Pour le Sénat, des choix sont à faire sans tarder pour assurer l’avenir des Forces aériennes stratégiques

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

73 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Magnifique photo de Rafale !

    • claude dit :

      Encore un truc qui sera feraillé avant d’avoir servi… Voilà où passent mes impots…

      • ScopeWizard dit :

        Il a déjà servi et bien servi , ce truc …
        Tu ne veux pas qu’on achète américain , si ?

  2. Kerneis dit :

    M Pintat est un ancien ingénieur du CEA, et potentiellement proche des lobbys de la dissuasion nucléaire.
    M Lorgeoux est quant à lui maire de la ville de Romorantin-Lanthenay qui abrite notamment plusieurs organismes de l’armée de l’air, dont les FAS sont une composante majeure.
    Les chasseurs pourront-ils survoler les pays qui pourraient nous séparer de notre cible ?
    Fort de ces constats, peut-on raisonnablement penser que le maintien des FAS soit réellement la priorité de notre dissuasion nucléaire ?

    • Nenel dit :

      Les FAS vont de paire avec la FOST. Elles permettent une réponse graduée sans gros dommages à un belligérant qui ne nous prendrait pas au sérieux. Non seulement la FAS doit être maintenue mais doit être améliorée constamment pour être crédible. Sinon ces messieurs Pintat et Lorgeoux sont, de par leur statut, bien plus crédible que le péquin lambda pour poser les bonnes questions. Et pour finir si un raid nucléaire serait lancer, on éviterait un maximum de survoler des pays entre nous et la cible mais en cas de force majeure la question ne se poserait pas. Soit ils acceptent sur demande soit on passe en force. Et je doute que dans le 2ème cas quelqu’un essaye d’intervenir en voyant arriver une formation d’une douzaine de Rafale armée jusqu’aux dents. Parce que si on en arrive là, c’est que ça a dû chauffer bien avant et on n’a plus rien à perdre.

    • felipe dit :

      je pense qu’il faut de temps en temps sortir de la logique de la méfiance institutionnalisée et admettre qu’il n’y a pas que des intérêts locaux et partisans dans les prises de position. ces deux sénateurs ont le droit d’être préoccupés par les questions de dissuasion nucléaire. l’interêt supérieur de pays ne se trouve uniquement parmi les pensées éminentes qui fleurissent sur ce blog. on a le droit d’avoir une éthique quand on est sénateur
      enfin sur le fond, cela fait belle lurette que les plans de vol de la FAS intègrent le survol de pays étrangers sans le leur demander. c’est pour cela qu’on a inventé un mirage IV, c’est poru cela qu’on prend en compte la vitesse, la furtivité et la pénétration à basse altitude.
      quand au modèle de dissuasion, on peut faire du 100% SNLE ou du 100% ASMP. on trouvera toujours des marins et des aviateurs prompts à s’écharper. la question est ailleurs : face aux menaces de demain (prolifération, déni d’accès, ABM, complexité des défenses adverses potentielles), si on veut être certain q’au moins une bombe « passe le rideau », il faut avoir plusieurs capacités complémentaires

  3. Guillaume dit :

    je présume que malheureusement vous vouliez dire 12 MRTT et non 112 😉
    merci pour cet article comme toujours

    • Leum dit :

      Malheureusement? 12 c’est peut-être peu mais 112 a l’échelle de la France ce ne serait pas très utile ^^

      En fait, les USA ont-ils 112 ravitailleurs?

      • Nenel dit :

        Sûrement bien plus ! Je rappelle qu’ils ont commandé près de 180 Boeing KC 46.

      • Lagaffe dit :

        L’armée américaine s’est engagée à commander 179 avions ravitailleurs KC-46 pour remplacer les KC-135.
        Il doit rester environ 250 KC-135 en service (et environ 200 retirés du service en stock dans le désert). Les derniers KC-135 seront retirés du service en 2040.

      • Frédéric dit :

        Bien plus 😉 En septembre 2012, la seul USAF avait 415 KC-135 et 59 KC-10.

        Ils prévoient 179 Boeing KC-46 pour remplacer les plus vieux !

