La Turquie a planté son drapeau sur un petit bout de territoire grec

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

118 contributions

  1. bob renoi dit :

    Quelle bande de fouteur de merde ces turcs

    • T129 dit :

      Ca fait des années que le France les États-Unis foutent la merde dans le monde.

      Faut bien que ca tourne un peu.

      • Pravda dit :

        Non non, vous foutez le bordel depuis le XIIIe siècle , vous êtes seulement fait calmer au XXe et recommencez votre bordel au XXI jusqu’à ce qu’on vous recalme. N’oubliez pas que votre économie dépend en grande partie de l’Europe, et pas le contraire.

      • NRJ dit :

        Au moins vous assumez que vous faites des choses complètement illégales au regard du droit international. C’est déjà ça. Si on vous balance des bombes on aura le droit avec nous…

        • BCh dit :

          « Si on vous balance des bombes on aura le droit avec nous… »

          Cela fait un paquet de temps que l’occident n’attends plus après le « droit » pour bombarder …

      • tschok dit :

        @ TI29,

        Nous mettre au même niveau que les Etats-Unis en matière de foutage de bordel mondial est extrêmement gentil de votre part. Je vous en remercie. Cela confirme que nous sommes une grande puissance, au moins dans la capacité de nuisance (pas dans le progrès, nous sommes bien d’accord).

        Je vous prie de bien vouloir excuser Pravda et NRJ.

        Ce sont les éléments les plus prompts de notre dispositif. Personne n’a jamais dit que c’était les plus malins.

        Ne le prenez pas en mauvaise part: quand on ignore qui va là, on envoie les chiens.

        Réflexe paysans, rien de grave.

        • ScopeWizard dit :

          Vous êtes un peu « léger » , non ( oui , je pensais autre chose mais vu l’ air du temps , on va éviter , ce sera mieux …. ) ?

          Et les « intérêts » , vous en faites quoi ?

          Chaque pays ou nation a les siens , ils sont parfois contradictoires , parfois ils sont le produit de résurgences historiques , etc ……..

          Donc , les Turcs défendent les leurs , en tous cas ceux auxquels tient leur dirigeant actuel , un autre verrait peut-être les choses différemment , ça dépend aussi des régimes et des enjeux qui à leurs yeux comptent le plus , nous ne sommes pas différents .

          Défendre ses intérêts revient quelquefois à se frotter aux autres , le plus fort ou le plus habile remportant la partie .

          Par contre , nous ne sommes pas obligés de faire copain-copain avec ceux qui en réalité n’ ont jamais voulu autre chose que notre peau , et vice et versa ; pour ça , vive les dépendances diplomatiques -les fameux alliés , partenaires , amis , bref ceux qui peuvent s’ avérer si utiles pour servir de gourdin ou d’ intermédiaire envers celui ou ceux qu’ il serait bon de descendre ou du moins de « gêner »- surtout d’ ordre économique !

          Qu’ est-ce qu’ on fout encore avec la Turquie dans l’ OTAN ?????

          Ben , elle est la copine des Américains et comme de notre côté nous sommes leur paillasson , avec une Allemagne qui nous « contrôle » bien , ben à la sortie , contents ou pas contents , nous fermons notre gueule ……….

          C’ est comme ça .

  2. lxm dit :

    Je regarde sur Gmap, la grèce aussi a des bouts de territoire turc de son côté du fleuve, elle pourrait faire pareil. J’ai l’impression que les 2 sommes de surfaces sont équivalentes. Les 2 pays pourraient réactualiser leurs frontières.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit :[ Je regarde sur Gmap, la grèce aussi a des bouts de territoire turc de son côté du fleuve, elle pourrait faire pareil. J’ai l’impression que les 2 sommes de surfaces sont équivalentes. Les 2 pays pourraient réactualiser leurs frontières.]

      On devrait laisser Sylvie VARTAN qui a des origines Bulgues trancher le différend :

      https://www.youtube.com/watch?v=auWvkYXV6SA

    • BRIMAR dit :

      Peut-être que des gens vivent dans les territoires en question et ne souhaitent pas changer de nationalité ou être relogés ? Si on met la vue satelitte, on distingue clairement des champs et notamment le cinéma « Pasha » 🙂

    • BRIMAR dit :

      J’ai oublié de mettre le lien de la zone en question :

      https://goo.gl/maps/kB9jhVuoAkKpvGHGA

      Avec toutes mes excuses.

