Industrie/ Archives

Le constructeur naval DCNS poursuit son redressement

L’année 2014 n’avait pas été bonne pour le constructeur naval DCNS, avec un perte financière de 347,3 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires d’un peu plus de 3 milliards d’euros. Cette mauvaise performance, malgré un carnet de commande solide, s’expliquait par des difficultés liées au projet de réacteur nucléaire de recherche « Jules Horowitz » (dont il

Les résultats financiers d’Airbus plombés par les problèmes de l’A400M « Atlas »

Avec un carnet de commandes d’une valeur de plus de 1.000 milliards d’euros et un chiffre d’affaires de 67 milliards d’euros (+3%), le patron d’Airbus, Tom Enders, aurait de quoi avoir le sourire si le bénéfice net obtenu en 2016 n’était pas en recul de 63%, pour tomber à 995 millions d’euros. La faute aux

Un radar italien équipera les futurs drones tactiques de l’armée de Terre

Le groupe italien Leonardo (ex- Finmeccanica) a annoncé que son radar PicoSAR AESA a été retenu par Safran pour équiper les drones tactiques Patroller destinés au 61e Régiment d’Artillerie (RA) de l’armée de Terre. Le montant du contrat n’a pas été précisé, si ce n’est qu’il s’élèverait à « plusieurs millions d’euros ». Quant, en avril 2016,

La rénovation à mi-vie des missiles de croisière SCALP EG est lancée

Dans le cadre de l’opération Chammal, les avions de l’armée de l’Air et de la Marine nationale ont déjà tiré plus de 80 missiles de croisière SCALP (Système de croisière conventionnel autonome à longue portée) contre les positions tenues par l’État islamique (EI ou Daesh) en Irak et en Syrie. Selon l’État-major des armées, l’emploi

Les transferts mondiaux d’armes « majeures » ont atteint un niveau record depuis la Guerre Froide

En matière de vente de matériels militaires (comme pour d’autres domaines), comparer des données d’une année sur l’autre ne permet pas de déterminer de grandes tendances, dans la mesure où ces dernières peuvent être fluctuantes. Pour cela, il faut considérer deux périodes assez longues, comme l’a fait la dernière étude que vient de publier l’Institut

Nexter livrera 18 systèmes d’artillerie CAESAR de plus à l’Indonésie

En 2012, l’armée nationale indonésienne (Tentara Nasional Indonesia) avait retenu le CAESAR (Camion équipé d’un système d’artillerie) de groupe français Nexter pour remplacer en partie ses obusiers AMX MK61 et FH-88. Un contrat portant sur la livraison de 37 exemplaires et d’une valeur de 115 millions d’euros fut alors signé. Cinq ans plus tard, Nexter

M. Trump envisage une « grosse commande » d’avions F/A-18 XT

Pendant la période de transition ayant précédé son entrée à la Maison Blanche, Donald Trump s’en était pris au programme d’avion de combat dit de 5e génération F-35 Lightning II en critiquant ses coûts beaucoup trop élevés, allant jusqu’à les estimer « hors de contrôle ». Et il avait demandé à Boeing de soumettre une alternative, basée

M. Le Drian fait de l’intelligence artificielle un enjeu stratégique pour la défense

En juin 2016, le centre de recherche de l’US Air Force (AFRL – US Air Force Research Laboratory) et l’entreprise Psibernetix ont réalisé une expérience ayant donné un aperçu de ce que pourrait être la façon de faire la guerre dans les décennies à venir. Ainsi, il a été mis au point une intelligence artificielle

Le gouvernement autrichien dit avoir été trompé par Airbus lors de la vente d’avions Eurofighter Typhoon

En 2007, l’Autriche recevait son premier avion de combat Eurofighter Typhoon, dans le cadre d’un contrat d’un montant de d’environ 2 milliards d’euros, signé en 2003 et portant sur la livraison de 18 exemplaires (la commande sera réduite de trois unités par la suite). Seulement, l’Eurofighter Typhoon n’était pas le premier choix de la force

La République tchèque envisage de louer des avions de transport A400M à l’Allemagne

La mésaventure vécue par Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense, en Lituanie, la semaine passée, a « choqué » Airbus. En effet, l’A400M à bord duquel elle était arrivée à Kaunas n’avait pas pu repartir, à cause, a priori, d’une fuite d’huile découverte sur l’un de ses quatre turbopropulseurs TP-400. Ce « désagrément » est