Il ne faut surtout pas gaspiller de l’argent car c’est une source de pertes économiques. Chacun est libre et donc il devrait être gratifié pour ses bons choix et puni pour les mauvais choix. Mais bon, certains appelleront cela « injustice sociale » (car les gens prennent de différents choix qui peuvent produire de différents effets) ou encore « cruauté ».
            .
            En ce qui concerne votre critique des riches, je vais vous citer Walther E. Williams :
            « Mais laissez-moi vous donner ma définition de la justice sociale : Je garde ce que je gagne et vous gardez ce que vous gagnez. Vous n’êtes pas d’accord ? Alors dites-moi quelle part de ce que je gagne vous appartient – et pourquoi ? »
            .
            Je crois que tout est dit.

          • tschok dit :

            « Il est généralement admis que, dans une économie capitaliste (donc pas de renflouements ni de « sauvetages » par l’État), les entreprises investissent mieux l’argent que l’État »

            Oh? Sans blague? Jamais entendu parlé de cette présomption.

            En revanche il y a une sorte de répartition des compétences dans l’investissement public/privé.

            Par exemple, en matière d’investissement de recherche dans les médocs pour les maladies rares, on constate que les labos privés n’investissent pas, faute de retours sur investissement suffisants. En revanche, le public n’étant pas soumis à la contrainte de devoir servir des dividendes, il peut investir dans des projets de recherche non rentables économiquement, mais utile sur un plan humain.

            Ca oui, ça existe.

            Pour autant, affirmer que tel type d’investissement privé est « mieux » qu’un investissement public parce qu’il est rentable, ça veut juste dire qu’on définit le mieux comme le rentable, pas qu’on définit le mieux en soi.

            Je résume:

            – Vous dites « mieux » = rentable
            – Je vous répond « mieux » = ça dépend de quoi on parle

        • albatros24 dit :

          Vos dragibus sont amusantes
          Mais votre prof d’économies oublie volontairement quelques données importantes ce qui rend sa dém o un peu tromquée…
          Par exemple la Japon a une dette plus importante ?
          oui et alors ?
          Le Japon a une dette auprès de ses entreprises et particuliers nationaux donc japonais.
          Vous voyez les 7 soeurs imposer à l’Empereur de rembourser fissa ses dettes ?
          autant se faire SEPUKU de suite…

          90 ou 100 % c’est pas bien mais 60% c’est bien parce que si les ZinZins réclament le remboursement de suite on pourra pas payer…vous avez essayé de payer 60% d’une dette de suite ? Et 60% de 2000 milliards…cela se trouve pas sous les sabots d’un cheval
          Donc dette à mettre à 0 ?
          Oui mais seulement chez un bon père de famille qui gère bien ses soussous.
          Là on parle d’Etat et de 7eme puissance economique. Si les débiteurs commencent à réclamer leur cacahouettes juste à la France c’est toute l’UE qui est mal…pas seulement nous (vous vous rapplez on utilise l’Euro, la tête de la mère Merkel
          Vraiment votre expert m’a fait sourire avec ses dragibus…il confond budget familial et budget d’un Etat riche.
          Si la France est endettée c’est justement parce qu elle a bonne presse et le fait qu’elle ait des taux négatifs c’est parce que la BCE pratique une politique acommodante et que les zinzins nous font confiance.
          Imaginez les USA devoir payer leur dettes (plus de 10 000 miliards de de dollars), bon quelques semi remorques de papier imprimés par le Trésor US

          • NRJ dit :

            @Albatros24
            Le Japon peut avoir une dette plus importante, ce n’est pas comparable. Toutes les situations économiques ne sont pas pareilles. Typiquement, les USA ont le dollar, la première monaie mondiale, qui leur donne un pouvoir d’endettement beaucoup plus important que les pays européens. Et la dette japonaise est détenue par les japonais.
            « il confond budget familial et budget d’un Etat riche. », « vous avez essayé de payer 60% d’une dette de suite ? » Pour dire cela, soit vous avez mal vu la vidéo, soit vous l’avez vu sous un filtre idéologique qui vous a fait perdre des données. La donnée importante (que la vidéo mentionne), c’est les taux d’intérêt de dette qu’il faut payer chaque année. Ces intérêts sont proportionnels au niveau de dette (par exemple on a 5% d’intérêt à payer)). Et les taux dépendent de la BCE et des marchés, donc hors de contrôle des Etats (et tant mieux, sinon les démagogues comme Hollande et Macron n’hésiteraient pas à fixer des taux décalés de la réalité pour se faire bien voir à la dernière année de leur élection). Cex taux varient, cette variation peut être favorable (typiquement, sous Sarkozy nous dépensions chaque année environ 50 milliards pour les intérêts, contre environ 40 milliards aujourd’hui, alors que le déficit a augmenté), mais aussi défavorable, et on sais que tôt ou tard, les taux d’intérêt vont remonter.

            Bref on ne nous demande pas de payer notre dette du jour au lendemain, mais de payer les obligations (donc rembourser au bout d’une période donnée une partie de la dette) et les intérêts. Tout ça est dit dans la vidéo.

            « Si la France est endettée c’est justement parce qu elle a bonne presse ». Vous avez raison, la France a bonne presse, car les milieux financiers savent qu’on se retrouvera au pire dans une situation comme la Grèce en 2010, avec un sauvetage du FMI si un jour ils souhaitent arrêter de nous filer de l’argent. Eux seront donc forcément gagnant quoi qu’il arrive. En revanche, ce n’est pas le cas des français, si on se retrouve en faillite (là encore, regardez ce qui s’est passé en Grèce)…

            « Si les débiteurs commencent à réclamer leur cacahouettes juste à la France c’est toute l’UE qui est mal ». Vous avez parfaitement raison, mais ça n’enlève rien à l’affaire. Comme la Grèce en 2010, il y aura un plan de sauvetage avec le FMI et/ou l’UE. On recevra de l’argent frais, mais on devra faire des coupes budgétaires massives. C’est pas plus compliqué.

            En fait regardez la situation grecque, et dites moi en quoi la situation ne pourrait pas nous arriver. Le mécanisme est vraiment très simple.

        • haut de games dit :

          la dette vient du fait que des connards ont imposé que les états s’endettent auprès des banques privées ..
          il faut faire sauter ce truc et revenir à la situation préalable où les états étaient maître de leur monnaie
          ce sont les capitalistes comme les banques Rothschild,HSBC ,goldman sachs et les autres qui ont pousser à ce système qui les arrangent!
          tant qu’on ne se désengagera pas de ce système que ces salopards ont réussit à imposer rien au monde n’évoluera dans le bon sens pour les peuples!
          ils ont soudoyés les dirigeants les plus vils depuis trop longtemps;les bons dirigeants sont écartés car les élections reposent aussi sur la possession de fric ou le financement des campagnes …
          il faut foutre en l’air tout ce système !
          si les peuples ne le font pas c'(est que parce que la majorité de leur composition est trop faible intellectuellement parlant pour le comprendre !
          ils ne font pas le rapprochement !
          seul compte les débilités de la télés ,télé réalité ou autres mensonges pour les endormir !
          après tout les peuples sont trop cons ,c’est bien fait pour eux finalement et surtout abrutis la plus part par les religions ..

          • NRJ dit :

            @haut de games
            « la dette vient du fait que des connards ont imposé que les états s’endettent auprès des banques privées .. » Vous préférez qu’on recommence l’histoire du Crédit Lyonnais, qui avait été nationalisé dans les années 90 pour servir Mitterrand et les malversations du pouvoir ? La banque a (évidemment) plongé et il a fallu dépenser 100 à 150 milliards de franc (du contribuable évidemment) pour la remettre à flot avant de privatiser.

            Bref ce que vous proposez là est simplement de permettre à l’Etat de faire un emprunt à une banque à sa botte. Comme ça, le président met ses copains à la tête de cette banque, et on recommence la mécanisme d’endettement. Il y a cependant un avantage : la banque sera en faillite très rapidement, donc l’Etat aura moins de marge d’endettement.

            « Ils ont soudoyés les dirigeants les plus vils depuis trop longtemps;les bons dirigeants sont écartés car les élections reposent aussi sur la possession de fric ou le financement des campagnes … » Déjà, ce phénomène que vous dénoncez de manière caricaturale a lieu aux USA jusqu’à trump qui a financé sa propre campagne. En France, on en est plus à l’abri, puisque les partis politiques sont payés par les impôts… Jusqu’à Macron en tout cas qui a reçu l’argent de fonds privés.

            Le vrai problème n’est pas ce que vous dénoncez, car les citoyens sont les premiers à vouloir s’endetter et « après eux le déluge ». Regardez ce que dit Albatros24 : « on peut s’endetter autant qu’on veut, il n’y a pas de problème. La faillite n’existe pas, et c’est de l’investissement qui nous fera forcément augmenter la croissance ». Tout le monde a intérêt à faire de l’endettement massif, le banquier qui va gagner de l’argent comme le politique qui peut distribuer pour sa politique démagogique. Et donc le citoyen qui gagne de l’argent -jusqu’à ce qu’on arrive en faillite. On voit c qui s’est passé en Grèce et on pleure, car on fonce vers une situation analogue… Mais le vrai responsable, in fine c’est le citoyen qui se laisse duper et est aveuglé par le court-termisme.

            Les religions ? De quoi vous parlez ? La religion qui était relai du pouvoir, ça date de Louis XIV.

            « il faut faire sauter ce truc et revenir à la situation préalable où les états étaient maître de leur monnaie ». Vous souhaitez vraiment avoir Macron ou Hollande, pendant leur dernière année de mandat, faire tourner la planche à billet pour distribuer des centaines de milliards de francs aux français, histoire de se faire réélire ? Et évidemment c’est l’année suivante où l’on va en faire les frais, car l’argent n’est pas gratuit et on aura une inflation galopante qui va appauvrir tout le monde (mais Hollande et Macron n’en auraient rien à faire, ils seraient réélus et auraient un nouveau mandat de 5 ans).

            « il faut foutre en l’air tout ce système ! ». Si vous avez des idées vraiment intéressantes, faites moi signe

          • tschok dit :

            @NRJ,

            Haut de games ne sait pas de quoi il parle. Il invoque classiquement le complot de 1973, parce qu’il a lu des trucs là-dessus dans des blogs complotistes, mais il entrave que dalle.

            C’est des nuls, ils ne connaissent rien au fonctionnement du circuit du trésor et à celui des emprunts d’Etats qui a existé avant le système qu’on a mis en place dans les années 80, et il répètent les conneries qu’on leur raconte, c’est consternant.

            C’est le niveau zéro de la réflexion. Parfois, je me demande si les plantes vertes n’ont pas un niveau de QI plus élevé que certains êtres humains, tant leur fonctionnement est basique.

            A mon avis, c’est pas la peine de lui répondre, de toute façon il va continuer à répéter son message comme si de rien n’était: li répondre ou pisser dans un violon, c’est pareil. En fait, le système nerveux central du sujet ne réagit pas aux stimulus, il est juste conditionné pour répéter inlassablement les mêmes conneries sans se poser de question.

            Et il se trouve que le complot de 1973 est un conditionnement mental qui imprègne assez profondément ses sujets. Donc, le truc va durer dans le temps.

            Imaginons que vous ne lui ayez rien répondu aujourd’hui: ne vous inquiétez pas, vous aurez encore l’occasion de le faire même dans 10 ans.

            C’est vraiment un phénomène intéressant. C’est une mécanique assez robuste. Mais c’est à peu près le seul intérêt, je crois.

      • Polymères dit :

        Tous les deux vous avez raison sur vos points de vues.
        Albatros a raison, une politique d’investissement et de relance peut créer une dynamique positive, d’entrainer des économies ET des revenus complémentaires. Que ce soit par une baisse du chômage, une hausse de salaire réduisant les aides sociales, des impôts sur les revenus, les bénéfices, une hausse de la consommation (TVA etc…). Un plan de relance inonde beaucoup de choses, s’il est bien fait et l’essentiel de cet argent « restera » en France. L’important est d’investir pour faire durer des choses et non pas investir pour en profiter 2-3 ans, là ça risque d’être néfaste et on risque d’avoir un contrecoup.

        La dette c’est de l’investissement, il peut être français mais aussi étranger. Tant qu’il y a des investisseurs, tant qu’il y a de la confiance, on peut avoir de l’argent, sans devoir le créer via la croissance ou l’économiser. Le volume d’une dette par rapport au PIB est un indice de grandeur et non pas la taille d’un problème. Vous pouvez avoir 10% du PIB comme dette et avoir des problèmes pour la rembourser comme vous pouvez avoir 100% du PIB en dettes en ayant aucun problème pour rembourser. Car ce qui compte, ce n’est pas le total, mais bien ce qu’on doit donner chaque année pour rembourser cette dette et garder la confiance des investisseurs, d’éviter un défaut de payement. C’est comme un particulier, il peut avoir 100 000€ de dettes, ce qui compte n’est pas de faire les gros yeux devant ce volume, mais la somme à donner chaque mois. Il y a derrière cela les bons clients pour qui la dette est en cohérence avec leur revenus, qui payeront 30% (que leur dette soit à 50 000 ou 500 000€ n’y change rien, l’ordre de grandeur n’est pas un ordre de problème plus grand) et les mauvais clients qui vont se faire plumer car ils vont prendre des dettes à des taux élevés allant à 50% de leurs revenus.
        Pour un état c’est un peu pareil, il faut voir ce qu’on rembourse et non pas le % du PIB ou le nombre de milliards. Personnes ne va venir du jour au lendemain réclamer à l’état français de tout rembourser. La dette est constamment rembourser, aux échéances prévues, pour nous, l’important est de garder la confiance des investisseurs par diverses mesures ou soutien (BCE) à l’économie.

        Vous pouvez regarder partout dans le monde, les pays les plus pauvres ne sont pas endettés, ce n’est pas un signe d’une bonne santé économique. Si ces pays n’ont pas de dettes, c’est par ce qu’ils ne peuvent pas s’endetter comme nous, avec de bon taux d’intérêts en raison d’instabilité économiques et financières. Ces pays s’ils s’endettent, ils peuvent se retrouver en défaut de payement avec 20 ou 30% du PIB. Les pays riches, eux, ayant des marges de manoeuvres importantes sur leur économie locale, sur des prestations sociales, il y a toujours des investisseurs, prêts même à perdre de l’argent (taux négatif).

        Nous ne sommes pas comparables à la Grèce, on ne peut pas analyser l’économie financière d’un pays et de ses problèmes sous le seul volume de sa dette par rapport à son PIB

        • Polymères dit :

          Et je rajoute aussi que la relance économique se fera, on s’y dirige à hauteur de 500 milliards pour la zone euro.
          500 autres milliards sont actuellement dédiés au soutien et au financement des mesures du confinement, car on cherche en fait à faire comme une « pause » sans rien casser. Certains pays ne le font pas et dans ces pays les entreprises sont aux aboies, ça licencie tout le monde.

          Mais la crise économique qui va venir va remettre en question certains choix, certains échanges.
          IL y a, je le pense, un gros effort industriel qui va se faire. Je vais peut-être aller à l’encontre des avis de beaucoup ici, mais je ne pense pas du tout que la défense sera une variable d’ajustement budgétaire, l’époque n’est plus la même, le monde n’est plus le même et le m’enfoutisme pour l’armée il y a 10-15 ans ne l’est plus, il est politiquement dangereux au gouvernement de réduire les armées.
          Elles sont aujourd’hui pleinement participante de la crise sanitaire et font partie de la souveraineté stratégique et garante d’un imprévu sécuritaire qu’on cherchera à éviter, au même titre que notre imprévu sanitaire.
          L’armée et son budget, ça nourrit une industrie en France. Un plan de relance qui prendrait un tournant industriel, souverainiste, stratégique verrait l’industrie militaire en bonne position. Il est à mes yeux, très probable de voir les milliards qu’on attend pour après 2022 être investis dans ce plan de relance, soutenir intensivement une industrie, engendrer de l’activité importante. On se souvient que même en 2008, malgré la réduction du format des armées, le petit plan de relance de 15 milliards avait vu la défense obtenir un 3e BPC ou des hélicoptères.
          Soutenir l’industrie c’est leur donner de l’activité, peu importe ce qui est produit, l’important sera d’éviter que des entreprises s’effondrent dans un contexte internationale qui verra les concurrents subir également des coups dures.

          Moi je vous le dis, des choses seront revues pour la défense, mais ce sera à ses bénéfices car on va aller soutenir l’industrie stratégique

          • ScopeWizard dit :

            @Polymères

            « Et je rajoute aussi que la relance économique se fera, on s’y dirige à hauteur de 500 milliards pour la zone euro.
            500 autres milliards sont actuellement dédiés au soutien et au financement des mesures du confinement, car on cherche en fait à faire comme une « pause » sans rien casser. Certains pays ne le font pas et dans ces pays les entreprises sont aux aboies, ça licencie tout le monde. »

            Sauf que si vous prenez ces milliards , vous encouragez les déficits , il faudra rembourser ………….

        • Stoltenberg dit :

          « La dette c’est de l’investissement, il peut être français mais aussi étranger »
          .
          Oui sauf qu’il y a des bons et des mauvais investissements. Investir dans une cité fantôme au milieu du désert semble être une idée aussi bonne qu’instaurer un système d’assistant qui favorise le chômage et pénalise le travail.

          • ScopeWizard dit :

            @Stoltenberg

            « Oui sauf qu’il y a des bons et des mauvais investissements. Investir dans une cité fantôme au milieu du désert semble être une idée aussi bonne qu’instaurer un système d’assistant qui favorise le chômage et pénalise le travail. »

            Déjà , dire que « la dette c’ est de l’ investissement » c’ est complètement faux .
            Ce n’ est valable que pour les entreprises donc le secteur privé , nous n’ investissons rien avec notre dette publique , nous finançons nos services publics .

        • ALAIN dit :

          Vinz
          L’emprunt ne sera jamais bien dépensé en France, puisqu’elle n’a quasiment que des déficits structuraux : remboursement d’emprunts, sécu sociale, chômage etc. C’est-à-dire qu’elle n’emprunte jamais pour investir.

          Ouvrez les yeux, vous vivez depuis 1945 dans une structure communiste, 57% du PIB généré par l’état, une fonction public hors sol, hors de contrôle, dépensière, et totalement inefficace, un système politique digne d’une dictature, 45 années de déficits de l’état, etc. etc. la liste des catastrophes et malfonctions chroniques et long comme un dictionnaire, il va falloir passer par un crash pour (peut être) purger le système et repartir sur de bonnes bases. bref ce pays et foutu.

        • NRJ dit :

          @Polymères
          « une politique d’investissement et de relance peut créer une dynamique positive ». Ça PEUT. Normalement dans un pays bien géré, une bonne situation économique comme on a vécu ces dernières années entre 2014 et 2018 entraine une bonne situation sociale (baisse du chômage, baisse des tensions, augmentation des salaires etc). Or que voyons nous ? La France a subi des crises sociales sévères que ce soit pendant les manifestations à la réforme Elle Komri (le directeur de la DGSI parlait d’une situation « au bord de la guerre civile ») ou pendant les gilets jaunes en 2018. Bref, des situations explosives pendant les périodes de croissances internationales flamboyantes.

          Investir plus d’argent ne changera donc rien à la situation. C’est juste éviter de faire les réformes nécessaires pour retarder l’inévitable… Et quand les problèmes arrivent (crise sanitaire comme avec le Coronavirus, mais une crise économique comme en 2008 aurait eu le même effet) on se retrouve dans la panade.

        • ScopeWizard dit :

          @Polymères

          « La dette c’est de l’investissement, »

          Bon , inutile d’ aller plus loin , d’ entrée vous partez sur une itération fausse .

          Vous mélangez la dette que peut contracter une entreprise avec celle de l’ État , ce n’ est pas du tout comparable ; l’ une est tenue à un rendement , un bénéfice , l’ autre exactement tout son contraire .
          Dans un cas , la dette peut servir l’ entreprise , dans l’ autre elle plombe l’ État car les deux exigent remboursement et intérêts ; différence fondamentale entre secteur privé et secteur public .

          Notre dette sert principalement à financer nos services publics .

          • tschok dit :

            Non, ce n’est pas ça: l’Etat peut très bien s’endetter pour investir, comme une entreprise privée. Il n’y a pas de différence fondamentale privé/public de ce point de vue.

            En fait, une dette est comptablement une ressource, elle figure donc au passif. Une ressource s’emploie = elle est allouée à une dépense, ce qui figure à l’actif.

