ESM Saint-Cyr : Trois peines de prison avec sursis ont été prononcées pour la noyade du sous-lieutenant Hami

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

60 contributions

  1. Philippe dit :

    Tout cela s’inscrit dans un parcours de bizutage et c’est inadmissible quel que soit le lieu où que cela se déroule (facs, écoles militaires etc…). Là c’est une vie qui a été stupidement perdue. Honte à eux.

    • LA HIRE dit :

      @Philippe,

      je serai plus nuancé… Le bizutage existe de tout temps et plus spécifiquement dans les cycles d’élites. C’est un rite, un passage qui permet de souder une promotion, et qui contient toujours une part de danger… La perte d’une vie est regrettable, et, pour des raisons personnelles, je comprends la souffrance des parents.

      Mais, honnêtement, quelle société voulons-nous ? Une société aseptisée, zéro risque, hygiéniste…?

      Combien de séance de bizutage se sont déroulées sans aucun incident notable ? Des centaines de milliers….

      • jean la gaillarde dit :

        Personnellement, je pense que cette vision est d’un autre temps. Et si vous devez poursuivre dans ce sens, rien n’empêche, à part l’incompétence ou la fainéantise intellectuelle, de réfléchir au condition de sécurité à adopter. Vous n’allez pas quand même revenir aux années de service militaire ou la légende urbaine racontait que l’armée avait un certain pourcentage de perte acceptable !!!! Car soit c’était vrai et je me pose des question sur l’humanité des responsables vis à vis de leurs hommes, soit c’était faux mais aujourd’hui, vous seriez prêt à en faire une vérité !
        Pas zéro risque, pas hygiéniste mais il faut avouer que mourir lors d’un bizutage cela n’a aucun sens, en rapport au fait de risquer de mourir pour une action de guerre. Et de plus, la sphère des officiers de haut rang, n’est absolument pas exempt de respecter le Code Pénal et celui-ci est clair : Le bizutage est interdit.

  2. LEONARD dit :

    Deux constats:
    – Parmi la future élite de l’armée destinée et formatée pour commander des hommes en épargnant tant que faire se peut leurs vies, il y a des mecs assez cons pour faire nager d’autres élèves, de nuit, avec équipement, dans une eau à 9°.
    – Dans la liste des responsables de l’école, il n’y en a qu’un qui assume « avec dignité ». J’espère que tous les autres ont être virés pour incompétence et/ou indignité à la fonction.

    • Jordan dit :

      Quand vous aurez fait le dixième de la carrière de ceux-ci, vous vous permettrez de juger de leur incompétence …
      Pour avoir successivement connu ou servi sous les ordres de 4 de ces derniers, je peux vous assurez qu’ils font honneur aux fonctions qu’ils assument actuellement (principalement CDU).

      • LEONARD dit :

        Vous allez être bien seul, sur ce coup là….

      • Bobby dit :

        Ce sont juste vos mots qui n’ont pas plus de valeur que cela , pour le factuel ils ont déjà fait leur preuve…

      • Garde-à-vous dit :

        Ils font tellement honneur qu’ils ne prennent pas leur part de responsabilité sur ce coup là. Ce qui s’est passé est INadmissible. La même chose en régiment et les cadres passent à la trappe (enfin cela dépend de quel cadre !!!). Franchement, moi, je les virent sans état d’âme, au moins ça fait un exemple.
        Signé: 1 sous-officier supérieur de l’armée de terre.

  3. richard gay dit :

    Honte. C’est le seul mot.

  4. Dupont avec un t dit :

    Dans cette affaire, où était le Pére Spicace et le Père Suasif au 2ième bataillon ???
    Une action du Père Fide et de l’Abbé Tise

  5. Franz dit :

    Triste épilogue d’un drame… respect au « Père système » pour son attitude. Pourquoi ai-je un désagréable ressenti comme au rendu du procès Firmin Mahé ?
    Est-ce que le sens de l’honneur s’estompe quand on a passé trente ans ?

    • dompal dit :

      @ Franz,
      Faire un parallèle entre « l’affaire Firmin Mahé » (et non le procès…) et ce regrettable accident, c’est vouloir comparer l’incomparable !!! 🙁

      Des « Firmin Mahé » j’en ai connu plus d’un (et je ne dois être le seul) mais cela ne nous émouvait pas plus que ça, on obéissait aux ordres, c’est tout.

      Après, si vous avez des états d’âmes, faudrait plutôt faire dans l’humanitaire et pas dans l’armée….

      Vous allez sans doute dire que je suis cynique et sans scrupules ?

