Artillerie : La Belgique a signé un accord avec la France pour se procurer neuf CAESAr NG

Au gré des restructurations lancées dès la fin de la Guerre Froide, le format de l’artillerie belge s’est réduit comme peau de chagrin, celle-ci ne comptant plus désormais qu’un seul bataillon. Mais, désormais, il est question d’une « remontée en puissance », comme s’en était félicité le général Pierre Gérard, le commandant de la composante « Terre » de la défense d’outre-Quiévrain, en janvier 2021.

« Sur le plan capacitaire, notre artillerie a commencé à remonter en puissance, et cette remontée se traduit par des faits très concrets tels que la réactivation de la capacité Mistral, l’achat confirmé encore ce mois-ci de radars de tir et de contre-batterie, et je l’espère dans les mois à venir de nouveaux obusiers CAESAr [Camions équipés d’un système d’artillerie] », avait-il en effet déclaré.

Les voeux du général Gérard seront exaucés. En novembre dernier, le gouvernement belge a en effet donné son feu vert à l’acquisition de « neuf systèmes d’artillerie français à longue portée CAESAr de nouvelle génération [NG] ». Et, à cette fin, un nouvel accord intergouvernemental, appelé « Capacité Motorisée 2 » [ou CaMo2], a été signé, le 13 mai, par la Belgique et la France.

Pour rappel, l’accord « CaMo1 », signé en 2018, s’est concrétisé par la commande de 382 véhicules blindés multirôles [VBMR] Griffon et de 60 Engins blindés de reconnaissance et de combat [EBRC] Jaguar. En clair, la composante « Terre » de la Défense belge a ainsi rejoint le programme français « SCORPION », ce qui suppose une convergence avec l’armée de Terre en matière de doctrine, de formation, d’entraînement et de maintien en condition opérationnelle [MCO]. Et cela vaudra donc aussi pour « CaMo2 » dans le domaine de l’artillerie.

« En complément du volet opérationnel, incluant une formation commune et un entrainement intégré [concept ‘plug and fight’ entre les unités de combat belges et françaises], cet accord comprend l’acquisition par la Belgique de 9 CAESAr NG infovalorisés », précise le ministère belge de la Défense.

Et d’ajouter : « Cela comprend également le matériel pour les systèmes de Communication et d’Information [CIS], le matériel et logiciel nécessaires pour intégrer les pièces d’artillerie dans le réseau infovalorisé, l’outillage, la documentation et le matériel d’accompagnement, tel que celui de programmation des munitions, le matériel et le logiciel indépendants supplémentaires pour contrôler indépendamment les éléments de tir, etc ».

Le montant de l’investissement prévu pour cet accord s’élève à 62 millions d’euros. La livraison des neuf CAESAr NG est prévue en 2027.

La composante « Terre » de la Défense belge disposera des mêmes modèles de CAESAr NG que l’armée de Terre, celle-ci devant en recevoir 109 exemplaires, comme l’avait annoncé le Premier ministre, Jean Castex, lors d’une visite de site industriel exploité par Nexter à Roanne, en février dernier.

Le CAESAr de nouvelle génération sera doté d’une cabine blindée de niveau 2 afin d’accroître la protection des artilleurs contre les engins explosifs improvisés [EEI ou IED] et les munitions de petits calibres, de logiciels de conduite de tirs améliorés, du brouilleur BARAGE conçu par Thales et de la nouvelle radio CONTACT. Monté sur un nouveau châssis, sa motorisation sera deux fois plus puissante [460 CV].

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

63 contributions

  1. Tih yellow dit :

    Après le Danmark et la République Tchèque, maintenant la Belgique, il commence à faire sa place dans l’artillerie Européenne notre bon CAESAR.
    Manque plus qu’une commande des américains,qui l’ont toujours apprécié mais jamais commandé (problème d’origine France sans doute), pour s’imposer partout ailleurs.

    • Le Breton dit :

      CAESAR à la conquête de l’europe !

      • Félix GARCIA dit :

        « CAESAr contre Tsar. »
        – Un p’tit rhum ?
        – C’est Byzance !
        – À Kaiser on s’retrouve du coup ?
        🙂

      • Lothringer dit :

        Attention, Auguste neveu de Cesar s’est cassé les dents sur les Germains profonds.

      • Oliver dit :

        9 Caesar et 64 paires de chaussettes…Les commandes belges ! Pfff la déprime.
        Comment sera la France avec Borne à Matignon quand les efforts de défense devront être historiques face à la menace…Gilets jaunes d’abord…
        Combien de gilets jaunes en Ukraine beuglant leur  » moi,moi,moi » ? Plus dans les Oblast de l’est où la pension soviétique etait la divine manne (du parti…)

    • Guillaume dit :

      Ils sont comme nous, ils préfèrent acheter chez eux quand ils le peuvent.

