NordStream : L’Otan met en garde contre toute attaque visant les infrastructures critiques de ses membres

Un temps considérée comme très probable, l’hypothèse d’un sabotage avancée pour expliquer les quatre fuites de gaz constatées sur les gazoducs NordStream1 et NordStream2 au large de l’île danoise de Bornholm, ne semble désormais plus faire de doute.

Pour rappel, ces deux gazoducs, exploités par le groupe russe Gazprom pour livrer du gaz à l’Allemagne via la mer Baltique, ont été touchés par deux explosions sous-marins, le 26 septembre. Cela étant, l’inspection de ces deux conduites n’est pas possible pour le moment, faute de pouvoir les approcher en raison des bouillonnements provoqués par les fuites.

En outre, objet de tensions depuis le début de la guerre en Ukraine [voire avant], ces deux gazoducs n’étaient pas opérationnels au moment des faits. En effet, sous la pression des États-Unis, NordStream2 n’est jamais entré en service tandis que NordStream1 ne fonctionne plus depuis le début du mois de septembre à cause, selon Gazprom, de problèmes techniques.

Quoi qu’il en soit, pour certains, et parce qu’elle en a les capacités et qu’elle pourrait y trouver un avantage [comme le commerçant malhonnête qui met le feu à des marchandises invendables pour toucher la prime d’assurance], la Russie fait figure de principal suspect. Ce que Moscou a évidemment nié avec force. « Stupide et absurde », quoique « prévisible », ainsi répliqué Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, avant d’évoquer les « énormes bénéfices réalisés par les fournisseurs américains de gaz naturel liquéfié, qui ont multiplié leurs approvisionnements sur le continent européen ».

Le 28 septembre, le Parquet général russe a indiqué avoir confié au FSB [renseignement intérieur] le soin de mener une « enquête criminelle » pour « acte de terrorisme international ». Et d’ajouter : « Près de l’île de Bornholm, des actions intentionnelles ont été commises pour endommager les gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2 situés au fond de la mer Baltique. […] La Fédération du Russie a subi un grave préjudice économique du fait de ces actes ».

En outre, à la demande de Moscou, qui pointe par ailleurs le rôle d’un « État étranger », le Conseil de sécurité des Nations unies se réunira le 30 septembre pour évoquer cette affaire. Et probablement que la diplomatie russe interpellera son homologue américaine sur ce qu’elle appelle les « provocations concernant les gazoducs Nord Stream 1 et 2 ».

Cela étant, l’Union européenne [UE], par le voix de Josep Borrell, son Haut représentant pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, a parlé de probables « actes malveillants » et prévenu que « toute perturbation délibérée de l’infrastructure énergétique européenne […] ferait l’objet d’une réponse robuste et unie ». Laquelle? Il ne l’a pas précisé…

De son côté, alliance militaire dont les membres sont liés par une clause de défense collective, prévue par l’article 5 du Traité de l’Atlantique-Nord, l’Otan est plus catégorique.

« Les dommages subis par les gazoducs Nordstream 1 et Nordstream 2 dans les eaux internationales de la mer Baltique sont particulièrement préoccupants. Les informations actuellement disponibles portent à croire qu’ils sont la conséquence d’actes de sabotage délibérés, inconsidérés et irresponsables. […] Nous soutenons les enquêtes en cours qui cherchent à déterminer l’origine des dommages », ont dénoncé les trente États membres, dans une déclaration commune, publiée ce 29 septembre.

Et d’ajouter : « Nous, les Alliés, nous sommes engagés à assurer la dissuasion, à nous prémunir et à nous défendre face à l’utilisation, à des fins coercitives, du levier de l’énergie ou de tout autre procédé hybride par des acteurs étatiques ou non étatiques ». Dans ces conditions, préviennent-ils, « toute attaque délibérée contre les infrastructures critiques de pays de l’Alliance se verrait opposer une réponse unie et déterminée ».

À noter que si Moscou pointe la responsabilité d’un « État étranger », l’Otan n’exclut pas celle d' »acteurs non étatiques »…

Cette déclaration concerne d’abord la Norvège, dont la production de gaz est désormais cruciale pour l’UE [dont elle ne fait pas partie, ndlr], d’autant plus qu’elle vient d’inaugurer le gazoduc Baltic Pipe, lequel la relie à la Pologne via la mer Baltique. Or, ces derniers jours, des drones non-identifiés ont été aperçus à proximité de certains de ses sites pétroliers et gaziers, ce qui a conduit son ministère du Pétrole et de l’Énergie à appeler à la plus grande vigilance.

Reste que le sabotage des deux gazoducs n’a pas nécessairement exigé des moyens permettant d’opérer dans les abysses, comme en disposent notamment la Russie et les États-Unis. Et cela pour la simple raison que la mer Baltique est peu profonde… D’où l’hypothèse d’une source militaire britannique, évoquée par le journal The Guardian. Ainsi, selon elle, des « mines ont pu être discrètement posées à partir d’un navire commercial déguisé avant d’exploser des jours, voire des semaines plus tard. Si une telle opération doit être menée avec un certain soin, elle ne requiert pas de ressources militaires spécialisées ».

Photo : Otan

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

419 contributions

  1. Alexis dit :

    A quoi servent toutes ces annonces publiques? Si l’OTAN a un message à transmettrer au Kremlin, cette organisation a l’occasion de le faire de manière directe sans passer par un « tout-ménage » distribué dans toutes les boites-aux-lettres du monde dont celle de la fleuriste au bas de mon immeuble, Mme Michu!

    Un coup c’est l’UE, un autre c’est l’OTAN quand ce n’est pas le Pentagone ou le ministère de la défense bruitannique, à quoi jouent tous ces guignols? A faire peur au bon peuple? A faire croire qu’ils sont pris au sérieux par Poutine?

    Qu’ils gardent leur menace pour leur discussion en directe avec les russes et qu’ils fichent la paix à la populace, elle a déjà suffisemment d’emmerdes à gérer entre l’onflation galopante, la crise climatique et autres joyeuseté dont nos dirigeants sont largement responsables…

    • Rom dit :

      Totalement.
      Je dirais même plus, quelle blague, oser de la part de l’OTAN sortir un truc pareil après ce qui vient de ce passer sur NS 1 et 2…

      Les russes et européens ont mis des dizaines milliards dans ces gazoducs, il y avait probablement pr des milliards de $ de gaz (vu les cours actuel) dans les tuyaux qui sont en train de s’évaporer dans l’océan… mais à part ça le coupable serait bien entendu les russes. C’est vraiment étonnant de voir à quel point les théories du complot les plus débile sont de rigueur et reprise par certain médias alors que si on répond aux 2 questions les plus banale en cas de crime : à qui profite le crime ? Qu’elle est le mobile ? Bah je peux trouver une tonne d’explications évidente à ces 2 questions concernant les américains/OTAN, mais concernant les russes, sans rentrer dans des explications farfelues/complotiste c’est tout de suite plus compliqué… surtout que si demain par miracle les livraisons pouvaient reprendre et que la guerre OTAN/Russie chez le proxy ukrainien s’arrêtaient, et bien ce n’est même plus possible maintenant. J’ai donc vraiment du mal à saisir où est le bénéfice pr les russes à faire un tel coup quand mettre les vannes sur [off] suffisaient, ce qui au passage était déjà le cas…

      Sans parler des menaces et des sanctions mis à exécution avant le conflit sur certaine société qui travaillaient à la pose de NS 2, bref tlm sait qui a fait le coup, personne n’ose le dire officiellement.
      En attendant, achetez vous une polaire et des sacs de couchage, l’hiver va être long et froid car la récession en Allemagne va être gigantesque sans le gaz russe pr faire tourner l’industrie.

      • fabrice dit :

        Si j’ai bien compris, il y aurait 700 millions de M3 de gaz dans les deux gazoducs, celà fait dans les 140 millions de $.

        • reality dit :

          Bien-sûr et c’est une mauvaise chose car après avoir gelé 300 millions et avoir bloquer 300.000 tonnes d’engrais offert par la Russie aux pays pauvres sans parler des yachts et biens d’autres choses confisquées. L’UE vient encore de deverser 700 à 800 millions de m3 de gaz russe au fond de l’eau. C’est à se demander si on ne prend pas les russes pour des idiots ou des bon à rien.

      • didixtrax dit :

        En cette matière la propagande et le complotisme pourront toujours justifier que ce sont les Russes ! genre : pourquoi ne pas sacrifier les 10 mds « gelés » (5 pour la Russie) investis pour s’offrir une zizanie existentielle en occident ?

      • doute dit :

        l’Allemagne a essentiellement financeé NS2 pas la Russie. Les Russes ne sont pas idiots: ils voient bien que ces infrastructures n’ont plus d’avenir à moyen/long terme les Européens s’agitant dans tous les sens pour trouver d’autres sources d’approvisionnement: le même jour un pipeline reliant l’Europe à la Norvège venait d’être inauguré. Cela permet aussi à Gazprom d’arrêter ses livraisons pour cas de force majeur (donc pas d’indemnisation des clients) et cela fait monter les prix du gaz (si vous regardez les marchés vous verrez bien que c’est ce qui se passe actuellement). Enfin cela envoie un message clair à l’Europe de la part d’un pays qui développe des capacités de guerre sous-marine hybride (projet Belgorod par ex.) depuis des années. Je vous invite à consulter hisuttton, c’est assez bien documenté sur le sujet.

        • Rom dit :

          https://en.wikipedia.org/wiki/Nord_Stream_2#Costs_and_financing
          Non, c’est bien 50% russe, 50% pas mal d’autre pays, dont la France mais majoritairement l’Allemagne sur ces autres 50%. On parle en effet de 10 milliards de $.

          Faut voir le problème du côté russe, car à la base ils ont choisi de mettre un gazoduc à cet endroit parce que la fiabilité était bonne des 2 côtés. Bon maintenant c’est cuit mais on ne peut pas démonter celui la et le remonter ailleurs, j’ai entendu je sais plus où qu’ils allaient faire un gazoduc reliant la Sibérie à la Chine, là au moins il n’y a aurait pas de coupure.
          Si cela ce faisait, on aurait même plus de ressource de gaz à dispo à long terme en Europe de l’ouest. Malheureusement pr nous, algériens et norvégiens sont très loin d’avoir les réserves russe sinon on aurait jamais deal avec les russes en premier lieu.

          Dernier détail, la plupart des pays ont des prix négocié entre état qui sont évidemment très loin des prix du marché car c’est des contrats long terme à prix fixe donc il n’y a pas d’histoire de « je fais monter le prix je vais me faire plus de sous ». Ca c’est uniquement dû aux sanctions européenne qui créent un effet de rareté voir même la pénurie et qui la par contre fait exploser les prix si par exemple il y a besoin de plus de gaz et que c’est du hors contrat.

        • reality dit :

          @ doute il est bien de douter mais lorsqu’on vous la lune vous regardez le doigt. C’est complètement débile car tout récemment ce sont les russes qui proposaient aux allemands de mettre le NS2 en marche et laisser le NS1 qui a des turbines provenant du Canada ce qui n’est pas le cas pour NS2 dont les turbines sont russes. Maintenant pourquoi saboter son propre gazoduc alors même qu’il est à l’arrêt?

      • Marcel dit :

        A qui profite le crime ?
        Le gazoduc est (était) une réserve importante de stockage de gaz acheté par l’Allemagne.
        CQFD

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « En attendant, achetez vous une polaire et des sacs de couchage, l’hiver va être long et froid car la récession en Allemagne va être gigantesque sans le gaz russe pr faire tourner l’industrie. » L’abus de BFMTV nuit gravement à la santé………………..mentale!

    • PeterR dit :

      Il ne faut pas / plus de demander pourquoi certains sujets ne sont pas ouverts aux commentaires.
      Quand je vois le nombre de trolls russes qui interviennent on comprend

      • LeTrollDeVosReves dit :

        Ne vous en déplaise, ce sont bien les organisations occidentales de tous poils et l’Ukraine qui passent leur journée à abreuver les médias de leur annonces à destination de Poutine…

        Question subsidiaire: A quoi cela a servi à Macron de filmer à l’insu de Poutine ses discussions avec lui pour ensuite publier le film à destination du monde entier?

        Si vous êtes trop c.. pour vous en rendre compte, libre à vous de sortir l’argument idiot par excellence dès que l’on est pas d’accord avec quelqu’un « Euuuuuuuh! C’est un trolllllllllllllll »…

      • JC dit :

        C’est quoi un troll russe. Quelqu’un qui envoie un commentaire qui ne vous convient pas ?

        • tschok dit :

          Si vous posez la question, c’est que vous en êtes un.

          En général, c’est un bon critère.

        • PeterR dit :

          >> C’est quoi un troll russe.
          Effectivement, bonne question. Ils sont des fois difficiles à séparer des idiots utiles.
          Mais je ne pense pas que sur un forum de si bon niveau il y ait tant d’idiots utiles. Donc forcé de conclure qu’une grande partie sont des trolls

        • Robert dit :

          JC,
          Très bonne émission de Radio Courtoisie avec Jacques Baud, ancien agent de renseignement suisse au propos, autre chose que les généraux de plateau.
          Il dit que Reagan a déjà fait saboter un pipe line, que les suédois ont chopés un mini sous marin blindé d’explosifs dans cette zone qui est un passage obligé pour les sous marins russes et très surveillé par l’OTAN. Les suédois ont dit que c’était un appareil occidental sans préciser la nationalité, mais on devine quels pays occidentaux ont les moyens d’organiser une telle attaque.
          Une manoeuvre otanesque a d’ailleurs eu lieu à cet endroit il n’y a pas longtemps.
          Je pense qu’à la prochaine livraison de message, si le lien n’est pas fermé, un petit délateur balancera que RC est de droite, ils disent extrême droite quand il y a des convictions, et donc qu’il ne faut pas en tenir compte. Et forcément troll russe puisque ne pensant pas comme eux.
          Mais on sait à quoi s’en tenir sur les petits gardiens de la pensée.
          Continuons à échanger sans nous préoccuper des masturbateurs qui voient la pensée comme une prison dont eux seuls ont la clef.
          https://www.youtube.com/watch?v=0ByNRApNVoM

      • Nauatg dit :

        Ah le champion de l argumentation précise et imparable. Le point Godwin 2.0 du lobotomisé qui n a rien à dire que recracher la bonne parole de BFM. Tristesse.

        • PeterR dit :

          Il faut dire que grace à votre copain et maitre à penser Vlad les arguments US un temps tombés en désuetude vienne de reprendre force et vigueur.

      • RegardEffaré dit :

        Vous confondez « résistance française » et « troll russe » mais il y a là quelques raisons: nous avons le même ennemi, notre ennemi de toujours, la perfide Albion, maintenant étendue à l’Outre-Atlantique.

  2. Sorensen dit :

    Il y en aura, l’OTAN fera avec et par la force des choses nous aussi.

  3. Florent Pirot dit :

    Suite à des progrès dans certains secteurs de l’armée ukrainienne en termes de respect des droits humains j’ai envoyé trois emails à Volodymir Zelenskyi, le premier évoquant les nouvelles turbines Nordstream 2 avec une version crématoire de mon moteur spinnant (remplaçant l’ancien système rebreedant des cannettes de cendres humaines directement dans le stream), évoquant les fuites de sang dans le tuyau, pour rappeler la dangerosité des systèmes crématoires en termes de risque d’accident nucléaire. J’ai en parallèle compris en observant de près le système que les corps humains dans la turbine spinnante sont littéralement dissous par la fission avec le radon du gaz et injectés dans le stream pour faire capillarité.
    La compagnie de construction a été sanctionnée pour de très bonnes raisons par le gouvernement américain. Comme un exercice SINKEX avait eu lieu juste avant, il est évident que le Quicksink a été utilisé pour détruire ce gazoduc tout en matérialisant (avec le crâne utilisé dans le Quicksink) la nature crématoire du Nord Stream 2 (cas particulier où l’on arrive à se servir d’une arme ne respectant pas a priori les droits humains pour les défendre).
    Il reste une incertitude sur la responsabilité de Gazprom dans le système. Certains pourraient arguer (et je me fais parfois la même réflexion) que le système a été monté par des actionnaires minoritaires allemands et néerlandais avec l’assentiment d’Engie pour pouvoir accuser Gazprom en cas de besoin. Le reste du temps je me dis que la Russie n’est pas un pays assez développé et que ces méthodes de pays en développement (la mise au pas du travailleur avec le four crématoire, ce qu’imposent les traités ISDS…) existent aussi dans ses grandes firmes.

    • Tilleul dit :

      Heuuuu… Ah oui, quand même. Voui, voui, voui, c’est cela, oui. Voilà, voilà… Bon, alors, comment dire ? Oh, le beau cas !
      Au moins, ça nous change des trolls pro-russes.
      Quand M. Zelensky répondra à vos courriels, il faudra absolument que vous nous en fassiez part.
      Sinon, une petite tisane calmante, ça vous dit ?

      • Robert dit :

        Quel que soit le point de vue de quelqu’un, l’insulter ou se moquer de lui est dérisoire et pathétique.
        Toute forme d’argument d’autorité pour avoir le dernier mot et essayer de ridiculiser son interlocuteur est une forme de conception totalitaire pour refuser tout débat et ne pas respecter celui qui ne pense pas comme vous.

  4. Aveugle dit :

    Si ce n’est pas le fait des russes alors cela leur met « fortuitement » de beaux arguments de pression supplémentaire en main:

    – » Vous croyez vous mettre a l’abri avec votre Gazoduc Norvège Pologne ? Regardez comme c’est fragile ces choses … »
    – « Vous avez vu ? Juste à coté de vos frontières et juste dans 100m de fond, alors pensez, en méditerranée, ou ailleurs … »
    –  » Au fait, et les câbles internet c’est bien plus fragile hein ! Et il y en a partout, imaginez un peu si ils tombent en panne, votre système bancaire, vos liens commerciaux … Les sanctions que vous nous imposez à coté c’est de la gnognote … »
    – « Ben non c’est pas des menaces : c’est pas nous ! Prouvez donc le contraire ».

    A mon sens autrement plus crédible, dangereux et potentiellement générateur d’une escalade que l’utilisation d’une arme nucléaire tactique en Ukraine …

    • guilhom dit :

      article 5
      il sera utilisé car ce genre d’attaque rentrent dans ce cadre légal.
      cyberattaque, et cable internet et ressources énergétique

  5. Alex dit :

    franchement bien malin celui qui pourrait avoir raison dans cette histoire

    • Guernico dit :

      Responsabilité US ou Russe dans le sabotage de NS1, il n’en reste pas moins que la Russie a envahi l’Ukraine, pays indépendant depuis 1991.
      Revenons aux faits bien etablis (a moins que quelqu’un prouve que l’Ukraine, l’Otan ou les USA n’ait envahi la Russie).
      Et les faits son têtus, disait Vladimir Illitch…

  6. Castel dit :

    Une chose me fait un peu douter de la véracité des attaques sur les Nord Stream, en effet, si des charges explosives avaient été déposées contre ces tuyaux, ou, pire encore s’ils avaient été touchés par un projectile, pourquoi le gaz ne se serait-il pas enflammé ?
    Ce qui m’a mis la puce à l’oreille est le fait que deux nouvelles fuites se soient produites depuis, alors que ces gazoducs sont maintenant étroitement surveillé…
    Et si il s’agissait tout simplement de…….malfaçons ?
    Maintenant, reste à savoir si elles ne seraient pas volontaires, c’est à dire provoquées par des normes de fabrication destinées à lâcher au bout d’un certain temps, ce qui serait évidemment difficile à vérifier !!

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « ou, pire encore s’ils avaient été touchés par un projectile, pourquoi le gaz ne se serait-il pas enflammé ? » Bah dans l’eau enflammer du gaz…………………………. Nee dit on pas : » Il y a de l’eau dans le gaz?
      « Maintenant, reste à savoir si elles ne seraient pas volontaires, c’est à dire provoquées par des normes de fabrication destinées à lâcher au bout d’un certain temps, » L’obolescence à ce niveau…………………………c’est abuser!

    • Stoltenberg dit :

      Bonne question… Quand j’étais petit je me posais peut-être la même – est-ce qu’on pourrait faire un feu à 100m sous l’eau? Ou bien chauffer un repas sur une plaque à gaz? J’ai l’impression que j’ai enfin la réponse.

    • Grégoire dit :

      Pour qu’il y ait un feu, il faut carburant , chaleur ET comburant : là , il n’y a pas d’oxygène au fond de la mer.

      • Castel dit :

        Vous n’avez jamais fait exploser un pain de TNT sous l’eau avec une mèche visco ?
        Personnellement , ça m’amusait beaucoup !!
        Maintenant, dans ce cas précis, je ne savais pas que ces tuyaux étaient posés à 90m de profondeur, car il ne me semblait pas que la Baltique soit profonde à ce point….
        En fait, si elle est à peine plus étendue que la Caspienne, elle est tout de même assez profonde ( 459 maxi)
        Effectivement, à cette profondeur, le gaz a le temps de refroidir avant d’arriver à la surface !!

    • Vincent dit :

      Un feu à 100m sous l’eau … je vous conseille une petite formation express sur les limites d’explosivité d’un gaz comme le méthane. Sans oxygène, pas de feu possible …
      Merci pour votre commentaire … éclairant !

    • Robert dit :

      Il ne fonctionne pas, donc il n’y a pas de gaz dans le pipe line.
      Quand aux russes, principal suspect, je demande par qui, selon quels raisonnements objectifs?
      A ce jour, ce genre de sabotage, après des manoeuvres politiques et judiciaires pour empêcher sa mise en oeuvre, en plus de la volonté assumée de faire obstacle à la commercialisation du gaz russe, cela vient du camp occidental, otanesque, américain.

      • PeterR dit :

        >> il n’y a pas de gaz dans le pipe line
        ben si. Ne serait-ce que pour laisser le tube en pression et éviter des infiltrations (ou qu’il ne s’écrase ??)

        • Robert dit :

          Au temps pour moi, je me trompais.
          J’avoue que l’aspect technique de ces sujets me dépassent un peu.

      • Niveau à bulle dit :

        Faudrait suivre, un peu, surtout que c’est écrit dans l’article.
        Les grosses bulles qui remontent à la surface, c’est quoi, selon vous ?
        Même la Russie est la première à dire que les gazoducs sont pleins de précieux gaz qui s’échappe bêtement et que cet odieux sabotage lui fait perdre une fortune, et que même que c’est bien pour ça qu’elle n’y est pour rien.
        D’ailleurs elle a chargé le FSB d’enquêter avec zèle et diligence, alors soyez assuré que vous aurez bientôt une explication absolument impartiale.

      • Courmaceul dit :

         » il n’y a pas de gaz dans le pipe line » Si, il y en a mais il est « figé » puisqu’il n’y a plus de circulation dans le gazoduc.

        Il y a assez de vidéo montrant le gaz jaillissant à la surface.

      • Alpha (α) dit :

        « Quand aux russes, principal suspect, je demande par qui, selon quels raisonnements objectifs? »
        NS1 et NS2 ne sont plus en service, et ne le seront pas avant bien longtemps à cause des sanctions légitimes, et de la réorientation vers d’autres fournisseurs de gaz.
        Les saboter peut donc servir d’exemple du style : « Voyez comment nous pouvons saboter vos câbles sous-marins ! »
        Avec en ligne de mire les câbles pour l’internet, dont dépendent les Occidentaux…

    • lym dit :

      On voit mal des flammes remonter de 100m de fond avec une oxygénation de l’eau déjà bien basse… Par contre si quelqu’un allume en surface, oui, cela brûlera. Cela aurait d’ailleurs sans doute été (intuitivement, au moins), au milieu de l’eau et la navigation déviée, une chose à faire vu que le CO2 résultant de la combustion du gaz naturel provoquerait ~30x moins d’effet de serre, une des raison d’être des torchères…

      Maintenant, se poser la question de qui a fait cela c’est quand même un peu surfait: Seuls le Kremlin est assez con pour cela et l’arrêt prétexte en septembre préparait le coup. Peskov et toute celle clique d’ordures mentent encore mieux qu’ils respirent!

      • didixtrax dit :

        même pas sur qu’allumer en surface soir suffisant : il faut un bon mélange méthane/oxygène or il n’y a qu’une bulle de méthane (c’est pourquoi aussi un méthanier ne peut pas exploser au sens habituel) … il faut attendre le mélange ou intervenir à l’interface atmosphère/bulle.

    • PeterR dit :

      Peut-être parce que le méthane a besoin d’un comburant pour brûler. En substance le dioxygène plus couramment appelé O2. Donc par 80m de fond difficile pour le méthane de prendre feu.
      Si vous aviez tapé combustion méthane sur Google cela vous aurait évité de dire des conneries.

      Ce que je me demande c’est pourquoi il n’y mettent pas le feu en surface au lieu de laisser se répandre ce gaz bien plus efficace que le CO2 en ce qui concerne l’effet de serre (mais bon, je raconte peut-être aussi des conneries)

      • Aymard de Ledonner dit :

        Les auteurs ont pu placer plusieurs charges télécommandées (par exemple par ultrasons) ou avec des minuteries.

    • didixtrax dit :

      des malfaçons qui provoquent des explosions simultanées, si distantes les unes des autres et sur des tuyos posés à 10 ans d’intervalle ?

    • reality dit :

      Je pense que vous ne chercher pas à comprendre et ce qui vous motive ce sont vos perceptions aveugles. Il est bien dit que les sismologues danois ont repérés une sorte d’explosion ce que des fuites de malfaçons ne pouvaient pas faire. De 2 il ne s’agit pas d’une malfaçons ou de matériaux de qualités inferieurs parce que ce projet était sous le contrôle de plusieurs pays européens. Pourquoi les deux gazoducs pouvaient en même temps avoir des fuites?
      Il s’agit bien d’un sabotage et ce crime profite surtout aux yankees qui avaient déjà fait mains et pieds en sanctionnant tout ceux qui participaient à ce projet quo a finalement été réalisé par la détermination de Merkel qui mettait les interets allemandes en avant. Mais notre Scholz est tout simplement un faible qui ne defend rien.

  7. Stoltenberg dit :

    Avec la détérioration de la situation des troupes russes sur le front et de la condition économique de Moscou, il faut bien s’attendre à des provocations de plus en plus désespérées et répugnantes de la part de Moscou. Pour le coup, celle-ci coïncide avec l’inauguration de Baltic Pipe – le gazoduc qui va beaucoup aider les pays d’Europe centrale à se rendre totalement indépendants du gaz russe. Il faut savoir que les « incidents » sur les gazoducs russes coïncident très souvent avec des événements politiques ou économiques que la Russie désapprouve. Il s’agissait probablement de montrer la capacité de Moscou à nuire aux installations sous-marines occidentales – comme celles qui viennent d’être inaugurées. En plus ça fait monter le prix de gaz pour l’Europe car le risque doit être désormais inclus dans le prix. Maintenant il faudra attendre la réponse de l’OTAN. Probablement il s’agira de renforcer la surveillance maritime (satellites + navires). Chaque provocation de la Russie ou d’autres puissances hostiles nous rend plus forts.

    • Royal Marine dit :

      Ben voyons!
      Je pense que vous le faîtes exprès… Votre parti pris est insupportable! Les menaces de Biden sur Nordstream en mars, suivies d’accidents fortuits ou de sabotages orchestrés par les Russes, juste au moment ou l’Allemagne pensait à mettre en marche Nordstream II, ça ne vous indique pas le coupable? Ce sont les Russes, bien sûr, qui sabotent leurs propres infrastructures qui leur ont coûté des milliards?
      Vous ne voyez pas non plus, que ce sont les industries européennes qui s’arrêtent les unes après les autres, l’énergie étant trop chère, en condamnant nombre de salariés au chômage technique (pour l’instant… Parce que dans 6 mois?), mais en permettant aux Etats-Unis de nous vendre beaucoup plus chère, très peu d’énergie? Mais rassurez-vous, nous continuerons, dans une remarquable marche au suicide, à tourner des obus de 155 mm, quelque soit le prix de l’énergie, pour continuer à les livrer aux Ukrainiens?
      Enfin, avoir les 2/3 des pays , et les 3/4 de l’humanité contre l’Occident, ça ne vous gêne pas? Non plus que de prendre 2 ou 3 missiles hypersoniques sur une raffinerie occidentale? (Fos, Notre Dame de Gravenchon, Los Angeles, ou New York?
      Vous êtes aussi haineux, et à courte vue que votre pseudo…
      Reprenez-vous, que diable!