      Vous avez raison entièrement raison mais ma conscience ne regarde que moi ! 😉

      • Franz dit :

        Relisez-moi : je parle des gradés qui donnent des ordres et les oublient, dix ans plus tard, quand les faits rattrapent leur carrière. Seul le Père système reconnaît sa responsabilité et l’assume.
        Ma réflexion ne se posait que dans l’attitude des responsables dans le cadre du procès, pas dans les circonstances en cause. Je ne regrettais sûrement pas la disparition des Firmins Mahés de tout poil. Désolé si je me suis mal exprimé.

  6. jyb dit :

    nage commando ? …c’est plutôt bas de treillis/basket je suppose. parce que 25 mètres en piscine chauffée en treillis/rangers certain sont déjà à l’agonie.

    • Dupont avec un t dit :

      Pour l’avoir fait en validation Ops de Cie RIMa, treillis,Rangers,Famas en piscine à Carpiagne.
      Seule la nage façon loutre sur le dos permet la « traversée et faut éviter absolument toute « collision » sinon
      ça coule et pas que le Famas au fond du bassin

      • jyb dit :

        @dupont avec un t
        – nage en retropédalage, arme hors de l’eau mais sur 25 m! c’est déjà un niveau supérieur à ce qui est exigé à l’esm.

  7. petitjean dit :

    Sale affaire dont on ne connaitra pas tous les détails et donc les responsables. Durant l’exercice qui veillait sur qui ? En d’autre terme comment la sécurité des membres du groupe était-elle assurée ? On dirait un jeu de potache où personne ne se préoccupe de personne
    Et huit ans pour en faire le procès, c’est inadmissible. Qui a joué la montre ?
    Quand un des militaires déclare : « j’ai manqué de force morale », j’aimerais comprendre ce qu’il veut dire par cette expression
    C’est très moche…

    • ekiM dit :

      Il veut dire qu’il est parfois difficile pour un jeune officier de savoir dire « non » et/ou des « vérités qui dérangent ». Il veut dire qu’il sentait que c’était une mauvaise idée mais qu’il n’a pas eu le courage de porter haut son opinion devant ses paires et ses supérieurs.

      Le fait qu’il ait eu le courage de reconnaître sa faute me fait penser que cet homme est devenu un excellent officier.

    • jyb dit :

      @petitjean
      ce que je crois comprendre mais les infos restent confuses voire contradictoires c’est que ce garçon a intégré directement le 1er bataillon ( 3ème année) et qu’il se retrouve bahuté avec les premières années (bahutage effectué par le deuxième bataillon càd 2 ème année) ?
      1 qu’est ce qu’il faisait là? 2 à priori aucune première année ne le connaissait et naturellement il ne devait pas avoir de binome…
      dans la mécanique grégaire qui fait que dans l’émulation et la souffrance un troupeau de moutons devient une meute d’affamés, le mouton qui n’a pas subit avec les autres n’est pas à sa place.
      (propos à peu près retranscrit des vérités qu’on assène aux élèves officiers)
      autre propos qui borde de façon ferme mais informelle ces activités tradi mais aussi les dégageantes c’est que passée la période de bizutage ou les moins motivés sont « partis », on prend soin des élèves qui sont un investissement au propre comme au figuré.

  8. jean la gaillarde dit :

    Même si les autres prévenus se sont réfugiés derrière « le système », ils ne sont pas moins responsable de leurs propres actes. Or, ils ont participé à l’organisation de « bizutage », qu’ils appellent « bahutage » car, ils savent pertinemment que le bizutage est interdit et que, de par ce fait, l’activité qu’ils ont mis en place ne devait pas se faire, ou alors, si il y avait un but pédagogique (rusticité, apprentissage de ses limites …), encadrée par des moniteurs. Ce n’est pas le cas, pour moi, ils doivent être sanctionné durement. Là cela veut dire qu’ils vont pouvoir continuer d’exercer des responsabilités au sein de l’armée ? Non, et la hiérarchie, qui dit qu’elle n’était pas au courant ? Et bien prenez votre retraite. Non, dans ces hautes écoles, tout le monde sait parfaitement ce qui s’y déroule. Il y a aussi des bizutage lamentable au sein des écoles de santé des armées, les Week-end d’intégration au sein des grandes écoles existent toujours et c’est à chaque fois, limite border line jusqu’où jour où …. !!! Il y a un sacré ménage à faire.
    Je m’excuse mais ce type ‘d’activité » n’a rien à voir avec par exemple les stages GIGN, ou Commandos Marine, voir les pré-stage qui eux, sont pour déterminer la futur crème de l’armée et là, parfois, effectivement, l’activité va au bout du bout de ce que peut supporter l’humain, mais c’est super encadré, il y a des plongeurs lors des séances aquatiques, il y a des moniteurs lors de franchissement … là on n’a affaire à du n’importe quoi fait par des jeunes cons qui se sont pris pour ce qu’ils ne sont pas encore. Voilà le fond de ma pensée. La sanction aurait dû être beaucoup, beaucoup plus lourde. C’est un avis purement personnel.