            Cet emploi d’une ressource peut consister en:
            – Un investissement
            – Une dépense de consommation

            Et ce quelque soit l’entité comptable dont on parle: entreprise privée ou administration.

            L’orthodoxie comptable dit: on doit allouer à une dépense de court terme une ressource de court terme et à une dépense de long terme une ressource de long terme.

            On doit donc allouer à une dépense de consommation (c’est du court terme) une ressource comme l’impôt (c’est du court terme). Et à l’investissement (c’est du long terme) on alloue de la dette à long terme (des obligations).

            Voilà la mécanique. Maintenant, en France, il se trouve qu’effectivement, l’Etat s’endette pour payer sa consommation, pas pour investir, mais c’est une situation de pur fait qui résulte de la structure du déficit: le déficit public est dû à un excès de dépenses courantes par rapport aux recettes. Il n’est pas dû à un excès d’investissement.

      • Stoltenberg dit :

        Eh ben vous avez compris NRJ, le socialisme ça marche tellement mal qu’il faut relancer sans cesse. Plus on relance et plus il faut relancer. Depuis 2008 on connait une relance continue avec la baisse des taux d’intérêts par la BCE et les mesures de QE. Aucun de ces génies ne s’est posé la question sur l’efficacité de leurs mesures et le fait que le problème se trouve ailleurs.
        .
        C’est quoi la vraie relance ? Il n’y a rien a faire mis à part laisser l’économie se relever toute seule. Dérégulation et baisse d’impôts. Pas de renflouement car ce n’est pas au contribuable de payer pour la dette des entreprises. Ils réfléchiront 2 fois avant de s’endetter comme des malades la prochaine fois. Il faut laisser les entreprises licencier les employés c’est normal en temps de crise et c’est la meilleure chose à faire si l’on veut qu’elles recommencent à embaucher le plus rapidement possible. Et, bien sûr, pas d’impression de monnaie supplémentaire, l’inflation c’est du vol. Qu’est-ce qui va se passer dans les pays qui ne vont pas adopter ces mesures ? La dépression va se prolonger.
        .
        Ce n’est pas le virus qui nous a mené à la situation à laquelle on va faire face, c’est plutôt la gangrène morale qui nous menés à vivre à crédit depuis des décennies maintenant. La vie est belle, profitons-en, pourquoi se soucier du futur ? « Le désir du profit avec le minimum d’effort, la perception du travail comme étant un fardeau qu’il faut éviter, et de ne faire que ce qui est suffisant pour une vie modeste », sont des attitudes courantes dans les pays non protestants de l’Europe, notamment chez les fameux branquignols Club Med. Maintenant, ces mêmes branquignols, mis face aux conséquences extrêmes de leur politique irresponsable, cherchent désespérément à « mutualiser la dette ». Parfois il faut une bonne douche froide pour remettre les pendules à l’heure.

        • Castel dit :

          Stoltenberg
          Mais il est à prévoir que l’inflation va devenir mondiale, puisque tous les pays touchés par la crise, vont faire tourner la planche à billets pour essayer de relancer leur économie !!
          Et , il est probable qu’à l’issue de cette crise, l’Euro restera probablement une des monnaies les plus fortes sur le plan mondial !!
          Et même si ce n’était pas le cas, il est à parier qu’un Euro plus faible ne pourrait que favoriser nos exportations, donc, relancer nos exportations !!

          • Stoltenberg dit :

            Bon ben donc dans tous les cas c’est bon, on n’a rien a craindre on sera les plus forts, imprimons sans compter ! Dommage qu’on n’a pas eu recours à votre solution miracle plus tôt. On serait déjà tous des multimilliardaires et comme ça il faut attendre.

        • albatros24 dit :

          Une simple politique des taux par la BCE n’est pas en soi de la Relance keynésienne,c’est juste du carburant moins cher.
          pour faire de la relance effective il faut de la part des Etats une politique qui permet l’investissement (soit public donc direct, soit privé avec des exemptions fiscales, une réorientation de l’épargn,e,…une incitation quelconque)
          Cet investissement vers les entreprises d’un secteur (Dfénse, médical stratégique, 5G et internet, voies de communications, industries vertes) est la cklé pour une relance par secteur. Plus le secteur est local plus cette relance a de chance de profiter au pays et pas aux voisins.
          Car on ne va pas relancer chez les autres alors même qu ils refusent de le faire.
          La relance des commandes à nos industries de défense (3ème exportateur mondial), à nos entreprises de BTP (leaders dans le monde) ou à l’internet (Orange et certaines PME high tech très bien placés mondialement), nou spermet de choisir où on met l’effort et le curseur.
          Nous n’avons jamais fait de relance par l’investissement hormis sous de Gaulle.
          En 1981 le PS a relancé par les salaires une ineptie qui a profité au Japon et à l’Allemagne, du moins leurs entreprises

          • albatros24 dit :

            Enfin sous de Gaulle il y avait une politqiue du Plan et un ministère du même nom. Vous ne saviez pas que de Gaulle était un coco ?
            Pire qu un socialo je vous dis

          • Stoltenberg dit :

            albatros24 :
            Déjà, je crois que vous avez du mal à distinguer les bons investissements et les mauvais investissements. Pour vous il n’y au aucune différence entre le fait de construire une cité fantôme au milieu du désert et moderniser le parc des machines dans une usine pour être plus efficace que la concurrence. Les 2 sont des investissements et donc, selon votre vision, les 2 permettent de relancer l’économie. De la même manière, si un consommateur s’achète 3 smartphones dernier cri, une télé énorme dont il n’a pas besoin et le double de la nourriture qu’il serait capable de manger, pour vous, comme pour Keynes, ce sont des choses merveilleuses qui permettent de relancer l’économie. Et la plus grande chose à craindre c’est que ce consommateur se dise qu’il n’a pas besoin de tous ces trucs et qu’il commence à épargner. C’est une vision… Chacun peut se forger son avis mais je pense que la pratique et le bon sens montrent qu’il y a un problème.
            .
            Un investissement n’est bon que s’il répond à un besoin. C’est pourquoi les entreprises doivent réfléchir aux besoins que pourraient exprimer les clients et des façons d’y répondre. Si elles réussissent, elles enregistrent des profits, si elles échouent, elles sont pénalisées par le marché. S’il y a un besoin sur le marché de l’Internet ou de la 5G, ne vous inquiétez pas que les entrepreneurs vont l’apercevoir et tenter d’y répondre au mieux. Pas besoin d’intervenir pour cela. L’État est beaucoup moins efficace dans ses investissements. Ses fonctionnaires n’ont pas de comptes à rendre. C’est un peu comme si je vous donnais 1 000 000€ pour jouer au casino. Vous seriez beaucoup moins prudent que s’il s’agissait de votre propre argent, c’est normal. Si l’État innonde l’économie de l’argent pour favoriser tous les investissements, il favorise surtout les mauvais investissements car les bons seront effectués avec ou sans les assurances de l’État. La gabegie et l’apparition des bulles spéculatives voici les effets que provoquent les mesures que vous défendez et que l’on voit apparaître dès que la « relance » keynésienne est mise en route. C’est ce que vous préconisez réellement.
            .
            Ne vous inquiétez pas pour les boîtes du BTP et autres, elles seraient beaucoup plus sereines si l’État cessait de penser qu’il est indispensable et cessait d’intervenir toujours plus pour réparer les dégâts des interventions précédentes. Il suffirait de diminuer tous les impôts et charges qui leur pèsent, toute la bureaucratie et la paperasse qu’elles doivent remplir pour se mettre en règle et qui prend du temps précieux, et elles pourraient prospérer beaucoup mieux. Mais comme l’État veut les imposer de tous les côtés alors il faut après qu’il les maintienne en vie (avec leur propre argent) via ses relances et investissements. La beauté du socialisme. Cela ne vous dérange pas ?

      • revnonausujai dit :

        c’est bien le problème: n’importe qui est président. Sarkozy, Hollande, Macron, les critêres de sélection ontmême tendance à se dégrader !

        • NRJ dit :

          @revenonsausjai
          Au moins Sarkozy faisait de vrais réformes : non-remplacement d’un fonctionnaire sur 2, réforme des retraites de 2010 pour les principaux. Il n’attendait pas la prochaine crise pour se demander comment gagner de l’argent et n’allait pas mendier de l’argent à l’Allemagne et aux Pays-Bas.

          • albatros24 dit :

            Vous vous trompez sur Sarko votre ami visiblement
            Il a en 2008 précipité notre dette en donnant aux banquiers et non aux salariés et entreprises, ce qui aurait été logique dans une crise de subprimes, mais non verser aux très riches c’est mieux. Et tellement plus facile après d’être transporté en Yacht.
            Nous sommes passés de 60% de dette à plus de 80% grâce à lui.
            Un petit graphique pour voir :
            https://france-inflation.com/dette_publique_france_1950.php
            Il a supprimé les corps de contrôle, ainsi vous avez plus de chance de vous intoxiquer quand vous allez dans un restaurant et les petits malins fraudent plus facilement le fisc.
            Sa RGPP a tué l’Armée française qui depuis est moribonde ainsi que pas mal de services de l’Etat car il a supprimé bêtement et sans discrimination en laissant des services pléthoriques et d’autres utiles exsangues car il y a avait plus de vieux dans ces services là tout simplement…
            A part sa Rolex il n’a rien fait de notable. Il a réussi sa vie comme disait l’autre gland
            Il a privatisé cela a dû vous plaire.
            Ah oui il s’est ridiculisé lui et la France devant Poutine et la Chine en faisant des courbettes de caniche docile. Une honte.

          • NRJ dit :

            @Albatros24
            En 2008, Sarkozy a empêché les banques de tomber en faillite en leur prêtant de l’argent (ça a rapporté plus d’un milliard https://www.google.com/amp/s/www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/banque/20110226trib000604372/les-banques-francaises-s-acquittent-de-leur-dette-envers-l-etat.html%3famp=1).

            « Nous sommes passés de 60% de dette à plus de 80% grâce à lui. ». Ça s’appelle la relance keynésienne, vous devriez être content. Reprenant les leçons tirées de la crise de 1929, on s’est lourdement endetté pour rapporter de la confiance dans les entreprises et les ménages, notamment en empêchant la faillite des banques et donc du système complet.

            « Sa RGPP a tué l’Armée française qui depuis est moribonde » on n’avait pas besoin d’une armée taillée pour la guerre de haute intensité pour faire la guerre aux Talibans. Pour rappel, les autres chefs d’État ont suivi la même politique. On peut toujours critiquer, dire qu’il aurait fallu faire autrement, mais lui a eu le courage de réduire la fonction publique. Et le fait que ses successeurs n’ont pas augmenté le budget de défense alors qu’ils profitaient de la croissance mondiale n’est pas de sa responsabilité. Lui avait la crise de 2008 à gérer…

          • NRJ dit :

            « il s’est ridiculisé lui et la France devant Poutine et la Chine en faisant des courbettes de caniche docile. Une honte. » C’est gratuit comme accusation. Vous vous basé sur qqch de sérieux au moins pour lancer de telles accusations ? Ah non c’est peut-être les mêmes sources que vos connaissances sur l’économie.

        • albatros24 dit :

          Excellent

      • albatros24 dit :

        Je n’aime pas décevoir, merci

      • albatros24 dit :

        1/Nous n’avons JAMAIS été en période de croissance, justement
        Seuls certains pays l’ont été ou le sont comme l’Inde la Chine l’Allemagne…
        Du fait entre autres d’un manque d’investissement flagrand

        2/ Le bon sens est de faire de l’investissement dans les domaines stratégiques q vous permettent de relancer et d’augmenter vos revenus et donc remettre du carburant dans votre économie, réduire les impots, rembourser mieux vos dettes, obtenir de meilleurs taux encore, baiisser votre chômage…c’est un cercle vertueux pratqiué par la Chine, les USA. L’Allemagne c’est un peu différent, leur économie est assise sur les exportations mais il y aussi beaucoup d’investissement vers leurs grosses PME et PMU plutôt avec des salires très bas donc une rentabilité plus forte. En Allemagne les entreprises sont très riches, moins l’Etat et encore moins les salariés.
        Je n’ai pas laprétention d’être président juste celle de critiquer ceux qui ont été élus en mon nom et qui font des bourdes sur bourdes

        3/Pourquoi la Grèce et ne pas parler de l’économie du Niger ?
        Puisque vous nous comparez à la Grêce, autant nous comparer avec le Niger, ou la Chine ?
        après tout ce sont des Etats…
        En fait la Grèce avait truandé sur les chiffres l’UE
        Et c’est l’opposition une fois arrivée au pouvoir qui a dévoilé le pot aux roses, pour résumer
        Il y a eu défaut de confiance de l’UE puis des prêteurs
        Mais jamais il n’y a eu de faillites, juste une rigueur colossale, et c’est cette rigueur que vous appelez de vos voeux pour la France. Donc vous aimez souffrir.
        Si vous aimez les coups de fouet, il faut trouver quelqu un qu aime en donner vous serez heureux…je plaisante
        Pourquoi voulez vous qu’un Etat soit en faillite ?
        Ce n’est pas une famille ou une entreprise un Etat.
        Tout prof d’économie vous le dira, ou alors il est ultra libéral et vous dira un gros mensonge à ce sujet, car je n’ai jamais vu de liqyidation judiciaire d’un Etat même la Grèce ou l’Argentibne, cela ne peut pas exister tant que cet Etat a une population et des entreprises sur son sol qui paient des impots et taxes.
        Vous avez déjà vu une entreprise qui ne peut plus payer et qui :
        -peut décider d’annuelr sa dette comme ça pour le fun
        -rembourse grâce à son salaire qu’il augmente d’un facteur 10 ou 100
        -rembourse en sortant un tas de billets de banque de sa poche comme cela…
        et bien tout cela un Etat et seulement un Etat peut le faire.
        Un Etat n’est jamais faillis, première année du DEUG de science éco.
        Arrêter d’écouter cet escroc de Fillon qui disait que l’Etat est en faillite alors qu il avait participé lui même à augmenter de 60 à 80% ses dettes en 1 an et qui va peut être aller en taule pour ses méfaits et mensonges

        • albatros24 dit :

          oups…flagrant

        • NRJ dit :

          @Albatros24
          1/ »Nous n’avons JAMAIS été en période de croissance, justement ». Pourtant on a eu des taux de croissance de 2% pendant 2 ans. Alors certes c’est moins que les autres pays. Mais pour ma part, je suppose que si on est, en terme de croissance, le boulet de l’Europe qui est elle-même le boulet du monde, c’est peut-être justement à cause de notre système dévoyé et malsain. Et notre endettement sert à repousser à plus tard les réformes qu’on aurait dû faire depuis des décennies.

          2/ »Le bon sens est de faire de l’investissement dans les domaines stratégiques « . Si vous parlez des industries stratégiques, je serais d’accord. Mais on préfère en France avoir la retraite à 60 ans, les 35 heures, et avoir plus de fonctionnaires que tous les autres pays. C’est une question de choix. Mais Sarkozy a fait son possible pour limiter cela (RGPP, retraite à 62 ans, statut d’autoentrepreneur par exemple). Mais il n’a que 5 ans et il a eu la crise de 2008, la plus violente crise économique depuis 1929.

        • NRJ dit :

          3/ « Pourquoi la Grèce et ne pas parler de l’économie du Niger ? » Tout simplement car les économies, comme les cultures, ne sont pas toutes interchangeables. Pour cette raison, il fait comparer avec des pays comparables, donc proches de nous, comme l’Allemagne ou l’Angleterre.

          « Pourquoi voulez vous qu’un Etat soit en faillite ? » Ben s’il ne peut pas payer ses fonctionnaires (comme une entreprise ne peut pas payer ses salariés). Regardez l’histoire, notamment celle de l’URSS en 1991. Ils se sont retrouvés également en faillite. Aujourd’hui une France en faillite se retrouverait incapable de payer ses fonctionnaires, donc plus de police, d’armée, de santé, de retraites etc. Ça ferait mal, du jour au lendemain, non ? Mais on évitera ça, on aura juste le FMI et ses inspecteurs qui vont imposer les politiques de restriction budgétaire avec les mêmes résultats catastrophiques qu’en Grèce.

    • Fred dit :

      @ Albatros24
      Tu préconise : « moins d’impôts pour tous » + « commandes publiques à nos entreprises » …
      Y’aurait pas comme un petit problème mathématique logique ? :o)

      Serait plus dans l’ordre des choses : Plus d’impôts pour les riches (donc – de Chalets à Zermatt et de valises de biffetons à Genève) + Commandes publiques à nos entreprises.

      • Stoltenberg dit :

        Non, c’est très simple. Il suffit d’imprimer de l’argent comme des malades et on peut avoir les 2 en même temps. C’est d’ailleurs la voie qui a été choisie par la plupart des gouvernements européens. C’est la relance à la Mugabe. Après eux le déluge.

        • Davy Cosvie dit :

          @ « Stoltenberg »
          Vous avez raison sur deux points : 1- « après eux le déluge » est malheureusement le slogan tacite de nos personnels politiques ; 2- une « relance à la Mugabe » est nécessairement vouée à l’échec, c’est vrai.
          .
          Pour le reste, vous avez tort : la « relance à la Mugabe » n’existe pas dans des Pays dont l’économie est saine. C’est notamment le cas de la France, septième PIB mondial. Le cas du Zimbabwé que vous évoquez est très différent : 103ème PIB mondial, le Zimbabwé ne peut rien relancer.
          Nous, si : il est faisable de relancer notre activité économique. Il nous manque seulement la volonté politique.
          .
          Pour relancer notre activité économique, faire marcher la planche à billets comme nous le faisions avant 1972 c’est-à-dire avant le SME (Pompidou, Giscard).
          Mais les Allemands s’y opposent parce qu’ils veulent une monnaie forte alors qu’il nous faut une monnaie faible : étant ensemble dans l’€uro, il y a incompatibilité et même antagonisme.

          • Stoltenberg dit :

            J’en connais un qui expliquait aux Français en 1939 que la France ce n’est pas la Pologne et donc elle va résister aux Allemands et remporter cette guerre grâce aux stratagèmes sophistiqués établis par l’état major. Cet homme c’était Maurice Gamelin et, en effet, il avait raison, la France (et le Benelux) a tenu encore moins longtemps que la Pologne car, tactiquement, tout s’est joué dans les 1ères semaines.
            .
            Maintenant, on a droit à notre « la France n’est pas le Zimbabwe » avec des effets similaires probablement.

          • Ah Ca! dit :

            Pour faire quoi ?
            Partir en vacance, acheter le dernier I phone.

            Les allemands et autres hollandais toujours pressés d’arriver avant vous au feu rouge vont couler avec le reste.

            En ces temps, le gros problème de ces pays nordiques est qu’ils n’ont pas de vision autre que comptable. C’est leur force et leur point faible.
            Ils tomberont avec pertes et fracas par contre, ils sont potentiellement mieux équipés pour se relever plus vite. Ils ont gardés des industries.

            La France il nous faut arrêter la paresse, valoriser les emplois dit « manuels ».

            40 heures par semaine, 4 semaines de congés payés, fini les RSA de plus de 6 mois, 1 an max de chômage, fin des financements aux associations etc etc etc.…
            Sans oublier la dissolution de tout syndicat non corporatif

            Si nous prenions les véritables mesures, en 24 mois la France pourrait redevenir le 1er moteur économique en Europe loin devant les allemands et autre court termiste.

            Les choix sont faciles, efficaces mais, sont aux antipodes de la visions atlantiste qui nous est imposée par nos aveugles élites clopinâtes, lâches, traites et corrompues.

            Macron = Porochenco

          • Stoltenberg dit :

            Ah Ca !
            « Si nous prenions les véritables mesures, en 24 mois la France pourrait redevenir le 1er moteur économique en Europe loin devant les allemands et autre court termiste. »
            .
            Peut-être pas 24 mois mais en quelques années pour rattraper le terrible retard probablement oui.

          • Plouc putatif dit :

            @ Stoltenberg, votre comparaison avec 1939 est complètement anachronique.
            L’argument qui consiste à aller chercher dans l’histoire n’importe quel moment où quelqu’un a dit une connerie, ce n’est pas du tout convaincant.

          • tschok dit :

            @Davy Cosvie,

            « Pour relancer notre activité économique, faire marcher la planche à billets comme nous le faisions avant 1972 »

            J’attends le moment où les gens comme vous vont enfin comprendre que c’est ce qu’on fait, par la monétisation de la dette, puissance 10 par rapport à ce qui existait avant 1972.

            J’ignore quand ce déclic intellectuel se produira, mais je l’attends avec le ferveur naïve du communiant.