      Ceci dit en hélicoptères ils prennent beaucoup d airbus et dans le naval il prennent des fremm Italienne.

      • YM dit :

        C’est vrai, mais les hélicos sont fabriqués aux Etats-Unis et ils font en sorte de ne pas les déclarer opérationnel au combat, histoire de limiter les ventes (les hélicos Airbus ne peuvent pas être déployés sur les théâtres d’opération).

        Pour les FREMM c’est un peu différent, c’est Lockheed qui a eu le contrat, mais qui avait proposé le design FREMM en association avec Fincantieri, et ces derniers les fabriqueront sur place au chantier « Marinette Marine » – dont l’activité se résume assez largement à faire de la STT pour Lockheed.

        Bref le marché américain est super protectionniste, largement plus que nous.

  2. Royal Marine dit :

    Tout simplement bravo! Bravo pour ce nouveau contrat belge.
    Mais bravo aussi aux Belges de nous faire confiance sur ce secteur de l’AdT. Quel dommage qu’ils n’aient pas fait pareil pour le Rafale… Lorsque l’on voit les dernières annonces sur la Dinde F35, ils doivent bien s’en mordre les doigts…

    • Guillaume dit :

      C est pas bin non plus de ne dependre que d un seul pays.
      On ne peut pas tout avoir.
      C est exactement pareil avec l inde par exemple.

    • Waroch dit :

      Les contrats d’armements ont toujours un aspect diplomatique et politique. L’offre du Rafale était intéressante pour l’armée de l’air Belge, mais cela aurait peut être été un peu trop fort de café vis à vis de l’oncle Sam et à l’intérieur pour la partie flamande.

      Mais je préfère voir le bon côté des choses: loin des grands discours sur l’Europe de la défense -qui n’ont jamais donné grand chose- et des querelles de marchand de tapis avec les teutons, il y a des pays européens qui prennent la défense au sérieux. La Belgique investit sérieusement, et de manière plutôt cohérente à ce qu’il me semble, et participe à des déploiements comme en Roumanie à nos côtés; les pays baltes ne lésinent pas non plus, l’Estonie particulièrement a renvoyé l’ascenseur avec plusieurs déploiements en Afrique; la République Tchèque, le Danemark (pourtant plutôt frileux dans ce domaine) et j’en passe ont également participé.

      Il y a beaucoup à faire, en particulier en France; il faudra un sacré bail pour que la Germanie récupère une armée fonctionnelle au cas où les belles promesses de tonton Olaf se concrétisent, il y a des resquilleurs, il y a des oncles Picsou qui mériteraient un coup de tatane XXL dans l’arrière-train.

      MAIS, il y a aussi des pays qui ont une stratégie un peu plus responsable. Et je ne dis pas ça uniquement parce qu’ils achètent chez nous.
      Bon, sinon niveau matos il a tout ce qu’il lui faut? Pasque si y veut des frégates on peut lui faire un taraud aux oignons! Et si il est prêt à investir dans du char lourd ou du coucou du futur, y aurait peut-être une opportunité à saisir d’ici peu :-°

    • john dit :

      Pourquoi s’en mordre les doigts?
      Vous faisiez partie de ceux qui pensaient que la Finlande et la Suisse démontreraient la suprématie du Rafale sur le F-35.
      Il se trouve qu’ils sont dans des catégories différentes (comme je le dis depuis longtemps). Et là où le Caesar a de l’avance (combat en réseau, combat collaboratif, système simplifiant le commandement et augmentant l’efficacité, le Rafale est en retard.
      Le Rafale est loin derrière le Gripen et le F-35 sur le combat collaboratif qui est la clé du futur. OUI, le Rafale et sa version F4 vont se mettre à jour mais il n’y a pas eu la moindre possibilité de tester les qualités du système, alors que pour le F-35, oui.
      Et si on va en détail, quel est l’approche belge pour le futur dans ses forces armées? Etre capable de collaborer, avoir des capacités en réseau avancées. Cela explique le premier choix qui était l’adaptation des Jaguar et Griffons qui ont leur système Scorpion. Derrière, il est logique de sélectionner le Caesar, et les conflits récents ont juste prouvé aux politiques que l’artillerie n’est pas une option mais une nécessité.