    • Franz dit :

      Bahutage n’est pas bizutage. Pour être passé par là je peux témoigner que l’esprit de mon bahutage (pas à Coët) était basé sur une camaraderie et une fraternité sans égale et qu’il ne s’agissait pas d’humilier mais de former des jeunes et forger des caractères. Je ne cautionne pas les faits jugés dans ce procès, je lutte juste contre un amalgame inopportun.

      • dompal dit :

        @ Franz,
        « était basé sur une camaraderie et une fraternité sans égale et qu’il ne s’agissait pas d’humilier mais de former des jeunes et forger des caractères. »

        Juste en une soirée pour « former des jeunes et forger des caractères » ???

        Vous êtes vraiment trop fort, je m’incline…..! 😉 🙁

        Vous étiez où ? A l’Armée du Salut ????

        • Franz dit :

          N’importe quoi : où avez-vous lu « une soirée » ? je n’ai pas décrit la période, mais c’était trois mois. Sans rancune, mais prenez le temps de réfléchir avant de réagir.

    • jean_pia dit :

      C’est à mon sens la circonstance la plus aggravante. Si il y avait marqué « instruction » en haut de la note de service pour cette activité, nulle doute qu’elle n’aurait pas eu lieu parce que des instructions avec risque, l’Armée sait faire : il y aurait eu reconnaissance de la zone auparavant, des plongeurs, un moyen d’evasan sur place, etc. Mais il y avait marqué « transmission des traditions », donc on ouble tout ce qu’on a bien appris sur la sécurité lors de l’instruction et on fait n’importe quoi.

  9. Durandal dit :

    Effectivement, c’est un scandale, repose en paix jallal et toutes mes condoléances a tes proches.
    Ce n’est pas de la tradition et pas non plus des valeurs, c’est de la merde pure et simple.

    Dans la marine j’ai eu droit au bizutage du passage de la ligne équatorial, j’en garde un super souvenir, malgré deux jours de galère et de franche rigolade, mais aucun danger, car nous étions entourées de personnes bien veillantes, et j’inclus même le con**** de fumaco, vive la Royal.

  10. Durandal dit :

    Effectivement c’est un scandale, repose en paix jallal et toutes mes condoléances a tes proches.
    Ce n’est pas de la tradition et pas non plus des valeurs, c’est de la merde pure et simple.

    Dans la marine j’ai eu droit au bizutage du passage de la ligne équatorial, j’en garde un super souvenir, malgré deux jours de galère et de franche rigolade, mais aucun danger, car nous étions entouré de personnes bien veillantes, et j’inclus même le con**** de fumaco, vive la Royal.

  11. Raymond75 dit :

    Prison avec sursis sans inscription sur le casier judiciaire pour un bizutage, pardon une soirée dite de « transmission des valeurs et des traditions », avec traversée d’un lac la nuit dont l’eau est à 9°, et un mort : c’est normal. Il ne faut pas remettre en cause la hiérarchie, ni les ‘traditions’ : cela pourrait démoraliser l’armée.

    https://zetenancierisbaque.blogspot.com/2015/05/cabu.html

    • Tintouin dit :

      Pensée pour Jalal Hami et sa famille.

      « sans inscription sur le casier judiciaire  »
      Cette mesure de la Justice vise à ne pas porter ombrage à l’avancement de carrière (prometteuse) de cette « élite ». Et puis hein, ça le ramènera pas hein !
      Je sors, j’ai la nausée.

  12. werf dit :

    Ce n’est pas à l’honneur de l’armée et de Saint-Cyr, c’est une tâche indélébile sur son drapeau. Tout le commandement savait car ce bizutage se produit chaque année dans les mêmes conditions inacceptables de sécurité et d’encadrement. Les militaires dont la responsabilité a été établie par ce procès n’ont plus leur place dans l’armée car il faut faire un exemple pour éviter que des jeunes c…s recommencent un jour. Mais c’est là qu’il faut que la hiérarchie jusqu’à la ministre montre son courage pour prendre ces décisions. Il en va du futur recrutement et du respect de l’institution.

    • R2D2 dit :

      « Ce n’est pas à l’honneur de l’armée et de Saint-Cyr, c’est une tâche indélébile sur son drapeau. »
      Eh beh rien que ca ^^’
      On sent bien que vous avez le sens de la mesure.

  13. Bob dit :

    Une honte, un mort pour des raisons débiles et des clopinettes derrière.

    • dompal dit :

      @ Bob,
      Vous avez résumez en peu de mots ce drame…..orchestré par des futurs off de l’armée…..qui sont effectivement actuellement dans l’armée !

