L’US Air Force voudrait hâter la mise en service du NGAD, son avion de combat de 6e génération

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

123 contributions

  1. mustard dit :

    y a effectivement urgence à passer à la génération suivante, parce que le F-35 c’est un accident industriel. C’est trop dangereux de baser toute une défense sur un tel appareil

    • dolgan dit :

      C’est un échec technique, mais une réussite industrielle. C’est bien le problème, si LM avait du finir le développement initial de l’appareil avant de le produire en masse,ils se seraient sorti les doigts du fondement. Mais l’état US (enfinsurtout le congrès) a choisi de privilégier les emplois immédiats.

      • Obelix38 dit :

        Disons que LM a pris soin de dispatcher l’approvisionnement du F-35 dans suffisamment d’états (une majorité en fait ^^) pour que jamais une majorité de représentants ou de Sénateurs ne votent son arrêt, la perte d’emplois potentiels dans leurs circonscriptions respectives devenant de facto incompatible avec une réélection aux élections suivantes.
        https://cache.boston.com/bonzai-fba/Globe_Graphic/2010/07/06/globegiftastic__1278412327_2751.gif
        https://truthout.org/wp-content/uploads/2017/12/F-35-Story-Shows-Why-Its-So-Hard-to-Cut-a-Federal-Program.jpg
        .
        LA seule VRAIE réussite du F-35, c’est d’avoir siphonné les budgets militaires des pays de l’OTAN (ou alignés) qui ont signé . . .
        .
        ( Reste maintenant à savoir si l’état américain va réussir à contrôler le monstre qu’ils a créé en la personne de LM et de son F-35. . . 😀 )

      • Aviano dit :

        Vous parlez d’echec technique. Mais c’est oublier qu’il y a eu des précédents comme avec le chasseur bombardier F111 qui fut très difficile à mettre au point et qui a du sûrement côutés bien plus cher que le budget initial. Mais une foi opérationnel cet avion avait une supériorité aérienne face aux soviétiques. Mais à l’époque il y avait pas internet où tout le monde avait déjà enterré cet avion avant la fin de sa mise au point. Le F35 est bourré de technologies de pointe qu’avait pas le F111. Ce sera plutôt un gros couacs au niveau financier à moyen terme.
        Mais une fois au point le F35 sera redoutable comme l’a été le F111

    • Charognard dit :

      @ mustard
      C’est une Dinde bien farcie pour ceux qui y ont crû…

  2. B.M. dit :

    Concernant le SCAF, un article édifiant dans « La Tribune » : https://www.latribune.fr/opinions/scaf-faut-il-perseverer-dans-l-erreur-878756.html

    • dolgan dit :

      Ouaip, tous ceux qui ont intérêt à faire échouer le SCAF doivent faire pleuvoir les sous chez les patrons de journaux. BAE, LM, Boing,les russes, les italiens ….

      • j dit :

        …chez les patrons de journaux et…sur les parlementaires allemands aussi, non ?

        • dolgan dit :

          Oui, on aurait pu citer aussi des acteurs industriels allemands qui (à court terme au moins) peuvent considérer qu’ils ont plus intérêt à une commande d’eurofigther plutôt qu’à être sous traitant de Dassault pour le NGF.

      • Green dit :

        Il s’agit moins de l’échec du SCAF que de l’attitude allemande! Comme disait la ministre, on ne peut faire ce genre de projet qu’avec des gens qui tiennent parole. Donc un echec pour un avion qui doit voler dans 15 ans, certainement pas. Et des gens qui tiennent parole, il y a en a. tant pis pour l’Allemagne surtout, en voulant maximiser ses gains a chaque instant, c’est son échec qu’elle prépare.

        • dolgan dit :

          Oui. Et on verra bien si les allemands se couchent ou pas. Il reste encore quelques mois aux Allemands pour prendre leurs responsabilités et faire leur choix. D’ici là, prenons du recul, laissons braire les lobbyistes dans le vide et attendons du concret.

      • Clem285 dit :

        Pourtant, l’article est bon. Il est surtout un état des lieux de la situation actuelle.

        • dolgan dit :

          Un article d’un « mystérieux » groupe MARS. Si il existe, il serait intéressant de savoir quels industriels se cachent derrière.

      • wagdoox dit :

        théorie du complot … 😉
        Le SCAF fait en coopération pour des raisons financières et bloque déjà quand moins de 300 millions ont été mis sur la table … Je pense pas que le cheque eut été très gros !

        • dolgan dit :

          Les allemands sont venus nous voir car ils ne savent pas faire un avion seul. Nous , on aurait tord de cracher sur un marché (inaccessible autrement) de 150/200 avions . Surtout que ça permettrait de tuer dans l’oeuf la possibilité d’un successeur à l’EF (autrement dit, plein de marchés qui s’ouvrent).

          Les sous sous sont surtout important pour la partie drone où c’est l’inconnu à part quelques démonstrateurs . partie où les allemands ont en plus des compétences à apporter.

    • Paddybus dit :

      Merci, article fort intéressant…

  3. PK dit :

    « le général Mark Kelly a dit avoir une confiance mesurée sur la capacité de Lockheed-Martin à réduire le coût de l’heure de vol du F-35A de 36.000 à 25.000 dollars d’ici 2025. »

    Pourtant, je suis sûr que LM va y arriver. D’ici peu, l’heure de vol sera à 36+25, soit 60 000 dollars !

  4. Je suis Charlie Brown dit :

    Ah c’est dur de reconnaitre qu’on a déconné sévère… On a beau y mettre les formes, ça arrache toujours un peu la gueule.
    Surtout au vu de l’addition qui s’annonce sévère…

    • Carin dit :

      Le général Brown a juste rectifié le tir, parce qu’il a dû recevoir de très nombreux appels des clients…
      mais cela ne change rien… le F35 n’auras pas l’aura qui lui était promis (ou annoncé avec beaucoup d’optimisme). Le plus grave c’est que cela oblige les américains à prolonger la vie de leurs F15/16, alors qu’ils pensaient passer un cran au dessus avec le F35, sans reproduire les erreurs du F22.. mais en faisant des recherches pour un remplaçant sans le dire, ils prouvent que ça fait 6/7 ans qu’ils savent qu’ils se sont plantés… et ça c’est pas beau.

      • v_atekor dit :

        Tout à fait exact. Aujourd’hui il est l’heure de passer en caisse, mais tout le monde sait depuis bien longtemps. Si le F35 est devenu une farce à répétition sur les forums, et que tous les annonceurs savent que c’est un sujet porteur, il est évident que toute la chaîne de production, les clients et les comptables savent à quoi s’en tenir depuis très longtemps…
        .
        La différence est flagrante avec l’A400m. Le projet est partie à peu près aussi mal, à la même époque, avec des renégociations de contrats et d’enveloppe presque en simultané… et depuis quelques années, la quasi absence de commentaire sur ce zinc, qui a connu ses difficulté de jeunesse et les a surmonté.

  5. Plusdepognon dit :

    Si nous n’avions pas le même discours concernant le SCAF, on pourrait en rire…
    https://www.latribune.fr/opinions/scaf-faut-il-perseverer-dans-l-erreur-878756.html

    • Jason Bourne dit :

      Le scaf est encore projet sur un bout de papier ou PDF … Excepté les couts d’hotel, de restauration pour faire les réunions et quelques centaines de milions pour les maquettes et préétude de faisabilité, presque rien n’a encore été dépensé dans ce projet. On est loin des 100 milliards déjà dépensé dans le programme F35… Donc on peut en rire et heuresement que l’on ne va pas faire ce projet avec les allemands qui n’ont pas les mêmes objtectifs que nous

  6. Clavier dit :

    Traduire par  » le complexe militaro-industriel voudrait bien que la nouvelle administration lui commande son dernier bijou qui lui sera vendu la peau des c*******s « 

  7. Lure dit :

    Un avion de génération 4.5 pour remplacer les F-16 ? Effectivement, cela sonne comme un aveu d’échec…
    Dassault doit savourer cette ironie du sort. Son Rafale, après avoir été tant décrié, s’avère justement être l’un des meilleurs appareils de génération 4.5.
    S’il ne s’agissait pas des américains, la France aurait eu quelques arguments à faire valoir dans le cadre d’une vente à l’export !

