Méditerranée orientale : Le porte-avions Charles de Gaulle suivi par une frégate russe?

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

145 contributions

  1. aleksandar dit :

    Business as usual

    • Kohps dit :

      Les français qui font de l’ELINT pas loin de la Crimée, c’est un acte de guerre! Les russes qui font un tour dans le golfe de Gascogne avec de l’armement nucléaire, c’est normal! Les américains qui s’insèrent dans un GAN chinois, c’est très mal. Les russes qui s’insèrent dans un GAN français, aucun problème ! Double standard as usual, dear aleksandar. Quel temps fait-il à Saint Petersbourg ?

      • aleksandar dit :

        @Kohps
        Je ne sais pas, mais ici , il fait très beau sur la rade de Toulon
        Sinon, le business as usual signifiait que toutes les marines font la même chose.
        Voila, mon brave, vous pouvez ranger votre propagande et votre indignation de pacotille………

    • Romain dit :

      Definitely.

    • toto dit :

      you mean russians as usual…

    • ZoSo dit :

      T’as pas 2/3 paires de c**** à aller lustrer avec ta langue du côté de Moscou ?!

      • Romain dit :

        Remarque totalement deplacee. Le « shadowing » se fait regulierement, dans toutes les marines du monde. Recemment, la royal navy suivait des batiments russes, et un destroyer americain suivait le PA chinois.

        • v_atekor dit :

          « Remarque totalement deplacee.  »
          .
          En effet, il faut se déplacer de Moscou à Mourmansk.

      • aleksandar dit :

        La vulgarité habituelle des Otaniens
        Signe de faiblesse

    • MAS 36 dit :

      j’avais crus que nous étions sur un site francophone, français qui plus est. Un complexe peut-être.

      • Thaurac dit :

        Claro que si, hombre ! 😉

      • John dit :

        C’est vous qui semblez complexé par 3 mots dans une autre langue…

        • Thaurac dit :

          Tiene razon, Mas 36

        • Vinz dit :

          Y a des langues qui donnent envie d’envahir la Pologne.

        • Czar dit :

          c’est pas parce que t’es totalement acculturé à l’empire au point d’en adopter le nom, jaune, que c’est le cas de tout le monde.

          il n’y a aucun ‘complexe’ à ne pas vouloir subir h24 la logorrhée globish dont les tics verbaux sont la généralement d’esprits limités qui connaissent assez mal le vocabulaire ou les codes culturels de leur propre langue et trouvent donc plus naturels de reprendre comme des singes pas savants ce qu’ils ont entendu ailleurs (remarque qui ne concerne d’ailleurs pas le cas présent d’aleksandar qui ne nous noie pas sous du jargon globish, contrairement à certains intervenants.

      • Celtibère dit :

        Je le pense aussi. Le monde militaire rejoint le monde civil dans l’adoration et la soumission à la langue des Anglo-Saxons (voir le nombre d’enseignes commerciales et de manifestations culturelles et sportives affublées d’une dénomination en mauvais anglais). Cela peut paraître anecdotique, relever d’un certain snobisme ou d’une mode, mais en réalité, ça illustre parfaitement ce que Zemmour appelle le « suicide français », en gros, la préférence pour tout ce qui vient d’une société qui nous inonde de sa sous culture. C’est comme ça que les Gaulois, pourtant largement majoritaire après la conquête romaine, ont adopté le latin et ont ainsi disparu de l’histoire presque immédiatement.

        • Czar dit :

          le monde militaire ne rejoint pas les civils, il les précède avec un enthousiasme dans le reniement qui n’est m^ême pas équivalent à celui du veau acculturré devant sa téloche, puisque le bidasse prend l’alibi de ‘l’utilité’ et du ‘professionnalisme’ pour habiller sa soumission et son reniement.

          (on se demande comment l’armée française a pu fonctionner 15 siècles sans adopter le rosbif comme vecteur de communication. Évidemment, le fait de rejoindre l’OTAN grâce à NYPD sarkozy, père d’un élève de west point a permis en ce domaine de brûler les étapes. On se demande encore comment les pilotes moscovites eux, continuent à communiquer dans leur propre langue – ignorant manifestement que l’ônglais est la langue internationale de l’aviation (normal puisque l’avion a été inventé chez nous et qu’on a la plus ancienne armée de l’air au monde)

      • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

        Jo, klar! Das isch ä 100% Frankophoni Website ohni jedi internationali Kontribution! 😉

    • Pravda dit :

      Ils viennent voir à quoi ressemble un vrai PA? Ou peut-être ont-ils été surpris par l’absence de panache de fumées, et se sont-ils retrouvés par mégarde au sein de l’escorte?

  2. Félix GARCIA dit :

    C’est un petit peu trouver des aiguilles dans des bottes de foin non ? Il doit falloir des logiciels pour ça, parce-que j’ai du mal à imaginer que c’est en regardant de images avec ses yeux qu’on peut dénicher ce genre de détails.
    Quelqu’un pour m’expliquer ?

    • Thaurac dit :

      Felix, par experience tu sauras que c’est toujours avec les yeux « qu’on regarde » 😉

    • Kali dit :

      1) La résolution d’une image publiée d’un satellite militaire est très probablement (pour ne pas dire certainement) dégradée.

      2) Les caractéristiques précises des satellites militaires ne sont pas publiques : https://fr.wikipedia.org/wiki/Composante_spatiale_optique#CSO_2

      3) L’armée dispose de spécialistes en identification. Pensez, à un moment, tout officier de marine identifiait un navire, ou au moins sa classe) à son gréement. Pourquoi ne serait-ce plus le cas ?

      4) Recoupements d’informations : un dispositif d’écoute immergé a identifié un navire de la classe X avec tel défaut dans le son théorique (donc probablement Y) le tant à telle heure. Connaissant le rayon d’action journalier de ce navire, où peut-il raisonnablement se trouver dans Z heures ? Combinez avec d’autres sources de renseignement ou de signaux (ordres de missions, concentrations, communiqué diplomatique, discours politiques, etc.) et vous pouvez obtenir une identification fiable du navire.
      Sans compter que dans ce cas, les navires du GAN, ainsi que le SNA ont dû aider.