      Honte à « nos » juges qui défendent les criminels de nos banlieues ou ces futurs off de l’armée…..et qui sont bien d’active aujourd’hui….!!! 🙁 🙁 🙁
      Que dire du plus…??? 🙁

  14. Prévôt dit :

    J’espère que tous ceux qui critique savent de quoi il parle, qu’ils ont vécu ce genre d’activités de tradition, de « dérive », de débilités ou de rite de passage. Vous pouvez appeler cela comme vous voulez, ces activités sont essentielles pour forger l’esprit guerrier, l’esprit de corps nécessaire à un groupe d’homme qui vont vouer leur vie à la guerre. Ce sont ces conneries viriles et puériles qui nous donne assez d’idéal et d’étoile dans les yeux pour faire ce beau taf de merde : responsabilité permanente, reconnaissance quasi nulle, absence récurrente, salaire rigolo, douleur physique, mort potentielle…

    C’est un accident, ça arrive. Mais on ne parle pas du fait que les personnes qui ne savait pas ou peu nager pouvait rester en dehors de cette activité, ou bien demander à porter un gilet de sauvetage. C’était son cas il me semble et sa réaction d’égo, son refus de rendre compte pour ne pas passer pour un faible, son esprit guerrier en somme, ont contribué à cet accident.

    La sanction est normale car le prix à payer pour commander est celui de la responsabilité. Mais elle reste légère car ils sont responsables, mais pas coupables.

    La mort n’est pas qu’une hypothèse. Elle est une réalité pour les gens en arme. Elle n’est pas admissible à l’entrainement oui. Mais il y a toujours un risque. Et ce risque, chaque personne qui porte un treillis doit l’accepter, un futur chef encore plus qu’un autre. A faire des soldats trop faibles moralement, ne sachant pas maitriser un peu leur peur, vous n’aurez plus grand monde le jour où vous aurez besoin de nous pour faire autre chose que le trottoir à Paris ou la police dans le désert. J’espère alors que tous les donneurs de leçon se lèveront comme un seul homme pour apporter leur bon sentiment en première ligne, nous illuminer de leur force morale et nous réchauffer de la chaleur de leur critique ! Et tout cela sans salir leur pantalon lorsque je leur tendrai une arme…

    Chic à la Castelnau
    Un gars de l’école d’en face

    • jyb dit :

      @prêvot
      retourne jouer au jokari. et fais attention à pas te blesser.
      sinon il me reste un peu de béton.

      • Prêvot dit :

        Devant la référence et le niveau des arguments, je suis obligé de m’incliner…

    • Raymond75 dit :

      Merci d’avoir fait la synthèse de tout ce qui est répugnant dans les sectes ‘d’élites’ : armée bien sûr, mais aussi certaines grandes écoles, dont les Arts et Métiers par exemple.

      Les ‘anciens’ libèrent leurs penchants sadiques et misogynes pour « forger l’esprit de corps » ; des lâches qui agissent en groupe, avec l’autorisation de leur hiérarchie complice.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Merci d’avoir fait la synthèse de tout ce qui est répugnant dans les sectes ‘d’élites’ : armée bien sûr, mais aussi certaines grandes écoles, dont les Arts et Métiers par exemple. Les ‘anciens’ libèrent leurs penchants sadiques et misogynes pour « forger l’esprit de corps » ; des lâches qui agissent en groupe, avec l’autorisation de leur hiérarchie complice. » Vous oubliez le milieu professionnel ou les affaires de harcèlement et parfois pas que moral existent aussi

    • jean la gaillarde dit :

      Je suis adjudant-chef de Gendarmerie, j’ai fais partie des ELI en escadron, j’ai roulé ma bosse en OPEX, j’ai participé en tant que stagiaire à des stages d’aguerrissement qui permettent de forger un homme et de durcir l’esprit. JAMAIS, en tant que stagiaire, je n’ai eu à subir ce type de comportement qui, que vous le vouliez ou non, est punissable par la loi. J’ai été instructeur en école de sous-officier, JAMAIS je ne me suis livré à tels agissements et pourtant, en 5 ans, j’en ai vu passer des promotions de Gendarme Adjoint Volontaire ou d’élèves-gendarme. Je ne pense pas que j’ai participé à la formation de gens n’ayant pas « l’esprit guerrier » ou je ne sais quelle autre connerie de ce genre.
      C’est un accident, ça arrive …. !!!! vous n’êtes pas sérieux ? Lors d’un entrainement en montagne, plusieurs Chasseurs Alpins sont morts dans une avalanche. Les responsabilités ont été recherchés et le chef de détachement a été sanctionné lourdement, pénalement. Lors de l’embuscade d’Uzbin, pareil ! Et là « c,est un accident, ça arrive ! ». Honte. « La sanction est normale car le prix à payer pour commander est celui de la responsabilité » ! La responsabilité aurait été déjà de mettre un terme à ces bizutages, et, si ils décident de le faire, au minimum, faire de la sécurité des personnes, une règle incontournable. ça c’est de la responsabilité.
      Monsieur, lorsque j’engage une patrouille sur un évènement, j’essaie de m’enquérir que le personnel est en nombre suffisant et qu’ils se trouvent le plus en sécurité possible. Le jour où ça merdera, contrairement à ces « merdaillons », j’assumerais car, pour moi, forcément, j’aurais « merdé » en quelque part.
      Ces « petites gens », auraient dûent être obligés de se présenter au domicile de la famille pour annoncer le décès. La responsabilité, dans ce cas, vous la prenez en pleine gueule lorsqu’il faut annoncer le décès d’un camarade.
      Pauvre France !