      • Stoltenberg dit :

        Il n’y a pas de partis pris dans mon évaluation. Pour tout vous dire, si tous les éléments indiqueraient que ce sont les US qui ont fait sauter ce gazoduc de la honte alors je serais le 1er à le reconnaitre et à l’approuver, tout comme je pourrais reconnaitre et approuver la destruction des centrifugeuses iraniennes. Mais là il s’agit manifestement d’une n-ième provocation de Moscou. En ce qui concerne les éléments de preuve, il faudrait tout d’abord que la destruction de ce gazoduc soit un objectif majeur (pouvant justifier cet acte avec toutes les répercussions possibles) pour les US et qu’il n’y ait pas d’autres alternatives. Et, pour le coup, contrairement à ce que vous affirmez, l’Allemagne n’était pas du tout sur le point d’ouvrir les vannes, bien au contraire. Ensuite, les US ont déjà montré par le passé qu’ils disposent de tout un arsenal d’autres leviers et méthodes pour stopper complètement ce gazoduc. En ce qui concerne les Russes – comme je l’ai dit, ils n’ont non seulement un motif mais en plus la date de l’évènement ne laisse aucun doute. Les Russes ont stoppé délibérément les livraisons via NS1 il y a quelques mois déjà et ils savaient qu’il n’y a plus aucun espoir pour que NS2 soit activé, d’une part car une telle décision serait très impopulaire en Allemagne comme à l’international, et d’autre part parce qu’elle déclencherait une réaction de Washington avec une possibilité de sanctions. Et puis les Allemands ont déjà lancé une diversification quelque peu forcée en installant des terminaux LNG flottants, en signant des contrats de coopération avec d’autres pays comme la Pologne et des contrats de livraison avec les pays du Golfe ou le Sénégal. Donc, encore une fois, contrairement à vos affirmations totalement fausses, il n’y avait plus aucun espoir pour ces 2 gazoducs.
        .
        Concernant les crises énergétiques, l’Europe a déjà vécu bien pire donc…
        .
        Et puis on ne peut qu’apprécier votre créativité d’écrivain de science-fiction avec vos 3/4 de l’humanité qui soutiendraient Poutine dans sa guerre ou encore les missiles hypersoniques russes qui iraient jusqu’à Los Angeles pour venger un gazoduc qui a été détruit par les Russes eux-mêmes!

      • Aymard de Ledonner dit :

        Stoltenberg vous a expliqué l’intérêt que pouvaient avoir les russes de faire cela.
        L’Allemagne ne pensait certainement pas à mettre en marche Nordstream 2. Merci d’indiquer une source crédible pour cet élément (Concernant les « menaces de Biden » vous n’avez pas de source non plus mais bon).
        L’Allemagne qui est déjà accusée de ne pas assez soutenir l’Ukraine ne va certainement pas se mettre encore plus en difficulté en relançant nordstream 2 alors même que plus aucun gaz n’arrive par nordstream 1.
        Et Biden n’a aucun intérêt à prendre des risques pour endommager des gazoducs qui ne sont pas utilisés.
        Biden n’a pas de mobile alors que le mobile de Poutine est évident. Biden prendrait un risque en s’attaquant à ces gazoducs alors que pour Poutine le risque est faible puisqu’ils lui appartiennent.
        Enfin c’est une manière de procéder que les russes ont déjà utilisé. Ils ont détruit un de leur satellites pour montrer qu’ils pouvaient le faire. Ils ont empoisonné des opposants en utilisant volontairement des produits sophistiqués qui signeraient leur action (pourquoi utiliser du polonium dont très peu de monde dispose alors que des milliers de produits toxiques bien plus discrets existent).
        Ici il s’agit d’une attaque très complexe. De nombreuses marines ou entreprises privées auraient la capacité de poser des charges à partir d’un navire de surface. Par contre le faire à partir d’un sous-marin sans être détecté n’est pas un sport de masse. La Russie rappelle donc ainsi à tout le monde ses capacités dans le domaine.

        • JC dit :

          Faisons comme PeterR…Troll US

          • PeterR dit :

            Le fait qu’il y ait de nombreux trolls russes n’exclut pas le fait qu’il puisse y avoir aussi des trolls US voir français.
            Gloire à Vlad qui en quelques mois vient d’anéantir 30 années de patients efforts pour décridibiliser, des fois à juste titre, les turpitudes américaines.
            Quand aux français, il faut voir les chose en face, c’est quand même notre pays

      • Alpha (α) dit :

        @Royal Marine
        « Ce sont les Russes, bien sûr, qui sabotent leurs propres infrastructures qui leur ont coûté des milliards? »
        Si NordStream est opéré par Gazprom, en revanche il a été financé par Gazprom et plusieurs sociétés énergétiques européennes dont une française: OMV, Engie, Wintershall Dea, Uniper et Shell.
        Et puis les Russes peuvent les détruire pour faire passer un message étant donné que NS ne servira pas avant longtemps, voir plus…

    • wizard51 dit :

      Vous seriez un tout petit peu intelligent, vous éviteriez de vous précipiter pour accuser les Russes , cela vous permettrait de ne pas révéler autant de mauvaise foi . Mais comme vous êtes stupide vous plongez immédiatement dans le mensonge (êtes vous capable d’autre chose?). Merci , et changez de pseudo, vous n’avez plus aucune crédibilité.

      • Stoltenberg dit :

        Quelle mauvaise foi??? Pour l’instant c’est vous qui venez pour invectiver. Songez à conserver votre énergie pour le moment lorsqu’un facteur viendra chez vous pour vous délivrer votre lettre de mobilisation. Ainsi vous obtiendrez votre paire de bottes de pluie, un fusil Mosin, un casque modèle 1941 et vous serez envoyé, comme bien d’autres, directement sur le front de Lyman en qualité de chair à canon censée ralentir l’avancée ukrainienne. Ah, et en ce qui concerne le changement régulier de pseudos, je laisse ça pour vous – trolls russes, turcs ou chinois… Mais merci tout de même pour le conseil, je sais qu’il était sincère. 😉

    • Rom dit :

      Mais oui bien sur, les russes sont venu avec leur sous marin et leur plongeur saboter leur propre matos dans les eaux territorial danoise, en passant par des mer contrôlés par l’OTAN et les plus russophobe possible style les polonais et personne n’a rien vu/entendu sachant que la profondeur est très faible à ces endroits la, on parle de moins de 100m, mais ni les flottes allemande, danoise, suédoise, polonaise n’aurait vu le coup de venir de la part des vilain russes.
      Tout ça pr un gaz qui n’arrivaient dans tout les cas plus à destination pr NS 1 et NS 2 n’avaient jamais été mis en état marche…

      Stoltenberg le complotiste du PMU local.

      • précision dit :

        Précision : NS1 avait été mis en état de marche. Mais les russes prétextaient des problèmes techniques pour ne pas livrer beaucoup de gaz. C’est NS2 qui n’a jamais été mis en fonctionnement.

        Pour le reste plutôt d’accord avec vous; les affirmations sans nuances du commentaire ci-dessus sont juste une manifestation de parti pris systématique et ridicule.

      • PeterR dit :

        Comme les russes gèrent le système ils n’ont même pas besoin d’aller poser de mines. Ils se sont d’ailleurs déjà fait péter un gazoduc eux mêmes en utilisant un logiciel qu’ils avaient volé.
        Les russes pourtant bien présents dans la zone n’auraint rien vu non plus.
        Et comme personne ne semble avoir vraiment lu ce que j’ai écrit et les raisons qui pourraient pousser Poutine (pas les russes) à l’avoir fait je vais vous laisser.

      • Stoltenberg dit :

        Haha maintenant, après avoir passé des mois à affirmer que les vaccins sont en réalité des puces NWO qui servent à contrôler les populations par le biais des antennes 5g, les trolls russes me traitent de « complotiste du PMU local »…
        Je ne sais pas comment ils l’ont fait mais on sait qu’ils ont travaillé depuis longtemps sur les moyens de nuire à l’infrastructure sous marine des pays rivaux. La Mer Baltique s’impose donc comme étant l’un des théâtres d’opération naturels pour la Russie. Et puis, vous le reconnaitrez, la date n’est pas anodine car elle coïncide bizarrement avec l’ouverture de Baltic Pipe. Et ce n’est pas la 1ère fois que les dates des différentes pannes ou incidents sur les infrastructures de transport d’énergie russes coïncident avec des événements politiques que la Russie désapprouve. On pourrait noter par exemple les suspensions des livraisons de pétrole kazakh via les oléoducs russes cet été, tout d’abord pour des raisons de « soucis environnementaux » et puis en raison d’une panne des « points de fixation des manchons sous-marins aux réservoirs de flottaison ». Ces suspensions sont arrivées juste après le moment que le Kazakhstan a pris ses distances vis à vis de la politique agressive de Moscou.

        • Rom dit :

          Je ne sais pas s’il y a des troll russe par ici, en tout cas ce qui est certain c’est que tu es un méga troll pro américain à 2 de QI, et la dessus il n’y a aucun doute, la nuance n’est pas le fort des piliers de bar du PMU.

          • Stoltenberg dit :

            Si vous prétendez « ne pas savoir » s’il y a des trolls russes ici alors c’est une preuve supplémentaire (même si ce n’est pas comme si on en avait besoin pour avoir la certitude) que vous en êtes un. 😉

          • reality dit :

            @ stoltenberg la vérité est que vous êtes plus pire et plus nul qu’un troll russe. Quelle souffrance car cela vous oblige à faire tourner votre cerveau à la vitesse du son pour nous fabriquer des mensonges que même un nouveau né refuserait catégoriquement de gober. Continuez dans le déni et la mauvaise foi fini par rendre malade.

      • didixtrax dit :

        il suffit de consulter une carte marine de la Baltique pour constater que la profondeur maxi autour des explosions est de 50 m, ce qui ne change presque rien à votre argumentation.. Quoique la détection de mini-subs soit difficile par faible profondeur.

      • casp dit :

        Il faut vraiment être un gros naïf pour croire que cela puisses être le fait des USA.. A un moment réveillez vous et cessez de vous faire manipuler. On croirait lire les commentaires des intellectuel français qui defendait Mao dans les année 60. Cessez de tomber dans le premier piège venu. Il est évident, que tout les faisceau de présomptions se tourne vers la Russie, c’est la seule qui en tire un énorme bénéfice de la situation, qui plus est avec un argument béton pour se defendre (ouin ! on va pas faire exploser notre propre gaz voyons … alors que cela ne tiens pas 2 seconde comme argument si l’on reflechis un minimum et qu’on analyse ce qu’il s’est passer ces dernier 6 mois et les décisions déjà prise par la russie autrement plus radicale, que de simplement faire epxloser un gazoduc qui n’a déjà plus de raison d’exister. Et qui plus ai au final cette affaire légalement fait gagner de l’argent à la russie en évitant de devoir payer des indemnités.)

        En aucun cas ne faire exploser nordstream, n’apporte quoi que ce soit aux USA. Vous êtes mal renseigné. En revanche, il est evident, que les Russes ont assez de jugeotte pour savoir qu’une partie de l’opinion occidentale à une telle haien des USA, qu’ils avaleront le poisson avec les arrêtes, sans même réflechir 5 minutes.

    • reality dit :

      @ stoltenberg Votre haine et votre propagande aveugle de tout ce qui est russe vous empêche de voir loin.
      Lorsque NS1 a commencé à avoir des problemes de turbines Gazprom avait alors proposé aux allemands de mettre le NS2 en marche puisqu’il etait encore neuf et que cette fois les turbines provenaient de Russie et seraient facile à remplacer. Les russes ont investis des milliards de dollars dans ce projet pour venir dans les eaux danois désormais sous contrôle otanien pour faire sauter leur propre gazoducs alors qu’ils pouvaient simplement fermer le robinet.
      Cessez de nous prendre pour des enfants.
      Savez que la valeur du dollar monte par rapport à l’euro à cause des problèmes énergétiques allemands? Donc si l’industrie allemande n’est plus compétitive à cause du gaz russe il sera facile au dollar de surpasser l’euro.
      Enfin je vous trouve très limité avec un QI zéro.

      • Stoltenberg dit :

        Arrêtez de copier les discours de Lavrov qui ne cesse de parler de « russophobie ». Je développe et j’argumente mes propos donc vos accusations ad hominem sont infondées, malveillantes et insignifiantes.
        .
        Les Russes ont tout d’abord demandé la restitution d’une turbine qui était en maintenance au Canada et puis, une fois qu’elle a été livrée dans le cadre d’une procédure exceptionnelle réclamée par Berlin, ils ont refusé sa livraison en réclamant la levée totale des sanctions pour réactiver NS1. À partir de ce moment il a été clair pour les Allemands que les Russes ne sont pas un partenaire sérieux qui tient sa parole car Olaf Scholz est passé pour un débile total sur ce coup ci. Il s’est en effet laissé filmer en présentant cette turbine aux médias pour montrer à la population qu’il a réussi à réapprovisionner l’Allemagne en gaz, alors que les Russes ont ensuite purement et simplement refusé de récupérer cette turbine qu’ils ont eux-mêmes réclamée tout en émettant d’autres demandes… Donc étant donné cette rupture de confiance, ainsi que les engagements de l’Allemagne et le souci pour leur réputation à l’international comme à l’intérieur, il était hors de question d’activer NS2. Donc, peut-être que vous savez le faire en Russie mais moi je ne vois pas comment ils pourraient fermer les vannes dans un tuyau qui ne livrait aucun m3 aux Allemands… Puis, étant donné cette situation, ainsi que le manque d’espoir pour livrer quoi que ce soit dans le futur, la valeur de cet investissement passe à 0 et autant le faire exploser pour faire passer un certain nombre de messages bien clairs aux Occidentaux. Et, si vous suiviez au moins un peu les marchés forex, vous vous rendriez compte assez facilement que le dollar est en train de se renforcer de manière générale, ce qui est le résultat de la remontée des taux de la FED (afflux des capitaux précédemment alloués à l’étranger) et de la situation politique dans ce pays (je ne vais pas développer, c’est trop compliqué pour vous). Mais l’affaiblissement de l’euro est effectivement le résultat d’une politique énergétique stupide, voire irresponsable et désinvolte de la part d’un grand nombre de pays de l’UE pendant des décennies. Et ce n’est pas comme s’ils n’avaient pas été avertis.

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      @Royal Marine@Wizard51@Rom

      89 ans après il n’y a aucune certitude concernant l’incendie du Reichstag… Mais vous vous êtes persuadés de savoir qui a fait sauter NS1 et NS2.

      Ces deux tuyaux emm… aussi bien les américains que les russes. Les américains parce qu’ils apprécient moyennement tout rapprochement avec la Russie. Et les russes se rendent compte qu’avec l’invasion de l’Ukraine cela ne leur sert a rien, la menace de couper le gaz n’a pas fait reculer l’Europe (et cerise sur le gateau, ils peuvent même vendre du gaz liquéfié au européens).
      Les deux sont gagnants…
      Mais vous vous savez.

      • Stoltenberg dit :

        Sauf que les Américains ont prouvé par le passé qu’ils étaient capables de stopper complètement ce gazoduc (et pas que celui-ci) juste avec des actions économiques, politiques et financières – pas besoin d’aller plus loin. Et puis il était clair, pour les Américains comme pour les Russes, que NS2 n’allait plus rien livrer dans le futur. Donc, du point de vue de Moscou, autant le faire sauter pour faire passer un certain nombre de messages aux Occidentaux.

        • et v'lan passe moi l'éponge dit :

          Oui les russes semblent plus gagnant que les américains. Ils ont vu des installations très onéreuses détruites (des installations qui e leur servaient plus et dont l’avenir étaient incertain) ce qui les posent de faite en victime , de plus il peuvent continuer à vendre du gaz liquéfié a un tarif exorbitant.
          Mais… Il ne faut pas oublier que l’état russe ne fonctionne pas comme les états occidentaux, c’est une lutte de pouvoir permanente que semblait maitriser Poutine. Il n’est pas exclu que ce soit des hauts dirigeants qui aient pris cette initiative sans que Poutine en soit averti… Vu les résultats militaires en Ukraine sa position doit être inconfortable.

      • Rom dit :

        Ah monsieur est révisionniste en plus, on sait très bien qui a cramé le Reichstag… mais hier comme aujourd’hui, il n’y a plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.
        L’hiver n’a pas encore commencé, juste au cas où ça ne semblait pas évident… donc on va voir malheureusement qui va subir pénurie et autre coupure de jus d’ici la fin de l’année.

        • et v'lan passe moi l'éponge dit :

          Il ne vous reste plus qu’à écrire un livre pour présenter vos preuves, et réussir là où des historiens plus réputé que vous on renoncés. Au passage si vous pouviez nous donner les raison de l’incendie de l’Hindenburg, ce serait assez urbain de votre part.

  8. Carin dit :

    Ce genre d’action ne sert pas du tout, les américains. La menace de Mr Biden que les russes dénonce, a été mise à exécution lorsqu’il a exigé la non mise en route de NS2…
    Quant à NS1 il ne représentait déjà plus beaucoup avant que les russes ne le coupe…
    Par contre j’y vois un sérieux intérêt pour le petit père des peuples, en s’en prenant aux intérêts d’un pays OTAN, (ils ne vont pas tarder à remettre le couvert), il pense s’attirer les foudres de l’OTAN, et ainsi sauver sa peau et son poste lorsqu’il prétendra avoir perdu l’opération spéciale contre la coalition de 30 pays OTAN… il ne peut pas annoncer au peuple russe, que la grande armée prends une branlée face a l’Ukraine!
    Que les matériels de la mort qui tue, que même les civilisations extra-terrestres leur envie, n’ont rien donnés, que les référendums bidons (surtout qu’internet grouille d’images de bourrage d’urnes lors de leurs propres élections… on ne change pas une habitude qui marche à coup sûr), et la reconnaissance des résultats par le seul débile du Kremlin, n’ont rien changé, ces putains d’ukrainien continuent à avancer.
    La seule chose à faire, c’est d’accentuer les envoies d’armes longues portées, d’allonger la portée des HIMARS à 150kms, d’envoyer 12 CAESAr de plus, et forcer l’Allemagne à s’impliquer en fournissant une centaine de chars, à un moment donné, ce pays doit arrêter de tricher en envoyant du matos inutilisable pour cause soit de vétusté (les strella), soit de non fourniture des munitions (en accusant sournoisement la suisse), tout en réclamant une aide des alliés européens pour cet hiver!!
    Tout le monde est d’accord pour dire que le problème n’est pas la Russie, mais son dirigeant et sa bande, tout le monde sait que la seule façon de faire cesser cette opération spéciale c’est de fournir du matos occidental aux ukrainiens, (même le chancelier allemand), mais tout le monde se contente d’envoyer le minimum à condition qu’il soit remplacé par du bien meilleur… j’en déduit que le bon matériel est là, mais qu’il ne doit pas être envoyé en Ukraine, car ça coûte cher..
    A mon avis, si ce matériel était parvenu en Ukraine dès le début, cette opération spéciale serait finie, le débile du Kremlin serait soit en attente d’être jugé au TPI, soit mort.

    • précision dit :

      vous êtes un peu à côté de la plaque. Si vous consultiez le moindre média russe, vous verriez que V.Poutine affirme (on ne peut pas dire prétend vu que c’est en bonne partie vrai) qu’il fait face à une coalition des 30 pays OTAN… donc si c’est le seul intérêt que vous voyiez dans ce sabotage pour lui, il ne vous reste plus qu’à reconnaître que ce sabotage n’avait pas d’intérêt pour lui.
      Ou alors à chercher un autre argument pour faire coller la vérité avec votre vision du monde (toujours plus simple que l’inverse, je suppose).

      • précision dit :

        PS je précise même qu’il l’affirme depuis le début du conflit. Nos dirigeants n’affirment pas grand chose d’autre.
        L’absence de frappe sur les installations OTAN soutenant l’effort de guerre ukrainien (certaines bases en Pologne, par exemple) montrent clairement que le pouvoir en Russie ne souhaite pas voir escalader l’implication de l’OTAN. Je ne pense pas qu’ils puissent se le permettre, ni s’ils le pouvaient que cela leur serait bénéfique.

        • Robert dit :

          Précision,
          Ce que vous dites est du plus évident bon sens.
          Mais hystériser le débat et bombarder d’affirmations gratuites sert à occuper le terrain et à cacher le vide de sa réflexion pour beaucoup. Même dire qu’on ne sait pas ou qu’il faut être prudent est considéré comme blasphématoire envers la vérité vraie, c’est forcément la faute de la Russie.
          L’esprit critique et la raison droite sont priés de rester chez eux.

        • Carin dit :

          @precision
          Je pense que vous devriez relire mon post…
          Mais au cas où, je vais vous en donner le contenu..
          Poutine sait qu’il a perdu en Ukraine, il sait aussi que ses vociférations envers l’OTAN et la fameuse coalition de 30 pays, a fait pschitt, (il n’a pas trouvé de moyens appuyant ses divagations verbales), il sait que dans quelques semaines, ses troupes en Ukraine se rendront, et que tous les russes vont se retourner contre lui, il est évident que provoquer l’OTAN va juste produire un afflux de matériels occidentaux en Ukraine, et à l’aide d’images plus ou moins bidons, il pense pouvoir dire au peuple russe que c’est bien face à une coalition de 30 pays OTAN qu’il s’incline, il va aussi traiter de traîtres à la patrie tous ceux qui ont fuit pour échapper à sa conscription, et tous les officiers supérieurs qui n’auront pas su faire tourner à l’avantage russe son opération spéciale de quelques jours…
          Et comme j’avais annoncé la contre-attaque ukrainienne pour le courant Août, je vous annonce que dans ses très prochains discours le petit père des peuples va procéder comme écrit ci-dessus.
          Il n’est pas du tout dans son intérêt que des troupes OTAN s’en mêlent, un renfort de matos suffit pour appuyer ses tres futurs discours, et tenter ainsi de sauver et les apparences au niveau interne, et sa place de leader Maximo, et sa petite vie, qu’il finira par monnayer avec son éventuel successeur, comme son prédécesseur l’a fait avec lui.

          • précision dit :

            Je vois que nous sommes à peu près d’accord (la Russie est en mauvaise posture militaire, le gouvernement russe estime faire face sur le plan matériel à une coalition 30 pays, ce que disent aussi à peu près nos gouvernements). Là où vous divaguez un peu c’est que l’explosion du pipeline n’y a rien changé. Et c’était là mon objection.

            Votre « prédiction » a ceci d’imparable que l’afflux de matériel est déjà là, les images bidons aussi, la dénigration de ceux qui fuient aussi. Donc cela revient à prédire le présent et rester vague sur l’avenir puisque « quelques semaines » est suffisamment vague pour s’adapter aux évolutions de la situation (qui va de mal en pis pour les russes apparemment, avec Liman qui vient d’être repris). Vous avez donc certainement raison.

    • vno dit :

      Pour les Caesar, j’ai entendu un général parler des 48 Caesar de l’armée Française ? Une erreur ou je m’y perd un peu sur le manque de contrôle de l’assemblée Nationale sur le gouvernement ?

    • reality dit :

      @ carin quel délire. Une analyse complètement ratée. Ecoutez il suffisait à Poutine de fermer le robinet. Et je ne vois pas pourquoi ferait il péter ses propres tubes alors même qu’ils sont à l’arrêt. Et puis les eaux danoise sont contrôlé par l’Otan.

      • Robert dit :

        Les médias de grand chemin hystérisent, font monter la pression, un peu comme sous le diktat sanitaire ou la peur était partout. Le but est d’occuper l’esprit des citoyens en permanence, de réagir à chaque information pour dérouler son narratif.
        Donc, forcément, ceux qui s’y abreuvent sont un peu comme des parachutistes débutants qui ne monteraient jamais dans l’avion, ils sont nerveux et se défoulent comme ils peuvent.
        Soyons compréhensifs.

      • Pierrot dit :

        La mer, c’est vaste. Et d’ailleurs, ce n’est pas dans les eaux territoriales danoises, mais juste à l’extérieur des eaux territoriales de Bornholm, île démilitarisée sur exigence soviétique après la 2e GM (exigence RESPECTÉE par le Danemark et l’OTAN…).
        Et pour finir, en juin des navires militaires russes rôdaient près de Bornholm (ou plutôt Christiansø, île voisine de Bornholm) (source : http://www.opex360.com/2022/06/17/une-corvette-russe-a-viole-les-eaux-territoriales-danoises-a-deux-reprises/)… surprenant, non ? qui dit qu’ils n’ont pas placé d’explosifs à ce moment là?

        vous allez me rétorquer que l’exercice Baltops a eu lieu récemment avec des moyens navals et aériens de l’OTAN passant près de ces gazoducs… cet exercice était certainement connu de longue date par mes russes.

        • reality dit :

          @pierrot cesser de faire semblant cela rend le debat malsain et surtout insupportable. Ce exercice naval dont vous parlez est déjà une preuve puisque le gazoduc n’avait jamais eu de problème si ce n’est au moment des exercices de l’Otan. Dans une enquête sérieuse on met la main sur le premier suspect qui se trouvait dans cet endroit au moment des faits. Et dans ce cas il s’agit de l’Otan qui y avait deployé tout un arsenal de guerre avec des exercices sous marine et des helicopters à l’endroit des explosions.
          Ensuite joe avait déjà prévenu en fevrier dans un interview qu’il detruirait le NS2 si la Russie attaquait l’Ukraine.
          Donald Trump avait en son temps sanctionné toutes les entreprises qui participaient à ce projet en sorte que le navire qui posait les tubes a mis fin aux travaux et a dû être remplacé par un navire poseur de tubes russes qui appartient à gazprom.

          Vous savez quoi, les russes ont trop investis et surtout trop soutenus la réalisation de cette infrastructure pour le bien de l’Allemagne et par extension de l’Europe. Pourtant les sanctions ayant conduits à la situation actuelle ne viennent pas des russes mais des européens avec un Bruno le Maire qui soutenait qu’ils vont détruire l’économie russe et la forcer à se rendre. Malheureusement ce ne fût pas le cas car à Moscou il a des gens qui parlent peu mais réfléchissent beaucoups.
          Poutine ne gagne rien en sabotant le Ns1 et2 en même temps ce sont ceux qui criaient victoire ce jour là qui en sont les responsables: les US.

      • Carin dit :

        @reality
        C’est exactement ce qu’écrivaient les gens comme vous, lorsque je parlais de la contre-attaque ukrainienne pour le mois d’Aout…
        Je mentionnais l’envoie de CAESAr (18), en précisant que ça n’était pas fini…nous étions alors en juin, et les troupes russes avançaient certes lentement, mais elles avançaient.
        Aujourd’hui vos copains ne mentionnent plus mon délire de juin, mais tout comme vous, changent de paradigmes, et en changeront encore dans quelques semaines… au fur et à mesure que mes « délires » se réaliseront sous leurs yeux. À bientôt, et merci pour votre si banale participation.

  9. Guillotin dit :

    https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/09/28/voici-le-scenario-plausible-du-sabotage-des-gazoducs-nordstream-1-et-2-par-les-etats-unis/

    https://www.youtube.com/watch?v=k93WTecbbks

    les coupables ont annoncé publiquement leur forfait bien à l’avance , les documents sont sous les yeux de tout le monde !

    Comment alors oser encore dire que « la Russie fait figure de principal suspect’ en ignorant totalement les documents vidéo accablants qui montrent les coupables à venir, en train d’annoncer leur forfait !
    Jamais la propagande n’aura été si grossière, si mensongère et si insultante pour l’intelligence humaine ! j’en reste ébahi ! le déni porté jusqu’ à ce point, ça devient presque un sport olympique !

    • Carin dit :

      @le diarrhéique
      Hé hé hé, je savais que tu serais le premier à relever le fait de l’annonce de Biden… comme ton amoureux…
      C’est pour cette raison que je le mentionne dans mon post… et en plus je dis ce qu’il a fait pour se conformer à sa déclaration…
      Tout comme ton post est conforme au mot près, aux déclarations des hurluberlus de Russie…

      • Guillotin dit :

        @ Carin : quel naufrage ! : ça continue ! c’est  » Le Carin et la Pitié !  » ( Salpétrière) « 

    • Bench dit :

      @Guillotin: ah ouais quand même , vous faites fort là, avec votre lien.
       » Sans que l’on puisse avoir à l’heure actuelle de certitude absolue, plusieurs jalons chronologiques pointent vers une action américaine. Voic le scénario, qui devra être confirmé et affiné. »
      Scénario, devra, sans…. certitude absolue »,
      si ça ça n’est pas de « la propagande ……. si grossière, si mensongère et si insultante pour l’intelligence humaine !  » je ne comprend plus rien au français. j’en reste ébahi mon Guitou!
      Pour ce qui est de Biden, relisez Carin ci-dessus.

    • Starbuck dit :

      Et le plus dramatique c’est qu’il y a un paquet de gogo pour gober toutes les conneries de zelinski / bidet liquide et BFM. Et ça, sa fout les jetons

      • PeterR dit :

        Ben disons qu’elles sont infiniment plus crédibles et factuellement démontrées que celle du fada du Kremlin et de sa clique.

    • Robert dit :

      Jean Madiran avait trouvé une très belle formule pour qualifier ceux qui refusent de raisonner à partir des faits, il parlait de « l’ignorance invincible ».

      • lgbtqi+ dit :

        Les psychiatres ont trouvé une nosographie tout à fait pertinente pour qualifier ceux qui sont marqués par un biais cognitif et dont le délire s’étend en réseau autour d’une disposition de base à thématique de persécution. Les hypothèses y sont transformés en faits, toutes sortes de liens sont créés, aboutissant à un résultat qui a l’air fort structuré mais qui est totalement délirant en fait.
        D’abondants exemples sont disponibles dans la sphère complotiste. Avec une forte présence de l’invocation accusatoire des USA, avant qu’on vous explique in fine une fois que vous avez bien ingurgité cette étape, avant qu’on vous explique donc, qu’en fait, ce ne sont pas tant les USA que les Juifs qui sont responsables de tout.

        Vous trouverez un cas marginal ici, mais fortement illustratif :
        https://www.youtube.com/watch?v=ysb6bfbYTHc

    • HMX dit :

      Brave Guillotin… toujours en service commandé, le petit doigt sur la couture du pantalon, à réciter la bonne parole avec un zèle tout particulier. Et on vous comprend : vos employeurs sont un peu tendus ces derniers temps, il ne faut surtout pas les décevoir… bon courage à vous !