      • Guillaume dit :

        pour les USA c’est plutôt de l’ordre de 200 / 300… de tete le fameux marché des ravitailleurs était de 170 appareils

  4. COLLIN Jean-Marie dit :

    Bonjour,

    J’ai été auditionné par ce groupe de travail, étant qualifié « d’opposant »…

    Je reste assez étonné par l’ensemble du rapport, l’absence de réel questionnement, l’absence de réponse ou plutôt la manière de contourner les questions qui posent problème. Voir entre autres les points :
    (b) L’illégalité au regard du droit international. Assez comique de voir qu’il est tenté d’expliquer que ce type d’arme de destruction massive ne pose pas de problème au regard du Droit international et du principe de non discrimination…
    (d) De l’inefficacité des armes nucléaires à dissuader
    (g) Les risques de sécurité

    Je note un vrai point positif – après de nombreuses années de travail derrière la porte…. – pour le débat : «L’audition des responsables de ces deux mouvements a permis un débat intéressant qui a enrichi les travaux du groupe de travail et fait progresser sa réflexion. Celui-ci estime qu’un dialogue régulier continu devrait être conduit dans le cadre du débat démocratique »

    Bonne lecture de ce rapport et disponible pour répondre a toutes questions

    PS : Merci de ne fait que des remarques constructives et non des commentaires hasardeux…

    • Pascal dit :

      « disponible pour répondre a toutes questions »
      J’ai une question qui me taraude, qu’est ce que le schmilblick?

      • ScopeWizard dit :

        Un neuf pondu !

      • wrecker47 dit :

        @Pascal
        Le schmilblick ( ou le machin) est un truc imbaisable auquel nul n’a jamais rien compris tout en faisant semblant de savoir ce que c’est …On fait avancer le schmilblick par des questions idiotes faites, par des cons ,persuadés que quelqu’un apportera la réponse ,qui bien sûr ne sera jamais exacte ,à une question jamais posée ,le sujet étant foireux!…çà vous va?

      • Nenel dit :

        Le schmilblick est un oeuf et un oeuf ne fait pas de politique…

    • bob dit :

      @ b) j’entends régulièrement parler de ce principe de non discrimination, sans pouvoir en retrouver une définition claire. Qui plus est, ça semble être un principe franco- français (cf le DF21D chinois par exemple). Pouvez-vous expliciter votre argument vis-à-vis du droit international ?

      • COLLIN Jean-Marie dit :

        C’est une des bases du Droit International Humanitaire
        Le principe de Distinction ; Les parties au conflit doivent en tout temps faire la distinction entre civils et combattants. Les attaques ne peuvent être dirigées que contre des combattants. Les attaques ne doivent pas être dirigées contre des civils. Cette règle constitue une norme de droit international coutumier applicable dans les conflits armés tant internationaux que non internationaux. Articles 48, 51 paragraphe 2 et 52 paragraphe 2 du Protocole additionnel I aux conventions de Genève du 12 août 1949. Ce n’est évidemment pas un principe franco-français, mais répond au DIH. Le DF21 chinois ou le M51 français en cas d’utilisation ciblerait ainsi autant des populations civiles que des militaires, donc ne respecterait pas ce droit. L’utilisation de cet armement vis-à-vis du DIH est ainsi impossible.

        • bob dit :

          Merci pour votre réponse. Je pensais à la discrimination entre une attaque nuc vs conventionnelle par un État diplomatiquement pas très subtil ou technologiquement moins avancé. S’il peut croire à une attaque nuc alors qu’on ne lui envoie que du conventionnel, il pourrait avoir une réaction hasardeuse…

          • wagdoox dit :

            la différentiation des vecteurs.
            Vous avez entièrement raison sur l’explication !

    • m2m dit :

      Le jour où on serait sur le point de devoir faire usage de nos armes nucléaires, toutes ces considérations n’auront aucune importance. C’est une arme du scénario du pire, et nous ne pouvons pas exclure qu’il n’arrive jamais.

    • le plouc du sud dit :

      De l’inefficacité des armes nucléaires à dissuader
      Ah bon combien utilisées depuis Nagasaki ?

      • felipe dit :

        c’est le contraire : de l’efficacité du nuc pour dissuader de son emploi : zero arme employée.
        ne pas confondre nucléaire ((qui est une arme dont la puissance est telle que même son employeur en perd la maitrise) et dissusasion qui est une dialectique , une partie de poker si on préfère.
        l’enjeu est là : en combinant les deux il faut persuader l’adversaire potentiel qu’on est déterminé à l’employer , et qu’il va donc s’en prendre une…
        reste le contexte qui amène à cette décision. là aussi il faut rester volontairement flou pour éviter le contournement.

