La Turquie confirme son intention de participer à la production du système russe de défense aérienne S-500

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

77 contributions

  1. R2D2 dit :

    et donc les Etats Unis vont refourguer à qui les F35 prévus pour la Turquie?

    • John dit :

      Ils n’ont pas encore tous été produits, donc c’est pas un problème.
      Le programme F-35 est construit autour de partenariats de 3 niveaux.
      La Turquie est un partenaire de niveau 3. Et dans le cadre de ce partenariat, son industrie est impliquée. Et toujours dans ce cadre, la Turquie avait commandé 4 F35 participant aux essais, dont les 2 derniers devraient être livrés prochainement (ou ont récemment été livrés) sur la base de Luke aux USA.

      Mais la Turquie jusqu’à maintenant n’a jamais fait de commande ferme pour le F-35. Donc LM ne pourra pas demander aux USA de trouver un remplaçant aux Turques. A la limite pour les 4 jets commandés…

      Le Canada, aussi partenaire de niveau 3 a investi des sommes conséquentes dans ce projet. Pour autant, rien ne les oblige à commander le F-35. Donc il faut regarder un peu plus au niveau légal ce qu’il en est. On ne connaît pas les accords précis. Mais la Turquie n’a jamais fait de commande ferme pour le F-35.

      Et pour rappel, les commandes du F-35 vont augmenter, donc pas de quoi s’inquiéter:
      – En novembre 2018, le Japon annonçait 100 F-35 additionnels. Le Japon avait alors commandé 42 F-35 en remplacement des F-4. Et la nouvelle commande comprendrait des F-35 A et B.
      – Israël a commandé 17 F-35 additionnels.
      – La Belgique n’étant pas partenaire et ayant fait une compétition, sa commande n’était pas comptabilisée comme « objectif de production » avant sa commande. Donc ça fait 34 !
      – Les Pays-Bas se rendent compte que leur commande de F-35 est trop faible pour leurs besoins, ou alors trop faible pour conserver un intérêt stratégique. La pression de l’OTAN y est aussi pour bcp. Il est probable que ce chiffre soit de 15 de plus.
      – L’Australie (et cela est plus hypothétique) pourrait commander des F35-B pour son porte-hélicoptère basé sur le porte-avion espagnol. Il semblerait que le nombre pourrait monter de 72 à 100.
      – Singapour a commandé 4 F-35 et pourrait en commander plus, un chiffre de 100 aurait été évoqué comme potentiel.
      – La Corée du Sud en a commandé 40. Un processus pour 20 F-35 additionnels est en cours. Et il se pourrait que la Corée du Sud fasse comme le Japon et transforme son porte-hélicoptère en porte-avion (Classe Dokdo)

      Et dans les clients potentiels actuels, les pays en cours de sélection du remplaçant à leur flotte actuelle, il y a:
      – la Suisse, probablement 0 chance
      – la Finlande, difficile à dire… La relation est complexe, elle ne fait pas comme ses voisins nordiques. Et la Finlande essaie de conserver une bonne relation avec la Russie. Possible que le F-35 ne soit pas le meilleur appareil pour cela dans la mesure où c’est un avion d’attaque.
      Et pour les besoins finlandais, l’Eurofighter, le Gripen, le Rafale ou le Super Hornets semblent plus cohérents. La Finlande est dans un cas similaire à la Suisse. Pas dans l’OTAN, et volonté de défendre son espace aérien, et aucunement d’aller en mission de guerre à l’autre bout du monde.
      – Dans un futur lointain, la Grèce devrait en acquérir.
      – La Pologne va en commander, la question c’est combien… A priori 32 F-35, mais possible que des F-16 d’occasions soient achetés.
      – La Roumanie serait intéressée par le F-35 pour après 2020.
      – L’Arabie Saoudite et les EAU espèrent que les USA acceptent d’exporter des F-35.
      – L’Espagne pourrait commander des F-35 B en remplacement des Harrier, d’autant plus que leur porte-avion est très récent. Il serait étonnant qu’il ne soit plus utilisé comme porte-avion.

      Bref, tout ça pour dire que 100 en moins maintenant, ce n’est pas grand chose. On parle de moins de 5% du volume commandé pour le F-35 A.

  2. Jupiter dit :

    « Quant aux F-35 […] le président turc […] « Les Américains n’ont pas d’autre choix que de les livrer », a-t-il assuré. »
    Ouais, je parierais pas trop fort la dessus. La dinde commence à pas trop mal fonctionné et il n’y a aucun doute que LockMart trouveras des acheteurs pour ces avions déjà construits.
    Et puis, il ne fait aucun doute que LockMart a déjà dans ses cartons des solutions pour remplacer la Turquie dans la fabrications de ces pièces. Je penses même qu’ils ont un plan de remplacement depuis la signature de l’accord de coopération du F-35…

    • Fred dit :

      D’autant plus que le Congrès est lui aussi en pointe contre la livraison des F35 vs. S400 …

    • John dit :

      Il est pas bête non plus… Enfin, oui, il l’est. Mais il sait très bien que ce ne sont que des mots. Il tient tête aux USA pour ne pas perdre la face devant son peuple. Il n’y croit pas quand il dit cela.

  3. Thaurac dit :

    Avec Trump Erdogan s’avance un peu trop vite sur la livraison et il risque de se prendre un sacré embargo sur la figure, déjà que sa monnaie au change ne vaut plus tripette!
    Je me répète, la sortir de l’otan, militariser avec usa les iles grecques face à la turquie ( car ça pend au nez qu’ils vont les prendre façon spratleys) et chapelets de moyens ASM dans le détroit ..

    • jyb dit :

      @thaurac
      je crois que grecs et turcs se rencontrent en ce moment même pour aplanir leurs divergences.

    • Anonymous dit :

      Il faudra vous le répéter combien de fois que c’est pas possible ? Les iles grecques les plus proches sont rocheuses montagneuses et toutes minuscules et puis quand bien même on mettrait une mini base la base ultra chère ensuite ? Cela ne va pas pour autant garantir l’accès aux américains en mer noire, en cas de potentiel guerre ces iles seront rasées. La vérité c’est que les Usa ont besoin de la Turquie car elle est aux frontières terrestres russes, peut bloquer sa marine avec les Dardanelles, chose que personne d’autre ne peut faire et est un espèce de porte avions terrestre pour les américains au moyen Orient, si ils le pouvaient les américains auraient quitter la Turquie depuis longtemps…

      • Stoltenberg dit :

        AnonyRUS :
        « les Usa ont besoin de la Turquie car elle est aux frontières terrestres russes »
        .
        Prenez un atlas géographique et éduquez-vous un minimum. Et puis dites-moi où se trouve cette frontière terrestre russo-turque. Et si vous vouliez dire qu’elle se trouve pas loin de la Russie, je pense que de ce point de vue les pays de l’est (y compris la Roumanie, voire l’Ukraine), du nord et les pays baltes semblent être en meilleure position pour menacer la Russie d’effectuer des frappes en profondeur pour neutraliser les points cruciaux (routes, ponts, carrefours, entrepôts, centres de commandement, aéroports, centres d’approvisionnement, infrastructures électriques etc.) si celle-ci attaque l’OTAN.
        .
        Et bien sûr que si, il sera possible de fortifier et armer certaines îles grecques tout comme les Anglais étaient capables de fortifier Gibraltar.

