Alasaï / Archives

Afghanistan : Les insurgés étendent à nouveau leur emprise dans la province de Kapisa

Quelques semaines après la fin de mission de combat des forces françaises, la province de Kapisa, où elles étaient déployées, connaît actuellement une recrudescence des actions commises par les insurgés afghans. A l’annonce du retrait des militaires français, un fonctionnaire provincial avait fait part au quotidien Le Monde de ses craintes. « J’ai bien peur que

Dernière grande opération pour le battle Group Allobroges

Les militaires français du battle group Allobroges, principalement armé par le 7ème Bataillon de Chasseurs alpins (BCA), ont mené leur dernière opération d’envergure en Kapisa, avant leur relève par les parachutistes du 1er RCP de Pamiers (BG Raptor) au cours des prochaines semaines. Ainsi, 600 soldats appartenant essentiellement au BG Allobroges et 500 militaires et

Afghanistan : Un sous-officier français tué dans une attaque

Ce 11 janvier, une trentaine de soldats du 32e bataillon de l’armée nationale afghane (ANA) ont été accrochés en zone urbaine, vers le marché d’Alasaï, situé dans la province de Kapisa. Cette attaque a fait un tué et un blessé grave parmi les militaires français qui accompagnaient leurs homologues afghans dans le cadre du dispositif

Des militaires du GTIA Kapisa accrochés dans la vallée d’Alasaï

Les militaires français du Groupement tactique inter-armes (GTIA) Kapisa, dans l’est de l’Afghanistan, n’ont guère le temps de chômer. En mars, ils ont notamment mené à bien, en mars, l’opération « Dinner Out » au cours de laquelle un des leurs a été tué – le caporal-Chef Nicolas Belda du 27e BCA – et qui a permis

Un troisième poste avancé en vallée d’Alasaï

En mars dernier, l’opération Dinner Out, menée par l’armée nationale afghane appuyée par des éléments français du GTIA Kapisa, avait permis la construction de deux postes de combat avancés (Combat Outpost, COP) dans la vallée d’Alasaï. Au cours de cette mission, le 27e bataillon de chasseurs alpins avait déploré la perte d’un des siens, le

Fin de l’opération Dinner Out dans la vallée d’Alasaï

Le 14 mars dernier, le 1er Kandak de l’armée nationale afghane, appuyé par le 2e Kandak et les militaires français du GTIA Kapisa, se sont déployés dans la vallée d’Alasaï, investie jusque là par les insurgés. Le but de l’opération est alors d’y construire deux bases permanentes afin de permettre aux soldats afghans d’assurer la

Afghanistan : Le 27e Bataillon de chasseurs alpins endeuillé

Près de 400 militaires français du Groupement tactique interarmes (GTIA) Kapisa sont déployés, depuis le 14 mars et aux côtés d’un bataillon (Kandak) de l’armée nationale afghane, dans la vallée d’Alasaï afin de mener une opération d’envergure contre les insurgés, nombreux dans cette zone située à l’Est de Kaboul. Des avions A-10 et F-15, des

Les Français du GTIA Kapisa en opération dans la vallée d’Alasaï

Un kandak de l’armée nationale afghane a mené une opération de reconnaissance, le 7 mars dernier, dans le secteur sud de la vallée d’Alasaï où s’étaient établis des groupes d’insurgés. Les militaires afghans, accompagnés par des policiers, ont été appuyés par une compagnie française renforcée du GTIA Kapisa. L’objectif assigné à ces éléments était de