      • Félix GARCIA dit :

        Merci.
        J’ai vu que certaines techniques de colorimétrie étaient utilisées. Pouvez-vous m’en dire quelque chose ?

        • Kali dit :

          Non, désolé. Votre question dépasse mes connaissances sur le sujet.

          • Félix GARCIA dit :

            Pour expliquer vaguement ce que j’avais vu sur un compte Twitter qui s’appelait « Intel quelque chose »: c’était une technique qui faisait quelques pixel rouges entouré de quelques pixels oranges devenaient un bateau …

          • Félix GARCIA dit :

            PS : que de fautes … boudiou, j’écris n’importe comment.

    • Alain d dit :

      Félix GARCIA
      C’est l’IA qui va de plus en plus faire le job, parce que les images fournies par les satellites sont en forte expansion.
      Earthcube :
      https://www.usinenouvelle.com/editorial/qui-est-earthcube-cette-pepite-de-l-ia-qui-a-tape-dans-l-il-d-airbus.N1014649
      https://www.usine-digitale.fr/article/la-start-up-francaise-earthcube-seduit-le-ministere-des-armees-et-leve-20-millions-d-euros.N1030754
      JDEF, clair mais le minimum syndical, logique !
      https://www.youtube.com/watch?v=t_TIG6aiCZ4
      Et puis faudrait voir à suivre, parce que à quoi sert que Laurent Lagneau se décarcasse?
      http://www.opex360.com/2020/11/19/le-ministere-des-armees-investit-dans-lanalyse-du-renseignement-par-lintelligence-artificielle/
      :>))

      • Félix GARCIA dit :

        « Et puis faudrait voir à suivre, parce que à quoi sert que Laurent Lagneau se décarcasse? »
        ^^
        Je sais que l’on peut assigner des tâches par logiciels, mais quand il s’agit d’observateurs « amateurs » sur internet, je me demande toujours comment ils font.
        Certes, l’explication de Kali suffit à comprendre dans quelle zone rechercher et que regarder, mais il n’empêche que pour VOIR sur des échelles et des résolutions telles que celles présentées, je me suis toujours dit qu’il fallait plus que de bons yeux et une habitude de reconnaitre certaines formes (navires, sillage etc …).
        Et comme vous le précisez, aujourd’hui, par l’I.A., il est possible de donner des significations spécifiques aux changements observés (constructions, déplacements etc …). Je ne l’avais pas oublié ! ^^

        Cordialement.

        • Alain d dit :

          Et pour les amateurs, des images civiles très précises sont accessibles, comme par exemple celle de Google (nombreux satellites français à la manœuvre), qui dévoilent déjà bien des états et changements d’états. Certaines services sont accessibles avec abonnements.
          Ce qui peut poser problème, c’est le temps de régénération des images.
          Par exemple dans le Donbass, dès le départ (2014-2015), ont pouvait identifier entre autres : des matériels militaires, chars, transport de troupes et autres.
          des travaux pour s’enterrer ou barrer les avancées, tranchées en pleine terre, ou divers moyens pour protéger d’un attaque par les plages.
          les bâtiments détruits.
          les trous créés les obus et roquettes, voir dans certains cas comprendre, avec une faible tolérance d’angle, d’où venait le sens les tirs.
          Par exemple à l’est de Marioupol, des mégas éoliennes, avaient été épargnées alors que tout autour le sol étaient troué comme du gruyère.
          Les zones brulées dans les champs de céréales (sèches ou presque) avant récoltes.
          les manœuvres dans les champs, par les empreintes des pneumatiques et chenilles au sol, donc aussi souvent possibilité de comprendre d’où venaient les blindés, c’est à dire l’endroit depuis lesquels ils avaient quitté le goudron, et si leurs cibles étaient à l’est ou à l’ouest.
          les mines qui explosent laissent aussi des traces.
          Etc.

          • Alain d dit :

            Identifier les fautes d’orthographes avant d’enfoncer la touche Entrée, c’est aussi possible, pour les bons yeux, encore faut-il se calmer et se relire avant le geste de non retour. :>))
            Donc on peut considérer que pour Google Earth, je suis un utilisateur amateur Et qu’il est certain que de gens qualifiés, professionnels avec de l’expérience, s’en sortiront bien mieux de moi sur ce type d’images, et que pour les situations pour lesquelles j’ai des doutes ils auront certainement les réponses. Pour être plus clair, avant 2014, je n’avais jamais tenté d’analyser des images satellites, mais la propagande maniée par les deux camps, dans le Donbass et en Crimée, m’a dirigé quelquefois sur ces images, en 2014/15/2016.

          • Félix GARCIA dit :

            « Pour être plus clair, avant 2014, je n’avais jamais tenté d’analyser des images satellites, mais la propagande maniée par les deux camps, dans le Donbass et en Crimée, m’a dirigé quelquefois sur ces images, en 2014/15/2016. »
            Votre honnêteté intellectuelle vous honore, de même que votre curiosité.
            J’envie parfois notre président, car, comme lui, j’aimerai bien être à la confluence de toutes les informations parfois (surtout celle analysées en amont par des personnes estimables). Ce doit être passionnant.

        • Alain d dit :

          Les bons yeux c’est bien, mais comme de plus en plus d’images, et un besoin de délais les plus cours possibles, pour comprendre ce qui se trame, pendant le bataille et pas après la guerre, l’IA et de la puissance de calcul peuvent très rapidement dégrossir les changements d’états, dés que les nouvelles images sont captées, 24H/24. Mais les bons yeux seront toujours évidemment indispensables dans la boucle, au final.

    • Clément dit :

      On fait de la lecture d’image satellite dès la première année de licence de géographie de nos jours. Sur une image floue et en noir et blanc notre prof pouvait déterminer (plutôt fiablement) la variété des arbres. Donc pour des gens dont c’est le cœur de métier, ça ne doit poser aucun problème.

      Et oui, les logiciels aidant à cela sont de plus en plus courant et accessible, mais ça se fait très bien « à l’œil ».