      Et last but not least… Que ce soit la Belgique, la Suisse, la Finlande, le Danemark, le choix du F-35 était presque un non-choix. A la limite, le seul concurrent possible était le Gripen, et c’est ce qui explique les résultats en Finlande et au Canada où il a terminé 2e des essais.
      Pour les autres chasseurs, le problème c’est qu’ils auront un successeur dans un 10-15 ans, et les nouvelle flotte pour ces pays sera en service entre 2025 et 2040.
      Et si vous regardez la France, elle n’est pas connue pour offrir sur étagère des modernisations réelles une fois le nouveau chasseur produit. Donc cela signifierait avoir un Rafale F4, au mieux F5 jusqu’en 2060-2070.
      Quelles étaient les technologies il y a 48 ans? Le Gripen est le seul des avions de génération 4++ qui sera la clé de la défense du pays les 30 prochaines années.
      Le Rafale ne sera pas dans ce cas, et c’est d’autant plus vrai que le coût de la nouvelle génération sera ENORME, d’autant plus avec le choix français de vouloir un appareil de la taille du Mirage IV ou du F-22.
      C’est vrai pour le Tempest aussi, et pour le NGAD. Mais le F-35 a des ventes qui sécurisent le développement de l’appareil à terme. Il faut aussi vous rappeler qu’au moment où les premiers pays nordiques ont choisi le F-35, certains hauts gradés français le voulaient aussi.

      Et il y a un point qui pour moi est essentiel et qui concerne toute nation équipée d’un appareil à capacité furtive accrue mais qui ne concerne pas nécessairement la France.
      La France a la « chance » et le mérite d’avoir la dissuasion nucléaire qui est la forme de dissuasion de loin la plus efficace et qui assure la sécurité de la France.
      Pour les nations qui n’ont pas la dissuasion nucléaire, il doivent démontrer des capacités différentes.
      Les appareils à haut degré de furtivité permettent de pénétrer plus facilement un espace aérien et sont « invisibles » plus longtemps voire tout au long de la mission. Et cela crée une forme de dissuasion dans le combat aérien et dans un conflit.
      Regardez le ciel de Bagdad survolé par le F-117. Ils ne savaient pas où tirer. Des bombes explosaient sans en voir l’origine.
      Regardez la Russie en ce moment qui peine à voir les drones lents en Ukraine, et qui permet à l’Ukraine de frapper partout, à tout moment sans même qu’ils soient au courant d’un risque imminent.
      Et c’est pareil avec les missiles Stugna-P qui ont un long rayon d’action, qui sont quasiment invisibles, et qui permettent au tireur d’être en sécurité au moment du tir.
      Et on peut dire la même chose pour la Caesar. Le shoot and scoot permet au Caesar de tirer et de partir avant que l’ennemi ne puisse répliquer.
      Toutes ces technologies apportent une nouvelle dimension dans le combat actuellement qui est de pouvoir lancer une attaque sans que l’ennemi ne soit prêt. Ces technologies jouent sur le moral des troupes. Quand vous ne savez jamais d’où ça vient et avez l’impression de n’être que de la chaire à canon, avec un désavantage technologique et / ou tactique, ça ne donne pas envie d’aller se battre. Et plus les menaces de ce type existent, et plus l’ennemi sera lent, prudent, et aura de la peine à prendre des objectifs.

      Or il se trouve que les radars sol-air s’améliorent, la furtivité passive gagne donc en importance. Et il y a un accord total sur le sujet puisque toutes les nations se lancent dans de tels projets.

      P.S. Pourquoi Dassault a refusé que la Suisse et la Finlande ne publient les résultats d’évaluation?

      • Alpha (α) dit :

        @John
        Au hasard :
        « Vous faisiez partie de ceux qui pensaient que la Finlande et la Suisse démontreraient la suprématie du Rafale sur le F-35. »
        Non. Royal Marine faisait partie de ceux qui pensaient que la Finlande et la Suisse démontreraient la suprématie du Rafale sur le F-35 dans le cadre d’un appel d’offre clair et équitable…
        On sait aujourd’hui ce qu’il en est.
        « Pourquoi Dassault a refusé que la Suisse et la Finlande ne publient les résultats d’évaluation? »
        Précisément parce que les données de ces appels d’offres ont été tronquées pour faire gagner le concurrent qu’il fallait et géopolitiquement parfait…
        Bon, du John quoi…

      • Nimbus - parfois cumulo dit :

        « La chaire à canon » est celle qui enseigne l’artillerie ?… 🙂
        Je suis déçu, pour moi un militaire respectueux de ses hommes ne doit jamais utiliser ce terme, mais si vous l’utilisez dans un sens non péjoratif ( combattants qui ne sont que des cibles ) cela devient admissible.