    • badaboum dit :

      Surtout lorsqu’ils vérouilleront le détroit et la mer Egée avec leur s-400…

  4. Jacques999 dit :

    Le divorce semble consommé entre l’OTAN et la turquie.Ce qui est inquiétant est le fait que l’Europe est prisonnière de l’agressivité us avec des partenaires commerciaux de longue date, mettant en péril nos échanges, nous rendant encore plu s dépendant des USA. Compliqué alors d ‘investir.

    • John dit :

      La France est prisonnière de ses basculements politiques à l’interne.
      Par contre, la « chance » qu’a la France et ses partenaires, c’est que sur la scène internationale, il n’y a pas de grandes variations d’un président à l’autre, et pareil en termes de défense et d’interventions.
      Quand on parle des USA, c’est le monde entier qui est impacté par les diverses idées et conceptions du rôle des USA. Trump qui annonçait ne pas vouloir intervenir est soit manipulé par Bolton. Ou alors il se rend compte de l’opportunité économique pour lui, le temps d’acheter des parts dans les sociétés de la défense.
      Et il y a l’autre possibilité, c’est électoral. Les Républicains sont partants depuis longtemps pour s’attaquer à l’Iran. Israël a malgré tout de l’influence aux USA, encore plus sous Trump je pense. Et il y a une opportunité électoraliste. L’électorat juif, l’électorat républicain avec les opportunités économiques avec l’Iran et la démocratisation de ce pays… Bref, Trump en profiterait. Surtout quand il dira durant sa campagne qu’il prendra le pétrole iranien pour rembourser la guerre. Il ne pourra pas le faire, mais rien ne semble l’empêcher de passer son temps à mentir.

  5. Stoltenberg dit :

    Ces mégalomanes schizophrènes sont tellement naïfs. Ils pensent vraiment que les Russes vont confier la production de ce système (ou de ses composants) à un pays de tiers monde dont la culture technique et scientifique sont faibles et qui, en plus, n’est pas un allié sûr (après avoir trahi l’OTAN, les Ottomans ne seront plus perçus comme étant des alliés sûrs). Mis à part la production des « monkey models », à mon avis c’est impossible. Il suffit de regarder ce qui s’est passé avec le PAK FA. Il ne fallait pas refuser la main tendue de l’OTAN.

    • dakia dit :

      la turquie un pays du tiers monde avec une culture scientifique et technique faible??
      renseignez vous

      • Stoltenberg dit :

        Et sinon, c’est quoi l’invention ou la création qui fait votre fierté depuis ces derniers… 300 ans ? Bon allez, surprenez-moi, impressionnez-moi, je suis prêt à changer d’avis 🙂 . En ce qui concerne le tiers monde, là également, cela se discute. On peut parler du système politique, inflation, PIB par habitant….

        • Sanayist dit :

          Voilà ce qui vous attend bientôt :
          https://turkishmilitaryfr.wordpress.com/2019/04/20/programmes-militaires-turcs/

          Votre ignorance n’a d’égale que votre haine. Attention, trop de haine rend malade, du cerveau surtout.

          • Stoltenberg dit :

            Trop de haine rend malade du cerveau… Je crois que vous pouvez en témoigner. À force de hair « l’alliance terroriste kémaliste-laïc-gülleniste-pkk(hdp)-pro-occident » vous et votre cher président avez perdu tout contact avec la réalité.

        • John dit :

          Pas besoin d’être aussi condescendant !
          On ne peut pas considérer la Turquie comme étant aussi développé que l’Europe occidentale. Mais par contre, dire que la Turquie c’est le tiers monde, c’est ridicule…
          Concernant l’Histoire ottomane, on voit que vous n’y connaissez pas grand chose. Comme vous devez le savoir, il y a des découvertes qui ont été faites en parallèle. La communication étant bien moins rapide par le passé, certaines inventions ont des origines plus diverses qu’on ne le pense.
          Si on s’intéresse à la science et la technique, il y a beaucoup de choses venant de Turquie, des Ottomans:
          – Al Jazari par exemple (1136-1206) est un astronome, inventeur et « ingénieur ». Il a écrit « ivre de la connaissance des mécanismes ingénieux ». Il est considéré comme le père de la robotique.
          – Hezarfen Ahmet Celebi (1609-1640) serait l’un des premiers hommes à réussir un vol. Il a confectionné ses ailes, et il a traversé le Bosphore en planant (différence d’altitude entre le point de départ et l’atterrissage, 85 m, plus de 3 km parcourus)
          – Al Biruni (turque ou persan, 973-1050), scientifique dans les mathématique, l’astronomie, la géographie, la géodésie. Il a eu l’intuition de l’attraction de tous les objets vers le centre de la Terre, il est donc parmi les scientifiques mentionnant la gravité avant que Newton ne la formalise scientifiquement.
          Il a amélioré les estimations concernant la circonférence de la Terre, il a amélioré les estimations de Ptolémée concernant la distance Terre-Soleil. Il a réussi à démontrer la rotation de la Terre sur elle-même. Ses observations en matière d’astronomie l’ont amené à parler de la voie lactée qu’il pensait être composé d’un nombre très important d’étoiles, une forme de nébuleuse.
          Il a écrit beaucoup de livres, dont certains sont des « tables astronomiques ». Il y décrit l’accélération des planètes autour du soleil. Il y décrit aussi les éclipses et tout ce qui est cité plus haut. Contrairement à Ptolémée, Biruni a travaillé de manière très scientifique. C’est-à-dire en mettant en avant ses méthodes de calcul et d’évaluation, et en affichant ses résultats, sans pour autant penser détenir la vérité. La Science, c’est aussi cela, avoir une théorie, et être prêt à ce qu’une meilleure modélisation remplace la précédente.
          Et en plus de cela, il a inventé des outils utiles à l’astronomie…
          En termes de géologie, il a démontré que le sous-continent indien était un océan par le passé. En ce temps là dominé par les religions, il a affirmé que la Terre avait un âge, mais que celui-ci était trop ancien pour être évalué. Il y a tant de choses à dire à son sujet. Il a écrit le livre le plus avancé sur la minéralogie. Il était aussi philosophe.
          Et parmi les choses les plus impressionnantes, un des premiers à parler de la vitesse de la lumière comme étant constante.
          – Jabir ibn Hayyan (Persan ou Turque, 721-815), chimiste et alchimiste, astronome et astrologue, ingénieur, géographe, philosophe, physicien, et pharmacien et médecin… Il utilise ses travaux pour améliorer la qualité de l’acier et l’empêcher de rouiller.
          Et parmi ses hypothèses « impressionnantes », on peut noter son intuition sur la fission nucléaire, en mettant en avant le pouvoir destructeur de la scission d’un atome !
          – Al-Khwarizmi (latinisé en Algoritmi, 780-850), mathématicien, géographe, astrologue et astronome… Il fait partie des pères de l’algèbre, premier à arriver avec des méthodes de résolution d’équations linéaires et quadratiques. Il a fait des travaux sur la trigonométrie, avec des valeurs très précises des fonctions sinus et cosinus et le premier à estimer précisément la fonction tangente sauf erreur.
          – Plus récemment, on peut parler de behram kurşunoğlu (1922-2003). C’est un physicien très important du 20e siècle. Il est connu pour ces travaux sur la « Théorie du Tout » (Global field theory), mais il a aussi participé à la découverte de 2 types de neutrinos. Il a notamment travaillé avec Dirac, Lars Onsager et Robert Hofstadter. Il a écrit de nombreux livres de physique sur des sujets divers, le plus connu étant « Modern Quantum Theory ».
          – Gazi Yaşargil (né en 1925) a développé des instruments pour pratiquer des micro neurochirurgies pour traiter l’épilepsie et les tumeurs. Nommé « neurochirurgien du siècle ».
          – En terme d’inventions mais pas de nom, on peut parler de la chasse d’eau, d’une pompe à eau, du robinet, de mortier.
          – Sinon, ils peuvent être fiers de leurs prix nobels récents (littérature, 2006, Orhan Pamuk ; chimie, 2015, Aziz Sancar). Ils ont inventé le prédécesseur de la vaccination en inoculant la variole.