  3. jyb dit :

    amiral makarov est la seule frégate de la classe grigorivitch en med. elle navigue avec un patrouilleur hauturier et un batiment de soutien.

  4. guy dit :

    Mais que font les russes en méditerranée?
    Qu’ils restent chez eux!

    • Auguste dit :

      Bien d’accord avec vous.La Méditerranée aux Méditerranéens!

    • Too dit :

      La mer noire donne sur la mediterranée… j’ai envie de dire que c’est pas anormal en soit…

    • berger dit :

      il me semblait qu’en bon lèche cul des usa nous étions attache a la liberté de navigations, nous naviguons les popov aussi…

    • Edgar dit :

      La flotte russe navigue en Méditerranée depuis Catherine la Grande (XVIIIe siècle). A l’époque, pour plusieurs raison: menacer l’empire ottoman, affirmer la présence de la nouvelle Russie modernisée, soutenir les populations orthodoxes soumises aux Ottomans (on connaît son rôle au cours de la bataille de Navarin, 1827), épauler des alliés locaux (comme le royaume des Deux-Siciles ou l’Espagne), soutenir les prétentions russes sur les lieux saints chrétiens de Jérusalem, lutter contre la piraterie barbaresque, … Ces raisons sont un peu les mêmes aujourd’hui.

      • Logan23 dit :

        C’est étrange je connais le role des franco-britanique à Navarin, ceux sont eux qui ont livrer bataille au cote des grecs, mais maintenant on va attribuer aux russes un rôle à Lépante aussi

        • précision dit :

          Il n’est jamais trop tard pour apprendre ou vérifier les faits avant d’écrire:
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Navarin

          « Le combat imprévu de Navarin a été à la fois une occasion de gloire pour nos armes et le gage le plus éclatant de l’union des trois pavillons [français, anglais et russe] » (discours de Charles X).

          La flotte russe est entrée légèrement après les autres dans la baie, mais il faudrait beaucoup de mauvaise foi pour ne pas reconnaître qu’elle y a joué son rôle.

    • vrai_chasseur dit :

      @guy
      Ils obéissent à la doctrine poutinienne ‘un état qui prétend avoir une stature mondiale se doit d’avoir une marine océanique’.
      Seulement, vu l’état de l’économie russe, pour avoir des navires et une présence permanente en Med il faut investir. Moderniser la base navale de Tartous en Syrie ne suffit pas. L’amirauté russe n’a pas assez de crédits et doit prélever en permanence des bâtiments dans la flotte de la Mer Noire pour assurer une présence en Med.

      • Royal Marine dit :

        La base de Tartous n’est qu’un point s’appui pour la flotte russe… Sa seule base dans le secteur se trouve en Crimée, c’est à dire en Russie… Elle s’appelle Sébastopol. (Regardez un atlas au besoin…)
        Il est donc logique que la plupart des bateaux russes naviguant en Méditerranée proviennent de la Flotte de la Mer Noire, et plus rarement de la Flotte de la Baltique, ou de la Flotte du Nord…
        Rien à voir avec des crédits, ou je ne sais quel fantasme imbécile que vous souhaiteriez mettre en avant, pour vous faire plaisir…

        • tschok dit :

          @Royal Marine,

          Mis à part le fait que les navires russes proviennent forcément de Russie, vous aviez quoi d’autre à dire?

          Ce qu’il fallait comprendre, ici: faute de crédits, la base de Tartous n’est pas une base de projection de forces lointaines venant des grands ports russes du nord, mais une base d’appui dans le voisinage de la flotte de la Mer Noire.

          L’origine des navires russes dans le secteur est importante de ce point de vue.

          Une base navale outre mer a une double logique:
          – A: elle est reliée à la métropole, depuis ses grands ports militaires, ce qui permet de projeter la flotte;
          -B: elle rayonne sur un secteur géographique régionale donné ce qui lui donne, plus ou moins, son importance stratégique.

          Ici, ce n’est pas le B qui est en cause, c’est le A: faute de crédits, les flottes basées au nord ne sont pas en mesure de rejoindre cette base, qui est lointaines pour elles, et donc de valoriser la dimension B, en dépit de la modernisation de la base en question.

          En revanche, cette base reste à portée de la flotte proche, celle de la Mer Noire. C’est donc elle qui est sollicitée pour valoriser la dimension B. Mais c’est une mauvaise valorisation du potentiel de la base, naturellement destinée à accueillir les navires appartenant à toutes les flottes russes, et pas seulement la plus proche. En gros, la base est valorisée à la moitié de son potentiel de projection de force, peut-être moins.

          Ca sert à pas grand-chose d’avoir une super base en Médor si vous ne pouvez pas y projeter les éléments principaux de votre flotte de combat et que vous limitez sa fonction de projection à la flotte proche, constituées de moins de navires et en général moins puissants compte tenu de l’enclavement de la Mer Noire.

          Vous saisissez?

    • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

      @guy: En tant que Suisse, je ne suis certes pas expert … mais jusqu’à présent, j’ai toujours pensé qu’une marine de guerre était justement là pour ne pas devoir rester « chez soi » – non?

  5. Le Breton dit :

    Les russes voulaient simplement participer à l’escorte, ils rendent service alors que peut-on leur faire comme reproche !?

  6. PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

    « Cette situation, si elle est confirmée, rappelle celle qu’a récemment connue le groupe aéronaval chinois formé autour du porte-avions CNS Liaoning.  »

    pas que, le HMS Queen Elizabeth il y a qq jours fût suivi par deux navires de renseignement russes, seulement deux heures après avoir quitté l’Écosse.

    https://ukdefencejournal.org.uk/russian-spy-ship-shadowing-carrier-hms-queen-elizabeth/

  7. Thierry dit :

    Nul doute que la frégate russe a été détecté bien avant son arrivé à proximité de la flotille du Charles de Gaulle (et inversement), dans les eaux international chacun fait ce qu’il veut, il s’agit là d’une manoeuvre nullement militaire mais tout à fait politique car la frégate n’a pas besoin de s’approcher de si près pour se faire reconnaître et identifier ni pour être une menace vu la portée de ses missiles.