      • Aramis dit :

        LM paye très bien on dirait.

      • Waroch dit :

        @John: le F-35 et le Rafale boxent bien dans la même catégorie; c’est le Gripen qui appartient à la catégorie d’en dessous. A vous lire, ce que vous avez en tête, ça n’est pas la « catégorie » qui est définie par les performances brutes de l’avion (charge utile, allonge, vitesse, etc…) et donc son spectre d’utilisation, mais la notion fourre-tout des « générations » d’avion.

        Une notion floue et donc très pratique pour les marketteux. On trouve ainsi dans la dite 5e génération les F-22 et F-35, sauf que le premier est nettement plus ancien et beaucoup, beaucoup plus sophistiqué. On a aussi des avions de génération 4.5 comme les Rafale et Typhoon qui sont en pratique beaucoup plus proches du F-35 que celui-ci ne l’est du F-22.
        Et voilà que l’on nous pond un Gripen qui serait un gen-4++.

        J’ai confiance, la prochaine fois on aura droit à une génération racine cubique 😉

        Notons aussi au passage que ce que vous appelez « Gripen » désigne en fait deux avions différents. Là aussi pour des raisons marketing, Saab a préféré présenter son dernier nez comme une simple évolution du précédent. Le New Generation a donc été banalisé en un vulgaire E/F. Bon, pourquoi pas.

        Le Gripen est une brave petite bête qui a objectivement des qualités intéressantes. Mais de là à le présenter comme une solution d’avenir il y a une marge! C’est un avion qui a souffert d’être plutôt en concurrence avec le F-16 qu’avec des avions plus lourd comme les Typhoon/Rafale/Super-Hornet et maintenant F-35, tout en dépendant directement du bon vouloir des US à cause des licences. Le Gripen 1er du nom n’a eu que quatre petits contrats d’export, dont deux en leasing. Le Super-Gripen n’a été refourgué qu’au Brésil avec des valises de billets sous la table, même la Suède n’en a commandé qu’en soutien à une exportation.
        V’là pour l’avion qui sera la clef de la défense des 30 prochaines années! Saab a surtout senti le vent du boulet, sans la commande brésilienne leur division défense n’aurait probablement pas survécu.

        L’avenir du programme Rafale se porte très bien, merci pour lui. La prod est assurée pour des années, les acteurs technologiques sont là, et la taille du marché export est suffisante pour motiver les futures mises à niveau. Surtout parce que dans le lot il y a l’Inde et les Emirats, qui n’hésitent pas à mettre du pognon dans leurs armées sur le long terme.

        Le futur pour l’armée de l’air c’est le SCAF, pas le NGF. La nuance est importante car même si le projet en collaboration avec l’Allemagne et l’Espagne capote, ça ne remettra pas en cause le SCAF pour autant. Rien n’empêche de continuer à développer le Rafale, voire de développer un « Super Rafale ». Je suppose qu’alors vous pourriez l’appeler gen 4.9+++…

        Quant à la discrétion radar, je vous laisse le soin de vous renseigner sur ce sujet du point de vue scientifique. Sans vouloir être méchant, mélanger des F-117 soit-disant invisibles, des missiles de petite taille et des drones lents (… v’ouais, et alors?), je ne pense pas que vous maîtrisiez bien le sujet.

        Au final, je vous rejoins sur votre première phrase: « pourquoi s’en mordre les doigts? »
        Effectivement dans le cas de la Belgique, le F-35 fera le boulot et n’est pas un choix absurde si l’on prend en compte les questions diplomatique et de politique intérieure du pays. ça partait bien. Du coup c’est dommage que vous vous sabordiez tout seul dès la troisième phrase :-°

  3. Thaurac dit :

    Un succès ce Caesar…il est pas mal copié mais n’ont pas tous els mêmes capacités.

  4. Dknh dit :

    9…Ca ne fait qu’une petite batterie

    • Hegel dit :

      L’artillerie belge est amenée à se remuscler dans la décennie à venir, espérons qu’il y aura d’autres commandes futures.

    • Royal Marine dit :

      Une batterie c’est 4… Ici, il s’agit d’un groupe. Sans doute groupe d’instruction qui permettra ensuite d’investir vers un régiment…

      • Jean dit :

        Une batterie c’est 2 sections de 4… donc 8

      • Nimbus - parfois cumulo dit :

        Batterie de 4 pièces, c’était avant la professionnalisation des régiments d’artillerie… À l’époque il pouvait y avoir une pièce par batterie uniquement servie par des appelés, et qui pouvait mettre un point d’honneur à être la plus efficace !