    • Thaurac dit :

      Pas la même chose, la frontière grecques devient terrestre à ce niveau, ce n’est plus le fleuve, qui était un obstacle, et les turcs peuvent donc faire franchir le fleuve aux migrants …

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Pas la même chose, la frontière grecques devient terrestre à ce niveau, ce n’est plus le fleuve, qui était un obstacle, et les turcs peuvent donc faire franchir le fleuve aux migrants …]

        L’ancien tracé me fait penser à la boucle de la Meuse à Sedan ;0)
        Cela se franchit très facilement en canot pneumatique … Surtout si les gardes frontières en face carburent au Picon-Bière™ , OUPS ! A l’Ouzo …. ;0)

    • Albatros dit :

      Excellente idée…c’est peut être ce qui se fera à terme pour éviter une énième guerre

  3. tankaboum dit :

    j’aime que les turcs jouent au con,sur le moment je leur souhaite beaucoup de mal puis après avec l’absence de réaction de l’ue, la mollesse de la france, et les petits intérêts us, que du bon…suite à la prochaine incroyable provocation.

  4. Starbuck dit :

    Les faits de la marine Grecque ?
    Je les vois d’ici. Les Turc étaient dans les eaux territoriales Grecque qu’ils revendiquent.
    Le Sultan pousse le bouchon de plus en plus loin. Mais aurait il tord vu que nous lui offrons systématiquement notre c. ..

  5. Hermes dit :

    Pour ceux qui veulent voir la zone sur GMap:
    40°50’09.1″N 26°12’56.9″E
    Lien direct: https://tinyurl.com/y7vszeo6
    .
    En suivant la frontière on comprend vite la stupidité de l’Histoire, pas sûr que la Turquie soit gagnante si elle veut jouer au remapage sur la rivière même si je me suis pas amusé à mesurer.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ En suivant la frontière on comprend vite la stupidité de l’Histoire, pas sûr que la Turquie soit gagnante si elle veut jouer au remapage sur la rivière même si je me suis pas amusé à mesurer. ]

      Il faut faire appel à une géopolitologue locale …
      https://www.youtube.com/watch?v=VpllqQpmhSc

    • mulshoe dit :

      J ai regardé votre carte ( merci) . Donc la rivière Maritsa sert de frontière. Ce saillant grec résulte de la disparition d’un méandre en fait . Erdogan va entrer en guerre contre l’évolution topographique : tout un programme et bon courage !

  6. Fralipolipi dit :

    Encore une résolution de conflit frontalier qui se perd dans des … méandres.
    .
    Vont-ils transformer ce banc de terre en champs de mines ?
    La vallée en question est fertile, mais tout de même.

    • ji_louis dit :

      Se souvenir que l’Union soviétique et la Chine ont plusieurs fois réglé leurs litiges frontaliers dans les zones marécageuses du fleuve Amour (sic) à l’artillerie lourde, avant que Poutine ne règle le problème.

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ avant que Poutine ne règle le problème ]

        Cette région aurait pu être Russe depuis 1879 sans l’intervention de la Vrounze et des Britiches …
        Mais il n’est jamais trop tard pour y imposer la Pax Russiana !

        • Jolindien dit :

          @Daniel Besson
          Je note que vous vous amusez à écorcher le mot « France » (petite provocation un peu soûlante en fait, au début on prend ça pour de l’humour et à force pour du manque de respect…. Mais « Russe » ou « Russie », pas touche….Venezuela, Iran, Chine non plus d’ailleurs si je regarde plus bas.

          • Daniel BESSON dit :

            Cit : [ Je note que vous vous amusez à écorcher le mot « France » ]
            Ne m’obligez pas à employer  » Vrounze  » bien que cela me démange … ;0)

  7. R2D2 dit :

    « et notre patience pour des relations de bon voisinage »
    cette grande barre de rire 😀

    • bekir yolal dit :

      On vous fait peur vous claquer des fesses quand vous voyez le drapeaux turc bande merguez fermer la sa vous regarde pas ses entre nous et les grecques vous fermez vos clappé

      • dolgan dit :

        peur qu’on s’en mêle apparemment.

      • Renard dit :

        C’est toi Goret? J’ai eu peur!!!
        Bon, la même et sans faute mon canard 🙂
        La bise au chat 🙂

      • Pravda dit :

        Allez le troll, faut retourner aux broches, ça brûle.

      • Titeuf dit :

        Vive la Grèce !!!!

