L’École de l’Air et de l’Espace a lancé RAPACE, un projet de drone militaire à hydrogène

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

40 contributions

  1. Arnaud dit :

    En 48 heures, on a d’un côté la Chine qui augmente son budget militaire de 6,8% et qui va produire en 4 ans l’équivalent de la flotte de combat française. De l’autre côté, l’armée française qui lance des projets à hydrogène, ecolo-compatibles,… il ne manque à ce projet qu’une coopération avec l’Allemagne et un marquage arc en ciel ou BLM pour cocher toutes les cases.
    Beaucoup pensent que la Chine fait de la basse qualité, qu’elle est en retard sur l’Europe. Personnellement au train où vont les choses, le rapport de force va vite s’avancer. En effet les efforts chinois pour progresser n’atteindront jamais les efforts actuels des pays occidentaux pour se saborder.

    • 에르메스 dit :

      La Chine était en retard y’a 20 ans, c’est fini aujourd’hui.
      .
      Et si y’a bien toujours quelques domaines où elle est dérrière (les moteurs par exemple), ce n’est qu’une question d’années avant qu’elle ne comble son retard, elle ne déconne pas et investi à tout va pour se rattraper.

    • Maxi dit :

      Savez vous seulement les avantages des piles hydrogenes avant de vous lancer dans vos biais ridicules.
      « Personnellement au train où vont les choses, le rapport de force va vite s’avancer. »
      Pourquoi personnellement ? Tout ce que vous dites tiens de votre esprit sinueux sans fait à l’appui.
      Renseignez vous sur les technologies à l’hydrogène avant de balancer n’importe quoi.

    • guillaume dit :

      Il y a encore 3 an, les gens comme vous etaient certain d’une chose, jamais le moteur electrique ne remplacera le thermique dans l automobile. Impossible!
      Ajd les constructeurs proposent toute leur game en electrique et vont fermer les usines de moteurs thermiques.
      Les chinois sont les premier investisseurs dans ces technologies. Mais peut etre qu ils veulent aussi se saborder 🙂

      • 에르메스 dit :

        Le moteur électrique généralisé est une stupidité sans nom en l’état des technologies.
        Et on parlera pas de l’argument écologique des plus lamentable face aux faits.

      • EchoDelta dit :

        Les Chinois le font de manière stratégique pour réduire leur dépendance au pétrole, pas pur des raisons écologique puisque leurs centrale électrique est au charbon.
        Ce qui ne passe pas c’est le mensonge, on veut faire écolo, ben non on veut juste arrêter d’acheter aussi du pétrole pour enrichir des monarchie pétrolière qui importe le Jihad en France. Assumons le, expliquons que cela a un surcout important (!) mais que c’est vitale pour notre tranquillité.
        J’ai d’ailleurs vu que nous avions lancé (enfin) les projets de construction de 6 EPR en France, afin de faire face au défi énergétique en France, et en Europe, et j’espère que l’on avance arrêté de subventionner les moulins à vent qui défigure notre paysage et les panneaux solaires autre que sur les toits des habitations et bâtiment.

        • 에르메스 dit :

          Les EPR’s n’ont jamais été abandonné.
          Ils sont en renouvellement du parc, pas en supplément, l’idée c’est de réduire la part du nucléaire –fission–néanmoins (Faut commencer à préciser fission, car la fusion ça sera un tout autre enjeu).

    • sepecat dit :

      A priori, la filière hydrogène reste pertinente et source d’innovations majeures… N’y voir qu’un aspect « écolo compatible » est par trop limité comme analyse.

    • oryzons dit :

      Il ne faut pas non plus tout mélanger.

      Autant lo solaire et l’éolien sont très discutables face au nucléaire français, mais c’est un contexte français, autant l’hydrogène vise à remplacer le pétrole et cela serait une révolution écolo pour certains mais surtout stratégique.
      Le pétrole on l’importe, cher, et certainement de plus en plus cher à l’avenir, et l’électrique pour tout ce qui vole ne sera pas la panacée sauf révolution des batteries.
      L’hydrogène on peut le produire chez nous.
      Après l’hydrogène a ses avantages, plus d’énergie, et ses inconvénients, moins dense et plus complexe d’un point de vue logistique.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « De l’autre côté, l’armée française qui lance des projets à hydrogène, ecolo-compatibles,… » Vous proposez quoi? Qu’on aille la corde au cou comme les bourgeois de Calais à ……………. Pékin! Trouver de nouvelles sources d’énergie est pour nos armées un défi stratégique et pas pour faire plaisir aux écolos! En cas de conflit ouvert avec la Chine il faudra taper sur leurs sources d’approvisionnement en énergie et en particulier le pétrole!
      Il feront comment pour faire naviguer leur flotte sans fioul lourd, faire voler leur avions sans kérozène? N’ayons pas peur de notre ombre! Cessons cette désastreuse politique de l’autruche!

