Otan / Archives

Otan : Pour la ministre des Armées, le message de M. Trump est un « aiguillon » pour la défense européenne

Le courant ne passe pas entre le président américain, Donald Trump, et la chancelière allemande, Angela Merkel. Et, au lendemain d’un sommet du G7 de Taormina [Italie] , consécutive à une réunion de l’Otan à Bruxelles, cette dernière n’a pas manqué d’exprimer une certaine forme d’agacement. « L’époque où nous pouvions entièrement compter les uns sur

La Bulgarie souffle le chaud et le froid sur son intention d’acquérir des avions de combat « Gripen »

En avril 2016, le Parlement bulgare vota un plan d’investissement d’un montant de 1,2 milliards d’euros en faveur des forces armées, afin notamment d’acquérir de nouveaux avions de combat destinés à remplacer des MiG-29, dont le potentiel commençait alors sérieusement à être entamé en raison des incursions de l’aviation russe dans la zone de responsabilité

Otan : Le Royaume-Uni serait prêt à envoyer des renforts en Afghanistan

Signe de la dégradation de la situation sécuritaire en Afghanistan : au cours des quatre premiers mois de cette année, l’aviation américaine a largué  917 munitions contre les taliban et les combattants de l’État islamique (EI-K), soit déjà près de 80% du nombre total de bombes utilisées en 2016. Cela étant, l’on note une nette hausse

L’Otan va devenir un membre à part entière de la coalition anti-EI mais sans participer aux combats

Pour sa première participation à un sommet de l’Otan, le 25 mai à Bruxelles, le président américain, Donald Trump, était particulièrement attendu après les propos ambigus au sujet de l’Alliance atlantique lors de la course à la Maison Blanche. Alors que, par exemple, il avait semblé remettre en cause le principe de défense collective, défini

La France serait réservée sur un rôle accru de l’Otan au sein de la coalition anti-jihadiste

La semaine passée, lors d’une réunion du comité militaire de l’Alliance atlantique, présidé par le général tchèque Petr Pavel, les chefs d’état-major des pays membres ont recommandé que l’Otan devienne un membre à part entière de la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) dirigée par les États-Unis. « La discussion en ce moment, c’est : ‘l’Otan

Bloqué par un litige entre la Turquie et l’Autriche, le « Partenariat pour la paix » de l’Otan va redémarrer

Lancé en 1994, le Partenariat pour la paix (PPP) est un programme de coopération bilatérale proposé à une vingtaine de pays qui n’ont pas forcément vocation à intégrer l’Otan en raison, par exemple, de leur neutralité, comme c’est le cas de la Suède ou de l’Autriche. Ce PPP a pour objectifs de « renforcer la stabilité,

L’aviation allemande s’intéresse au F-35 Lightning II

En décembre 2015, le ministère allemand de la Défense publia un rapport qui, portant sur la « stratégie militaire aérienne », évoquait des discussions avec des partenaires européens afin de lancer le programme « Next Generation Weapon System », appelé à remplacer les chasseurs-bombardiers Panavia Tornado, actuellement en service au sein de la Luftwaffe. Le dossier est important étant

L’Otan pourrait jouer un rôle plus important au sein de la coalition anti-jihadiste

Pour le moment, et même si plusieurs de ses membres en font partie, l’Otan, en tant qu’organisation, n’est pas engagée dans la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) dirigée par les États-Unis en Irak et en Syrie. Toutefois, l’Alliance atlantique n’est pas totalement absente de ce théâtre des opérations étant donné que, en octobre dernier,

Les forces afghanes ont repris aux insurgés un district clé dans la province de Kunduz

Il y a près de deux semaines, le mouvement taleb afghan s’emparait, sans coup férir, du district clé de Qala-i-Zal qui, frontalier du Tadjikistan et situé entre Kunduz et Mazar-i-Sharif, avait déjà été très disputé en raison de son importance stratégique. De leur côté, les forces de sécurité afghanes expliquèrent qu’elles avaient « effectué une retraite

L’Allemagne envisage de redéployer ses 6 avions de reconnaissance Tornado ECR en Jordanie

Les relations entre l’Allemagne et la Turquie ne vont pas en s’arrangeant. Comme en 2016, Ankara a décidé d’interdire la visite de députés du Bundestag au détachement allemand affecté à la base turque d’Incirlik, dans le cadre de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis. Pour rappel, fin 2015, Berlin avait envoyé en Turquie 6