Sécurité/ Archives

Un nouveau plan de lutte contre le terrorisme va s’intéresser aux jihadistes bientôt libérés de prison

Loi du 21 décembre 2012 visant à renforcer les sanctions contre les ressortissants français ayant participé à des actions terroristes à l’étranger, plan de lutte contre les filières terroristes annoncé en avril 2014, Loi du 13 novembre 2014 visant à renforcer les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme, Loi sur le renseignement du

Les mouvements des sapeurs-pompiers de Paris surveillés par des individus louches

Les brèves des quotidiens et des hebdomadaires recèlent souvent des informations très intéressantes. Ainsi, par exemple, le 17 mai, Le Point a révélé qu’un ordinateur et un téléphone contenant des « données sensibles » chiffrées par le logiciel CryptoSmart avait été récemment dérobé au domicile d’un « employé du service informatique et communication » de l’Élysée. Et d’ajouter que

Un « conseil » recommandera si un militaire en voie de radicalisation doit être radié

Jusqu’à une date récente, la loi permettait d’effectuer une enquête administrative pour s’assurer que le comportement d’une recrue ou d’un militaire candidat à un poste nécessitant une habilitation n’était pas incompatible avec la fonction ou l’affectation envisagée. Cependant, rien n’était prévu dans le cas d’un changement d’attitude de l’intéressé après son recrutement ou sa mutation.

Brésil : À Rio de Janeiro, la police est désormais placée sous l’autorité de l’armée

Face à une criminalité croissante et une énième flambée de violence à Rio de Janeiro, le Brésil a décidé une mesure inédite depuis la fin de la dictature militaire, en 1985. Ainsi, dans le cadre d’une programme intitulé « Intervention fédérale dans la sécurité », le 16 février, le président brésilien, Michel Temer, a annoncé que les

La mention « Confidentiel défense » va être supprimée

Peu avant la publication de leur livre « Un président ne devrait pas dire ça », les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme publièrent dans les pages du quotidien Le Monde un article intitulé « Le jour où… Obama a laissé tomber Hollande », illustré par un document détaillant la « timeline » des frappes aériennes envisagées trois ans plus tôt

Utiliser des rapaces pour neutraliser des drones légers : une fausse bonne idée?

En 2016, la police néerlandaise suscita un certain intérêt médiatique après avoir annoncé son intention d’utiliser des aigles dressés pour capturer des drones de loisir (ou légers) au-dessus des zones interdites ou d’accès restreint. Cela eut un écho en France, après le survol de plusieurs installations nucléaires par des appareils de ce type. Et, en

Le fabricant de drones DJI accusé de livrer des données sur des sites gouvernementaux américains à Pékin

Au fil du temps, l’entreprise chinoise DJI s’est imposée sur le marché des drones de loisir et professionnels, avec des appareils comme le Phantom, le Mavic ou encore l’Inspire. Ces engins utilisent des logiciels et des applications qui permettent de stocker les données des utilisateurs (plans de vol, par exemple). Or, cela ne plaît pas

Le directeur de la Gendarmerie a des réserves sur les mutualisations avec la Police nationale

Dans un contexte de contraintes budgétaires, deux mots « magiques » sont régulièrement avancés : « externalisation » et « mutualisation ». Pour autant, leur efficacité est discutable en la matière. En réalité, tout dépend des modalités qui accompagnent les décisions d’externaliser et de mutualiser des capacités. S’agissant des externalisations, l’ancien Premier ministre, Bernard Cazeneuve, avait démontré, dans un rapport publié

Vers la création d’un commandement des opérations spéciales pour la sécurité intérieure?

Fraîchement installé à la tête du ministère de l’Intérieur, Gérard Collomb avait laissé entendre, lors d’un passage sur le plateau de BFMTV, qu’une fusion des forces d’intervention intérieures, à savoir le GIGN, le RAID et la BRI étaient envisageable. « C’est des questions qu’on va étudier dans les prochains temps. Ce qu’il faut c’est de l’efficacité.

L’opération Sentinelle sera revue pour que les militaires soient « présents au bon endroit au bon moment »

Le chef d’état-major des armées (CEMA), le général François Lecointre, fera prochainement connaître les conclusions de l’étude « approfondie » demandée cet été par le président Macron au sujet de l’évolution de l’opération intérieure (OPINT) Sentinelle. Pour rappel, cette dernière mobilise actuellement 10.000 militaires, dont 7.000 sur le terrain 3.000 autres en réserve, prêts à être déployés