      • R2D2 dit :

        euuuh je passe quotidiennement devant l’ambassade de Turquie avec ses nombreux drapeaux et ca m’en touche une sans faire bouger l’autre ^^

      • Bescherelle dit :

        Une enfance en France et on massacre sa langue. C’est bien regrettable.

      • gro71 dit :

        Turcs sortez de l’OTAN, vous serez plus forts

      • Pascal (l'autre) dit :

        « On vous fait peur vous claquer des fesses quand vous voyez le drapeaux turc bande merguez fermer la sa vous regarde pas ses entre nous et les grecques vous fermez vos clappé » Mon brave, je pense que vous nous avez livré votre fine analyse sous le coup de la colère au vu de votre charabia et de l’orthographe! Quant aux merguez à preuve du contraire ce ne sont pas une spécialité française d’une part et d’autre part vous pouvez (tout comme votre avis) vous les introduire dans un orifice dont la décence m’interdit ici de vous préciser lequel! Faites néanmoins attention surtout si vous avez des hémorroïdes!

        • dolgan dit :

          Je proteste. Nombre de merguez sont le fait d’honorables artisans charcutiers Français. Les utiliser à des fins d’amusement érotique est un crime contre la gastronomie. Un bon couscous vaut bien un cassoulet. Il y a assez de jours dans la semaine pour se faire plaisir aux papilles. 😉

  8. Daniel BESSON dit :

    C’est ce que l’on appelle une  » divagation fluviale  » et cela a été avec la divagation des embouchures source de nombreux conflits frontaliers sur tous les continents ( Y compris entre la Vrônze et le Brésil , ;0) )
    On procède même à des études de sédimentologie pour rechercher les divagations du lit d’un fleuve et d’une embouchure au cours de l’histoire .
    Associer une limite naturelle à une frontière c’est acter que la frontière peut  » bouger  » et ça les diplomates le savent très bien avec les géographes .
    En particulier dans les Balkans lors des conférences des années 20 comme c’est le cas ici . L’autre exemple c’est le Danube .
    Maintenant si l’on admet la définition de Jacques ANCEL de la frontière comme d’une  » isobare politique  » , c’est à dire d’un rapport de forces , les « hautes pressions  » sont clairement du côté de la Turquie ! … ;0)
    Pour le reste les  » argumentations  » dans la presse et la blogosphère sur ces dossiers cela ressemble très souvent aux discussions de bistrot sur un match OM-PSG surtout si l’un des états qui conteste la frontière est  » sulfureux  » : Nicaragua , Venezuela , Iran , Russie ou Chine et ici Turquie !

    • Félix GARCIA dit :

      J’adore cette définition ! Une vision dynamique, vivante !
      Je vous remercies pour votre contribution à ma pensée.
      Cordialement,
      Félix GARCIA

      • Félix GARCIA dit :

        « Je vous remercies pour votre contribution à ma pensée. »
        Quelle formulation hideuse.
        Mais bon, est-ce compréhensible ?

        • Vinz dit :

          Être ou ne pas être, telle est la question sinusoïdale de l’anachorète, hypocondiriaque.

          • Félix GARCIA dit :

            A condition d’analyser, que l’absolu ne doit pas être annihiler, par l’illusoire précarité de nos amours, déstituééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééés !
            Et Vice et Versa !

          • Félix GARCIA dit :

            PS : Ecoute donc ton coeur, il veut de la tendresse !

    • Vidoc-19 dit :

      @ Daniel Besson : merci pour ces excellentes informations, qui ramènent donc cette info à ce qu’elle est : beaucoup de bruit pour rien. Autant discuter du sexe des anges ! Mais le titre laissait pourtant croire à un fait d’armes, une conquête, un acte de guerre pourquoi pas ..
      Quand il s’agit de vraies annexions, de vrais territoires , par les Israéliens, par contre, là ça mériterait qu’on s’y intéresse vraiment, mais alors là, on peut toujours rêver !

      • fabrice dit :

        Vidoc19
        Les Juifs ne sont pas des colons en Judée et les Arabes pas des autochtones en dehors de l’Arabie ni les Turcs en dehors du Turkestan…
        Une fois que c’est dit et qu’on annulé la question du « droit »…Si on en croit Bibi, Israël va libérer et décoloniser en juillet 30% de la Cisjordanie.
        Nouvelle défaite du colonialisme arabe et islamiste.

        • Shalom dit :

          *Annexer la Cisjordanie vous voulez dire. C’est le terme idoine en droit international, vous savez celui sur lequel vous vous asseyez depuis des années.