          Bref, tout ça pour dire que la condescendance n’apporte rien. Et la science mondiale a pu progresser à l’aide de la communication. On a vu que plus la communication était aisée, et plus la science pouvait avancer vite. Il ne faut pas sous-estimer l’apport peut-être moins nombreux, mais certes existant, d’autres nations.
          Ensuite, n’oublions pas ce qui a fait que l’Europe s’est développée dans les derniers centenaires. La colonisation a permis de s’approprier des richesses. Mais dans les richesses on parle aussi d’inventeurs, ingénieurs, scientifiques…

          Concernant le système politique, bien évidemment qu’il y a beaucoup à redire. Mais ce n’est pas le propre de la Turquie. La France n’est pas autoritaire. Malgré tout, tous les 5 ans, seuls 20-30% voient leur président obtenir le parlement, la présidence et le gouvernement…
          Toutes les réformes sont bloquées par la rue, et au final, la France n’évolue que très peu.

          En terme de politique, on peut parler de la dette qui s’est réduit d’un tiers en moins de 10 and en Turquie.
          Le PIB par habitant n’est pas réellement un facteur pertinent. Celui qui nous intéresse c’est le PIB par habitant en PPA. Le PIB en PPA est très proche de la France.
          Et le PIB par habitant en PPA est de 60% de celui de la France. Soit 26’500 dollars alors que la France est à 43’500. La France est à 60% du PIB en PPA par habitant de la Norvège pour resituer les différences.
          L’industrie de la défense se développe très rapidement !
          Je pense qu’il n’y aura plus de blindés commandés à l’étranger. Ils ont utilisés les transferts de technologie à bon escient. Concernant la Marine, les frégates et sous-marins ont été construits sous licence.

          En termes d’inflation, forcément la crise internationale est problématique. Tout ce qui est importé voit son prix augmenter. Malheureusement, rares sont les pays suffisamment puissants et stables pour conserver une monnaie stable.

          • Stoltenberg dit :

            Ok, j’ai bien dit ces 300 dernières années… Donc vous en avez donné quelques uns, et il doit en avoir beaucoup d’autres que vous n’avez pas évoqués. Malgré tout, pour un pays dont le nombre d’habitants avoisine celui de l’Allemagne. Si on ajoute les diasporas dont beaucoup de membres vivent en Occident comme s’ils étaient à Samsun, Bursa ou Konya, cela fait peut-être même plus… Je crois que vous voyez où je veux en venir… très bien…
            .
            Afin de saisir le sujet de manière plus quantitative, j’ai vérifié les statistiques concernant le nombre de brevets en vigueur (rubrique « Patents in Force » sur le site du WIPO https://www.wipo.int/ipstats/en/statistics/country_profile ). Je pense que ce nombre reflète assez bien l’activité industrielle et technologique dans les pays. Et je compare la Turquie aux pays de taille comparable (et encore…) ou nettement inférieure (au niveau de la population) du premier monde (France, Pays-Bas) et dits du deuxième monde (Pologne, Rep. Tchèque). Tous ces pays ont plus de brevets que la Turquie sauf la Rep. Tchèque qui en a à peu près 2 fois moins avec presque 8 fois moins d’habitants. Au niveau du PIB par habitant, les résultats de ces pays sont également nettement supérieurs à la Turquie. Pour moi, la Turquie est au mieux un faible pays du « deuxième » monde qui occupe la partie basse du classement. J’aurais peut-être pas dû dire tiers monde, effectivement c’est assez compliqué… Si vous croyez que dire cela c’est être condescendant et que c’est un pays du premier monde, libre à vous d’y croire.
            .
            Vous n’allez quand même pas comparer le système politique français à celui de la Turquie. C’est ridicule de prétendre qu’il y a des similitudes. Même si, je le reconnais, le système politique français n’est pas à 100% démocratique (dans le sens où, comme vous l’avez dit, il n’y a qu’une petite partie de la population qui est représentée au sein du gouvernement et au parlement).
            .
            Concernant la dette, vous connaissez mon avis. Effectivement, ils sont peu endettés (en tant qu’état) mais ceci ne fait pas d’eux une puissance.
            .
            PIB en PPA ou pas… chacun prend ce qu’il veut, mais j’ai l’impression que vous avez pris cet indicateur uniquement parce que cela vous arrange. Pour moi c’est une valeur fictive, des dollars fictifs. Si on compare la puissance des nations, on prend le PIB, le PIB par habitant nous indique le degré de leurs performances. Et sinon, je ne sais pas de quelle année datent vos chiffres mais ces derniers temps, avec une inflation qui avoisine les 20 voire 25%, je pense que cet indicateur a pu fortement changer…