      • albatros24 dit :

        le tous ce sont les salariés, les classe moyennes (dont je fais partie et qui n’en peuvent plus)
        Il me semble que d’autres sont moins sollicités…et pourraient l’être

    • RZ dit :

      Je plussoie notre ami Albatros 24:
      I. L’industrie de défense est un mécanisme keynésien qui assure une dépense locale dans le développement de technologies exportables et il faut rappeler ici, que la France doit son rang de 3éme nation exportatrice d’armements, grace à ses dépense militaires. Une contraction de l’investissement dans les technologies de demain fera mécaniquement baisser nos exportations et pas de manière linéaire.
      II. A contrario, les politiques d’austérité n’ont jamais fonctionné en zone Euro et leur théorie les désigne comme une cure applicable, ponctuellement à un état isolé. Or, les politiques d’austérité commune sont complétement contre-productives, puisqu’ elles forcent les entreprises à s’endetter pour palier aux chutes de commandes publiques et créent des licenciements de masse, lesquels accélèrent le ralentissement de la consommation, etc…
      III. L’histoire nous enseigne que l’instabilité politique se marie très bien avec l’instabilité économique et nos armées sont déjà acculées à leur point de rupture capacitaire. De grands défis post COVID se dessinent pour la France et il serait effectivement intelligent de se servir de ce levier keynésien, en engageant de grands programmes, tels que l’avait fait le Général de Gaulle. Par ailleurs, comme dans les années 60 et 70, la France, connaîtra probablement une période d’inflation qui aidera absorber la dette plus rapidement.
      IV. La France ne s’est pas hissée au statu de grande puissance en suivant des politiques austères, qui comme nous l’a rappelé la Grèce, détériorent la situation générale d’un pays.

      • Stoltenberg dit :

        La théorie keynésienne produit des effets contraires à ses objectifs. La relance est plus lente et se fait dans la douleur. Lorsque l’on regarde les crises économiques avant que les états n’ont commencé à intervenir massivement, on se rend compte qu’elles étaient beaucoup plus brutales mais plus courtes. Le chômage augmentait à 20-30 % mais les économies retrouvaient le plein emploi au bout de quelques mois généralement après l’éviction du marché des mauvais investisseurs. Depuis que l’État s’est mis à intervenir massivement, donc depuis le Krach et la grande dépression, les reprises sont lentes et pénibles. Depuis 2008 on est en relance continue ce qui a comme effet de créer des bulles spéculatives et une fausse croissance.
        .
        Et puis comment pouvez-vous parler de l’austérité alors ce n’est pas depuis aujourd’hui que plein de pays, dont la France, s’endettent à tour de bras ? Les seuls pays qui ont réussi à dégager des excédents budgétaires sont ceux qui ont mené une politique d’assainissement budgétaire, comme l’Allemagne. Les pays mal gérés risquent de se faire balayer par cette crise.
        .
        « Or, les politiques d’austérité commune sont complétement contre-productives, puisqu’ elles forcent les entreprises à s’endetter pour palier aux chutes de commandes publiques et créent des licenciements de masse, lesquels accélèrent le ralentissement de la consommation, etc… »
        .
        Si une entreprise n’est pas capable de rendre ses produits compétitifs alors l’État ne devrait surtout pas l’aider. Donc ce qui est contreproductif ce sont les politiques de relance et de renflouement par l’État des entreprises mal gérées. Si ces entreprises tombent alors d’autres qui sauront mieux satisfaire la demande des clients prendront leur place car le marché n’aime pas le vide. Ceci ne s’applique pas bien sûr au secteur de l’armement où l’État est souvent le seul client et sans ses commandes l’entreprise ne peut pas fonctionner et, surtout parce qu’elles jouent un rôle stratégique en cas d’un conflit armé.

        • albatros24 dit :

          Un sujet intéressant n’est ce pas ?
          Nous sommes en désaccord car nous n’analysons pas de la même façon en fait…
          Quand vous parlez de pays bien gérés (je suppose Allemagne ou Hollande) vous parlez de pays qui ont une politique économique tournée vers l’exportation des produits de leur industrie, une politique économique industrielle donc.
          Ces pays pratiquent en fait une rigueur salariale. Car il s’agit d’avantager les entreprises en leur permettant de faire plus de bénéfices par des ventes à l’Etranger (Europe et surtout monde). Très sommairement.
          C’est la Gauche allemande de Shroeder qui a développé cette rigueur salariale et une réforme du travail dans son pays (les Lois Hartz ou Artz je ne sais plus exactement), cette politique très impopulaire chez les salariés qui votaient à gauche (et qui de plus en plus vont voter extrême droite dans le futur car leur situation ne s’est pas arrangée au contraire) au début des années 2000 a valu à la Gauche sociale démocrate la perte des élections pour un long moment puisque c’est le CDU CSU qui est principalement au pouvoir avec une coalition il est vrai. A cette époque la France est devant l’Allemagne, j’y reviendrai…
          Tradition allemande du consensus fort pour ses usines, et contre toute inflation (cauchemar national)
          Merkel depuis ne fait pas grand chose en fait – elle suit cette politique de rigueur salariale et de baisse des impôts pour les sociétés (avec moins d’investissements pour les services publics, heureusement il y a les Landers qui eux ont continué à investir dans les universités et hôpitaux comme on l’a vu avec le COVID) aveuglément et malgré toute réalité économique ou financière contre vents et marées. Et de coûts bas pour les entreprises qui voient leur bénéfices fortement augmenter avec les hausses des exportations vers la Chine des moteurs et machines indispensables à son développement ininterrompu. L’Allemagne au contraire de la France fait fabriquer le plus coûteux et ennuyeux chez ses voisins immédiats qui jouent le rôle de sous traitant, facilement licenciables en cas de crise, et assemble au pays. Elle a aussi gardé les centres de recherche qui jouissent d’un investissement important du secteur privé (et des Landers aussi mais pas trop de la Fédération en fait). Au contraire de la France qui a depuis les années 2000 (où elle était devant l’allemagne, certe désavantagée par la « digestion » de l’allemagne de l’Eest en son giron) la mauvaise idée de fairet le contraire : se désindustrialiser au profit d’actionnaires et de l’Etranger. On déplore aussi de moins en moins d’investissements publics car il fallait améliorer notre « calamiteux » pourcentage d’endettement à environ 60% de l’époque (le même taux que l’Allemagne actuellement au passage qui nous fait tant envie). Mais cela va s’aggraver très fortement avec la crise de 2008. En fait nous sommes en crise depuis les années 80, avec des petites reprises. Je pense que nous n’avons pas suffisamment investi tout simplement.
          Et on a privatisé à outrance nos entreprises publiques d’excellence (ex semi publiques) qui étaient en bonne situation financière de monopole certes, on a aussi permis aux actionnaires de favoriser les délocalisations et licenciements par un processus plus long mais très radical de privatisations en fait queles Gvnts de gauche et de droite ont conduit. Des usines sont parties à l’Etranger pour lutter par le bas (les salaires plus bas) contre des entreprises asiatiques qui montaient. Nous étions en concurrence avec des pays émergents dans le milieu de gamme. alors que l’Allemagne travaille dans le haut de gamme (pour les véhicules, les machines outils). Nous n’avons pas fait de mutation de nos industries vers la qualité. Là encore pas d’investissement. Et nous nous sommes trouvé en concurrence avec des pays à bas coûts qui eux montaient leur critères de qualité en…investissant. Nos entreprises partant, nous avions moins de productions, de valeur ajoutée et de salariés, vous suivez ? Donc moins de rentrées fiscales et toujours plus de dépenses, notre société vieillit fortement depuis les années 90 en fait. Donc cela ne s’améliore pas. L’Allemagne a le même problème mais elle a besoin de beaucoup de techniciens, donc comme il y en a peu sur le marché du travail il y a peu de chômeurs. En plus un chômeur n’a quasiment pas d’aide en Allemagne, et les travailleurs pauvres, soit 30% des salariés doivent souvent trouver un second job pour arriver à payer la vie extrêmement chère en Allemagne. En fait ça beigne pour les très riches et c’est la galère pour les pauvres pour simplifier. c’est el système que vou svoulez ?
          Ok,
          mais ce n’est pas celui que je veux. C’est là que nous ne sommes pas d’accord car vous dites cela va ruisseler comme Macron et d’autres d’ailleurs. Vous avez du retard c’est l’époque de Reagan cela. Plus perosnne n’y croit en fait et surtout pas les économistes. Quant aux politiques ils suivent cette politique pour enrichir les entreprises en espérant que cela ruisselle ou …c’est mon opinion personnelle, pour pouvoir y bosser ou faire bosser leurs rejetons, mais je m’égare.
          Plus dec hômeurs, moins de salariés, plus de retraités moins d’actifs une sécu et une hosto qui coûte un pognon de dingue donc on fait des zéconomies et bien sûr 0 investissements. Notre politique sociale qui essaie de suivre cete explosion de la précarité…. Bref explosion des coûts.
          De plus fuite des capitaux vers des paradis fiscaux, y compris pour nos entreprises du CAC40, pourtant construites grâce au contribuable (il suffit de regarder l’histoire de Renault, Total, les banques, les entreprises du BTP, EDF GDF, etc etc…).
          Bref, dexu politiques différentes, deux résultats qui divergent.
          mais l’allemagne n’est pas un exemple à suivre car nous français chérissons kl’égalité.
          Or quand un smicard gagne 1000 fois moins qu’un PDG cela nou schoque, même si c’est bien pour vous, comment expliquez vous les dividendes de patrons du CAC40 soit disant irremplaçables (Ghosn par exemple) mais que personne ne veut embaucher à l’Etranger ?
          C’est un des résultats de cette politique.
          Les français sont pour un rôle important de l’Etat stratège.
          Vous êtes pour la Main invisible du marché le laisser faire, tout va s’arranger tout va se réguler…le marché est bon et les entreprises doivent s’enrichir cela ruissellera sur les pauvres qui n’ont qu’à s’enrichir ces fainéants..etc..etc…
          Nous sommes en désaccord fondamental…
          POur revenir à l’Allemagne, c’est une économie qui dépend des achats à l’Etranger et de moins en moins en UE. Ainsi en période de Covid l’Allemagne produit et vend moins et surtout la politique du Make America Great again lui porte un sacré coup. Surtout si les chinois se mettent à fabriquer aussi des moteurs des machines outil et des grosses berlines, ce qui est le cas actuellement. Mais elle a moins de dette que nous (environ 60% du PIB) c’estvrai.
          En fait on nou sfait croire que cette dette a augmenté à cause de notre politique sociale, qui n’y est pour rien.
          D’abord il revient à l’Etat de contrôler les subsides qu il octroie. ce n’est plus fait car il n’y a plus de contrôles faute de contrôleurs en France. Ensuite ce sont les mêmes qui escroquent le fisc éhontément et on les laisse faire sciemment, je dirai même on organise légalement cette évasion fiscale qu’on nomme optimisation.
          Oups je suis trop long

          • Stoltenberg dit :

            albatros24 :
            Les Allemands ont surtout adopté leur modèle économique de l’économie sociale de marché basé sur le capitalisme et sur les valeurs chrétiennes depuis la fin des années 1940. Et c’est grâce à ce modèle qu’ils ont pu prospérer.
            .
            Arrêtez de m’accuser de vouloir créer des disparités sociales uniquement parce que je me garde de chanter les louanges des mesures d’ingénierie sociale que vous préconisez. Ces mesures font du mal à tout le monde, non seulement les riches, voire même surtout aux pauvres, vous comprenez ?
            .
            Déjà il faut distinguer entre les riches. D’un côté y a ceux qui se sont enrichis grâce à leur travail souvent en passant des journées entières à bosser, loin des 35h, sans la moindre garantie de succès et qui, en ce faisant ont bénéficié à toute la société. Et si vous croyez que les GAFA ou la boîte de plomberie du coin ne bénéficient pas à toute la société, détrempez-vous. Et de l’autre côté il y a toutes les créatures étatiques du socialisme, eux aussi très riches mais pas trop bénéfiques pour la société, comme tous ces dictateurs du tiers-monde ou encore en France, Anne Lauvergeon qui a plombé la filière nucléaire française en quelques années ou J-L. Mélenchon qui veut parler aux prolétaires alors qu’il est devenu millionnaire sans jamais avoir à « aller au charbon » pour se rendre utile à la société. Donc, en ce qui concerne les riches »utiles » comme Steve Jobs, Jeff Bezos ou encore le gérant de la boîte de plomberie de votre quartier, je crois qu’ils devraient avoir droit aux fruits de leur travail et de leur ingéniosité sans qu’un ingénieur social comme vous vienne leur dire qu’est-ce qu’ils ont en trop avant de se demander pourquoi on n’a pas nos GAFAs en France. Concernant les pauvres, je pense qu’ils doivent être incités autant que possible à sortir de leur condition. Commencer en tant que simple employé peu qualifié et sortir en tant que cadre ou employé très qualifié (et donc bien payé), des carrières comme ça il y en a plein dans un système méritocrate. C’est l’essence même de l’American Dream pour tous les « blue collars ». Les aides sociales arrêtent ce processus car elles favorisent le chômage et la vie aux dépens des autres. En ce qui concerne les riches inutiles, la réduction du rôle de l’État suffit pour que leur nombre diminue considérablement (et moins d’État = moins de corruption).
            .
            En ce qui concerne les boites du CAC40, leurs évasion fiscale et les salaires trop élevés de leurs patrons. Diminuez les impôts et il n’y aura pas d’évasion fiscale et les entreprises auront plus d’argent pour investir (ce qui vous rendra particulièrement heureux). Au lieu de faire cela, l’État impose lourdement toutes les entrepries et pour compenser ces dégâts, il leur « rend » l’argent via tout un tas de programmes de retours. Hormis le manque d’efficacité flagrant d’une telle solution socialiste (coût du prélèvement des impôts et charges + coût administratif de la redistribution + temps et coût pour les entreprises de remplir la paperasse qui les rend éligibles à ces programmes + coût de la traque aux fraudes + coût de l’évasion fiscale), elle favorise l’évasion fiscale et l’essor de tout un tas de filières d’optimisation de crédits attribués par l’État. Et en plus des gens comme vous nous expliquent que c’est un problème propre au capitalisme. Non, au contraire.
            .
            Moi perso, je n’achète pas de voitures de la marque dont Carlos Ghosn était le PDG. Pas assez belles, un prix difficile à justifier, jouant sur le fait d’être français pour pratiquer des prix plus élevés alors que le gros de la production se fait ailleurs… Il s’agit là, bien évidemment d’une opinion personnelle qui n’engage que moi. Par contre si quelqu’un a une autre opinion et s’il veut cofinancer le train de vie du PDG de la boîte alors libre à lui de se fournir chez ce fabricant. On est libre de nos choix chacun sa pomme et c’est très bien comme ça. Personnellement, je ne pense pas que Carlos Ghosn ou autre PDG dans le privé me doive quelque chose.

        • albatros24 dit :

          Si nous « assinissons » nos finances cela veut dire moins de dépenses
          plus de fiscalité
          Car il faut que de l’argent rentre pour payer ses dettes n’est ce pas ?
          Vou sne mettez pas d’huile te de carburant dans votr emoteur qui va s’arrêter car ce n’est pas le privé qui a du pognons actuellement et bien avant le covid.
          Donc il faut fiscaliser ceux qui doivent l’être et emprunter pourinvestir
          Pas pour augmenter les salaires des fonctionnaires nous sommes d’accord.
          En supprimant des postes de fonctionnaires, vu sbaissez un peu vos dépenses, mais vous devrez payer des retraites, mais aussi des indemnités de pertes d’emploi…cela va vous coûter un bras.
          Et pui svous allez les supprimer où vos fonctionnaires ?
          Défense ?
          Hôpital ?
          Intérieur ?
          Education (1 million de profs) ?
          Collectivités ? Vous ne pouvez pas autonomie budgétaire de celles ci
          Le reste c’est pinuts…
          Donc vous allez supprimer toutes les commandes publiques pour le BTP ?
          Formidable, ils vont pouvoir dégraisser rapidement ainsi.

          • Stoltenberg dit :

            albatros24 :
            Sans entrer dans le débat sur la courbe de Laffer… Moins d’impôts et de dépenses de l’État = plus de croissance = moins de dette relative au PIB. Et je ne crois pas qu’un pays comme le Portugal, avec 10 % d’actifs embauchés dans le secteur public et plus de 120 % du PIB de dette publique (donc plein d’investissements publics), classé actuellement 56ème dans le classement de liberté économique, s’en sorte mieux que l’Estonie qui a seulement 8,5 % de dette publique et est placée 10ème dans le même classement.
            .
            Il faudrait mener des audits pour voir de quoi on peut se passer en premier lieu. Mais bon, déjà en supprimant toutes les planques à énarques et autres institutions dispensables, on pourrait économiser pas mal d’argent.

        • albatros24 dit :

          Ha oui, vous alle supprimer les aides…
          Vous gérez comment après les gilets jaunes X10 ?
          Va falloir embaucher des CRS par milliers, avec les primes de déplacements et les nuitées d’hôtel qui vont avec.
          Si vous ne versez pas d’argent en direction des boites elles feront faillites, car ce ne sont pas les privés qui les font travailler (à part les maisons individuelles).
          Tout est lié, les taxes et impôts servent à êtr eredistribués y compris chez les fonctionnaires qui vont faire des courses et qui sont solvables (en principe) et à qui les banques prêtent plus facilement pour les travaux de leur maison.
          L’aregnt doit circuler. Et 1 euro de dépense publique génère plus d’1 euro au profit de l’économie.

          il ne s’agit pas de devenir une république populaire mais de relancer.
          D’ailleurs en la matière ce sont kles USA qui sont les plus grands relanceurs d’économie. Ils professent l’ultra libéralisme mais pratiquent le contraire en fait.
          ainsi ils ne cessent d’utiliser la planche à billets, pratqieu ils ont la monnaie internationale de référence et ils investissent massivement dans leurs industries spatiale et militaire (rien que cela relance toute leur économie). C’est pour cela qu ils digèrent si facilement leurs expéditions en Afghanistan et Irak et…

          • Stoltenberg dit :

            albatros24 :
            Les gilets jaunes sont le produit de ce système socialiste hautement inefficace. C’est le symbole de la classe moyenne qui se bat pour sa survie dans un système qui veut supprimer la méritocratie au profit de la main d’oeuvre à bas coût et d’un système de redistribution sociale généreux. Ils ont assez pour se faire imposer de tous les côtés mais, comme ils travaillent, pas assez pour bénéficier de l’argent que le gouvernement fait tomber du ciel ou de ce qui leur reste après les impôts et charges. Lorsqu’ils ont manifesté, ce n’est pas comme les branquignols des banlieues pour que la CAF leur fasse des chèques tous les mois mais plutôt pour qu’ils puissent travailler et bénéficier des fruits de ce travail et que le gouvernement les laisse tranquilles.

    • Expresso dit :

      L’Europe va lancer une dette publique colossale pour la reconstruction, la Chine ainsi deviendra leur plus grand créancier,
      la Chine est trop importante pour les occidentaux, pour l’instant, mort et vie, tout dépende des masques chinois, et les matériels médicaux.

      • Vinz dit :

        C’est vous qui avez refilé le virus au monde entier avec conneries, crétins de noiches. Si on voulait rendre service à la planètes faudrait tous vous vitrifier en fait. Pis ça ferait 1 milliards de trolls tous plus cons les uns que les autres en moins.

      • albatros24 dit :

        Je vais faire un français simple pour que vous compreniez
        La Chine va nous « endetter »… avec du papier qui ne vaut rien : des Dollars
        Vos masques ont été commandés et seront payés par nous – mais pas seulement chez vous, en Inde et en Europe même en France
        et vos boites se battent pour en produire plus et nous les vendre, tout comme le reste de ce que vous produisez. Vous avez besoin de nous car nous sommes riches.
        Pas d’acheteur, pas de vente, pas de richesse pour la Chine
        Si la Chine veut vendre au Tiers monde elle le peut…bon courage pour être payée !
        Vous avez compris ?