      • COLLIN Jean-Marie dit :

        L’histoire montre de multiples exemples que des Etats qui possédaient des armes nucléaires ont vu leur territoire être attaqué par exemple : Israel par des missiles scud irakien en 1991, les britanniques par les Argentins (Malouines), L’URSS qui réalisa le blocus de Berlin en 1947, alors même que les USA étaient les seul a posséder un arsenal atomique, etc etc Je vous conseil de lire le livre : Les 5 mythes de l’armes nucléaire de Ward Wilson, disponible aux Editions du GRIP

        • Montaudran dit :

          Vous confondez les ordres, dans les 3 exemples que vous citez l’existence même de l’Etat possesseur de l’arme atomique n’était pas mis en danger.
          -l’Irak n’avait pas assez de missiles Scud pour détruire Israel et cette dernière avait suffisamment d’armement sub-nucléaire pour réagir si besoin.
          – Perdre les Malouines aurait été une perte d’honneur et de face pour la Grande Bretagne mais sans signification matérielle. Rien donc qui nécessite l’emploi de l’arme nucléaire.
          – De même pour les USA qui avait bien d’autres moyens pour répondre au blocus de Berlin.

          Il semble que l’erreur que vous faites est de croire que l’arme nucléaire est la réponse à toutes les menaces depuis le terrorisme, la piraterie jusqu’à l’invasion du sol national. Bien sûr que ce n’est pas le cas ce n’eqst qu’une sanctuarisation de l’existence même de l’Etat National, il peut se passer bien des chose et conflit en deçà de ce seuil dont des conflits par proxi.

          • COLLIN Jean-Marie dit :

            si vous êtes prêts a perdre un bout de territoire, même une île cela prouve que votre Etat n’est pas en sécurité, et que votre arme nucléaire ne fait pas peur (imaginez perdre la Corse, Polynésie, …). De plus si je reprends le cas de l’Irak, oui Israel était gravement menacé, car les Scud auraient put être chimiques ; mais cette certitude ne fut fait (que non) qu’après leur explosion… L’idée d’avoir un arsenal nucléaire est de montrer (hormis le terrorisme) que personne ne peut vous attaquer, et encore moins vous lancer des missiles balistiques. s’il vous plait prenez le temps de lire le Livre de Ward wilson, 5 mythes de l’armes nucléaires, ou de vous rendre sur le site de ICAN France.

        • Patatra dit :

          Mais Israël n’a jamais confirmé, ni même infirmé quelle détenait et était capable de mettre en oeuvre ce genre d’armement… Elle n’avait donc pas de posture de dissuasion. De même quand bien cela aurait-été le cas, aurait-elle répondu en rasant Bagdad, Bassorah et Mossoul, pour quelques scuds irakien ?
          En ce qui concerne la prise de port Stanley. La GB y a répondu avec la plus grande fermeté et a repris le territoire, mais cette attaque mettait-elle en danger un aspect vital de la GB ?
          Il semble que les postures de dissuasion soient portées sur les intérêts vitaux des états. Elles ont évitées des conflits majeurs, notamment avec l’ex bloc soviétique.

    • Céphée dit :

      -> (b) Quel(s) article(s) du droit international interdit la possession d’armes nucléaires ?     (C’est une vraie question)
      -> (d) L’Histoire nous enseigne le contraire. Il n’y a plus eu de conflit majeur entre deux puissance nucléaire depuis 1945.
      -> (g) Vu la paranoïa et l’overdose de prudence que la France met sur ses armes nucléaires, il y a concrètement peu de risques.

      • COLLIN Jean-Marie dit :

        Le futur traité qui est en train d’être négocié a l’ONU va interdire complètement et totalement les armes nucléaires, si tout va bien ce traité existera dans 1 semaine…
        Le TNP autorise (mais pas de manière indéfinie) les 5 Etats a disposer d’armes nucléaires à condition qu’ils réalisent (c’est là que s’applique la condition temporelle) leurs obligation « de bonne foi » de désarmement nucléaire. Or ce n’est pas le cas.
        Oui plus de conflit majeures depuis 1945, mais est-ce uniquement dû à l’arme nucléaire ? Il me semble que Jean-Monnet a voulu créer le CECA (puis CEE, UE) justement pour éviter toute guerre possible. De plus que faites -vous de l’ONU, des interdépendances aujourd’hui économiques et culturelles ? n’est ce pas plutôt cela qui a empêché un conflit majeur ?
        Enfin , pour être complet (sans écrire un roman), il est impossible de revivre notre histoire (comme une experience scientifique) sans la bombe. Par contre nous savons tous les risques que font courir le fait de l’existence de 15500 armes nucléaires a travers la planète. si la France a sans doute une maintenance et une gestion sécuritaire importante de ces arsenaux (même s’il y a eu des accidents et qu’ils existent des failles sécuritaires) encore une fois, le fait de l’existence de ces armes fait courir un risque a nos populations, notre environnement.