  5. rga dit :

    superbe, mais…..livré en 2027? à l’allure où le paysage géostratégique se décompose, c’est une gageure. petit détail, c’est un 52 calibre, donc c’est un canon. le très bon AUf1 était un 42 calibre, si ma mémoire est bonne. Et j’ai un faible pour le Caesar monté sur châssis 8×8 tatra, qui pourrait être le « lanceur solitaire » du champ de bataille. Car avec le retex Ukraine, entasser du matos dans 3 km2, cela conduit à des soucis certains. incidemment, le chef de pièce sera plus, disons, autonome. Et évidemment en train de courir après son carburant et ses munitions.

    • Guy LAMOLLE dit :

      L’AUF1 c’est 39 calibres.

    • Nimbus - parfois cumulo dit :

      Oui, un des gros avantages du camion ( plus long que le blindé chenillé ) est de pouvoir « porter » un tube qui est plus long d’1,55 m… Un autre est d’avoir un entretien trois fois moins onéreux.

  6. Slasher dit :

    Une merveille cette artillerie.

  7. Lolo-Ito dit :

    Mais c’est super ça, une fois ! On va pouvoir envahir la France, neuf fois.

  8. E-Faystos dit :

    Le.prix du matériel est décidément la raison numéro un des armées échantillon.
    Mais le plus important n’est de participer et les Caesar à prouvé qu’il pouvait agir en coalition.
    .
    L’autre point positif, c’est que cette achat traduit la confiance des décideurs Belges dans le.matérirl Européen: canon et électronique Française, châssis d’Europe de l’Est.
    C’est juste décevant que le moteur ne soit pas français car une bonne filière moteur est essentielle à la souveraineté technologique, surtout si il faut réparer et entretenir dans un conflit domestique.
    .
    Donc vive la Belgique, vive la reine des batailles : artillerie

  9. Scipion dit :

    109…c’est vraiment ridicule…
    Et nos artilleurs disposent de combien de drones pour le guidage de tir?

    • Aymard de Ledonner dit :

      La TF Wagram a réussi a avoir un impact salué par tous avec seulement 4 canons….
      Je ne dis pas que moins c’est mieux mais pleurer ne sert à rien et on arrive quand même à faire des choses avec ce qu’on a.

    • Nexterience dit :

      Quelques Caesar prennent le dessus sur la majorité des systèmes. Voir l’Ukraine.
      En avoir plus servirait contre qui?
      Il y a d’autres priorités.

      • Nike dit :

        Justement un lien à partager sur l’emploi des caesars en Ukraine ? Parce que pour l’instant c’est silence radio dans les médias main stream. Cela dit c’est bien normal.

        • Dolgan dit :

          Pas encore utilisés à priori. Ils sont arrivés en Pologne il y a quelques temps déjà. Soyons patients. C’est maximum une question de semaines.

    • Nike dit :

      S’ils tapent juste à chaque fois, pas besoin d’en avoir des milliers.
      Par contre l’usine de Bourges doit commencer à avoir le carnet de commande qui s’allonge. La capacité à fabriquer vite et en quantité des tubes est critique. Avec une seule usine en France il me semble que c’est un peu limite.

      • HMX dit :

        Tout à fait. Mais si le carnet de commande doit encore s’allonger, notamment avec de nouvelles commandes nationales pour le Caesar, alors il n’est pas interdit d’imaginer que Nexter pourrait investir dans son outil de production pour muscler les cadences, voir carrément pour créer une seconde chaîne si c’est nécessaire.

    • Sacha dit :

      Ah la bonne époque des dracs. Qu’est ce qu’on se marrait.

  10. Primula dit :

    Bien.

    En espérant que la mise à jour de la Vision stratégique, qui se fait attendre, reconsidère le nombre de pièces.
    Un minimum correct serait de disposer de deux batteries de 6 pièces, tandis que la situation idéale serait de s’inspirer du Danemark et d’en aligner 22.

    Si une éventuelle augmentation pourrait être facilitée par le fait qu’un premier accord est déjà conclu et que le CAESAr sera dorénavent présent dans l’inventaire belge, elle nécessiterait, je crois, une augmentation sensible du cadre organique de l’artillerie, voire un dédoublement du bataillon (surtout si l’artillerie anti-aérienne remonte elle aussi en puissance).