    • wagdoox dit :

      c’est pas un avion de 4eme mais de 5eme.
      Il coche toutes les cases de la 5eme, la furtivité active est incomprise par beaucoup mais les américains veulent rattraper le retard dans le domaine. Nous, on doit appuyer sur la passive dans faire trop de compromis, c’est l’intérêt du NGF.

      D’ailleurs dans la liste définissant 5eme gen, hyper manœuvrabilité et supercroisière sont bien dedans mais le F35 n’a ni l’un ni l’autre.

      • oryzons dit :

        Je ne suis pas sûr de la furtivité passive.

        Aujourd’hui je pense qu’il y a deux possibilités de développement majeur pour un avion « classique » :
        – allonge et durée de vol
        – supersonique > M3 voire hypersonique

        Dans les deux cas il est logique de vouloir un maximum de choses intégrées pour des raison de drag.
        L’un pour l’efficience carburant, l’autre pour raisons structurelles étant donner la vitesse.
        Cela donne donc des concepts préliminaires avec soutes ressemblant à ce qui est recherché pour la furtivité passive.
        Néanmoins et c’est là où l’on se rendra compte qu’en aéronautique il y a toujours des compromis, les lignes nécessaires pour casser les ondes, ainsi que les types de composant et de revêtement ne seront à tous les coups pas les mêmes que celles et ceux nécessaires pour augmenter l’efficience ou la vitesse.

        Personnellement, je pense que la furtivité passive sera un critère d’ajustement comme pour le Rafale. On cherchera à la maximiser une fois définis et atteint les autres critères.

        Je pense que la furtivité passive sera plus un concept au coeur de drones : ceux qui remplaceront les actuels Reaper, pour pouvoir continuer à opérer dans des environnements plus difficiles, de nouveaux dédiés au combat et qui sont au-devant des avions.

  8. kolkot dit :

    une vidéo intéressante sur les chasseurs de sixième génération (si on peut les appeler ainsi) :
    https://www.youtube.com/watch?v=8cogTAhiozk
    IL en découle que l’atout principal recherché est l’allonge (pour augmenter le rayon d’action).
    au passage c’est une excellent chaine pour les sujets militaires 😉 .

  9. Protocole dit :

    ça tombe bien, nous produisons des rafales. Puisque nous achetons américains, pourquoi l’inverse n’est-il pas vrai? (Enfin si, mais on ne leurs vends que des babioles qui ne se voient pas trop).

    • dolgan dit :

      Parce que quand on leur vend des avions, ils les cassent. aucun respect pour le beau matériel c’est ricains.

    • Paddybus dit :

      Parce que les ricains sont plus que nationalistes……. reprenez l’historique du programme des ravitailleurs …. édifiant… et suffisant pour ne pas insister…

      • Braise dit :

        Non, parce qu’ils commandent.

        • Paddybus dit :

          Oui, on sait…. ils commandent exclusivement du matériel américain…. ;0) …. mais sont el plus sectaires, et ont fait annulé les commandes d’A330 MRTT pour une longue pantomime autours du KC46…. qui sort bien cassé des usines…

    • Kolkot dit :

      À part les drones reaper, les hawkeye et les c130, la France n’achète pas beaucoup de matériel US, donc ils ne se sentent pas nécessairement obligés de renvoyer l’ascenseur….

      • wagdoox dit :

        ahahah vous êtes au courant qu’une loi interdisant l’importation d’armement en 2026 est discutée aux USA ?
        On leur achète deja beaucoup plus que ce qu’il nous achète.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Oui enfin les hawkeye et les futures catapultes pour le nouveau PA, on compte à chaque fois en milliards…..

        • dolgan dit :

          à étaler sur une bonne trentaine d’année à chaque fois.

          Les américains nous achètent tous les ans autour de 400M de matériel de guerre. C’est juste que c’est pas des achats visibles.

          Le solde est sans doute favorable de notre côté sur la durée. En tout cas, il est loin d’être déséquilibré.

      • Michel dit :

        Les sous ensembles de sonars de Thales pour qu’ils les assemblent à leur sauce ! plus des équipements de transmission aussi Thales ….. »https://www.abcbourse.com/marches/thales-nouvelle-commande-de-radio-imbitr-par-l-us-army_524552″

  10. philbeau dit :

    ça phosphore pas mal en ce moment dans le domaine de la supériorité aérienne , et l’incapacité du programme F 35 à être ce qu’il promettait , c’est à dire le point final du nec plus ultra pour une génération , tant aux US qu’en Europe , où il devait tuer les dernières velléités des Européens à s »émanciper de l’oncle Sam , n’y est pas pour rien .
    Et paradoxalement , c’est plutôt en Europe que les regards se tournent , avec une surprenante résurgence des études dans ce domaine stratégique . Côté français , un choix crucial se pose pour nos politiques ; on espère qu’ils aient en tête les éléments qui figurent dans ce plaidoyer :
    https://www.latribune.fr/opinions/scaf-faut-il-perseverer-dans-l-erreur-878756.html

  11. Phil dit :

    La farce F35 ! Dommage pour ceux qui ont adhéré ! C’est curieux ce programme 4.5 ,ça ressemble furieusement au Rafale…

    • Ah Ca ! dit :

      Ils ont dû mettre la main sur le rapport Suisse entre le Fu*ked 35 et le Rafale.

      Certain que leur train a chauffé à éplucher le rapport qu’ils sont tous passé voir le procto … 3 semaines d’arrêt.

      Ils doivent rêver d’acheter ou voler Dassault à l’Alstom.

  12. Raymond75 dit :

    Je pense qu’un avion de 6ème génération traduit surtout un manque d’ambition : pour vaincre les Talibans et les Islamistes africains en motocyclettes chinoises, il faut passer dès maintenant passer à l’avion de 8ème génération.

    • ThomasS dit :

      Ca pu la mauvaise foi ici….

    • jean la gaillarde dit :

      Ah ben c’est sûr que c’est pas grâce à vous qu’on les combattra, Raymond75 ! Vous êtes de ceux qui fuiront loin de votre pays, lorsqu’il faudra allé au casse pipe. Par contre, vous aurez toujours autant de gueule, derrière un écran, à distance bien sûr, faut pas déconner ! Laissons les salauds militaristes défendre mes libertés de penser, d’écrire et de déblatérer à l’envie mes conneries !

  13. lym dit :

    Bon, malgré le téléphone de LM qui a dû chauffer fort les démentis lus entre les lignes sont à minima, plaçant de fait le F35 au rayon « Ferrari du dimanche ».

    Traduction: Une coûteuse et capricieuse danseuse italienne, sans espoir d’amélioration!

  14. Patadouf dit :

    De combat « haute intensité / basse intensité » on passe à « combat haut de gamme / bas de gamme »… Vocabulaire de commercial.
    Le haut de gamme c’est que le dimanche ?
    Ça tombe bien les chinois sont ouverts même le dimanche !!!

  15. chill dit :

    Tout cela ressemble a une énorme et très coûteuse farce pour le contribuable, voilà que les youesses sont à la recherche d’un gen 4.5 performant et polyvalent pour remplacer le f16 car la dinde en est incapable… , le temps de mettre au point un mirifique 6 Gen ; Evidement que le nombre de f35 sera réduit non seulement en nombre d’unités mais également en durée de vie, la faute , entre autre à son moteur ; c’est objet volant est non opérationnel car bourré de problèmes et sa mco dantesque , pour info Dassault assemble le meilleur multi rôle medium size du moment , une sorte de super f16, ça peut faire le lien…héhé

  16. Et nous pendant ce temps on se demande qui va construire le BQTT ( boulon qui tient tout ) de l aile du SCAF……..

  17. v_atekor dit :

    Enterrement de première classe pour le F35. Belles machines pour la compétition qui se lance…

  18. Titeuf dit :

    Ouais… ça sent le sapin pour le F35 ….

