Watchkeeper / Archives

Un groupe français fournira des drones tactiques à la Mission des Nations unies au Mali

En décembre 2013, en République démocratique du Congo, deux drones – des Selex ES Falco – furent utilisés pour la première fois par la Monusco, la mission de stabilisation des Nations unies déployée dans le pays. Et cela, grâce au volontarisme d’Hervé Ladsous, le secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de

Le Patroller de Sagem sera le prochain drone tactique de l’armée de Terre

Dans le cadre des accords de défense franco-britanniques de Lancaster House, signés en novembre 2010, il était question pour l’armée de Terre française de se doter du drone tactique Watchkeeper, dévéloppé par Thales UK sur la base d’un appareil israélien de type Hermes 450 et mis en oeuvre par la British Army. Cette acquisition était

Thales UK a conclu un accord pour proposer le drone Watchkeeper à la Pologne

Dans le cadre de la modernisation de ses forces armées, la Pologne compte acquérir 12 drones tactiques pouvant être armés d’ici 2017. Plusieurs industriels sont sur les rangs, dont les  israliens Elbit et IAI, Selex (Italie), Denel (Afrique du Sud) et la filiale britannique du groupe français Thales. Cette dernière entend soumette son Watchkeeper, développé

Des sénateurs réservés au sujet du futur drone tactique de l’armée de Terre

En 2011, la commission des Affaires étrangères et des Forces armées du Sénat avait exprimé son hostilité au projet du ministère de la Défense d’acquérir des drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) israéliens Heron TP, francisés par Dassault Aviation, pour soutenir l’achat du MQ-9 Reaper du constructeur américain General Atomics. Finalement, les sénateurs eurent gain

Airbus s’attaque au marché de drones tactiques

Actuellement, le 61e Régiment d’Artillerie (RA) met en oeuvre le Système de drone tactique intérimaire (SDTI, ou Sperwer). Seulement, comme c’est souvent le cas, ce qui est provisoire a tendance à finalement durer… Toutefois, cet appareil devra être remplacé à plus ou moins brève échéance. « Le Système de drone tactique intérimaire présente des obsolescences incompatibles

L’achat du drone Watchkeeper lié à celui du VBCI par les Britanniques?

Afin de remplacer ses drones tactiques Sperwer de l’armée de Terre, la France envisage d’acquérir des appareils Watchkeeper, produits par Thales UK, la filiale britannique du groupe français Thales. Dans le même temps, la British Army serait intéressée par l’achat de Véhicules Blindés de Combat d’Infanterie (VBCI) qui, conçus par Nexter et Renault Trucks Defense

Le VBCI et le drone Watchkeeper sont bien mentionnés dans la déclaration finale du dernier sommet franco-britannique

Dans son résumé diffusé à l’issue de la rencontre entre le président Hollande et le Premier ministre David Cameron, qui a eu lieu à Brize Norton, le 31 janvier, le ministère britannique de la Défense n’avait pas mentionné deux projets en cours de discussion, à savoir l’achat de drones tactique Watchkeeper par la France et

Nouvelle commande de drones Sperwer pour l’armée de Terre

Le groupe français Safran a indiqué, le 15 janvier, avoir reçu une commande de la Direction générale de l’armement (DGA) portant sur la livraison de 3 drones tactiques Sperwer destinés à l’armée de Terre. Une option d’achat a été posée pour deux exemplaires supplémentaires. Ces appareils seront livrés par sa filiale, Sagem, en 2015. Le montant

Le coût d’entretien des drones tactiques Sperwer a explosé

Comme souvent en France, ce qui doit être provisoire est appelé à durer. Tel le cas du drone tactique Sperwer, lancé par Sagem en 2001 et acquis par l’armée de Terre dans l’attente du drone multi-capteurs multi-missions (MCMM) et pour remplacer les appareils CL-289 Crécerelle. D’où son nom de SDTI (système de drone tactique intérimaire).

La France et l’Allemagne vont créer un « club » européen d’utilisateurs du drone Reaper

Le Royaume-Uni et l’Italie sont pour le moment les seuls pays qui mettent en oeuvre des drones Predator/Reaper, du constructeur américain General Atomics. La France les rejoindra bientôt, de même que, a priori, l’Allemagne, où une décision en ce sens devrait être confirmée, même si le Heron TP israélien était susceptible de tenir la corde.