        • Félix GARCIA dit :

          PS : De plus, Israël voit son soutien parmi les jeunes conservateurs américains s’effondrer !
          Fallait pas pousser mémé dans les orties !

          Nick Fuentes on Israel
          https://www.youtube.com/watch?time_continue=3&v=SmxJUmlugYA&feature=emb_logo

          En résumé : Rien à foutre de vos histoires ! Vous êtes des traitres ! Vous n’êtes pas des alliés ! Vous aider ne nous aide pas ! Alors, pourquoi continuer ?
          Pas d’histoire de juifs, de bible, de palestiniens etc … non … juste un fait : VOUS ….. N’ÊTES …. PAS …. DES ….. ALLIES !!!

        • Vidoc-19 dit :

          @ fabrice : Je doute que vous soyez sur le site approprié pour faire de la propagande sioniste. L’alignement d’une série de mensonges n’en fait pas une vérité.

      • Daniel BESSON dit :

        cit :[ Quand il s’agit de vraies annexions, de vrais territoires , par les Israéliens, par contre, là ça mériterait qu’on s’y intéresse vraiment, mais alors là, on peut toujours rêver !]

         » In international law , occupation is 90 % of the law  » Herr Doktor Kissiguerre !

        C’est comme à la campagne avec les pequenauds sur une parcelle ou avec les Gitans avec un terrain de foot municipal : Il faut réagir avant sinon après c’est trop tard !

        • Jolindien dit :

          « C’est comme à la campagne avec les pequenaud »
          Mais que vous êtes méprisant… Et après ça donne des leçons…

          • Daniel BESSON dit :

            Cit : [ Et après ça donne des leçons…]

            Et gratos en plus … ;0) Profitez-en : Cela ne va pas durer !

      • Thaurac dit :

        Oui on pourrait ramener la crimée, la partie géorgienne, les les de la mer de chine , sur le devant de la scène!

    • Ion 5 dit :

      @Daniel
      C’est pourquoi les frontières sont (ou devraient) actuellement définies par des coordonnées métriques, celles-ci ne divaguent pas au moins…

  9. Titeuf dit :

    Erdogan, le dé**et de la planète…
    Je languis le jour où il va se prendre un revers qui le laissera lui et sa clique sur le cul…

    • Mörad d'Antalya dit :

      Pourquoi tu insultes notre president sans preuve tangible?
      La turquie est chez elle sur son territoire . C’est un operation humanitaire.
      C’est expliqué par les diplomates turcs.
      En face, la Grèce a eu un comportement irresponsable.

      Et puis si l’OTAN via la voix de son maitre américain qui vous tiens sagement en laisse, toi, ton president et tous les autres, si cet OTAN n’a pas réagi c’est que c’est une fake news et que notre poids y est grand fort que la votre.

      Et qu’il va falloir s’ajuster a la nouvelle realité du monde.

      Et puis les grecs ne feront rien car ils ont l’habitude depuis 1000 ans de se faire rouler dessus.

      • dolgan dit :

        Lol. sinon, vous pouvez tenter avec le coup des armes de destruction massive. C’est marrant aussi.

      • Sentinelle dit :

        Pas tant que ça il ont arrêté les troupes de Mussolini il a fallu envoyer des unités allemandes et retarder Barbarossa peut être décisif !

        • Ion 5 dit :

          @ sentinelle
          pour Mussolini OK
          Pour Barbarossa non. On est un peu fatigué d’entendre toujours les mêmes âneries sans cesse répétées…
          Lien sur les vieux mythes de la seconde GM.
          https://youtu.be/5JxQhxOJa5U

          Rien de personnel, l’ordre d’Hitler n°21 de 1940 ne prévoyait pas d’attaque AVANT le 15 mai. La correspondance ultérieure avec l’EM allemand stipule que tout le monde n’était pas prêt au 15 juin pour l’invasion.

      • Titeuf dit :

        Ton président n’a pas la lumière à tous les étages….
        Ton glorieux président est un malpropre.
        Et je réitère mes propos, je languis que vous vous preniez une bonne dérouiller version industrielle…
        Vive la Grèce !!!!

        • Thaurac dit :

          M.Erdogan commence à péter plus haut que son c.l ! 😉

        • dolgan dit :

          Malheureusement, si , il est parfaitement sain d’esprit. ça le rend plus dangereux.