  19. ScopeWizard dit :

    Va savoir et discerner le bon grain de l’ ivraie dans tout ce fatras baratinesque……

    En attendant d’ être fixés ou du moins mieux renseignés , que ce soit son dessin ou ses ambitions , c’ est , d’ après moi , bien d’ un NGAD à la Française ( ou à l’ Européenne , soyons fous ! ) dont nous devions lancer l’ étude puis le développement , c’ est à dire un avion d’ avant-garde rejoignant certains concepts tel celui du SCAF , et non de rattrapage ce que sera le NGF……..

    Pour moi , l’ idéal eut même été de plancher sur ce type de programme mais aussi sur la suite logique du Rafale soit un Super Rafale comme sur un avion plus spécialisé dans la frappe au sol en environnement peu contesté , sans oublier une panoplie de drones notamment pour intervenir en zones de type A2/AD………..

    Heu , mais dites Scopito…..ça fait beaucoup tout ça , non ?

    Eh bé oui , ça fait beaucoup ; mais combien avons-nous accumulés de retard aussi ?

    Il date de quand notre dernier avion de combat ? Celui produit et conçu par la France ?

    Comparez avec le dynamisme en la matière qui était le nôtre depuis la fin des années 1940 et mettons jusqu’ au milieu des années 1980 avec une période aussi bouillonnante que florissante où nous sortions à foison engins après engins , soit tout au long des années 1960 où nous jouions dans la cour des grands…………. ( Mirage III ( même s’ il en est question dès 1956 ) , Mirage IV , Balzac V puis sa suite logique une fois la faisabilité formule ADAV choisie établie et confirmée soit le Mirage III V , Mirage F2 ( étude et banc d’ essai du concept aile en flèche hyper-sustentée ) , Mirage F1 , Jaguar , Etendard ( puis Super Etendard dans les années 1970 ) , Mirage G…. )

    En gros , succédant aux coups de maîtres et véritables aboutissements technologiques ( comparés à leurs prédécesseurs ) que sont les Mirage 2000 , Super Mirage 4000 apparus à la fin des années 1970 , depuis le démonstrateur Rafale A ( 1986 ) puis sa phase prototype ( années 1990 ) , nous n’ avons pratiquement plus rien fait hormis peut-être le nEUROn !

    En gros , 30 années à rien branler ou presque , quoi ! Allez , disons 25……..
    Imaginez 1949 + 25 = 1974 ; de l’ Ouragan au Super-Etendard tel est l’ intervalle de temps pendant lequel tu ne fais rien ; où en serions-nous si nous avions été dans cette situation ?
    Perso ça me donne le vertige mais au moins ça nous donne une idée………..

    Donc , forcément , à un moment , surtout si a contrario pendant tout ce temps la concurrence n’ a pas chômé , effectivement tu peux te retrouver avec un certain retard à rattraper , ce qui me paraît clairement être notre cas ; en ce qui concerne les avions de combat , je précise bien ; me faites pas dire ce que je n’ ai pas dit ou même sous-entendu , je ne parle pas des Falcon ou des gros culs ! 😉

    Raison pour laquelle , et j’ insiste lourdement tel une armure médiévale plombée , concernant le NGF-SCAF , je crains que ne puissions en aucun cas nous louper , il nous faut réussir notre coup , or , jusqu’ à présent ce n’ est pas franchement parti sous les meilleurs augures………….

    Nous verrons bien………….

    • mich dit :

      Bonsoir Scope ,un bémol à votre commentaire ,on peut regretter la valse des prototype et les avions que voulait nous vendre tout les 10 ans Dassault Aviation ,mais maintenant on parle de système d ‘arme ,vous ne pouvez pas balayez comme ça le bon en avant fait au niveau moteur et architecture système , il est bien réel depuis les années 80 et cela continue .C ‘est magnifique une belle cellule mais cela n ‘est plus la priorité .

      • ScopeWizard dit :

        @mich

        Oui , c’ est évidemment un point de vue qui se défend .

        « vous ne pouvez pas balayez comme ça le bon en avant fait au niveau moteur et architecture système  »

        Ben disons pour faire court et simple , qu’ il s’ agit de temps en temps de travailler aussi sur de la cellule qui demeure un véritable savoir-faire autour duquel tout le reste peut s’ articuler .

        Une cellule ce sont tout de même une forme parfois complexe , un choix de matériaux , une formule aérodynamique , un avion voulu stable ou instable , une intégration , etc…..

        Et non , je ne balaie rien du tout dans la mesure où à côté de ce que j’ ai plus ou moins énuméré , je suis bien conscient qu’ il y avait toute la partie spatiale qui pour la France a été très importante notamment vis à vis de notre dissuasion , ainsi que missiles , électronique , radar aux progrès constants des Cyrano aux Aïda puis RDM / RDI/ RDY jusqu’ à parvenir au RBE 2 , autoprotection , et bien-sûr le très gros travail qui a été fait sans discontinuer sur la motorisation depuis les premiers ATAR 101 en passant par la série des 9 puis le M53 et dont le très réussi et performant M88 a été l’ aboutissement .

        Par conséquent , d’ après moi , qu’ une cellule ne soit plus la priorité n’ exclut pas de maintenir notre excellence en la matière sachant que quoi qu’ il en soit , après l’ ébullition des années 1950 avec la saga des Mystère puis la frénésie des années 1960 avec celle des Mirage qui va se poursuivre jusque dans la décennie suivante , précisément notamment par une diversification et une adaptation au marché , les années 1970 vont plus ou moins marquer le pas même s’ il n’ en demeure pas moins qu’elle en seront riches de nouvelles choses dont le Mirage F1 E , le Super Etendard , l’ Alpha Jet , le Mirage 2000 ( qui en gros sera la synthèse réussie entre l’ aile en flèche hyper-sustentée couplée à la maîtrise de l’ aile Delta sur une cellule « instable » ( donc foyer de portance déplacé en avant du centre de gravité d’ où tendance naturelle au cabré plutôt qu’ au piqué exigeant des Commandes De Vol Electriques ou CDVE assistées par une informatique très performante , une première chez Dassault qui rejoint ainsi le choix de conception d’ un avion tel le F-16 ) le tout associé à une électronique de pointe et à une motorisation très puissante et innovante auquel s’ ajoutera l’ accomplissement de grands progrès en termes d’ armement missiles ) , et bien-sûr le Super Mirage 4000 qui préfigurera le Rafale ne seront pas les moindres jalons .

        Disons que 30 ans sans réel travail sur nouvelle cellule ( à ma connaissance s’ entend ) ; moi ça me paraît très long .

        • mich dit :

          Bonsoir , c ‘est vrai que l ‘on voit surtout la famille Falcon se développer , mais bon j ‘ai l ‘impression que l ‘on a du mal à définir l ‘arme aérienne des décennies à venir ,entre le semi échec du F35 (du moins les doutes sur son concept) ,ou par exemple un SU57 ou j ‘ai bien du mal a voir une révolution ,l ‘architecture systeme prend beaucoup le pas ,rajouter robotisation et autonomie dans l ‘équation , pour ma part c ‘est vraiment difficile de deviner ce que sera l ‘arme aérienne vers 2030 et quel sera son rôle entre appui direct à nos forces et instrument de puissance dans le monde.

          • ScopeWizard dit :

            Bonjour @mich ! 🙂

            Oui , je partage également cette même impression ; les exemples du F-35 et du SU-57 sont bien trouvés .

            C’ est à dire que dans sa quête de toute puissance passant par la science ou le progrès technologique associé , l’ Homme oublie un truc tout con à savoir que « les arbres ne montent pas jusqu’ au ciel » .

            Autrement-dit , d’ une façon ou d’ une autre , la débauche technologique finit par se heurter à des limites et perso je pense même qu’ à plus ou moins brève échéance nos découvertes vont atteindre un stade de stagnation .

            Ces limites pouvant être de l’ ordre du + réellement amené donc de sa valeur en termes de pertinence du gain ainsi apporté , financières ( au bout d’ un moment ce toujours + pas forcément très utile coûte beaucoup trop cher ) , opérationnelles , stratégiques , doctrinales , relatives aux capacités et au potentialités de ce que notre Terre peut fournir tout simplement , etc………..