        • fabrice dit :

          Comme le ton avec lequel vous parlez à cet internaute m’insupporte. Je vais vous répondre du même ton.
          Toi pas comprendre
          Chine 1300M de consommateurs, UE 430M. Si UE paye monnaie de singe ou veut produire plus cher ce qu’elle achète en Chine moins cher, nous, inonder autres pays encore moins cher. Autres pays, pas cons, pas payé plus cher même produit. En plus Chine pas accepter acheter produits européens si européens achètent pas produits chinois. Matières premières autres pays pas aller en Europe pour produire produits trop chers qu’achètent pas autre pays, matières premières aller Chine pour produire produits pas cher qu’achètent pays qui produisent matières premières. A la fin la Chine a comme marché le Monde moins 430M de membres de l’UE et produits européens ont juste comme marché 430M de membres de l’UE.
          Toi comprendre ?
          En plus Chine déjà présente dans pays européens, marché chinois plus intéressant car 1300M face marché européen 430M; Si bon accord pays européen comme Italie, Grèce préfèrent avoir marché 1300M ouvert que marché 430M moins 70M d’Italiens…Benetton préfère 1370M de clients que 360M….Chance forte qu’Europe se brise.
          Si guerre commerciale, Chine brise Europe.

      • albatros24 dit :

        Si la Chine a beaucoup d’industries c’est parce que l’Occident a décidé de faire produire en Chine.
        mais si les prix de que vous vendez sont trop chers, on ira en Inde, au Pakistan, au Vietnam..
        On y va déjà
        le jour où on achète plus à la Chine, la croissance elle baisse*Et le Président Xi aura plein de chômeurs pas contents contre lui.
        La Chine a besoin de l’Occident mais l’Occident peut faire construire partout ailleurs dans le monde et c’est ce qui se passe actuellement parce que la Chine s’est beaucoup développée et c’est très enrichie.
        Et ça cela se voit
        cela se voit et c’est pas bon pour la Chien car les USA ne veulent pas que la Chine les dépasse et fera tout pour que cela n’arrive pas.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « la Chine est trop importante pour les occidentaux, pour l’instant, mort et vie, tout dépende des masques chinois, et les matériels médicaux. » Vous auriez du écrire l’inverse!! Les Occidentaux sont trop importants pour la Chine! Crise économique + récession, vous allez les vendre ou vos produits? Vous êtes assez stupide (en restant poli) pour croire que vous allez passer à travers la tempête! Concernant vos produits médicaux profitez de la manne qu’ils représentent! Cela ne durera pas éternellement!

    • laurent dit :

      C’est simple en France notre système social repose en grande partie sur les actifs et les entreprises mais ces 20 dernières années comme ça ne suffisait plus, avec entre autre une population qui vieillit et qui vit plus longtemps donc besoin plus de soins, sans parler du coût astronomique de la dépendance. Les besoins de plus en plus énormes de notre système de santé. Tout ce la est donc financé par les actifs et les entreprises qui ne peuvent plus supporter les coûts de notre système social dont les besoins seront croissants dans le futur. L’Eat compense, renfloue. Les impôts et prélèvements obligatoires sont déjà énormes en France que ce soit sur les actifs et les entreprises que le CICE a tout juste permis de permettre à nos entreprises de retrouver un taux de marge dans la moyenne européenne.
      Dans les années à venir va falloir aussi investir d’avantage dans notre éducation, dans la R&D avec les nouvelles technologies pour rester dans la course. Faire en sorte que nos entreprises soient compétitives. Le monde est tel qu’il est. Alors où trouver l’argent? Certains diront en supprimant les avantages des politiques, certes mais c’est du symbolique tout ça, ça ne représente que des miettes par rapport aux besoins astronomiques dont nous allons avoir besoin. Le ou la politique qui affirme « il suffit de…. yaka fokon… » c’est un menteur. Déjà quant on voit que c’est l’Etat qui doit rembourser les millions d’une candidate à son papa car celle ci n’est pas foutu de diriger un parti, qu’on commence à récupérer ces millions de cette héritière bourgeoise après on verra.

      • norbert dit :

        Investir dans l’éducation pour quoi ?, les allemands plus pragmatiques que nous investissent dans l’apprentissage, Nous nous avons choisi d’investir massivement dans les sciences humaines stériles , sociologie, psychologie, langues étrangères non utiles, etc. Bref nous avons auto fabriqué des besoins inutiles pour alimenter une société de services et une fonction publique pléthorique .

  3. Électeur dit :

    L’on peut parler de diminuer le budget, mais il serait mieux de s’interroger sur notre participation à des conflits qui ne sont pas les nôtres. Par exemple : que faisons-nous encore au Liban, dans une force « intérimaire » qui dure depuis plus de cinquante ans ? L’on pourrait aussi s’interroger sur notre participation à l’OTAN.
    Mais comme d’hab’ les élus vont esquiver les questions fondamentales et, en application du principe « après moi le déluge », jouer sur un avenir (les budgets d’équipement) dont ils n’auront pas à supporter les conséquences.
    Pas seulement dans le domaine militaire : c’est le moment de rappeler que l’actuelle pénurie de masques anti-covid date d’une décision d’économies du gouvernement Fillon (probablement sous la pression de Sarko, je ne sais pas) confirmée et suivie par les gouvernements Ayrault et Le Drian. Et ces Messieurs ont pris cette décision le coeur léger, pariant qu’ils seraient hors d’atteinte quand le moment viendrait de rendre des comptes.

    • OURGOUT51 dit :

      « Par exemple : que faisons-nous encore au Liban, dans une force « intérimaire » qui dure depuis plus de cinquante ans ?  »

      En 1999, le sous chef RI/EMA (un TDM, général de division R…) m’avait demandé de rédiger une fiche pour mettre fin à notre participation à la FINUL. Le CEMA avait avalisé la proposition. Mais au MAE, pas question! Nous y sommes, nous y restons, questionde visibilité! Et donc nous sommes toujours là bas!

    • NRJ dit :

      @Électeur
      Parfaitement d’accord. Mais avant de penser au Liban, où l’on est en soutien à l’ONU avec les autres pays (dont les pays européens), même si on pourrait réduire de moitié notre engagement, il faudrait penser au Sahel.

      Là-bas on est dans un conflit perdu d’avance, tout seul (les autres armées ne valent rien, que ce soit l’ONU ou les armées africaines. Rien ne tiendrait sans nous), et avec des « alliés » qui nous menacent et sont prêts à nous tirer dans le dos (je pense notamment à l’ambassadeur malien qui dénonçaient à tort la présence de légionnaires dans les bordels de Bamako). L’engagement nous coûte 700 millions par an, c’est le plus coûteux.
      Le résultat : on ne tient plus rien, la violence augmente chaque année, bref c’est un échec.
      Gagner 700 millions par an, ce ne serait pas si mal…

      • EchoDelta dit :

        Peut être aussi qu’on pourrait faire participer les pays africains à cette dépense pour la sécurisation de leur sol. Ce serait après tout normal. Les allemands payent bien les américains, tout comme les japonais et les coréen.

        • blavan dit :

          Comment voulez vous qu’ils participent. On paye déjà une partie des fonctionnaires , on se ruine depuis des décennies dans les écoles et lycées français etc etc. Et en plus les dirigeants détournent une partie des aides !!

    • albatros24 dit :

      Fillon et Sarko sont loins d’être hors d’atteinte, notamment Fillon

  4. LEONARD dit :

    Au rythme de la baisse du PIB, les 3% seront atteints dès cette année.
    Merci Qui ?

  5. Parabellum dit :

    Cette crise pourrait être l’occasion d une totale révision souveraine de nos priorités stratégiques et militaires sans oublier de re armer la sécurité civile .on peut craindre une pauvre approche comptable comme d hab avec des reports des coupes etc…il faudrait au contraire penser missiles drones Zee helico lourd etc…sorties des opex etc…quant à l Europe on vient de jauger son inexistence encas de crise et la fermeture allemande .la souveraineté stratégique et industrielle peut elle être restaurée par ceux qui ont voulu et agi pour sa débandade…on peut helas en douter et espérer qu une autre politique naîtra des décombres du conformisme de la pensée unique passée.

  6. PK dit :

    Donc si le COVID19 sort bien d’un labo chinois, les Chinois vont faire coup double… Bien joué !

    • Vivo dit :

      Donc, si vous pensez que le virus sort bien d’un labo chinois, il peut finalement aussi avoir été fabriqué par un labo US, car la présence de l’armée américaine, pour des jeux, en Octobre ou Novembre a Wuhan, est plus que troublante.

      Mais bon, on ne va pas commencer a s’aventurer dans des théories complotistes, sinon on ne s’en sort plus, n’est ce pas?

      La vérité, c’est que c’est un virus issu d’un animal comme le sont le SIDA, Ebola. H1N1, MERS, SRAS, etc

      • Fred dit :

        @ Vivo
        En résumé : in vivo et non pas in vitro ;o)
        [en cas de doute : je suis d’accord avec toi]

      • Stoltenberg dit :

        Très probablement ce coronavirus sort d’un laboratoire chinois. Les chefs de l’état ont déjà dû être briéfés à ce sujet par leurs services de renseignement.

      • PK dit :

        Parole de Chinois !

      • Kali dit :

        @Vivo
        Passons la propagande / contre-propagande.
        Pour une fois d’accord avec vous.
        \\
        Ce virus, comme vous le dîtes, vient d’un animal.
        Pour précision, le SIDA est la maladie, le virus la provoquant est le VIH, pareil pour le SRAS (SARS-CoV) et le MERS (MERS-CoV).

        • Stoltenberg dit :

          Ouai et je suppose que Kali le sait pour avoir été dans le labo a Wuhan d’où sort le virus et pour avoir eu accès aux informations dont disposent les services de renseignement…

        • Vivo dit :

          Merci pour le rappel. 🙂

      • Tintouin dit :

        @Vivo,
        Vous faites bien de souligner indirectement par votre propos la fréquence de la naissance des virus dans ce beau pays qu’est la Chine (SRAS, Covid-19).
        Toujours dans un esprit de non complotisme, il faudra étudier le moyen de faire cesser ces habitudes culturelles chinoises, de consommer certains animaux sauvages pourtant bien identifiés comme vecteurs majeurs de virus transmissibles à l’humain. La Chine est un pays maintenant développé, l’objectif devrait être à leur portée pour éviter un autre confinement planétaire. Une fois suffit, j’espère que ce grand pays aura retenu la leçon.
        A moins que vous préfériez que les Chinois attendent le prochain virus, potentiellement plus dévastateur encore si ils ne traitent pas la cause d’ici là.

        • Vivo dit :

          Je souligne aussi que le SRAS ce sont 800 morts dans le monde.

          Covid-19 : 100 000 morts pour le moment, bien loin encore des 500 000 morts lies au H1N1 ou même de la grippe saisonnière, qui approche le million.

          Le SIDA qui vient des USA a fait plus de 30 Millions de morts depuis son apparition et continue de faire environ 1 Million de morts par an.

          Donc pour le moment, le moyen le plus efficace pour lutter contre le virus le plus dévastateur est d’utiliser un préservatif. Protégez vous. A bon entendeur. 🙂

          • ALAIN dit :

            Vivo.
            n’importe quoi, l’origine du sida n’a jamais était attribué aux USA,

            par contre lisez la suite
            https://www.dreuz.info/2020/03/14/coronavirus-sras-grippe-aviaire-peste-noire-ces-pandemies-qui-nous-viennent-de-chine/

          • Tintouin dit :

            @ Vivo.
            C’est très étonnant cette façon que vous avez de minimiser (voire de nier) l’impact planétaire inédit du covid-19 chinois, en tentant de le comparer systématiquement avec d’autres virus, qui n’ont pourtant quant à eux JAMAIS provoqué le confinement de la planète entière.
            Le covid-19 chinois a de plus provoqué un tsunami sur le plan économique, inédit (eh oui, encore) depuis la 2nde Guerre mondiale, ce qui aura des répercussions sociales graves dans le monde entier, et notamment sur tous les pays déjà fragiles (et il y en a !).
            Arrêtez donc de comparer ce qui n’est pas comparable. L’urgence est ici de traiter la cause de la contamination du covid-19 chinois à l’Humain, afin qu’il n’y ait pas de réplique dans 10 ans.

            Vos intérêts et liens avec l’Empire du Milieu ne devraient pas altérer à ce point votre sens du discernement 😉

          • dolgan dit :

            « Le sida qui vient des USA » ….
            .
            ça en dit long sur le niveau de complotisme de la personne qui sort ce genre de truc en 2020.

      • Castel dit :

        Vivo
        Une chose est certaine, l’économie Chinoise est probablement celle qui va le mieux s’en sortir à l’issue de cette pandémie…
        Alors, de là à y voir un acte volontaire, il y a un pas que je me garderai bien de franchir, mais on est bien obligé de constater que, jusqu’à présent, ce sont eux qui s’en sont le mieux tiré !!

        • Vivo dit :

          Ah c’est pas sur, car comme beaucoup de pays, ils n’ont comptabilises, apparemment, que les morts en milieu hospitalier et non pas les personnes décédées a domicile du fait du manque de moyens pendant le pic de la crise.

          Comme vous dites, on laisse les complots aux complotistes sinon c’est la fin du monde.

        • ALAIN dit :

          Castel
          On fera les comptes dans 2-3 ans quand une partie des délocalisation actuel aura était rapatrier (même partiellement) dans les pays d’origine, ce mouvement et inévitable, et nécessaire, il va couter des millions d’emplois a la Chine.
          il aura fallu passer par une pandémie pour ouvrir les yeux aux occidentaux, le President Trump avait vu juste quand il a taxé les importations Chinoises et demandé aux compagnies US de rapatrier la production au USA.
          Mais il et vrais que Trump et traiter d’idiot par les médias, alors qu’ils se prosternent devant le Jupiter Français…..et les mauvais clowns de Bruxelles, qui n’ont même pas un masque a fournir a leurs hopitaux.

      • albatros24 dit :

        labo français plutôt : les chinois ont payé les français pour développer un labo P4 à Wuhan justement
        Mais si le virus a bien les yeux bridés et l’habitude déplaissante de boire du thé et de manger plein de trucs dégueux, il n’est pas possible de créer ex nihilo un virus – même si la Chine est devenue une sacrée puissance économique et scientifique (grâce au fric de l’occident qui a délocalisé dans ce pays ses usines en fait)

  7. MAS 36 dit :

    Toujours « b…és jamais surpris ». Evidemment on s’y attendait à celle là. Des économies à faire ? supprimer les subventions à certaines associations qui participent à la fragmentation de la nation. Supprimer les pantouflards de certaines commissions téhodules. Remettre au travail les assistés professionnels. Contrôler les certificats médicaux bidons qui coûtent à la sécu. Contrôler les bénéficiaires des aides sociales et des retraites. Traquer les évadés fiscaux. Et j’en oublie.

    Sinon rapatrier tous nos soldats en Opex.

    • luc dit :

      À force de sacrifier l’essentiel pour l’urgence du Covid , on finit par oublier l’urgence de l’essentiel….

    • MAS 49-56 dit :

      « Contrôler les bénéficiaires des aides sociales et des retraites » :
      c’est déjà le cas dans la loi depuis + de 20 ans, et ce serait contrôlé + facilement si la RGPP n’avait pas taillé massivement dans Pôle Emploi et Unedic pour ne citer que ces exemples … de situations déjà tendues, on en est arrivé à des aberrations à grande échelle (ex. 1 conseiller PE pour suivre 150 ou 200 dossiers de demandeurs d’emploi).
      Ce donnant d’une autre main force subsides à des contractants privés pour « ateliers CV » ou « aide recherches » et autres pseudos « bilans de compétences » bidon en 10h chrono. Quel progrès !
      Tout « demandeur d’emploi » doit justifier mensuellement la réalié de ses démarches pour continuer à percevoir l’allocation (env 70% salaire précédent … avce le niveau et l’évolution des salaires actuels, vous vous doutez que c’est richesses et ripailles). Il suffit d’appliquer la loi.
      Fin du hors-sujet.

    • albatros24 dit :

      n oubliez pas de contrôler fiscalement nos entreprises, il y a des dizaines de milliards à glaner là dedans…
      mais il va falloir embaucher des bataillons de contrôleurs (je ne suis pas contre)

  8. ScopeWizard dit :

    Voilà ce que pourrait donc nous coûter à terme toute cette incurie gouvernementale en plus de notre appartenance à un système beaucoup trop fragile ; à savoir un stade 1 complètement négligé , un stade 2 passant très vite en stade 3 par pénurie de masques , de tests de dépistage , par manque de lits médicalisés en quantité depuis des années revue à la baisse pour des questions financières .

    Maintenant , très honnêtement , perso je pense qu’ au sortir du confinement qui se fera à des dates différentes selon les pays et leurs situations respectives voire progressivement au sein même desdits pays , nous allons en réalité assister à une reprise de l’ activité des plus spectaculaire et spécialement sur le plan des flux financiers qui sont à ce jour tellement plus importants que les échanges en économie réelle ; seules les entreprises en délicatesse ou trop limite niveau trésorerie risquent effectivement de ne plus se relever et vu qu’ elles sont très nombreuses , c’ est clairement elles le maillon faible sans parler de tout le chômage technique engendré .

    Les aider va donc coûter cher , mais peut-on pour autant sacrifier la Défense fusse pendant quelques années ?

    Il est certain que par la force des choses nous avons d’ autres priorités dont la Santé qu’ il s’ agit très rapidement de remettre sur pied et à niveau , mais aussi l’ École ou l’ Énergie …………..

    Donc l’ Armée Française risque fort de le sentir passer , ce qui va évidemment générer son lot de problèmes ; déjà que certains haut-gradés sont sur-payés et que tant d’ autres personnels de la troupe sont au contraire sous-payés dans un environnement souvent à la limite de la précarité , ce qui contribue à une crise des vocations donc à des problèmes de recrutement , si se rajoute à cela un report de l’ actualisation des matériels que ce soit en termes de renouvellement , de remplacement , de modernisation ou de mise à jour déjà qu’ en termes de quantités nous sommes depuis trop longtemps en flux tendu , tous ces problèmes préexistants loin d’ être négligeables vont s’ amplifier tandis que de nouveaux vont s’ inviter à la fête par définition voulue joyeuse mais qui en réalité sera loin de l’ être ………..

    Donc , compte tenu du contexte ainsi que du manque d’ enthousiasme pour la chose militaire de nos dirigeants actuels contrairement à leur sempiternel bla bla habituel , d’ ores et déjà attendons-nous à des surprises de taille du style diminution de notre force de frappe nucléaire sur ses deux composantes à moins que celle de l’ Air soit sacrifiée au bénéfice de la Force Océanique , et même à une perte de notre porte-avions , ou à un arrêt définitif des commandes du Rafale comme celles de l’ A400M .

    Evidemment , c’ est là quelque chose que je ne souhaite absolument pas , mais malheureusement , en définitive , c’ est surtout une perspective qui s’ inscrit dans la logique bien davantage que dans quelque prophécie .

    Reste l’ interaction Europe et l’ espoir d’ une mutualisation des dettes toujours refusée par l’ Allemagne de Merkel , pivot et maillon fort de notre UE , le piège tenant sur un « sauvetage » de notre force armée par une dépendance accrue ( doux euphémisme s’ il en est ) à l’ OTAN donc aux USA qui en contrepartie pourraient exiger un partage de notre force de frappe nucléaire , l’ abandon de notre siège au Conseil de Sécurité , or , comme nous sommes par nature gouvernés par des « faibles » , encore plus affaiblis , il est évident que nous cèderons mettant fin à toute velléité de parvenir un jour à constituer une Europe en bloc-puissance aux Etats souverains ……………

    Je suis très optimise de nature , très rarement de raison mais sait-on jamais ?

    Nous allons bien voir ………….

    • Jolindien dit :

      Salut Scope. La forme?
      Alors… Concernant l’incurie gouvernementale, je pense que nous payons des décennies (j’insiste là dessus) de mauvaises décisions des différents gouvernements. Mais vous reconnaîtrez qu’il est bien facile de donnez des leçons et de dire « moi j’aurai mieux fait ». En toute honnêteté, je trouve qu’on s’en sort « relativement » bien pour l’instant. Grâce à notre système de santé, et surtout grâce à la dévotion de notre personnel de santé. Avant d’aller plus loin: comment une nation comme la Chine, foyer des permiers cas, n’a que peu de victimes… en gros à peu près l’équivalent de la Belgique? Oui bien sûr… bref…
      Ceci dit, je vous rejoins sur le rebond possible. Je m’explique. On se rend compte (enfin!) que notre industrie ne produite quasiment plus rien. Où plutôt, qi’on a trop délocalisé. Et là est la chance: ré-implantons nos industries chez nous. Mpins de chômage, plus de sous dans les caisses. Je travaille pour l’industrie, il y a de quoi faire. Mais faisons ça intelligemment: recyclage, pollutions etc etc… ne refaisons pas les mêmes erreurs que nos prédécesseurs! Il y a une vraie chance qui s’offre à nous.
      Problème: faut que le français accepte de payer un peu plus cher, pour des produits sans aucun doute de meilleur qualité. Je sais de quoo je parle. Des clients ont acheté des machines chinoises moins cher que les françaises ou allemandes… ils s’en mordent les doigts. C’est du vécu. C’est mon métier. On a les compétences, on a les outils. Le modèle actuel a trouvé ses limites. Saisissont cette opportunité de tout remettre zn cause.