          • John dit :

            Ce que vous faites, c’est partir d’un propos pour ensuite le justifier… Pas une très bonne méthodologie en général….
            Le PIB par habitant en PPA est largement au-dessus de pays du tiers monde. Cette valeur donne une idée des moyens individuels au sein de la population.
            Concernant la République Tchèque, il se trouve que son économie est tellement dynamique qu’ils ont atteint le plein emploi, les salaires montent (les prix aussi certes), mais le niveau de vie moyen est aujourd’hui meilleur qu’en France…
            Et si vous comparez la France aux pays où l’on vit le mieux, la France est loin d’être dans le top 10…

            Le tiers monde c’est la Somalie, l’Afghanistan, l’Érythrée… Ca n’a pas le moindre sens de mettre la Turquie dans cette catégorie.

            Oui, je les compare, ça ne signifie pas pour autant que je considère la France comme étant autoritaire.
            Pour moi qui viens d’une démocratie, le système français ne l’est pas vraiment dans la mesure où moins de 30% ont un impact sur la politique nationale.
            Mon point ici est de dire que vis-à-vis de la condescendance, il vaut mieux éviter, chaque pays a ses merdes à gerer, et est imparfait. La France en fait partie…
            Et vu la situation interne, je pense que la France n’est pas la mieux placée en ce moment pour faire la leçon. Que la France soit un grand pays, c’est une évidence. Mais la condescendance envers les autres n’apporte jamais rien, ça met les personnes / nations dos-à-dos. Et ça n’aide en rien à les développer…

            Le PIB en PPA est le seul PIB qui permet de comparer le niveau de vie d’un pays à l’autre et ce PIB enlève la partie variable de la valeur de la production due à la monnaie… Donc non, ce n’est pas ce qui m’arrange, c’est la seule valeur que j’utilise quand je parle de comparaison internationale de PIB.
            Sauf que certains grands pays évitent ce chiffre pour montrer leur supériorité.
            Le PIB en PPA permet par exemple à montrer que le PIB français n’est pas tant inférieur à la Norvège que les chiffres bruts ne le démontrent. Mais comme tout coùte cher et les salaires sont élevés, un Français avec un salaire français en Norvège souffre. Alors qu’un Suisse, pas tant que ça.
            Bref, si vous avez fait de la macroéconomie, c’est la seule valeur brute réellement comparable

          • Sanayist dit :

            Première fois que je vois un commentaire aussi objectif. Un grand merci Mr. John pour votre précieuse argumentation. D’habtitude je ne réponds pas à ce genre de troll ignorant mais vous avez pris la peine de faire une réponse détaillée. Un grand merci et gageons que cela servira de leçon à ce troll arrogant !

            Effectivement, la science n’est pas originaire d’une seule nation, elle appartient à l’ensemble de l’humanité, si les savants musulmans n’avaient pas developpé la science, les savants occidentaux n’auraient pas pu l’utiliser pour la développer, et ainsi de suite. La science est un patrimoine commun et chaque nation y contribue.

            Concernant l’industrie de défense turque, je vous invite à venir vous actualiser 1 fois par mois dans mon blog : https://turkishmilitaryfr.wordpress.com/2019/04/20/programmes-militaires-turcs/

            Mes salutations.

          • Stoltenberg dit :

            John :
            Non, je pars d’un constat et je présente des arguments qui le prouvent pour ceux qui ne sont pas d’accord. Ces arguments sont en général chiffrés et justifiés. Je n’utilise pas d’indicateurs fictifs dont l’interpretation et la signification dans le cadre de cette discussion peut faire objet d’une polémique et qui ont pu fortement varier à votre désavantage ces derniers temps. Vous avez le droit de penser que la Turquie est un pays riche, moyen ou pauvre, c’est votre problème. Et je n’insiste pas spécialement dessus car chacun peut se forger un avis personnel en prenant les « indicateurs » qu’il veut, la preuve… J’ai proposé comme compromis de la mettre dans la partie basse des pays du deuxième monde mais vous vous êtes contenté de dire que ma méthodologie est mauvaise… Soit…
            .
            Si je resume vos arguments :
            1. Une liste des scientifiques et inventeurs turcs qui tous sauf 3 ou 4 se situent hors la période que j’ai désignée c’est-à-dire environ [t0-300ans,t0] où t0 c’est aujourd’hui.
            2. « La condescendance n’apporte rien ».
            3. Les Français n’ont aucun droit de juger le regime Erdogan donc on n’évoque pas ce sujet.
            4. La dette publique de la Turquie est basse (bon argument).
            5. Le PIB en PPA « dit » que la Turquie est un pays beaucoup plus riche que l’on pense et que la France est beaucoup plus pauvre que l’on pense (bye bye le G7).
            6. En effet, l’inflation en Turquie est « problématique » (joli euphémisme pour parler de l’inflation qui va jusqu’à 25 % ) mais elle est due aux facteurs extérieurs et, de toute façon, « rares sont les pays suffisamment puissants et stables pour conserver une monnaie stable » donc on s’en fout.
            .
            En ce qui concerne le système politique français, je suis d’accord avec vous qu’il a des défauts importants.
            .
            Bon, sur ce, je vous laisse. Je vais limoger quelques ministres et 70 % des officiers de l’armée. Et puis je vais chercher quelques membres de l’alliance terroriste kémaliste-laïc-gülleniste-pkk(hdp)-pro-occident ou journalistes anti-gouvernement pour les condamner à la prison. Et je vais finir ma journée en signant un contrat avec V. Poutine pour qu’l nous fournisse ses merveilleux systèmes. Comme tout bon Français qui vit dans un régime quasi-autoritaire bien sûr…

    • Yankev dit :

      Et, que s’est-il passé avec le PAK-FA?

      • Stoltenberg dit :

        Impossibilité de créer un programme bilatéral avec la Russie + doutes sur les capacités réelles de ses systèmes.

      • sonata dit :

        Pour faire simple : la Russie a voulu partager les coûts de recherche et développement avec l’Inde dans le cadre du programme FGFA. L’Inde s’en est retirée il y a un an déjà vu les performances jugées médiocres de l’appareil, laissant les Russes avec des problèmes de financement du programme tels que finalement seuls 12-15 exemplaires ont été commandés. La communication russe habituelle va quant à elle jusqu’à prétendre qu’elle n’en a pas besoin étant donnée l’incroyable supériorité des appareils actuellement en dotation dans les VVS.
        À noter que la même argumentation est mise en avant pour justifier le quasi gel du programme Armata.