  15. Fred dit :

    À mon époque, au Collège militaire du Mans, le week-end du Monôme (w.e. de « fête » de promo = bizutages institués), nous les « petits », nous nous barricadions dans nos chambrées en accumulant les lourdes armoires et lits contre les portes, « ils » n’ont jamais réussi à nous atteindre malgré leurs tentatives. Nous allions au réfectoire et en revenions en un seul groupe compact, armés de gourdins sous nos manteaux.

    Pour notre part (@ Franz), ces pratiques étaient sadiques, humiliantes, dangereuses, traumatisantes. Un qui pouvait se faire chopper (à tout moment de l’année) pouvait subir vêtement déchirés, claques, bastonnades, waterboarding, humiliations uro-scato … Parfois pendant des heures. J’ai vu, un gars se faire saucissonner entre deux matelas et être jeté d’un premier étage, bien que cette pratique (spécifiquement interdite) ait déjà fait un mort dans le passé (si le sandwich tombe sur la tranche côté tête, cela peut évidemment être fatal).

    Je me rappelle du Colonel, larme à l’œil, nous disant qu’il regrettait qu’il n’y ait plus de Monôme. S’il avait su ce qui se passait dans son établissement … Et j’espère qu’il ne le savait pas.

    • Franz dit :

      Bien reçu, merci pour ce partage de votre expérience. C’est effectivement pour ça que les bizutages sont interdits.

  16. Vins dit :

    Je suis étonné que des responsables identifiés soit encore en service… et auraient des pistes de commandement?
    Plus besoin d’ennemi avec des gens comme ça…

  17. Un Franc dit :

    Mes sincères condoléances à la famille de la victime.

    Mes respects au capitaine « Père système » pour sa droiture.

    Interrogation sur les « mécanismes » de la soumission à des logiques dangereuses.

  18. Roissard dit :

    C’est la première fois que je vois une telle unanimité dans les commentaires de ce site, et c’est vraiment significatif car, heureusement, les controverses n’y manquent pas, d’habitude.

    L’EOA Jalal Hami qui semblait promis à une belle carrière, montre qu’être d’origine étrangère et de confession musulmane – si décriée aujourd’hui – n’empêche pas d’être patriote et désintéressé, car il aurait pu aussi bien tenter l’ENA ou une grande école de commerce. Il fait partie de ceux qui ont concouru à l’unité si menacée de notre pays.

    En revanche le comportement du général est incompréhensible : que risquait t’il à assumer sa responsabilité ? Une étoile de moins en fin de carrière ? Mais perdre une étoile n’est rien pour garder l’honneur.

    Le général aurait t’il oublié Alfred de Vigny ?
     » Cette foi, qui me semble rester à tous encore et régner en souveraine dans les Armées, est celle de l’HONNEUR  »
    in Servitude et grandeur militaires – ch X Conclusion

  19. Bob dit :

    4 mois ferme pour un livreur antisémites.
    Du surcis sans l’inscription au cassier pour la mort d’un camarade d’arme facilement évitable !
    Super la campagne de recrutement pour les armées et de fidélisation de ceux qui ne sont pas de la bonne caste.

    Un honte.
    Pauvre justice , pour commandement militaire.

  20. GIJoe dit :

    Un seul mot: écœurement. Ecœurement de voir tant d’irresponsabilité de la part de l’encadrement de l’école, écœurement de constater que l’on peut être promu général avec une telle tâche sur son dossier.

  21. dompal dit :

    Ce décès est plus que regrettable, surtout que les organisateurs sont aujourd’hui off (CDU) et certainement off-sup d’ici qq temps….

    J’ai subi (je dis bien SUBI) l’accueil des anciens en section combat et ça a duré toute la nuit (eux faisant un roulement). J’ai fait des trucs que vous ne voudriez même pas croire si je vous les narrais mais cela ne m’a pas tué. C’était juste une sorte ‘d’aguerrissement’ quand on arrive….

    Par contre en tant ‘qu’ancien’ de la section, un peu plus tard, je ne me suis jamais prêté au jeu de ces conneries…!
    Ai-je bien fait ou pas ??? Personne ne peut le dire……. 😉
    Mais mes camarades (subordonnés) préféraient travailler avec moi plutôt qu’avec l’un de leurs tortionnaires qd il sont arrivés………….