            Mais quoi qu’ il en soit , j’ évite de trop me poser cette question ; ce que je constate par rapport à cette « petite » pandémie sans trop de gravité ( dix fois pire pourrait un jour nous tomber dessus ) qui nous frappe , a déjà largement suffi à allumer tous mes signaux d’ alerte .

            Et puis , n’ oublions pas que d’ aucuns conditionnent le déclassement de la France en tant que grande puissance à toute cette recherche scientifique et technologique , ils y voient même le danger d’ une vassalisation à l’ Asie , c’ est à dire principalement à la Chine , en cas d’ « obscurantisme » ayatollesque pouvant ralentir ou refuser ce train scientifico-technologique .

            C’ est à dire qu’ ils ne cessent d’ opposer ceux qui sont favorables à toujours plus de progrès et peu importe le prix , à ceux qui préfèreraient davantage de réflexion et de modération et une meilleure rationalité , ceux-là dont du reste je fais partie , étant systématiquement considérés et traités , au mieux en abrutis arriérés voire idiots , au pire en ennemis ou en traîtres .

            C’ est à dire qu’ à ce jour , hormis la promesse d’ un mieux pas toujours si palpable ou évident , cet aspect de notre développement prend le pas sur tout ; après la 5G viendra la 6G ( déjà en étude en Chine ) , puis après la « démocratisation » de la 6G ce sera la 7G et ainsi de suite avec à chaque fois le même argument de déclassement et de vassalisation comme s’ il n’ existait aucune autre alternative et comme si à chaque fois notre planète pouvait tout fournir sans risque d’ épuisement des ressources .

            Bon , vous me direz qu’ il existe tout ce qui est recyclage et donc réutilisation ; oui mais jusqu’ à quel point et à quel coût ?

          • mich dit :

            Bonsoir , là on sort un peu de l ‘arme aérienne ! pour reprendre l ‘exemple de la crise de la covid ,c ‘est vrai que cela pose la question d ‘un monde de plus en plus « moderne » (et pas que technologiquement ) pas toujours en phase avec un autre qui devrait être de plus en plus « civilisé » , mais bon , l ‘homme est quand même une espèce surprenante quand elle s ‘en donne la peine ,on va lui faire encore un peu confiance.

        • E-Faystos dit :

          Je pense que toute l’architecture du Neuron a dû être pondue par le B.E. Dassault.
          Maintenant, je dois avouer que de toutes les ébauches proposées pour le NGF, les avant projets du bureau me semblaient les moins… sexy.
          Du coup, je reste aux aguets en espérant une bonne surprise. Mais il ne me reste vraiment plus que l’espoir. Et même de moins en moins.

    • Ah Ca ! dit :

      Zemmour va être élu… à minima 1er ministre.

      Continue Macron … le *o*

    • Twouan dit :

      C’est le drame de la volonté de tout uniformiser.

      Un rêve de maintenance, un tombeau de l industrie. Il y a pourtant de la place pour faire 2 types d avions.
      Soit de classe (haut/bas) soit de mission (chasse/bombardier) quitte a reprendre un max a chaque fois.

  20. Ah Ca ! dit :

    En ce qui concerne la France ce n’est pas que l’avion SCAF qu’il nous faut construire… Il faut d’ors et déjà plancher sur la prochaine génération de missiles toujours plus rapides et manœuvrant.

    • dolgan dit :

      SCAF c’est justement un vaste programme loin de se résumer à un avion. Le NGF en étant l’avion au coeur du système.

  21. BenL dit :

    L’analogie de la Ferrari est un peu hors de propos. En effet, si une Ferrari est capable de me faire gagner un bataille a chaque sortie. Il est evident que je vais m’en servir…et pas seulement le Dimanche par temps beau et sec.

    La course aux encheres est partie avec ces 3 initiaves de l’Ouest on peut s’attendre a ce que les industriels se gavent. Tous ces programmes ne semblent pas tres bien ficele.

  22. LEONARD dit :

    Grosse bagarre budgétaire en cours au Congrès.
    D’un côté la Marine, incontournable dans le cadre du « containment » de la Chine. Elle vise à faire oublier les désastres Zumwalt, LCS et Ford, et le vieillissement sans remplacement de sa flotte de surface. Le tout se conjugue avec les « bosses » budgétaires Virginia, puis Columbia, pour en faire le trusteur de budgets des 20 prochaines années.
    De l’autre, l’armée de l’air, sensiblement dans la même position inconfortable avec ses fails programs, F35 et KC46, le même vieillisement de sa flotte, de combat et logistique et ses bosses budgétaires B21 et GBSD.
    Les Marines font le dos rond car ils savent qu’ils sont incontournables dans le Pacifique et qu’ils doivent faire oublier l’EFV.
    La grande perdante sera l’Army, car si baston avec la Chine il doit y avoir, les U.S n’envisagent pas d’autres « boots on the ground » que celles des Marines.
    Or, il est très probable (sauf baston), que le budget général du DOD diminue.
    Donc, chacun se « réorganise », met en place son « plan 2035 », lance ses nouveaux programmes « light »: Frégates FFGX et P.A moyens pour la Navy, F16 et F15 XX ou NGAD pour l’Air Force.

    Bon, comme il faut bien de toutes façons nourrir le complexe financier que tout celà sous-tend, attendons nous aux traditionnelles luttes de lobbying, retournements de veste, augmentations de budgets, flambée des coûts réels, etc… qui sont le sel des spectacles budgétaires militaires américains.

    En France, on essaie aussi, mais le Grand Spectacle, c’est Hollywood, pas le cirque Pinder.

    • Vinz dit :

      Plus y a de pognon, plus il est dépensé n’importe comment. Paradoxalement, leur problème N°1 c’est leur budget.

    • PK dit :

      Assez bien résumé. Manque la composante spatiale là-dedans, mais on n’a pas fini de rigoler avec les Américains. Faut reconnaître que comme alliés, ils sont plus marrants que les Allemands.

    • Nar6 dit :

      Si pour débarquer sur des petites îles du pacifiques les US marines sont suffisants, pour envahir la chine continentale c’est une autres histoire, sans chars et avec une artillerie anorexique ça va être compliqué pour eux.

      • LEONARD dit :

        On n’envahit pas un pays détenteur d’un arsenal nucléaire.
        On provoque une révolution ou un effondrement du régime.
        Et quand celui-ci est belliqueux, une petite défaite militaire bien popularisée peut aider.
        Sauf que le PCC, avec le contrôle de l’info et la domination idéologique, renforce la lobotomisation de la population par l’I.A sécuritaire.
        Restera donc le « containment », et la guerre économique, pour que les bourgeois kleptomanes du PCC prennent le pouvoir à Xi le pourfendeur de la corruption endémique chinoise.

  23. Lejys dit :

    « Vous ne conduisez pas votre Ferrari pour aller au travail tous les jours. Vous ne la conduisez que le dimanche. C’est notre chasseur haut de gamme, donc nous voulons nous assurer de ne pas avoir à l’utiliser pour le combat bas de gamme »
    Tiens, c’est marrant ça ! C’est ce que plusieurs d’entre nous disions, insistant sur l’équation impossible, ou le trop grand écart du F-35, sensé remplacer F-15, F-16, A-10, etc. J’insiste sur ce dernier avion, bête de somme du CAS, plusieurs fois promis au pilori et finalement indispensable. Et je passe les commentaires des pro F-35 ventant cet avion qui serait capable de faire mieux que l’A-10, sans avoir à s’exposer car furtif, etc… Au final, il est évident qu’il n’est pas fait pour ça.
    Ceci-dit, la remarque du général nous concerne également : nous n’avons plus que des Rafales ou des Mirages 2000 D (plus « légers »?) pour tirer des pick-up et autres motos au Mali….et des Atlantique 2 ! Il nous manque un avion plus léger, moins pointu, moins couteux, certes moins performants dans bien des domaines mais efficaces : un super Puccara, voire un super Jaguar….