      • ScopeWizard dit :

        @Jolindien

        Salut Jolindien !

        Écoutez , pour l’ instant , ça va ; ça tient .
        Vous de même ?

        Avez-vous mieux compris ce que voulait dire @Parabellum ou ma tentative de traduction de l’ autre jour ne valait pas un clou ?

        1)_ »Alors… Concernant l’incurie gouvernementale, je pense que nous payons des décennies (j’insiste là dessus) de mauvaises décisions des différents gouvernements. Mais vous reconnaîtrez qu’il est bien facile de donnez des leçons et de dire « moi j’aurai mieux fait ». »

        Entièrement d’ accord mais ce n’ est certes pas dû au hasard .

        Il ne faut jamais perdre de vue les fondamentaux ; les tenants de l’ idéologie néo-libérale en vigueur depuis maintenant une vingtaine d’ années , ce n’est pas Saint-Vincent de Paul , et loin de là .
        Leur maître à penser , c’ est la liberté d’ entreprendre qui implique un « laisser-faire » , et en gros en dehors du « tout economicus » de rigueur qui en quelque sorte se résume par « laissez faire le secteur privé , réduisez au maximum la part de l’ État et tout ira pour le mieux , et ne vous en faites pas la main invisible ( comprendre la main de Dieu car la religion n’ a pas été sans influence dans l’ histoire ) régulera le marché » ( ce qui correspond à la notion de Libéralisme Sauvage ) , sont des idéologues , c’ est à dire qu’ en dehors de leurs schémas de pensée tout faits qui expliquent tant de systématismes comme d’ automatismes dont ils font si souvent montre , ils ne savent plus où ils habitent ……….

        C’ est un vrai problème ; c’ est d’ ailleurs le problème de toutes ces idéologies qui se fondent sur des idéaux parfaitement subjectifs et font fi du réel , ce qui fait qu’ à la sortie non seulement toutes les conséquences possibles ne sont pas prises en compte mais elles peuvent entraîner des changements de société aussi brutaux que sectaires ……….

        Bref , un idéologue tel que Macron -entendons-nous bien , il n’ est pas le premier , il ne sera pas le dernier- ce n’ est pas un homme d’ État , c’ est avant-tout devenu un gestionnaire , en l’ occurrence friand de baratin en bon vendeur d’ idées qu’ il est , mais les actes ce n’ est pas son truc , alors il sera réactif et même prompt à la réaction , en revanche il éprouvera beaucoup plus de difficultés à être dans l’ anticipation , à se montrer pro-actif .

        Le gros problème de tous ces libéraux c’ est qu’ ils ne jurent que par une vision du monde par le prisme économique , l’ entreprise , la production , le rendement , l’ économie de marché étant le cœur du truc qui va tout résoudre et amener bonheur , félicité , prospérité à chacun pour le bien de tous , par conséquent dès lors que pour X ou Y raisons il trouve à redire et se montre réfractaire , l’ air de rien l’ adversaire devient le peuple et comme nos démocraties sont depuis très longtemps hantées par la tentation totalitaire , eh bien nous assistons à un glissement très progressif vers ce type de gouvernance qui se manifeste par tout un tas de « gadgets » technologiques qui ne cessent de toujours plus faciliter la prise de contrôle des peuples , certains rêvant d’ une société à la Chinoise d’ autant qu’ il existe un fort courant visant à réduire la liberté d’ expression , la vie privée , la propriété qui jusqu’ à présent étaient autant de constituants de la « norme » .

        2)_ »En toute honnêteté, je trouve qu’on s’en sort « relativement » bien pour l’instant. Grâce à notre système de santé, et surtout grâce à la dévotion de notre personnel de santé. »

        Disons que compte tenu du pêché originel commis par nos gouvernants , nous avons beaucoup de chance que le virus soit ce qu’ il est et le reste , et que notre système de santé sache encore à peu près quelle doit être sa mission première au-delà de toute autre considération , mais regardez et comparez avec ce qu’ il se passe en secteur privé donc celui où la priorité des priorités ce n’ est pas le malade c’ est le profit , les gars traînent ou ont traîné des pieds comme c’ est pas permis alors que l’ urgence est nationale …………

        3)_ »comment une nation comme la Chine, foyer des permiers cas, n’a que peu de victimes… en gros à peu près l’équivalent de la Belgique? Oui bien sûr… bref… »

        La réalité c’ est que nous n’ en savons rien ; on peut tout aussi croire que par des mesures drastiques et une discipline exemplaire , la Chine a réussi un vrai miracle , quelque chose d’ historique , aussi bien qu’ elle nous mène en bateau ……….

        4)_ »On se rend compte (enfin!) que notre industrie ne produite quasiment plus rien. Où plutôt, qi’on a trop délocalisé. »

        Bien-sûr que nous avons trop délocalisé , mais bon ce sont les entreprises qui en ont décidé ainsi afin d’ augmenter leurs marges bénéficiaires .

        5)_ »ne refaisons pas les mêmes erreurs que nos prédécesseurs! Il y a une vraie chance qui s’offre à nous. »

        Oui mais qui va en décider ? L’État peut certes donner une impulsion mais au final ce seront une fois de plus les entreprises du secteur privé à but lucratif qui en décideront sachant que pour que cela soit efficace il va s’ agir de créer un mouvement de fond qui fasse boule de neige ………….

        Seulement , hormis la relocalisation de notre outil de production , perso ce que je crains c’ est que le peuple ne gagne rien dans l’ affaire ; en effet , il est de plus en plus question de confier un nombre croissant de tâches aux machines donc la création massive d’ emplois , bernique ! Or , une machine , hormis en énergie , ça ne consomme pas mais un travailleur , si , donc en plus de contribuer à la baisse du chômage , un travailleur fait tourner le commerce interne , c’ est à dire le marché intérieur .

        6)_ »Problème: faut que le français accepte de payer un peu plus cher, pour des produits sans aucun doute de meilleur qualité. »

        Exactement , mais comme cette fichue Mondialisation a bousillé nos emplois et une bonne partie de notre tissu industriel s’ en est suivie une paupérisation par une chute des rémunérations impactant très majoritairement ce que l’ « on » désigne par « classe moyenne » , celle qui a à la fois émergé , profité , participé si activement aux « Trente Glorieuses » , cette classe moyenne aspirant à l’ émancipation .

        À titre d’ exemple , pour vous donner un ordre d’ idées , celui qui en 1990 gagnait l’ équivalent de 900 Euros nets soit 6000 Francs de l’ époque ce qui n’ avait rien de si confortable m’ enfin même si ce n’ était pas Byzance ce n’ était pas la dèche non-plus , disposait comparativement au coût de la vie de l’ époque de quelque chose comme 2300 Euros d’ aujourd’hui ……….

        Donc , perso , je veux bien dépenser 30 Euros pour un T-shirt de bonne qualité fait en France au lieu de 15 pour son équivalent Chinois , mais ce n’ est pas avec des salaires ou des retraites pour beaucoup si bas ( le SMIC est à 1219 Euros ) , que beaucoup d’ entre-nous pourront sérieusement l’ envisager d’ où une impérative hausse des salaires ce qui implique une augmentation des charges patronales donc de facto une inflation à prévoir qui , si elle est trop élevée et insuffisamment compensée comme c’ est le cas depuis tant d’ années , réduira la portée de toute hausse de nos rémunérations .

        Si nous en étions restés aux équivalences de 1990 , là oui , ne serait-ce qu’ un SMIC à 1200 Euros nets donnerait dans les 3000 .

        7)_ »Des clients ont acheté des machines chinoises moins cher que les françaises ou allemandes… ils s’en mordent les doigts. »

        Sur ce point vous prêchez un convaincu .

        8)_ »Le modèle actuel a trouvé ses limites. Saisissont cette opportunité de tout remettre zn cause. »

        Oui , mais dans ce cas , vive la pierre philosophale !

        Je crains que notre sortie de crise ne soit bien plus insupportable que la crise elle-même ; le problème c’ est que nombre de nos entreprises cotées sont affaiblies et désormais susceptibles d’ être attaquées sur les marchés jusqu’ au rachat . Il faudrait donc pour bien faire que l’ État rachète ( si possible par parts ) tout ce qu’ il peut tant que les valeurs sont si basses pour ensuite récupérer sa mise à la revente .
        Par exemple , les entreprises du CAC 40 doivent à ce jour coter dans les 30% moins , le CAC ( Cotations Assistées en Continu ) étant aux alentours de 4300 points alors qu’ il était avant confinement aux environs de 6000 , donc envisager leur revente dès lors que les valeurs auront remonté vers 5300 points serait déjà bien , mais il ne faudra pas s’ éterniser , une fois rachetées , de telles reventes doivent intervenir assez vite , dans les 1 an plus tard , pas davantage d’ où le risque d’ une remontée plus lente de l’ indice CAC tandis qu’ il faudra tout de même procéder aux reventes .

        Mais de tels rachats que l’ on peut assimiler à des nationalisations provisoires , ça ne se décrète pas et ça nécessite de la monnaie car notre État est exsangue , donc grâce au fonds de garantie actuellement en discussion , cela serait possible au coup par coup ; le problème est qu’ il s’ agit d’ un emprunt et qu’ un emprunt ça se rembourse , il en va de la crédibilité de l’ État .

        La BCE va prêter aux banques et ce sont elles qui vont ensuite prêter à l’ État si celui-ci accepte ce fonds de garantie ( à moins de court-circuiter les banques , ce qui peut nous faire gagner un peu ) , cela va de soi . Plus ce fonds de garantie sera élevé , plus il faudra rembourser et très vraisemblablement à des taux d’ intérêts plus élevés , d’ où fort risque de hausse d’ impôts avec élargissement de l’ assiette fiscale , possibilité de saisie directe sur certains comptes à partir d’ un certain montant , possibilité d’ obligation faite à l’ État de se séparer de certain de ses biens comme les ports ou les aéroports , etc ………..
        En fait , accepter un tel fonds de garantie qui est en réalité de la dette équivaut à délibérément être prêt à accroitre les déficits .

        Bref , très gros boxon en vue ………….

        Voyez où de telles incuries peuvent mener un pays ……….. et tout ça par négligence , imprévision , amateurisme ……….. D’ où ce boulet économique de « confinement » qui est en fait notre seule solution permettant de faire face à l’ urgence , qui nous ralentit tellement qu’ il nous met en grand danger .

        Quand je dis que nos actuels dirigeants sont incompétents ou à la limite de l’ incompétence et que pour certains cela mériterait sanctions voire destitution pour faute grave et manquements à l’ élémentaire sécurité de la France et des Français , constatez à quel point j’ ai une idée de ce dont il est question …………..

        À présent qu’ au moins « ils » essaient de se racheter , « ils » nous ont mis dans la merde , à eux de nous en sortir et à moindre frais pour les plus fragiles , les plus précaires , au moins pour eux sauf qu’ ils sont de plus en plus nombreux donc ça aussi c’ est pas gagné , ce ne sera pas une mince affaire…………..

        Quoi qu’ il en soit , prenez soin de vous et des vôtre , passez entre les gouttes ! 🙂

      • Stoltenberg dit :

        Si la France avait été gouvernée par des personnes compétentes, l’ampleur de la pandémie en hexagone aurait été beaucoup moins grande. Mais comme nous sommes gouvernés par des personnes qui nous expliquent que « le risque de propagation de la maladie sur le territoire national est faible » (car elle s’arrêtera à la frontière comme le nuage radioactif de Tchernobyl), « qu’il est impossible de fermer les frontières » ou que le virus « n’a pas de passeport », qu’il faut maintenir les élections ou continuer de sortir… On a ce qu’on a. Et je n’ai cité ici que quelques exemples des signes manifestes d’incompétence de ce gouvernement il y en a plein d’autres. S’ils avaient fermé les frontières et interdit les rassemblements, il n’y aurait pas eu de Mulhouse et de toute cette situation dans le Grand Est. Pas besoin de plomber l’économie en confinant le pays entier. Macron était la seule personne qui pouvait prendre la décision et, par son inaction, il est coupable de cette situation.

        • albatros24 dit :

          Nous somes d’accords… pour une fois
          Mais Macron n a pas tous les torts, partagés par Sarko, Fillon Hollande qui ont fait des zéconomies de bout de chandelles que nous payons du prix du sang, celui de centaines de vies qui auraeint pu être épargnées avec des masques et suffisamment de lits en réa

      • Titeuf dit :

        Bonjour.
        La boîte ou je travaille à acheté une machine outil aux chinois il y a 5 ans…
        Toujours pas en marche… Grosse daube..
        Rien ne vaut les italiens

        • albatros24 dit :

          si votr eboite voulait de la qualité fallait la PAYER, même aux chinois capables de faire de la qualité (si on paye et surtout si on contrôle sur place comment c’est fait)
          Autant la commander en Europe ou mieux à une PME française à qui on dit ce qu’on veut ce sera mieux même si plus cher, au final on fera des économies

      • Blurb dit :

        @Jolindien
        Je suis d’accord sur la « re-localisation » dont vous parlez, et je pense que bcp partagent ce souhait. Mais si cette crise sert sans doute de révélateur, la marche arrière et la ré-orientation de notre économie ne se fera pas aussi facilement, encore faudra t’il que les industriels (et avant eux les investisseurs et actionnaires) jouent le jeu. Or l’économie actuelle, carbonée et basée sur l’exploitation des ressources + course technologique, sur laquelle ils basent leur richesse est aux antipodes.
        Aucune raison que ce qui a amené à délocaliser depuis 50 ans (la course mondialisée à la baisse des coûts et la prédation des ressources) s’arrête en 20 ans … Il sera sans doute + rapide de rapatrier certaines productions de hte technologie chez nous (aéronautique, défense, équipement sanitaire, certaines gammes de véhicules de transport, certains équipements domestiques …) que de changer de mix énergétique ou remonter une filière textile à large échelle en France.
        Pour accepter d’acheter + cher un produit européen qu’un produit chinois, ce sont des mentalités et référentiels qu’il faut changer à grande échelle dans la population … ex. cliché : expliquer à un acheteur africain qu’un vélo « basique » français ou hollandais peut durer 20 ou 30 ans là où son équivalent chinois ne va ptet pas durer le quart.
        Mais si cela peut être l’occasion unique de donner un coup de barre dans un autre sens pour y arriver en partie à l’échelle du demi-siècle, je crois que cela en vaut la peine, surtout si la question énergétique et environnementale est au coeur de cette stratégie.

      • Tintouin dit :

        @Jolindien, votre parole est d’or.
        J’apprécie de voir que l’idée fait son chemin: transformer cette crise en opportunité de réindustrialiser (intelligemment) notre pays.

        J’avais déjà été étonné dans les années 80 et 90, alors lycéen puis étudiant, du message transmis par les professeurs, sur le futur que représentaient les services et le conseil (le secteur tertiaire). Alors que l’indistrie (secteur secondaire) portait dans leurs propos une image plus dégradée qui collait au 19ème et début du 20ème siècle. On voit où cette vision nous a mené. Il est temps de rééquilibrer.

    • felipe dit :

      bonjour scope,
      nos politiques suivent l’air du temps et des opinions publiques, bien relayé par des medias qui n’ont qu’une obsession en tête : les parts de marché. aujourdh’ui , allez demander au bon peuple s’il veut un porte- avions ou une capacité hospitalière permanente digne de la grande guerre… c’est l’opinion qui fait les priorités de nos politiques : clientélisme prééléctoral oblige… ils ne sont pas payés en retour quand on voit leur popularité…
      pour ce qui est du nucléaire, on va attendre pour voir : les allemands en rêvent pour bien nous rappeler qu’un euro est égal pile poil à deux deutsch marks…on ira vers une étalement de deux trois ans mais pas plus… ce qui peut sauver l’équipement , c’est le sauvetage de l’industrie nationale dans une logique de « grand travaux »
      ce n’est pas forcément le sujet central mais juste deux questions :
      à partir de combien par moi on est surpayé dans les armées ??? cela nous fait combien de personnes. parce que si j’ai tout compris et si je me souviens , nous avons moins de 1000 militaires officiers généraux. et tous ne sont pas forcément sur payés en comparaison des dirigeants du privé ou de la haute administration civile. tout cç pour dire que montrer du doigt une centaine de chefs qui ne déméritent pas par ailleurs, ne fera pas avancer le problème.
      pour ce qui est des sous-payés, il me semble aussi que, même avec 300 € de plus par mois, on ne bousculerait pas bcp plus devant les CIRFA. pour une raison beaucoup moins tirviale (les candidats à l’engagement ne sont pas que des mercenaires) : le décalage croissant entre les exigences du métier et les aspirations sociétales (35 heures et être chez soi tous les WE par exemple). ce phénomène se trouve dans bcp d’autres professions : l’artisanat, la pêche mais aussi la pénitentiaire ou l’assistance aux personnes agées. pour une simple raison : la pénibilité du travail. enfin, au jeu de calimero, nous allons voir en tête la FP hospitalière, puis l’EDUC NAT, toujours la police et les pompiers… alors vous pensez les militaires… ce qui sera interessant , c’est la manière de valoriser les professionnels de la santé sans toucher à la grille de la FP ::: des primes, des primes , imposables ??? entrant dans le calcul de la retraite ?? quelle retraite ???

      • Plusdepognon dit :

        @ Felipe
        Il y a des tas de gens qui ont le yeux de Chimène pour le Cid vis-à-vis de l’Allemagne :
        https://www.meta-defense.fr/2020/04/10/et-si-les-super-hornet-allemands-embarquaient-un-jour-sur-un-porte-avions-francais/

        Pas spécialement dans les etats-majors, mais qui écoute encore les militaires en France au 21ème siècle ?
        https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/dans-l-armee-francaise-l-enthousiasme-cooperation-l-allemagne-est-199338

      • ScopeWizard dit :

        @felipe

        A)__ »allez demander au bon peuple s’il veut un porte- avions ou une capacité hospitalière permanente digne de la grande guerre… c’est l’opinion qui fait les priorités de nos politiques »

        De toute façon , chacun dans son domaine , jusqu’ à preuve du contraire ces deux biens publics sont utiles et nécessaires .
        Le problème étant que l’ un comme l’ autre ont été pensés ou repensés « à l’ économie » , ce qui fait qu’ à la sortie les deux souffrent de carences ou d’ insuffisances pouvant avoir des conséquences graves , un seul porte-avions compte tenu de son rôle et de ses périodes d’ indisponibilité étant d’ entrée une aberration en soi .

        Pour ne rien arranger , « le bon peuple » manque d’ éducation et de clefs qui lui permettraient de mieux comprendre le Monde , ce dont la classe politique profité éhontément mais c’ est aussi de bonne guerre ; la politique étant la plupart du temps devenu un métier à part entière de surcroit très bien payé dès lors que l’ on grimpe dans la hiérarchie .

        B)_ce qui peut sauver l’équipement , c’est le sauvetage de l’industrie nationale dans une logique de « grand travaux »

        Eh oui d’ accord moi je veux bien , mais lesquels ? Pour n’ importe quoi il faut une qualification de nos jours donc encore une fois nous risquons de faire appel à un maximum de travailleurs détachés ?
        De plus , mis à part la remise en état d’ une grande partie de nos infrastructures tel que le réseau routier , à quels grands travaux faites-vous allusion ? Le Keneysienisme à la Roosevelt , franchement je ne suis pas sûr …………..

        « ce n’est pas forcément le sujet central mais juste deux questions : »

        1)_ »à partir de combien par moi on est surpayé dans les armées ??? »

        Dans les armées ou ailleurs , très facile ; d’ une part , à partir du moment où il y a trop de différence entre les maximums et les minimums constatés , d’ autre part si par rapport au coût de la vie les minimums constatés sont trop bas .

        Par exemple , qu’ un officier général ou supérieur touche 50 x plus qu’ un homme de troupe n’ est pas vraiment un problème en soi -quoique par principe je ne sois pas favorable à de tels écarts-dès lors que l’ homme de troupe perçoit en net de quoi subvenir à ses besoins qui notamment consistent à être en capacité de mettre chaque mois de l’ argent de côté afin de constituer un filet de sécurité .