    Poutine joue les accompagnateurs pour mieux tenter d’influer sur les décisions politique en France, s’il joue de sa flotte il semble que cela veuille dire que ses hackers n’atteignent pas les objectifs espéré en France et qu’il se rabat sur sa flotte pour user d’influence sur les élections qui approchent.

    Non pas que les services français soit plus fort que les autres, mais c’est plutôt le sous équipement informatique en France qui limite la portée des piratages informatique.

    Quand aux élections, Macron est déjà dans les choux, sur le point de se faire administrer une correction benallesque teinté de gilets jaunes et ça ne sera pas dû aux russes !

    • Mat49 dit :

      @Ma biquette seule les rares personnes qui lisent les sites spécialisés le sauront en France donc cela n’influencera personne sur le plan électoral.

      Quand au sous équipement informatique je t’invite à regarder celui de ton pays…

    • Pyb7442 dit :

      Outch… et ben… ça travaille fort dans votre tête Thierry ! Vous devriez écrire des scenarii de SF !

    • Thaurac dit :

      Nos SM feront le plein de signatures

    • Sahasrahla dit :

      Ha ha ha ! Toujours aussi drôle Thierry 😀
      « s’il joue de sa flotte il semble que cela veuille dire que ses hackers n’atteignent pas les objectifs espéré (sic) en France et qu’il se rabat sur sa flotte pour user d’influence sur les élections qui approchent. » J’espère que vous avez un décodeur parce que j’ai du mal à saisir le message de politique intérieure envoyé par le petit vieux du Kremlin avec sa frégate insérée dans le GAn du Charles De Gaulle.
      Enfin vous avez réussi à parler de Macron au moins. Comme d’habitude ça vient comme un cheveu sur la soupe mais ça ne mange pas de pain.

      • Thierry dit :

        ça n’est pas la première fois que les russes s’intéressent à l’unique porte avion français qui a déjà été suivi :

        http://www.rusnavyintelligence.com/2019/03/face-a-face-franco-russe-en-mediterranee-orientale.html

        La seule chose qui intéresse Poutine étant que la France n’interfère pas avec les intérêts russe au Moyen Orient, Macron au contraire est comme un éléphant dans un magasin de porcelaine et son altercation avec Erdogan fait qu’il veut se mêler de tout et n’importe quoi sans avoir les moyens militaire pour concrétiser ses positions, ça reste de l’esbrouffe.

        Alors Poutine profite des élections pour une piqure de rappel au moment ou ça dérange le plus Macron, il lui montre qu’il n’a pas peur de provoquer un incident diplomatique similaire à celui d’Erdogan quand un navire turc a illuminé la frégate Courbet, sachant que Macron n’aura pas le courage de s’opposer à Poutine comme il l’a fait avec Erdogan, c’est une leçon d’humiliation qu’il lui inflige comme il en avait servit une à Sarkozy à l’époque ou il lui a redressé les bretelles et qu’il est ressorti tout blanc de son entretien avec Poutine.

        Poutine comme à chaque fois montre aux français qu’ils sont gouvernés par Louis de Funes, fort avec les faibles, mais faible avec les forts, on peut dire que ça ne change guère de ce coté là…

    • Piliph dit :

      Les théoriciens du conspirationnisme se déchaînent. C’est pratique : si MLP fait un beau score, ce ne sera pas le choix d’une partie importante des électeurs, mais le fruit d’une tricherie organisée par les Russes. Comme pour l’élection de Trump…
      Et comment démentir les théories conspirationnistes dès lors que, par définition, elles sont secrètes? Imparable.
      Il est bien connu que les Français sont politiquement des idiots, qui se laissent influencer par n’importe quel pays étranger pour décider de qui élire aux présidentielles….

      • Thierry dit :

        il me semble bien que Trump en niant la réalité de sa défaite électoral a bien plus joué du complotisme en envoyant ses suprémacistes ravager le Capitole.

        l’intervention de la Russie via Facebook pour élire Trump est une réalité prouvé par les faits.

        Trump a toujours été un pitoyable clown avec des mensonges si ridicule que même un enfant ne le croit pas, seulement il y a une frange de la population qui est sensible au spectacle et qui l’a suivi, ils ont été les dindons de la farce, pendant que le gros bouffi faisait son spectacle ils ne pensaient plus à leur misère.

        vendre du racisme en diversion pour ne pas payer d’impôts, un grand classique qu’on a aussi en France, les pigeons ne manquent pas non plus.

      • tschok dit :

        @Piliph et Thierry,

        J’ai franchement des doutes sur la volonté des Russes d’interférer dans un processus électoral pour atteindre l’élection d’un candidat spécifique.

        Je n’ai en revanche aucun doute sur leur volonté d’hystériser le débat démocratique dans le but d’enfermer les démocraties occidentales dans l’agitation permanente, c’est-à-dire l’inaction: quand on s’agite, on n’agit pas.

        Et ça, ce résultat, cela a une énorme importance pour eux: notre inaction leur permet d’agir, sans risque de confrontation, donc sans risque de perdre la face ou de ne pas atteindre ses objectifs stratégiques ou d’avoir à payer un prix. On leur donne champ libre. C’est l’objectif.

        En fait, les Russes parviennent à instrumentaliser l’appétence naturelle des sociétés démocratiques actuelles à l’hystérisation. Leur degré de savoir-faire dans ce domaine laisser penser qu’ils ont analysé de façon très fine les psychologies collectives des sociétés occidentales, et qu’ils savent exactement quel levier actionner pour provoquer de l’hystérie.

        Et puis de temps en temps une pomme de pin tombe de l’arbre et c’est Trump, mais ça c’est une divine surprise. C’était pas voulu, juste du bol.