    • Marenostrum dit :

      Au delà du discours « ecolo » n’y a-t-il pas un vrai enjeux à pouvoir faire voler nos drones et éventuellement nos avions avec autre chose qu’un substrat fossile que nous importons de pays souvent douteux et qui plus est plombe notre balance commerciale ?

  2. souricière dit :

    Rappelons nous qu’au début du pétrole, on se posait aussi beaucoup de questions malgré le potentiel évident d’un produit qu’on connait depuis l’antiquité.
    Nous n’avons pas trouvé du pétrole « récemment » pour en faire immédiatement un super carburant conquérant le monde. Les débuts c’était du symbolique et ce n’est qu’en perfectionnant les techniques, en adaptant des choses, que le potentiel s’est étoffé.
    Les gros rendements liés à son exploitation lui ont permis d’être ce qu’il est et de rentabiliser des investissements colossaux. Entre la recherche de gisements, la création et l’exploitation des gisements, le transport, le transformation et la distribution, le coût en énergie et en argent est loin d’être « neutre ».

    L’hydrogène c’est un peu pareil, on se dit aujourd’hui que l’investissement n’en vaut pas la peine car le pétrole fait l’affaire. On se dit que ça ne sert à rien car ce n’est pas totalement écologique car il faut de l’énergie pour le produire.
    Mais pour rentabiliser une filière hydrogène il faudra faire une transition et des investissements pour faire du volume, créer un important rendement accompagné de l’adaptation de certaines choses qui sont déjà plus ou moins maitrisé (moteur etc…).

    Donc ne crachons pas dessus, plutôt que payer des milliards aux pays du golfe et autres leur pétrole encore des siècles, si on peut créer une alternative et finir par l’imposer, faut le faire!

  3. Amiral Bigorneau dit :

    Je m’interroge sur la pertinence de donner systématiquement dans les articles le nom et les coordonnées des entreprises concernées par nos innovations, et ce dans tous les médias . Cela devrait être strictement controlé .

    • 에르메스 dit :

      Les entreprises ont besoin de se faire connaître pour avoir des financements malheureusement.
      .
      Nous ne sommes pas la Chine/Russie voir USA (mais bien différemment des 2 autres) qui investissons sans trop de regard pour obtenir ce qui est nécessaire à la défense.
      La Chine en particulier arrose à tout va ses universités et laboratoires pour lancer des programmes de rattrapage massif.
      .
      Le centre de gravité technologique va bientôt basculer en Chine.

    • farragut dit :

      il faut bien que Macron puisse vendre de l’Attractivité aux investisseurs, pour qu’ils puissent lui financer sa réélection… Il l’a déjà fait avec Alstom, il essaye avec Dassault Aviation, pourquoi pas avec nos futures pépites (pardon, « licornes ») ?

    • EchoDelta dit :

      Si vous ne le savez pas, nous sommes le seul pays ou les données économiques de toutes nos entreprises sont absolument publiques, hélas, et c’est une vraie distorsion de concurrence face à nos voisins, ne serait ce qu’européens… sans aller plus loin. Il faut que cela puisse changer mais bon pour cela il faudrait que nos députés sachent ce qu’est la concurrence internationale et l’entreprise d’une manières générale.

  4. Czar dit :

    « « Il s’agit du seul projet de ce type en France appliquant un prisme militaire à la propulsion de drones par hydrogène », avance le ministère des Armées. »

    on se doute bien que c’est le seul projet militaire en Frônce, inepte porte-voix. A écouter ces cocoricos déplacés, on finirait par coire que c’est une première mondiale.

    cette tendance à se rengorger pour tout est le contraire d’une comm efficace.

  5. Plusdepognon dit :

    Ça rappelle le drone de Delair associé à l’ISAE :
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/defi-fou-des-toulousains-delair-et-isae-supaero-creer-un-drone-a-hydrogene-liquide-et-lui-faire-traverser-l-atlantique-1920685.html

    Autre drone, le projet Sauron (drone anti-drone) n’a pas fait que des heureux :
    https://www.intelligenceonline.fr/surveillance–interception/2021/02/18/le-projet-sauron-de-l-agence-de-l-innovation-de-defense-fait-grincer-des-dents-dans-le-monde-du-mini-drone,109644459-art

    Les forces spéciales américaines ont déjà leur petit drone anti-drones lançable à la main en Syrie et en Irak.

  6. Momo dit :

    « stratégie nationale de développement de l’hydrogène décarboné »

    Je veux bien comprendre que les communicants soient nuls notamment en sciences, mais qu’aucun des responsables du programme ne tiquent à propos ‘d’hydrogène décarboné’, quand même!!!
    Et pas la peine d’essayer d’expliquer que c’est pour essayer de faire comprendre le but en novlangue à ceux qui ne connaissent pas le tableau de Mandeleiev (niveau seconde je crois), on peut le formuler idem mais sans absurdité.
    D’accord pour les innovations verbales mais là ce n’est pas ça.
    Nul

    • Fred dit :

      Ils veulent signifier que l’électricité nécessaire à l’hydrolyse ne sera pas produite à partir de sources carbonées fossiles. Précision plus qu’importante, sinon ce serait une arnaque.