  22. Phil dit :

    De toute façon ,dans cette école ,si on est pas un homme , blanc, catholique et sans un nom d’origine étrangère , c’est très compliqué !

    • Clavier dit :

      vous parlez d’une expérience ratée….?

      • dompal dit :

        @ Clavier,
        T’as vu les pöv nazes qui intègrent nos régiments qui sortent de Cyr avec le TTA150 comme bréviaire et qui se foutent complètement de l’expérience/compétence du SOA avec X opex au cul ???

        Tu veux qu’on en parle…….?????????

  23. eric poulain dit :

    Je venais pour exprimer le dégout face à cette affaire complètement infantile et d’une autre époque…
    mais au vu des com’.. on est tous d’accord un talent gaché pour, excusez de le dire, de la merde

    • dompal dit :

      @ eric poulain,

      Entièrement d’accord avec vous !!! 🙁 🙁 🙁

      Mais derrière y’a des fils de bonne famille (aristo +++) catho-intégriste (des……. du Con de la Merde ou du Guidon de la Selle voire même du Con du Guidon de la Merde de la Selle)………………….
      Alors vous pensez bien qu’un « mouloud’……..ils s’en tamponnent le cul et feront tout pour étouffer l’affaire…..et ça a marché ! 🙁

      Ca vous étonne ???

  24. Fred dit :

    Jusqu’à la ceinture. Graeme Allwright.
    https://www.youtube.com/watch?v=EidP8vzJXUc&feature=emb_logo

  25. ScopeWizard dit :

    Que ce soit pour un « bahutage » ou un entraînement beaucoup plus formateur , de toute façon pratiquer ce genre de manip de nuit et dans une eau si froide , c’ est d’ entrée très risqué .

    M’ étant déjà retrouvé de jour dans une eau à 6°, mais presque nu , par moins d’ 1.50 m et pour quelques brèves secondes tandis que j’ avais moins de 20 ans , je sais ce que vaut la morsure du froid et à quel point elle peut être facteur de panique voire de paralysie tandis que le muscle cardiaque lui aurait tendance à s’ emballer , donc je devine aisément ce qui peut se passer dans la tête de celui qui se retrouve dans des conditions pires que celles-là baignant dans une ambiance de compétition/défi , ce qui n’ était pas tout à fait mon cas même s’ il y avait de ça aussi .

    Hormis l’ aspect « traditions » voire un certain aguerrissement pouvant servir de préparation psychologique à quelque chose à venir de nettement plus poussé et indépendamment des conditions de sécurité en l’ occurrence à priori pour le moins « légères » , la grande question étant : est-ce que ce type de « bahutage » sert vraiment à quelque chose ?

    • jean la gaillarde dit :

      Ah ben voilà. Alors cet exercice, d’aller dans une eau froide, à plusieurs, fait partie du stage de présélection au GIGN. L’intérêt n,étant pas de traverser une rivière, dans un premier temps, mais de mettre les candidats dans un tel inconfort qu’ils vont devoir rechercher la solution pour ne pas trop subir les affres de la situation. Ainsi, ils doivent se mettre à l’eau, dans une rivière, de préférence en hiver et lorsqu’il pleut (sinon c’est pas marrant), il y a des plongeur autour de la zone. Puis les candidats ressortent et vont se déshabillés et se mettre en cercle, tous serrés les uns contre les autres. Ceux se trouvant à l’extérieur du cercle, rentre dans le cercle au bout de 5 minutes et ainsi de suite, une rotation se met en place afin que tous le monde bénéficie de ce « confort ». Au bout de 30 minutes, chacun récupère son fond de sac et se sèche en mettant des affaires sèches. Voilà. C’est durs, mais c’est encadré, et c’est pédagogique. L’esprit d’équipe se met en place.

  26. breguet dit :

    RIP au sous-lieutenant Hami…Le responsable mais pas coupable est devenu la norme…8 ans pour juger cette affaire?

  27. Jean Pierre dit :

    Ils font moins les fiers en Guyane avec les légionnaires du 3 REI lorsqu’ils font leur stage (aménagé) dans la forêt Amazoniénne.

  28. Wrecker47 dit :

    Un coup de pinceau à merde pour l’école !
    Tous responsables mais pas coupables !
    Profil bas c’est pas cher payé!

  29. Sempre en Davant dit :

    Si ce que présument vos commentaires était vrai, chers camardes contributeurs, croyez vous qu’on aurait laissé tout cela de coté pendant 8 ans avant de « juger l’affaire »?

    Vous devriez lire les éléments que ligne de défense a rapporté : « porcelaines, sans chibres, et crocodile en tribune ». Ce n’est pas du bahutage, ni du bizutage, ni des brimades s’il existe l’option « coupette de champ, canapés, fauteuil de camping ».