    • Fred dit :

      @ Stoltenberg
      « pays de tiers monde »: pas exagérer quand même …
      L’insulte ne fait non seulement pas avancer le débat, mais en plus elle le fausse.

      « la main tendue de l’OTAN » … C’est une formule assez étrange, vu que la Turquie fait partie de l’OTAN.

      • Stoltenberg dit :

        Ce n’est pas une insulte mais un constat. Un pays instable, dirigé par un homme malade et assoiffé de pouvoir qui n’hésite pas à refaire des élections si le résultat ne lui plaît pas. Pays qui condamne des journalistes à partir du moment où ils osent critiquer le dirigeant et qui menace l’Europe d’envoyer des millions de migrants musulmans si celle-ci ne paye pas la rançon. Inflation exorbitante (autour de 20, voire 25 % ), PIB par habitant inférieur de presque 100 % par rapport à son voisin Grec qui a fait faillite il y a tout justz 10 ans… Pas très glorieux tout cela… C’est le cocktail « République bananière »…

        • Sanayist dit :

          Vous êtes complètement à côté de la plaque. Il y’a eu une triche massive lors des dernières éléctions, l’alliance terroriste kémaliste-laïc-gülleniste-pkk(hdp)-pro-occident ont massivement triché. Normalement il n’y avait pas de re-éléction, l’AKP a proposé le recompte totale des votes à Istambul mais l’alliance terroriste (« l’opposition ») a refusé. Pourquoi refuser si on a pas volé ? Vous osez comparer la pauvre grece en état de décomposition avancée à la Turquie, un retour à la réalité est souhaitable pour votre bien être mental. https://www.parismatch.com/Actu/Economie/Economie-devastee-population-en-baisse-ce-que-la-crise-a-coute-a-la-Grece-1569514

          Ne venez pas nous bassiner avec vos discours de liberté journalistique alors que les journalistes qui ont revelé la livraisons d’armes française aux ordures saoudiens commettant un génocide au yémen risquent des poursuites et la prison https://www.wsws.org/fr/articles/2019/04/27/disc-a27.html

          Concernant les migrants, l’europe n’a même pas payé 6 milliards d’€ pour aider la Turquie à les garder, soit vous payez ou soit vous vous occupez des migrants. Imaginez un instant ce qui attend l’europe si des millions de migrants sont relachés.

          • Stoltenberg dit :

            Erdogan a perdu contre une alliance « terroriste » mais celle-ci a « triché » donc il faut « recompter » les votes ou refaire les « élections ». Soit.
            .
            Concernant la Grèce. Je ne sais pas si on vous apprend à compter là bas en Turquie mais parmi les mathématiciens il est en général admis que 10500<18600… En l'occurence 10500 c'est le PIB par habitant de la Turquie et 18600 c'est celui de la Grèce ce qui rend les Grecs bien (presque 2 fois) supérieurs à vous. D'autant plus que la Grèce était un état en "décomposition avancée" il n'y a pas si longtemps….
            .
            Concernant les migrants et les crédits de pré adhésion à l'UE, la Turquie est en train de mendier… Et les gentils Européens leur donnent des miliards car c'est un pays pauvre du tiers monde. Et ben les Européens commencent à en avoir marre d'être gentils avec vous… Les Américains également. Tiens ça tombe bien…

        • Fred dit :

          @ Stoltenberg
          D’accord avec ton constat, mais cela ne constitue absolument pas des critères pour la qualifier de « pays de tiers monde »

          Il faut appeler un chat : un chat.

          • Stoltenberg dit :

            Cela dépend, en effet de comment vous définissez les critères. Et même si aujourd’hui il peut y avoir une discussion sur si la Turquie est un pays de tiers monde ou pas, je crois que tout le monde (sauf eux-mêmes bien entendu) s’accordera sur le fait qu’ils sont en passe d’en devenir un.

      • Anonymous dit :

        Ouais surtout que c’est plutôt l’inverse, la Turquie c’est pas un petit pays de l’Est qui a besoin des américains pour survivre, elle peut se défendre toute seule, sa présence au sein de l’OTAN du fait de sa position géographique l’a met au premier rang en termes d’importance au sein de l’alliance.

        • Stoltenberg dit :

          AnonyRUS : Se défendre contre qui ? Quel pays pourrait la menacer ? En l’occurrence c’est plutôt la Turquie qui menace et qui tente d’élargir sa zone d’influence donc réfléchissez un peu avant de nous illuminer de vos merveilleuses réflexions niveau intellectuel école primaire ou lecteur de Spoutnik (ce qui est équivalent). Elle n’est plus au premier rang, c’est un ballon gonflé de l’air. On a bien vu leurs performances sur le champ de bataille quand leur armée nationale a subi d’énormes pertes contre les rebelles kurdes… Bref, j’espère qu’ils seront virés de l’OTAN assez rapidement. Il va falloir militariser les îles qui appartiennent à la Grèce et peut-être sécuriser le Chypre, tout cela se fait…

        • John dit :

          En effet. Que ce soit vis-à-vis de la Russie ou/et du Moyen Orient d’ailleurs.

    • Euclide dit :

      @ Stoltenberg
      Pour votre gouverne, il y a eu 12 guerres russo-turque au cours de l’Histoire.
      La 1 ère a eu lieu entre 1568/1530
      Et la dernière pendant le 1er conflit mondial.
      Il ne faut pas sous estimer Poutine dans ce jeu d’échec contre l’OTAN en livrant des S-400 à la Turquie.

      • Stoltenberg dit :

        Quel est le sens de votre commentaire ? Vous voulez me contredire ou c’est juste un recueil de pensées qui n’ont strictement aucun lien de cause à effet ?
        .
        Les guerres russo-turques prouvent justement que les intérêts des 2 pays sont tellement divergents qu’un alliance durable est difficilement envisageable voire impossible. Crimée, Balkans, Caucase, Moyen Orient… ces pays ont des intérêts mutuellement exclusifs partout.
        .
        Oui je sais qu’il ne faut pas sous-estimer V. Poutine, merci pour cette info du jour. Il a su bien exploiter le moment opportun pour isoler la Turquie. Bien joué pour lui et bien « joué » pour nous car on s’est enfin débarrassé de ces Turcs.

