sous-marin nucléaire lanceur d’engins / Archives

Dissuasion : Depuis 1972, les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins français ont effectué plus de 500 patrouilles

En mars 1963, le gouvernement du général de Gaulle commanda le « Redoutable », le premier des six sous-marins nucléaires lanceurs d’engins [SNLE] devant permettre à la Marine nationale de mettre en oeuvre la dissuasion nucléaire françaises aux côtés des Forces aériennes stratégiques [FAS]. Deux ans plus tard, les travaux pour construire la base sous-marine de l’Île-Longue,

Marine nationale : Quatre femmes officiers serviront bientôt à bord d’un sous-marin nucléaire

En avril 2014, Jean-Yves Le Drian, à l’époque ministre de la Défense, avait annoncé que trois femmes officiers de la Marine nationale allaient être autorisées, à titre expérimental, à servir à bord d’un sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) dans le courant de l’année 2017. Jusqu’alors, il n’était pas question d’ouvrir la filière des sous-mariniers au