        • Montaudran dit :

          Excusez moi mais il me semble que vous exister dans un monde qui n’est pas le mien… Réellement vous croyez que dans une semaine l’ONU va interdire les arsenaux nucléaires ? Qui négocie ? les pays possédant ces arsenaux, l’ensemble des nations ?
          Pour que ce traité soit valide et contraignant il faudrait que les nations du conseil de sécurité signent le papier, y croyez vous réellement ?

          • COLLIN Jean-Marie dit :

            Merci de Lire La convention d’interdiction des armes nucléaires : de la négociation au premier « draft »: http://www.grip.org/fr/node/2356

            Et oui Le 7 juillet un traité va interdire les armes nucléaires, vous vivez dans un vase clos…. et oui les Etats détenteurs ne vont pas signé le 8 juillet ce texte, mais celui-ci aura un impact directs et indirects sur leur politique de dissuasion. Encore une fois merci de lire ma note ou encore de vous rendre sur : http://www.reachingcriticalwill.org/disarmament-fora/nuclear-weapon-ban

          • COLLIN Jean-Marie dit :

            Merci de Lire La convention d’interdiction des armes nucléaires : de la négociation au premier « draft »: http://www.grip.org/fr/node/2356

            Et oui Le 7 juillet un traité va interdire les armes nucléaires, vous vivez dans un vase clos…. et oui les Etats détenteurs ne vont pas signé le 8 juillet ce texte, mais celui-ci aura un impact directs et indirects sur leur politique de dissuasion. Encore une fois merci de lire ma note ou encore de vous rendre sur le site de http.reachingcriticalwill.org

    • Céphée dit :

      -> (b) Quel(s) article(s) du droit international interdit la possession d’armes nucléaires ?     (C’est une vraie question)
      -> (d) L’Histoire nous enseigne le contraire. Il n’y a plus eu de conflit majeur entre deux puissances nucléaires depuis 1945.
      -> (g) Vu la paranoïa et l’overdose de prudence que la France met sur ses armes nucléaires, il y a concrètement peu de risques.

    • Eliot Mess dit :

      -Pour l’illégalité des armes nucléaire, c’est pas à la France qu’il faut demander des comptes, car on ne l’a jamais utilisé, et notre arsenal est déclaré à l’AIEA.

      -L’inefficacité des armes nucléaires à dissuader?.. En effet ça n’empêche pas le terrorisme, mais cela empêche la guerre indo-pakistanaise, israélo-iranienne, la Corée du Nord d’attaquer le sud, les américains de punir Kim, les russes de reprendre d’anciens territoires soviétiques aujourd’hui européen, etc. Qui voudrait envoyer son armée contre un état possédant l’arme atomique?!

      -Et pour les risques de sécurité, je peux vous rappeler Seveso, Bophal, ou Tchernobyl, afin de vous faire comprendre que notre arsenal est particulièrement bien surveiller par rapport à d’autres sites tout aussi dangereux.

      -Mais rien n’est jamais acquis en la matière, alors pour avoir encore un peu plus d’éléments de réflexion sur ce sujet interdit aux bisounours, en première page de ce site l’on peut lire: https://www.frstrategie.org/

    • sebta dit :

      et pourtant, pour le point (d) : ces armes ont bien rempli leur rôle : elles n’ont pas été utilisées justement parce qu’elles existent. entre puissances disposant de ces armes, il n’y a pas eu de confrontation directe.

    • Thaurac dit :

      Bref, en cas de problème on fait une parade et on envoie les femmens?