      • themistocles dit :

        Et pour le premier conflit mondial, ses prolongations indirectes dans le Caucase durant la guerre civile russe jusqu`en 1924

    • Jean (le 1er) dit :

      « un pays de tiers monde dont la culture technique et scientifique sont faibles », faut quand même pas pousser, le scientifiques et ingénieurs turcs ne sont pas des manches. Même s’ils ont profiter du soutient technique d’entreprises étrangères et ont fait du rétro-engineering leur industrie de l’armement réalise des productions intéressantes

      • Stoltenberg dit :

        Vous dites vous-même qu’ils ont profité et profitent du soutien étranger et fait du retro-engineering… C’est un pays dont le nombre d’habitants avoisine celui de l’Allemagne (donc supérieur à la France). Mais au niveau de la richesse et des technologies, ce sont 2 mondes différents. Au niveau technologique ils sont plus proche de leurs voisins syriens que de l’Europe.

    • Sanayist dit :

      Vous êtes dérangé, à votre place je consulterais. Concernant vos allégations de tiers monde, je vous invite à lire et relire si nécessaire mon article sur les systèmes d’armement turcs. Peut être reviendrez-vous à la raison.
      https://turkishmilitaryfr.wordpress.com/2019/04/20/programmes-militaires-turcs/

      • Stoltenberg dit :

        Revenir à la raison…. Hmm… Je crois que ce sont plutôt ceux dont le pays est en passe de partager le sort des Vénézuéliens ou autres Cubains qui devraient revenir à la raison.

    • badaboum dit :

      Les turques sont loin d’être à la ramassent et rattrapent leur retard technologique tantôt en avec de l’occidental, tantôt en partenariat avec les chinois… Maintenant avec les russes. Il suffit de faire quelques salons d’armement pour s’en rendre compte. Ils investissent également dans les technologies de pointes tel que le laser, etc…

  6. B21raider dit :

    vivement qu’il se fasse livrer ses S-400 pour voir que les ultimatums ne sont pas une farce……

  7. YM dit :

    Je pense que les Russes seraient surtout contents de refourguer du S57 / pak fa après le retrait des indiens.
    Ce qui sera sûrement le cas si le F-35 n’est pas livré, vu que les turques chercheront à sauver la face pour dire « regardez on a quand même un avion de 5ème génération et il est encore mieux que le F-35 ! »

    • Sanayist dit :

      La Turquie n’achetera jamais le Su57. Il faudrait changer totalement la chaîne logistique basée sur le style OTAN en version russe. C’est un cauchemar logisitique et financier. Certains pays comme le régime égyptiens sissi achètent plein de système différents russe américain français, devoir gérer la logistique pour des avions originaires de 3 pays différents est la pire chose qui puisse arriver pour une armée de l’air.
      Quand à la bouse F-35, il faudrait remercier les américains de débarasser la Turquie de ce gouffre financier.

      • MrJeans dit :

        Tiens d’ailleurs pourquoi Al Sissi n’achète pas du matos turque? Entre dictateur normalement sa ne pose aucun problème!

        • Vinz dit :

          La Turquie et l’Egypte ont une politique étrangère qui les opposent assez souvent : Qatar, Libye, Soudan, même Syrie dans une certaine mesure. Et la Turquie d’Erdogan est proche des Frères Musulmans, c’est redhibitoire.

        • Sanayist dit :

          Le régime tyrannique du dictateur sissi est un caniche américain. Le régime sissi est utilisé par ceux qui le tiennent en laisse (américains, etc) pour s’opposer à la Turquie. Le régime sissi consacre des milliards de $ pour acheter du matériel militaire occidentale alors que son pays traverser une grave crise économique, il veut s’armer pour contrer l’influence de la Turquie. C’est pareil pour le régime saoudien et le régime émiratis. Le bloc sissi-saoud-émiratis mène une guerre contre les intérêts de la Turquie dans le monde, ils ont essayé de prendre Tripoli avec leur criminel de guerre haftar mais cela c’est soldé par un débâcle, ils ont essayé de faire un coup d’état anti-turc au soudan mais cela c’est également soldé par un échec. Ils arment les terroristes shehab en Somalie contre les intérêts de la Turquie pour des résultats insignifiants. Ce sont les pires pourritures de l’humanité. Tôt ou tard ces ordures seront éliminées.

          • B21raider dit :

            hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh, vous me faites rire, les interets de la turquie au soudan, serieux, vous fumez quoi le soir ?

  8. Raymond75 dit :

    La Turquie actuelle est le pays du ‘en même temps’ : partenaire pour la production du F35 et en même temps partenaire pour la production du S500. Conclusion : la Turquie aura l’un ou l’autre, voire ni l’un ni l’autre, mais pas l’un et en même temps l’autre.

    Et Poutine continue d’affaiblir l’OTAN qui se colle à ses frontières, mais qui refuserait que la Russie se colle aux frontières US. Bref, l’habituelle agitation infantile des ‘grands’. Etre dirigé par des enfants est inquiétant.

    • Eurafale dit :

      Elle est déjà collée aux frontières US : le Détroit de Béring, par exemple.

  9. Fred dit :

    « Et cela vaudrait aussi bien pour les avions turcs que pour ceux de l’Otan mis en oeuvre depuis la base aérienne d’Incirlik » : cela signifie que les américains se verront obligés d’abandonner la base d’Incirlik en juillet, s’ils veulent protéger leurs données ?

    Il y a quelque mois encore, les Turcs affirmaient vouloir collaborer à une version du SAMPT adaptée pour eux (ce qui m’a toujours laissé dubitatif, relativement à l’achat de S400). Quelqu’un a-t’il des nouvelles à ce sujet ?

  10. Yankev dit :

    Donc les turcs menacent d’acheter le S-500.
    Pourquoi pas. Le problème pour Erdogan, c’est qu’il est bien le seul à en parler, car de leur côté, les russes ont étés explicite dès le début: c’est non!

    Voici une traduction d’un article, datant de juin 2018, époque où Erdogan est devenu publiquement insistant quant au S-500 Prométhée, et publié sur interfax-avn. Article très pertinent, car décrivant les raisons pour lesquelles cette vente ne peut aboutir:

    Les experts ont exclus la possibilité d’une production conjointe de S-500 avec la Turquie.
    14.06.2018 13:18:10
    Moscou. Le 14 juin. INTERFAX-AVN – La Russie ne va pas produire une nouvelle génération de S-500 Prométhée système de défense aérienne avec la Turquie, un expert militaire, l’académicien Alexeï Arbatov, a déclaré à Interfax-AVN jeudi.
    « C’est absolument impossible par essence « , a déclaré A. Arbatov en commentant la déclaration du président turc Recep Tayyip Erdoğan qu’il a proposé à Moscou d’organiser la production conjointe du S-500.
    « La Turquie est un pays de l’OTAN. Tout ce que nous pouvons transmettre à la Turquie en termes de production sera immédiatement connu de tous les autres pays de l’OTAN, aucun secret ne subsistera », a déclaré M. Arbatov, qui dirige le Centre pour la sécurité internationale de l’Institut d’économie mondiale et des relations internationales de l’Académie russe des sciences.
    L’agence de presse anatolienne a rapporté jeudi que le président turc a offert à la Russie de produire conjointement le C-500.
    « Le côté de Erdoğan, c’est le populisme et les manœuvres diplomatiques « , a dit M. Arbatov.
    Selon lui, la Turquie a récemment déclaré qu’elle ne reconnaîtrait jamais la Crimée comme faisant partie de la Russie. « Et maintenant, il est aussi facile de faire une volte-face de l’autre côté « , a dit M. Arbatov.
    « Le S-500 est un système stratégique capable d’intercepter des missiles à moyenne portée. C’est une question de vie ou de mort pour la défense de la Russie. Nous sommes entourés d’États dotés de missiles nucléaires et conventionnels à moyenne portée. Pour protéger notre territoire, nous avons besoin de S-500 comme moyens aériens « , a déclaré le porte-parole d’Interfax-AVN.
    « D’après ce que j’ai compris, nous allons produire et déployer le S-500 dans tout le pays pour protéger tous les centres administratifs et industriels et les installations économiques, énergétiques et militaires les plus importantes « , a déclaré M. Arbatov.
    « Organiser une production conjointe avec la Turquie signifie détruire ce système. Et nous devrons repartir de zéro et faire quelque chose de nouveau avec des coûts exorbitants », a-t-il dit.
    Actuellement, les forces armées russes reçoivent le système de défense aérienne à longue portée S-400 Triumph (conçu et fabriqué par Almaz-Antey).
    La Russie a un contrat avec la Turquie pour fournir quatre divisions S-400. Le 24 mai, Dmitri Chougaev, chef du Service fédéral russe de coopération technique, a déclaré à Interfax que les premières livraisons de S-400 Ankara étaient prévues en 2019.
    Le 25 mai, la chaîne de télévision américaine CNBC, citant des sources qui ont reçu des données du renseignement américain, a déclaré que la Russie avait effectué des essais du S-500.
    Selon le canal, le système S-500 a atteint avec succès la cible à une distance record – plus de 480 km. Selon les estimations américaines, cela représente plus de 80 km de plus que la portée de tous les tests antérieurs connus, selon une source de CNBC.
    « La Russie affirme que son système de missiles au sol est capable d’intercepter des missiles hypersoniques, des drones et des avions, y compris des avions invisibles comme le F-22 et le F-35 « , a déclaré la chaîne.
    Pendant ce temps, la Russie n’a pas reconnu que le système S-500 est conçu et testé.
    Comme l’a rapporté « Interfax », Mai 15, lors de la réunion à Sotchi sur la construction militaire, le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine Vladimir mis une tâche pour le complexe de l’industrie de défense pour accélérer la production en série du S-500. Selon lui, le S-500 pourra « travailler à haute altitude, y compris près de l’espace ».
    En octobre dernier, le général de corps d’armée Viktor Gumenny, commandant du Département de la défense aérienne et de la défense aérienne et chef adjoint des Forces aériennes et spatiales de la Fédération de Russie, a déclaré à Interfax que le nouveau système S-500 Prometheus rejoindrait les troupes « plus près de 2020.
    Le S-500 est considéré comme une nouvelle génération de systèmes de défense aérienne « sol-air », un système universel d’interception longue portée et haute altitude avec un potentiel de défense antimissile accru.
    Le S-500 deviendra la base d’un système national unifié de défense aérienne et antimissile, en cours de création en Russie, a déclaré le major-général Andrei Cheburin, commandant de la première unité de défense aérienne et de défense antimissile des forces aériennes et spatiales, dans une interview accordée au journal du ministère russe de la Défense, Krasnaya Zvezda.
    Le S-500 permettra d’effectuer des missions dans l’espace proche, selon le télégramme de félicitations du Premier ministre Dmitri Medvedev à l’occasion du 15ème anniversaire de la société Almaz-Antey.
    « Des développements aussi prometteurs que les SAMZ S-500 Prometheus de cinquième génération nous permettront de résoudre des tâches stratégiques non seulement dans l’espace aérien russe, mais aussi dans l’espace proche, de protéger de manière fiable nos intérêts nationaux, de protéger la vie pacifique des gens », peut-on lire dans ce télégramme.

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator
    Source originelle: https://www.militarynews.ru/story.asp?rid=1&nid=483979&lang=RU

    • Fred dit :

      @ Yankev
      L’avenir d’Erdogan et de son parti semblent plutôt mal assurés, du moins très incertains : on peut comprendre l’hésitation des Russes à livrer potentiellement un tel système à l’analyse de l’Otan !
      [Rq. je n’ai pas d’avis sur les infos que tu donne]

  11. Gracchus dit :

    Sur un sujet connexe, quelques journaux anglophones ont mentionné un partenariat entre la France et Chypre dans le but, à peine dissimulé, de protéger les droits de ce pays sur sa ZEE. Il y aurait eu signature d’un accord pour l’utilisation d’une base permanente.
    Des personnes mieux informées auraient-elles des compléments sur le sujet ?
    Si cela est confirmé il s’agirait à mon sens d’une très judicieuse décision : défendre notre allié plus ou moins lâché par les anglais contre une dictature émergente et s’assurer au passage une place dans le système égypto-israélo-grec de défense et d’exploitation des gisements.

  12. lxm dit :

    Cela fait bien 10 ans que je parle du problème turc qui est d’osciller entre ouest et est et n’est fiable pour personne, en plus d’une velléité néo-ottomane impériale et islamique qui la fait régresser en rationalité mais augmente sa pression démographique et ses besoins d’expansion qui après la syrie se trouvent tournés de + en + vers la grèce et chypre donc l’ouest, l’otan, ainsi qu’un lobbyisme forcené contre israël et les pays européens dont nous, vous le sentez le clash, c’est un gars comme XI il veut être dirigeant à vie donc tout ce qu’ils dit est à prendre pour argent comptant, il cherche à s’armer à grossir et des occasions. Mais là en ce moment un peu plus au nord, le problème ukrainien n’est toujours pas résolu, le nouveau président( un ancien comique) vient de virer quasiment tout le monde sans avoir sous la main d’équipe remplaçante et parle de tout nettoyer niveau corruption, se mettant à dos les durs du régime précédents ainsi que de couper la tête de la défense du pays, mince, y’a un gros danger là, de quoi attirer n’importe quel prédateur expansionniste. La russie demande auj un vote de l’ONU, et paf l’ouest la rembarre, faut continuer de discuter en haut sinon ça va discuter en bas avec des balles. En mer de chine ricains et chinois continuent de se jouer au chat et là la souris, sans compter ce qui se passe dans le golfe. Mais pourquoi donc n’y a t-il pas de dirigeant pour désamorcer toutes ces situations de crise à potentiel mondial ?