  24. Rouille Britannia dit :

    Une pensée pour nos amis britanniques qui risquent de se trouver avec deux porte-avions neufs sans avions.
    Faute de mieux, ils pourront toujours participer aux régates de Cowes…

  25. farragut dit :

    Les USA auraient dû demander leur avis aux Allemands avant de s’engager dans le F-35 !
    S’il y a des alliés fiables dans la maîtrise des coûts, ce sont bien les pingres allemands, même pas capables d’aligner 6 Eurofighter opérationnels pour la défense aérienne des pays baltes ! D’accord, les Allemands ont réglé le problème de compétition avec la Chine en leur fournissant des chaines de fabrication de voiture (le P-DG de Volkswagen s’en est mordu les doigts en découvrant que les Chinois avaient « doublée » la chaine de fabrication commune soi-disant unique construite chez eux, pour fourguer des moteurs aux russes). Les USA s’aperçoivent un peu tard qu’ils ont construit de toutes pièces leur concurrent impitoyable, et importé leur chômage intérieur, contre l’exportation de leur pollution (comme la France, d’ailleurs).
    Du coup, ils ont affaire à un adversaire contre l’expansion duquel ils doivent maintenant se défendre, et qui a profité des transferts de technologie (volontaires ou non) pour se doter d’armes équivalentes, en plus d’en disposer en masse. Et pas sûr que le F-35A (ou B ou C) soit la bonne réponse pour le Pacifique… Par contre, son programme a été très bien conçu pour siphonner les budgets de R&D et de défense des pays britanniques et européens.
    Comme quoi, il ne suffit pas de prévoir et d’anticiper dans une LPM la technologie adverse, mais aussi les adversaires que l’on se construit soi-même ! En gros, nos militaires patriotes ne peuvent pas grand chose contre nos politiques (notamment de désindustrialisation) qui leur « génèrent » nos futurs ennemis.
    Comme dit la Constitution américaine, il faut se protéger de nos ennemis extérieurs, mais aussi « intérieurs » (‘Against all ou ennemies »). A relire, et à méditer pour les prochaines élections ?

    • oryzons dit :

      Les USA se sont effectivement créé tout seul un adversaire et non pas un concurrent.

      Pourquoi ont-ils fait ça ?
      Simple : après la chute du Mur les USA ont identifié l’UE comme adversaire stratégique à abattre et à soumettre, car les seuls qui pouvaient les challenger en terme de puissance économique et technologiquement.

      Dans cette optique la Chine était parfaite : créer une concurrence féroce aux industries européenne tout en en faisant profiter les entreprises US. Exemple : les US sont distanciés voire larguées dans les Télécoms par les Européens (Alcatel, Nokia, Ericsson). Insupportable ! Stratégie : permettre aux chinois de les copier en fermant les yeux sur les équipements réseaux (Huawei, ZTE), tout en recourant massivement à la sous-traitance chinoise pour permettre aux marques américaines (Apple) de s’imposer sur les terminaux.
      Résultat : Huawei en position de force, Apple dépendant de ses usines chinoises. Mais les européens au tapis, incapable de réagir sous les règles de « libre concurrence » bruxelloises. Bravo !
      A partir du moment où les chinois ont commencé à concurrencer frontalement Apple, les américains ont commencé à voir rouge et se sot en plus aperçu que Huawei qui contrôle tout ton réseau télécom, c’était finalement plus dangereux pour les US que les européens. Bravo !

      Les US ont globalement réussi. Les européens sont soumis. L’UE est resté un simple marché sans souveraineté industrielle et technologique, tout en ayant réduit à néant la capacité des Etats à l’être. Un vrai suicide ! Encourager par les allemands avec un donnant-donnant : à toi le digital à moi les voitures et machines outils !
      Quant aux dirigeants français, Jospin, Chirac, Sarko, Hollande : tous des abrutis finis ! Des incapables à comprendre que le monde avait basculé de la Guerre Froide OTAN Vs URSS vers la Guerre Economique de tous contre tous et qu’il fallait remettre les intérêts nationaux au cœur de la politique française.
      Macron qui a compris cela s’est perdu dans l’erreur de croire qu’il avait convaincu les allemands de la nécessité de construire une souveraineté européenne. Ceux-ci face à Trump ont commencé par dire « Ok » en trainant des pieds, et maintenant que Biden est là ils font machine arrière toute.
      Qu’il ait essayé on peut discuter du fait que c’était ou non une erreur.
      Par contre qu’il s’y accroche est une hérésie pure.

      Toujours est-il qu’au final désormais les américains doivent faire face à un adversaire redoutable, et que nous devons en profiter pour relancer des pans entiers de notre économie en se servant de cette guéguerre sino-américaine pour jouer NOS intérêts.
      On a été euro-niais pendant 30 ans à nos dépends, on a le droit de (re)devenir plus intelligent.

  26. farragut dit :

    Rectification typographique: « Against All (our) Enemies », bien sûr…

  27. Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

    C’est marrant il y a quasiment que sur les sites français ou l’on critique sans donner technique mais avec beaucoup de partie pris le F 35 de gens ici en ce forum qui n’en doutons pas ont au moins déjà 1000 heures de vol sur ce même F35 !

    Ailleurs il y a des critiques positives ou négatives mais on entre dans la technique, ici c’est « on entre dans de « l’idéologie » anti Atlantiste de gros jaloux (pour le plus grand plaisir de certains à l’Est) et qui feront cocorico sur un SCAF (si il voit le jour) qui reprendra les bases de principe de construction du F35 …Bref minable tout cela ! Pour le reste on se demande si DASSAULT est aussi capable de travailler en équipe en Europe, au regard des chicanes avec l’Allemagne il y a comme des gros doutes, les tords ne sont pas « blanc/bleu » comme on dit !

    • Thom dit :

      Les américains eux-mêmes disent qu’ils veulent un F16+ alors que le F35 devait le remplacer, ils maintiennent en service le A-10 alors que le F35 devait aussi le remplacer.
      Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.

    • Momo dit :

      Mais c’est vraiment pas bon comme post. Tu penses vraiment convaincre? Tu crois que les enfants en CP viennent sur le forum?
      Trés trés mauvais, zéro.

    • E-Faystos dit :

      @ Souvenir d’Asie Centrale Soviétique
      Soutenir son pays et son armée, c’est comme le foot: ça vient du coeur avant tout. Et parfois le cerveau s’enterre… sauf que pour le cas F35… comment dire… est très documenté.
      c’est marrant de vous voir reprendre le titre du site « Avionlégendaires.net », où la modération est sévère. Sauf que le rédacteur est un Atlantiste qui déteste le Rafale. Et comme bien d’autres, il a dû mangé son chapeau quand les Egyptiens, les Quataris et les Indiens l’ont acheté (pour les Grecs, autre histoire).
      Alors Dassault, capable ou non?
      Le NEURON prouve que oui, puisque le drone à été un pied de nez aux coopérations à l’Eurofighter/A 400M en faisant appel à des sous-traitant à l’aide… d’un jumeau numérique.

      • Hannibal_Lecteur dit :

        Avionslegendaires ne vit que grace aux articles d’Arnaud, qui ne supporte ni critiques ni contradictions. Sans parler des approximations de ses articles, son agressivité nuit à l image d’un site que je ne consulte plus.