    • Rob dit :

      Bonjour,

      Sur le point (b) L’illégalité au regard du droit international.
      >>> La france fait partie des 5 etats EDAN dans le TNP a avoir le « droit » de mettre en oeuvre des armes nucleaire. Du point de vue de la hiérarchie des normes, le traite international supplante le principe de non discrimination d’autant plus que le TNP a ete signe et ratifie par une grande majorite des Etats qui reconnaissent donc ce droit a la France.
      Donc sur quelle base est-ce illégal ?
      (d) De l’inefficacité des armes nucléaires à dissuader
      >>> Difficile a prouver dans les deux sens mais force est de constater que la guerre froide n’a jamais degenere en conflit nuclaire majeur malgres quelques passages tres tres chaud (Coree avec Mc Arthur, Crise de cuba et le sous marin a torpille nucleaire russe, exercice able archer et bon sens de l’officier Petrov, etc.). De meme l’inde et le Pakistan n’ont plus connu de conflits majeurs apres le premier test nucleaire Indien.
      Donc comment pouvez vous dire que les armes nucleaires sont inefficaces pour dissuader ? Aucun EDAN n’a subi d’invasion majeure sur son territoire.

    • ji_louis dit :

      b) L’emploi de l’arme nucléaire s’entend comme arme ULTIME de RIPOSTE. Cela veut dire que si l’on a autre chose à utiliser à la place, on le fera d’abord et non en premier usage, ensuite qu’on le fera en défense et non en attaque (mais je sais que la différence sera mince pour ceux qui se trouveraient en-dessous).
      d) L’Inde et le Pakistan sont les meilleurs exemples de l’efficacité de la dissuasion nucléaire puisque, bien qu’étant régulièrement en confrontation armée, ils prennent bien soin à ne pas aller trop loin depuis qu’ils sont l’un et l’autre membres déclarés des pays maîtrisant l’arme nucléaire (rappel, ils se sont fait 3 guerres en 50 ans auparavant).

    • Isidore dit :

      « De l’inefficacité des armes nucléaires à dissuader. »
      Allez dire ça à Malthus.
      On parle du recours ultime pas d’un embargo sur la crème solaire.
      Vous devriez immigrer en Suisse.

    • wagdoox dit :

      Simple question combien de morts du fait des armes de destructions massives ?
      Combien de mort par les armes dites conventionnelles ?
      Il faut choisir ses causes en fonction de leur utilité et pas juste pour faire parler de soi.
      On pourrait aussi faire la meme comparaison entre les energies nucléaire et cartonnées pour se rendre compte que le drame est déjà là et que c’est pas celui que l’on croit.

  5. ScopeWizard dit :

    112 MRTT ; quelles ambitions américaines !
    1 MRTT pour 2 chasseurs , ça c’est du luxe …

  6. Pistache dit :

    Tout ce qu’il faut retenir de ce rapport c’est ça : « Les investissements consentis pour la dissuasion sont un moteur de croissance et une locomotive technologique pour toute l’industrie française »

  7. Alpha dit :

    … »revoir à la hausse le format de flotte des avions ravitailleurs A-330 MRTT (ou Phénix), laquelle doit compter, à terme, 112 appareils. »
    112 A-330 MRTT ??? Ah oui, quand même …. 🙂

    • Nenel dit :

      112 A-330 MRTT ??? Ah oui, quand même ….
      image: https://s.w.org/images/core/emoji/2.2.1/svg/1f642.svg

      On aura tous compris qu’il s’agit d’une coquille , à moins que M.Lagneau veuille prouver qu’on n’est pas des…

      • Alpha dit :

        Bien sur, tout le monde a compris pour cette coquille.
        Plus sérieusement: Quand on lit l’article ci-dessus, on note que les sénateurs déclarent « L’augmentation du parc des MRTT pour ravitailler en vol cette escorte supplémentaire qui donne de l’allonge et améliorer la sécurité du raid nucléaire devra être étudiée » … C’est bien ! C’est très bien ! … Seulement si on lit le rapport du Sénat en entier, le sénateur Xavier Pintat explique qu’il serait souhaitable d’acquérir … un à deux MRTT supplémentaires ! … Alors si c’est uniquement pour les FAS, ok ! Mais si l’ensemble des forces françaises doit en profiter, une dizaine de MRTT supplémentaires aurait été plus qu’utile …

  8. MP3 dit :

    Notre composante aérienne actuelle perd en crédibilité au fur et à mesure que les défenses aériennes et anti-aériennes gagnent en efficacité – ce qui est indéniable.

    • Tim dit :

      Et pas la composante océanique selon vous ?

    • wagdoox dit :

      il faut arrêter c’est un missile entré en service en 2010, il est loin d’être obsolète !
      Avec une vitesse comprise entre mach 3 et mach 4 (on connait l’habitude des militaires français pour toujours donner des caractéristiques minorés encore plus quand il s’agit de nucléaire). Une portée de 500 km et un rafale comme porteur, CERES devrait également permettre de renforcer la pertinence de l’arme en contournant les zones les mieux défendus. Une furtivité passive dont on ne sait pas grand chose mais qui est bien présente, bref on a encore de quoi voir. Enfin meme si demain un système remettait en cause ce missile, un premier détruirait les défenses par l’explosion voir meme par IEM et un second passerait sans trop de problème.