      • Guillotin dit :

        @ HMX : vous avez mal regardé la vidéo : c’est pas moi qui parle, c’est Joe Biden… maintenant, je comprends que vous ne puissiez pas, vous, mettre le petit doigt sur le pantalon, vu qu’il est baissé !

    • Ju dit :

      Poutinolâtre.

    • Dodo dit :

      Les américains ont annoncés que la Russie allait envahir l’Ukraine quand Poutine disait que c’était des exercices.
      Donc on doit en conclure que les américains sont derrière l’invasion?

    • lgbtqi+ dit :

      le 7/7/2022 vous avez fait une déclaration publique fort intéressante en ce blog sur le feu nucléaire et la France.

      Doit-on vous attribuer dès lors tout évènement nucléaire en France ?

    • Charcot84 dit :

      @guillotin, rien n’ a été annoncé à l’avance, le discours de Biden en février parle de NS 2 , il annonce effectivement que les USA ont les moyens d’empêcher son fonctionnement. Ce qui a été fait par une pression « amicale » sur les allemands pour qu’ils abandonnent le projet ! Vous qui est si prompt à corriger les forumeurs sur leur lecture des informations, vous êtes vous même aveuglé par votre idéologie. Tout est prétexte à fustiger les USA, l’occident en général. Au fait vous qui êtes un coup au vietnam, un coup vers Brest…où étiez vous lors des explosions des NS 1 et 2 ? (humour).

      • saintebaguette dit :

        La légende raconte que Guillotin a appris le résultat des « référendums » (questionnaires à choix unique ?) organisés par la Russie en Ukraine orientale avant tout le monde … grâce à de modestes fils de cuivre accrochés dans ses pruniers !

    • L'Alacrite dit :

      Cit. « Jamais la propagande n’aura été si grossière, si mensongère et si insultante pour l’intelligence humaine ! j’en reste ébahi ! »

      Et vous ne croyez pas si bien dire Guillotin : https://tass.com/politics/1514527

      En attendant, les ukro-nazis-ultra-fascistes-écrasés-mais-à-l’offensive continuent d’avancer, et la Seconde Armée du Monde™ continue de reculer. Espérons que l’arrivée de milliers de (partiellement) conscrits changera un peu la donne, si tous les russes en âge d’être mobilisés ne se sont pas enfuis avant.
      https://www.themoscowtimes.com/2022/09/26/total-chaos-russian-mobilization-exodus-accelerates-amid-border-closure-rumors-a78894

      Pour ceux qui sont rattrapés par la mobilisation partiellement partielle de Poutine, le pathétique commence dès l’arrivée à la caserne :
      https://t.me/gruz_200_rus/3754
      https://t.me/gruz_200_rus/3749

      Quant à Nordstream, Biden a mis sa menace a exécution il y a déjà des mois : NS2 n’a jamais été mis en service, et ne le sera pas de sitôt. Le Grand Reich le sait bien, et le Kremlin aussi.

      • PeterR dit :

        Perso j’hésiterais à confier une arme chargée à une peronne qu’on force à aller à la mort.
        Ce serait moi j’attendrais le bon moment pour la décharger sur le gars qui commande et qui reste lui bien planqué et fuir vers les lignes ukrainiennes en agitant un drapeau blanc

        • Robert dit :

          Des civils qui n’ont pas d’expérience récente de la guerre, et aucune des matériels occidentaux en face, auront plus de chance de remplacer des soldats aguerris en Russie ou dans des zones éloignées des combats.
          Quand à la mobilisation, demandez-vous combien d’ukrainiens opposés à la Russie sont réellement restés se battre, ou revenus de l’étranger pour ce faire?
          Je parle des vrais chiffres, pas de la propagande continue de Zelensky religieusement reprise par nos médias.
          Combien de français réservistes ou ayant effectué le service national resteraient pour se battre si on les mobilisaient comme en 14 et en 39?
          Et pourrait-on faire confiance aux double ou triple nationaux, à ceux qui haïssent la France?
          La Russie connait ce que connait tout pays moderne, l’affaiblissement voire l’absence du sens patriotique au profit d’un « moi d’abord.  »
          En même temps, je ne les traiterais pas de lâches, les motivations pour ce genre d’attitude peuvent être multiples et je pense qu’ils devront assumer longtemps leur choix.
          Regardez les syriens qui se disaient opposés au régime, combien de dizaines de milliers d’hommes ont fuis, parfois en laissant sur place femme et enfants en pleine guerre, plutôt que de rester se battre pour le libérer.
          Je pense qu’une bonne part des déserteurs russes l’ont fait pour des questions économiques, il y a beaucoup de criminels et trafiquants de toute sorte qui voyaient leur prospérité menacée. Bien sûr, pour être accueillis comme les faux réfugiés dont nous avons l’habitude, ils vont tous se présenter en victimes du méchant Poutine et beaucoup ici vont les croire sur parole.
          Toutefois, une fois passé les discours mielleux, ils risquent de connaître un autre accueil, ne serait-ce qu’en rapport avec l’accueil des ukrainiens dans les pays occidentaux. Sauf les trafiquants qui ont des réseaux et ceux qui auront les moyens de faciliter leur intégration.

      • Guillotin dit :

        @l’Alacrite : vous qui suivez admirativement et attentivement les déserteurs russes, vous avez pu remarquer les pauvres véhicules dont ils disposent, pour s’enfuir ? BMW, Mercedes, SUV, gos 4X4 et autres charettes… les Russes blancs, l’aristocratie tsariste d’autrefois, fuyait de la même façon après 1917 et avec les gros moyens qu’ils avaient à l’époque .. ce sont toujours les mêmes qui se débinent dès qu’il y a du danger: c’est une constante humaine

        • Robert dit :

          Les russes blancs se sont héroïquement battus avant d’émigrer. Et ce n’était pas la prison qu’ils risquaient s’ils restaient.

        • L'Alacrite dit :

          Au moins vous admettez qu’il y a bien des dizaines de milliers de « déserteurs » qui fuient la mobilisation de Poutine, c’est déjà ça, Guillotin.

          Quant à leurs véhicules, j’imagine que vous faites référence aux quelques photos/vidéos disponibles des bouchons de plusieurs kilomètres aux frontières avec les pays voisins de la Russie. Il y a effectivement des véhicules « de luxe », ou plutôt des véhicules que l’on trouverait chez des ménages aux revenus proches de la moyenne occidentale, mais également de nombreux véhicules de marque asiatique ou russe. En Europe de l’Est, Russie comprise, la voiture est un marqueur social important : des ménages gagnant 2000€/mois sont prêts à s’endetter pour rouler en SUV Mercedes alors qu’ils vivent dans des khrouchtchevka mitées. On est bien loin des aristocrates et des amis oligarques du Tsar Botox 1er … eux s’enfuient en jet privé, et ne font pas la queue pendant 4 jours à un minable poste frontière.

          https://uk.movies.yahoo.com/movies/don-t-want-pawn-putin-144922748.html

          https://www.pressherald.com/2022/09/29/russia-opens-more-border-draft-offices-amid-call-up-exodus/

          Je vous laisse trouver la Princesse Anastasia et son carrosse sur les photos 😉

          @Robert
          Au vu de l’effondrement du front par endroits, et du large ratissage parmi les réservistes, taulards et mercenaires, il y a peu de chances que les conscrits se limitent à faire la circulation à Voronej. Des jeunes hommes de 18-20 ans sont déjà jetés dans la bataille (la propagande ukrainienne ne manque pas de le souligner), et des conscrits-volontaires LNR/DPR se retrouvent sur la ligne de front. La valeur combative de ces forces est limitée, mais la Russie n’a tout simplement pas les soldats aguerris pour les remplacer puisque les mobilisés sont précisément là pour remplacer les soldats.

  10. olivier 15 dit :

    Les russes ne subissent aucun préjudice, il faut arrêter l’alcool de patate. Et ils ne leur reste plus que quelques opérations clandestines sur des installations hors d’usage ou mineures. Par contre ils ont raison sur un point: Les USA s’en mettent plein les fouilles. Comme quoi la distribution de cookies sur la place Maïdan était un coup de génie. La CIA, ( qui n’a rien à envier à n’importe quelle organisation terro ) c’est plus fort que toi !

    • M.W dit :

      olivier 15

      mac do a quitter la Russie , les russes sont demandeur de frites, pas de cookies, un job pour toi….

    • Starbuck dit :

      Vous avez raison, c’est les schleus et à travers eux lUE qui l’on dans l’os et ça aussi c’est voulu par les US. Cela fait partie du plan.

      • lgbtqi+ dit :

        oui, le Plan. Heureuse de voir que vous aussi vous avez été admis dans le cercle des initiés ! Vous allez y trouver plein de copains, tout aussi à jour avec le Plan UltraSecret. Mais chuuuuuut, faut pas dire hein !

  11. basstemp dit :

    Nan mais c’est grotesque : Il est évident que c’est une opération de la CIA , depuis le temps qu’ils ont tout fait pour tenter de convaincre l’Allemagne de renoncer a cette connexion a la Russie via ces canaux de gaz … Juste que des gens se posent encore la question quand a « qui » a pu faire ça est juste rigolo en soit … C’est une blague , une boutade … Une galéjade ! Ca crève les yeux que la CIA a juste tout simplement tranché dans le gras et pis voila

    Surtout que les USA se font actuellement du bon pognon depuis que la Russie ne peut plus exporter car ils touchent des $ pour chaque barils et équivalent gaz vendus par les pays arabes sans oublier que eux ça leur permet d’exporter du gaz de schiste que les européens ne voulaient pas auparavant (car vu comme une aberration écologique)

    Du coup d’un point de vu CIA : Autant en finir pour de bon avec Nordstream , quand en + un nouveau marché du gaz liquéfié s’ouvre en Europe , un marché de gaz sensiblement + cher et qui rend tellement + dépendant des USA : Que demandez de + vu de Washington ? Se poser la question c’est juste pas avoir de jugeotte je crois

    • précision dit :

      Je n’irais pas jusque évident. En dehors de la CIA il y a sans doute pas mal de pays ou organisations hostiles à la Russie qui pourraient avoir eu envie de faire ce coup. On pourrait faire plein d’autres hypothèses. Tenez, on pourrait même imaginer que certaines forces politiques européennes craignent de voir l’engagement de leurs concitoyens auprès de l’Ukraine faiblir face aux difficultés de l’hiver et au prix croissant du gaz. Et décident de leur tirer une balle dans le pied pour leur éviter toute tentation de mal l’utiliser…

      Sans complicité étatique, il me semble un peu surprenant que le coupable ait pu contourner la surveillance dont devait faire l’objet ce gazoduc, mais je n’en sais rien. Donc je me garderai d’affirmer la culpabilité de qui que ce soit comme garantie.

      • LEONARD dit :

        @précision
        Puisque vous aimez les scénariis exotiques, je vous livre celui-ci:
        Avec la fermeture de NS-1, Gazprom se serait trouvé avec une cascade de procès (et donc d’indemnisations), pour rupture abusive de contrat, ce qui lui aurait coûté des milliards d’€. Une éventuelle reprise de relations « normales » avec l’Europe lui aurait donc coûté une fortune dont il aurait du s’acquitter, car le marché européen ne se refuse pas….
        Puisqu’ils maitrisent la gare d’entrée de N-S1, il suffisait de lancer un robot râcleur piégé et de faire sauter NS-1. Fin des poursuites pour rupture abusive de contrat, puisqu’il y a « force majeure ».
        Seul bémol, il ne faudrait pas que les ROV suèdois ou danois trouvent des débris de racleurs au point d’explosion…..
        A toute chose, malheur est bon, disait ma grand-mère. Tout comme les U.S peuvent voir un intérêt aux explosions, Vlad y verra des opportunités, et même Gazprom… Y a que les teutons et les investisseurs qui sont perdants. Quoique, en cherchant bien, çà leur enlève une épine du pied. (et çà va leur permettre de passer des pertes massives dans leurs bilans qui sont gonflés par les cours du gaz, histoire de minorer leur impôt….)

        • Edgar dit :

          @LEONARD Votre scénario est intéressant. Mais il pèche, ce me semble, sur un point : Gazprom avait diminué ou interrompu ses livraisons bien avant la destruction des gazoducs de la Baltique. D’un point de vue juridique, la rupture de contrat, de facto, demeure. Et donc Gazprom sera poursuivie en justice. (Mais je présume que, le gaz étant important pour tout le monde, les protagonistes trouveront un terrain d’entente une fois la crise ukrainienne passée…)

          • Carin dit :

            @Edgar
            La question des indemnisations s’est déjà posée… la fameuse turbine incriminée, par Gazprom, a très rapidement vu une remplaçante arriver tout droit du Canada, à destination de l’Allemagne, turbine que Gazprom a refusé de réceptionner… ce qui a entraîné la réquisition de toutes les installations Gazprom en Allemagne. Gazprom a tout perdu, y compris NS1 et 2…
            Mais on peut toujours prétendre que c’est un coup des américains… ça mange pas de pain, et quelques contributeurs le font avec beaucoup plus d’intelligence que le diarrhéique, (qui reprend mot pour mot les affirmations de ses mentors), en montant des scénarios qui a défaut d’êtres vrais, n’en sont pas moins plus crédibles.

        • LEONARD dit :

          @Edgar
          Votre remarque est pertinente, mais les indemnisations sont fonction de la durée d’interruption du contrat….qui vient subitement de se terminer par cas de force majeure. Et comme l’interruption depuis début Septembre était « motivée » par des problèmes techniques (turbine), la question de la mauvaise foi de Gazprom allait commencer à se poser réellement maintenant.
          Pas de chance….

        • précision dit :

          @Leonard votre scénario n’a rien d’exotique. C’est celui que je vois passez en boucle du côté des partisans d’une culpabilité russe. Il a ceci d’assez invraisemblable qu’on voit mal ce que les russes gagnent à faire exploser les pipelines à proximité d’endroits très surveillés (ce qui peut laisser des traces difficilement discutables) alors qu’ils avaient déjà à leur disposition des prétextes techniques pour interrompre les livraisons.

          Bref, l’hypothèse me semble farfelue, même si c’est une question de point de vue. Le fait que rien de sérieux ne soit sorti depuis me fait penser que les russes n’y étaient probablement (encore une fois?) pour pas grand chose.

  12. blavan dit :

    l’ OTAN a tout fait pour que les naifs européens se privent du gaz russe et maintenant que les tuyaux sont fermés, ils vont relancer une nouvelle polémique !!! Les européens achètent maintenant du gaz et du pétrole russe via l’Inde et les pays du Golfe . Bravo !!!

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      Blavan
      Je suis sûr que la vie dans la Fédération de Russie t’irait à merveille …si, si !!!

      • blavan dit :

        @souvenirs. Vous rigolerez moins dans quelques mois. Quand le sage montre la lune , l’idiot regarde le doigt !!!!!

        • Carin dit :

          C’est parce que le « doigt » russe que vous présentez comme appartenant au sage, est déjà gelé…

      • reality dit :

        @ souvenirs …Quel fuite en avant de ta part. Tu n’es même pas en mesure de le contredire et pour trouver une parade tu nous sort des affaires d’aller en Russie.
        Poutine a pensé au bien de l’europe en vendant du gaz moins cher aux Européens. Il a contribué à enrichir l’europe en particulier l’Allemagne. Il a même été doublement généreux en mettant un second gazoducs qui est le NS2 parce qu’il voulait une independance énergétique européenne.
        Maintenant que vous avez manqué de reconnaissance et aviez par vous même sanctionné tout ce gaz et pétrole le résultat est bien là: Tout est cher.
        Il est vraiment désolant de constater que Merkel était encore plus lucide que Scholz car elle défendait ongle et becs les intérêts allemands face à des polonais qui et ukrainiens qui faisaient des mains et des pieds pour mettre fin à NS2 parce que le gazoduc deviait l’Ukraine et passait par les eaux internationales.
        Poutine a fait ce qu’il pouvait pour que le gaz russe coule à flot en Europe, maintenant si les européens ne font rien pour protéger leurs intérêts ce n’est pas Poutine qui viendra le faire. A l’heure actuelle Gazprom a de nouveaux marchés comme l’Inde sans compter la Chine qui vient de signer un contrat de 400 milliards de dollars avec gazprom pour force de Sibérie.
        Il faut mettre de côté la mauvaise foi et l’esprit partisan afin d’être du bon côté.

        • blavan dit :

          @réality. Merci pour cette réponse de bon sens. On se sent un peu seul face à cette meute qui refuse de voir à qui profite le crime en ayant provoqué la Russie . Les généraux experts qui n’était pas dans la ligne des médias sous ordres ont été boycottés et même ce blog a dû bloquer les commentaires car il ne fallait pas sortir du cadre OTAN. Dans quelques mois on verra un peu plus les conséquences désastreuses sur l’UE.

          • précision dit :

            ce blog tolère aussi bien des commentaires pro-OTAN que des commentaires plus critique. Nous pouvons remercier M Lagneau pour ce service rendu à l’information/la vérité.

            Par contre j’apprécie moins d’y lire des insultes. Et de ce point de vue, le terme « meute » utilisé par les ultras des deux bords me semble ne rien apporter au débat (tout comme d’autres termes … la liste serait longue).

        • précision dit :

          prétendre que V.Poutine a construit les gazoducs par générosité… c’est quand même assez ridicule. Il l’a fait parce-que c’était l’intérêt de la Russie.

          Quand aux nouveaux marchés, pour la Russie, ils ne peuvent pas compenser complètement les anciens, ne serait-ce que parce-qu’il faut du temps pour mettre en place les infrastructures, parce-que Gazprom a consenti des rabais substanciels à ces clients asiatiques, et parce-que conserver de bonnes relations et un peu d’influence sur les grands états européens était dans l’intérêt de la Russie.

    • Aramis dit :

      C’est très bien qu’on arrête d’acheter du gaz au Russe car ça les finance. Réfléchissez 2 secondes.

  13. Frédéric dit :

    c’est un peu HS, mais un appel d’offre a était lancé pour équiper d’un mini-réacteur nucléaire la base aérienne de Eielson en Alaska d’ici 2027 pour qu’elle soit autonome en cas de rupture du réseau électrique local :

    https://www.safie.hq.af.mil/News/Article-Display/Article/3169035/request-for-proposal-released-for-eielson-air-force-base-micro-reactor-pilot-pr/

    Idée a creuser pour au moins les bases navales qui gèrent déjà les réacteurs des sous-marins.

  14. Le lion de Judas dit :

    A mourir de rire.

  15. Fralipolipi dit :

    J’ai entendu dire que certaines explosions avaient eu lieu à 90m de profondeur, mais avaient requis « beaucoup » d’explosif (ce qui sera peut-être confirmé ou infirmé dans les jours prochains).
    Donc la profondeur n’est pas inaccessible à de bons plongeurs, par contre fallait les moyens logistiques pour manipuler ces charges TNT conséquentes.
    .
    Sinon côté drones en mer du Nord, autour des plateformes norvégienne, ce sont des drones aériens qui étaient évoqués dans l’article d’hier,
    mais il me semble que ce sont plutôt les éventuels « drones sous-marins » qui devraient nous préoccuper le plus (le Chine dispose d’un large catalogue, par exemple).
    J’espère que l’OTAN a déjà mis en oeuvre plusieurs frégates ASM en mer du Nord, pour quadrillage intensif !

    • vno dit :

      Les frégates ASM comme les sous-marins ont des soucis en mer du Nord. Les plateformes de forage font beaucoup de bruit et celles d’exploitation n’en font pas avec des trucs qui pendent partout. Si on ajoute les éoliennes, cela devient compliqué ! Chez nous seul le Suffren est équipé d’un détecteur d’obstacle, encore faut-il qu’il l’utilise au détriment de sa discrétion. Par contre pour ce planquer et faire un mauvais coup … Heureusement, ce n’est pas pareil sur nos côtes. Les champs d’éoliennes n’interdisent pas la surveillance et le tir d’exocet MM40 à partir de véhicules terrestres ou de torpille ASM par les hélicos ou ATL2 … Oui enfin je n’en sait rien, je fais confiance à Macron et Vandier !

  16. cedivan dit :

    La bonne vieille question du Cui bono ? j’ai du mal à voir l’intérêt des russes, je vois bcp plus d’intérêts pour les US mais pas dirigé contre les russes, dirigés contre les allemands, toujours soupçonnés de vouloir recoller les morceaux avec les russes. Notamment le patronat allemand qui ne digère pas de voir la puissance industrielle allemande être sacrifiée par les USA. Et pitié, ce n’est pas parce que je n’accuse pas Poutine que je suis un troll… Sortons de ce manichéisme stérilisant

    • Edgar dit :

      « Cui bono », effectivement. Je penche aussi pour une opération ordonnée par Washington. Outre les avantages liés aux exportations de gaz us, ces destructions empêchent désormais le « soldat Fritz », qui a tendance à trainer des pieds, à espérer se rabibocher en douce avec l’Ours pour sauver ses industriels. Le moyen est radical, mais très efficace. C’est assez dans le goût des Américains. (Et je précise que je suis pro-Ukrainiens pratiquement depuis 2014. Je n’aime pas que les petits pays soient attaqués par les gros.)

    • lgbtqi+ dit :

      ah oui, « la puissance industrielle allemande être sacrifiée par les USA ».

      Vous êtes mignon.

    • tschok dit :

      @cedivan,

      Le cui bono (à qui profite le crime) a trois défauts:

      – C’est l’argument des complotistes, c’est moche mais on n’y peut rien: ils ont privatisé la formule. Donc, l’employer soi-même revient à s’identifier comme un complotiste, ce qui vous oblige à affirmer que vous n’en êtes pas un.

      – Le cui bono ouvre trop de portes. Si vous avez un raisonnement qui multiplie de nombre des suspects, vous ne vous en sortez plus.

      – Le cui bono désigne les suspects que celui qui l’emploie veut impliquer: il a une fonction téléologique qui participe à la construction d’un biai d’auto-renforcement.

      On peut reprendre la même idée, mais en abordant le problème différemment en se demandant non pas à qui profite le crime? mais quels sont ses effets tangibles?

      Qu’est-ce qui se passe et qu’est-ce que ça provoque? On part donc de l’hypothèse que les effets ont été voulus.

      Le premier effet que cela produit, c’est que ça crée une impression de désordre, de chaos et d’angoisse, puisque l’auteur est indéterminé. Et ça place l’Otan en situation d’avoir à répondre à l’agression de l’un de ses membres par une entité agissante inconnue.

      La Russie? Un groupe terroriste? Des écolos, peut-être? La CIA? Tout le monde gamberge. Ca mobilise l’attention. Donc, ça introduit l’idée que quelqu’un voudrait détourner cette attention. Donc, on se met à chercher ce dont on veut détourner notre attention, etc.

      Ce sont des effets qui sont tangibles (on les constate ne serait-ce que sur ce blog).

      Mais à ce stade, ça ne permet pas d’aller très loin, car on n’a pas d’indices matériels. On pense que des explosifs ont été employés, c’est tout. Donc, il faut aussi comprendre les limites de cette approche.

      En fait, pour l’instant, l’observateur n’a que ses propres opinions. Vous mettez par exemple en cause les Américains, dans un jeu de billard à trois bandes contre les Allemands. Pourquoi pas? M’enfin pour l’instant, ce n’est qu’une hypothèse, pas plus. D’autres mettrons plutôt en cause les Russes. Pourquoi pas? Mais c’est hypothétique, là encore.

      On en est donc réduit à des conjectures. Pour l’instant.

      • précision dit :

        – dénigrer par association (complotiste) ce n’est pas un procédé d’argumentation sain.
        Ce n’est pas parce-que d’autres emploient le qui bono qu’il est à proscrire. C’est avant tout un principe de justice.
        – le complotisme est aussi nourri par une tendance prononcée des élites à cacher des informations au grand public, par manque de confiance envers l’opinion publique ou pour protéger des « alliés ». Les exemples ne manquent pas. Certains estiment qu’il est plus sain de faire éclater la vérité. Les deux positions peuvent se justifier mais je suis généralement partisan de la vérité, quitte à faire oeuvre de pédagogie pour que cette vérité ne donne pas lieu à des réactions négatives.

        – multiplier le nombre de suspects c’est mieux que désigner toujours « the usual suspects » (anglicisme volontaire. Casabianca) ou enfiler des oeillères pour accuser ceux que l’on souhaite accuser « qui veut noyer son chien, l’accuse de la rage » (dont je préfère la version anglaise « give a dog a bad name and hang him »).

        Après, je suis bien d’accord qu’il est vain de prétendre connaître le criminel à l’instant, on ne peut que se limiter aux hypothèses.

  17. PK dit :

    À qui profite le crime ? Aux Américains assurément, qui sont gagnant de tous les côtés (approvisionneur désormais unique, hausse des tarifs spectaculaire).

    Qui perd ? En premier les Allemands, qui avaient une dernière cartouche pour céder à la Russie quand la pression (sic) serait devenue trop forte pour son économie. Je ne crois pas un instant qu’ils n’auraient pas succomber, sous la pression de la rue et des entreprises. Je crois que je ne suis pas le seul à avoir cru cela.

    Qui a intérêt à tirer sur la laisse allemande ? Qui tient cette laisse ?

    • JC dit :

      Les allemands qui font la leçon aux Français pour la maintenance des centrales nucléaires alors qu’ils ont tout fait pour que la France démembre sa production nucléaire. Et oui, avant la France aurait pu palier au manque d’électricité de l’Allemagne mais maintenant c’est mort.Et dire qu’il y a encore des idolâtres du IV ème Reich. La force a toujours fasciné les faibles d’esprit, c’est ainsi.

      • PK dit :

        Les Allemands redémarrent deux centrales nucléaires, car dixit « le nucléaire français est trop à la ramasse. »

        Les Grünen apprécieront…

    • philbeau dit :

      J’y croyais assez , aussi . L’enjeu est tellement grave pour l’Allemagne . Mais la laisse américaine est serrée court , pour des enjeux qui dépassent ceux des allemands . Et le jeu de poker sanglant qu’a entamé Poutine ne leur laissait plus d’échappatoire . Un nouveau chapitre s’ouvre du destin de l’UE , avec donc une Allemagne diminuée dans les grandes largeurs . Quand un pilier s’effondre , qu’advient-il à la construction ?
      (NB : d’aucuns diraient , non sans raison , que l’heure française a sonné ? Oubliez , le manque total de volonté et l’absence de la moindre imagination politique en faveur de leur pays de nos élites nous feront plonger avec elle , en lui servant de secouriste en plus ) .

    • lgbtqi+ dit :

      « À qui profite le crime » faites-vous semblant de vous demander alors que vos efforts constants sur ce blog sont en faveur de la poutinie.

      à qui profite le crime ?

      voyons…

      à qui peut profiter le fait d’être en mesure d’accuser les USA ?

      à qui ça profite les accusations contre les USA ?

      hmmm ?

      • PK dit :

        Obsédée toujours, comme d’habitude… Vous n’arrivez pas à placer un poste sans parler de Poutine.

        Vous l’idolâtrez à ce point ?

        • lgbtqi+ dit :

          Non, j’ai pas besoin de prendre sa défense aussitôt qu’il est critiqué. À votre notable différence.

        • tschok dit :

          Non, lgbtqi+ vous rappelle simplement que le « à qui profite le crime? » est employé le plus souvent pour désigner un suspect prédéterminé.

          On décide par avance que le crime profite à celui qu’on veut impliquer. Il s’agit donc d’un raisonnement téléologique et pas démonstratif.

          On connait vos positions pro-russes, vous n’en faites pas mystère, fort logiquement vous optez donc pour une responsabilité américaine, c’est tout.

    • Carin dit :

      @PK
      Nos amis allemands ont annoncé vouloir construire 3 terminaux pour justement recevoir ce fameux gaz liquéfié, l’un d’entre eux est déjà en cours, mais pour aller encore plus vite, (en attendant la mise en service des terminaux basés dans des ports), ils construisent en parallèle des terminaux flottants….
      Les américains avaient donc la certitude de caser leur gaz à très long terme… vous vous doutez bien que la construction de diverses installations, coûte plusieurs dizaines de milliards d’euros, sur lesquels l’Allemagne ne va pas s’assoir dès la fin des hostilités en Ukraine, en rouvrant NS2… ces installations tourneront à plein régime, et la confiscation des installations de traitement du gaz à Gazprom que l’Allemagne vient de signifier seront utilement reliées à ces ports et autres plateformes de réception.
      Les russes l’ont bien compris, d’où leur probable implication dans la mise hors service des NS1 et 2.
      Et à ce sujet, si j’étais les allemands, ça n’est pas les installations au large de la Norvège que je surveillerais, mais celles anciennement propriété de Gazprom et situées en Allemagne!

  18. PeterR dit :

    Pure spéculation de ma part :
    – les 2 gazoducs n’étaient plus utilisés
    – il est peut probable qu’ils aient été remis en service Vlad encore au pouvoir / vivant
    – ils auraient peut-être été remis en service si la situation se normalisait i.e l’hypothèse ci dessus ou l’arrivée d’ultra au pouvoir
    – donc, foutu pour foutu je fais péter les gazoducs qui n’auraient servi que dans l’hypothèse de l’arrivée de modérés au pouvoir, hypothèse dont je ne veux absolument pas
    – cela fait passer un message à l’occident que je suis prêt à tout faire péter si ma survie en dépend i.e une victoire des ukrainiens
    – donc arrêtez de leur livrer des armes

    • Green dit :

      « ou attendez vous a d’autres actions de ce genre, en Norvège par exemple ».

      bref, détruire le gaz des autres s’il ne peut plus vendre le sien. Sauf qu’on ne vas se coucher devant cette brute minable.