    Revenir aux 1er et 2ème Régiments d’Artillerie de Campagne me donne évidemment très envie, mais j’ai bien peur que cela soit un peu trop ambitieux… Et pourtant, Regis Ultima Ratio !

  11. cheume dit :

    Très bonne nouvelle mais en espérant qu’il s’agisse seulement d’un premier lot car avec seulement 9 unités…

  12. philbeau dit :

    Quoiqu’on en pense , et malgré le côté souvent caricatural décrit de part et d’autre de Quiévrain de l’appréciation mutuelle en matière militaire de la Belgique et de la France , force est de constater que celle -ci se porte plutôt bien , de manière objective . On aurait plaisir à avoir la même vue avec notre voisin suisse , dans l’intéret mutuel de nos relations si évidentes de proximité liées à l’Histoire et à l’actualité .

  13. JM24 dit :

    Vite la commande des109 pour la France et les 77 rénové, c’est un minium pour notre artillerie mai sa serai déjà bien, Mai notre Jupiter va voir sa à la baise.

  14. Bomber X dit :

    J’ai lu que l’Irak serait aussi intéressé par le Caesar..
    Et sur l’Irak : https://www.avionslegendaires.net/2022/05/actu/lirak-en-route-vers-un-double-contrat-rafale-et-h225m/
    Qu’en est-il exactement ? Est-ce que notre camarade @Alpha aurait des infos ?

    • Tih yellow dit :

      C’est fort possible, tout ceux qui ont côtoyé le CAESAR en opérations l’ont fortement apprécié.
      Un système simple mais précis (pas besoin de GPS, la centrale inertielle fait le boulot, au pire un petit recalage par la reco et c’est tout bon), grande mobilité (on peut les déplacer par la route sans soucis), aérotransportable (C130 et A400M).
      Même les américains l’ont appréciés en Afghanistan et en Irak lors de l’opération WAGRAM. Et justement il fait ses preuves en Irak lors de la bataille de Mossoul en appuie des forces de défense irakienne.

      Ca ne serait pas surprenant qu’il l’achète contrairement au rafale.

  15. le Réfractaire dit :

    C’est interessant, pusique que la Wallonie sera rattachée à la France d’ici peu, cela augmentera notre stock

    • philbeau dit :

      Tiens on a plutôt l’impression que c’est la France qui est rattachée à Bruxelles sous Macron 1er …

    • Tih yellow dit :

      C’est vrai, en 2023, on va menait de grands exercices militaire dans le nord de la France et puis on lancera une opération spéciale en Belgique afin de sécuriser les Wallons et dénazifier l’état belge ^^
      Mais chut, il ne faut pas le dire

      • Dolgan dit :

        Oui mais seulement avec 10000 soldats , en confisquant les prg4, et en obligeant les généraux à picoler avant d élaborer une stratégie.

    • Primula dit :

      Bien sûr oui

      Puis on va conquérir l’Europe wouhoou, puis l’Afrique et l’Asie, et la Louisiane !

      Trop mignon ces gens qui n’arrivent pas à faire la différence entre le monde réel et « Napoléon Total War ».

      La France devrait plutôt s’occuper de sa ZEE et de ses territoires ultramarins (qui vont passer à la Chine avant d’avoir pu dire Pavillon), ne croyez-vous pas ?

      C’est pas parce que ça fait joli sur une carte Michelin et qu’on y parle français qu’il y a matière à annexion mon gars.

      Et crois moi, je suis bien placé pour savoir que les wallons ne se rattacheront pas d’eux-mêmes, haha ! (Même si on aime la France pour y passer nos vacances et pour leur accueil, attention 😉 )

      Aller, bone nut’

      • Félix GARCIA dit :

        « Trop mignon ces gens qui n’arrivent pas à faire la différence entre le monde réel et « Napoléon Total War ». »

        On est d’accord … ils feraient mieux de jouer à « Supreme Commander : Forged Alliance » !
        (nan ? j’ai pas bien compris le message vous dites ?)
        ^^

        J’ai bien ri quand j’ai vu les ukrainiens parler de « ZERG rush » (stratégie de développement et tactique de combat avec la faction/race ZERG [ruches d’insectoïdes guidés par une « Reine », qui se trouve être une humaine métamorphosée] dans le jeu de stratégie en temps réel « StarCraft 2 » [pour ceux qui l’ignoraient]) …