  9. Auguste dit :

    Je n’ai pas les compétences pour juger ce rapport,je vais donc m’abstenir.Par contre,la guerre sur le terrain contre daesh arrivant a son terme (pas la guerre contre daesh),les choses sérieuses vont commencer.Qui va contrôler quoi en Syrie-Irak ?.Il va y avoir frotti-frotta entre Russes et Américains.Il y a un pousse au crime a la tête de l’Arabie Saoudite qui voudrait en découdre tout de suite avec l’Iran,avec la bénédiction d’Israél,cela risque de bouillir.Allons nous participer au beans ?.Auquel cas le nucléaire sera-ce la priorité ?…..a moins d’être miniaturisé ?

    • wagdoox dit :

      c’est pire que ca, l’avenir c’est d’arriver à une réaction thermonucléaire en remplaçant la bombe A pour une bombe chimique suffisamment puissante pour déclencher la réaction à hydrogène. Le résultat c’est une bombe presque aussi puissance que la bombe A avec beaucoup beaucoup moins de radiation.
      En d’autres termes des armes nucléaires « propres », d’une puissance minimal moindre pouvant servir d’IEM.

      • Nenel dit :

        l’avenir c’est d’arriver à une réaction thermonucléaire en remplaçant la bombe A pour une bombe chimique suffisamment puissante pour déclencher la réaction à hydrogène.
        Je ne voudrais pas être désobligeant mais autant essayer d’allumer une mèche avec un seau d’eau. Es tu un peu au courant de la température et de la pression qu’il faut pour enclencher la fusion thermonucléaire ? On parle de dizaines de millions de degrés et de milliards d’atmosphère pour la pression. Je crains qu’aucun élément chimique sur terre existe pour pouvoir réaliser de telles caractéristiques hormis la fission d’atomes d’uranium ou de plutonium.

        • wagdoox dit :

          « L’avenir » non il n’y a pas d’explosif assez puissant aujourd’hui mais c’est dans les tuyaux, des composés théoriques ont deja été identifié, il faut arriver à les synthétisés, puis à éviter une décomposition ou une réaction en dehors d’un chambre contrôler ou alors réussir à miniaturisé un système de conditionnement capable d’intégrer un missile balistique. Bref rien n’est fait mais ne jamais dire jamais

  10. Clavier dit :

    112 citernes volantes….?
    Il y a un scoop là !

    • wagdoox dit :

      En comptant les A400M, on arrivera quand meme à plus de la moitié de ce nombre …

  11. Eliot Mess dit :

    Et sinon pour leurs bonnes idées, qu’est-ce qu’ils proposent comme budget? Et qui sera capable d’orienter les recherches de développement? Gamelin Vs De Gaulle = Défaite. Pour dire que les visions stratégique d’un général à l’autre, peuvent être très différentes voir carrément contradictoires, et il faudra bien qu’un jours quelqu’un tape du poing pour décider une fois pour toute du lancement de projets aussi importants et coûteux. Aujourd’hui on est trop souvent dans l’à-peu-près, et pas assez dans la détermination; Dassault a un monopole qui peut nuire aux nouvelles idées d’ailleurs, même pas un drone digne de ce nom n’est encore ressortie de nos fameux industriels de l’armement, alors un avion hypersonique,..d’habitude j’en parle qu’au Père Noël.

    • wagdoox dit :

      Avant l’avion hypersonique, on commencera avec les missiles.
      C’est pas d’assault qui doit developper les bases mais l’ONERA, puis MBDA va proposer une aérodynamique et SNECMA une propulsion pour une courte durée.
      D’Assault et SNECMA se mettront ensuite à réfléchir à non seulement à avoir une propulsion, une aérodynamique et une manœuvrabilité mais surtout comment passer le mur de la chaleur car cet avion verra tenir plusieurs centaines d’heures de vols en hyper, en super et des milliers d’heures en subsonique.
      Pour le drone, Dassault a souvent demandé à l’état de lancer un programme de drone, réponse l’Europe.