    • Slasher dit :

      Une défaite de Macron ? Mais tu rêves mon petit…

    • Thaurac dit :

      @ Thiérry
      « Quand aux élections, Macron est déjà dans les choux, sur le point de se faire administrer une correction benallesque teinté de gilets jaunes et ça ne sera pas dû aux russes ! »..
      Aucun rapport avec le sujet!
      Mais pour répondre et éviter que tu répandez des conneries ( qui ne sont que tes désirs fantasmés), les gilets jaunes, c’est comme le covid, on a été vaccinés, et les derniers sondages donnent toujours (quelques soient les cas de figures) Macron vainqueur ( d’ailleurs même aux régionales, aucune influence des ex gilets jaunes)
      C’est pas bon de prendre ses rêves pour la réalité, et plus encore, c’est bidon d’essayer de le faire croire aux autres..
      https://www.lci.fr/politique/sondage-exclusif-presidentielle-2022-le-scenario-macron-le-pen-se-renforce-la-presidente-du-rn-en-hausse-2186903.html

      • Thierry dit :

        les sondages c’est du foin pour les ânes, on sait bien qu’ils défendront toujours le candidat ultralibéral car ils ne veulent surtout pas de référendum d’initiative populaire qui ruinerait leur business juteux.

        Même en entreprise, quand ils font des études de marché sur un produit avec des sondages, ils prennent des gants pour ne pas se fourvoyer avec ce genre de résultat, car bien souvent les ventes les contredisent.

        Macron a multiplié les scandales (Benalla, gilets jaunes, etc), la crise Covid a été le révélateur de l’absurdité de sa ligne politique de réduction des coûts avec fermeture de lit d’hôpitaux, en plus il s’est lamentablement planté sur toute la ligne dans sa mauvaise gestion de crise, pénurie de masque, de test et de vaccin ce qui nous a valu 3 confinements et des milliards de dette en plus, parce que tout fermer a un prix. Et le marasme économique ne fait que commencer, les augmentations d’impôts (foncier, etc) nous attendent déjà à la sortie de crise, ça n’est plus le Titanic mais le radeau de la méduse.

        Aucune chance d’être réélu avec un bilan pareil, en plus les gens les plus âgés sont mort en masse et c’était de loin sa principale catégorie de supporter (les rentiers).

        • Clément dit :

          Vous oubliez que Macron pourra compter sur sa meilleure ennemie/pire amie, Marine Le Pen pour lui assurer la victoire. Ou ça sera peut être l’inverse (et donc la même chose).

          • tschok dit :

            @Clément,

            Il ne peut pas faire autrement.

            Les sondages nous disent que les Français veulent absolument éviter une nouvelle élection mettant aux prises Macron et Marine Le Pen.

            Bon, peut être. Mais en attendant, les Français n’ont mis sur le devant de la scène aucun challenger qui soit en mesure, aujourd’hui, de contrarier ce schéma. Alors, d’ici l’élection on va peut-être sortir du chapeau un lapin magique, mais je dois dire que je ne vois pas qui pourrait le faire. Les journalistes en sont d’ailleurs à chercher des challengers parmi les seconds couteaux. M’enfin pour l’instant, on n’a personne qui ait la stature. On a des outsiders, mais pas de challengers, ce qui est une configurations très classique, d’ailleurs.

            Donc, Macron n’a pas tellement d’autres solutions que de se préparer à cette mise en scène aux accents manichéens.

            Le jour où d’autres candidats crédibles émergeront, on verra bien ce qui se passera, mais en l’état, il faut bien convenir que le duel Macron/MLP est la prévision de référence. C’est celle qui structure la vision qu’on a de l’événement, à ce stade.

          • Thierry dit :

            A mon avis ça ne peut pas fonctionner, Macron est allé plus loin dans la répression et les bavures qu’on aurait pu le craindre du RN, et sa candidature au deuxième tour ne servirait qu’à faire élire Marine Le Pen.

            Il le sait d’ailleurs très bien, il a dit au début de sa campagne de 2017 que s’il échouait à créer des emplois ce serait le RN qui gagnerait après lui.

            Évidemment il ne va pas le répéter une seconde fois puisqu’il a échoué et qu’il est à nouveau en campagne en faisant semblant de croire à ses chances ruinés d’avance.

            Le front républicain qu’il y avait contre le FN à l’époque Chirac n’existe plus depuis que la droite a récupéré le programme des Le Pen, Sarkozy et Hollande se sont fait ratatinés à ce jeu là.

  8. Carin dit :

    Le GAN se trouve dans les eaux internationales… les russes ont donc le droit d’y circuler aussi… ce qui est plus discutable, c’est la très probable presence d’1 soum… mais si c’est le cas, il est pris en compte et surveillé de près. Si les russes pensent pouvoir espionner le GAN en focalisant son attention en surface, pour agir sous l’eau… ils se trompent lourdement. Mais comme le dit avec une pointe de fierté l’ami @Aleksandar,
    « business as usual » .

    • Raymond75 dit :

      Vous parlez du SNA français, qui fait partie du GAN ?

    • aleksandar dit :

      Départ pour Daguet de Toulon sur le TCD Ouragan
      Nous sommes rejoint par un navire russe au large de la Corse qui nous suit jusqu’au Canal de Suez.
      Et toutes les histoires de ce genre que m’ont raconté mes copains de la Royale
      Donc, oui, » business as usual « , aucune fierté mon brave, juste la réalité

  9. patex dit :

    Les russes sont certainement à la recherche de bonnes pratiques en matière d’aviation embarquée. Car leur aéronavale ressemble à s’y méprendre à une aviation sous marine ces derniers temps.

    • farragut dit :

      @patex
      J’allai le dire !!!
      En fait, les Russes cherchent à savoir comment nos Rafale Marine appontent sans casser les brins d’arrêt, et sans finir à la baille ! 😉
      Plutôt que des Mistral, ils auraient dû nous passer commande d’un porte-avions à propulsion nucléaire (à cause de la fumée de l’Admiral Kuznetsov qui aveugle leurs pilotes) ! 😉

  10. Royal Marine dit :

    Tout ce qu’il y a de plus courant, lorsqu’une force navale est à la mer… Ce n’est ni nouveau, ni inquiétant en soi…

    • Thaurac dit :

      Ils n’ont plus de chalutiers, faut demander à la chine…

  11. Arnaud dit :

    Certes, c’est pénible, mais rien d’interdit. D’ailleurs la frégate US l’a fait près du porte avion chinois Lioning.
    Cela étant, en temps de guerre, ce serait surement moins facile

    • M51 dit :

      Arnaud, en temps de guerre ce serait surtout imprudent car ces gros navires dont la trajectoire est facilement prévisible seront éliminés par une frappe nucléaire aussitôt qu’ils seront hors de vue des côtes.
      Ces gros navires et les moins gros qui les accompagneront de trop près disparaîtront sans laisser de traces.

