Otan / Archives

L’US Army va stocker des armes lourdes en Pologne d’ici la mi-2016

  En juin, le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, avait annoncé que l’US Army allait entreposer des « véhicules de combats et des équipement associés » pour équiper, le cas échéant, l’équivalent d’une brigade dans les « pays de l’Europe centrale et orientale ». « L’Estonie, ainsi que la Lituanie, la Lettonie, la Bulgarie, la Roumanie et la

L’US Air Force confirme le déploiement prochain d’avions F-22 Raptor en Europe

L’hypothèse avait été avancée en juin dernier par Deborah Lee James, secrétaire à l’US Air Force. Elle a été confirmée le 24 août : des avions F-22 Raptor seront bel et bien prochainement déployés en Europe dans le cadre des mesures de réassurance prises par l’Otan au profit des pays baltes après l’affaire de la

Ukraine : L’Otan appelle les belligérants à la retenue

Les déclarations faites le 19 août par Ertugrul Apakan, le chef de la mission des observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) déployée dans le sud-est de l’Ukraine (Donbass) n’auront pas surpris ceux qui lisent quotidiennement les rapports des observateurs concernant la situation dans cette région. La sécurité de la

L’Otan vient de lancer le plus vaste exercice aéroporté depuis la fin de la Guerre froide

Afin de tester sa capacité à répondre rapidement et efficacement à de possibles situations de crise en Europe, l’Otan a planifié plusieurs manoeuvres militaires depuis le début de cette année, dont l’exercice Noble Jump, en juin dernier. Celui appelé « Swift Response 2015″ concernera plus particulièrement les troupes aéroportées et se tiendra simulténement en Allemagne, en

Le Pentagone va retirer ses batteries de défense aérienne Patriot de Turquie

En novembre 2012, après une série d’incidents frontaliers, Ankara avait sollicité l’Otan pour le déploiement de systèmes de défense aérienne pour contrer d’éventuelles menaces venues de Syrie. Trois pays répondirent à cet appel, à savoir les États-Unis, l’Allemagne et les Pays-Bas (remplacés, en janvier dernier, par l’Espagne). Et chacun déploya, dans le cadre de l’opération

Selon une étude, l’Otan et la Russie se préparent à une « éventuelle confrontation »

Que des exercices militaires soient régulièrement organisés en Russie et au sein des États membres de l’Otan n’a rien de surprenant. Mais, depuis la crise ukrainienne et la détérioration des relations entre Moscou et les capitales occidentales, la finalité de ces manoeuvres a évolué. Ainsi, selon une étude d’une dizaine de pages [.pdf] publiée le 12

L’Otan va réduire de moitié sa mission de police du ciel menée au profit des pays baltes

Malgré les accidents aériens à répétition qui clouent au sol temporairement un partie de ses avions, l’activité de l’aviation russe reste élevée. En témoigne l’interception faite le 24 juillet à proximité de l’espace aérien des pays baltes par des Eurofighter Typhoon de la Royal Air Force (RAF) de 4 Su-34 Fullback, 4 MiG-31 Foxhound et

L’Otan va aider l’Irak à renforcer ses capacités défensives

Les 28 États membres de l’Otan ont répondu favorablement, ce 31 juillet, à une demande d’assistance militaire adressée par le Premier ministre irakien Haider al-Abadi lors de sa visite au siège de l’Alliance atlantique, à Bruxelles, en décembre dernier. Ainsi, un ensemble de mesure visant à renforcer les capacités défensives de l’Irak face à l’organisation

Les pays membres de l’Otan expriment leur « forte solidarité » à l’égard de la Turquie

Accusée de passivité, si ce n’est de complaisance à l’égard de l’organisation État islamique (EI ou Daech), la Turquie a donc changé son fusil d’épaule après l’attentat de Suruç, commis le 20 juillet contre des militants de la cause kurde, et la mort d’un sous-officier lors d’échanges de tirs à la frontière syrienne. L’aviation turque

Général Paloméros : L’Otan a joué « un rôle essentiel pour le maintien de la paix en Europe depuis 70 ans »

Dans un récent éditorial vidéo au sujet d’un éventuel « grexit », le directeur de L’Express, Christophe Barbier, estimait que la fin de la monnaie unique allait provoquer celle de l’Europe [ndlr, de l'Union européenne]. « On retournera aux nations, au nationalisme et à la guerre », a-t-il dit, en justifiant l’idée qu’il faudrait plus de fédéralisme au niveau