  12. la gaillarde dit :

    Ben moi je me pose la question si déjà nos 4 SNLE qui transportent l’arme nucléaire, ce n’est pas assez suffisant lorsque l’on prend en compte que l’arme nucléaire c’est de la dissuasion : On sait que le pays l’a, donc on évite de lui taper dessus car on risque une riposte. Donc des Sous-marins dont on ne sait jamais où ils se trouvent et qui transporte un certains nombre de missile avec chacun un certains nombre de têtes nucléaires, ben je pense que c’est déjà suffisant. Surtout que le fait de les posséder c’est justement pour éviter de l’utiliser. Alors quid de la FAS !!!! Avec des systèmes de plus en plus pointus en défense aérienne, des appareils munis de radar qui détectent de plus en plus loin et des armes capables de « taper » à des distances de plus en plus longues !!! Bref Cet argent pourrait servir à développer la furtivité de nos sous-marins qui est déjà efficiente, ce qui n’est absolument pas le cas des avions. Voilà ce que j’en pense.

    • wagdoox dit :

      Regardez ce qui s’est pas en GB, un teste de missile raté peut être est ce un défaut sur le missile votre dissuasion ne tient sur plus rien. Si un jour on avait un problème sur les SNLE ou sur le M51, on aurait encore la FAS sinon on aurait plus rien comme les anglais se sont retrouvés tout nu juste après l’cheque du test. C’est un système de redondance, ne faisant pas le meme erreur que les britanniques sous prétexte qu’ils l’ont fait.

    • Grosminet dit :

      L’ASMP fait office d’apéritif avant de passer au plat principal (les M51 sont particulièrement indigestes)

    • Tim dit :

      La furtivité des sous-marins c’est un peu comme celle du B2, le jour où on passe le cap de la détection, ce qui arrivera sans doute, et bien vos SNLE ne servent plus à grand chose…

      D’autant plus que 4 SNLE = 1 en permanence à la mer.

      1 SNLE = moins de précision de frappe que les FAS, moins de flexibilité…

      Encore une fois, je ne prône pas le « tout-FAS », ni le « tout-SNLE », mais juste la dualité de ces deux forces…

      • wagdoox dit :

        la detection des SNLE est déjà en marche, un détecteur de neutrino permettrait de détecter une centrale nucléaire. Dès lors la propulsion changera, faut il encore inventer le truc et le rendre mobile. l’ASMPA pourrait servir pour les armes IEM pas les M51.

  13. Myshl Mabelle dit :

    Il n’y a pas de  » Souplesse d’emploi et réactivité de l’arme aérienne  » en matière de dissuasion nucléaire. C’est un mensonge multi-lobbyiste.

    Les seules qualités de nôtre dissuasion doivent être la permanence et l’imprévisibilité.

    Or le nucléaire aéroporté n’a rien d’à la fois permanent et imprévisible. Il n’est qu’une posture, on dirait aujourd’hui de la « com ». Il faut avoir le PAN en mer pour faire décoller les tagazous, il faut une foultitude de moyens « annexes » pour gérer la mission aéro-nuc, des ravitailleurs depuis longtemps en l’air, des électroniques itou. Où est l’imprévisibilité? Où est la permanence?

    En l’air nos avions sont soumis aux USA.
    On ne fait rien en l’air sans l’autorisation des USA, donc a fortiori si les USA l’interdisent, l’aéro-nuc est condamné à rester au sol, sur le pont, ou à rentrer la queue basse.

    La seule vraie permanence est à la mer, dessous la mer. La seule vraie imprévisibilité est à la mer, dessous la mer.

    Il faut cesser la com, et faire du vrai. Il faut que nos SNLE sachent faire du stratégique, comme d’hab, mais aussi du tactique. ET il faut que nos SNA sachent tirer du nuc (Tactique), comme le Dolphin allemand vendu à Israël sait tirer ses Popoye nuc.

    Que le fric gaspillé pour l’aéro-nuc soit épargné, et investi pour modifier nos SNA. Comme le Dolphin, nos SNA doivent savoir tirer des missiles nuc.

    Marre des lobbyistes Dassault, MBDA, CEA et autres. Faut savoir ce que le contribuable paye, sa défense ou l’entretien de séniles systèmes ancrés, voire échoués sur des bancs de sable, lestés d’une pensée anachronique certes mais rentable pendant qu’on se résigne à les payer.

    • Tim dit :

      Votre réflexion est à mon sens bien trop simpliste… et si elle était aussi raisonnée que cela pourquoi les politiciens auraient dépensé autant pour garder les deux composantes ?