  12. Dupont avec un t dit :

    « D’ailleurs, probablement que la frégate russe est accompagnée par l’un de ceux de la Flotte de la mer Noire (sous marin) ».
    Les russes font une activité de surface « très, trop tranquille » en « insertion -soutien » dans ce convoi, mais font tout autre chose avec leurs drônes et unités sous-marines. Très souvent un de leur sous-marin est déjà positionné en éclaireur-observateur de la formation qui navigue. l’autre sert a anticiper tout changement de cap ou d’esquive de l’unité Aéro-navale. Les drônes ont eux, en acquisition le SNA …
    Doctrine navale taper 3 des unités majeurs en « simultanée » Fremm, SNA et PA et pas forcement dans cet ordre

    • breguet dit :

      Mouais mais la Med c’est un peu la mare aux canards…Les SNA RU ont chacun un SNA FR au cul, eux même pistés par un SNA GB, eux mêmes pistés par un SNA US et lycée de Versailles…Sans parler des patmars qui se régalent en engrangeant les signatures…Franchement, la routine…

    • vno dit :

      Suivre un PA avec un sous-marin de la flotte de la mer noire… Elle est bien bonne. Quant à un nucléaire de Mourmansk… de mémoire, ils sont pas doués les mecs…

      • Terrien dit :

        vno
        Que voulez-vous dire ?
        Quel est le problème pour suivre un PA avec un soum ?
        J’aimerais comprendre, merci.

  13. Momo dit :

    Ce qui est crispant dans cette histoire des plus banales et normales c’est que la frégate est équipée de missiles Kalibr dont la marine russe a récemment fait une éclatante démonstration.
    Qui a fait le tour du monde tellement elle était remarquable.
    On comprend que nos batiments ne souhaitent pas rester trop prés vu l’efficacité extraordinaire à trés courte distance de ces missiles. Presqu’aussi bien que les S400 mais en anti-navires.

    • Thaurac dit :

      « Presqu’aussi bien que les S400 mais en anti-navires. »
      alors c’est bon , on ne craint rien 😉

    • Elwin dit :

      Oui, la technologie de la roulette russe appliquée aux missiles est assez surprenante ! 😀

      • Momo dit :

        Pour l’instant ils ont réussi à éviter le vrai projectile, mais la proba augmente :0)

    • Vinz dit :

      Si vous vous voulez on peut parler de l’opération Hamilton ?

  14. Poorfhendeur dit :

    Est-ce que par hasard la situation pourrait se retourner à notre avantage ?

    Par exemple, est-ce que cette proximité pourrait nous permettre d’analyser certaines de leurs fréquences de plus près ?

  15. anatide dit :

    Rien a dire si ce n’est le message des russes qu’ils sont dans la réciproque mais du côté opposé.
    Un classique de mimétisme.

  16. Colombey-les-Deux-Mosquées الله عظيم (Alias Moktar bel Moktar). dit :

    Les US ont « accompagné » il ya pas longtemps un des porte avion chinois, histoire de faire de belles photos.

  17. Daniel BESSON dit :

    Alexandre Prokhanov a participé à une de ces missions avec l’Eskadra face à la flotte UéSSe et aussi Françouze en face du Liban . Les matafs Russes  » faisaient les poubelles  » pour y découvrir l’ordinaire des rations US mais aussi de temps en temps récupéraient des bouts de telex mal broyés …
    Dans un des épisodes  » Alexandre Prokhanov soldat Imperii  » , de mémouâre ! ( cela date de 2012 )

    • Thaurac dit :

      « ..des bouts de telex mal broyés »
      Pour les bouffer aussi, quelle misère…

    • précision dit :

      ah, les poubelles, un grand classique! Cétait une spécialité de la sdèke en europe de l’est, il me semble.

  18. wololo dit :

    La Russie surveille la France qui surveille la Russie qui surveille l’Otan qui surveille la Chine qui surveille les Etats Unis qui surveillent tout le monde. Rien de nouveau sous le soleil.

  19. Alain dit :

    Pas du tout, ce sont les Français qui encerclent ce pacifique navire moscovite. C’est pourtant clair sur les images. Comme dirait George : « C’est un scandale ! »

  20. Paddybus dit :

    « D’ailleurs, probablement que la frégate russe est accompagnée par l’un de ceux de la Flotte de la mer Noire… »
    Avec les Drones, les E8c Poséïdon, les Rivet Join, et l’ATR de la marine Turque qui couvrent la mer Noire quotidiennement, y compris samedis et dimanches… il vont nous faire croire qu’ils ne savent pas ce qui y navigue, entre ou sort…??? Alors soit ils sont trés mauvais, ou alors ils nous la jouent naïf…!!!

  21. Raymond75 dit :

    Oui, et alors ?

    Chaque jour, un ou deux drones HALE survolent les côtes de la mer Noire, longent le Dombas, et parfois font des zig zag au dessus de la Géorgie, au large de la frontière Russe et de celle de l’Azerbaïdjan. Il y a aussi un boeing RC135 qui espionne les bases russes, et parfois un patrouilleur maritime Poséidon. Cela pour les US. Les Français et les Britanniques s’en mêlent aussi.

    Donc tout est banal.

  22. Frede6 dit :

    Ca c’est de l’OSINT !
    On se fait un film avec des photos à 4 pixels.
    Après ça commente, ça retweet…et on finit par croire qu’il y a là une information.