    • Lamber dit :

      Ben oui mon gars, il faut se couper les doigts de sa propre main pour envoyer un message à son adversaire! C’est ça?

      Tu devrai postuler chez LCI, la chaîne d’info de TF1. Ils sont toujours à la recherche d’experts pas orientés du tout… La seule qualité requise est que si un jour un bombe nucléaire explose sur le Kremlin, tu affirmes qu’il s’agit d’un coup des russes eux-mêmes en ajoutant un « c’est une preuvre supplémentaire de leur faiblesse »…

      • PeterR dit :

        Comme dans mon hypothèse ces gazoducs n’auraient jamais été remis en service du vivant de Poutine et qu’il le sait il ne se coupe rien du tout (il faut lire). Il savonne même la planche à d’éventuels successeurs modérés.

      • lgbtqi+ dit :

        où s’est-il coupé les doigts ?

        mais oui, il est commode pour vous de le faire croire.

        On remontera avec profit l’ensemble de vos interventions pour voir pour qui vous roulez.

    • Royal Marine dit :

      Vous… Vous n’avez pas suivit!!!
      Nordstream I étaot à l’arrêt, parce que les pompes Siemens n’avaient pas été révisées à cause des sanctions mises en place, par les US, le Canada, et l’Allemagne… Ce qui s’appelle se tirer une balle dans le pied!
      Nordstream II n’a jamais été inauguré, car les Allemands ne le voulaient pas, à la suite des fortes pressions exercées par Biden et sa bande…
      Toutefois, l’opinion allemande, voyant le saccage économique créé par les sanctions américaines (fermetures industrielles, faillites, pénurie d’énergie, inflation, …) tendait à se retourner, et manifestait bruyamment dans les grandes villes. amenant le gouvernement allemand à s’interroger sur la mise en route de ce gazoduc… Oh! Pas de chance! Un grave accident, annoncé en mars par Biden se produit à cet instant… Donc, évidement, ce sont les Russes! Et même Poutine!
      Personnellement, je pense que votre sens du raisonnement est gravement altéré… Une psychothérapie prolongée s’impose. Car le réflex conditionné qui est le vôtre, est des plus sérieux!

      • PeterR dit :

        Les allemands viennent de mettre 200 milliards sur la table pour compenser le défaut sur le gaz russe. La construction de ports méthanier est déjà lancée. Ils parlent aussi d’usines flottantes de regazéification. Je doute que les gazoducs aient été réactivés tant que dure la guerre en Ukraine.
        Quand on veut sauver sa peau je ne pense pas qu’un gazoduc devenu inutile pour lui rentre beaucoup en considération. Cela peut aussi être un prétexte pour lui de s’attaquer à des infrastructures (câbles, gazoduc norvégien, etc ..)
        Donc je vous rassure mes facultés de raisonnement ne sont nullement altérées. Et je précise bien que ce n’étaient que des spéculations (une hypothèse parmi bien d’autres mais qui n’est pas si déconnante).
        L’autre hypothèse est bien sûr que les américains aient mis fin au tergiversations allemandes. On peut aussi dans ce cas soupçonner le gouvernement allemand qui l’a fait pour ne pas se mettre son opinion public à dos et forcer les choses.
        Mais c’est sûrement un coup des français (on a des ports méthaniers et pour l’instant on tient les teutons par les c…lles)

        Votre ton agressif me suggère de vous conseiller d’aller, vous, voir un thérapeute)

        • tschok dit :

          @cedevan,

          Dans ce commentaire, PeterR fait la liste de quelques suspects possibles: l’Allemagne et même la France, pourquoi pas?

          Le problème du « à qui profite le crime?  » c’est que « le malheur des uns fait le bonheur des autres »: la liste des suspects est en réalité souvent trop longue, parce que beaucoup trop de gens profitent du crime, directement ou indirectement.

          Par exemple: pour savoir qui est responsable de la guerre en Ukraine, il faut se demander à qui profite le crime? nous dit le fameux bon sens populaire.

          Or, il se trouve que les agriculteurs français ont énormément profité de la hausse des cours des céréales, amplifiée par cette guerre.

          Donc, sans nul doute, ils sont responsables de cette guerre qu’ils ont provoquée. Enfin disons que c’est la pseudo conclusion logique à laquelle on parvient si on applique le cui bono.

          Il ouvre trop de portes. On a trop de suspects sur la liste.

      • lgbtqi+ dit :

        Conneries !

        Il y avait bien des turbines qui avaient été arrêtées mais il en restait suffisamment pour que ça fonctionne. Le maître du mensonge a utilisé un prétexte bidon, et ses agents ont relayé son mensonge afin d’essayer de l’innocenter, de le victimiser et d’arriver à la levée des sanctions.

        Mais bon, on est là face à la vague de désinformation. Désolée pour vous, « royal marine » qui, comme d’autres agents poutinesques, aimez vous affubler de pseudos anglo-saxons pour mieux embrouiller les gens.

      • HMX dit :

        « je pense que votre sens du raisonnement est gravement altéré »
        Je pense au contraire que le raisonnement de @PeterR est le bon. Objectivement, quel intérêt les américains pourraient-ils retirer de ces sabotages ? on est déjà totalement alignés sur leur position, on leur achète déjà leur gaz de schiste par pleins bateaux, et de toute façon, comme l’indique PeterR, les gazoducs Nordstream 1 et 2 n’avaient aucune chance de reprendre du service avant très longtemps. Plus exactement, aucune reprise de l’exploitation n’est envisageable tant que Poutine reste au pouvoir. Du point de vue de Washington, que demander de plus ? L’objectif américain était déjà atteint dans les faits, aucun intérêt à aller prendre des risques stupides en allant percer des trous dans des gazoducs de toute façon condamnés, et en prenant l’énorme risque de fragiliser des pays alliés dans l’OTAN. Ce serait juste contre-productif.

        Dès lors, il faut se tourner vers une hypothèse plus crédible. Le plus vraisemblable dans le contexte actuel, c’est que « quelqu’un » cherche activement à faire paniquer un peu plus les marchés boursiers et le prix du gaz, pour tenter de mettre l’Europe à genou, et créer des divisions dans le bloc occidental. Et s’il faut pour cela endommager des infrastructures devenues de toute façon inutiles, peu importe. Le jeu en vaut largement la chandelle. Surtout si on peut ensuite accuser quelqu’un d’autre, et se faire passer pour la victime, dans un classique jeu d’inversion accusatoire dont « quelqu’un » est spécialiste…

        • tschok dit :

          @cedevan,

          Et voilà encore un autre groupe de suspects: »Le plus vraisemblable dans le contexte actuel, c’est que « quelqu’un » cherche activement à faire paniquer un peu plus les marchés boursiers et le prix du gaz, pour tenter de mettre l’Europe à genou, et créer des divisions dans le bloc occidental ».

          Là, on peut avoir des agents économiques de la sphère financière, en cheville avec des Etats qui voudraient affaiblir l’Europe.

          On pourrait penser à la Chine, par exemple. Ou l’Iran.

          Ca commence à en faire du monde… Si on continue comme ça, la liste des suspects va comprendre le monde entier.

      • vno dit :

        Mais pas du tout. Engie était propriétaire aux environs de 10% sur Nord Stream I et n’a pas payé la dernière facture d’après les Russes. C’est donc un coup d’intimidation de la mafia du Gaz Russe, et comme c’est des amateurs, ils ont fait péter tous les tuyaux avec des pêcheurs de perle Coréens du Nord avec des tubas.

        • tschok dit :

          @cedevan,

          Et ça continue: là, on a la mafia russe. Même si vno l’affirme de façon ironique, pourquoi cette hypothèse serait plus irréaliste qu’une autre?

    • précision dit :

      présenté comme une spéculation, votre argument me parait raisonnable.
      Mais,

      – comme l’avait relevé je ne sais plus qui dans je ne sais plus quel média (je manque de précision, pour le coup) pour envoyer un message il n’était absolument pas utile de faire sauter de façon quasi définitive les 2 gazoducs.
      – pour la même raison, et à plus forte raison, l’hypothèse d’une menace me semble complètement ridicule: penser que les russes obtiendraient l’arrêt des livraisons d’armes par les occidentaux en faisant sauter leur propre gazoduc, c’est vraiment tiré par les cheveux. Ni les politiciens ni l’opinion publique menée par les médias ne le verrait de cette oreille. On prétend que les russes ne reconnaissent que les rapports de force. Mais c’est aussi une caractéristique de notre politique dans cette guerre.
      – reste l’hypothèse selon laquelle (1) V.Poutine aurait considéré que ces gazoducs n’auraient servi qu’en cas d’arrivée de modérés au pouvoir (2) V.Poutine aurait choisi de priver son successeur de ce moyen de négocier en brûlant ses vaisseaux. Cette hypothèse-là me semble envisageable, mais me paraît très improbable (c’est d’ailleurs plutôt contradictoire avec ses tentatives de « chantage » sur le gaz et le petit jeu assez malsain auquel les 2 parties jouent sur l’approvisionnement en énergie).

      • PeterR dit :

        Je suis assez ok avec vos arguments. C’est également le raisonnement que je me tenais au début avant même que la vidéo de Biden ne ressurgisse. Maintenant j’imagine que les occidentaux, dans l’hypothèse que ce ne soit pas de leur fait, savent très bien de qui vient le coup.
        Maintenant quel moyen a encore Poutine pour faire passer un message fort du type « retenez moi ou je fais un malheur ». Il lui reste le nucléaire mais il risque de se faire assassiner s’il en venait là (son entourage n’a sûrement pas envie de mourir). Faire péter ses gazoducs devenus inutiles (pour lui) en était un.
        J’en conviens très bien, ce n’est qu’une hypothèse parmi bien d’autres. Il reste que je pense qu’elle a du sens. Ce qui est sûr est que si elle s’avère exacte le message à qui elle est adressée doit avoir été reçu 5/5.

        Il faut aussi considérer que la cervelle de Poutine semble s’être sacrément altérée ces derniers temps. Je le trouvais redoutablement malin mais là, factuellement, il n’a fait que des conneries.
        Il me fait penser à un certain mec enfermé dans son bunker croyant (?) toujours à la victoire et envoyant ses hommes à la mort. A ceci prés que celui là n’avait pas d’arsenal nucléaire à sa disposition

        • précision dit :

          concernant Poutine;
          – 1 il vieillit. Il commence à ressembler à certains dirigeants soviétiques de la fin de la guerre froide (des séniles de première classe).
          – 2Il a sans doute fait les choix qu’il estimait les moins mauvais (pour la Russie). Pour l’instance cela conduit à beaucoup de morts des 2 côtés. Et des dégâts économiques des deux côtés. Et des relations catastrophiques, donc une situation plutôt pire que la guerre froide. Mais pouvait-il le prévoir avec les informations à sa disposition, et surtout est-ce que de meilleurs choix s’offraient à lui de son point de vue? Difficile à dire à moins de prédire l’avenir.

  19. PeterR dit :

    Un peu hors sujet mais n’y a-t-il que moi que ça étonne les voitures qui passent la frontière :
    – beaucoup de Merco
    – beaucoup de BMW
    – des SUV de ces marques et d’autres
    – du RAV4
    – pas sûr mais une qui ressemblait à une Tesla
    – du mono space
    Tout ça pour dire que ce ne sont pas les plus pauvres qui se cassent

    • Lamber dit :

      Ne vous faites pas d’illusion, les russes qui fuient leur pays pour ne pas être enrôlés dans l’armée russe sont exactement les mêmes que l’on a dans nos pays occidentaux.

      Les sociologues anéricains ont identifiés cette génération comme la « generation me, me, me », en français la « génération moi, moi, moi ». Nés dans les années 1990 -2000, ils considèrent qu’ils peuvent exiger tous les droits mais n’être soumis à aucun devoir… Ils sont centrés sur leur petites personnes et se foutent royalement des autres…

      Les pays occidentaux feraient bien de ne pas trop se réjouir de cette fuite des russes. Parce que ne vous faites pas d’illusion, si par exemple la France devait un jour demander à sa population de prendre les armes, ils y auraient les mêmes profils fuyant le pays, allant jusqu’à essayer de traverser l’océan atlantique à la nage, pour fuir leur devoir!

      • précision dit :

        nos médias oublient opportunément de signaler que les ukrainiens ont eu (et ont) exactement les mêmes comportement. La conscription en Ukraine n’est probablement pas beaucoup plus populaire qu’en Russie (peut-être un peu car ils ont sans doute de meilleures raisons et peuvent présenter cette guerre comme défensive. Mais cela peut être discuté du point de vue russe, où la guerre est aussi présentée comme « défensive »).

        Ce comportement de « désertion » se comprend. Beaucoup de personnes n’ont pas envie de se battre dans une guerre qu’ils n’ont pas choisi. Je ne vais pas leur jeter la pierre. Je préfère ceux qui cherchent à éviter ou mettre fin à la guerre à ceux qui choisissent de la poursuivre jusqu’à la victoire sur l’adversaire.

        • précision dit :

          d’ailleurs pour être exact, je devrais préciser que

          – lorsque je parlais de conscription en Ukraine je voulais évoquer la conscription par le gouvernement de V.Zelensky sur les territoires (ukrainiens) contrôlés par l’Ukraine, et
          – lorsque je parlais de conscription en Russie, je voulais évoquer la conscription par le gouvernement de V.Poutine sur les territoires (russes et ukrainiens) contrôlés par la Russie.

          Mais dans tous les cas, la conscription (forcer quelqu’un à se battre, que ce soit pour son pays ou pour un autre qu’il ne reconnaît pas) est moralement discutable. Et à une époque où les élites se sentent souvent cosmopolitaines et se déplacent facilement, je ne suis pas surpris de les voir fuir plus que les « prolétaires ».

        • PeterR dit :

          A ceci près que les ukrainiens semble infiniment plus motivés que les russes. C’est unanimement reconnu.
          Et on les comprend. C’est leur terre et sauf à s’expatrier ils n’ont nul part où aller

          • précision dit :

             » les ukrainiens semble infiniment plus motivés que les russes. C’est unanimement reconnu. » L’unanimité que vous mentionnez est-elle limitée aux ukrainiens et à leurs alliés? Parce que c’est difficile à mesurer. La motivation ukrainienne est indéniablement surjouée dans nos médias qui minimisent systématiquement les dissensions côté ukrainien en maximisant celles côté russe.

            Mais qu’ils soient globalement plus motivé est probable en effet, pour les raisons que vous mentionnez. De là à « infiniment »… soyons sérieux.

          • PeterR dit :

            Comparer une motivation proche de zéro (celle des troupes russes) à une motivation à minima modeste mais que je qualifierais moi d’inatendue voir très élevée (celle des troupes ukrainiennes) fait que le terme infini n’est pas galvaudé
            Si je me souviens de mes cours de math la limite d’un chiffre non nul sur un proche du nul tend bien vers l’infini. CQFD qu’on disait

          • précision dit :

            pour tenir aussi longtemps qu’ils l’ont fait (ou le font) à Lyman, à Kherson, et ailleurs avec généralement avec un ratio numérique plutôt défavorable, vous ne pouvez pas dire que les troupes russes dans leur ensemble aient une motivation proche de zéro.
            Cela vaut pour les ukrainiens qui ont montré leur motivation à Kiev, Mariupol, Bakhmout, etc…

            Des deux côtés il y a certaines troupes très motivées, et d’autres qui ont une motivation proche de zéro. Les faits sont là; la nécessité de passer des lois coercitives en Ukraine comme en Russie démontre que la conscription n’est assurément pas accueillie avec enthousiasme. Les vidéos et témoignages de personnes fuyant cette conscription en Ukraine et en Russie montre que des deux côté on est loin d’une motivation très élevée. Il y en a sans doute plus en Russie. Mais je n’ai pas l’impression que le ratio de fuite des nationaux soit incomparablement plus élevé que en Ukraine, tout simplement parce que côté Ukraine nos médias se sont bien gardés de chiffrer le phénomène (et côté russe les médias russes de même). A moins d’avoir des ressources insoupçonnées, je doute que vous en ayiez une estimation solide sur laquelle estimer le ratio. Démonstration invalide ^^

          • précision dit :

            pour Lyman, c’est bien du passé. Apparemment Lyman a été repris par les ukrainiens aujourd’hui, à en croire les commentaires des deux côtés.

          • PeterR dit :

            Disons qu’au début les troupes russes semblaient plus motivées par le pillage, le meurtre et tomber les jolies ukrainiennes qu’ils venaient libérer de leur horrible gouvernement nazi.
            Aujourd’hui semble rester le meurtre auquel est venu s’ajouter le viol et la motivation de sauver leur peau

          • précision dit :

            @PeterR

            il y avait dès les débuts de l’invasion de Février plus d’une centaine de milliers de russes en Ukraine. Si vous y voyez une centaine de milliers de violeurs, ce n’est pas à votre honneur. Un peu de sérieux dans l’argumentation svp.

      • lgbtqi+ dit :

        Exactement. Je serais la première à fuir la France si un allumé décidait d’attaquer l’Espagne et brandissait la menace nucléaire après avoir lancé des troupes de tortionnaires en Catalogne. Ça vous emmerde probablement, mais c’est ainsi.

        Là, votre propos c’est d’effacer la folie criminelle de poutine et d’invoquer une supposée lâcheté de ceux qui ont compris à qui ils avaient affaire.

        Conformément à l’ensemble de vos interventions en ce blog.

        • OnSeMarre dit :

          Madame se propose de faire la chasse aux sorcières? C’est marrant cette habitude toute française: Il y a eu exactement la même lors de la libération de 1945 quand des mecs qui s’étaient planqués pendant toute la guerre ont pris leur courage à deux mains pour molester et tondre des femmes qui avaient fourniqué avec l’occupant…

          • lgbtqi+ dit :

            Appelez chasse aux sorcières une lecture suivie du blog assortie de commentaires.

            Je reconnais que ça doit être pénible de ne pas pouvoir déverser ses conneries sans qu’elles soient commentées. C’est tellement mieux quand on est seul à parler ou face à un public acquis d’avance.

            Mais que voulez-vous, nous sommes en France.

            Ici on n’emprisonne pas systématiquement ses opposants, pas plus qu’on ne les éxécute.

            Mais que cela ne vous dérange pas dans quelque « fournication », ni dans votre oubli des archives de la loubianka.

      • Dolgan dit :

        C’est marrant, cette génération des moi moi moi, ça me rappelle le comportement des retraités en France (pas tous, mais une large partie) vis à vis des services publics.

        Heureusement pour l ukraine, ce phénomène ne touche pas leurs jeunes.

        • précision dit :

          « Heureusement pour l ukraine, ce phénomène ne touche pas leurs jeunes. »

          Oh, que si !
          https://www.lemonde.fr/international/article/2019/04/18/entre-guerre-et-pauvrete-l-ukraine-se-vide_5451968_3210.html

          Cela touche indéniablement une partie significative des jeunes ukrainiens aussi, même si le sujet est presque tabou depuis l’invasion russe de février 2022.

          Mais il y a quelques différence significative entre l’Ukraine et la Russie. En Ukraine, une partie des élites et autres jeunes est attirée par l’occident, mais cet occident est allié à l’Ukraine. En Russie, une partie des élites est aussi attirée par l’occident et quelques autres pays frontaliers, mais ces pays ne sont alliés de la Russie. De plus il est facile à l’Ukraine de présenter cette guerre comme défensive. La Russie a tendance à aussi présenter cette guerre comme défensive, mais c’est beaucoup plus discutable.

          • Dolgan dit :

            Article de 2019 …

            L invasion ratée de l ukraine a montré une chose . Les gus qui en janvier faisaient tout pour éviter le service militaire se sont pointé aux bureaux de recrutement en mars. Au point de les submerger.

            Ce n est pas une question de génération, mais plus une question de ressenti de la menace.

            Et pourtant, on parle de l ukraine dont le concept de nation se construit avec cette guerre depuis 2014.

          • précision dit :

            @Dolgan. Vous ne voyez que ce qui vous arrange. Dès Février on voyait aussi un certains nombres de jeunes hommes ukrainiens souhaitant passer à l’Ouest. Vous oubliez que Zelensky a fait passer nombre de lois pour l’empêcher, et que les ukrainiens rejoignant l’armée y sont contraint (comme désormais en Russie, et depuis longtemps dans les territoires occupés-annexés par les russes).

          • Robert dit :

            Je croise des hommes ukrainiens assez fréquemment, en France.
            Bien sûr que nombre d’ukrainiens sont partis pour ne pas se battre, voire profiter de l’opportunité pour une vie meilleure dans l’eldorado européen.
            Je ne reproche pas aux gens de ne pas avoir une vocation de sacrifice voire même de ne pas être patriote, mais ceux qui parlent en leur nom devraient essayer d’imaginer que les situations donc les réactions sont diverses. Le russophone qui n’en peut plus d’être harcelé par ceux de son propre pays comme l’ukrainien qui ne supporte plus la corruption endémique, la violence des groupes devenus régiments et partageant largement une idéologie qui a laissée de mauvais souvenirs à leurs parents.

        • OnSeMarre dit :

          A la différence que les retraités dont vous parlez ont construit la France après 1945 pour qu’un nigaud dans votre genre puisse en profiter et les critiquer parce que clairement vous ne savez pas ce que vous leur devez!!!

        • lgbtqi+ dit :

          Votre commentaire est un peu raide au vu de ce que je constate dans mon entourage, avec des retraités qui se sont usés à la tâche et qui voient chaque année diminuer les remboursements sur leurs médicaments et s’ajouter des taxes de dispensiation… Entre autres.
          Quand dans le même temps, les serviettes hygièniques sont distribuées gratuitement aux étudiantes et qu’on connaît certaines gabegies de la sécurité sociale qui n’ont rien à voir avec ceux qui la portent à bout de bras.

      • L'Alacrite dit :

        Et le jury a l’honneur d’attribuer le Boomer d’Or à ….

        • Czar dit :

          sauf qu’en l’occurrence, il a parfaitement raison : applique la même logique avec tes hommes-soja parisiens et ta diversitayyy très modérément intéressée à mourir pour la France-qui-nous-doit-réparation-pour-des-trucs-qu’on-n’a-pas-subis

          la fuite pas si insignifiante de la population, mais qu’il ne faut pas exagérer non plus (sur 140 millions) montre qu’en dépit d’un succès en termes de relations publiques à l’endroit des opinions occidentales, n’a pas modifié la nature matérialiste de l’homo sovieticus vu qu’il n’a pas (encore) été confronté à l’essentiel du nihilisme post-occidental

          • Dolgan dit :

            En français ça donne quoi?

            Un truc à la girkin? Que les mobilisés russes, ça va être des vrais durs? Pas comme les fillettes occidentalisées ( j edulcore le propos ) des lnr/ dnr?

          • Robert dit :

            On aimerait connaître le nombre d’ukrainiens non russophones ayant courageusement quittés leur pays agressé par la Russie avant d’avoir à le défendre.
            Je pense que le chiffre réel, hors propagande des deux camps, serait intéressant et à mettre en parallèle avec des conscrits russes qui vont probablement, pour l’essentiel et vu leur manque de pratique récente, se retrouver en seconde ligne voire en Russie à remplacer les soldats qui partiront au front.

          • lgbtqi+ dit :

            eh oui robert, on aimerait connaître. Sauf que vous, ce que vous aimez par dessus tout, c’est insinuer.

            C’est votre vie l’insinuation…

            Je n’ai nul besoin de refaire votre éducation catholique pour que vous sachiez ce que cela vous prépare. Mais enfin, c’est vrai que la politique, ça vous semble plus intéressant que la religion que vous affichez.

          • lgbtqi+ dit :

            pfff, faut s’accrocher …

            « la fuite pas si insignifiante de la population, mais qu’il ne faut pas exagérer non plus (sur 140 millions) montre qu’en dépit d’un succès en termes de relations publiques à l’endroit des opinions occidentales, n’a pas modifié la nature matérialiste de l’homo sovieticus vu qu’il n’a pas (encore) été confronté à l’essentiel du nihilisme post-occidental »

            On reprend en enlevant les épissures pour essayer de trouver la strucutre de la phrase :

            « la fuite (…) montre qu’en dépit d’un succès (…) , n’a pas modifié la nature matérialiste de l’homo sovieticus vu qu’il n’a pas (encore) été confronté à l’essentiel du nihilisme post-occidental »

            Posez la bouteille ou prenez un tranxène avant de poster ici. Vous ressortez bien de façon conforme des éléments de langage « l’essentiel du nihilisme post-occidental » ainsi que des lieux communs « la nature matérialiste de l’homo sovieticus », mais la phrase n’a ni queue ni tête.

            À votre image donc.

          • précision dit :

            @Robert. Je me défierais du « pour l’essentiel ». D’une part les russes ont de gros problèmes d’effectifs au front donc pour poursuivre la guerre (et ils semblent malheureusement faire ce choix néfaste, comme leurs adversaires) ils vont nécessairement envoyer beaucoup de conscrits au front.

            D’autre part l’armée russe a pour tradition de consentir de gros sacrifices pour obtenir la victoire (ou, selon le point de vue, de ne pas accorder une grande importance à la vie de ses soldats. A la vie des hommes tout court d’ailleurs. Comme les ukrainiens semblent peu ou prou sur la même approche, cela promet surtout des carnages comme ce que l’on voit actuellement).

          • Robert dit :

            Précision,
            La guerre semble être entrée dans sa phase active et du personnel n’ayant pas d’expérience récente du front et du matériel occidental sera plus utile à remplacer des soldats aguerris en Russie ou loin du front, quitte à servir ces mêmes soldats.
            L’URSS, c’est loin derrière, l’opinion publique a désormais une influence sur l’image international, le moral des troupes et leurs familles.
            Concernant le mépris des vies humaines, malheureusement je pense qu’il existe et pour le carnage dans ce qui est une forme de guerre civile, avant 91 ils appartenaient tous au même pays et parlent tous le russe, je crains que vous n’ayez raison.
            Si des discussions avaient été entreprises au moment du recul russe par exemple, le pire à venir aurait pu être évité. Mais à chaque fois que Zelensky a manifesté une volonté de dialogue, aussitôt des livraisons d’armes supplémentaires voir des discours belliqueux survenaient du camp occidental.
            Une guerre entre deux pays européens pour le bénéfice d’un pays lointain, c’est un désastre.

          • précision dit :

            @Robert « chaque fois que Zelensky a manifesté une volonté de dialogue, aussitôt des livraisons d’armes supplémentaires voir des discours belliqueux survenaient du camp occidental. »

            là où j’ai un peu de peine avec ce point de vue c’est que je n’ai vu aucun signe sérieux d’une volonté de dialogue du côté de Zelensky. Ni aucun signe sérieux d’une volonté de dialogue chez les russes.

            Au contraire j’ai vu côté occidental beaucoup d’analystes affirmer qu’il était dans l’intérêt ukrainien de faire durer le conflit afin d’affaiblir durablement la Russie, sans compter qu’en l’absence de conscription les ressources humaines de celles ci finiraient par être insuffisantes pour tenir le front (ce qui s’est réalisé), et les ukrainiens répétaient à l’envi qu’il n’était pas question pour eux de céder des territoires. Côté Russe, ce que j’ai lu était qu’il n’était pas question de céder les territoires annexés par la Russie (en particulier la Crimée), et les revendications sont allées croissantes avec désormais l’annexion de nouveaux territoires, sans compter les pressions sur le gaz qui n’avaient de sens que dans une perspective de conflit de long terme jusqu’à l’hiver.

            Donc je ne vois pas ce qui laisserait penser que l’un ou l’autre ont sérieusement envisagé des concessions. Ils ont fait semblant de, peut-être, au début du conflit. Mais chacun semble avoir l’espoir de, sinon écraser l’adversaire, du moins améliorer le rapport de force.

            Par contre je suis tout à fait d’accord avec vous: une guerre entre deux pays (qu’ils soient européens ou non), c’est un désastre. Et je doute que quiconque y gagne réellement. Sur le plan moral c’est un désastre pour tous.