    • Alpha dit :

      « Pour le reste on se demande si DASSAULT est aussi capable de travailler en équipe en Europe… »
      Remember nEUROn !… 😉
      Et pour le SCAF/NGF : S’il n’y avait que Dassault !… Mais c’est toute la BITD française qui se plaint du comportement allemand !… Et même des politiques !
      Au delà, avec ce type de question que vous vous posez, on se rend compte que vous n’êtes absolument pas informé sur cette situation tendue entre les Allemands et Français…
      Bon, en même temps, avec vous c’est une constance, rien que de voir le pseudo et on sait que le post sera nul et n’apportera rien… Minable, quoi…

  28. Momo dit :

    Cela ne ressort pas des communications de Charlie Brown & co mais tout ceci avec les différents news sur nos amis allemands qui se défaussent vers les US (on ne développe pas ici) laisse penser que:
    . le scaf et les allemands c’est donc bien fini. Sans doute un mal financier pour un bien industriel, social et militaire. On a l’habitude.
    . nos allemands donc vont signer à moyen terme (fin 21 ou 22) une commande de f35 qu’ils n’utiliseront que dans les meetings et exercices aux noms guerrier pour ne pas déplaire au machinstag. Les commandes d’armement seront minimales et les heures de vol très espacées.
    . les US vont leur proposer de participer, financièrement, soit au ngad soit au 4.5 soit aux deux. Ils ont, les US, largement les moyens de leur faire une offre qu’ils ne pourront pas refuser. Si besoin seulement bien sûr, et même si le bidulestag fait la tête.
    . le mindef a compris ce qu’il en est, Parly a balisé le terrain de la sortie, espérons quand même que d’autres se joignent à nous mais ce n’est vraiment pas certain. Les espagnols d’ailleurs devraient suivre les allemands vu leurs demandes ridicules de compensations industrielles.

    • oryzons dit :

      Evidemment que c’est fini … sauf si Macron est tellement en panique qu’il est prêt à sacrifier toute l’industrie française de Défense.

      Ce que je ne comprend pas c’est pourquoi Safran et Thalès se sont à ce point laisser faire. Il a fallu attendre que ce soit les intérêt de Dassault qui soient attaqués pour qu’un industriel dise « Non ! ».

      Et ce n’est toujours pas terminé car pour Macron la pilule est très (trop ?) dure à avaler à la fois sur le plan intellectuel et idéologique (le grand projet Europe qui foire Vs admettre que la meilleure solution est un programme NATIONAL, quelle horreur), et sur le plan politique (donner du grain à moudre au RN).

      Sur la partie « partenaires », encore une fois il y a une erreur fondamentale : croire que cela coûtera moins cher à plusieurs. C’est faux !
      Car pour que cela se vérifie il faudrait une seule chaine de montage, une seule supply chain, les meilleurs choisis.
      Et cela n’arrivera pas. L’avion de combat c’est la crème de la crème, tout le monde voudra sa chaine de montage, un maximum de sa BITD impliquée et peu importe où sont les compétences.
      Vous pensez réellement que les allemands et les espagnols allaient accepter qu’il n’y ait qu’une seule chaine de montage chez Dassault ? Vous rêvez !
      Le Rafale était supposé être une hérésie face à l’Eurofighter pour toutes ces raisons déjà : moins de commandes, moins de financements, moins de pays support, moins de technologies accessibles et d’ingénieurs. Il devait à coup sûr être plus cher à produire, plus cher à maintenir, plus cher à faire évoluer tout en étant moins performant et en ayant un avenir industriel compromis du fait du seul support de la France.
      On connait le résultat.
      Larguons tout ce petit monde qui pètent tous plus haut que leurs orifices : Dassault est supérieur à ADS, Safran est écrase MTU, Thalès écrase Hensoldt, Thalès et Safran écrasent Indra, Thalès et Atos écrasent ADS sur le Cloud, MBDA France est loin devant MBDA Allemagne. Je ne parle même pas de Dassault System qui n’a pas d’équivalent, ni de l’ONERA.
      Il faut lancer des programmes nationaux de toute urgence et lâcher les allemands sur TOUS les programmes (SCAF mais aussi MGCS, Eurodrone, MAWS et CIFS).

      Nous n’avons pas besoin que d’autres se joignent à nous. C’est une mauvaise idée, car entre européens nous sommes dans les chausses trappes et la concurrence totale, sauf exception. Tout partenariat aboutira à ce que le partenaire en question ait des demandes disproportionnées. Il ne nous faut pas des partenaires, mais des clients ce qui n’a rien à voir. Suisse, Finlande, EAU, Inde.. etc. Voilà nos prospects.
      Et si nous n’arrivons pas à vendre à l’export nos productions futures quelle qu’en soit la raison, il faudra assumer de continuer à soutenir coûte que coûte des pans entiers de notre souveraineté militaire, technologique, industrielle !
      Arrêtons d’avoir peur d’être seul.

      • Momo dit :

        Du calme, du calme.
        Il n’est pas interdit d’avoir de vrais partenaires, cela arrive tous les jours dans le business et dans ce cas c’est gagnant-gagnant. Et c’est nettement plus fort que rester seuls. Peut-être faut-il en avoir réellement l’expérience pour s’en rendre compte en pratique.
        La question c’est la complémentarité des acteurs au-delà de la volonté politique. Et c’est là-dessus que c’est difficile avec les allemands dont le dernier véritable zinc est le me262, l’ef2000 étant uk, quant à L’Espagne elle n’a pas du tout comprendre sur ce coup là, c’est pas grave, qu’ils construisent bien les A400 ce sera déjà très bien.
        Mais avec les italiens qui excellent avec les trainers ou les suédois qui eux connaissent mais n’ont quasiment pas de marché il y a peut être un coup à jouer et nous n’avons rien à perdre à essayer. D’ailleurs il est très vraisemblable qu’il y a déjà des échanges au moins officieux.
        On peut ne pas avoir peur d’être seul (quand on a raison) mais on gagne à se faire des copains.

        • PK dit :

          « Et c’est nettement plus fort que rester seuls. »

          Le Rafale vous donne tort. Ensemble a un sens quand on est uni derrière une nation ou un idéal. Il n’y a aucun idéal européen. Quant à la nation…

        • oryzons dit :

          L’Espagne a compris qu’en prenant fait et cause pour la partie Allemande et Airbus, la partie allemande et Airbus prendront fait et cause pour eux.
          C’est aussi simple que cela.

          A deux contre un tu es gagnant, et comme les compétences et le savoir faire sont côté France nous nous retrouvons en minorité car les deux autres pensent légitimement que nous pouvons faire seuls d’une part et d’autre part c’est chez ceux qui connaissent que tu veux extraire les informations.

          Les Allemands ont bien manœuvrés. Tellement bien que ce projet n’a aujourd’hui plus de sens pour nous.
          Les retours seront moindre que les inputs, et notre BITD va saigner brutalement : tout ce qui sera fait par les autres et qui est aujourd’hui fait par nous aboutira nécessairement à des suppressions dans notre BITD.
          C’est factuel.
          Nous sommes tout simplement en train de faire l’erreur des anglais avec l’EF.

          Les projets en collaboration sont gagnants gagnants lorsque les compétences sont complémentaires ou qu’il y a des plus values.
          La réalité brutale et factuelle c’est que les allemands et les espagnols n’ont aucunes compétences à nous apporter et aucune plus value. C’est même le contraire il y a fort à parier que Safran + MTU sera moins efficient que Safran seul. Il y a fort à parier que Airbus + Thalès pour le Cloud sera moins efficient que Thalès tout seul. Même chose pour le radar et les capteurs.

          C’est la même chose avec l’Eurodrone : un gâchis pur et simple. On y met 7 milliards pour rien, si pour pour faire plaisir aux allemands.

          Le seul projet qui peut être gagnant-gagnant c’est le MGCS. Mais vu les concessions aberrantes qu’on y fait pour « rattraper » le SCAF, ce n’est pas le cas.

          Enfin et ce n’est pas anecdotique, même lorsqu’il y a des compétences complémentaires encore faut-il se mettre d’accord sur les besoins. C’est n’importe quoi à chaque fois que les allemands ont le lead car l’aspect opérationnel ils s’en foutent. Ils ne font pas des armes pour potentiellement s’en servir mais pour faire tourner la boutique.

          Moi aussi j’ai de l’expérience en entreprise, en fusion et acquisition et en partenariat.
          J’ai vu pleins de beaux partenaires te planter brutalement du jour au lendemain. S’ils pensent que c’est leur intérêt de le faire, dans le business il n’y a pas de sentiments.
          Donc les copains cela n’existe pas, les intérêts communs oui, les prise participations oui, les rapports de force oui, les contrats oui. Les copains non.