        Seulement , pour ça , il faudrait des rémunérations minimales supérieures à ce qu’ elles sont à ce jour ; c’ est simple , hors Paris , actuellement 3000 Euros nets par mois sont la rémunération de base , or , nous en sommes loin .
        Je répète : celui qui en 1990 gagnait l’ équivalent de 900 Euros nets soit 6000 Francs de l’ époque , ce qui n’ avait rien de mirobolant tout en n’ étant pas la misère loin de là , disposait , comparativement au coût de la vie de l’ époque , de quelque chose comme 2300 Euros d’ aujourd’hui , vous voyez le malaise……….

        « tout cç pour dire que montrer du doigt une centaine de chefs qui ne déméritent pas par ailleurs, ne fera pas avancer le problème. »

        Il n’ est pas question de montrer du doigt qui que ce soit , il est question avant-tout d’ essayer d’ y voir clair précisément afin de déterminer s’ il est possible de faire avancer le Schmilblick dans l’ une ou l’ autre direction en fonction de ce que nous constatons……….

        Je me permets de vous rappeler quelques évidences , notamment qu’ un général , comme un Carlos Ghosn , ou quelque autre « premier de cordée » et peu importe qu’ ils ne soient qu’ une poignée , n’ ont rien de surhommes , ils ne mesurent pas 10 mètres de haut .
        Leurs journées ne durent pas 25 ou 30 heures , personne ne mange ou ne dort ou même ne fait pipi ou caca à leur place , ils peuvent tomber malades , être fort déviants ou même un poil cintrés , ils disposent le plus souvent d’ une armée de collaborateurs qui les assiste , par contre et on en espère pas moins , la plupart présente un certain nombre de qualités qui les rend différents mais de là à les honorer tels des Dieux antiques …………..

        Donc , un général , quel qu’ il soit , qui tourne à 30.000 Euros par mois + les primes quand l’ homme de troupe ou le sous-off , le plus souvent livré à lui-même et démerde toi avec ce qu’ « on » te donne ou te laisse , plafonne quant à lui à moins de 2000 , non là je ne suis pas du tout d’ accord .
        Petit calcul vite fait : 1000 OG qui toucheraient chacun 30.000 Euros nets par mois , en un an ça fait 360 millions , en 10 ça en fait 3.6 milliards .
        En comparaison , 200.000 hommes à raison de 2000 Euros nets , en un an ça fait 4.8 milliards , en 10 ça fait 48 milliards .
        Donc , en 1 mois , 1 seul OG touche 3 mois de plus de solde qu’ 1 seul homme de troupe en une année complète .
        Trouvez-vous ça honnête ?
        Ce qui signifie que 1000 OG touchent autant chaque année que 180.000 hommes de la troupe en 1 mois ou qu’un OG touche en 1 un an autant que 180 hommes de la troupe en 1 mois .

        Si toutefois moi ne pas m’ être planté dans le calcul , parce que de tête , pas évident …………

        Bon , peu importe , le cas échéant vous corrigerez et au pire je passerai pour un con , ce n’ est pas bien grave , nul ne faisant l’ unanimité dans un sens comme dans l’ autre……….

        Donc , moi je veux bien sachant que comparées à d’ autres rémunérations , ceci n’ a rien d’ extravagant d’ autant que des augmentations de gens comme Carlos Ghosn se décident par cooptation au cours de Conseils d’ Administration dignes d’ un entre-soi aussi opaque qu’ oligarchique , m’ enfin tout de même ……………

        Mais cela étant , quelle est votre seconde question ? Je n’ ai pas su la distinguer du reste ?

  9. Blavan dit :

    De toute façon, notre budget de la Défense dépendra dans les années à venir, directement de notre capacité à exporter de l’armement.Si nos acheteurs habituels sont ruinés , l’impact sera dramatique, pour nos armées d’autant qu’il faudra adapter les moyens à la nouvelle menace. Hélicoptères, Service de Santé des Armées , aviation de transport, vont devenir la priorité.Quand aux Opex ?????

    • Egress dit :

      Qui sont nos acheteurs habituels ? Les pays du Golfe qui investiront dans l’équipement de leurs armées tant que nous leur acheteront du pétrol et que la menace (Iran ou autres) persiste ; les pays de la zone Asie-Pacifique qui n’ont pas le choix tant que la Chine ou ses affidés se montrent menaçants. Et ce n’est pas demain que toutes ces menaces vont disparaître.

      • Fred dit :

        @ Egress
        Tu parles des « affidés » de la Chine … En fait, je n’en vois pas – à cette étape du moins – juste quelque très menus échanges de services (votes à l’ONU essentiellement) avec des mini voir micros-états. Des intrications économiques, oui, mais ça, ce n’est pas fiable du tout du point de vue d’une politique de puissance, car cela peut se retourner (se racheter) très vite (CF. les violents mouvements anti-Chinois [spontanés ?] au Viet-Nam).

        Même la Corée du nord est indépendante politiquement et est capable d’encaisser seule bien des coups, elle l’a montré. La Chine ne veux juste pas voir de bottes américaine au nord de la péninsule et la protège à minima (tout en soutenant le boycott onusien par exemple !).

        C’est assez remarquable pour être relevé.

  10. précision dit :

    Qu’en termes élégants , ces choses-là sont dites !
    Bon, en soi ce n’est pas une surprise. Moins d’argent qui rentre = moins d’argent à dépenser.

  11. ALex dit :

    En cette période obscur qui nous attends apres cette pandémie ou tout le système peut se casser la gueule ou simplement quelques pays , notre defense n’a jamais été aussi importante , deja qu’à l’heure actuelle l’armée francaise ne pouraient pas faire face à un guerre majeure , lui diminuer encore son budget serait criminel et inconscient

    • norbert dit :

      Arrêtez de parler de guerre majeure. Pour la France il n’y aura pas de « guerre majeure » , ce seront soit les guerres asymétriques pour continuer à faire marcher l’industrie militaire française , soit la guerre nucléaire .On peut y ajouter aujourd’hui la guerre bactériologique, ce qui doit nous conduire à être en pointe sur le Service de Santé et la protection civile.

  12. olivier15 dit :

    Voilààààà… ça y est: L’armée, toujours la variable d’ajustement !!! On peut faire une croix sur le prochain PA, et autant terminer les OPEX tout de suite ( Malgré les bons « scores », rien ne change là-bas, et les armées locales se font bien défoncer ) Par contre, on propose toujours d’aider ce qui nous crachent dessus, à savoir les africains, de continuer d’accueillir et d’assister médicalement les illégaux, de reporter ou d’annuler les dettes du tiers monde… Ce foutu pays se réveille quand ? Et à quand une taxe Covid pour tous les produits chinois? nous avons bien payé leur hygiène de 3ème zone !

    • Max dit :

      Le budget de l’éducation nationale est 3 fois plus élevé que celui de la défense et pour quel résultat quand la simple grammaire de mes 12 ans n’est même plus acquise au près des bacheliers…
      La défense sera prioritaire stratégiquement et bonjour l’accès aux ressources (souvent chinoises) pour accélérer les lignes de production si un conflit de haute intensité pointait le bout de son nez !
      Dès lors que la jeunesse se retrouverait en première ligne plutôt qu’à l’école, vaut mieux qu’elle soit bien équipée, mieux qu’en 1940.

      • olivier15 dit :

        Bonsoir, Max. Si je suis totalement d’accord avec vous, je souhaite préciser que malheureusement, le français de 2020 sera VRAIMENT loin de « monter en première ligne »…. Incapable de rester chez lui pour combattre, la simple disparition d’une 4G ou d’un Wifi suffirait à créer une crise majeure. L’occident comme la démocratie a vécu, et je crois que seules les dictatures ou démocratures relèveront les défis futurs. Notre modèle a vécu, nous surconsommons du produit bas de gamme, et d’ici quelque mois, la chine sera définitivement la première puissance mondiale. 😉

  13. Jm dit :

    Ça me conforte dans mon écrit à propos de l’article « Covid-19 : L’Agence de l’innovation de Défense finance la mise au point d’un automate détecteur de virus » du 8 avril 2020.Surtout la fin.
    Promis je n’avais pas une boule de cristal, mais il ne fallait avoir fait St Cyr pour voir où on allait….ou pas.
    Et je confirme ; on prend vraiment les militaires pour des cons, des bouche-trous et une variable d’ajustement avec en plus des paramètres selon l’humeur du temps.
    Et on déshabille Pierre pour habiller Paul.
    J’attends maintenant le 1er septembre, la rentrée des classes pour voir entrer dans la danse l’Education Nationale. Parce que l’avenir est simple ; reprise des cours le 15 juin, pour mettre les classes en mode vacances, et reprise des cours le 1er septembre…..ou pas
    Et pour satisfaire l’EN, on va encore rogner sur un budget, je vous laisse deviner lequel !!!!
    Ceux qui espéraient un TA étoffé vont être déçus.

    Mais ne vous inquiétez pas, vous pouvez compter sur notre grand officier supérieur africain, grand défenseur de ……sa condition et qui semble avoir oublié un principe de base de son statut (et donc de son grade): l’exemple et la défense de ses personnels.
    J’attends de voir comment il va expliquer à un Adjudant affichant 8 ans de grade et noté +6 depuis 6 ans et +8 cette année (si Monsieur le Lcl est terrien, qu’il demande à ses homologues aériens si c’est une bonne notation, sinon, je vous le dis, c’est une notation exceptionnelle) que ce sous-officier ne passera pas Adc, et qu’en prime, il ne pourra pas présenter les rangs.
    Et comme il est exceptionnel dans son métier, on le mute de Marseille à Lille, hors spécialité.
    Parce que là il y a de l’argent.
    Au fait, il a déposé sa demande de mise à la retraite.
    Pas de commentaires???
    ——————————————————–
    Et pour mémoire, ci-dessous mon commentaire initial.
    Il faut être réaliste et avoir de la mémoire.
    Tous ces problèmes ont pour origine la politique sous VGE, que tous ont repris les uns après les autres : on réduit l’ensemble de ce qui est nécessaire au fonctionnement du pays, on délocalise non pour faire des économies mais pour faire du profit, et on augmente régulièrement tous les impôts et taxes, on crée des contributions qui ne devait durer qu’un temps (Merci Rocard), contributions qui me font penser aux chansons réalisées par nos artistes subventionnés pour aider Pierre, Paul Jacques, ou le Bengladesh qui est en voie d’acquérir des Rafales – ça ne s’invente pas – , jusqu’au comble du comble, mettre des taxes sur des taxes (et oui, suffit de regarder sa facture EDF pour voir une taxe taxée, celle-ci servant à ……combler le manque pour payer les retraites des agents EDF, qui bénéficient, comme beaucoup d’autres d’ailleurs, d’avantages exorbitants et scandaleux sur notre dos, mais ça, c’est un autre problème, quoique….).
    En fait, nos dirigeants – monarques s’en sont mis plein les poches sur notre dos au détriment de la vie de tous. Le « meilleur » de tous ayant été Mitterrand et ses 40 voleurs connus, 4000 estimés.
    Parce qu’en y regardant de plus près, depuis 15 ans, on a supprimés 17 000 lits d’hôpitaux.
    Etrange ? C’est à peu près le nombre de lits qui manque actuellement.
    Ca a du permettre d’engranger de l’argent, le problème, c’est que cet argent économisé, il est passé où ?
    Pas de masque, pas de blouse, pas de lit, pas de médicament, du bidouillage pour déplacer les malades d’une région à l’autre.
    Quel rapport avec la Défense, ou les Armées me direz-vous ?
    Depuis 22 ans, on démantèle, on essore, on vire, on réduit, on mutualise en doublant les mêmes services (comme les super régions qui ont en double les mêmes services que les anciennes régions, qui elles-mêmes double déjà les services des départements – il suffit de faire le parallèle avec les pyramides dans les Armées, c’est facile, on en connaît tous des systèmes doublés, voire triplés (allez, l’informatique, et la construction, au hasard).
    Depuis qu’on réduit, qu’on économise, qu’on vire, l’argent économisé est passé où ?
    Parce que nous, nous avons divisé notre parc avions par 3, voire 4 pour certains types, la Marine Nationale est sur le même portage, voire plus, et l’Armée de Terre utilise toujours des VAB datant des années 68 / 70.
    On est à la limite de la mise en danger de la vie d’autrui par personne ayant autorité, mais ça aussi, c’est un autre problème. Quoique…
    Ce parallèle pour dire que notre système médical tant vanté s’est écroulé en 1 mois face à un virus.
    Ce parallèle pour dire que notre système de défense actuel et tant vanté (la 5ème armée du monde ???) va s’écrouler en 1 mois face à n’importe quel adversaire ou ennemi.
    Et je reviens à ce que j’ai écrit en liminaire, la mémoire.
    Ce n’est pas arrivé il y a quelques années, vers 1939 / 1940 ?
    Quand j’ai écrit président – monarque, je ne croyais pas si bien dire..
    Car j’ai juste omis de vous préciser que pendant toutes ces années « d’économies », le salaire des députés et sénateurs a été multiplié par 10.
    En fait, ils perçoivent actuellement en euro ce qu’ils percevaient en franc.
    Et quand je vois qu’un député gagnant 11 552 € pense qu’il gagne moins que le salaire moyen des français, ça laisse songeur, et ne laisse rien présager de bon pour la suite
    https://www.ladepeche.fr/article/2017/07/04/2606367-11-552-euros-mois-depute-estime-gagner-moins-salaire-moyen.html
    Et ça ne me dit toujours pas où est passé l’argent des …….économies.

    • ScopeWizard dit :

      @Jm

      « ces problèmes ont pour origine la politique sous VGE, que tous ont repris les uns après les autres : on réduit l’ensemble de ce qui est nécessaire au fonctionnement du pays, on délocalise non pour faire des économies mais pour faire du profit, »

      Heu …… sous VGE ( Président de 1974-1981 ; Ministre de l’ Économie et des Finances de 1969 à 1974 précédé par un poste équivalent de 1962 à 1966 ) m’ étonnerait fort que l’ « on » ait tant délocalisé que ça surtout que ce n’ est pas à l’ État qui est une puissance publique d’ en décider , c’ est quelque chose qui dépend des desiderata du secteur privé donc de l’ entreprise ……….

      Pour le reste , je vous suis à peu près .

      Quant au salaire moyen , il y a d’ entrée une anomalie puisque si je reprends certains chiffres récents , ce salaire moyen tourne aux alentours de 2400 Euros tandis le médian serait de 1700 Euros , ce qui prouve que la moyenne est totalement déséquilibrée en plus d’ en donner une perception faussée par le fait de compter des salaires très élevés tandis que de mémoire 90% sont égaux ou inférieurs à 3000 Euros .

      Passez entre les gouttes ! 🙂

      • jm dit :

        C’est le député qui pense que le salaire moyen mensuel du français de « base » est supérieur au sein soit plus de 11 550 €.
        Et c’est bien un salaire MENSUEL estimé par ce député.
        Comme ils sont 577, espérons qu’ils ne pensent pas tous pareils.
        Sinon, je n’ose même pas songer à ce que pense un sénateur, encore mieux rémunéré.
        D’ailleurs, à ce sujet, comment se fait-il que dans le cadre de la réforme des retraites (envisagée pour l’instant) les français soient soumis au système de répartition général et unique, et que nos politiciens sont soumis au système par capitalisation.
        Et comment se fait-il que pour les français, on nous annonce 1 euro cotisé vaudra x points (multiplié par 0,55 puisque ce sera le taux arrêté, je vous l’annonce), et que si on cotise 5 ans on a l’équivalent de 5 ans de retraite au rapport d cette cotisation,et que pour nos députés, 5 ans de mandat donne une rente….à vie.
        Et je ne parle pas des présidents de deux chambres, et on peut étendre cela aux questeurs, secrétaires, jardiniers, coiffeurs, etc, etc.
        Infos en provenance directe des questeurs de l’Assemblée Nationale.
        Oups : les BONNES infos Bien cachées.
        Comme je l’ai écrit ; l’exemple.
        Quant à l’époque VGE, cherchez bien, mais pas vers l’Est.
        Plutôt vers le SUD !!!!!

        • felipe dit :

          cela ne fait pas avancer le débat votre post.

          le cout de fonctionnement des institutions dans leur ensemble (état, régions, départements, mairies) est d’environ 1.5 milliard par an. à comparer au 40-50 milliards de la formation professionnelle cogérée par les syndicats, ou les 1300 milliards de dépense publique dont 740 milliards de redistribution sociale.

          on peut toujours discuter de tout, mais si vous n’avez pas ces corps institionnels, vous êtes dans une dictature.
          ce sont ces parlements, qui font les lois de la république depuis 1875, celle qui vous permet de discuter sous anonymat sur ce blog.
          et pour ce qui est du personnel des assemblées, c’est comme les fonctionnaires territoriaux : essayez de les virer, de les muter, de leur faire changer de métier..
          un député n’a jamais gagné 11000 euros par mois . il avait son indemnité de 5500 euros et ses frais de fonctionnement de 5500 euros.
          depus 2017, ce n’est plus le cas, il est obligé de justifier ses frais jusqu’à un droit de tirage.
          si la soupe est si bonne, devenez député…
          marre de cet anti élitisme sans propose de balayer devant sa porte.

        • ScopeWizard dit :

          @Jm

          En même temps , si un député était peu rémunéré , en France ça donnerait quoi ?

          Quand certains sportifs qui sont pour la plupart loin d’ être des Prix Nobel en puissance touchent des millions tandis qu’ ils sont au cœur de divers scandales dont ils se foutent comme d’ une guigne quand ils ne sont pas choisis en fonction , non de leur talent , mais de leur héritage socio-ethnique parce qu’ ils peuvent entre-autres servir d’ exemple ( de diverses manières ) ou qu’ ils atteignent une maturité physique avant d’ autres ethnies , idem pour nombre de « stars » payées à millions , le tout dans l’ indifférence quasi-générale quand d’ entre-nous « rament » , comment voulez-vous expliquer à certaines personnalités qui ont choisi la vie politique qu’ elles gagnent trop bien leur vie ?
          Parce que les uns sont dans le privé , les autres payés grâce à l’ argent public ? Mais c’ est insuffisant , voyons …………

          « comment se fait-il que dans le cadre de la réforme des retraites (envisagée pour l’instant) les français soient soumis au système de répartition général et unique, et que nos politiciens sont soumis au système par capitalisation. »

          Parce que en toute logique , lorsque les politiciens serviront à ce point d’ exemple quant au financement de leurs propres retraites , progressivement , par touches successives , le financement par capitalisation prendra la place de celui par système de répartition général et unique des Français qui de toute façon ne le sera à 100% pas puisqu’ il y aura nécessairement l’ équivalent des « régimes spéciaux » jusque là .

          « Et comment se fait-il que pour les français, on nous annonce 1 euro cotisé vaudra x points (multiplié par 0,55 puisque ce sera le taux arrêté, je vous l’annonce), et que si on cotise 5 ans on a l’équivalent de 5 ans de retraite au rapport d cette cotisation,et que pour nos députés, 5 ans de mandat donne une rente….à vie. »

          Parce que cette réforme des retraites voulue par le gouvernement en place , c’ est de la baise , ce que perso je martèle depuis le début .
          Et parce que notre caste politique qui tient tant à soumettre les Français -ce qui selon nombre de spécialistes et selon même le Conseil d’ État dissimule ( mal ) des intentions cachées tel que l’ affaire ( vite étouffée ) du fonds de pensions US Black Rock et cette fameuse autant suspecte qu’ indiscrète histoire de la Légion d’ Honneur attribuée à son dirigeant Français- n’ entend surtout pas s’ appliquer les mêmes règles et jouir d’ un maximum de privilèges , comme au temps des rois , quoi .

          De toute façon , il est évident que celui qui gagne 1500 Euros par mois aura beaucoup moins de facilités à capitaliser pour sa retraite ou sa complémentaire que celui qui gagne trois ou quatre fois plus qui lui peut effectivement envisager sa retraite par capitalisation et même uniquement par ce moyen .

          Bref , cette réforme des retraites n’ est ni faite , ni surtout à faire ……………

          « Quant à l’époque VGE, cherchez bien, mais pas vers l’Est.
          Plutôt vers le SUD !!!!! »

          Je ne comprends pas ; ce n’ est pas à l’ État de décider qui lui est secteur public , c’ est aux entreprises qui elles sont secteur privé à qui il appartient de le faire .