    • Fred dit :

      @ lxm
      Erdogan et son parti avaient de très bon rapports avec Israël, jusqu’à ce que l’armée de ce pays assassine plusieurs membres d’une ONG turque sur un bateau se rendant à Gaza.
      L’AKP/Erdogan sont pro- israéliens ; mais ont du tenir compte de leur opinion publique, révoltée par cette affaire.

  13. Molloy dit :

    Donc, pour résumer, nous avons un pays de l’OTAN qui souhaite participer à la production de la dernière version de missile sol-air russse, pouvant potentiellement être utilisé contre des avions de cette même OTAN.

    A vous de choisir : Poutine est un foutu génie ou nos politiciens et/ou états-major sont des demeurés;

  14. Jean (le 1er) dit :

    Evidemment, l’offre de S-400 et maintenant de SU57 a comme but principal d’exacerber les tensions entre la Turquie et les USA. Le but à moyen – long terme serait de provoquer une sortie de la Turquie de l’OTAN et la voir devenir un allié de la Russie.

    Quant aux déclarations du vice-président turc, elles sont cocasses sachant que depuis quelques mois Erdogan et ses ministres menaces à tout va et, avec leur théorie du complot, sont en train de laver le cerveau du peuple turc. Il suffit de voir les interventions de quelques turcs sur ce blog pour s’en rendre compte.

  15. Reality Checks dit :

    Une livraison de S400 à la Turquie, c’est aussi une livraison à l’OTAN.
    Comment les russes proposent ils de maintenir la sécurité opérationnelle de la base installée de tels systèmes s’il sont en service dans un pays de l’OTAN?
    Ah la Grèce, me direz vous, possède des S300, mais alors pourquoi s’opposer à l’acquisition turque?
    .
    Nonobstant ceci, je suis de ceux qui pensent que les USA finiront par livrer les F35 aux Turcs, S-400 ou pas, pour leurs propres raisons:
    .
    D’une part les yanks auraient tout à perdre et rien à gagner à jeter la Turquie totalement dans les bras de l’axe sino-russe (financièrement car l’annulation d’un tel contrat a un coût, mais pas seulement – ce serait un échec stratégique patent avec des conséquences géopolitiques multiformes très lourdes).
    .
    D’autre part l’AKP n’est pas éternel et une alternance politique à Ankara remettra en cause certains choix… Ce qui accessoirement renvoie à la première question posée ci dessus.

    • John dit :

      Le S-300 avec des F16 et mirage 2000, soit des avions non furtifs.
      Le problème du S-400 est qu’il est commandé alors que la Turquie a commandé des F-35.
      Or, les systèmes radars doivent être capacbles d’identifier amis et ennemis, et pour protéger les avions turques, il faut intégrer les données du F-35 dans le système.

      Tout l’intérêt stratégique du F-35 est justement de ne pas être connu des radars adverses. Si sa signature radar devient connue, les USA se retrouvent avec un appareil ayant une aérodynamique non-optimale, et visible. Donc loin d’être le meilleur avion.
      Les avions furtifs ne sont pas invisibles au radar. Il sont beaucoup plus petits que la taille des avions recherchés habituellement. Et si la taille des objets cherchés est réduite, ils vont repérer des oiseaux aussi. Mais si la signature radar est connue, il y a un réel risque stratégique.
      Et pour ce risque stratégique, je doute qu’ils décident de vendre le F-35 si ils prennent le S-400, et c’est normal. De plus, en dehors des USA, il est possible que si les USA acceptent de vendre, d’autres bloquent la vente.

  16. Sanayist dit :

    Les S-400 sont nécessaires pour protéger la Turquie d’une attaque militaire imminente du régime américain le temps que les armements dissuasifs soient produits (voir mon article). Les sources font état d’un plan d’attaque américain après les éléctions du 23 juin qui arrivent, c’est ce qui a poussé à avancer la livraison pour juin des S-400 qui étaient prévus en juillet.

    • MrJeans dit :

      Si Erdo à peur des américains, pourquoi il ne claque pas la porte de l’OTAN? Pourquoi il ne portent pas ses c*****es et fait un renversement d’alliance avec Poutine? Pourtant Poutine soutient ses gars jusqu’au bout (cf Bachar, Maduro)!
      Hypocrite le sultan!

      • John dit :

        Parce que Erdogan, comme tout politicien à tendance autoritaire ne peut pas dire qu’il a fait une erreur, et doit assumer ses choix en toutes circonstances.
        (pareil que Trump d’ailleurs)
        Et dans ce cas, il veut réellement rester dans l’OTAN, il sait pertinemment que la Russie est plus un risque pour la Turquie que l’OTAN. Et l’OTAN est un excellent allié à avoir. Donc maintenant, il a le cul entre 2 chaises (S-400 et F-35). Pour que la vente de F.35 se fasse, il faudra que la Turquie trouve un moyen d’utiliser les 2 sont qu’ils entrent en contact, avec une surveillance possible des USA… C’est pas gagné.

        • Sanayist dit :

          L’argument selon lequel les F-35 ne pourront pas voler en présence de S-400 est une foutaise car le régime terroriste israélien utilise ses F-35 à portée de S-400 en Syrie. Je propose aux américains de livrer uniquement des F-35 B qui seront uniquement sur le LHD TCG-Anadolu, comme ça les F-35 ne seront toujours hors de portée de S-400. Problème résolu

  17. Sephiroturk dit :

    Le ministre turc de la défense à indiqué il y a 3 jours que le moi de novembre est estimée pour la fin des études et qu’après cela l’achat ou la production conjointe sera déterminé

  18. joni dit :

    la turquie ou l eternelle cheval de troie tant pour les europeens et pour les russes!

  19. Thaurac dit :

    En fait le grand gagnant est poutine, car qu’il les vendent ou pas, il a réussi à créer une fissure dans les relations usa turquie, donc otan!

    • Pascal (l'autre) dit :

      « En fait le grand gagnant est poutine, car qu’il les vendent ou pas, il a réussi à créer une fissure dans les relations usa turquie, donc otan! » Avec une buse comme Erdogan tonton Vlad n’a pas eu besoin de verser dans le machiavélisme! Et franchement des alliés comme ça! Cela ne date pas d’aujourd’hui! Qui n’a eu de cesse de fricoter avec daesh ?