        Russia may be planning « Zerg rush », says Ukrainan President’s Office Rep
        « Ukrainian here, enjoying my country’s leaders using StarCraft lingo. Just wanted to share since I feel fantastic about this.
        On this vid below, at around 3rd minute, Alexey Arestovych, counselor to the head of the President’s office, explains to the host that the Russians are planning a « Zerg rush. » He then proceeds to explain the meaning and the origins of the term. You can turn on the captions on YT.
        https://www.youtube.com/watch?v=qVPw33-qtgw
        I’m sure, if Alexey is using the term in an interview, he also discussed it in the office, so Zelensky knows the term now too, even if he didn’t play StarCraft when he was younger. »
        https://www.reddit.com/r/starcraft/comments/ug7auj/russia_may_be_planning_zerg_rush_says_ukrainan/
        (en fait c’est entre 2:08 et 2:30)

        Pour ceux qui veulent voir à quoi ça ressemble :
        StarCraft II: Heart of the Swarm Opening Cinematic
        https://www.youtube.com/watch?v=MVbeoSPqRs4
        (ce ne sont pas des images tirés du jeu, mais une cinématique d’introduction [qui illustre bien le concept de « rush / ruée »])

    • Pravda dit :

      Le peuple wallon, opprimé par les flamands réclame à corps et à cris un rattachement à la France… nous commencerons par envahir la Belgique, pour nous emparer du port stratégique de Bruxelles, puis reprendrons l’Algérie, un état qui n’existe pas, crée par la France et qui historiquement nous appartient (en plus il y du gaz, mais chut!)
      Sinon, bravo à nos voisins et cousins pour cet excellent choix, en espérant que d’autres suivront.

  16. Kamelot dit :

    Dispersion et concentration des feux… la formule n’est pas nouvelle mais les moyens techniques de communication et de navigation associés à la portée du 155/52 calibres autorisent des tactiques nouvelles.
    Même avec de nouvelles munitions guidées (Katana), il va falloir sérieusement réfléchir sur des moyens complémentaires longues portées avec les roquettes/missiles et drones/RC.
    https://www.penseemiliterre.fr/concentration-des-efforts-et-rapport-de-force_193_1013077.html

    • HMX dit :

      Oui, il devient urgent pour l’AdT d’envisager de se doter de lance-roquettes multiples, pour des frappes dans la profondeur (entre 50 et 100, voir 150km). Dans la doctrine occidentale et française, ce genre de mission est traditionnellement dévolu à l’aviation. Sauf qu’on voit bien que dans un « vrai » conflit de haute intensité, l’aviation sera tenue à l’écart du champ de bataille par des systèmes de défense sol/air multicouche de plus en plus performants. Nous avons bien sûr des missiles de croisière, lourds et très coûteux, donc utilisables seulement sur des cibles de très haute valeur. Pour aller « taper » un convoi logistique ou une position ennemie à longue distance, au delà de 40km, sans exposer bêtement la vie d’un équipage, la roquette est de très loin le meilleur compromis coût/efficacité. Reste à concevoir un système qui ne soit pas une usine à gaz high tech ultra coûteuse, nécessitant 10 ans de développement…

      L’enjeu consisterait donc à concevoir rapidement un corps de roquette relativement « rustique » et peu coûteux, avec une précision au minimum décamétrique, un système de guidage inertiel par nature insensible au brouillage GPS, et si possible une charge utile conçue pour être facilement interchangeable, permettant d’adapter facilement les roquettes sur le terrain en fonction du besoin (versions de base anti-personnel ou anti-infrastructures, et potentiellement dans un second temps et pour un coût supérieur : sous-munitions BONUS antichars, essaim de drones…). Ces roquettes seraient emportées dans un container monté sur un camion, par exemple le même châssis que le Caesar, pour limiter les coûts, conserver l’aérotransportabilité, faciliter la mobilité (et éviter les tirs de contre batterie…) et simplifier la chaîne logistique.

      Combiné à l’utilisation de drones (pour le ciblage) et de munitions rôdeuses à longue portée, ce système de LRM de nouvelle génération apporterait une puissance de feu et une allonge exceptionnelle à l’AdT, un avantage potentiellement déterminant sur le champ de bataille, pour un coût limité en comparaison d’autre systèmes d’armes. Raison qui devrait motiver l’AdT à émettre rapidement ce besoin, au titre de l’urgence opérationnelle.

      • Math dit :

        Le concept semble top: la première roquette déploie un essaim de drones qui seraient chargé du guidage terminal des roquettes suivantes (bonus etc…) ça pourrait effectivement remplacer des avions de combats… ou même avec un Jtac l’île pour guider les frappes remplacer des A10 à proximité de la zone de contact.