          • Robert dit :

            Précision,
            J’écoute assez attentivement ce qui se dit et j’ai plusieurs fois entendu des propos parlant de dialogue de sa part. Certes, quand ça tournait mal pour les ukrainiens, mais après tout, quand l’autre se sent en situation de force il est peut-être mieux disposé à dialoguer.
            Le discours guerrier est normal en situation de guerre, quand votre pays est occupé. C’est pour maintenir le moral des troupes, l’attention bienveillante des occidentaux ainsi que l’arrivée d’argent et les armes. Mais je pense que de part et d’autre ils savent des choses que nous ignorons sur la situation. Autrement dit, si la situation globale parait être avantageuse ou au contraire mauvaise, lancer une proposition de dialoguer peut être une bonne solution, des deux côtés.
            Ce sont les occidentaux dirigés par les américains qui poussent à la guerre, cela semble évident. Sans les armes, les instructeurs occidentaux ainsi que leurs forces spéciales présentes en Ukraine, le conflit serait terminé depuis longtemps. Même à Marioupol, la résistance stratégiquement inutile des militaires ukrainiens a probablement eu pour but d’obtenir plus d’aide occidentale. Ils ont sacrifiés leurs soldats pour ensuite venir pleurnicher sur les crimes de guerre russe.
            J’espère qu’au plus vie, un début de négociation aura lieu, que l’attitude américaine et certains boutefeux européens, dont Von der Leyen corrompu jusqu’à la moelle et fanatique comme ceux qui doivent tout au système, seront enfin débusqués.
            Je ne vois pas la Russie rendre des régions russophones que depuis Porochenko le régime ukrainien voulait chasser ou réprimer. Imaginez l’épuration si les ukrainiens reprennent ces régions majoritairement russes ou russophones. Pareil pour la Crimée. Et les USA ne s’engageront pas, mais les européens seront à un moment poussés par la pression de leur population qui commence à en avoir marre malgré toute la propagande médiatique et réclameront que ça s’arrête. Pour le diktat covidesque, la peur était omniprésente, très bien instrumentalisée, mais là c’est loin et les problèmes alimentaires et d’énergie, c’est tous les jours chez nous. Les guignols qui nous gouvernent peuvent jouer les donneurs de leçon, tout le monde sait qu’ils ne souffriront en rien des sanctions.
            Je m’attends à une révolte quand le pouvoir ne pourra plus éluder la réalité quotidienne et calmer par des aides à rembourser. Je travaille dans l’aide alimentaire et je vois tous les jours la misère croissante, le chômage imposé pour refus du diktat vaccinal, les tentatives de suicide infantile ont explosé. A un moment, cela va devenir insupportable pour ceux qui voient d’un côté les leçons de morale de nantis dont les subventionnés qui squattent les médias et de l’autre l’impossibilité de vivre de son travail, de chauffer son logement décemment parce qu’un président amoral a décidé de se prendre pour un homme sans risque pour lui.
            Je ne suis pas pacifiste, mais la guerre civile européenne, on a déjà donné et c’est insupportable.
            Je remet l’émission avec Jacques Baud.
            https://www.youtube.com/watch?v=0ByNRApNVoM

          • précision dit :

            @Robert. Je pense que vous vous faites des illusions concernant l’opinion publique européenne. Vous naviguez probablement dans des milieux assez peu représentatifs.
            Rien que les personnes issues de pays de l’Est, que j’apprécie en général, constituent une force de pression belliqueuse envers la Russie. Et ce, sans parler des médias qui façonnent largement l’opinion et sont dans leur immense majorité hostile au pouvoir russe actuel. Ce dernier n’a que peu de soutiens dans l’opinon, et un de ses derniers espoirs (négocier la reprise des livraisons de gaz face à un hiver froid) vient fort opportunément pour ses adversaires d’exploser avec les gazoducs.

          • précision dit :

            @Robert quand à la corruption, je ne vous rejoins pas. Je suis très circonspect lorsque les occidentaux instrumentalisent la corruption chez leurs adversaires pour avancer leurs intérêts. Mais à l’inverse il n’est pas correct de présenter l’ensemble de notre classe politique comme corrompue. La plupart des décisions sont prises en fonction de leurs convictions. Des convictions conformes à ce pour quoi ils ont été élus.

            Cela ne veut pas dire qu’il y a parfois quelques personnes isolées qui soient corrompus, mais les cas de corruption majeure sont l’exception (je n’ai jamais rien vu signalant une corruption manifeste de Mme von der Leyen. Cela m’étonnerait beaucoup). Que par contre il y ait souvent des conflits d’intérêt, ça c’est bien plus probable, mais après tout ces réseaux d’influence sont inhérent à la fois au jeu politique, à la société plus généralement, et à la nature humaine encore plus généralement. On voit de plus en plus de garde-fous tendant à assainir ces pratiques, par exemple en France (je connais moins bien les pratiques de l’UE) on a vu récemment des projets de recasement de plusieurs ex-ministres retoqués. Cela montre que l’état est attentif à éviter les risques de corruption.

    • Royal Marine dit :

      En Ukraine, voulez-vous dire?

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Tout ça pour dire que ce ne sont pas les plus pauvres qui se cassent ]

      Bien vu !
      En fait sociologiquement il y a aussi des bi-nationaux dont beaucoup de Caucasiens et ceux qui vivent , via les réseaux , non pas en Russie mais dans l’Archipel Mondial Connecté ( les  » guiques  » venus en bi-clous par exemple )

      C’est Bat’ka qui a eu raison :  » LET THIS PEOPLE GO !  »
      Cela fait des contestataires , des hypocrites en moins à l’intérieur et certainement pas de bons soldats . Il y ainsi très peu de chances qu’ils rejoignent une  » légion Russe  » en Ukraine .

      https://www.youtube.com/watch?v=vf6jBP4YXwo

      • précision dit :

        des contestataires en moins. Mais de là à les qualifier d’hypocrites. Si Navalny se présentait comme un grand patriote, je dirais « certes ». Mais ne pas vouloir faire la guerre dans/à un pays voisin, je ne vois pas pourquoi ce serait hypocrite.

        Je citerais bien une boutade de l’époque soviétique:
        Brejnev à Alexis Kossyguine : On a combien de juifs dans notre Union soviétique ?
        – Bof… dans les 6 à 8 millions.
        – Et combien émigreraient si on les laissait faire ?
        – Entre 20 et 25 millions…

        • Daniel BESSON dit :

          Cit :[ Mais de là à les qualifier d’hypocrites ]

          Certains ont été vu à la frontière ave la lettre  » Z  » peinte sur leur véhicule … ;0)
          C’est à ceux-là que je faisais référence .

          • Robert dit :

            A peine partis et déjà zemmouristes, c’est de l’intégration à marche forcée.

        • Robert dit :

          Ce qui est vrai, c’est que les russophones sont très nombreux et influents en Israël et que beaucoup qui ont été « rapatriés » pour leur judéité ne sont avérés ne pas l’être réellement.
          Et pour les autres, celle-ci est contestée par le grand rabbinat d’Israël.

      • L'Alacrite dit :

        Cit. « Cela fait des contestataires , des hypocrites en moins à l’intérieur et certainement pas de bons soldats »

        C’est sans doute pour cette raison que la Russie bloque l’émission de passeports pour les hommes en âge d’être mobilisés, que certains sont retenus dans les aéroports, et que l’armée russe balade des « centres de recrutement mobiles » le long des bouchons de plusieurs kilomètres aux frontières ? Curieuse débauche d’annonces et de frénésie administrative pour un pays qui n’a pas besoin de ces « contestataires », « hypocrites » et autres traîtres 🙂

        • Daniel BESSON dit :

          Cit : [ Curieuse débauche d’annonces et de frénésie administrative pour un pays qui n’a pas besoin de ces « contestataires », « hypocrites » et autres traîtres ]

          Vous ne vous posez pas la question de savoir pourquoi il n’ y a pas eu de coercition contre ces refuzniks ?
          Vous pensez vraiment que la  » tolérance  » que l’on observe c’est de l’  » impuissance  » ?

          • L'Alacrite dit :

            Cit. « Vous ne vous posez pas la question de savoir pourquoi il n’ y a pas eu de coercition contre ces refuzniks ? »

            Curieuse définition de la coercition !

            https://www.reuters.com/world/europe/russian-parliament-toughens-punishment-crimes-during-mobilisation-2022-09-20/

            Généralement, le fait que l’émission de passeports soit restreinte, que les centres de « recrutement » mobiles se multiplient, et que des hommes en âge d’être mobilisés soient refoulés des aéroports et postes frontières pris d’assaut, tend plutôt à prouver que le régime est aux abois et ratisse large, les taulards n’ayant vraisemblablement pas fourni suffisamment de contingents pour rétablir la situation en Ukraine. Le régime n’a tout simplement pas les moyens de mener sa mobilisation à bien ET bloquer en même temps toutes les issues de secours possibles pour les « déserteurs ». Sans parler de l’image désastreuse que cela aurait auprès de l’opinion publique.

            Rappelons également que la Grande Russie Historique préfère mobiliser chez ses minorités ethniques appauvries, plutôt que ses jeunes talents moscovites et saint-pétersbourgeois.
            https://foreignpolicy.com/2022/09/23/russia-partial-military-mobilization-ethnic-minorities/

            « Vous pensez vraiment que la » tolérance » que l’on observe c’est de l’ » impuissance » ? »
            Toutafé.

    • PeterR dit :

      Bon, je complète.
      Ce sont donc pour une certaine partie, voir une partie certaine, les mêmes qui, interrogés dans les rues de Moscou, se foutaient des sanctions occidentales en disant que ça leur en touchait une.
      J’avoue que je suis assez partagé sur le fait d’accueillir ou non les 100.000 de réfugiés qui, maintenant qu’ils se sentent concernés se rappelle soudainement aux bons souvenir des pays auxquels ils crachaient à la gueule il y a encore quelques jours. Les mêmes personnes qui se foutaient pas mal que de pauvres bougres raflés au fin fond de la Sibérie aillent de faire trouer la peau, qui disaient que les massacres de Boutcha; Irpine, Marioupole n’étaient que des fake news.
      A défaut d’arriver à me faire une opinion précise je comprends assez la position des pays frontaliers avec la Sainte Russie sur ce sujet. J’imagine que pour avoir vécu dans la paradis russe de nombreuses années ils ont de bonnes raisons de penser ce qu’ils pensent

  20. PHILIPPE dit :

    Deux certitudes :
    1) il s’agit bien d’un sabotage
    2) c’est bien l’UE qui est visée
    Voici deux questions … parmi d’autres :
    1) à l’approche de l’hiver s’agit-il de mettre plus rapidement à genoux l’UE ?
    2) ou alors s’agit-il de convertir durablement l’UE au gaz se schiste ?
    En attendant l’avis des experts et parce qu’il est permis de sourire : la Baltique est devenue un grand jacuzzi !

    • Dolgan dit :

      3) pour cet hiver, ils n auraient pas vervi.

      4) de toute manière , il reste les gazoducs passant par l ukraine.

      • didixtrax dit :

        4) : remplis par qui ? d’ailleurs Gazprom vient tout juste d’annoncer que n’ayant pas été payé par l’ukrainien Natofgaz il fermait les robinets.

        • Dolgan dit :

          Ne vous inquiétez pas. Des que la situation s apaisera, le commerce reprendra . On mettra une taxe pour financer la reconstruction de l ukraine et basta .

          Par contre un mix énergétique à l allemande misant tout sur un seul fournisseur, c’est fini.

    • lgbtqi+ dit :

      rectificatif :

      2) c’est bien l’UE et les USA qui sont visés.

  21. Paddybus dit :

    Gageons qu’une enquête sérieuse, approfondie et sincère sera menée à bien, et que le coupable sera jugé et chargé d’indemniser les nations pénalisées…. même si c’est notre maître usa lui même….!!!! ;0)))))
    J’imagine déjà les usa sous la pression de l’ue pour des sanctions….. mdr…. ;0))))))))))))

  22. Green dit :

    Une attaque qui vient d’arriver en fait. La mise en garde arrive après.

    Le seul espoir pour la Russie, c’est une escalade vers la situation ou elle à son seul atout, ses armes nucléaires. En gros au lieu de perdre elle peut faire match nul.

    Poutine se sert de ses nukes (on en est a combien de menaces déjà?), comme d’une baguette magique.

    • Royal Marine dit :

      Sauf que Poutine, contrairement à Biden où aux P.M. britanniques complètement à la masse, n’a jamais parlé de nucléaire…
      Il a parlé de tous les moyens possibles… Hors le nucléaire n’est pas possible, car la doctrine nucléaire russe, comme celle de la France, et contrairement à celle des U.S.A qui autorise la frappe en premier depuis mars dernier, n’autorise une frappe nucléaire, ne serait-ce que tactique, qu’en réponse, ou lorsque les intérêts vitaux du pays sont en jeu…
      Poutine ne parlait en fait, que des armements classiques les plus puissants, par exemple de ses missiles hypervéloces, indétectables et inarrêtables par les Occidentaux à ce jour…
      Ne confondez pas tout, petit troll!

      • lgbtqi+ dit :

        ah ben bien sûr, il n’a jamais été question de nucléaire avec poutine.

        « Tous les moyens possibles » ça exclue le nucléaire évidemment.

        Et l’intégrité territoriale de la poutinie une fois avalée les provinces soumises à référendums bidons, vous essayez de nous faire croire qu’il ne va pas considérer ça comme intérêt vital.

        Que vous nous preniez pour des imbéciles est une chose.

        Que vous négligiez le fait qu’on vous suit en votre intention pérenne en ce blog depuis des mois en est une autre, l’influenceur poutinien.

        • Paddybus dit :

          Vous et l’éternel mensonge….

          C’est pourtant bien biden qui a signé au mois de Mars un décret permettant aux zétazuni l’usage en premier recours de l’arme nucléaire….

          Vous pouvez vous mettre sur la tête et accuser la planète de troll, de poutinolatrie et autres souillure fatale, les faits sont pourtant là….

          Mais c’est un peu comme la lecture de nombreux avis ici même qui font plonger dans un monde paradoxal ou chacun semble croire tout ce qui lui passe par la tête… rien ne vous arrête…!!!!!

          • lgbtqi+ dit :

            Ne confondez pas éternel et perpétuel. Certes, ça demande un peu d’instruction.

            Ne laissez pas votre imagination vous laisser croire qu’elle peut me décrire.

            Mais au lieu de citations bancales de la doctrine nuc’ US, entretenez-nous de la doctrine soviético-poutinienne d’emploi de l’arme nucléaire.

            Cela sera plus utile et plus sain.

      • PK dit :

        N’essayez pas de donner à boire à un âne qui n’a pas soif.

        Je pense que la fracture est consommée et que – comme pour le COVID – les idiots utiles du système n’admettront jamais avoir cru tous les bobards et s’être fait avoir dans les grandes largeurs. Contre toute logique, contre toute preuve, ils s’accrocheront toujours à leur narratif, pour ne pas perdre la face.

      • HMX dit :

        « Sauf que Poutine […], n’a jamais parlé de nucléaire… »
        bah voyons… et vous pensez convaincre quelqu’un avec des énormités pareilles ? les allusions répétées de votre maître n’étaient donc pas suffisamment claires ?

        En plus, vous vous écartez de la ligne officielle. Faites attention à vous, vous prenez des risques ! Vos employeurs sont un peu nerveux ces derniers temps…

        • Robert dit :

          Donnez nous des vidéos ou il prononce clairement le terme.
          A chaque fois, il répond aux propos parlant de nucléaire des américains ou autres. Et la Russie possède des armes hypersoniques dont aucun en face ne dispose.
          C’est une interprétation malveillante pour faire monter la pression, bien apeurer ceux qui ensuite se réfugieront derrière la bonne parole du camp du Bien.
          Ce n’est pas la première fois, encore aujourd’hui un car bombardé à Zaporija, immédiatement attribué aux russes, comme les bombardements sur la centrale qu’ils occupent ou les civils qu’ils viennent défendre, ou chercher à démontrer massacres et tortures en profanant des tombes pourtant identifiées.
          Ne parlez pas d’honnêteté quand vous en êtes incapable vous-même. Notre opinion ne devrait pas nous empêcher de débattre soit de la chose militaire ou autre sans nous engueuler et insulter.

          • lgbtqi+ dit :

            Mais bien sûr…

            Non, vous voyez, poutine, à votre instar, est dans la perpétuelle insinuation. Ainsi, si ça barde trop à la suite de ses déclarations, il peut prétendre n’avoir jamais dit ça. Et si ça passe, alors il continue.

            « Notre opinion ne devrait pas nous empêcher de débattre soit de la chose militaire ou autre sans nous engueuler et insulter. »
            Comme votre opinion sur le lobby des fesses et du nombril ? Comme votre opinion sur les désaxé.e.s ? Comme votre initiative de psychiatriser lgbt et autres personnes non conformes à vos idées ?

            à d’autres, Sainte Nitouche !

            Vous ne dupez plus personne ici.

        • Robert dit :

          HMX,
          La vérité est un boomerang, quand on veut s’en débarrasser en l’envoyant au loin, elle finit toujours par vous revenir en pleine poire.
          Je compatis si vous êtes sincère et croyez que ce qui se dit en boucle dans les médias de grand chemin est forcément vrai.
          https://www.youtube.com/watch?v=6TKZOOvrgRI

      • Carin dit :

        @Royal Marine
        C’est dommage pour votre post, mais c’est Poutine qui a mis en alerte renforcée ses forces nucléaires stratégiques, lors d’une allocution télévisée, que le monde entier a pu suivre… il ne vous reste plus qu’à contester la traduction… comme d’hab.

        • lgbtqi+ dit :

          hop hop hop Carin…

          Vous allez encore avoir la petite meute venir susurrer que vous interprétez, que vous sur-interprétez ou encore que s’il l’a fait, c’est parce qu’il y a été contraint par les « uhesses » malgré sa bienveillance et son pacifisme naturel.

          Non, vous savez, ces gens ne visent qu’à la saturation de tout espace médiatique disponible.

          L’honnêteté intellectuelle ne les concerne en aucune façon, si ce n’est à titre de fardeau dont il faut se débarrasser.

      • précision dit :

        – la doctrine nucléaire russe […] n’autorise une frappe nucléaire, ne serait-ce que tactique, qu’en réponse, ou lorsque les intérêts vitaux du pays sont en jeu…
        certes, mais ces intérêts vitaux ont-ils été définis précisément? Une attaque d’envergure sur Sébastopol entre-t-elle dans cette définition? Par ailleurs la doctrine peu changer.

        – vous interprétez lorsque vous affirmez que V.Poutine ne parlait que des autres armements… Quand à être indétectables et innarrêtables, ses missiles… pour le moment ils ne semblent pas lui rendre grand service, et c’est tant mieux.

      • Alpha (α) dit :

        @Royal Marine
        Vous dites n’importe quoi.
        Je vous invite à lire « Les fondements de la politique de la Fédération de Russie en matière de dissuasion nucléaire ».
        La Russie peut recourir à l’arme atomique en « réponse à l’emploi contre [la Russie] et/ou contre ses alliés d’armes nucléaires et d’ADM, et aussi en cas d’agression contre la Fédération de Russie à l’aide d’armes habituelles quand l’existence même de l’État est menacée ».
        Concrètement, quatre situations pouvant mener à l’utilisation de l’arme nucléaire par la Russie : une réponse à une attaque de missiles balistiques ; une réponse à une attaque nucléaire ou d’armes de destruction massive ; une attaque sur des sites nucléaires russes ; une réponse à une attaque « conventionnelle » « qui mettrait en péril l’existence même de l’État » de Russie.
        Dans ce dernier cas, « la Russie se réserve la possibilité d’un emploi en premier du feu atomique ».
        http://web.archive.org/web/20220221114948/https:/archive.mid.ru/en/web/guest/foreign_policy/international_safety/disarmament/-/asset_publisher/rp0fiUBmANaH/content/id/4152094
        Quant à votre conclusion sur les missiles hypervéloces, indétectables, inarrêtables de la mort qui tue : vous semblez ignorer que ceux-ci peuvent porter indifféremment une ogive classique ou une… nucléaire.

        • PK dit :

          Ils ont donc… exactement la même doctrine que nous.

          Il n’y a donc aucune chance qu’ils utilisent l’arme nucléaire en Ukraine. Fin de partie.

    • PeterR dit :

      Poutine à suggéré le nucléaire. Je n’ai JAMAIS entendu Biden ou un quelconque responsable OTAN dire qu’on allait l’utiliser.
      Vous racontez n’importe quoi.
      En revanche les séides de Poutine (Medvedev, etc …) on eux bien parlé EXPLICITEMENT du recours à ces armes, un journaliste et ancien général russe passant à la télé d’état (donc au ordre de Poutine) suggérant même une frappe stratégique préventive sur Londre.
      Ils en parlent d’ailleurs quasi quotidiennement.
      Je commence à me demander si vous êtes payé en Roubles ou en Euros pour intervenir sur les forums

  23. Tintouin dit :

    Le détail qui interpelle : « l’Otan n’exclut pas celle d’un « acteurs non étatiques »… »

    L’OTAN voudrait brouiller les pistes qu’elle ne communiquerait pas autrement. Etrange.

    Revenir aux fondamentaux: à qui profite le crime? comme disait le général Dominique Trinquand hier dans une émission (il s ‘est bien gardé de répondre à la question).

    • lgbtqi+ dit :

      Vous savez, quand on commence une enquête, on ratisse large. Par honnêteté intellectuelle et efficacité.

      Maintenant, que vous transformiez cela en suspicion accusatoire contre les enquêteurs… cela nous renseigne assez sur vos fonctionnement et intérêts.

    • didixtrax dit :

      en effet, je suis certain qu’il s’agit du commando Greta Thunberg –une riveraine de la Baltique– ; d’ailleurs l’enquête de Bellingcat montre que le Rainbow Warrior était sur place,AIS éteint.

    • didixtrax dit :

      lundi l’ex-préfet Didier LALLEMENT est nommé secrétaire général de la mer, le même jour la mer Baltique est gazée — coïncidence ?

  24. Green dit :

    Ca fait quand même un bon moment que les intérêts de Poutine et ceux de la Russie divergent. La l’écart deviens vraiment difficile à ne pas voir, même du fond de la Russie.

    Peut être que l’autocrate vaut plus que le pays?

  25. Castel dit :

    Je vais répondre par avance à ceux qui penseront que j’ai sorti une énorme bêtise en évoquant le fait que le gaz aurait pu s’enflammer…..sous l’eau !!
    C’est évidemment pas exactement ce que je voulais dire, mais plutôt qu’une charge explosive aurait dû provoquer une déflagration de grande importance en endommageant les tuyaux, contenant du gaz sous pression, avec suffisamment de chaleur pour provoquer un incendie au contact de l’air.
    D’autre part, il faut quand même rappeler que personne n’a signalé d’explosion avant les fuites, ce qui aurait dû être le cas dans un périmètre relativement restreint , particulièrement surveillé !!

  26. Dragon para dit :

    Tout ça rappel à fond l’époque de la guerre froide, y’a pas à dire. Pour les nostalgiques, c’est palpitant.
    Je me souviens d’une excellent émission faite sur le KGB et présentée à l’époque par Omar Sharif. Je l’ai vu dans les années 90 lors d’un stage à l’EIREL de Strasbourg. On apprenait toutes les actions menées par le KGB : les spetznaz qui s’entraînaient en réel en RFA sur des lignes énergétiques, des entreprises achetées sous couvert autour du port d’Hambourg dans le but de le bloquer au cas où et jusqu’au consulat soviétique construit en face de la base du présidio à SF avec de grosses antennes et tout le reste.
    Ça ne fait pas trop de doute cette affaire du Nordstream même si l’histoire nous à souvent appris que ce n’est pas forcément le plus concerné qui en est l’auteur !!!!

    • précision dit :

      lol, un peu one-sided votre présentation. Tout le monde s’apprêtait pendant la guerre froide à cibler les réseaux énergétiques adverses. Au cas où vous ne l’auriez pas réalisé, bien avant que les russes ne le fassent (sans grand succès apparemment) en Ukraine, les américains l’ont fait dans un certain nombre de conflits, comme en Serbie. On estime qu’ils avaient réussi à mettre à plat 80% du réseau électrique serbe.

      • lgbtqi+ dit :

        ah, vous revoici, ne « ré-équilibrant » les choses QUE lorsque cela profite à la poutinie.

        • précision dit :

          cher lgbtqi, le jour où je vous verrai aligner des arguments correctement, ou d’argumenter ad personam, ou présenter les faits qui vous dérangent sur le même plan que ceux qui vous arrangent, nous en reparlerons. En attendant, SI vous lisez l’ensemble de mes posts sur cette page, vous verrez des remarques penchant des deux côtés.

          • précision dit :

            lire « cesser d’argumenter ad personam », bien sûr. Certes, ma réponse a ce travers. Mais c’est parce qu’il s’agit d’une réponse à une attaque de ce genre, dont vous êtes hélas coutumière.

          • lgbtqi+ dit :

            ne vous inquiétez pas, j’avais rectifié de moi-même.

            Pour le reste, il est certain qu’il est bcp plus pratique d’utiliser la loi de Brandolini dans l’argumentation qu’il n’est facile de se dissimuler en tant qu’acteur.

            Mais de ceci, bien sûr, vous ne retiendrez que l’aspect ad personam, particulièrement pratique pour s’abriter.

          • précision dit :

            @lgbtqi. Avez-vous déjà réfléchi que vos posts sont la plus parfaite illustration de cette fameuse (et bien discustable) loi de Brandolini dont vous nous abreuvez à plus soif? Tenez, relisez tous vos propres commentaires sur cette page. J’ai eu de la peine à en trouver un qui apporte une information originale (et encore). Pas un seul n’apporte une idée originale. Par contre, vous avez écrit
            – des commentaires pour flatter ceux qui pensent comme vous
            – une dizaine de commentaire attaquant les personnes ne pensant pas comme vous sans argumenter sérieusement (« faites-vous semblant », « conneries », « psychiatres », « sainte Nitouche », « troll pro-russe », « influenceur poutinien » sont quelques uns des termes qui montrent l’étendue de votre argumentation et votre niveau de réflexion…)

            Faites un effort, élevez le débat. Si vous en êtes capable. Et, de grâce, discutez des arguments et des idées, pas des personnes. Sinon c’est polluer la discussion, et nous n’en avons pas besoin. Je ne dis pas que vous êtes la seule, mais vous êtes celle qui répond de façon systématiquement aggressive à mes posts en refusant une argumentation sérieuse. A bon entendeur… ou pas, je crains.

          • lgbtqi+ dit :

            Bel exemple de surdité délibérée de votre part. Avec tentative de me retourner la loi de Brandolini pour jouer au ping-pong argumentaire.

            Plusieurs fois par mois je croise un pauvre hère qui entretient une femme de ses « théories ». Il est contre l’Europe, contre les immigrés, contre macron qui cacherait sa dimension lgbt grâce à brigitte suite à quelque pacte inter-familial, etc. Il lit du Asselineau dans le texte toute la journée sur internet et boit chacune de ses vidéos.
            La nana est dubitative. Il s’énerve alors régulièrement et lui dit avec véhémence : « alors prouvez moi que j’ai tort ! »

            Un autre vit la tête dans le smartphone et le smartphone dans les Ummites, qui sont, si j’ai bien compris, des alliés des Lémuriens. Et lui aussi adore prendre à témoin et engager dans des discussions sans fin type « alors prouvez moi que j’ai tort ! ».

            Enfin, une copine me racontait son contact avec un paranoïaque durant sa spécialisation en psychiatrie. Ça avait commencé par des abandons fréquents de son poste de travail pour vérifier si sa femme ne le trompait pas. Ses collègues avaient essayé de le raisonner puis de lui faire admettre que même si c’était le cas, c’était pas la fin des zaricots. Puis il a soupçonné son employeur de l’avoir licencié afin qu’elle le lourde et qu’il parte avec elle. Là encore argumentation ad nauseam. Et ça a fini dans l’ambulance pour une hospitalisation d’office, où il pressait les infirmiers de lui démontrer qu’il n’y avait pas de micro dans le gyrophare et qu’ils n’étaient pas de la CIA. Même demande véhémente v/v de ma copine, avec décortication du moindre mot et du moindre lien logique. Il cherchait à calmer son angoisse ainsi mais ne faisait que l’alimenter en fait. Heureusement en tant que psychiatre, elle calibrait soigneusement le temps des interactions, sans se laisser entraîner. Souvent, il avait un trépignement majeur et une conduite hétéro-agressive qu’il croyait justifier en lui lançant « vous voyez, j’ai raison, vous manquez d’arguments !’. Et donc sa femme le trompait et avait comploté avec son employeur, puis il s’était retrouvé dans une ambulance sonorisée de la CIA qui l’avait conduit devant une salope de psychiatre qui lui en voulait et dont la meilleure preuve qu’elle appartenait à la CIA était son manque d’arguments.

            Chacun de ces trois paragraphes rappelle assez bien la structure de nombre d’échanges avec certains, que ce soit sur youtube, blog, chaînes de « réinformations » ou IRL.

            Que voulez-vous… il y a plein de choses intéressantes à faire, notamment à l’approche de cet hiver plutôt que de discuter ad nauseam. Alors plutôt que répondre à chaque affirmation avancée, généralement avancée en disant « ok, mais répondez seulement à celle-ci au moins »… de façon itérative, il est bcp plus salutaire, comme économique, de repérer les intentions et patterns de certains intervenants.

            La fausse disputatio est le champ de manoeuvre favori, existentiel même, des personnes connaissant un trouble psy, des désinformateurs et des oisifs.

            Je reconnais qu’il est parfois difficile, par écran interposé, de savoir à quelle catégorie on a affaire.

            Tschok et Carin, et quelques autres que j’apprécie également, Léonard, vrai-chasseur, etc (eh oui, je souligne la qualité générale de leurs interventions, au risque de rencontrer vos reproches ) ont la « gentillesse » d’entrer quelque peu dans le « jeu » de certains, parfois espérant qu’information et logique y mettront bon ordre à force d’effort. Je leur souhaite bon courage et les attend d’ici quelque temps pour faire le point avec eux sur le succès de leurs efforts.

            Pour ma part, vous l’avez compris, j’ai moins de « patience ».

          • précision dit :

            Côté surdité, vous battez les records, lgbtqi: moi je vous lis et je vous réponds en argumentant en pointant vos mauvaises pratiques d’argumentation de façon précise. Vous restez dans le flou, les anecdotes hors de propos et l’insulte. Si vous considérez qu’argumenter c’est de la « gentillesse », tant pis pour vous. Mais au moins épargnez-moi vos insultes. Bien à vous.

