Otan / Archives

Une spécialiste du contrôle de l’armement et de la Russie nommée au poste de secrétaire général adjoint de l’Otan

Spécialiste de la Russie ainsi que du contrôle des armements, et actuellement en poste auprès de John Kerry, le chef de la diplomatie américaine, Rose Gottemoeller occupera les fonctions de secrétaire adjoint de l’Otan à compter du 1er octobre prochain. L’annonce a été officiellement faite le 27 juin. « Je suis ravi d’annoncer la nomination de

Otan : La France s’implique dans la défense des pays baltes

Le 31 août prochain, le Groupe de chasse 1/2 Cigognes enverra 4 Mirage 2000-5 en Lituanie, dans le cadre de la mission Baltic Air Policing. Il s’agira du 6e déploiement de ce type assuré par l’armée de l’Air depuis 2007 (sauf en 2014, où des Rafale, puis des Mirage 2000 furent déployés en Pologne). « Cette

Selon un général américain, l’Otan n’a actuellement pas les moyens de défendre les pays baltes

À la demande insistante de la Pologne et des pays baltes, qui ont des raisons de craindre la Russie pour des raisons historiques, l’Otan va confirmer, lors de son prochain sommet, qui se tiendra à Varsovie, le déploiement de 4 bataillons « robustes » sur son flanc oriental. Cette mesure vient s’ajouter à celles prises au lendemain

Le chef de la diplomatie allemande critique la politique menée par l’Otan à l’égard de la Russie

Lors d’une réunion des ministres de la Défense des membres de l’Otan, les 14 et 15 juin, il a été décidé de déployer 4 bataillons « robustes » en Pologne et dans les trois baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie). Cette mesure a été prise à la demande des pays concernés qui, depuis l’annexion de la Crimée et

La Norvège annonce un effort de défense sans précédent depuis la fin de la Guerre froide

Après avoir annoncé, en octobre 2015, un budget de la Défense de 5,45 milliards d’euros (soit une hausse de 9,8% en octobre 2015 pourtant jugée encore insuffisante, d’après le dernier apport annuel des forces armées norvégiennes), Oslo va de encore augmenter significativement ses dépenses militaires dans les années qui viennent. Ainsi, selon une loi de

Pour l’Otan, le cyberespace sera bientôt un théâtre d’opérations comme un autre

En 2011, et selon de nouvelles règles d’engagement de leurs forces armées, les États-Unis évoquèrent une possible riposte militaire en cas d’attaque informatique contre leurs infrastructures critiques. Les Etats-Unis « répondront aux actes hostiles dans le cyberespace de la même manière qu’à toute autre menace pour le pays » et « nous nous réservons le droit d’utiliser tous

L’Otan veut former plus d’officiers irakiens mais Washington en demande « davantage » pour détruire l’EI

Comme l’on pouvait s’y attendre, l’Alliance atlantique ne devrait pas rejoindre la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) en tant qu’organisation, alors que ses membres y participent à des degrés divers. Et cela, malgré l’insistance des États-Unis, qui souhaiteraient un engagement des avions de surveillance E-3A Sentry de la Force aéroportée de détection lointaine et

À nouveau, l’Otan appelle la Russie à cesser de soutenir les séparatistes ukrainiens

Début juin, la mission de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) chargée de surveiller le cessez-le feu dans le sud-est de l’Ukraine (Donbass), a fait savoir qu’elle avait perdu, en une semaine, deux drones qui survolaient des territoires contrôlés par les séparatistes pro-russes. Le premier engin n’a plus donné de signal

L’Otan compte déployer 4 bataillons dans les pays baltes et en Pologne

Suite à l’annexion de la Crimée et au conflit dans l’est de l’Ukraine, l’Otan a pris plusieurs mesures dites de « réassurance » au profit de la Pologne et des pays baltes, qui s’estiment menacés par la Russie. C’est ainsi qu’il a notamment été décidé de créer une Very High Readiness Joint Task Force (VHRJT), c’est à

La Russie veut un système de défense aérienne commun aux ex-républiques soviétiques de l’OTSC

Alors que l’Otan met progressivement en place sa défense antimissile, la Russie, qui y est farouchement opposée, a proposé à ses partenaires de l’Organisation du Traité de Sécurité Collective (OSTC) de mettre en place un système de défense anti-aérienne commun. « La fusion de nos systèmes de défense anti-aérienne ouvre la voie à la création d’une