  17. Aymard de Ledonner dit :

    Je me souviens qu’il y a quelques jours, un représentant de CMI nous promettait l’apocalypse parceque Nexter avait osé ne pas choisir CMI pour assembler les griffons belges.
    Apparement les relations franco-belges ne sont pas si mauvaises que cela.

  18. Lotharingie dit :

    « …………… Depuis plusieurs semaines Bagdad et Paris négocient l’exportation de quatorze chasseurs omnirôles Dassault Aviation Rafale F4 afin de renforcer les capacités de la force aérienne irakienne.

    On sait désormais que c’est une sorte de package que cette dernière souhaite acquérir puisque dix à douze hélicoptères biturbines Airbus Helicopters H225M devraient s’y ajouter.

    La volonté irakienne d’acquérir le chasseur français Rafale F4 se dessine de plus en plus. L’option d’un contrat en partie (voire en totalité) payé en nature via les richesses du sous-sol irakien est désormais officialisée………………………. »
    .
    https://www.avionslegendaires.net/2022/05/actu/lirak-en-route-vers-un-double-contrat-rafale-et-h225m/

  19. Sergio dit :

    Suite logique d’un partenariat établi de longue date en termes de formation et d’équipement.

  20. Albatros dit :

    L utilisation du nouvel obus Nexter KATANA de précision métrique permet d atteindre une distance de 60 kms.
    Supérieure à ce qui se fait ailleurs sauf je crois l obusier suédois Archer.
    Les artilleurs russes ont du souci à se faire surtout avec l arrivée des obusiers US M777 depuis peu chez les ukrainiens avec les obus Excalibur de 40 kms de portée qui vont avec…

    • Dolgan dit :

      Le m777 est beaucoup plus court que le caesar. Je doute qu’il tire excalibur à 40km. Les automoteurs 155 mm fournis doivent permettent d exploiter à plein l excaliburs. Le caesar est je crois le plus long du lot. Il tire l excaliburs à 46km (l histoire ne dis pas si c’est avec le vent dans le dos ).

      • albatros dit :

        Non le M777 a une portée très légèrement inférieure à celle du CAESAR et bien supérieure à celle de tous les systèmes d’artillerie (ou plutôt canons) russes : elle va de 40 à 57 kms selon le type d’obus, le vent etc…
        Mais les russes utilisent le même matériel depuis des lustres et au regard de leurs résultats en Ukraine on comprend mieux la rapidité de la déroute et la mauvaise organisation des irakiens de Saddam Hussein (armés et formés par les sovietiques) face aux alliés .

    • rga dit :

      Vu le prix du Katana… il n’y en aura pas des centaines de milliers produits . quand on observe la casse induite par des drones de reco, de frappe, en Ukraine, le modèle de la guerre prévue prend un sérieux coup de vieux. Ceci dit, changer les structures sociales et de carrière professionnelle d’une armée, cela se compte en générations

      • albatros dit :

        Le Katana vaut il plus ou aussi cher qu un missile qui aurait la même portée ?
        L’ obus reste plus économique dans tous les cas de figure.
        Et le BONUS permet avec un seul obus de remplacer 2 missiles antichars sur une portée beaucoup plus longue.
        Plus que la cavalerie, l’artillerie est la reine des batailles et c’est là que le bât blesse pour les russes qui ont une trop courte portée malgré le nombre écrasant de bouches à feu (obsolètes). La cadence trè srapide de tir permettra à ces 15 pièces de CAESAR de faire des carnages dans l’artillerie russe et sans doute ses lignes de ravitaillement….comme depuis le début de cette guerre d’ailleurs, mais en pire pour els russes.
        comme le disait justement et courageusement cet ancien colonel russe à la TV officielle du Kremlin : « envoyer des soldats avec des armes d’une autre époque, dans une guerre du 21ème siècle contre les armes modernes de l’OTAN.. n’est pas la meilleure des options ».

  21. Tammouz Bès dit :

    Pour des informations complémentaires non concurrentielles à celles exposées habituellement ici, voir : https://bforborde.com/6651/9-mai-1945-9-mai-2022-iv-qui-sont-nos-ennemis

    • MERCATOR dit :

      @Tammouz Bès.

      « Spécialisation en Histoire des religions, Jacques Borde est titulaire d’une Licence d’Histoire (Paris IV Sorbonne). A été Consultant auprès du Neda Institute for Political & Scientific Studies (Téhéran). »

      Tiens un Troll Irano palos, ça manquait !

  22. Nexterience dit :

    Le nouveau Caesar sera deux fois plus puissant que l’actuel très léger, mais faiblement motorisé. Avec 17t sur 6 roues, le Caesar actuel passe partout mais lentement.