  23. mulshoe dit :

    Les Russes doivent bien rigoler, ils raniment leur petite guerre froide à plaisir . Et nous ? Et bien on rentre dans leur jeux . Faisons comme Louis de Funes :  » ne les regardez pas, faites comme ci on les avait pas vu !  » .

    • Dupont avec un t dit :

      A la façon Amiral de Funès  » Écoutez, j’ai une conception personnelle de cette manoeuvre du GAN,
      ce n’est pas assez triomphal,
      pas assez orgueilleux !!!!
      de l’orgueil bon sang !

      C’est de la bouillie hauturière tout ça!!! !

      C’était pas mauvais, c’était très mauvais ! »

      • précision dit :

        Y a pas d’hélice hélas, c’est là qu’est l’os

      • précision dit :

        -Poussez, vous !
        -Parlez moi sur une autre ton ! Je vous en prie !
        -Voulez-vous pousser, maître ?

      • précision dit :

        -If I go to the turkish bath, I risk, I risk énormément
        … une mine d’or ces funès

  24. Yannus dit :

    Ce qui est à craindre quand-même c’est l’erreur de calcul ou plus précisément le calcul visant à induire une erreur de calcul et pour ce dernier cas, je ne parle pas de La France de la GB ou de la Russie.

  25. Sahasrahla dit :

    Qui nous dit que ce n’est pas le Charles De Gaulle qui suivait la frégate russe ? :-p

  26. Courmaceul dit :

    En tout cas, il y a un sous-marin sur la photo.

  27. tankaboum dit :

    totalement hors sujet, mais voici une petite idée de l’aérodynamique comparée entre le rafale et le f35.. les 2 appareils étant filmés en même temps.les vortex apparaissent un peu partout et en continu sur le F35. Pas étonnant qu’il use sont moteur pour maintenir sa vitesse.
    https://www.youtube.com/watch?v=xAvgnMPANeE

  28. Pravda dit :

    Pourvu qu’ils ne fassent pas un essai de missile Kalibr….
    https://youtu.be/11QlVfGbQ9o?t=19

  29. breer dit :

    Les mers et océans en zones internationales sont ouverts à toutes les marines marchandes et militaires… et cela fait plus de 70 ans que les uns s’approchent des autres à plus ou moins longues distances. Je me souviens en 1975, 76 les bâtiments soviétiques qui mouillaient plusieurs semaines au large de l’Ile de Socotra, à la corne de l’Afrique, et les vrais faux chalutiers russes qui faisaient de l’écoute un peu partout sur le globe, et beaucoup en méditerranée, notamment pour surveiller la 6ème Flotte US, les anciens des transmissions et opérations se souviennent sûrement des messages Sitrep, qui répertoriaient tous les navires russes civils et militaires.

    • Royal Marine dit :

      Bien sûr… Ce n’est pas nouveau…

    • tschok dit :

      Ce n’est pas la nouveauté du phénomène qu’il faut mesurer, bande de gnoufs, c’est son intensité.

      Ces manoeuvres sont des rapports de force. Les rapports de force n’ont rien de nouveau dans l’histoire de l’humanité.n Donc, question nouveauté du truc, c’est clair, il n’y a rien à mesurer.

      Nan, ce qui se mesure, c’est le niveau d’intensité du truc.

      Si le niveau d’intensité du truc évoque pour vous des souvenirs qui datent de la Guerre Froide, alors, tirez-en les conséquences en ce qui concerne l’évolution des tensions, donc de la menace.

      Et ça, ça se mesure et ça s’actualise. D’où l’article de LL. Notre hôte ne se fait pas chier à faire des articles pour nous expliquer que les rapports de force existent. On le sait.

      Ah les gnoufs, j’te jure. Putain, et dire qu’ils ont été militaires un jour, je le crois pas. J’espère que le niveau a monté depuis, parce que sinon, on va perdre.

  30. Criloc dit :

    Il y a des traces de rouille sur la poupe de notre porte-avions comme sur un chalutier du Guilvinec.
    Sur le fond, souhaite-t-on vraiment affronter les chinois et les russes en même temps ?
    Ne serait-ce pas plus intelligent d’avoir les russes de notre côté comme pendant la seconde guerre mondiale ?
    D’autant qu’ils ne demandent que ça.

  31. Bob dit :

    Je me demande où est la FREMM? L’escorte du 45000 tonnes de diplomatie paraît léger.

  32. Locolol dit :

    Oh , il n’y vraiment pas de quoi s’inquiéter, ils se sentent le c.. comme les chiens, rien de plus. De toute façon, les deux camps savent qu’il suffit d’allumer radar pour que l’un d’eux rendre dare dare à son port d’attache ! Vous imaginer perdre le plus prestigieux bâtiment de la royale dans un affrontement localisé, c’est impensable ! Alors qu’en face avec leurs vieux bateaux rouillés de l’ère soviétique, ils ne cracheraient pas sur une heure de gloire au nom de mère patrie russe ! Conclusion : avoir le meilleur armement, le plus onéreux et le plus performant n’aide pas pour se faire respecter,…. par peur de le perdre ! C’est tout le paradoxe de la guerre, mais l’ère des drones risque de rendre cet argument très vite obsolète !

    • Thaurac dit :

      Ils attendent que les cuistots jettent les poubelles à la mer, pour récupérer de la bouffe et améliorer l’ordinaire!

  33. yakafokon dit :

    Probablement une dernière visite avant de nous faire une offre pour le racheter d’occasion.

  34. Edgar dit :

    Cette façon de poster une frégate à proximité immédiate d’un groupe aéronaval potentiellement adverse date de la Guerre Froide. La flotte rouge disposait d’ailleurs d’un type de frégate spécialement adapté à cet usage: équipé d’un lanceur de missile mer-mer pointé vers l’arrière, le capitaine de la frégate soviétique devait en faire usage contre le porte-avion après avoir viré de bord pour s’éloigner. Cet acte de guerre ne devant avoir lieu que sur ordre de Moscou, dans le cadre d’une entrée en guerre imminente. La frégate était sacrifiée… mais le porte-avion aussi.

  35. Sentinelle dit :

    La routine …..