          Que l’ État décide de réduire la voilure de ce qui est sous son administration quitte à revendre au investisseurs privés , c’ est une chose et ça s’ appelle vendre les bijoux de famille ce que fait Macron , qu’ il décide de délocaliser en est une tout-autre , je ne vois pas comment il pourrait s’ y prendre autrement qu’ en bla bla ; le privé c’ est le privé , ce n’ est pas l’ État , raison pour laquelle un petit coup de pouce aux entreprises pourquoi pas , un CICE qui s’ éternise là non , surtout que ce sont les « gros » qui n’ en ont pas besoin à qui ce CICE profite le plus …………..

      • petitjean dit :

        @ScopeWizard
        si je puis me permettre
        pour les salariés français le salaire « médian » est autour de 1800 euros nets par mois. Ce qui veut dire qu’il y a 50% de salaires supérieurs et 50% de salaires inférieurs !
        Les moyennes sont trompeuses et sont souvent faites pour nous tromper !
        Quand au revenu d’un député , il faut tout prendre en compte et intégrer toutes ses indemnités et on n’est pas loin de 20 000 euros par mois. Mais ça aussi on ne nous le dit pas !………..

        • ScopeWizard dit :

          @petitjean

          Bien sûr , faites , je n’ y vois aucun inconvénient .

          Perso , j’ en étais resté à 1700 mais bon à 100 Euros près …………..

          Ben , si entre les salaires moyens et les médians l’ écart est si important , c’ est tout simplement parce que sont comptés TOUS les salaires ; des plus modestes autour du SMIC aux plus élevés , donc inévitablement cela va jouer sur la moyenne .
          Pour éviter ça , attendu que nous savons que 90% sont égaux ou en dessous de 3000 Euros nets , il suffit d’ enlever les extrêmes des plus élevés aux plus pauvres et la moyenne va s’ équilibrer sauf que ça s’ appelle tricher et dissimuler artificiellement ce qui témoigne en fait et en réalité de l’ excès de disparités salariales…………

          Passez entre les gouttes ! 🙂

    • Plusdepognon dit :

      @ Jm
      Cela dépend de l’allocation des ressources : compétences humaines, technicité, ressources matérielles et financières.
      Un peu de chance ne nuit pas non plus !

      Ily a des succès rapides (2 semaine pour réinventer un respirateur) :
      https://www.lepoint.fr/automobile/coronavirus-mercedes-livre-ses-respirateurs-mis-au-point-en-deux-semaines-07-04-2020-2370501_646.php

      Et des hasards heureux (5 prototypes et 10 de développement) :
      https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2020/04/11/le-masque-de-plongee-second-souffle-des-hopitaux_6036333_4500055.html

      Mais contrairement aux séries américaines, ce n’est pas parce que l’on met la pression que le miracle est automatique. Certaines choses demandent du temps :
      https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200412.OBS27412/alerte-a-la-penurie-de-medicaments-on-navigue-a-la-petite-semaine-je-ne-sais-pas-comment-on-va-faire.html

  14. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ Il faut remonter au second trimestre 1968 pour trouver une chute d’un tel niveau. Mais elle avait été suivie d’un net rebond [+8%] par la suite.]

    On a eu un général à cette époque mais pas le bon ! Avec Pinochet , les Chiliens ont trouvé la méthode imparable pour financer leurs forces armées : 10 % des recettes sur le cuivre .
    C’est pour stimuler un  » concours Lépine  » pour le financement : On pourrait prélever 10 % mais de quoi ?

    https://www.em.com.br/app/noticia/internacional/2017/08/04/interna_internacional,889360/forcas-armadas-chilenas-mantem-privilegios-heranca-da-ditadura.shtml
     » Quase três décadas depois do fim da ditadura de Augusto Pinochet, as Forças Armadas chilena mantêm seus privilégios, incluindo direitos sobre 10% da venda de cobre, equivalente a mais de 20,4 bilhões de dólares desde 1990. »

  15. petitjean dit :

    Je ne serais pas surpris qu’ils envisagent de taper dans notre épargne !?…ILS sont capables de tout et…puisqu’ILS ont le pouvoir « légal » , ILS peuvent tout faire !
    Mais bon, creusons un peu et encore une fois, indépendamment de cette épidémie et de ses conséquences, posons nous encore la question suivante : mais où passe notre pognon ? Car du pognon il y a en a ! Nous sommes tout de même le pays le plus imposé au monde, saperlipopette !!!
    Tiens, en passant, savez vous qu’ ILS ont provisionné plus de 100 milliards (cent milliards !) pour le programme éolien !! Si, si !!!
    Mais la consultation et l’analyse du dossier suivant, faisons un effort svp, nous diront où sont les fabuleux trésors, les gisements de pognon.
    Attention , ça décoiffe….ça fait hurler aussi :
    « Sans les dépenses publiques illégitimes, la France aurait pu faire face au Covid-19 »
    https://www.polemia.com/sans-les-depenses-publiques-illegitimes-la-france-aurait-pu-faire-face-au-covid-19/

    • felipe dit :

      simple :
      2300 milliards de PIB (avantle covid et 1300 milliards de dépenses publiques dont 740 de redistribution sociale (retraite 350, chomage (45 avant le covid…), maladie250 , famille et logement : le reste)
      ces 740 milliards, il vont dans la poche des français qui ne les dépensent pas alors qu’ils hurlent au pouvoir d’achat. ils les épargnent (3000 milliards d’assurance vie, on est tous un peu des blackrock en puissance) . ces 3000 milliards servent de caution à la dette publique, ce machin qui ENFLE avant chaque élection pour faire plaisir au petit peuple (moins de 10% en investissement, le reste en alloc et primes diverses ou en salaire déguisé /pardon : CICE et aides aux entreprises). bref tout le monde se sert..
      mais me direz vous, il en reste !! 1300 moins 740 = 560 milliards (environ ) : on fait le compte :
      – le régalien police/justice/defense : 77 milliards
      – l’éducation et la recherche 124+30 milliards
      – l’économie, les transports, la culture, l’environnement, la santé (pas bcp), etc. : 190 milliards
      – l’administration (etat, region, département, mairies, ambassades, services publics divers : 85 milliards
      – la dette : 45-50 milliards
      vous avez bien vu : notre administration, celle qui « passe quand les chiens aboient », impassible … 85 milliards. onakatoufairepeter !!! plus facile à dire : on ne fait pas bouger un fonctionnaire comme ça : sa famille, son conjoint, et puis son syndicat et son élu qui sont là pour le défendre …
      trouvez l’erreur

    • Castel dit :

      Comment voulez vous prendre pour argent comptant ce qu’affirme ce site lorsqu’on sait qu’il a été crée par un certain Vincent Lapierre, proche d’Alain Soral et de Dieudonné , et que même Jean Yves Legallou, ferait figure de « modéré » à côté d’eux !!

      • Castel dit :

        Je parle de « Polémia » bien sûr…

      • petitjean dit :

        @Castel
        l’ignorance et le dogmatisme vous caractérise
        si vous faisiez un effort pour étudier les dossiers ??
        celui de de Polémia est remarquable !
        oui, la Vérité fait peur !…………..

        • petitjean dit :

          oups !
          « ignorance » + « dogmatisme » = pluriel = « caractérisent » !!

      • felipe dit :

        et donc,… parce qu’on peut ne pas être d’accord avec vous, on dit forcément des bêtises ????

        • petitjean dit :

          Non ! Mais on peut au moins étudier les dossiers et se faire sa propre opinion
          lisons au moins attentivement le dossier préparé par Polémia
          j’insiste en affirmant que ce site, Polemia, est de qualité quant aux analyses

      • Robert dit :

        Castel,
        Vous dites n’importe quoi, Polemia a été fondé par Jean-Yves Le Gallou qui n’est pas vraiment proche de Vincent Lapierre qui, de plus, est un jeunot et qui s’est éloigné d’Alain Soral.
        Et Le Gallou et Soral, ce n’est pas vraiment proche idéologiquement.
        Polemia essaie d’étayer ses articles sérieusement et ses bobards d’or sont une belle opération, comme E Medias sur TV Libertés.
        Le Gallou n’est pas ma tasse de thé, mais reconnaissons lui son travail et son honnêteté.
        En tout cas, on est bien loin de Lapierre, l’admirateur de Chavez qui cherche à se faire un nom avec ses reportages.
        Essayez de vous informer avant d’aborder un sujet.

  16. dolgan dit :

    On n’a aucune idées de nos revenus et de nos dépenses à l’horizon 6 mois. Alors c’est vraiment pas le moment de polémiquer sur les budgets.
    .
    Mais de toute façon , tout ce qui permet de faire bosser des gens continuera (scorpion) ou sera renforcé (les chantiers navals risquent de bénéficer de commandes « rapides » pour combler les annulations privées).
    .
    Et les dépenses militaires seront aussi directement liées à l’évolution des menaces, si évolution il y a. là aussi, il est trop tôt pour savoir.

  17. revnonausujai dit :

    la LPM n’a aucune valeur contraignante, c’est juste une promesse de don.
    Pour le reste , chassez le naturel, il revient..

  18. berger dit :

    A mon sens le pognon devrait aller aux systèmes de santé avant tout autre chose.

    • wagdoox dit :

      La question ne se pose pas ainsi !
      Ca suffit de prendre à Pierre pour donner à Jacques, la véritable question est de savoir on va notre économie.
      On ne peut plus laisser faire la déinsdustrialisation.
      Enfin sur le système de santé, il y a assez d’argent pour que le système fonctionne, le problème c’est qu’il « n’atterrit » clairement pas là ou il le faut. Ceux qui vive cette situation le savent très bien, on a transformé un service publique en industrie avec une nécessité de rentabilité ou de dépense au profit de certains.

    • felipe dit :

      c’est tout le problème du choix politique. si vous demandez son avis à chacun , chacun privilégiera ses priorités, à hauteur de son horizon.
      vous reglez le problème de la santé sous deux ans… et le reste s’effondre pendant ce temps là ?

  19. Lassithi dit :

    @ ScopeWizard

    Cher Score,
    C’est déjà tout vu. Le MES est en action au niveau de l’UE.
    L’austérité renforcée est programmée.
    Une seule issue pour nos armées et notre beau pays, suivre nos amis britanniques. Fin de l’UE et de l’€.
    Sans ça, le merdier dans lequel nous sommes grâce à Maastricht et Lisbonne, ne fera que s’amplifier.
    De toute manière, l UE est morte.
    Alors, soyons le deuxième à en sortir.

    • blavan dit :

      Vous oubliez que les anglais sont sorti parce qu’ils n’avaient pas l’euro. Une sortie unilatérale de la France est impossible. L’erreur de l’UE c’est de n’être pas restée à 6 pays, maintenant c’est la fuite en avant au point de financer des pays comme la Pologne qui reçoivent plus qu’ils ne cotisent et qui en profite pour faire marcher l’industrie militaire américaine. Par contre c’est de l’OTAN qu’il faut se retirer, et en finir avec nos interventions extérieures.

      • Europhobe ex-europhile dit :

        @ blavan
        Pourquoi une sortie unilatérale de la France est-elle impossible ?
        Je ne conteste pas votre point de vue, je voudrais seulement comprendre parce que votre « impossibilité de sortir » ne me semble pas évidente. Merci.

      • Ah Ca! dit :

        Si vous vous limitez de cette manière vous n’y arriverez jamais.

        Mais si vous dites comme Trump ou Johnson « je vais le faire » et vous le faites, vous y arriverez.

        Question de volonté et d’attitude.

        Au diable les œufs cassés, vous voulons l’omelette.

        Perdant vs gagnant. C’est tout.

    • Stoltenberg dit :

      Si l’austérité veut dire tenter de ne pas vivre au dessus de ses moyens… On va maintenant voir quelles sont les conséquences du manque d’austérité et de discipline.

    • EchoDelta dit :

      Le seul problème est que notre monnaie est très faible sans l’Euro… Donc sortir de l’euro, c’est ruiner tout le système financier français. C’est peut être u choix raisonnable mais en ce cas nous aurons une fuite des capitaux en 3 secondes.
      Toutes les sociétés qui ont de trésorerie voudront la placer hors de France et en monnaie stable.
      Donc l’idée est bonne, mais non. Il faut absolument réduire la subvention du sociale et des pays Nord Africain, c’est le seul gisement valable.
      Exemple rien qu’en Algérie, ils comptabilise les fond venant de France dans leur économie à plus de 3 milliards d’euros (source http://www.Algérie360.com). Rien q’en réduisant de moitié cette fuite, nous finançons deux Barkane.
      La situation est donc loin d’être désespérée, il suffit juste d’un peu de courage et de faire appliquer réellement des règles simple avec grosse sanction. Et d’arrêter de considérer les africains comme des victimes perpétuelles, qui ne savent rien faire que de vivre à nos crochets. Alors nous pourrons repartir de l’avant.
      Cette fuite de capitaux vers l’Afrique est la principale différence entre l’Allemagne et la France, et comme nous travaillons globalement plus que les Allemands au réel, et que nous sommes plus efficace, je ne vois pas comment nous aurions une économie moins forte.

      • Jm dit :

        Je sais que je vais poser une question va faire sourire, mais je reste persuadé que beaucoup se la posent et n’ont pas la réponse.
        Est-ce que quelqu’un pourrait m’expliquer SIMPLEMENT pourquoi sortir de la zone euro :
        1 – c’est compliqué
        2 – ça coûtera cher.
        Merci pour vos explications

        • LEONARD dit :

          Le Franc, si on le remet en service, aurait une valeur environ 30% inférieure à l’€. La valeur de celui-ci bénéficie de la bonne santé et fiabilité des pays du Nord.
          Or, grâce à une gestion budgétaire courageuse, nous bouclons les fins de mois en empruntant +/- 100 Milliards d’€ tous les ans. Celà veut dire qu’il faudra ( au même rythme ) emprunter 130 Milliards de Francs. Puisque nous rembourserons la dette antérieure libellée en €, nous rembourserons donc +30%.
          Notre taux d’endettement était de 100% en € avant COVID.
          Il serait de 130% en Francs.
          Les taux d’intérêt vont donc monter en flèche, puisque notre dette ne serait plus liée ( indirectement ) à l’Allemagne, pour 2 raisons : Nous représenterons un risque de défaut plus élevé, et notre capacité de remboursement sera plus risquée.
          Avantage, nos exportations seront 30% moins chères, mais inconvénient, nos importations seront 30% plus chères. ( le carburant 30% plus cher, combien de gilets jaunes ? ).
          Enfin, cerise sur le gâteau, nous pourrions faire défaut sur notre dette. Juste deux conséquences:
          – Qui prête à un état qui ne rembourse pas sa dette ?
          – 50% environ de la dette est détenu par vos Assurances-Vie. Un défaut sur la dette veut dire une amputation des valeurs de contrats d’Assurance-Vie des français.
          Cà, c’est la partie la plus joyeuse, mais c’est déjà significatif.
          Nous empruntons actuellement à un taux tout juste positif.

        • petitjean dit :

          @Jm
          « c’est compliqué »
          évidemment non ! Les thuriféraires de l’UE vont vous faire croire que c’est impossible ! Les traités , blablas, blablas, les accords, blablas, etc….…
          je vous cite De Gaulle de mémoire : « quand on est couillonné par un traité , on ne reste pas couillonné, on le dénonce point. Et on laisse les diplomates régler ça »

          ne succombons pas à la propagande !

          les chaines sont dans nos têtes et la liberté n’a pas de prix……

        • felipe dit :

          Bonjour JM, je ne suis pas économiste mais je peux essayer
          C’est simple, pour prétendre être indépendant financièrement, il faut être solide aux plans, industriel, financier et commercial. C’est loin d’être notre cas avec une dette de 2300 milliards contractée à l’international. Pour payer notre modèle social (deux tiers) et la compétitivité de nos entreprises (un tiers)
          D’abord, ne pas perdre de vue que le principe même de l’économie, c’est de faire du commerce en trouvant des marchés (aujourd’hui à l’export) et d’exporter plus que d’importer. Il suffit de voir notre industrie de défense : si nous n’exportons pas , ce n’est même pas la peine de penser équiper nos forces armées. L’exemple du VLTT a été clair : aucune marque automobile française ne voulait concevoir et produire une série de 20000 pick-up qu’il aurait fallu soutenir pendant 30 ans : un non-sens économique.
          Rappelons-nous aussi les objectifs initiaux de l’euro il y a vingt ans : faire de la zone euro la concurrente du dollar. Cette question se posera aussi pour le yen qui ne pourra pas continuer à être sous-évalué en permanence. Un yen à sa juste valeur serait une bonne nouvelle pour notre balance commerciale (on paierait plus cher les produits chinois , ce qui rendrait certaines activités plus compétitives) mais vous devinez que les chinois qui ont une balance commerciale ultra positive ont besoin d’une croissance à deux chiffres pour éviter l’implosion du modèle économique chinois. Autant vos dire que ce n’est pas avec notre franc national on pourra les faire changer d’avis… logique de rapport de force.
          Un retour à une monnaie nationale n’est pas qu’une décision souveraine décorrélée de la valeur réelle de notre économie. La valeur du franc s’appuierait sur la valeur de l’industrie française avant toute chose, et pas que des services. Il faut donc regarder ce qui caractérise notre appareil industriel et commercial dans la compétition internationale.
          une politique nationale forte suppose une industrie nationale « de milieu de gamme » forte, telle que les machines outil ou l’automobile allemande. nous n’avons jamais eu ce type d’industrie (il faut arrêter de croire au mythe des machines à coudre ou des machines à laver… dans cette catégorie , tout le monde est battu à plate couture par les asiatiques). bref, si je caractérise notre appareil économique, je dirai : des entreprises hightech tournée à l’internationale (le haut du panier), des prestations de services (tourisme, grande distribution), une agriculture de haut niveau mais qui paie la contrepartie des bénéfices des deux premiers, et des activités de première nécessité non délocalisables (artisanat, petit commerce). avec le franc, nos produits seront peut-être moins chers à l’exportation ( très bon pour le tourisme ou l’aéronautique) mais nos importations vont nous couter un bras. le problème est : quelle partie de la population profitera des exportations, quelle population paiera les importations au prix forts ?
          avec le franc, nous passions notre temps à dévaluer pour essayer de rester compétitif, ce qui voulait dire que la valeur du porte-monnaie de chaque français perdait en moyenne 10-12% tous les trois ans. le cout du crédit allait croissant. associée à une politique sociale forte (financement du modèle social par l’action publique).je reconnais que l’euro est un marché de dupe puisque nous avons abandonné la dévaluation au profit du blocage des salaires… mais la faute à qui ?? à notre modèle économique et notre dette que les allemands/néerlandais ne veulent pas payer pour nous.
          revenir au franc alors que notre économie est très intégrée à celle de l’Europe est devenu impossible, surtout avec une dette de 2300 milliards, en partie garantie par les 3000 milliards d’assurance vie en France (on est tous des blackrock) et par la valeur marchande de l’euro. Si nous décidions « en bons coqs « de revenir au franc, les marchés nous le feraient payer tout de suite (plus de garantie euro) et la solvabilité de l’économie française en prendrait un sacré coup (le triple A). concrètement, on serait dans la situation de la Grèce en devant assumer une charge de la dette pharaonique (rien qu’un taux à 2% et c’est la catastrophe, à rembourser tout de suite bien sûr). Le résultat est connu : effondrement du modèle social, augmentation des impôts et repli généralisé de l’Etat.
          conclusion : sortir de l’euro suppose une politique industrielle sur le long terme (15-20 ans) payée d’abord par les français (plus d’impôts, moins d’allocations) et avec des sacrifices terribles dans tous les domaines… encore faut-il que tous nos partenaires nous laissent faire. Ils ont eux aussi leur économie à sauver. pas spécialement la vision escomptée du bon peuple qui raisonne fort logiquement à plus court terme.
          nous ne sommes pas devenus, nous SOMMES, trop petits sur le marché mondial pour escompter vivre avec une monnaie nationale. Ce n’est pas nous qui avons reduit notre part , c’est le monde qui a grossi plus vite que nous. Notre part relative baisse inéluctablement. Notre PIB a quasiment doublé en 30 ans (autant que pendant les 30 glorieuses) mais nous ne représentons plus que 2% de la richesse mondiale en 2020
          le Brexit nous en donnera une vision actuelle.