          Sur le SCAF et le Drone la France n’a aucun intérêt à chercher des partenaires. Elle doit retrouver de l’ambition et se lancer seule. Le problème n’est pas financier, il est dans le logiciel politique. Ambition nationale Vs ambition européenne. Macron rejette la première et adoube la deuxième pour des raisons purement d’idéologie politique. Même mis devant le fait accompli que le Rafale c’est meilleur et moins cher que l’EF, que le RU libre d’agir et d’investir seul sur les vaccins a été meilleur que l’UE procédurière, Macron préfère faire un EF 2 plutôt qu’un Rafale 2, et va te soutenir mordicus que sur les vaccins on a bien fait de passer par l’UE. C’est au-delà du ridicule.

          Enfin il y a une règle d’or dans les partenariats : tu n’en fais pas avec ceux qui n’ont qu’un seul objectif en tête, à savoir te bouffer. Les allemands veulent nous bouffer, technologiquement et industriellement. C’est la seule chose qui les intéresse réellement.
          Un partenaire comme ça, c’est du suicide : tu passes un temps et une énergie monstrueuse à tout sécuriser, à tout verrouiller. A te demander quel coup de p*te il te prépare, etc.
          Chaque nouvelle évolution, chaque contrat export, chaque nouvelle arme, chaque upgrade du système… tout, absolument tout fera l’objet de négociations interminables, de bras de fer, de chantages…

          Pour le Rafale on va peut-être conclure un partenariat cohérent avec l’Inde.
          D’abord tu développes, tu construits, tu prouves et ensuite tu regardes qui veut devenir partenaire.

          Les européens à quelques rares exceptions n’accepteront jamais un véritable lead français, ils diront toujours dans ce cas là autant voir avec les américains.

          D’ailleurs je sens arriver le NGAD comme porte de sortie allemande.

          J’espère bien que les allemands vont torpiller le SCAF grâce aux sirènes US, et que les espagnols vont torpiller l’Eurodrone. Parce que par contre voir Macron enterrer d’autorité ses rêves mouillés européistes, non je n’y crois pas. Mais je serai ravi de me tromper.

          • Momo dit :

            D’accord sur l’essentiel:
            . Pas de scaf avec les allemands
            . les espagnols non plus
            . le partenariat est gagant gagnant sinon c’est de l’entubage mais ca ne dure pas
            . le partenariat est toujours souhaitable dans les domaine qui le permettent le point clé étant la complémentarité
            . il serait inacceptable de sacrifier nos atouts industriels=avantages compétitifs au nom d’une idéologie angélique qui n’est pas partagée, notamment par angela.

  29. Thanksgiving dit :

    C’est un beau requiem, même des parlementaires belges veulent renégocier le contrat de la Dinde, c’est dire:
    http://www.paxaquitania.fr/2021/03/f-35-la-messe-est-dite.html
    Je l’ai composé, spécialement pour toi…

  30. Patrickov dit :

    Encore un futur échec en vue, ils auront du mal à trouver des partenaires sur les futurs projets, pauvre états qui ont le F-35 dans leurs inventaires.

  31. mich dit :

    Bon ,alors on fait le SCAF avec les USA ? 50 /50 ?

  32. vrai_chasseur dit :

    Lockheed Martin peut proposer au Gal Brown le F21, la réponse qu’ils avaient prévue pour l’appel d’offre indien…
    https://www.lockheedmartin.com/en-us/products/f-21.html
    Mais cette fois Make in USA

    • Michel dit :

      Le F21 est une copie du Rafale ou me suis-je trompé ??????
      Du coup les Indiens ont préféré l’original qui en plus vole et est opérationnel en Opex……

      • Clavier dit :

        Vous vous trompez beaucoup …il ne ressemble pas, heureusement !

  33. Thierry dit :

    A la fin du premier conflit mondial, l’aviation militaire possède 336 escadrilles dans lesquelles ont servi plus de 51 000 avions dont 1000 hydravions pour 17 390 pilotes militaires brevetés dont 1250 tués au combat. En 1918, l’industrie aéronautique française a produit 24 652 avions et 44 563 moteurs.

    Lors de la seconde guerre mondiale la bataille d’Angleterre s’est joué entre 2700 avions allemands et 1300 avions anglais
    Lors de l’invasion de l’URSS les allemands avaient toujours 2700 avions récents contre 1500 chasseurs récent russe ainsi que 7500 vieux avions hors d’âge dans l’ensemble de l’URSS.

    Lors du Débarquement de Normandie les alliés avaient 9500 avions contre un nombre dérisoire pour les Allemands.

    Les batailles aérienne de la seconde guerre mondiale se sont faite avec moins d’avions que durant la 1ère guerre mondiale, mais c’était des chasseurs plus moderne et plus couteux à produire notamment au niveau du moteur.

    On peut faire le même bilan pour les cuirassés, etc.

    les armes modernes coutent toujours plus cher c’est indéniable et aujourd’hui il serait bien vain d’espérer en avoir un nombre équivalent à des modèles bien plus ancien.
    Ce qui compte c’est d’avoir un potentiel supérieur à l’adversaire, et s’il possède des armes trop ancienne, il faut moins d’armes moderne pour le vaincre.

    ce qui compte c’est les armes les plus performante, et non pas les armes les plus nombreuses. même si le nombre compte quand même dans certains cas.
    il a été longtemps dit que les chars allemands étaient très supérieur à ceux des alliés, mais c’est une chimère, en fait au début de la guerre ils étaient très léger, mieux employés en masse et soutenu par l’infanterie blindé (panzergrenader) et les stukas dans des offensives éclair face à des chars alliés parfois plus blindé (Le B1bis par exemple) mais dispersé et sans soutient.

    Après avoir créé des mastodontes avec un gros canon de 88 et un blindage sur-épais mais très lent les allemands se sont retrouvé en situation inverse face aux Sherman et T34, char moyen par excellence capable de déborder les allemands, sans parler de la suprématie aérienne qui avait changé de camps.

    Avec tout arme vient sa stratégie d’emploi qui est tout aussi importante que l’arme elle même, est-ce qu’un grand nombre de chasseur moyen pourraient compenser le différent technologique avec ceux moins nombreux en pointe du progrès ???

    Tout dépend de la taille du fossé entre les deux appareils et de son rôle à jouer.

    Dans l’absolu les nazis ont détruit une quantité invraisemblable d’appareils soviétique lors de l’opération Barbarossa, mais surtout de ceux des modèles déjà dépassé, et la pénurie de carburant allemande n’était pas compensé par leur avance technologique, mais dans l’idéal, si on a le carburant alors il vaut mieux les meilleurs avions qui ont avec pour ne pas le gaspiller en vain. Les USA ont gagné la guerre autant avec l’approvisionnement qu’avec les armes. il faut les deux.

    Donc à choisir quelques F35 de plus seront mieux qu’une flopée de chasseurs intermédiaire qui seraient trop cher pour ce qu’ils valent vraiment sur le champs de bataille. C’est dans les drones qu’il faut avoir la quantité.