  36. Jean (le 1er) dit :

    Faut les comprendre, c’est pas souvent qu’ils doivent avoir l’occasion de voir un vrai porte-avion.

  37. Durandal dit :

    La plus grosse task force dans laquelle j’ai été, comprenait 13 bateaux + 1 chalutier russe.
    À un moment, nous en avons eu mare, et les 13 bateaux ont fait des ronds dans l’eau autour du chalutier, imaginez la convergence des vagues vers le chalutier, surtout que nous avions 5 pétroliers ravitailleurs avec nous…
    Paradoxalement, les petits regroupements étaient eux suivis par le traditionnel Krivak, qui nous allumait avec son radar de tir sans faire le 20 H, juste pour le fun j’imagine. Ce genre de chose arrive en permanence et tu ne peux rien y faire.

    • précision dit :

      mais je suppose que ce sont des moments de pure détente par rapport aux jeux de ce genre se déroulant sous l’eau.

  38. bpapon60 dit :

    Rapprochement pour faire du troc.

    Le cours actuel c’est 4 croissants pour une bouteille de Vodka ou une boîte de caviar !

  39. Franchouillard dit :

    Notre PA suivi par une frégate : quel est le problème ?
    Il est probablement suivi aussi par quelques sous-marins de diverses nationalités. Alors bis : quel est le problème.
    .
    Le problème, je le vois surtout sur ce blog où plusieurs boomers n’ont pas encore compris que les Russes ne sont pas nos ennemis.

    • Thaurac dit :

      Mais oui, bien sûr, ils emmerdent le monde entier en piratant de partout, lancent des fakes, font le contraire de ce qu’ils disent….drôle d' »amis »..

      • Plouc putatif dit :

        Thaurac montre, une nouvelle fois, qu’il est un illettré fonctionnel : c’est à dire quelqu’un qui ne comprend pas ce qu’il lit.
        Et de plus il est très binaire.

      • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

        Je cite: « emmerdent le monde entier en piratant de partout, lancent des fakes, font le contraire de ce qu’ils disent….drôle d’amis  » @Thaurc, vous me faites penser à ce petit film:
        https://www.youtube.com/watch?v=LJQS3eLSXgA&t=125s

      • 341CGH dit :

        @ plouc, @ abuse,
        Thaurac est l’un des pseudonymes utilisés par les deux ou trois sionistes qui viennent ici pour tenter d’influencer ce blog. Pour eux le monde est binaire : on est pour ou contre Israël.
        Par conséquent dans la vision sioniste du monde, les Russes sont évidemment « nos » ennemis parce qu’ils ont protégé Bachar.

        • Jean-Childebert Brizeux d'Orquis dit :

          341CGH : heureusement pour vous, la loi Finkelkraut n’est pas passée.
          Elle aurait fait de vous un délinquant d’opinion.

      • Momo dit :

        Il a raison, la Russie se comporte mal depuis quelques années, c’est décevant. Mais cela pourrait changer quand Vlad qui ne semble plus s’occuper des choses sérieuses à part pouponner sera mis au repos. Quand?

    • Ératosthène dit :

      @Franchouillard : C’est vraiment du plus mauvais effet d’écrire « boomer », car des gens de votre âge pourront vous traîter de « boomer » quand vous aurez l’âge des « boomers » actuels.
      Ça montre aussi que vous vous croyez plus intelligents que les gens qui ont plus d’experiences que vous.
      En gros, votre emploi de « boomer » vous qualifie d’être arriéré.

      • Franchouillard dit :

        @ Eratosthène
        C’est amusant : je suis né en 1946, ancien baby-boomer devenu papy-boomer.
        Mais je sais que dans ma génération, beaucoup (trop) n’ont pas encore compris que les Russes ne sont pas nos ennemis.

  40. Olivier dit :

    Bonjour, je ne comprends pas pourquoi nous laissons un navire RUSSE venir s intercaler dans notre formation????!! Il faut le virer de là ! !! A coup de pompes dans le train!!

  41. vrai_chasseur dit :

    C’est un peu la routine en mer de venir renifler.
    Mise à jour des bases de données, des signatures EM etc, tout le monde fait pareil depuis longtemps.
    Les ‘chalutiers’ russes bardés d’antennes de l’époque étaient surnommés par les équipages les ‘pêcheurs au sondeur’.

    Le QE anglais et son escorte le Defender se sont fait renifler récemment aussi en Atlantique par le Yuriy Ivanov, un navire de recueil de renseignements et de signaux. cf http://ukdefencejournal.org.uk/russian-spy-ship-shadowing-carrier-hms-queen-elizabeth/
    L’humour britannique : les anglais ont transmis au Yuriy Ivanov en phonie « merci de nous fournir un plastron gratuit d’entraînement »

  42. M51 dit :

    Arnaud, en temps de guerre ce serait surtout imprudent car ces gros navires dont la trajectoire est facilement prévisible seront éliminés par une frappe nucléaire aussitôt qu’ils seront hors de vue des côtes.
    Ces gros navires et les moins gros qui les accompagneront de trop près disparaîtront sans laisser de traces.

  43. Vinz dit :

    On parle de la Méditerrannée ; une flaque d’eau. Y se peut même qu’un poulpe et trois mérous aient suivi le PA.

  44. Le Corse dit :

    Je comprends bien ceux qui postent : « La routine » car en effet, ce n’est pas la première fois, et surement pas la dernière.
    Quant au 2 FREMM, il y à aussi une FDA de 7 000 tonnes de diplomatie qui lui est continuellement en inter positionnement pour ne pas gêner les pontées du CDG.

  45. Électeur dit :

    @le Corse
    Cette unité de mesure, en milliers de tonnes de diplomatie, est une invention de Madame Parly : elle parlait du PA2. C’est marrant mais c’est malheureusement significatif : ça montre que pour les personnels politiques la puissance d’une marine se mesure au tonnage.
    Hors de notre classe politique, seul le gouvernement de Pékin croit à ça.
    .
    Mais j’exagère. Dans notre personnel politique, il y en a aussi qui ne croient pas à cette unité de mesure : ceux qui s’intéressent uniquement à leur carrière.