      • Dragon para dit :

        Bien sûr mais là c’était juste pour faire un focus sur l’ex-KGB car c’est bien la Russie qui est visée en accusation par l’Occident. Et si vous lisez correctement mon post, et surtout que vous savez lire entre les lignes, vous décèlerez une légère subtilité concernant ces accusations des Russes et une ouverture à d’autres protagonistes. Mais bon, si vous savez lire entre les lignes bien sûr. Et puis désolé mais « one-sided » j’adhère pas, je préfère le mot français qui pourtant existe, dommage que vous ne l’utilisiez pas.

        • précision dit :

          j’avais noté la dernière phrase de votre message. Mais comme elle était cryptique j’ai jugé bon de rappeller que le KGB n’avait rien d’exceptionnel et depuis la chute du mur, ce sont plutôt d’autres qui ont développé leur capacité à perturber les réseaux énergétiques adverses. D’ailleurs dans ce domaine j’ai vu récemment un interview d’un agent de la CIA en Iran dont la mission était de renseigner les américains sur les réseaux électriques iraniens et leurs vulnérabilités… Ce qui n’a rien de surprenant après l’affaire des centrifugeuses. Le plus surprenant étant sans doute ce déballage sur le traitement des agents de la CIA, dont on peut se demande pourquoi il est publié maintenant. Mais cela nous éloigne de NS.

          • précision dit :

            et merci de relever l’anglicisme qui m’avait échappé : « unilatéral » aurait sans doute mieux convenu.

      • Dudu dit :

        J’ajouterai même que -plus récemment- dans les révélations de Snowden celui-ci mentionne la mise en place d’implants permettant de mettre à plat 1) les réseaux électriques 2) les barrages 3) les infrastructures hospitalières de pays potentiellement adverses un jour.
        Il mentionne dans ce cadre, le Mexique, le Japon, le Brésil, en Autriche, et l’Allemagne.

        La littérature sur leur tableau de chasse à travers les âges est foisonnante et édifiante. Ils ont réussis à faire bien pire que la France par exemple, déjà pourtant bien chargée avec ses politiques africaines passées.

        Un peu d’honnêteté intellectuel donc.

        • précision dit :

          Depuis ses premières révélations, qui ont rendu indéniablement service à la vérité mais bien ennuyé certaines agences, en particulier occidentales, Snowden s’est placé entre les mains des services russes (non qu’il ait eu d’autre choix d’ailleurs). Ses « révélations » sont donc désormais à prendre avec des pincettes.

    • lgbtqi+ dit :

      Excellent documentaire en effet. Mais ce qui a changé depuis cette époque j’ai l’impression, c’est que poutine et son fsb ont réussi leur OPA non seulement sur les cocos mais aussi sur de larges pans de l’extrême-droite.

      L’armée a su assez efficacement empêcher les communistes & co d’accéder à des postes et affectations sensibles, mais pour l’extrême-droite c’est pas le cas…

      C’est une vulnérabilité majeure, bien organisée les salauds…

  27. HMX dit :

    D’accord avec l’auteur sur le fait que faire des trous dans un gazoduc situé à quelques dizaines de mètres de profondeur, ça ne requiert pas des compétences extrêmement pointues. N’importe quel plongeur un peu expérimenté peu descendre et coller un engin explosif sur le gazoduc. Autre hypothèse, des drones sous marins même rudimentaires, bourrés d’explosifs, programmés pour aller exploser exactement là où on leur demande… bref, pas besoin de moyens très poussés, comme ceux nécessaires pour intervenir dans les abysses.

    Quant à savoir qui est derrière cette action de sabotage sur fond de guerre en Ukraine, il suffit de regarder à qui profite le crime : qui cherche à affoler les marchés financiers sur le prix du gaz ? qui revendique l’utilisation du gaz comme une arme ? qui cherche à jouer sur les peurs pour faire craquer les opinions publiques européennes, et créer de la dissension dans le bloc occidental ? qui est acculé et prêt à tout, y compris au pire ?…

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Quant à savoir ……., y compris au pire ?… ]

      C’est comme pour le câble du Svalbard ! ;0 )

    • tschok dit :

      @HMX,

      Plonger à 90 m de profondeur, c’est compliqué et réservé à des plongeurs expérimentés et équipés. Mais c’est assez courant.

      Ce qui est problématique, c’est la remontée:
      – soit les plongeurs effectuent de très longs paliers de décompression, ce qui les obligerait à se maintenir sur les lieux, ce qui semble incompatible avec une opération commando;
      – Soit il faut utiliser des cloches de plongée et des caissons de décompression, ce qui implique un navire de surface assez repérable, soit un sous-marin équipé pour la plongée en eau profonde et doté d’un dispositif de stabilisation, ce qui n’est pas super discret, non plus.

      Bref, envoyer des plongeurs, c’est tout à fait possible, mais c’est une logistique lourde, spécifique et peu discrète. Maintenant, peut-être que le secteur était peu surveillé et que les Danois ou les Allemands ont été négligents.

      Ca me semble un mode opératoire inutilement complexe, vu qu’on peut déposer des charges en profondeur de façon précise sans avoir besoin de faire sortir un homme d’une coque, en surface ou en plongée.

      Mais pour ça il faut connaitre la position exacte de la cible.

  28. toto le rigolo dit :

    intéressant, les choses sérieuses semblent commencer pour l’UE, et le questionnement sur ses ennemis se pose enfin, l’épouvantail russe, les Usa, la Pologne….Elle même?
    Tout le monde joue un double jeu et se cache derrière la vertu de libération et de respect des peuples et des nations.
    Un bon exemple est le parallèle entre les discours à l’Onu de Macron et Biden et le comportement réel de ces individus pour leur intérêt personnel.
    https://www.les-crises.fr/ingerence-quand-joe-bien-avouait-avoir-obtenu-le-depart-du-procureur-general-dukraine/
    La vidéo est sidérante.

    • Green dit :

      « les crises » est un site conspi en service pour Moscou depuis 2014.

      C’est un peu comme du fan art de Russia Today, je vois pas ce qui pousse les gens a s’infliger cela a part un fantasme de réalité alternative conforme a leur délire.

      • old local looser dit :

        @vert
        t’es un bon toi! si c’est les crises qui retransmet ,alors c’est faux ?
        même quand la vidéo vient du producteur: Council on Foreign Relations
        le lien: https://www.youtube.com/watch?v=Q0_AqpdwqK4&feature=youtu.be
        Ce qui m’intéresse, ce serait tes sources , tu sais celles qui te renseignent si bien sur cette guerre en Ukraine. Sur les méchants russes si dangereux et si pitoyables (si si , voir plus loin).
        J’ai tellement envie d’échapper au: « fantasme de réalité alternative conforme à mes délires ».
        aller, dit nous tout…on a tous le droit de connaître la vrai vérité!

      • didixtrax dit :

        peut-être parce que « les gens » sont capables de réfléchir et de constater que les faits relatés, ici, entre autres (son fils Hunter) l’interview de Biden, sont réels ?

        • tschok dit :

          @didixtrax,

          Il y a deux choses:
          – Biden a fait pression pour virer le proc: aucun doute là-dessus, il l’explique lui-même
          – Qu’il l’ait fait pour son intérêt perso: c’est pas dans cette vidéo que vous en trouverez une preuve.

          Le problème, c’est l’amalgame. Toto le rigolo présente cette vidéo comme si elle prouvait l’intérêt personnel.

          C’est la technique du pied dans la porte: une vérité vraie A sert de vecteur à une affirmation non étayée B, en lui ouvrant le chemin de notre conscience. Notre cerveau valide A, mais B se faufile dans son sillage, et passe pour vraie et prouvée, alors qu’elle repose sur du vide et qu’elle est peut-être fausse.

          Voyons voir si Toto n’emploierait pas cette technique, par hasard. Citons-le:

          « Un bon exemple est le parallèle entre les discours à l’Onu de Macron et Biden et le comportement réel de ces individus pour leur intérêt personnel.
          https://www.les-crises.fr/ingerence-quand-joe-bien-avouait-avoir-obtenu-le-depart-du-procureur-general-dukraine/
          La vidéo est sidérante ».

          En fait, la vidéo ne concerne que Biden et pas Macron. Ensuite, il est bien fait mention de l’intérêt personnel dans la phrase de Toto. Pourtant la vidéo n’en parle pas.

          Donc, on a bien une vidéo A, parfaitement authentique, qui sert de vecteur à une affirmation B mettant en cause deux hommes politiques en raison de leur intérêt personnel allégué qui, elle, n’est pas étayée.

          Quand A ne confirme pas B, vous pouvez supposer l’emploi de la technique du pied dans la porte.

          Est-elle efficace? A vous de voir. Est-ce que Joe Biden a confirmé dans cette vidéo qu’il a fait pression pour obtenir le limogeage du proc afin de protéger son fils?

          Pourtant, c’est ce que vous suggérez.

          Sinon, le site Les Crises n’est pas inintéressant, mais il pratique beaucoup trop les amalgames pour que ce soit simplement imputable à un manque de rigueur intellectuelle. Quand ça devient une méthode, ce n’est plus la même chose.

          Mais bon, de temps en temps on peut trouver des papiers intéressants et pas trop pollués par le désir d’entuber les gens.

      • toto le rigolo dit :

        La video n’est pas produite par les russes, c’est Biden qui se met en scène comme un grand sans trucage, on prend l’info là où elle est disponible et si vous preniez le temps de la regarder (1.30 minutes) pour y voir, une totale ingérence, un chantage à 1 milliard de dollar, une corruption, et un mépris absolument incroyable pour la souveraineté Ukrainienne tout ca pour sauver le cul de son fils.
        Maintenant la BBC vous rassurera peut être:
        https://www.bbc.com/news/world-europe-26079957

        Où comment choisir un président en Ukraine

    • lgbtqi+ dit :

      Ah oui, c’est vrai que Saint Daoudal et bombass insider, ça commençait à être un peu éculé… Du coup, un autre média monté par le kremlin s’imposait.

      En plus, c’est bien, ils connaissent déjà l’issue de la guerre, avec la nécessaire victoire de Saint poutine.

    • lgbtqi+ dit :

      site d’auto-défense intellectuelle. Rien que ça.

      Encore des gens persécutés, quoi… « Faut se défendre ! » On nous en veut !

  29. lxm dit :

    Notez qu’il y avait des intérêts Français dans Nord Stream, 9% appartenaient à ENGIE, nos banques étaient aussi dedans, y’a des prêteurs, des assureurs. A l’origine Norstream est un projet Finlando-russe, mais les finlandais ont revendu leur part à d’autres pays européens consommateurs de gaz, les allemands, les neerlandais et les français.

    Vous savez que maintenant il existe des sites internet qui répertorient les mouvements des navires partout sur le globe. Et cette zone de Borholm, passe stratégique, est une des zones les plus observées, scrutées du monde.

    Perso, je n’ai aucun doute sur la culpabilité des américains, avec ou sans la complicité des Polonais. Déjà qu’après que Biden ai annoncé en février devant la presse qu’il allait détruire Nord stream, les américains avaient testé des robots sous marins liés au minage/déminage dans le secteur concerné cet été, et avaient juste avant les explosions des navires sur place et ils savent tout ce qui se passe dans cette zone par leurs satellites, le danemark( avec les allemands) avait déjà espionné le reste de l’europe au bénéfice des américains, le scandale avait été vite éteint par la Merkel, ils ont certainement obéit une fois de plus contre les intérêts européens en laissant faire, il est possible aussi que la suède ai dû donner un gage aux USA comme tout vassal le fait en échange de la protection de l’empire. L’Allemagne, en grande difficulté et dans le mécontentement risquait de renouer cet hiver avec la Russie, qui y perde de leur côté leur seul levier de pression sur l’europe, et les Polonais sont contents ayant ouvert au même moment leur « Baltic Pipe » qui leur permettront de revendre bien cher le gaz norvégien aux allemands. Les USA, en plus de pouvoir ainsi exporter et vendre plus cher du GNL aux européens, ont fait comme Cortez brûlant les navires de ses soldats pour éviter la tentation d’un retour en arrière. Un nouveau rideau de fer s’est abattu sur l’europe, quel gâchis.

    Bref.. on s’est encore fait avoir, mais j’ai l’impression que c’est le coup de trop, l’allemagne est un des pays les plus complotistes au monde et elle va réagir, pas tout de suite mais quelque chose va sortir, ce ne sera pas oublié. Ce qui me fait du mal, c’est de voir dans les journaux des articles à charges ressemblant à de la propagande, d’entendre des journalistes, des analystes, même des généraux français appuyer devant les médias tels des automates que la Russie aurait le coup contre toute raison et commencer à raisonner comme des paranoïaques complotistes dernier niveau; juste parce qu’ils ne veulent pas être blacklistés par l’otan, oublié le rasoir d’ockham, oublié la recherche de vérité, oublié qu’on voulait représenter le camp du bien. Y’a pas, ou plutôt, y’a plus de camp du bien, y’a juste des puissances ayant des intérêts, et tout ceci nous y ramène brutalement.

    • stephane08 dit :

      Une analyse qui a du sens.

    • Carin dit :

      @lxm
      Moi ce que je trouve marrant, c’est que vous exposez votre vision comme une vérité…
      Vous accusez de concupiscence des gens qui passent à la télé, mais de votre post il ressort que vous feriez pareil si vous passiez à cette foutue télé, en bien appuyant sur votre
      « aucun doute »…

      • lgbtqi+ dit :

        C’est remarquable : il n’a aucun doute. Et hop, ses petits copains s’empressent de plussoier, avec l’espoir que la quantité donnera apparence de véracité.

    • arnaud dit :

      Je partage. Les usa ont réussi à vassaliser l’europe, la couper de la Russie définitivement.
      La destruction de NS leur permet de couper court à tout retour en arrière et à rendre dépendant l’europe de leur gaz liquéfié qui est un scandale écologique. En s’en mettant plein les fouilles.
      Et ils rachèteront à vil prix les lambeaux des entreprises européennes laminées par les prix de l’énergie.
      En 2023, l’europe sera à genoux et en miettes.

    • précision dit :

      je régais sur un point: la présence de navires sur place au moment de l’accident, ou peu avant, n’est pas forcément un indice. Il y a eu des navires de tous pays sur la zone. Si la personne qui a fait le coup voulait être discrète, elle pourrait probablement s’arranger pour que l’explosion ait lieu lorsque des navires adverses étaient dans le coin. Après, rien ne garantit que le « saboteur » ait voulu être discret.

      Quand à l’Allemagne, elle suivra la politique qui sert ses intérêts. S’il est dans son intérêt de passer l’éponge, elle le fera. Et c’est plutôt tant mieux, rien ne sert de ressasser des griefs envers X ou Y.

      Je suis d’accord avec vous que la propagande omniprésente dans nos médias est assez déplorable, et en particulier les avis d' »experts » rivalisant de ridicule, qui feignent ne pas voir que leurs arguments peuvent être inversés et appliqués à un côté comme à l’autre. Il est vrai que ces « analystes » brillent plus par leur parti pris que par le contenu de leurs analyses. Peut-être à cause des mécanismes de financement ou de sélection médiatique.
      Mais de là à n’avoir aucun doute sur la culpabilité des uns ou des autres, vous vous avancez beaucoup.

  30. Harambe dit :

    Les USA sont les seuls gagnants à cette histoire.

    1/ il prive la Russie d’une source de revenus et l’industrie européenne d’une source d’énergie pas cher.
    2/ il permet aux américains de promouvoir leur gaz de schiste.
    3/ il permet de réduire la concurrence en laissant le sale boulot aux russes pour détruire les plate-formes offshores anglaises et norvégiennes comme vengeance.
    4/ il permettra peut-être d’élargir le conflit vers la Pologne ou les pays Baltique en leur faisant porter le chapeau.

    • Green dit :

      Vous êtes un as du polar du dimanche soir?

      Le « gagnant » (ca reste voir ) est le coupable. Au moins comme ca on se fait pas de nœuds au cerveau a chercher la vérité!

      • Phil dit :

        Le russe aurait cassé le pipe lui permettant de vendre son gaz alors qu’il a le même résultat en fermant le robinet?
        Restez sur vos bd au moins vous aurez pas de migraines

    • précision dit :

      Je ne pense pas que les politiciens américains, russes, ou autres soient aussi machiavéliques :
      3 et 4 ne font très certainement pas partie de leurs objectifs ni même de leurs souhaits, ils n’y gagneraient pas forcément.
      1 et 2, font probablement partie des objectifs et sont certainement un gain pour les USA.

      De là à faire sauter un pipeline à la barbe des politiciens ou au moins citoyens européens? Je ne sais pas, et il est vain de se prononcer sans savoir.
      Par ailleurs à court terme, je doute que la Pologne, l’Ukraine, et quelques autres se considèrent comme autre chose que gagnants dans cette histoire.

  31. Dolgan dit :

    Un missclick ? Les commentaires sont ouverts sur un sujet appeau à troll?

    Perso, je pense que c’est un coup de quelqu’un qui a avantage à mettre fin aux volontés d apaisement du conflit.

    Je dirais soit polonais (ou autre acteur régional mineur partisan de l escalade), soit les russes (pour faire taire des voix internes. Sauf qu on les entend peu. En même temps vu l épidémie de suicide …).

    J exclue les ukrainien car trop à perdre si ils se faisaient prendre.

    Et les us j y crois moyen, surtout dans ce timing.

    • Green dit :

      Si on réfléchit un peu a ce que vous dites:

      celui qui fait ça , si c »est la Pologne (avec quel moyens??) commet un acte d’agression et de trahison contre son voisin allemand, sur le territoire d’un autre allié, le Danemark. La Pologne a une ligne de vie qui est l’Otan (et l’UE), sans cela, elle n’est plus grand chose.

      Donc la Pologne pour une escalade…

      Parce qu’en escalade on est pas assez bien comme ça?

      C’est plausible?

      • Dolgan dit :

        Les moyens, on parle de quelques plongeurs et d un peu d explosif . Tous les états riverains ont ces moyens.

        Plausible ? Je dirais oui. Car leurs dirigeants actuels ne sont pas les plus raisonnables. Vu leur importance dans le soutien à l ukraine comme plaque logistique, il se pourrait qu ils se soient considérés comme intouchables. (Sans doute avec raison)

        En escalade, l occident et l otan, sont largement sur les freins. Notre soutien est calculé au plus juste et vise à éviter un dérapage. Les polonais sont les rares à vouloir escalader.

        Nb: et de toute façon, si on cherche une raison trop rationnelle, aucun état n’a un mobile qui tient la route. Faut chercher du côté d une décision nous paraissant une erreur.

      • précision dit :

        je ne me prononcerai pas sur la culpabilité polonaise (je n’en ai aucune idée). Mais votre argument ne vaut pas grand chose: si vous lisez des politiciens polonais vous verrez que beaucoup sont en effet pour l’escalade, ce n’est pas seulement plausible, c’est écrit noir sur blanc. Ils veulent la défaite la plus complète possible de la Russie. Et ils poussent à plus d’hostilité envers la Russie depuis bien avant la guerre en Ukraine.

        Suffit de lire leur ancien ministre de la défense. https://fr.wikipedia.org/wiki/Rados%C5%82aw_Sikorski
        « Thank you USA », qu’il a écrit.
        Vous venez de démontrer brillamment le contraire de ce que vous pensiez affirmer.

    • Lamber dit :

      Ben oui quoi! Ce ne peut pas être les américains… Ce n’est pas leur genre… Ce n’est pas…

      … comme s’ils avaient déclenché 78 jours de bombardements de la Serbie sans l’accord de l’ONU

      … comme s’ils avaient attaqué l’Irak avec l’explication bidon des armes de destruction massives (souvenir ému du général Powel gesticulant à l’ONU avec une petite fiole en verre, preuves des atrocités du vilain méchant Sadam Hussein

      …comme s’ils avaient attaqué l’Afghanistan en accusant ce pays d’être responsable des attentats du 11 septembre à New York alors que presque la totalité des terroristes provenaient de l’allié des USA, l’Arabie Saoudite

      … comme s’ils avaient soutenu de sympathiques généraux du genre Pinochet qui organise au Chili un coup d’état avec l’aide de la CIA pendant lequel le président Alliende élu est assassiné

      • lgbtqi+ dit :

        Très belle omission de toutes les saloperies dont la soviéto-poutinie est à l’origine, mais comme je l’ai déjà dit : remonter dans vos interventions nous donne immédiatement vos profil et allégeance.

        • Elmer dit :

          Vous devriez arrêter de finir toutes vos interventions d’une menace « on va faire l’historique de vos intervention pour vous traiter de pro-poutinien. Vous avez beau signer vos commentaires sous différents pseudo, on vous reconnait à chaque fois… Bouf » » » va!

          • lgbtqi+ dit :

            C’est dur la critique hein ?

            L’invitation à la perspective, c’est nécessairement une menace chez vous ?

            Quant à votre insulte, si vous en connaissiez la portée…

      • Dolgan dit :

        Les us disposent d’une puissance militaire et diplomatique phénoménale.

        Ce conflit se passe très bien pour eux à tous les niveaux.

        Je ne les vois donc pas s engager dans une barbouzerie d une telle nature. En tout cas pas dans la situation actuelle. Il y a 6 mois pour forcer la main aux allemands ok, mais aujourd’hui ?

      • précision dit :

        « give a dog a bad name and hang him ». Ce n’est pas parce que les USA ont commis des crimes qui n’ont pas grand chose à voir avec ce sabotage qu’ils sont nécessairement coupables sur ce coup là. La Russie aussi a un passif chargé, à ce petit jeu, surtout au regard de leurs petits moyens.

        • Aphorismes dit :

          « give a dog a bad name and hang him » nous dites-vous.
          Dans notre belle langue, vous disposiez pourtant d’une expression parfaitement équivalente : qui veut noyer son chien l’accuse de la rage.
          Certains, pour paraître plus doctes, s’affublent des lunettes alors que leur vue est excellente.

          • précision dit :

            @Aphorismes Merci de la remarque. Vous n’avez certes pas tort. Mais je trouve l’expression anglaise plus explicite lorsqu’il s’agit de jouer de baser l’argumentaire sur la réputation d’un acteur.

            La « rage », me direz-vous, n’est pas absente de certains commentaires, mais je trouve qu’elle illustre moins bien le procédé que je décrie, ou en tout cas de façon trop indirecte. Le français est une langue subtile là où l’anglais est … cash, si vous me passez l’anglicisme.

  32. VinceToto dit :

    Déclaration grotesque de l’US/OTAN qui ressemble à ses habituelles inversions accusatoires et semble donc la placer comme premier suspect.
    C’est clairement et officiellement les USA et l’OTAN qui ont saboté/attaqué/arrêté le projet Nord Stream 2, mis en place des sanctions contre la Russie (et pas l’inverse). Leur objectif déclaré étant que l’Europe ne se fournisse plus en pétrole et gaz russe, ni etc. . Le sabotage vers 60 mètres de profondeur de quelques sections NS1 et 2 dans une zone sous surveillance US/OTAN, comparé au reste, cela fait détail.
    Je ne pense pas que la Russie sera intéressée pour réparer les section NS1 et 2 dans les prochaines années, à moins de grands changement politiques en Europe.
    Après, à la question qui l’a fait? J’en sais rien.

    • lgbtqi+ dit :

      mais bien sûr, l’inversion accusatoire n’est pas du tout un procédé éculé de la poutinie et vous vous êtes un commentateur impartial et honnête.

  33. Starbuck dit :

    Mais à qui profite le crime ? Le principal suspect sont les USA qui ont déjà tenté d’empêcher la construction de NS2 et qui suite à cette affaire propose d’augmenter ses livraisons de GNL. Sans compter que 3 navires US était sur zone pendant 3 jours et ne l’on quitter que 24h avant les explosions.
    Curieuse coïncidence?
    Dans leur volonté de définitivement empêcher toutes relations actuel et futur entre l’Europe et la Russie (qu’elle soit Poutinienne ou pas) les USA n’ont plus de limites.
    Et maintenant l’OTAN menace au cas où des actions similaires se produiraient. Quelle vaste blague.

    • Frédéric dit :

      Des navires sur places, lesquels ? Avec de VRAIS positions GPS. Pas truqué comme la frégate anglaise qui s’est retrouvé sur les russes juste en face de la Crimée alors qu’elle était en réalité a une centaine de km. Quelle vaste blague en effet de tenter de manipuler l’opinion publique en inversant les rôles.

      • Starbuck dit :

        C’est sur le site de suivi des navires et cela a été relevé par de nombreux internautes.
        Prenez au moins la peine de vous renseigner correctement avant de dénigrer.

        • Dolgan dit :

          Ça paraît évident. Quand tu fais un mauvais coup, tu le fais transpondeurs ouverts .

          Logique imparable.

          • précision dit :

            Je peux me tromper, mais éteindre le transpondeur dans cette zone attirerait sans doute assez vite l’attention.

    • Green dit :

      a qui profite le crime?
      A qui profite les crimes de guerre russes en Ukraine? les viols, les tortures?

      Cette locution imbécile ne permet pas de comprendre quoi que ce soit! Un crime est commis par un criminel, cela n’implique pas nécessairement qu’il en profite!

      • Royal Marine dit :

        Je vous prenais pour un troll…
        Mais non! Vous êtes un magistrat!
        Quand je vois l’énergie que vous mettez à innocenter le criminel, même au prix d’un contresens magistral!
        Le criminel profite toujours du crime, directement ou indirectement… Son avocat, et le, ou les magistrats qui jugent l’affaire également.

    • lgbtqi+ dit :

      à qui profite le fait de pouvoir accuser les USA ?

      Les USA avaient-ils intérêt à fragiliser l’Europe face à la poutinie ?

  34. Bernard Hamon dit :

    Sur tous les médias,on parle de sous-marins ou de robots extérieurs.Je propose une autre hypothèse, à savoir
    l’utilisation de « pigs » utilisés pour nettoyer les pipe-lines de l’intérieur dans lesquels on insère un dispositif explosif réglé pour exploser au moment choisi.Et qui est mieux placé que Gasprom pour réaliser cette opération ?

    • Green dit :

      Voila un apport intéressant.

      De son coté le MoD britannique a parlé de charges déposées à l’avance, activées plus tard. L’un n’excluant pas l’autre d’ailleurs.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ l’utilisation de « pigs » utilisés pour nettoyer les pipe-lines de l’intérieur ]

      Le dispositif utilisé pour NS fonctionne avec le gazoduc en service … ;0)

    • didixtrax dit :

      il faudrait que le gaz circule pour pousser … et puis les marques d’explosions qui iront de l’intérieur vers l’extérieur des tubes seraient vite repérées.

      • Daniel BESSON dit :

        Cit :[ il faudrait que le gaz circule pour pousser …]

        Pfffff ! Notion bourgeoise et cinématiciste de la technologie …

    • HMX dit :

      Possible en effet, mais peu probable : il serait en effet extrêmement simple avec une simple photo des dégâts de constater que l’explosion venait de l’intérieur, et non de l’extérieur du pipe line. Du coup, la responsabilité russe apparaîtrait comme évidente aux yeux du monde entier. Les russes sont quand même plus doués et plus malins que ça. Une charge explosive placée à l’extérieur du tube est un mode d’action beaucoup plus simple et surtout plus « anonyme », car à la portée d’un grand nombre d’Etats. Ce qui permet de noyer le poisson, et même de se faire passer pour la victime.

    • Alexis dit :

      @BErnard Hamon: Théorie intéressante qui oublie juste un point capital… Il y a 2 bouts à un tuyau!

      Et tes NordStrean partis de Russie débouchent où? En Europe occidentale! Qui est mieux placé pour faire le coup que l’OTAN?

      Quand on fait dans la théorie fumeuse, il faut au moins essayé d’en présenter une qui n’est pas clairement orientée…

      • précision dit :

        L’argument est incorrect: comme c’est la pression derrière le « pig » qui le propulse dans le tuyau. Or, lorsque le tuyau est en service la pression vient probablement depuis la Russie.
        Mais, comme le fait remarquer didixtrax, l’hypothèse est complètement irréaliste puisque les gazoducs avaient été mis à l’arrêt, sans mentionner le caractère peu discret du procédé (même si on envisageait un véhicule qui ne soit pas un « pig » classique). Bref, hypothèse farfelue et c’est sans doute la raison pour laquelle je n’ai vu aucune source sérieuse qui la mette en avant.

        • Daniel BESSON dit :

          Cit : [ pour laquelle je n’ai vu aucune source sérieuse qui la mette en avant ]

          Si fait ! DW™ qui cite  » un expert Russe de l’énergie  » … ;0)  » renommé  » comme il se doit .
          Mais celui-ci s’il shunte le fait que le PIG est propulsé par le gaz naturel – l’ a t’il su un jour – parle quand même de la signature de l’explosion .
          Précision : En un clic on s’aperçoit que ce » spécialiste Russe de l’énergie  » émarge au Moscow Carnegie Center … ;0)
          On s’étonne de pouvoir encore s’étonner ….
          Pourtant interroger des personnes réellement compétentes sur ce dossier c’est facile en particulier en Allemagne sur cette question , je n’ose parler de la Russie , mais on – le MSM – choisit des gonziers comac …

          Remarquez que chez nous on a un ministre des finances qui nous assurait en décembre 2021 que le débit de gaz naturel du NS1 pouvait  » sans problèmes  » être détourné par le réseau Ukrainien …

    • Dolgan dit :

      J en doute. Il doit être facile de déterminer si l explosion a eu lieu de l intérieur ou de l extérieur. Ça serait très idiot de faire une erreur aussi grossière.

