FDS / Archives

Moscou prévient que les avions de la coalition anti-EI pourront être « considérés comme des cibles »

Le 18 juin, un avion d’attaque syrien de type Su-22 « Fitter » a été abattu par une F/A-18E Super Hornet américain de la coalition internationale après avoir bombardé une position des Forces démocratiques syriennes (FDS) dans le secteur de Tabqa, d’où l’État islamique (EI ou Daesh) a récemment été chassé. « Les projets et les actes hostiles

Un F/A-18E américain a abattu un avion d’attaque syrien au sud de Tabqa

Un F/A-18E Super Hornet de l’US Navy, engagé dans la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, a abattu, le 18 juin, un avion d’attaque au sol Su-22 « Fitter » de l’aviation syrienne qui venait de bombarder une position des Forces démocratiques syriennes (FDS) dans le secteur de Tabqa, récemment repris par ces dernières à l’État islamique

Chammal : L’État-major des armées s’attend à une longue bataille pour chasser l’EI de Raqqa

Quelques heures après le lancement de la « grande bataille » de Raqqa par les Forces démocratiques syriennes (FDS), appuyés par la coalition anti-EI (État islamique ou Daesh) dirigée par les États-Unis, le quartier de Mechleb, dans l’est de la ville, et la citadelle de Harqal, située à 2 km, ont été pris aux jihadistes. Pour autant,

Les Forces démocratiques syriennes sont entrées dans Raqqa, bastion syrien de Daesh

Près d’un mois après la prise de la ville et du barrage de Tabqa par les Forces démocratiques syriennes (FDS), dont les milices kurdes syriennes (YPG) constituent l’épine dorsale, l’opération « Colère de l’Euphrate », lancée le 5 novembre 2016, vient d’entrer une nouvelle phase. En effet, ce 6 juin, les FDS ont annoncé le début de

La coalition anti-EI justifie ses frappes aériennes contre les jihadistes ayant fui Tabqa

Cette semaine, les Forces démocratiques syriennes (FDS), avec le soutien de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, ont réussi à faire sauter un verrou stratégique sur la route menant à Raqqa, l’un des fiefs de l’État islamique (EI ou Daesh) en Syrie, en s’emparant de la ville et du barrage de Tabqa. D’après un

Raqqa : Daesh chassé de la ville et du barrage de Tabqa par les Forces démocratiques syriennes

L’offensive en direction de Raqqa ne devrait pas tarder. Le 10 mai au soir, les Forces démocratiques syriennes (FDS), constituées de milices kurdes (YPG) et de groupes arabes armés, ont en effet confirmé avoir pris le contrôle du barrage et de la ville de Tabqa, cette dernière étant le dernier verrou stratégique sur la route

Coalition anti-EI : Le président Trump approuve la livraison d’armes aux milices kurdes syriennes

À Copenhague, le 9 mai, lors d’une réunion des pays membres de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a assuré que la Turquie serait associée à l’offensive visant à chasser l’État islamique (EI ou Daesh) de la ville syrienne de Raqqa, d’où seraient partis, d’ailleurs, les

Syrie/Turquie : Une « frappe accidentelle » contre les soldats américains détachés auprès des milices kurdes n’est pas exclue

Le 25 avril, l’aviation turque a bombardé des positions tenues par les milices kurdes syriennes (YPG) près de la ville d’al-Malikiyah, dans le nord de la Syrie. « Afin de détruire ces foyers de terrorisme qui menacent la sécurité, l’unité et l’intégrité de notre pays et de notre nation, et dans le cadre de nos droits

Raqqa ne serait plus la « capitale » de l’État islamique en Syrie

Le 24 avril, les Forces démocratiques syriennes (les FDS), dont les effectifs sont fournis par la milice kurde YPG et des groupes arabes armés, ont réussi à pénétrer dans la ville de Tabqa, située à environ 55 km à l’ouest de Raqqa, la « capitale » de l’État islamique (EI ou Daesh). Depuis le 20 mars, les

Syrie : Une frappe aérienne a tué par erreur 18 combattants des Forces démocratiques syriennes

Pour éviter les méprises lors des missions d’appui aérien rapproché, l’on déploie au sol une équipe TCAP (Tactical Air Control Party), laquelle compte dans ses rangs un contrôleur aérien avancé dont la tâche est de guider la frappe que doit effectuer un chasseur-bombardier. Faute d’avoir une équipe TCAP expérimentée auprès des Forces démocratiques syriennes (FDS),