      • Davy Cosvie dit :

        @ EchoDelta
        L’on a mieux à faire que de sortir de l’€uro : abroger la loi du 4 août 1993 qui ôte au gouvernement français tout pouvoir sur la Banque de France. Ainsi notre Gouvernement (que je suppose courageux et soucieux de l’intérêt national, ce qui constituerait deux changements énormes) fabriquera la monnaie qu’il faudra pour équilibrer le budget : c’était ce que nous faisions jusqu’en 1972 et ça marchait.
        L’inflation qui en résultera sera modérée parce que supportée par toute la zone €uro et pas seulement par la France.
        .
        Bien sûr, ça ne conviendra pas à nos « partenaires ». Mais s’ils veulent conserver à l’€uro sa valeur (trop forte pour nous mais toujours trop faible pour eux à cause de nos balances commerciales dont les équilibres sont totalement différents et même incompatibles) alors il leur restera la possibilité de réduire leur propre production de monnaie.
        Ainsi, contents ou pas contents, ils participeront à nos dépenses militaires et cesseront d’être des « passagers clandestins » de notre Défense Nationale.

        • Jm dit :

          Merci à tous pour vos éclaircissements………..qui semblent assombrir l’horizon !!!!!!!!!!!

    • ScopeWizard dit :

      @Lassithi

      Cher Lassithi

      Le truc c’ est surtout que nous avons bâti cette Europe sur du plutôt solide mais très instable avec juste ce qu’ il fallait de fondations sachant qu’ elle s’ est rapidement voulue commerciale d’ autant qu’ elle s’ est conçue en fonction des intérêts US .

      Mais pendant un temps , reconstruction , développement , innovation , progrès technologiques , Guerre Froide et Monde bi-polaire oblige , ça a plutôt bien marché .

      Cependant , à cause de notre virage Libéral ( couple Thatcher-Reagan ) vers le tout economicus pris dans les années 1980 impliquant une dérégulation que nous prendrons franchement à notre tour vers le début des années 2000 suite à la mise en place de certains accords comme de l’ Euro fiduciaire , cette surface sur laquelle reposait la construction européenne s’ est petit à petit modifiée jusqu’ à devenir du sable , nos fondations n’ étant guère profondes plus rien ne tient car le ciment de cette Europe ce sont les peuples ; sauf que les peuples ont été à ce point négligés qu’ ils constituent aujourd’hui un obstacle , un adversaire , car une Europe bâtie sur l’ argent au sein d’ une Mondialisation ( délocalisations , perte du tissu industriel , perte de l’ emploi , paupérisation ) tandis que la démographie humaine de notre planète explose , ne saurait concerner chacun d’ entre-nous mais une minorité tout en haut de la pyramide qui rêve de contrôle donc hantée par la tentation totalitaire .

      Sans parler de toute cette pénétration de la culture Anglo-saxonne qui chez-nous change les mentalités et sur laquelle se greffe toute une dictature des minorités organisées en lobbies , ce qui à terme va progressivement , et tel que nous le constatons déjà , modifier en profondeur ce que sont nos peuples ou nos structures politiques au point de faire péter les nations de la vieille Europe aux racines principalement Chrétiennes et Gréco-romaines , qui en conséquence sont promises non plus à une communauté de destins liée à une longue Histoire , une identité forte , mais à n’ être plus qu’ une bouillie qui n’ aura plus de boussole ou de raison d’ être que la loi du marché .

      Mais si la France sort de l’ Europe , c’ est toute l’ UE qui va s’ effondrer ; je suis donc pour ma part bien plus favorable non à une sortie mais à une « nouvelle » Europe repensée et avec l’ objectif de constituer le plus rapidement et solidement possible , un bloc-puissance en mesure de peser sur son propre destin , non d’ être jouet ou paillasson des autres puissances ………..

      Nous sommes toujours la première puissance économique en termes de zone , unie devenons donc un bloc .

      Qui vivra verra , donc prenez soin de vous et des vôtres et passez entre les gouttes ! 🙂

      • Lassithi dit :

        @ cher Scope
        Faites attentions également à vous. Pour ma part, je suis toujours en activité, mais en quarantaine quand je rentre chez moi…
        Pour en revenir à notre sujet, je suis fondamentalement favorable à une coopération approfondie avec nos voisins (voire même au de là). Mais comme vous le dite, l’aspect juridique de ma formation initiale, me fait dire que refaire l’Europe est a ce stade impossible, du fait que les traités qui on construit l’Europe depuis 1992 sont techniquement immuables.
        Le pacte de stabilité pour la création de la zone €, aucune close de sortie n’y figure. Ce qui veut dire que l’€ en comme ancré pour le meilleur et le pire. Viennent ensuite compléter le dispositif les TUE et TFUE où seul l’article 50 permet d’en sortir. Toute modification se fait à l’unanimité, autant dire qu’à deux c’est déjà difficile, alors à 27, 29,…. C’est impossible. Le traité sont effectivement fondé sur le néo libéralisme inspiré par le couple Reagan Tatcher avec la volonté comme vous l’évoqué de nous transformer en pays anglosaxons tant sur l’aspect culturel, que sur les « principes » de vie, individualisme, communautarismes, lobbys en tout genre… Le monde des réseaux.

        Par ailleurs, la construction même de l’€ est bancale. IL ne s’agit pas d’une monnaie unique, mais commune.

        Chaque pays est détenteur de ses € et il existe un balance des paiements courants dans la zone.

        Le point d’alerte est ici, il s’appelle le solde des target 2, qui montre structurellement un problème de fond, le sud étant débiteur de l’Allemagne à hauteur de 900 Md€. Allez sur le site de la BCE, ou regardez :
        https://www.fimarkets.com/pages/target2.php

        Ce qui explique et renforce les positions allemandes sur la non mutualisation de la dette. L’accord de cette semaine en est la preuve, avec l’activation du MES et non de coronabonds. Parlez en aux grecs du MES, il vous dirons comme il le vive depuis 8 ans.

        Tout ça pour dire, que l’UE est morte. Comme le premier Empire, elle va s’effondrer. N’en déplaise aux euro béas ou fanatiques.

        Mais, la ou je vous rejoins dans l’image, c’est que pour ma part à défaut de pouvoir refaire des fondations sur un immeuble mal construits, le plus sage est de le détruire pour le reconstruire avec des fondation solides, articulées entre autre sur le déclarations du 26 août 1789 et le préambule de notre constitution.

        Pour le reste, tout le monde à le droit d’avoir un avis, ou de commenter, mais comme vous le dites pour apprécier une situation dans sa globalité, il faut s’intéresser aux causes plutôt qu’aux conséquences. Et de là, mais mes petites capacités, mes vient à l’esprit que Ordo ab chaos, dit-on chez les sages.

        Nos armées en ont et en auront besoin de moyens que les gouvernements européistes leur ont coupé depuis Miterrand. Nous sommes en guerre sur 2 continents. Charge à leurs chefs de faire leur boulot, s’il y en a encore…
        Prenez soin de vous.

        • Ah Ca! dit :

          En guerre sur deux continents, vous y allez quand même un peu fort. faudra en définir les causes aussi. EZt elles ne sont pas celles énoncées par nos media de masse.

          • Lassithi dit :

            @ Ah ça

            Ben quand on est engagé au sol, et qu’il y a de la casse, c’est une guerre. Quand on balance des pruneaux sur aussi…
            Quant aux causes, vous avez raison. Elle sont bien éloignées de la propagande des médias de masse. Du reste, nous sommes dans l’UE qui est dans l’Otan ( TUE). il ne faut pas regarder bien loin pour comprendre ce qui se passe au levant. Quant au Mali et dans la bande sahel/ Sahara, depuis la chute de Kadafi ( grâce à qui du reste et pourquoi ?).

        • ScopeWizard dit :

          @Lassithi

          Malheureusement , je n’ aurai pas le temps de vous répondre comme il le faudrait car les commentaires de ce fil vont se clore sous peu…………..

          Prenez soin de vous également et surtout passez entre les gouttes ! 🙂

    • Plusdepognon dit :

      @ Lassithi
      Il y en a qui spéculent encore sur la chimérique armée européenne :
      https://www.meta-defense.fr/2020/04/10/et-si-les-super-hornet-allemands-embarquaient-un-jour-sur-un-porte-avions-francais/

      • Lassithi dit :

        @Plusde pognon
        Merci Mr.
        C’est la technique usuelle, faire de chaque fiasco une opportunité. Ils y a des gens qui sont grassement payés pour ça, dans les médias et concernant nos politiques officiels, ils font presque toujours les bons constats, mais aujourd’hui pour mener carrière, il faut être Euro fanatique. Feu le Président Chirac, l’avait bien compris…
        Tiens, en parlant du pseudo couple franco allemands, on voit aujourd’hui des actes anti français outre Rhin…
        Ah l’amour à sens unique inventé par VGE auteur du TUE…

        • Pascal (l'autre) dit :

          « des actes anti français outre Rhin… » Dans ce genre de situation anxiogène (et que certains cultivent apparemment avec jubilation) ce type de réaction est hélas pas exceptionnel! Il suffit de se rappeler au début de l’épidémie la « réaction » de certains « bons » citoyens vis à vis de la communauté asiatique et même de certaines « lettres » affichés sur les portes de personnel médical ou dans leur hall d’immeuble!
          La connerie est décidemment la chose la mieux partagée chez l’être humain!
          A n’en pas douter si les Allemands revenaient demain les peintures et les tapisseries de la kommandantur ne seraient pas encore sèches, les premières planches de la guerite du planton pas encore clouées que certains seraient déjà à faire la queue pour dénoncer! Une particularité d’un certain « esprit » français!

          • Robert dit :

            Pascal,
            Pourquoi français?
            Vous croyez qu’en cas de crise dans les autres pays, la délation n’est pas aussi répandue, et qu’en France il n’y a que des français à dénoncer?
            Dans certains pays, c’est même dans la culture de dénoncer ce qui se passe autour de chez soi, et pas seulement en période de crise.

  20. Wagdoox dit :

    Ils sont malades !
    La guerre nous pend au nez après un telle crise.
    Personne ne remboursera jamais une telle dette, seul les puissances qui pourront se payer sur la bete le feront. Jamais depuis 45 l’armee n’a ete un si bon investissement

    • Stoltenberg dit :

      Bien dit.

    • petitjean dit :

      @Wagdoox
      il y a des chiffres qui ne sont qu’une écriture sur un écran d’ordinateur. A votre avis d’où sortent les centaines de milliards qui vont être injectés dans l’économie ?
      Et puis, la dette, aucun pays n’a jamais remboursé « le principal ». Ce sont les intérêts qui sont payés chaque année .
      Et puis, au bout du bout , nos zélites feront comme à Chypre, ILS pomperont l’épargne des ménages, et, ou, inventeront un nouvel impôt ! Nos zélites ont non seulement beaucoup d’imagination, mais aussi et surtout ILS ont le pouvoir légal et….ILS peuvent donc tout faire….pour notre bien, naturellement !!
      Ne pas revaloriser l’épargne, rogner sur les retraites, ne pas augmenter les salaires, diminuer les prestations, réduire le budget de certains ministères, etc, etc. Comme d’hab les couillons seront les mêmes Mais ILS ne toucheront pas au cœur de leur Projet, soyez en sûr !!
      il n’est pas interdit de réfléchir……………….

      • Wagdoox dit :

        Ca la dessus on est bien d’accord qu’ils sacrifieront tout avant d’éventuellement penser à considérer que leurs avantages sont la cause des problemes actuels. Mais là je ne vous parle pas de nos zelites mais de celle des autres pays qui pourraient fort bien voir la france comme une colonie/ atm

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Vous croyez qu’en cas de crise dans les autres pays, la délation n’est pas aussi répandue, et qu’en France il n’y a que des français à dénoncer?
      Dans certains pays, c’est même dans la culture de dénoncer ce qui se passe autour de chez soi, et pas seulement en période de crise. » Dans l’absolu ce qu’il se passe dans les autres pays m’indiffère! Habitant en France je m’interroge tout naturellement sur l’attitude de certains!! Etonnant cette manière de lorgner à l’horizon ce qui se trouve sous nos yeux! Une manière d’éluder? De noyer le poisson? D’enfumer? Voire de ……………………….justifier?
       » pas seulement en période de crise. » Je ne pense pas que ces pays soient des démocraties!

  21. TINA2009 dit :

    Bsr à Tous et à Toutes !

    EEENCCCOORRREEEE ce sujet qui revient, avec « les mêmes pointes » mises en évidence.

    Synthétiquement :
    – 1/ On sort de L’OTAN —> De nombreuses économies … Et surtout une réaffirmation de notre propre stratégie !
    – 2/ On ne doit , bien évidemment , pas s’appuyer sur le Paramètre de ces connards et connasses , à savoir Le 2% du PIB : Il n’a aucune réalité étatique, comptable, économique, statistique certifiable.
    -3/ On doit prendre le montant des crédits alloués… Et les majorer de plusieurs dizaines de % sur la valeur en EURO de celle de 2019.
    – 4/ Nombre de programmes doivent être renégociés … Et l’ETAT a la main, dans nombre de domaines liés au domaine de la defense ( financiers et industriels)
    – 5/ LA NATIONALISATION de nombre d’industries et d’établissements financiers travaillant significativement dans le domaine de la DEFENSE.
    – 6/ La stratégie d’amélioration matériel et de réorganisation opérationnelle et tactique doit être retenue premièrement / à celle de la rupture technologique dans nombre de domaines et secteurs ou la 2ème n’est pas nécessaire pour apporter une résilience et une capacité d’initiative en premier recouvrée,incontestable et première ( relire clausewitz et sun tzu …). pêle mêle , sont concernés les 2 dernières F70 ASM et La F70 AA, Les 5 LAFAYETTES, Les Alphajets, l’ensemble de nos M2000 ( et surtout qui ont été retirés du SA ces 5 dernières années) , SAGAIE, AMX10 RC, LECLERC ( Mais c’est déjà programmé) , nos VBL, l’Ensemble du PARC VAB…
    -7/ En revanche, il y a des programmes qui doivent « sauter », car nous ne disposons ( avec ce gouvernement mondialiste et destructeur de notre pays, pour affaiblir ce -dernier au maximum et autant que faire se peut car représentant UN GRAND DANGER pour la mise en oeuvre de LEUR PROPRE PLAN) .
    Je pense aux projets générateurs d’économies , alors qu’un produit est déjà existant. A bas le :
    -VBMR LEGER —- > VAB MK2 en 4X4
    -PAOM —> COMBATTANTE BR71MK2 « personnalisée »
    -FALCON 2000 ALBATROS —> FALCON 8X …et remplacer l’ensemble de la flotte actuelle des FALCON en dotation, en 3 versions, à même de satisfaire l’ensemble des missions réalisées en 2019 + les missions non réalisées depuis X années…
    – Supprimer , autant que faire se peut l’ensemble des contrats d’externalisations, qui fragilise nos armées… Cela concerne les futurs contrats d’externalisations prévisibles car présent dans le cadre de l’élaboration des nouveaux programmes .. Avec « LA LINGUISTIQUE qui va AVEC ( durée de vie des pièces établies et programmées, fréquence des inspections de maintenance préventive augmentée avec un cahier des charges contenant un nombre de pièces à remplacer exagérément conséquent / par rapport à la génération des matériels précédents et SURTOUT? SANS VERIFIER L’ETAT REEL DE FONCTIONNEMENT DE CHAQUE PIECE ET MODULE.
    – 8/ Une logistique de SOUTIEN EN COMPTE PROPRE ( c’est à dire appartenant à l’ETAT) et exploitée par nos armées qui est bien trop faible au regard de la logistique de soutien réalisée EN COMPTE D’AUTRUI ( Affrètement, accords…). REGARDEZ NOS FLOTTES DE MOYENS MATERIELS AERIENS ET MARITIMES … NOUS NE SOMMES PAS EN GUERRE CONVENTIONNELLE et IL MANQUE DEJA 3 NAVIRES DE SOUTIEN LOGISTIQUE DE MATERIELS SOLIDE ( alimentaire, non alimentaire, médicale, pièces à usage propre) ET LIQUIDE ( Carburants, notamment…quelque soit la destination) et une dizaine d’aeronefs immédiatement disponibles ( du TWIN OTTER DHC400 au MRTT , en passant par des FALCON 8X, des H225M en nombre – 20 supplémentaires au minimum-, des A330, des C130 J en nombre – 10 exemplaires au minimum supplémentaires pour compléter les H/J/J30-), les remplaçants des BATRAL qui sont absents…
    -9/ il faut en revanche 2 nouvelles tenues pour tous les camarades immédiatement, des logements décents immédiatement, plus de problèmes de paie et une assistance réelle et concrète assurée UNIQUEMENT par les anciens militaires pour l’ensemble des problèmes auxquels peuvent être confrontés les camarades d’active et leurs familles.
    – 10 / Une revalorisation moyenne de 12.5 % sur 5 ans, tout confondu.

    Je m’arrête : Mais

  22. jca2012 dit :

    La Suède revient..en arrière concernant son modèle de de confinement.
    Quant aux Pays-Bas le nombre de décès est élevé au regard de la population. Ils ont encore des lits disponibles dans les hôpitaux..et puis les « coffee shops  » sont peut-être un remède 🙂

  23. lxm dit :

    Y’aurait pas tous ces problèmes budgétaires et industriels si on avait notre propre monnaie, l’euro a bousillé l’europe, et la france, et nous a placé en zone de danger.

  24. Stoltenberg dit :

    Ouai, après avoir négligé tous les risques sanitaires liés aux épidémies, et économiques en cas de récession (qui allait venir dans tous les cas), le gouvernement veut négliger tous les risques liés à la guerre. Ces incompétents sont pires que le virus. On a déjà vu Paris en flammes et des mecs en gilets jaunes se taper avec la police pendant des mois à cause de l’idiotie du gouvernement. Maintenant ça risqué de devenir catastrophique…

  25. rectif dit :

    @ jolindien :

    « grâce à la dévotion de notre personnel de santé » … vous savez, ils ne sont pas tous en adoration … Et même pour ce qui est du dévouement, c’est bien plus ; conscience professionnelle, cohérence d’engagement p/r choix du métier (tout comme un militaire n’est pas censé fuir sous le feu ennemi), et pour le reste : obligation contractuelle & disciplinaire …

    Ceci dit, hommage et gratitude aux personnels de santé !

  26. Castel dit :

    « une révision du budget des armées » pourquoi pas ?
    Compte tenu de l’importance et de de l’utilité de l’intervention de nos unités militaires dans la lutte contre ce virus, pourquoi ne pas en profiter pour augmenter d’une façon significative les moyens du service santé des armées, d’autant plus que cela pourrait également servir lors d’une éventuelle agression à caractère biologique, qui , celle la, serait volontaire, y compris venant des terroristes à qui cette pandémie pourrait donner des idées !!!

  27. Daniel BESSON dit :

    André Franquin et ses  » Idées Noires  » , évoqué dans un autre fil , proposaient ce début de réponse il y a plus de 40 ans .

    La planche date de la fin des années 70. Comme l’indique la signature au bas de la page , l’idée est d’ Yvan Delporte qui s’est fait virer de Spirou™ en 1968 .
    Cette planche date de la fin du septennat de Giscard et le MD c’était Yvon Bourges .
    Des choix vont devoir être faits et les personnels des hôpitaux , le  » popolo minuto  » qui tiennent le pays à bouts de bras ne vont pas se contenter de remerciements .

    https://www.reddit.com/r/france/comments/fx7ogl/intemporelles_id%C3%A9es_noires_de_franquin_1981/

    • Robert dit :

      Daniel,
      Très bon.
      Nos politiques devraient investir plus dans les prisons, on ne sait jamais.

  28. Prudence dit :

    Pas d’enflammade. Si coupe budgétaire il y a ce sera un effort collectif et pas que du Minarm. Je fais confiance à notre ministre pour cela. Priorité aux soins puis au redressement économique du pays (l’armée en fera partie via ses investissements et l’industrie de défense).

  29. Plusdepognon dit :

    Rien de surprenant, sauf pour les indécrottables défenseurs du « chef qui a toujours raison ».

    Vu les gabegies de l’Etat français, il y a bien d’autres choses à faire que de toucher au seul ministère qui se réforme en permanence pour complaire au prince quinquennal.

    Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage. Tous les prétextes sont bons…

  30. Lakolo dit :

    C’était écrit depuis 2017, cette menace sur la révision de la LPM 2021 et son coup de barre social à gauche toute !
    objectif 2022: reconquête des cours perdus.
    Le prétexte: le COVID qui ne fait qu’appuyer sur l’accélérateur plus vite.
    Et pourtant, l’environnement géopolitique n’a jamais été aussi dangereux et tout le monde peut rapidement comprendre qu’un rebond industriel doit aussi passer par la Défense et ses industriels.
    A suivre.