      • Momo dit :

        On a bien compris l’idée mais ce n’est une communication de l’équipe ou de la maire de paris.
        L’hydrogène est un élément. Qu’on le veuille ou non.
        Le carbone en est un autre. C’est comme ça.
        Dire que la filière hydrogène ou sa production est décarbonée permet de dire une vérité en deux mots.
        En voulant en économiser un (pourquoi?) on dit une connerie, point.
        Et ceux qui ne connaissent pas vont propager la connerie…

        Le reste c’est bla-bla, sans moi.

    • oryzons dit :

      Pourtant on peut effectivement faire la différence entre l’hydrogène carboné et décarboné.
      C’est le même hydrogène à l’arrivée, mais l’un a eu recours à de l’énergie décarbonées(nucléaire, énergies renouvelables, hydraulique), l’autre de l’énergie carbonée (charbon, gaz, pétrole).

      Dans un cas cela a du sens en terme de bilan carbone, dans l’autre c’est juste déplacer le problème en amont.

      • PK dit :

        énergie renouvelable est une ineptie en physique. Par définition, l’énergie se conserve : elle ne se renouvelle pas.

        Mais bon, les écolos et la physique…

  7. Dupont avec un t dit :

    Vous avez dit « Rapace », au vu des grands conflits d’Intérêts dans la filière Hydrogène , ce serai plutôt « Vautour »

  8. Arnaud dit :

    Je maintiens moto pour mot ce que j’ai dit. J’ai participé plusieurs années au programme GALILEO. O, allait voir ce qu’on allait voir. Pourtant, avec GPS, la faisabilité était garantie, et donc on aurait dû gagner du temps. 14 ans plus tard, le système chinois BEIDOU fonctionne, et mieux que ne le fera GALILEO. On mène un projet en fonction de son effet à atteindre selon le triptyque couts-delais-performances. Et pas en piochant des briques technologiques pour faire plaisir au politiquement correct. Pour ceux qui rigolent des chinois, eux ont un vaccin. La France non. Il y a 20 ans, annoncer que Pasteur ou Sanofi échoueraient à trouver un vaccin aurait fait hurler de rire. Maintenant ça fait pleurer, mais pourtant, on en est là. Quant à l’électrique, il faut arrêter de penser que c’est un grand progrès et une nouveauté… La « jamais contente », voiture électrique avait franchi les 100km/h avant 1900. Mais l’electrique a été abandonné car ses rendements étaient insuffisants… et quant à son caractère « ecologique », on en reparlera quand il faudra recycler 30 millions de batteries par an… On peut s’illusionner, avec nos armes. Mais pour mémoire, l’essentiel des composants pour leur électronique vient de Chine.

    • 에르메스 dit :

      BEIDOU/GALILEO, c’est un problème d’échelle, l’Europe et le spatial, on a jamais été à l’échelle de l’ESA ou de l’UE.
      .
      La Chine concentre de fort moyen par secteur avec une très très très forte volonté politique, avec nos multiples gouvernements multiculturel ayant pour grande ambition de se satisfaire eux même, nous ne pouvons absolument pas lutter dans la même court que les Chinois.
      .
      Et je ne parlerai pas de la France qui a sacrifié sa recherche (et tout le reste) depuis 20 ans, quelques boîtes privé ont eu assez de poids et de réserve pour se maintenir (Dassault/Safran/Thales pour citer les principaux connu ici) mais ça sera tout.
      L’innovation a été tué sur l’autel de la « bien pensance », on fait de la R&D sociétal depuis 20 ans au mépris du reste.

    • EchoDelta dit :

      L’électrique ne pourras convaincre massivement que lorsque les routes sont équipées de rails électrique pour pouvoir prendre l’énergie comme avec un tramways. Nous avons un projet porté par Alstom en ce sens qui me semble extrêmement pertinent. A savoir si les politiques français vont enfin donner un coup de pouce à ce projet, pour l’instant c’est mou et je le déplore. Equiper les autoroutes et certaines voies rapides, pourrait permettre d’avoir des camion électrique avec peu de batteries a bord et faciliterait le transport des marchandises en électrique. Cela pourrait être un projet pour RFF afin de rentabiliser ses actifs et promouvoir son savoir faire dans la délivrance d’électricité à la demande sur des lignes. Mais si jamais un député lit ce blog et ses commentaire, par pitié allez-y !

  9. Max dit :

    Et l’Europe qui avait mis son veto à la fusion d’Alstom avec Siemens (locomotive hydrogène) sous prétexte anti-monopolistique.

  10. Clavier dit :

    ça fait plaisir de voir que le piège a évolué depuis le temps où on étudiait le
     » biplan supersonique à allongement infini  » ………..!