    • VinnieV dit :

      Commentaire de haut vol qui omet que dans ce cas là, les Allemands peuvent avoir fait le coup aussi, car étonnamment un tube possède deux extrémités.

      Les USA veulent s’assurer que les Allemands ne cèdent pas au chantage de Poutine sur le gaz, le gazoduc étant détruit c’est résolu. Trump avait prévenu, Biden avait prévenu, Nuland avait prévenu.

      Voilà c’est fait, et même si on possède des preuves, personne ne fera rien, car les USA sont le pays le plus puissant du monde et cela sur plusieurs, militairement, économique, juridiquement…

      Le problème de beaucoup d’intervenants dans ces fils, ce n’est pas de concevoir que ce soit les USA, c’est d’avouer qu’en définitive même si on voulait pas ce serait pareil et c’est pour ne pas à avoir à penser à cette impuissance qu’il est plus de mettre cela sur le dos des Russes, c’est intellectuellement plus simple de se mentir à soi même.

  35. Jojo67 dit :

    Les Russes sont très cons, ils bombardent des centrales nucléaires qu’ils ont conquises et occupent avec leurs soldats, ils font sauter des gazoducs qui leur appartiennent et leur rapportent de l’argent, ils commettent des massacres et enterrent les morts bien proprement avec une croix dessus et un nom bien visible pour qu’on les retrouve… Bref à ce niveau de connerie ça en devient gênant comme diraient les Tontons flingueurs… 🙂

    • lgbtqi+ dit :

      eh oui, la poutinie est très conne.

      Alors qu’elle voulait finlandiser l’Ukraine elle a réussi otaniser la Finlande…

      Alors qu’elle souffre d’un déficit démographique et d’une économie merdique, la décision de mobilisation par le malade mental du kremlin fait fuir les meilleurs éléments du pays, jeunes, qualifiés et entreprenants.

      eh oui, « les cons, ça ose tout, d’ailleurs c’est à ça qu’on les reconnaît ».

      PS : les morts enterrés bien proprement… vous parlez de ceux qui ont été émasculés et sur les fosses desquelles les troupes russes ivres se sont amusées à tirer afin de faire un spectacle morbide genre « nuit des morts vivants » avec des morceaux de cadavre émergeant du sol…

      • Daniel BESSON dit :

        Cit :[ fait fuir les meilleurs éléments du pays, jeunes, qualifiés et entreprenants. ]

        Nan ! Sans blague …
        Vous pensez que des directeurs de théâtre  » alternatifs  » ,des blogueurs , des ôrtistes , des épiciers en fruits exotiques Russo-Caucasiens , quelques brasseurs de bière  » locale » , des concepteurs de jeux videos ,des juristes , …. Cela va manquer tant que ça à la Russie dans une gue… Une opération spéciale . Seuls peut-être les concepteurs de jeux-videos sont réellement utiles .
        Sinon , je vous invite à regarder les profils de ces refuzniks dans votre MSM préféré : Ce sont des caricatures de caricatures du jeune  » libéral » qui a monté sa starteup de produits végans …
        Vous verrez que la principale  » préoccupation « de ces refuzniks c’est de se  » monnayer  » , même pas en Occident mais en Géorgie , en Arménie ou au K-Stan ! ;0)
        Même eux sont conscients de leur non  » bankabilité  » figurez vous , y compris dans des pays non Occidentaux … Ils vont terminer comme le nouveau lumpenproletariat d’Asie Centrale et du Caucase ;0) Il semble même que la Pougacheva , cette  » icône ôrtistique  » selon notre MSM , se soit définitivement barrée … ;0)
        Alors OUI ! Il y a des ingénieurs , des médecins , ….Parmi eux mais ce sont loin de former la majorité …
        Enfin , ce sont les jeunes Tiktokeuses d’Asie Centrale qui se fouttent le mieux de la figure de ces personnes . ;0)
         » Ces lâches vont venir laver nos petites culottes !  »

        Toute comparaison historique et sociologique doit se faire avec précaution mais cette  » purge  » me fait penser à celle de Cuba et  » l’Exode de Mariel » . ;0)

        https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMEve/809

        • Robert dit :

          Et n’oubliez pas les affairistes et trafiquants de tout acabit qui se feront passer pour des pauvres persécutés par le méchant Poutine.

          • Daniel BESSON dit :

            Cit :[ Et n’oubliez pas les affairistes et trafiquants de tout acabit qui se feront passer pour des pauvres persécutés par le méchant Poutine. ]

            A tous je dédie cette chanson de la sculpturalissime  » Salomé de Bahia  » .
            Faire la plonge dans les restaus de Tbilissi , nettoyer les sous-vêtements merdeux dans les buanderies d’Almaty , étaler du goudron dans les rues d’Oulan-Bator ce sera toujours plus agréable en musique .
            J’ai hésité avec  » Partir un jour  » des  » 2Be3″ mais les paroles de Salomé sont plus que symboliques en l’occurrence .
            Pour Israel que vous avez mentionné , c’est l' » élite « qui y aura accès et elle seule . C’est à cela que l’on reconnait un refuznik « bankable » , qui a un réel talent ou une formation académique  » dure  » …

            Salomé , qui ne l’ a pas connu n’ a pas vécu !
            https://www.youtube.com/watch?v=4ET_C0lAwvs

          • Robert dit :

            Daniel,
            Il y a toujours l’armée, les kibboutz et tous les commerces qui ont besoin de main d’oeuvre bon marché. Sans parler des colonies qui semblent l’avenir pour les suprémacistes racialistes disciples de la doctrine Jabotinsky.
            Non, Israël a essayé de négocier avec Poutine et Zelensky pour faire faire leur alyah aux juifs de ces deux pays, mais très peu ont préféré Israël à l’Allemagne.
            Le problème d’Israël, c’est la natalité et ceux qui déçus par la propagande repartent.
            L’agence sioniste accueille à bras ouverts tous les juifs qui veulent venir, même si beaucoup gardent leur ancienne nationalité  » au cas ou. »

    • Royal Marine dit :

      On ne saurait mieux dire!

    • Derek 54 dit :

      d’accord avec vous, on nous prend vraiment pour des cons. J’ai terrassé dans des charniers au Rwanda, ce n’était pas des cimetières provisoires comme en Ukraine. L’armée ukrainienne ne ramasse pas ses morts, les Russes doivent le faire quand ils prennent une position. Et comme ces Ukrainiens sont morts au combat, leurs blessures sont cataloguées « acte de torture ». propagande et propagande.

    • Alpha (α) dit :

      @Jojo67
      Pour le coup, vu votre com, je ne pense pas que ce soient les Russes qui soient très cons…
      Idem avec les réponses de Royal Marine et Derek 54…
      Les Russes bombardaient les ABORDS de la centrale de Zaporijia, en toute sécurité depuis le village de Vodiane qu’ils contrôlaient, histoire de pointer du doigt les Ukrainiens…
      Ils font sauter des gazoducs qu’ils opèrent mais qui appartiennent surtout à des sociétés européennes qui les ont financés, et qu’ils ne leur rapportent plus d’argent, et ce pour très longtemps… Histoire de montrer leur pouvoir de nuisance sur les câbles sous-marins des échanges internet…
      Les Russes n’enterrent pas les morts bien proprement. Ce sont les populations locales qui ont enterré les morts, ils n’allaient pas les laisser dans la rue ! Et il y avait aussi un charnier d’une dizaine de personnes. Et Izioum ce n’est pas comme à Boutcha : les Russes se pensaient là définitivement… ils pouvaient donc laisser quelques cadavres avec les bras attachés dans le dos et une balle dans la tête, puisque se pensant intouchables.
      P’tain les mecs, vous êtes vraiment des p’tites têtes endoctrinées, incapables de réfléchir par vous même ! Des moutons en somme ?

  36. hoche38 dit :

    Ce qui est très inquiétant c’est que ce sabotage crée un précédent. Que nous raconteront nos journalistes cet hiver quand à leur tour, de mystérieuses explosions couperont au fond de la Méditerranée les gazoducs et les oléoducs qui alimentent l’Europe ?

    • Auguste dit :

      Bin,ce qui pourrait enquiquiner le plus les journalistes,c’est que l’on coupe quelques câbles sous-marins.Les gazoducs et oléoducs,ça ne les empêchera pas de disserter au chaud.
      Ce qui m’inquiète dans cette affaire,c’est que l’on a parlé tout de suite de sabotage.Au lieu,dans un premier temps,de parler d’accident (la Baltique c’est une décharge de munitions des deux guerres) et s’affronter en coulisse à l’abri des regards et oreilles indiscrètes.Comme on le fait d’habitude.
      On veut apparemment en venir au clash.

      • LEONARD dit :

        @Auguste
        3 explosions « accidentelles » (voire 4), sur deux Pipes différents (et distants), à 15 h d’intervalle, dans la même zone géographique, pile-poil en limite de ZEE ????
        On vous a connu plus rationnel….

        • Auguste dit :

          Il ne s’agit pas d’être rationnel,il s’agit de faire avaler,dans un premier temps, une version plausible.Pour rappel, les Suédois avaient demandé qu’on pose le gazoduc plus à l’Est,vu le risque de tomber sur des munitions.Il y en a pour 300 000 tonnes en Baltique.

      • Dolgan dit :

        Parce que déjà 1 c’est ultra suspect. Mais 2 le même jour, difficile de penser à des accidents concomitants.

    • Dolgan dit :

      Que ça explique pourquoi moscou possède un gros cratère irradié sur la place rouge ?

    • Alexis dit :

      A part pour les naïfs, il n’y a rien d’inquiétant dans ce sabotage!

      Tout le monde sait que les tuyaux et autres câbles sous-marins reliant les différents continents sont des éléments faibles et attaquables de notre sympthique civilisation: Ce n’est pas d’aujourd’hui que les grandes puissances mondiales s’intéressent à ces infrastructures soit pour déterminer comment les détruire, soit comment les surveiller, soit comment s’y connecter pour espionner les données échangées (et là, on ne s’est pas limité à l’étude, des écoutes ont eu et ont encore lieu en ce moment)

  37. Gaulois78 dit :

    C’est quoi…
    l’Otan n’exclut pas celle d’un « acteurs non étatiques

    Avoir un sous marin avec des plongeurs qui peuvent intervenir à 100 mètres de profondeur c’est pas à la portée de Mme Michu…

    Déjà il faut l’explosif qui convient et pas que 5 kgs.

    Si c’est un drone idem…

    Donc qui la met profond aux Européens ?
    Russie
    État Unis
    Chine
    Turquie
    Algérie
    Iran
    Brésil
    Un pays du Golfe

    La liste est longue, une chose est certaine on va payer cher le gaz et le pétrole, on en a pour des années si on est pas en guerre, la vraie pas la larvée comme en ce moment…

    Faites comme moi, je ramasse les feuilles mortes et les brindilles de bois, sa sèche vite, c’est pour passer la sobriété hivernale.

    Seule bonne nouvelle, si on subit le même hiver qu’en 78, il va se faire de la place dans les hepads et les hôpitaux, peut-être bien que le financement de la 5 ème branche de la sécu ne sera plus d’actualité et que le PR laissera la retraite comme aujourd’hui…

    Comment a t’on pu nous mettre dans cette situation ???

    • Green dit :

      L’Algérie comme premier choix, puissance baltique bien connue.

    • Alexis dit :

      l’Otan n’exclut pas celle d’un « acteurs non étatiques???

      J’en ai la preuve!!!!!!!!!! Ma coiffeuse, Josiane Michu, a reconnu être responsable de l’opération. Elle m’a avoué en coupant ma mèche rebelle grisante, qu’elle avait opéré avec sa copine, la boulangère Marie-Noel Ducommun!

      L’OTAN avait donc raison…

  38. M.W dit :

    faut croire que le maître du kremlin , veut finir en apothéose, dans un gigantesque feu nucléaire quitte a mourir en martyr , comme ras- poutine.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      Vraiment tout fout le camp! Quel manque de sérieux des U.S.! Saboter un gazoduc avec aussi peu de précautions et de discrétion c’est un intolérable manque de professionnalisme Bah le tout c’est d’y croire, il se dirait même que la liquidation de Camaïeux c’est eux tout comme les élections dans le Donbass pour faire passer Vladimir Vladimirovitch pour le méchant de l’histoire!

    • Green dit :

      Il cherche le match nul par l’escalade vers une crise nucléaire, son seul et dernier atout.

      Toutes les autres configurations non-nucléaires sont perdantes pour lui. Et il faut être une sacré looser pour prétendre se sortir d’un conflit conventionnel perdu par l’arme nucléaire, quand on se pose en héritier et restaurateur de l’URSS, ca la fout mal.

      Il essaie aussi d’entrainer la Biélorussie pour saturer l’Ukraine par un second front, en vain pour l’instant.

    • olivier 15 dit :

      Il faut diminuer BFMTV, camarade. ça nuit terriblement et appauvrit les commentaires. 😉

  39. Nicolas dit :

    Personne ne sait vraiment qui est derrière tout ça et on ne saura jamais, mais qu’on arrête de nous prendre pour des idiots, Mr Biden a explicitement menacé les Russes en février de détruire nord stream 2 , l’avantage tout le monde est content l’Europe va s’appauvrir , etc… Les Russes en fermant les vannes n’avez absolument pas besoin de le détruire les deux gazoducs, c’est navrant , des qu’un événement arrive quelque part ou les prix montent, c’est les Russes, ça devient lassant !

    • lgbtqi+ dit :

      oui, on sait pas qui est derrière tout ça, mais accuser les Russes c’est lassant. En revanche raconter qu’ils n’avaient aucun intérêt à commettre une action dont ils pourraient accuser les USA, c’est pas lassant ça.

      Merci d’avoir essayé.

  40. FJAG dit :

    J’ai eu la même idée que Bernard Hamon : une explosion de l’intérieur, c’est sûr, et on ne court pas le risque de voir ses barbouzes pris sur le fait.

    Quand aux analyses construites sur « à qui profite le crimme », j’objecterais que quand NordStream a été fermé une première fois sous prétexte de pompes défaillantes, la Russie n’y avais pas d’intérêt évident, et ça n’a pas empêché Poutine d’en trouver un.

    Après, il y a l’hypothèse Bisounours qu’ils soient vraiment mauvais, et qu’après avoir bousillé par maladresse les pompes, ils aient enchainé avec une fausse manœuvre capable de faire exploser – ou imploser, 10m d’eau valent une atmosphère – les tuyaux. Une dépressurisation?

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ J’ai eu la même idée que Bernard Hamon : une explosion de l’intérieur, c’est sûr, et on ne court pas le risque de voir ses barbouzes pris sur le fait. ]

      Sauf que quand cela « explose de l’intérieur » cela se voit tout de suite – comme le nez sur la figure – sur la canalisation … ;0)

  41. Achille-64 dit :

    Les lignes rouges sont franchies une à une, on approche doucement d’un événement impensable : des bombes nucléaires explosant en Europe pendant que les grands deux rivaux atomiques comptent les points. Sous le regard impénétrable de la Chine, et désolé de l’Inde.
    Pauvre Europe, misérable Europe, méprisable Europe, sans autonomie de pensée ni d’action.
    Un gros tiroir caisse, sans cerveau, sans pieds, sans mains.
    Dire que j’ai voté pour cette m…e lors du referendum.

    Je souhaite que notre PR soit à la hauteur, pour une fois, et ne lie pas notre ’bouton rouge’ aux injonctions de ces très chers alliés de l’OTAN, que nous avons rejoints grâce à un vrai s…..d.

  42. philbeau dit :

    Il se pourrait , et on peut craindre que cela soit même sûr , qu’on assiste à des attaques décisives d’infrastructures dans les jours qui viennent :
    https://www.latribune.fr/depeches/reuters/KBN2QU1Y7/totalenergies-a-observe-une-activite-de-drones-inhabituelle-pres-d-une-plate-forme-en-mer-du-nord.html

  43. Eric dit :

    Evidemment, la meute des poutinistes se rue pour accuser les USA, au motif que ces derniers seraient « clairement » bénéficiaires de la destruction des deux gazoducs. Sauf que ça ne tient absolument pas la route : pourquoi les américains prendraient-il le risque de se mettre à dos les européens alors qu’ils ont obtenu depuis longtemps ce qu’ils voulaient ? enfin, relisez donc l’article : aucun des deux gazoducs n’était opérationnel ! Pour devenir l’unique fournisseur de gaz de l’Europe, comment le prétendent certains visiblement très mal informés ? Il faut vraiment être ignare pour penser que les américains pourraient se substituer à la Russie, à l’Algérie ou même la Norvège, étant donné que leur production ne couvre même pas leur propre consommation ! Et quand bien même, comment pourraient-ils fournir de telles quantités de gaz ? il n’y a pas de gazoduc trans-atlantique, et la flotte de méthaniers actuelle ne suffirait jamais, et de très loin. Je peux comprendre qu’on soit anti-américain, moins qu’on soit un complotiste décérébré.

    • lgbtqi+ dit :

      Ceux qui avancent leurs conneries savent qu’ils ont des chances de tomber sur de vrais cons qui risquent de les gober. C’est tout le sens de leurs efforts.

      Merci d’avoir rétabli un peu de bon sens.

    • Guillotin dit :

      @ Eric : vous ne voulez donc pas voir la vidéo de Joe Biden qui annonce la destruction de NS1 et NS2 ? c’est un poutinolâtre, lui aussi ? une vidéo publique ne vous suffit pas ?

    • jo dit :

      Accusé les russes d’avoir fait cela, c’est très facile. Qui a le plus à perdre ? ce sont d’abord les allemands. Les russes aussi en ne vendant pas leur gaz, mais vu que l’occident veut un embargo… ET si les russes ne veulent pas fournir de gaz, ils peuvent simplement couper le robinet ! Biden avait déjà menacer en début d’année de saboter ce gazoduc. Et les américains depuis le début tire les ficelles de ce conflit.

    • précision dit :

      Votre argumentation est décousue.

      En écartant le fournisseur russe (c’est un objectif affiché par les américains depuis des décennies de limiter les exportations russes vers l’Europe), les américains ne cherchent pas à devenir l’unique fournisseur. Mais il est indéniable que cela accroît leur part de marché.

      Votre argumentation repose sur la technique de l’épouvantail : présenter la position de son adversaire de façon exagérée. Je ne suis pas surpris de voir un commentaire dessous vous flatter en y voyant « une marque de bon sens », mais cette technique est considérée universellement comme la marque d’une mauvaise argumentation. https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pouvantail_(rh%C3%A9torique).

      Si vous regardez un peu ce qui se pratique actuellement: les pays européens ont redirigé à leur bénéfice une partie des méthaniers qui alimentaient d’autres parties du monde. Les USA ont bien augmenté leurs part de marché en Europe. Et les russes exportent beaucoup moins vers l’Europe. Cela était le cas avant l’explosion donc l’explosion n’a pas changé grand chose dans l’immédiat, mais elle limite clairement la possibilité pour les pays européens de relancer ces importations de gaz à court terme si jamais ils y étaient tentés (l’hiver approche).

  44. Chris dit :

    Qu’en est il du tweet d’un officiel polonais qui poste la foto avec un “ merci les USA “

    https://polanddaily24.com/6083-tweet-of-polands-former-fm-accusing-us-of-terrorism-was-used-by-lavrov39s-spokeswoman

    Tout est clair non?

  45. Sempre en Davant dit :

    H,S, puis je vous demander s’il y a encore de l’eau dans la mare aux cannes?

    Ah finalement ce n’est peut-être pas si hors sujet. Si la sécheresse continue à s’aggraver il n’y aura pas d’électricité cet hiver.

    C’est vrai que les gens s’en moquent ils vont en vacances à la mer où l’eau ne manque pas dans la piscine à vagues et toboggan… 31% de la consommation d’eau en France est dûe à l’évaporation dans les « tours »des centrales.

    Un monde où les restrictions d’usage de l’eau sont arrêtés des le début du printemps mais où aucun affichage n’est fait dans les supermarchés, station service, campings etc… lors de la submersion estivale échapper à la raison.

  46. guilhom dit :

    la question qui taraude tout le monde
    qui a peté dans le bain?

  47. Mario 1114 dit :

    @Starbuck : Sans compter que 3 navires US était sur zone pendant 3 jours et ne l’on quitter que 24h avant les explosions
    Contre propostion:
    https://bergeracnews.com/2022/09/29/guerre-en-ukraine-des-navires-russes-apercus-pres-des-gazoducs-nord-stream-peu-de-temps-avant-les-explosions/

    Conclusion : deux postes qui ne servent a rien !
    Bonne continuation a tous/toutes !

    • lgbtqi+ dit :

      pose de mines télécommandées quelques jours avant.

      Attente de l’arrivée sur zone des navires de la puissance qu’on veut accuser.

      Déclenchement des mines.

      Déferlante d’agents d’influence nous la racontant à l’envers.

      • Guillotin dit :

        @ lgtbtqq– : Josyane : trop de compléments alimentaires hormonaux, ça vous donne des frétillements neuronaux inquiétants: vous regardez trop les séries américaines aussi ..

        Le porte-aéronefs américain « Kearsarge » a fait une longue, inhabituelle et discrète escale technique à Brest cet été, avant de se déployer dans la zone où il opère actuellement : ça a permis à certains locaux bien introduits ( ça devrait vous plaire ..) de voir ce qui était à bord et ce qui a été embarqué ( qui venait parfois par avion ) , et je vous assure que c’était très informatif ! Cette escale du Kersarge à Brest devrait faire l’objet d’un long article à elle toute seule , tant il y a à dire ! mais je ne dirai rien -pour le moment-

        • Alpha (α) dit :

          « et je vous assure que c’était très informatif ! »
          Et bien sur, on doit vous croire sur parole, vous Guillotin ? Avec votre passif ? Marrant…

          • Bench dit :

            Ce même gars Guillotin qui disait en juillet dernier: « je ne suis pas dans le secret mais j’ai des informations fiables : différence ! « . Sauf que ces informations fiables, on ne les a jamais de sa bouche. Il est très doué pour propager des rumeurs, entretenir le doute, laisser entendre que…, faire croire que lui seul sait mais que son habilitation « secret » d’ancien qui a fait trente-six métiers, mais a côtoyé ceux qui sont dans le secret des dieux en matière de secret, l’empêche de divulguer ces infos sensibles sous peine de sanctions. Faut quand même être prudent, sans déconner.
            Perso, j’aurais bien apprécié de le voir écrire que des C5 Galaxy avaient atterri à Guipavas lors de l’escale brestoise du Kearsarge, que des semis avaient transporté de nuit d’énormes colis vers la Base Navale pour les embarquer discrètement sur le navire, que des cargos civils affrétés par la Navy s’étaient amarrés au Kearsarge pour y charger des containers pouvant contenir des mini sous-marins, des mines anti gazoducs et du beurre de cacahouète, le tout piloté par la CIA et la NSA installés dans le Naval Monument sous l’oeil bienveillant de la Marine française. Mais non, il n’a pas osé et c’est dommage.
            Ca aurait été du grand Guillotin!

        • lgbtqi+ dit :

          les compléments alimentaires hormonaux…
          cause de frétillement neuronaux…

          Vous êtes manifestement aussi bon en biologie qu’en maints autres sujets.

          Merci de nous avoir renseigné et d’en avoir profité pour glisser une autre insinuation.

        • Gaulois78 dit :

          @Guillotine bien tranchante

          Attention avec vos informations classifiées, lgbmaitresse d’après l’heure à laquelle elle rédige ses posts réside vraisemblablement sur la côte ouest des états-unis, donc pas loin de Lengley…Elle y a de fervents admirateurs (istres) là-bas…

          Faites gaffe à la courtoise rencontre avec Monsieur Sylvestre…

          C’est dit à titre d’ami (non, je déconne) …

          Un lien Spécial rigolade pour tous
          https://youtu.be/qoeXNo5y5U4

          • précision dit :

            Langley (Virginie) à proximité de la côte Ouest ? « Notion bourgeoise des distances », comme dirait un commentateur de ce site dont j’apprécie les anecdotes.

          • lgbtqi+ dit :

            Si vous saviez, frenchy bouffeur de clichés de grenouilles et d’escargots, ce qu’on fait avec mes « admiratistres » dès que j’ai fini de commenter le blog… 😉

  48. vrai_chasseur dit :

    – Endommager NS 1 et NS 2 est très simple.
    Seul le journal anglais The Guardian a mis le doigts dessus : il suffit d’immerger à proximité des mines à retard programmé, quelques jours ou quelques semaines avant. On peut le faire à partir d’un simple bateau de pêche avec du personnel militaire peu qualifié. La magnitude sismique des explosions détectées ressemble à celle d’engins explosifs brisants, comme des mines sous-marines.
    – Ces gazoducs ne valent plus rien.
    Le porte-parole du Kremlin Dimitri Peskov pousse des cris d’orfraie en disant que les « dégâts sur ces gazoducs constituent une perte considérable pour la Russie ». Oui mais non, la ficelle est trop grosse. NS2 n’est jamais entré en service et l’UE n’achète plus de gaz russe à travers NS1. Et à moyen terme il est probable que l’UE achètera de moins en moins de gaz russe. Donc en réalité ces tuyaux ne valent pas beaucoup plus qu’un tas de ferraille sous la mer, parce qu’ils n’ont plus aucune utilité présente et future.
    Vu de Russie, les casser ne change donc quasiment rien, économiquement. En revanche, ça peut être une belle opération ‘stupeur et tremblement’ envers cette UE qui devient de plus en plus emmerd*nte avec ses sanctions, et un bon sujet d’intox pour discréditer les USA. Les USA qui avaient toujours dit que NS2 était un problème. Non pas pour concurrencer leur gaz de schiste (il faut arrêter de les prendre pour des demeurés, au risque de passer soi-même pour en être un), mais bien parce que la sur-dépendance de l’UE au gaz russe allait être problématique. On y est.
    Au passage, carton jaune à l’Allemagne. Elle a cru depuis la chute du Mur qu’on pouvait arrêter de faire de la stratégie géopolitique et faire du commerce avec tout le monde pour résoudre tous les problèmes de la planète. Fin de la récré, le réveil est difficile mais salutaire.

    • Czar dit :

       » il suffit d’immerger à proximité des mines à retard programmé, quelques jours ou quelques semaines avant. On peut le faire à partir d’un simple bateau de pêche avec du personnel militaire peu qualifié. La magnitude sismique des explosions détectées ressemble à celle d’engins explosifs brisants, comme des mines sous-marines. »

      les mines ne sont pas censées aller au fond de l’eau mais à hauteur des coques de navires, non ? les gazoducs eux sont installé à 100 m de profondeur, sur le lit de la mer j’ai du mal à croire qu’un effet de souffle dans l’eau puisse occasionner de tels dégâts.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « j’ai du mal à croire qu’un effet de souffle dans l’eau puisse occasionner de tels dégâts. » Peut être l’utilisation de charges de « cisaillement » (charges creuses) comme celles employées pour le foudroyage des structures portantes d’un immeuble. Posées par robot télécommandé (dans le domaine sous marin il en existe de très performants) où par plongeurs mais vu la profondeur nécessitant la plongée dite « à saturation » j’ai un petit doute

    • lgbtqi+ dit :

      Une fois encore une intervention de grande qualité de votre part. Merci.

      • ScopeWizard dit :

        @lgbt

        Vous êtes certes un peu partout , mais pas évident de trouver un créneau à peu près adapté à ce qui va suivre….

        « L’émergence des mots GB dans la langue française me semble relever d’une loi majeure de la linguistique : l’économie d’effort.
        Economie en quoi ?
        a) moins de syllabes
        b) certitude d’être comprise à l’international »

        Oui , mais à ce moment-là , LA question devient : pourquoi chercher une telle économie ?
        Pour gagner en vitesse ?
        Pourquoi faire ? La Mort ne viendra pas plus tard pour autant…

        Pour s’ épargner d’ un effort ?
        Mais l’ effort c’ est aussi la Vie .
        Evidemment s’ il n’ est pas mesuré ou suffisamment maîtrisé ce qui suppose une notion d’ habitude voire d’ hygiène de vie , un effort peut être trop violent et donc plus destructeur et tueur que constructeur…

        Non , pour maintes fois simultanément le ressentir et le constater et bien-sûr l’ expérimenter , personnellement je pense que c’ est surtout parce que nous sommes bon gré mal gré inscrits dans un fonctionnement qui tend à nous amener à aller de plus en plus vite sans autre raison qu’ un but vers un « toujours + corollaire d’ une insatisfaction permanente , ce qui quelque part nous maintient en tension…

        Ce qui peut être synonyme autant de créativité , de dynamisme , d’ envie , que provoquer nombre d’ effets négatifs aux conséquences à plus ou moins long terme pouvant s’ avérer désastreuses et contre-productives….

        Quant à la certitude d’ être « compris à l’ international » , bof !

        Déjà être compris par le plus grand nombre dans son propre jardin ce qui est loin d’ être toujours aussi facile à dire qu’ à faire , c’ est déjà bien !

        S’ exprimer par « concept » le plus souvent insuffisamment voire non maîtrisé ce qui invariablement la plupart du temps condamne au flou ou au vague , non très peu pour moi .

        « Ensuite, on peut qualifier cela de bon ou de mauvais, c’est un autre débat. »

        Question de POUR et de CONTRE , également de préférence .

        « Bien que pro-américaine »

        Voilà une des grandes différences entre-nous : perso , je ne suis « pro » rien du tout .