    Et personne n’a chercher a expliquer un niveau d’eau anormal a bazar beatch? Ni l’absence de réaction !?!

    Hami, a t’il fait la marche de la vallée d’Aff? Le charmant petit tour avant la remise des crevettes? La phase chef de groupe? Le brevet de chef de section d’infanterie à pied? Le stage corps de troupe?
    Qui sont ses Cnes chefs de section et ceux des affreux du 2eme Bat? Qui sont ses camarades qui n’ont pas découvert son absence pendant deux heures et demi?!? Quel formatons ont’ils reçu???

    Je souhaite que la famille d’Hami ait le courage de faire appel, sans plus supposer que leur frère et fils était apte.
    Mais en demandant pourquoi tant de promotions ont fait pire sans perte!

    Fait’on St Cyr entre l’hôpital quand il fait froid et la tribune de presse quand c’est humide?
    Peu-t’on intégrer sans formation ni aguerrissement? Ce n’est pas à Hami que je m’en prend : il n’était pas seul dans l’eau! Ce n’est pas au 2éme Bat non plus : eux aussi, quelles formations ont’il reçu?

    Et ce n’est même pas à l’école qui n’est plus elle même depuis que les Cne qui y revenaient, les mieux classé de leurs Armes, pour préparer l’école de guerre, avec à l’idée d’être dissous dès avant la professionnalisation.

    Il y a eu avant cela d’autre accident mortels dont des CMG mort de froid (SIC!!!) en stage montagne. Ces accident ont un point commun ils viennent APRÈS l’élimination des cadres psychorigides! APRÈS la fin de la course aux démissions que constituait les DEUX (2 = 3-1 égal DEUX) MOIS de bahutages !

    Réveillez vous! Vous croyez que c’est All inclusive vin et boisson compris? Tout le monde aura son BAC au confinement?
    Vous me faites penser à un couple de voisins médecins et syndicalistes qui défendaient avec une splendide ardeur corporatiste leurs jeunes collègues si talentueux qu’ils étaient médecins des la réussite à l’internat, méritaient d’être payés et admirés car eux soignaient les gens! 4 à 6 ans avant la thèse qu’ils ne soutiendraient pas, au serment d’ Hippocrate qu’il ne prononceraient pas ils étaient au top! Et puis il advint que la prostate de l’un et le cancer de l’autre, …, firent partir dans une grande débandade la confraternité qui vous laisse au bon soin de chirurgiens étrangers… Sans esprit de lésine ils seraient aller ce faire opérer français en Floride : vive la demie molle et les culottes nylon! Ah faut payer!

    TTA 150 dit l’un? Peste le manuel du sous off! Étrange bréviaire pour un off qui arrive au régiment depuis l’école d’appli et non depuis Cyr! Et justement on est officier élève quand ont est aspirant! C’est avant qu’on est élève officier! Alors je demande Hami et ses camarades étaient’ ils des Slt de papier???
    Mais zalord l’assassin ne serait pas le colonel Moutarde? Pourrait ce être Mme Discrimination Positive? Pas avec un chandelier mais avec un tampon « sélection inutile »!

    L’eau froide n’est pas chaude dit l’autre! Par la mal peste je veux bien! Mes camarades et moi l’avons connu gelée! J’ai partagé en frère, au sortir d’un trou de combat la glace qui nous enserrait le cou et la patelette du sac F1 avec un copain CMG ( moi l’aile droite à lui la gauche), séché ma bâche agricole en en faisant tomber la glace… et me suis lavé avec la neige!
    Nous avons de nuit, sans lampes, traversé toutes les pièces d’eau a un moment ou à un autre, parfois en cassant la glace avec le ventre! Ce qui est ennuyeux c’est quand il y a du soleil en hiver, ce qui veut dire grand vent… là même le tshirt gèle sous la peaux de souris. Connaissez?!? Vishnou me pardonne : les Avatars climatiques sont des contingences négligeables!

    Stage « GIGN » Rhôoo : que penserai t’il de la visite extensive des égouts de ville bizard comme première sortie terrain? De nuit et sous la pluie bien sur! Pour qui fait 1M80 avec l’arme et la musette c’est atelier spéléo… faut pousser le barda en bout de bras, l’air est rare, la promenade longue! Ce n’est pas sec ni éclairé! Rhôo paniquons!

    Bizutage pipi – popo dit encore un autre… Ah bon? Et la machine à gifle vous l’aviez laissé maison? Pas de bol ; c’était pas sur la fiche effets à prévoir a l’incorporation?