    • E-Faystos dit :

      Deux remarques @ Thierry.
      D’une, bravo, vous avez fait des recherches et trouvé de bonnes sources.
      Petit bémol et remarque deux: a partir de 1943et Koursk, la guerre devient totale.
      l’Allemagne se met à l’heure de l’économie de guerre et elle à déjà perdu ses troupes d’élite en Afrique, sa foi dans son combat à Stalingrad.
      Les avions ont ils manqué? Oui… Mais pas autant que les pilotes, et pas autant que l’essence.
      Or dans carburant, puis sans matières premières, c’était déjà tendu mais la principale erreur à été de retarder la montée en ligne de nouveaux modèles par idéologie :
      Si cela vous paraît vague, lisez les deux exemples suivants :
      -Messerschmitt contre Focke Wulf: les ingénieurs du ME 109 ont créé un petit chasseur très rapide et capable, réalisé en 4500heures (16.000 pour un Spitfire) mais qui n’arrive pas à évoluer au delà du G. Le F est juste un ratage créé pour combler l’hémorragie de la Luftwaffe. Dessiné en urgence, lourd et mal équilibré, les pilotes débutants ne feront rien de cet engin instable et mal pensé.
      Le FW 190 met du temps pour être diabolisé parce que le moteur demande du refroidissement. Beaucoup.
      Mais.une fois au point, il est capable de tout faire en seulement quelques modifications.
      Pourtant, le Me109 garde la confiance des décideurs qui ne croiront pas plus à la roquette et au ravitaillement en vol.
      Gérard Milch tient une place en haut du panier des erreurs humaines et c’est bien grâce à sa bêtise que les Allemands céderont le ciel à partir de 1942.
      Enfin les chars: le tigre possède un excellent 88. Mais encore plus dangereux était le canon du Panther. Plus léger -et doté du même moteur- le Panther finira même par être moins onéreux que le Panzer IV pourtant plus léger et moins sophistiqué.
      Cependant, la maîtrise du ciel interdira aux Allemands de faire des concentrations et percée avec leur char: Typhoons, Mustang, Thunderbolts feront la loi sur la terre comme au ciel.
      .
      La problématique du drone, c’est que la France d’équipe avec retard mais n’a pas encore les infrastructures pour maximiser l’emploi d’appareils téléguidés : pour ça il faut des satellites, de la bande passante. Et cet argent, nous l’avons donné aux Américains et on se demande si on va payé pour un drone Allemands surdimensionné décidé par des politiques lourdes d’arrières pensées.
      Car en l’état, c’est se mettre en position de vassalité envers les pacifistes.
      Mais eux veulent des chances pour l’Europe.
      Nous on a déjà Assa Traoré.
      Alors on peut pas lutter.

      • Sentinelle dit :

        Et à l’Est yak 3 et 9 et LA 7 (?) sont très performant et en sûr nombrE les sturmovik faisant un massacre

        • E-Faystos dit :

          @ Sentinelle
          Oui. Les avions Russes sont bons. Et le problème Allemand sera de trouver des solutions couvrant tout le spectre de performance : basse altitude sur le.front Russe (le FW n’arrivera que tardivement sur le.feont Russe où il sera excellent) et sur le front de l’ouest (où les bombardiers américain opérant qu’à haute altitude, ou le me 109 est obsolète).
          Mais voilà, les Allemands feront quand même un retour en force avec le FW190 D.
          Trop peu, trop tard, et surtout toujours plus Nazis.

    • Pascal (l'autre) dit :

      44 lignes pour nous dire que le F35 est incontournable………………………. les « commerciaux » de L.M. n’auraient même pas osé!!

      • E-Faystos dit :

        @ Pascal (l’autre)
        Thierry vient de loin et fait des efforts pour passer pour un contradicteur « normal ». Le problème est qu’il consentre tellement d’attaques « ad hominem » qu’il va finir par être sympathique… Ce qu’il n’est pas, cela va de soi, donc partez à la chasse aux sources et argumentez sur l’absence de perspectives du « tout technologique », par exemple.

    • KurtSkalpel dit :

      Bavardage confus et incohérent.
      Sans compter quelques erreurs :
      « Lors du Débarquement de Normandie les alliés avaient 9500 avions contre un nombre dérisoire pour les Allemands. »

      C’est un fait avéré, mais qui montre quoi ?
      Les Allemands avaient délibérément retraité toutes leurs escadrilles et la logistique des semaines auparavant. C’était donc un choix stratégique, ça n’apporte aucun élément à la discussion.

    • EBM dit :

      @ Thierry Pas la peine de nous faire un long détour destiné à nous embrouiller pour nous faire la Pub de la nullité de LM.

      « Donc à choisir quelques F35 de plus seront mieux qu’une flopée de chasseurs intermédiaire qui seraient trop cher pour ce qu’ils valent vraiment sur le champs de bataille. » Le chasseur intermédiaire aurait un grand mérite : il volerait et serait opérationnel pour un coup de possession et d’acquisition moindre dégageant du budget pour le remplaçant du F35.

      Le F35 A traine plus de 800 problèmes techniques, n’est toujours pas opérationnel et n’est pas un intercepteur. Les B et C se sont révélés non supersonique en pratique du fait de leur cellule en plus des 800 pépins.

      L’USAF et la Navy ont beoin d’avions neufs d’interception, et opérationnels pour arriver à compenser ceux qui arrivent à bout de potentiel de vol. Ce n’est pas de gaité de coeur que l’USAF recommande des F15. S’ils avaient eu le choix ils auraient pris mieux. Comme le F22 ne sera pas reconstruit et que le F35 ne donne pas satisfaction, notamment le C, il y a un gros trou à combler.

      Ils ont tout intérêt à ce que ce nouveau chasseur arrive vite pour éviter d’avoir à recommander des F15, des F16 ou des Super Hornet et remplacer le plus de F35 possible au passage. La Navy a très envie de se débarrasser du F35C par exemple et pousse ce nouvel avion.

      Vous êtes peut être payé pour nous dire que le mieux est de ne pas être opérationnel mais je ne suis pas convaincu.

  34. ULYSSE dit :

    Il n y a aucune raison de se réjouir. Les US vont prochainement proposer un nouvel avion ,dont le prototype vole déjà, qui tirera vraisemblablement les enseignements des erreurs du F35. Ils élargissent donc leur offre commerciale, avec un avion plus simple que le F35 mais qui présentera vraisemblablement l’ avantage d une plus grande furtivité que le Rafale. Une nouvelle fois. Ils sont en avance commercialement d un temps pendant que nous peinons a construire notre coopération avec les allemands pour le SCAF.

  35. mike dit :

    On peut comprendre qu ils veulent un avion bas coût pour continuer a mener des opérations 365/365 aux quatre coins de la planète sans que ça coûte un bras.
    L’autre avantage et d’avoir une offre américaine pour les clients qui peuvent pas s offrir le F35. En fait, un vrai remplacement du F16.

    Les industriels americains devraient être contant.

  36. Max dit :

    Ce sont les pays européens qui vont supporter les coûts du F35.

  37. philbeau dit :

    Le programme NGAD , apparaissant brutalement sur le devant de la scène , a des implications intéressantes dans la compétition en cours pour les nombreux marchés où concoure le Rafale . En effet , s’il concerne apparemment l’USAF seule , c’est aussi un signal qui , en creux , annonce que , côté américain , la génération F16 , F17 voit son avenir borné par cette nouvelle génération , qui aura toute l’attention des budgets à venir . Et c’est précisément le souci de deux pays européens , la Suisse et la Finlande , qui ont mis bien sûr en tête de leurs préoccupations , les performances , mais aussi la durée prévisible de vie industrielle de l’avion qu’ils recherchent pour les trente prochaines années . Le F35 exclu d’emblée on peut le penser , restait le Super Hornet , principal concurrent du Rafale . Quelle assurance maintenant que Boeing s’intéresse à son avenir ? La note du Rafale , déjà élevée , est montée d’un cran .

  38. Peps72 dit :

    Si on traduit cela en langage @Nico-St-Jean / @Red cela signifie « Encore une excellente nouvelle pour le F35 qui prouve que l’USAF et l’USMC renouvellent leur confiance à cet avion omni-rôle fiable, performant, parfaitement furtif même devant un S400, avec un fort taux de disponibilité au combat, et un coût de maintenance bien en dessous de celui de ses paires »… 🙂

  39. Anthloz dit :

    Bonjour
    Exactement!!!
    J’avais la même pensée
    Ça ne serait pas totalement idiot…. à voir

  40. Gremlins dit :

    C’est coup dure pour les Américains quand même et du coup pour tous ses alliés qui ont suivie.
    Jamais un pays n’a eu a remplacer aussi rapidement un appareil avec un tel coup.
    Renouveler l’addition, même pour les USA, c’est lourd. Le bridés se frottent les mains.
    Je pense que le NGAD va t être un pure bijoux à l’opposé du F-35.

  41. jp dit :

    la dinde est cuite

    • PK dit :

      après avoir été fourrée aux gogos, c’est la moindre des choses !

  42. CHRISTIAN FAVRE dit :

    Ils ont besoin de « terres rares » ?