        Eventuellement pro-Français et encore quand mon pays ne fait pas n’ importe quoi , dont je vous accorde que l’ appréciation puisse avant-tout être à ce point subjective…

        « après les intérêts de mon pays la France et de l’Europe, je dois concéder que sur le plan général, c’est rarement des flèches qui abusent des mots GB… (Je ne dis pas ça pour notre intervenant initial !) »

        C’ est effectivement assez significatif .
        Mais bon , les raisons ou causes sont multiples .

        Il se trouve , et ça très peu le savent y compris dans la sphère intime , que pour nombre de raisons tandis QUE CE NE SONT PAS MES ORIGINES puisque je suis à moitié Français-quelque chose , que je suis très proche des Anglais ; autant en culture qu’ en langue qu’ en mentalité , et ce , sans illusions ou idéalisme par nature trompeurs et déplacés .

        J’ ai donc à la fois un héritage Gréco-latin plutôt Chrétien qu’ une propension à l’ Anglo-saxon qui certes ne manque pas d’ antinomie mais qui se complète et se répond , ce qui évidemment t’ amène ailleurs et encore ailleurs….

        Sincèrement , je le vis comme une grande richesse et même comme un avantage .

        Saveur sucrée + saveur salée ou épicée ; ça me va !

        Les Américains , c’ est autre chose ; ils sont différents .
        Très intéressants , très grand peuple , Histoire courte mais passionnante , culture incroyablement riche et variée où chacun peut puiser et trouver quelque chose qui lui convienne , mais très différents .

        Je les comparerais à des Vikings qui plutôt que la Neustrie auraient hérité/conquis une autre Terre Promise en retrouvant leurs atavismes comme leurs instincts d’ hommes venus du Nord , des instincts à la fois violents , conquérants , garants de leur survie….

        Bon , il n’ y a pas qu’ eux ; entre-autres cultures , la culture Japonaise me parle aussi énormément….

        Bref , ne nous appesantissons pas ; c’ est comme ça .

        Quoi qu’ il en soit , quand je m’ exprime en Français comme dans quelque autre langue , j’ essaie de ne rien massacrer donc je m’ efforce d’ éviter le mélange , surtout maladroit , surtout « à la mode » , ne serait-ce que pour des raisons de précision , de cohérence , de logique car ce que je cherche en priorité c’ est être compris et à commencer par moi-même , pas à faire joli .

        Il y a là un côté pragmatique ; je n’ en fais pas mystère….

        Voyez , les choses sont souvent bien plus complexes qu’ on pourrait le croire ; de ce fait il n’ est pas inutile de tenir compte de ce que les gens ont à dire…

  49. ju dit :

    Lorsque j’ai un peu de vague à l’âme, je regarde les commentaires des complotistes et des poutinolâtres. Je pense à quel point leur vie est beaucoup plus pourrie que la mienne. ça me fait rire, et du coup je vais beaucoup mieux !

    • Courmaceul dit :

      Difficile de vous contredire. 🙂

      • Habituė d' opex360 dit :

        Trop facile de contredire « ju », au contraire : il montre seulement qu´il ne comprend pas ce qu’il lit.
        Aveuglé par ses préjugés, probablement.
        Mais si ça le rend heureux, tant mieux pour lui.

  50. VladVirus22 dit :

    Beaucoup d’avis bien tranchés.
    Pour rappel, la zone est inaccessible à cause des bouillonnements, donc personne ne sait pas exactement ce qu’il s’est réellement passé.
    Quant à savoir qui a fait quoi, tous les scénarios sont possibles, même ceux auxquels on aurait pas encore pensé. Alors, ne nous emflammons pas sur les conclusions.

    Dans l’immédiat, il faut protéger militairement la scène de crime (EU/UK/US/URSS/PCC…bref tous ceux qui veulent venir). Ensuite il faut envoyer un max de plongeur drone robots , quand cela sera possible ( idem tous pays ) pour mener une enquête commune, internationale, irréfutable par aucune partie. l’EU, les Russes et les USA.
    Alors, les responsables seront mis devant le fait accompli et devant leurs contradictions.
    Tout vient à point à qui sait attendre.

  51. précision dit :

    Contrairement à nombre de commentateurs, je me garderais bien pour le moment de pointer du doigt un coupable. Si ce n’est que je trouve assez ridicule les pseudo-arguments affirmant que l’explosion serait prétendument favorable à la Russie alors que la plupart des responsables anti-russe affirment le contraire depuis des mois sinon des années. En fait déjà dans les années Reagan, les américains avaient fait pression pour que les européens ne mettent pas en place des gazoducs depuis l’URSS.

    Un détail assez croustillant que je n’ai pas encore vu mentionner sur ce site : il y a au moins un précédent durant la guerre froide : en 1983 la CIA avait saboté un gazoduc soviétique.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ en 1983 la CIA avait saboté un gazoduc soviétique. ]

      Une attaque informatique en fait . Tout le monde semble avoir oublié l’histoire du  » Colonial Pipeline  » aussi … ;0)
      Pas besoin de faire comme dans  » Tintin au pays de l’Or Noir  » , un PC peut suffire. ;0)

    • LEONARD dit :

      @précision
      Vous soulevez une hypothèse intéressante, celle du hacking des 2 Nord*Stream.
      https://www.tomshardware.fr/les-20-plus-grands-piratages-de-lhistoire/2/
      L'(les) auteurs ont choisi 3 éléments: La cible (NS-1 ET NS-2), la localisation (limite de ZEE), et la temporalité, (même journée), mais surtout, on est en pleine période de menaces nuc russes. J’y verrais donc bien un avertissement occidental: Si tu sors le nuc, on sort la guerre cyber (et toutes les back-doors dans les logiciels et progiciels occidentaux qui équipent les industries et services de la Russie).
      J’ajoute un outsider: Les Ukrainiens sont particulièrement doués en hacking….

      Sinon, franchement, je ne vois pas d’intérêt russe ou US à faire sauter des pipes inutiles depuis des semaines.

    • Thierry le plus ancien dit :

      vous n’avez rien trouvé de plus récent comme infos ????

      parce que moi j’ai ça :

      https://www.courrierinternational.com/article/sabotage-la-bulgarie-accuse-son-tour-les-renseignements-russes-davoir-fait-sauter-un-depot

      Y’a que la Russie pour utiliser des méthodes pareil et essayer de faire croire que c’est les USA relève de la farce de propagande la plus éhonté.

      • précision dit :

        Hors-sujet. Le sabotage des dépôts d’armes fournissant les belligérants est récurrent. Le sabotage de pipeline est beaucoup plus rare et c’est pourquoi j’ai du remonter à la guerre économique des US contre l’URSS dans les années Reagan. Après, si vous ne faites pas la différence entre un dépôt d’arme et un pipeline …

        • Thierry le plus ancien dit :

          ben non, je ne fait pas la différence entre un sabotage russe et un sabotage russe.

          c’est vous qui êtes hors sujet et hors service.

          • précision dit :

            Me voici pourtant obligé de reprendre du service pour corrigé vos inexactitudes (pour rester poli).
            Un sabotage russe de munition (plus exactement attribué aux russes par les bulgares, mais là l’attribution est extrêmement vraisemblable), et un sabotage de pipeline que vous attribuez aux russes (nos politiciens ont jusqu’à présent évité de l’attribuer explicitement). Ce qui n’est pas pareil. Affirmer le contraire relève de la propagande la plus éhontée, jusqu’à preuve du contraire.

      • Daniel BESSON dit :

        Cit :[ Y’a que la Russie pour utiliser des méthodes pareil et essayer de faire croire que c’est les USA relève de la farce de propagande la plus éhonté ]

        Accessoirement le sabotage d’un pipeline sous-marin au Nicaragua en 1983 à Puerto-Sandino ce sont bien les Etasuniens et leurs proxys « Contras  » … On en parle beaucoup actuellement sur la blogosphère
        Défense & GP Russe . ;0)

        Je conçois que pour la destruction du réseau Koenigsmark et l’explosion de l’avion transportant des activistes Balouchistanais il y a un doute sur lequel votre suffisance va nous éclairer … ;0)

    • lgbtqi+ dit :

      Jamais en retard pour jouer le rôle des impartiaux… en faveur de la poutinie.

      Mais bon, il suffit de suivre l’historique de vos interventions ici.

    • Carin dit :

      @precision
      Sortir la Russie du jeu, c’est designer les USA…
      Si ça, c’est pas « pointer du doigt un coupable »….

      • précision dit :

        1) je n’ai pas sorti la Russie du jeu si vous me lisez soigneusement. Je critique ceux qui accusent sans réfléchir en prétendant qu’il est évident que c’est l’intérêt de la Russie, alors que les USA et leurs alliés affirment le contraire depuis longtemps. Ce n’est pas la même chose qu’affirmer que la Russie est innocente de ce crime (même si je l’estime relativement probable en effet).

        2) les USA ne sont pas les seuls acteurs en dehors de la Russie, vous savez…

        3) Pointer un coupable du doigt lorsque je n’ai pas les informations pour, ce n’est pas mes habitudes. Et en règle générale je préfère comprendre/tenter de démêler la vérité/défendre ce qui est défendable que jouer les accusateurs publics. J’espère que vous pouvez comprendre cette position. Sinon… tant pis.

      • lgbtqi+ dit :

        Ne vous fatiguez pas. Comme avec notre représentant du slip kangourou, on a affaire à Sainte Nitouche le Serpent.

        Cela consiste notamment à dessiner en creux en motif, puis à s’offusquer ensuite. Le mec noircit sur sa page tout ce qui ne constitue pas la forme future d’une pomme, et quand vous lui dites « ah, tu as dessiné une pomme ! », il s’indigne « ah non, jamais de la vie ».

        En plus, celui-ci surajoute dans la dimension victimaire en évacuant toute chose sous le prétexte d’attaque ad personam…

        Il y a des notes à prendre à la lecture des commentaires de ce blog sur certains procédés. Vous avez bien sûr des individus de basse compétence, généralement insultants et bateleurs, et vous avez des gens bien plus fins dans leurs procédés.

        C’est bien, ça permet d’apprendre.

        Apprendre non pas les conneries déversées, mais la façon de les instiller.

        • lgbtqi+ dit :

          lire : « dessiner en creux un motif ».

        • précision dit :

          je ne vous attendais pas sur le plan eschatologique… que vous parvenez à tourner en insulte. Où est le serpent dans cette histoire? Oh, je ne prétends pas être parfait. Il m’arrive aussi d’insulter, il m’arrive d’avoir des intentions malsaines. Mais je n’avance pas caché: j’ai clairement indiqué à mainte reprise ma position. Mes arguments sont basés sur des faits (ou anecdotes historiques) et la logique.
          Si j’évacue la plupart de vos post comme des attaques ad personam c’est parce que je n’y trouve presque rien d’autre.

          Par exemple, dans le post ci-dessus j’ai de la peine à voir de quelle pomme vous parlez. Si vous voulez dire qu’en réfutant des demi- et contre-vérités censées accuser la Russie, et en pointant le passif des USA en matière de sabotage de gazoduc, j’accuse les USA alors que j’ai explicitement affirmé ne pas avoir les éléments pour juger, c’est que vous vous refusez à comprendre mon propos. Surdité, comme vous le dites plus bas…

          Oui, je sais, vous allez encore parler d’inversion accusatoire (un procédé pourtant bien plus légitime que l’attaque ad personam), mais que voulez-vous, puisque vous donnez dans les références bibliques, comment pouvez-vous prétendre ôter la paille dans l’oeil de votre prochain alors que vous ne voyez pas la poutre dans le votre ?

          Je m’applique bien sûr moi-même ce reproche et suis conscient d’être parfois inutilement aggressif. Mais je fais des efforts pour le limiter. Et vous?

        • précision dit :

           » vous avez des gens bien plus fins « .
          Si vous voyez en moi un adversaire (ce qui semble le cas) je suis au moins heureux que vous voyiez en moi un adversaire de grande classe.

          Pour ma part, je préfère ne pas voir en vous (ou personne) un adversaire, et serai toujours heureux de discuter sur de sains principes lorsque nous partage(r)ons une même quête de vérité.

          Vous remarquerez peut-être que lorsque vous me gratifiez d’une réponse au moins un peu intéressante et sans aggressivité, je vous réponds généralement de même. Bonne journée.

    • lgbtqi+ dit :

      Il aurait été plus honnête de votre part de dire : « contrairement à nombre de commentateurs, je préfère montrer du doigt quelque coupable sans en avoir l’air ».

      On attend votre rappel impartial sur les actions des spetz. 😉

      • précision dit :

        « On attend votre rappel impartial sur les actions des spetz.  » Je vous ferais bien confiance pour cela. Mais en général vous n’aimez pas pointer les faits, vous préférez pointer les personnes. Je me suis expliqué un certain nombre de fois sur mes positions/biais et les raisons de celles-ci. Je ne vois pas de raison de me répéter malgré vos attaques répétées. Comme vous aimez le répéter, selon la loi de Brandolini si je devais répondre soigneusement à chaque répétition de votre attaque (toujours la même, à se demander si vous utilisez une intelligence artificielle préprogrammée) j’y passerais des heures. Bien à vous…

  52. Catoneo dit :

    Les deux tubes étaient en stand-by mais pleins. Il serait intéressant de savoir si l’intérieur des tubes était actuellement accessible par les gares de râcleurs, auquel cas il aurait suffi d’y placer des torpilles en plastique électro-propulsées à explosion programmée. C’est facile à fabriquer et indétectable alors qu’une opération sous-marine l’est.

    Pour diverses raisons et différentes pour chacun, je miserais sur les Russes, les Polonais ou les Ukrainiens.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ auquel cas il aurait suffi d’y placer des torpilles en plastique électro-propulsées à explosion programmée. C’est facile à fabriquer et indétectable ]

      Vous devez au moins être ingénieur chef de projet avec 25 ans d’ancienneté dans le secteur pour écrire ça du haut de votre clavier … ;0)

  53. Thierry le plus ancien dit :

    Si des drones sous-marins sont en cour d’étude pour inspecter les pipeline sous-marin, la Russie possède un sou-marin tout désigné pour effectuer une attaque contre ces pipelines :

    http://www.opex360.com/2022/07/09/la-marine-russe-a-recu-le-sous-marin-k-329-belgorod-pouvant-emporter-la-torpille-nucleaire-dronisee-poseidon/

    il est parfaitement équipé pour ce genre de mission et pour moi ça ne fait aucun doute que c’est lui qui a reçu l’ordre de destruction.

    Il ne faut pas oublier qu’en dehors de ceux qui connaissent le tracé exact du pipeline comme la Russie, il faudrait un navire très sophistiqué pour détecter le pipeline sur les fonds marin, cela suppose de longues et fastidieuses recherche avec le matériel adéquate en sillonnant le zone de long en large et en effectuant un balayage, bien peu de navire sont capable à cette tache et c’est surtout des navires civil non armés, en général équipé pour la chasse aux épaves et détection des fonds marins pour les compagnies pétrolière. En tout cas une telle démarche ne passerait pas inaperçu, le transpondeur du navire trahirait sa recherche et serait facile à retrouver même des emaines ou mois après.

    donc c’est forcément un sous-marin qui a fait cela, et le K-329 a pour ainsi dire laissé ses empreintes sur place !!! c’est sa spécialité outre le sabotage des cables internet sous-marins.

  54. précision dit :

    J’observe tout de même un motif assez intéressant :
    chaque fois qu’une action est défavorable à la Russie depuis le début de ce conflit mais risque d’être perçue de façon défavorable dans l’opinion occidentale :

    – les médias et dirigeants occidentaux évitent d’en attribuer l’origine en prenant une posture neutre même lorsque l’acteur derrière l’action est probablement connu.
    – on voit fleurir dans la presse (et sur ce site) des commentaires en faveur d’une hypothèse de type false-flag/action clandestine de la Russie. Dans de rare cas, avec des nuances. Dans la plupart des cas, sans aucune nuance (give a dog a bad name and hang him). On voit aussi apparaître des commentaires affirmant sans nuance que ce n’est pas l’intérêt de la Russie et que le coupable est x ou y.
    – les politiciens/médias font de grandes déclarations ronflantes rappelant leurs hauts principes moraux, et que la Russie a de toute façon tort en général dans cette guerre. Avec une mise en garde officielle envers la Russie (ça ne mange pas de pain, je suppose).
    – puis au bout de quelques jours un autre sujet prend le devant de la scène et on peut remiser le dossier épineux au placard. Le quidam, lui, ne connaîtra pas la vérité (mais aura un petit indice:quand un dossier permet de déstabiliser l’adversaire, en général, on ne le met pas au placard, on l’exploite à plus soif), mais comme pour beaucoup dans cette guerre la vérité n’a d’intérêt que lorsqu’elle sert leur camp…

    En sera-t-il de même sur ce sujet? Je me garderais de tout pronostic.

    • PK dit :

      On saura forcément la vérité un jour et le coupable ne sera pas puni, car ce sera dans longtemps. On attend toujours les sanctions contre les États-Unis contre l’Irak et la fiole de Colin-Powel par exemple…

      Maintenant, l’honnêteté consiste à donner les pistes les plus probables avec l’antienne habituelle des enquêtes policières : À QUI PROFITE LE CRIME ?

      Aujourd’hui, clairement, ce sont les États-Unis, sur (pratiquement) tous les plans. J’ai mis pratiquement pour vous faire plaisir : en fait, je n’en vois honnêtement aucuns qui ne les servent pas.

      Une alternative serait la Russie, via une opération extrêmement tordue et alambiquée, qui leur coûterait un bras et surtout, le plus gros moyen de pression contre l’Europe qu’ils allaient enfin pouvoir utiliser… car l’hiver arrive. Le meilleur moyen de faire exploser la coalition occidentale. Une paille dans cette affaire ukrainienne, n’est-ce pas ?

      Alors, je veux bien qu’on m’explique que les Russes sont des demeurés style débiles mentaux à la Sandrine Rousseau, mais bon, ça a quand même du mal à passer.

      Parce que, jusqu’à preuve du contraire, celui qui a des problèmes de cerveau, c’est Biden, pas Poutine…

      • précision dit :

        concernant Sandrine Rousseau, je n’ai aucune estime pour cette dame. Mais je me garderais de voir en elle une demeurée-débile mentale. En fait de ce que j’ai lu de ses prises de positions c’est quelqu’un qui réfléchit, mais avec des oeillères, comme un certain nombre de commentateurs sur ce site, quoi…. Tout ce qui ne rentre pas dans son prisme de lecture du monde est écarté. La moindre souris qui rentre dans ce prisme sera magnifiée pour en faire un éléphant.

        • lgbtqi+ dit :

          l’invitation à faire venir massivement des Afghans afin de surveiller au plus près les terroristes qui pourraient être en leur sein ne relève effectivement pas de quelque stupidité mais d’une intelligence supérieure et parfaitement au courant des disponibilités en matière de surveillance. Pléthoriques comme vous le savez.

          Je suis certaine qu’à la DGSI ils ont dû en prendre de la graine pour compléter leurs méthodes. Le génie, ça s’écoute…

          • précision dit :

            oh là je ne dis pas non plus qu’elle soit (supérieurement) intelligente. Mais cela relève de son prisme : EELV défend l’idée d’une France « ouverte », terme discutable mais revenant grosso modo à ne pas imposer de restrictions à l’immigration quelle qu’elle soit, et donc minimiser ou ignorer tous les problèmes que cela peut poser. Qu’EELV ne s’intéresse en général pas beaucoup aux problèmes de sécurité n’est pas nouveau.

            Elle a en l’occurrence regretté la façon dont elle avait formulé cette idée, mais en a maintenu le fond.

      • précision dit :

        Il y a une autre raison pour laquelle le coupable ne sera pas puni si c’est un état occidental: les responsables occidentaux ne sont presque jamais puni. On envoie à la Haye nos ennemis, mais Sarkozy, Cameron, Bush, Clinton, Albright &cie n’ont jamais couru le moindre risque d’y comparaître.
        Je le regrette d’ailleurs. Cela aurait donné à la justice internationale une légitimité qui (de mon point de vue) lui fait tout à fait défaut pour juger les Al Assad, Poutine, Erdogan et autres. Ce n’est pas que je souhaite voir aucun de ces hommes et femmes en prison, mais il y aurait certainement quelque chose de positif à voir la justice internationale aider les dirigeants à prendre conscience que la guerre n’est jamais une bonne solution.

  55. guepratte dit :

    Les zones d’explosions de N1 N2 sous sont controle de l’OTAN en plein dans le grand bleu et par des fonds que meme Jacques Mayol aurait pu aisément atteindre en apnée …. je vois mal une opération sous marine de sabotage Russkov se produire sans se faire gauler par l’US et la Royal Navy ….à moins d’un sous marin fantome de dernière génération que les Russes n’ont pas…..ou à moins qu’ils utilisent des dauphins dressés à poser des mines ce dont je doute ….les Ricains peuvent etre contents de leur manip : il vont pouvoir nous vendre leur gaz de « chiite » à prix d’or pour faire raler les Perses qui sont déjà historiquement dans un schisme avec les Saoudiens !!

  56. Jack2 dit :

    Si on devait vouloir priver l’EU de gaz, il faudrait aussi fermer le Baltic pipe. Mais comment faire sans être soupçonné ?
    En commençant par détruire les oléoducs qui m’appartiennent mais qui ne serviront plus. En plus cela fait monter le prix du gaz et on n’a pas à torcher le gaz qu’ils contiennent.
    Si j’ai raison, le Baltic pipe sera bientôt attaqué. J’espère me tromper car cela équivaudrait à une déclaration de guerre.

    • précision dit :

      Donc selon vous, si les russes attaquent le baltic pipe c’est une déclaration de guerre. Admettons.
      Faut il en déduire que si quelqu’un d’autre (en supposant que ce ne sont pas les russes) attaque le northstream c’est une déclaration de guerre? Si oui, à qui?

      Quand à votre argumentation je la trouve tordue: difficile pour moi de comprendre pourquoi attaquer NS rend plus facile d’attaquer ensuite baltic pipe. J’espère en tout cas comme vous que vous vous trompez.

      • PK dit :

        Quoi qu’il en soit, détruire un outil majeur d’un pays volontairement équivaut à un casus belli. Sauf si les Russes sont coupables, celui qui a miné les pipe-lines ont officiellement déclaré la guerre à la Russie…

        • précision dit :

          C’est un point de vue qu’on peut comprendre mais j’espère bien que non (à supposer que les russes ne soient pas coupables, qu’ils aient l’intelligence de passer l’éponge).

          • PK dit :

            Un casus belli est un casus belli : derrière, c’est au pays mis en cause de relever – ou non – le gant.

            Depuis 10 ans, si l’on se fit à la politique de Poutine, la Russie suit systématiquement une politique de non-escalade/désescalade (au grand dam des faucons russes qui aimeraient bien voir Poutine taper sur la table plus souvent). On peut donc prédire que ce sera le cas.

            Sauf s’il estime – comme en Ukraine – que la ligne rouge a été franchie.

            Le seul truc dont on peut être sûr est qu’il ne réagira pas à chaud, car il ne l’a jamais fait. Après tout, si cette « affaire » retourne l’Europe (un dernier sondage montre que… 94% des Allemands sont persuadés que le pipe-line a été saboté par les États-Unis : faut croire que le bobard à haute dose sur les chaînes de télé finit par montrer ses limites à force…), il a tout intérêt à jouer les victimes non agressives.

            Qui vivra verra…

  57. Clavier dit :

    Espérons que la vengeance des slaves outragés ne sera pas trop dure….les partenaires de l’oncle Sam doivent rentrer la tête dans les épaules….d’ailleurs Tonton l’a conseillé
    Henri avait bien raison ……

  58. vno dit :

    Mais pas du tout. Engie était propriétaire aux environs de 10% sur Nord Stream I et n’a pas payé la dernière facture d’après les Russes. C’est donc un coup d’intimidation de la mafia du Gaz Russe, et comme c’est des amateurs, ils ont fait péter tous les tuyaux avec des pêcheurs de perle Coréens du Nord avec des tubas.

  59. Alfred dit :

    Allez, comme il pleut et que je ne peux rien faire dehors, je remets une pièce dans la machine.
    Et si l’hypothèse anglaise, selon laquelle ce pourrait être un pays ou une organisation tiers, n’etait pas si farfelue que ça ? Car il semble bien que les explosions enregistrées par les suédois et les danois aient été nettement plus fortes que ce qui était nécessaire dans le cadre d’une opération réalisée avec des moyens permettant de disposer les charges directement contre ou sur les gazoducs. On serait donc en présence de charges immergées depuis la surface, plus importantes pour compenser l’imprécision de la mise en oeuvre. Et en poussant le raisonnement plus loin, pourquoi pas d’anciennes mines de fond immergées pendant la deuxième guerre mondiale dont l’explosion aurait ete déclenchée par une cause quelconque, ce qui permettrait à tout le monde d’en sortir la tete haute ? Sait-on jamais.

    • précision dit :

      Une mine, je veux bien (et encore, pas juste comme ça). Mais qu’une deuxième à une certaine distance explose comme par hasard sur l’autre pipeline, désolé, mais il semble vraiment trop improbable que la cause soit autre chose qu’un sabotage.

  60. Daniel BESSON dit :

    Cit :[ Mais de là à les qualifier d’hypocrites ]

    Certains ont été vu à la frontière ave la lettre  » Z  » peinte sur leur véhicule … ;0)
    C’est à ceux-là que je faisais référence .

  61. ban ban dit :

    Un gazoduc peut fonctionner pendant plus de 50 ans.
    Dans 10ans poutine sera mort, la guerre oublié.
    Et le nortstream rouillera dans la Baltique.
    L’Allemagne n’aurait plus acheté de gaz de schiste américain 5 fois plus cher, ports méthanier ou non. la loi de l’offre et la demande reste, les embrouilles diplomatique et les embargos, non.
    Vue les volumes en jeu et la durée, Ce sabotage c’est un cadeau qui se compte en milliers de milliard pour l’industrie du gaz américain. et autant de perte pour les allemands et les russes.
    Mais ont attend l’enquête qui s’annonce impartiale de l’Otan pour faire toute la lumière sur cette sombre affaire.

  62. Catoneo dit :

    On va plonger.
    Si les moignons de tubes sont ouverts de l’intérieur, c’est Gazprom !
    La meilleure étude à ce jour est dans le Spiegel.

    Versin anglaise : https://www.spiegel.de/international/sabotage-in-the-baltic-nord-stream-attacks-expose-vulnerability-of-european-infrastructure-a-03337f93-a32a-40a1-9266-fc2692289e33

  63. Franchouillazrd dit :

    La plupart des contributeurs se demandent qui a fait le coup.
    Cette question est-elle vraiment importante ? Je ne le pense pas. Pour deux motifs.
    1) Parce que l’ON NE LE SAURA JAMAIS, comme on ne saura jamais qui a organisé l’assassinat de JF Kennedy*, comme on ne saura jamais qui a organisé la destruction du WTC le 11 septembre**.
    2) Parce que l’enseignement le plus utile de cette affaire, c’est que les pays dont l’énergie n’est pas essentiellement nucléaire sont terriblement dépendants de leurs approvisionnements en hydrocarbures.
    .
    Pour la France (le seul Pays qui m’intéresse, j’ose le dire) la conséquence de ce deuxième point, c’est la stupidité, ainsi confirmée***, de fermer prématurément des centrales nucléaires et de ne pas en construire d’autres pour renouveler le parc. Cette stupidité***, on la camoufle sous une jolie formule : la « transition énergétique ». Trop jolie pour être honnête.
    .
    * On sait seulement que ce n’est pas une organisation mais un tireur isolé qui a réussi à tirer simultanément trois balles venant de trois directions différentes.
    ** Un Breton nommé Ben’ (diminutif de Benoît) La Den, je n’y crois pas.
    *** Je suis indulgent en parlant de stupidité : en réalité c’est trahir notre indépendance.

    • précision dit :

      votre raisonnement néglige certains éléments;

      – l’instabilité du monde actuel est telle que des acteurs officiellement non-identifiés se permettent de faire sauter un pipeline stratégique entre la Russie et l’UE,
      – des terroristes nombreux n’hésitent pas à organiser des attentats à grande échelle
      – des états prennent volontairement des risques en combattant autour d’une centrale nucléaire (voire chantages pires de l’un ou de l’autre autour de cette centrale)
      – des incidents réguliers surviennent sur des centrales en activité
      – les incidents majeurs sont beaucoup moins rares que les modèles mis en avant par les communications des industriels ne le prédisaient
      – le territoire national est globalement plus urbanisé que par le passé

      le nucléaire apparaît désormais comme beaucoup plus risqué qu’il n’a pu le sembler par le passé.
      Ne le prenez pas comme une prise de position contre le nucléaire. Je n’y vois pas vraiment d’alternative, mais ce choix n’a rien d’une panacée.

      • PK dit :

        « le nucléaire apparaît désormais comme beaucoup plus risqué qu’il n’a pu le sembler par le passé.
        Ne le prenez pas comme une prise de position contre le nucléaire. Je n’y vois pas vraiment d’alternative, mais ce choix n’a rien d’une panacée. »

        C’est un peu le contraire : c’est bien parce que la Russie a le gros bouton rouge que personne n’a osé y aller franchement. Le nucléaire est et reste le juge de paix : en tout cas borne les conflits à « l’acceptable ».

  64. Bikoro dit :

    J’avais toujours cru que depuis ses installations de l’île danoise de Bornholm, l’OTAN pouvait déterminer l’origine du moindre pet qui avait lieu dans la Baltique. A priori, c’est « non ». C’est une sacrée information ça.