    Et soyons catégoriels et bien crétin! C’est pas chez les sous offs qu’on verrait ça! On c’est pas fadé des MdL qui peuvent faire l’appel de leur groupe de 12Pax si on leur tient la feuille et le crayon a bâtonner. Que c’est pas juste qu’ils sont pas passé Adj Chef Major juste après cette épreuve sous assistance… mais il est normal qu’un Cne Para, Colo, Bigord dégage par ce qu’on dix’sous…

    L’ESM est une fabrique à Cne! Ceux qui en sortent doivent pouvoir sortir et revenir avec 150 Pax, sans jamais perdre conscience de leurs gens et de leurs impedimientas. Ce n’est pas juste un Joli Campus! Des gens fort valables, fort intelligents, mais incapable de s’encombrer l’esprit de groupes de cette importance il n’en manque pas. Peste des Bac+5 démissionnaires en phase caporal ! LOL

    Joli Campus pourrait d’ailleurs bien être le nom de l’assassin! Ah que ça en a attiré des concupiscences malsaines pendant les visites estivales! C’est pas si loin de Rennes (en été) et il y a le TGV pour Paris… Et puis c’est propre il y a des troufions pour nettoyer! Sans ces militaires sélectionnés on y serait bien!

    Non de D*** vous ne comprenez pas que vous êtes tout jolis, écaillés, farinés, prêts à frire? Il n’y a pas de nage commando à Bazar beach car il n’y a pas de commando et qu’il ne devrait qu’a peine y avoir cinq brasses de nage!

    La famille Hami se raccroche au rêve de Jalal : St Cyr! Et par le fait des filières parallèles ont été crée tandis que la filière normale s’accommodait des barèmes mixtes et de la suppression d’expériences rafraîchissantes diverses.

    Jalal et les autres présents avaient’ils subit la sélection nécessaire et reçu la formation indispensable. C’est la SEULE question!

    L’existence même d’une option « tribune » montre que ça ne peut pas être le cas! On passe tous! Ensemble! … Mon copain et moi … ! Le gilet de sauvetage au temps de l’Algèrie c’était NN peint en blanc dans le dos et les copains qui savaient nager pour y pourvoir!

    Des sorties terrains mixtes d’une semaine (3 nuits max hein!), avec tentes, matos perso, téléphone portables et bleuet pour réchauffer le deliveroo? Ce n’est pas possible.

    Avec les jeunes citadins actuels il faut allonger les sorties, compléter l’aguerrissement et, par ce que faire cogner ses gens dans les limites de leur résistance est l’art le plus difficile (même s’il n’a jamais demandé de sortir du règlement) il faut ajouter des cadres de contact.
    Puis ce que mixité il y a, et qu’il faut que chacun tape dans ses limites, il faut séparer les gars et les filles pour des apprentissages de deux à trois semaines continues à plusieurs reprises avant de ré-amalgamer tout ça.

    Et surtout, surtout,… il ne faut plus que des pédagogistes à boulons viennent inventer du psychologisme comme « en lieux » de sélection, comme ersatz aguerrissement.

    On ne sais toujours pas si Jalal Hami savait assez bien nager. Ni si ses camarades se soir funeste savaient s’il savait nager pour de vrai.
    On est bien obligé de penser que les G.O. qui faisaient les disc jockeys à coté de la tribune étaient très respectueusement convaincus des capacités de leurs forts brians jeunes camarades. Les changements de réglements avaient bien du leur laissé l’extase de l’entr »admiration mutuelle, Crocodiles, Sans Shibres,Porcelaines, et WhatAreYou compris.

    Phobies, manque d’endurance, incapacité à boviner, incapacité a garder le contrôle de son esprit dans les grandes dépravations de sommeil… J’ai vu partir des tas de gars super sportifs et avec des niveaux scolaires très très brillant avant même le 80% au bac! Aux temps anciens des PMS…

    Jalal Hami avait’il satisfait à tout ce qui fait un Slt ?!? Après 8 ans et le procès nous l’ignorons!

    Avec ses capacités, il aurait pu faire une belle et utile carrière dans bien d’autre service de renseignement ou de police. Sa mort doit conduire a reconsidérer tout le système.

    Ne vous laissez pas avoir ce n’est pas « juste une noyade » par ce que c’est juste des bœufs et des bizuteurs. C’est juste faux!
    Mais cela évite de se poser des questions fort déplaisantes et peu politiquement correctes.
    Il ne doit y avoir dans nos armées qu’une forme de discrimination : APTE ???
    Le CEMAT aura bien du boulot pour remonter une boutique fiable, avec des cadres fiables et des cursus fiables.
    Et pour le dire net : je n’ai jamais cru qu’un tel tri pouvait être effectué sans courir le risque de blessures physiques et surtout SANS ÉLIMINATIONS POSTÉRIEURES AUX CONCOURS.

    Les compétences se perdent le temps d’une mutation, d’un effacement d’atelier au planning. Il y a plein de choses déplaisantes dont on se débarrasserait bien…

    Il y a aussi erreur de chanson : ce n’est pas « jusqu’à la ceinture » c’est « Davy Moore » https://www.youtube.com/watch?v=LWI2SFeeDzU