attaques / Archives

L’ONU préoccupée par la « résurgence » des groupes jihadistes dans le nord du Mali

Lors d’une réunion dédiée à l’évolution du processus politique au Mali, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon a évoqué une « situation sécuritaire extrêmement précaire » dans le nord de ce pays, où « affrontements armés se poursuivent malgré de nombreux accords », en référence notamment aux combats ayant opposé les indépendantistes touareg du MNLA (Mouvement national

L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques dénonce des attaques au chlore en Syrie

En avril dernier, le président Hollande, qui venait d’accueillir les 4 otages français libérés par les jihadistes de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL, désormais EI), avait affirmé disposer d’ »éléments’ laissant à penser que le gouvernement syrien avait été une nouvelle fois à l’origine d’une attaque chimique. « Ce que je sais, c’est que

Mali : Les casques bleus sont la cible d’attaques « répétées »

Les casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) semblent être de plus en plus souvent pris pour cible par les groupes armés terroristes qui sévissent encore dans le nord du pays. La semaine passée, ils ont en effet été attaqués à trois reprises. Ainsi, le 14

Les Brigades Abdallah Azzam veulent multiplier leurs attaques au Liban

Le 19 novembre dernier, l’ambassade d’Iran était la cible d’un double attentat suicide à Beyrouth. Cette attaque fut peu après revendiquée par les Brigades Abdallah Azzam dont la filiation avec al-Qaïda semble évidente dans la mesure où ce groupe jihadiste porte le nom de celui qui fut le mentor d’Oussama ben Laden. Créées par Saleh

Nigéria : Les jihadistes de Boko Haram responsables de la mort de 1.200 personnes en 6 mois

Le 14 mai dernier, le président nigérian, Goodluck Jonathan, a décrété l’état d’urgence dans le nord du pays où il a, dans le même temps, ordonné une vaste offensive visant à mettre un terme à l’insurrection lancée en 2009 par le groupe jihadiste Boko Haram, responsable d’une vague d’attentats meutriers visant notamment les communautés chrétiennes.

Les chefs de la piraterie somalienne ont rançonné plus de 339 millions de dollars en 7 ans

Au premier semestre 2013, l’activité des pirates somaliens a baissé significativement par rapport aux années passées, avec seulement 8 attaques constatées contre 199 par rapport à la même période, deux ans plus tôt. Cela est notamment dû à la présence de forces navales relativement importantes déployées au large de la Corne de l’Afrique et dans

Hausse sensible des attaques en Afghanistan

Faute de disposer de stastistiques publiées par la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), qui n’en établit plus étant donne le manque de fiabilité des données fournies par les forces de sécurité afghane, l’on ne peut compter désormais que sur celles données par les centres de réflexion indépendants, comme par exemple Afghanistan NGO Safety

L’Otan ne comptera plus les attaques des insurgés afghans

Après avoir admis que le nombre d’attaques commises par les insurgés afghans n’avait pas diminué de 7% entre 2011 et 2012 comme elle l’avait prétendu mais qu’il était finalement resté au même niveau, la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), déployée en Afghanistan sous l’autorité de l’Otan, a décidé de ne plus publier ce

Afghanistan : Du flou dans les chiffres

Contrairement à ce qu’avait annoncé la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) et le Pentagone, le nombre d’attaques perpétrées par les insurgés en Afghanistan n’a pas diminué de 7% en 2012 : il est en fait resté au même niveau que l’année précédente. Du coup, tous les discours se félicitant d’une amélioration de la

Mali : Le Mujao revendique les attaques de Gao et Kidal

Pour le moment, le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique du Nord (Mujao) est l’un des trois groupes jihadistes implantés au Nord-Mali qui ait la volonté d’en découdre avec les forces françaises et africaines. Le porte-parole du Mujao, Abu Walid Sahraoui, a en effet affirmé que ses combattants ont « reçu l’ordre d’attaquer. » Et