      L’invulnérabilité des SNLE n’est que relative, et l’évolution des systèmes anti-SNLE est à mettre en parallèle avec votre argument de l’évolution des menaces anti-aériennes. Finalement une attaque d’une cinquantaine d’avions, dont certains en suivi de terrain à 50m du sol aurait peu de chance d’aboutir selon vous ?

      Et vos missiles M51, ils les passent vos défenses si perfectionnées ? L’équation n’est pas si simple à résoudre, et la complémentarité des moyens est bel et bien la force et la crédibilité de la dissuasion…

      • Myshl dit :

        Une cinquantaine d’avions? Vous êtes bien dans la réalité, pas dans un film?

      • Myshl dit :

        Il vaut mieux une réflexion « trop simpliste » que l’absence de pensée.
        Il vaut mieux penser l’avenir que recopier le passé.

    • wagdoox dit :

      Les SNA doivent tirer des nuc ?!
      et ceux d’en face ils font comment pour distinguer un MC nucléaire des conventionnels ?
      Ils nous enverrons tout ce qu’ils sont les missiles balistiques se rependent comme la poudre un tete chimique et voilà ce qu’on se prendra sur la tete. Non seulement vous voulez retirer une armée voyante mais vous voulez la remplacer pour une arme confuse !
      Vous dites que c’est de la com mais les missiles balistiques aussi, on s’en est jamais servit et faire pression avec un moyen invisible c’est pas top.
      Enfin nos avions ne font rien sans les USA, c’est souvent vrai sauf dans ce domaine, d’ailleurs les américains sont souvent admiratif des capacités françaises issues du nucléaire car totalement indépendant d’eux.
      On a déjà supprime la partie terre de la triade nucléaire c’était pas pour faire plaisir à Dassault qui vendra toujours des avions. Si on supprime l’aérien et que le M51 a un problème on sera chocolat, les anglais ont eu un apperçu il y a peu. Le nucléaire a toujours eu un système de redondance, air et marine !

  14. Alpha dit :

    « en parallèle, des réflexions ont été engagées pour envisager les caractéristiques du futur couple porteur/vecteur, successeur du couple Rafale B/ASMPA. »
    A noter : Les deux sénateurs rapporteurs se seraient rapprochés de Dassault afin de savoir s’il était possible d’envisager un « Rafale rallongé » comme futur vecteur, ce à quoi l’avionneur aurait répondu par l’affirmative … On pourrait donc voir un jour un Rafale XL …

    • Eliot Mess dit :

      Pourquoi un Rafale XL? Puisque ce nouveau système devra n’avoir rien à voir avec notre avion multi-rôle actuel? Du réchauffé serait mesquin.

      • wagdoox dit :

        Super rafale sur le model super étendard, avec des capteurs noyers dans la peau et un soute à munition et on repartit sans reprendre les integrations, sans le développement d’un logiciel de 0 … mais en poussant plus loin encore spectra.
        la fois d’après on met des statoréacteurs forcement plus gros et des canards à géométrie variable et une peau résistante à la chaleur tout en absorbant les ondes radar.
        La fois d’encore après on met des armes à énergie et une mini centrale nucléaire, plus besoin de PA et voilà. Il ira meme dans l’espace. Bon je m’arrête là, le rafale ressemble à star destroyer… 😉

    • mich dit :

      Bonjour ,un rafale XL ,à l’image d ‘un successeur du mirage IV est séduisante sur le papier,mais un ,c’est techniquement pas si évident, deux ,on aurait du mal a trouver les ressources et trois les nations vont plutôt actuellement vers des bombardiers subsoniques.Un véritable vecteur lourd semble encore d’actualité ,mais il nous faudrait un partenaire et j’ai bien du mal à en identifier un en Europe ,l’ Inde pourrait être un bon candidat,mais c’est pas facile de connaitre leur politique d’armement actuellement,la Turquie peut être ?(enfin, bon…….dans un monde qui aurait bien changer quand même).Par contre une chose est sur,moins on aura d’option d’action (armements ,vecteurs,systèmes électroniques)moins nous pourront dissuader et ce n’est pas valable que pour le nucléaire.

      • wagdoox dit :

        le rafale XL est une obligation pour avoir des soutes a munitions qui deviennent obligatoire tant pour la furtivité que pour le vole hypersonique, il faudra bien que le rafale prenne du poids et de la taille. Ensuite si le missile a une portée suffisamment importante un simple A330MRTT pourrait faire l’affaire.