      • Observateur dit :

        Purge de l’armée, des journalistes et des opposants politiques. Il tient le pouvoir grâce à la peur qu’il exerce sur les hauts fonctionnaires, le soutien des islamistes (frères musulmans) et une image de sauveur autoritaire auprès du peuple turc mais un jour le masque va tomber et quand un président US un peu plus sérieux sera au pouvoir il ne laissera pas un pays comme la Turquie tomber aux mains des islamistes.
        Il fut un temps la Turquie était un modèle de laïcité dans un pays à majorité musulmane. Les temps ont bien changé…

      • Alpha dit :

        « Et puis les grecs ne feront rien car ils ont l’habitude depuis 1000 ans de se faire rouler dessus. »
        Ah bon ? C’est pas comme si à deux reprises leurs pilotes de chasse avaient « shooté » deux de vos chasseur et envoyé à la baille leurs pilotes !!! 🙂
        Et puis en même temps, vous ne prenez pas beaucoup de risques en Turquie :
        La Grèce est un petit pays de 10/11 M d’habitants, quand vous en comptez 80…
        Erdogan se comporte comme les petites terreurs de la cour d’école, à martyriser plus faible que lui. Par contre, quand un « grand » se pointe, ça rase les murs… On l’a vu avec la Russie !… 😉

  10. anatide dit :

    Ridicule

  11. basstemp dit :

    Franchement a un moment donné, moi je dis stop : Je pense qu’on a été assez patient avec les turcs jusqu’ici et que maintenant il est juste grand temps que les nations occidentales déclarent tout simplement la guerre totale a Erdogan et qu’il est temps d’agir, de mobiliser les troupes, les chars, les fighters, les bombes, les missiles, les frégates, les portes avions et même les soum’ et s’il le faut, s’il le faut : Du thermonucléaire droit dans le fondement d’Erdogan …

    On ne peut plus perdre du temps a discuter avec ces gens la ! Maintenant, faut que ça pète, que ça crame et que ça parte même se réfugier en syrie ; J’en connais un qui va se faire un malin plaisir a les acceuillir a coup de pompes dans le … N’est ce pas bachar ?

    Ces gens veulent la guerre, ça devrait etre clair a tout le monde aujourd’hui, DONNONS LEURS !

    • Albatros dit :

      Endogène ne veut pas la guerre. Il veut imposer ses diktats..
      Il sait que il est seul mais profite des faiblesses de l WE et de son statut privilégié dans l ÔTANT.
      Il suffirait que un pays occidental plus fort positionne ses fregates pour qu il se retire. Devinez qui…Pas les anglais ils sont les seuls pro ERDF le terro et leur Navy est en sale état.

    • Jolindien dit :

      @basstemp
      En gros vive la guerre quoi… Je n’arrive pas à me décider: c’est de l’humour ou pas?
      Je me trompe peut-être: n’êtes vous pas un de ceux qui est le plus anti-américain par ici? Si oui, c’est dommage d’utiliser le mot « fighters » plutôt que chasseur… Si je me trompe, ne prenez pas en compte cette petite remarque.

      Et si votre post n’est pas de l’humour, je ne pense pas qu’une guerre arrange les choses. Au contraire…
      Et puis: avec qui? Avec quoi? Contre qui? Le peuple Turc? On met en camp les Turcs qui vivent chez nous (et dont beaucoup ont la double nationalité)?
      Déjà, que la Turquie sorte de l’Otan. Après… Beaucoup de choses peuvent se passer.

    • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

      J’y ai travaillé et vécu pendant un certain temps; Je ne peux pas assez le répéter; beaucoup de braves gens luttent chaque jour pour vivre à peu près dignement. Une guerre serait un terrible désastre pour le peuple grec @basstemp!

  12. Matou dit :

    Le sujet pourrait être réglé en bonne intelligence tenant compte de la configuration, s’il n’y avait la méthode: envoyer des forces spéciales pour planter le drapeau Turc en territoire Grec ! Je pense qu’il faut soutenir sérieusement les grecs dans cette affaire. Ce ne sont pas des méthodes avec un allié au sein de l’OTAN. La Turquie cherche sans doute à intimider la Grèce pour lui montrer qu’elle est plus forte et donc de la laisser tranquille faire ses affaire en Méditerranée. C’est scandaleux et laisser monsieur Erdogan poursuivre ses actes n’est que l’aider à renforcer sa puissance et son pouvoir. Attention au résultat si on laisse faire.

    • Thaurac dit :

      Oui, un test comme a fait hitler en son temps avec les sudètes..dantzig..

      • Jolindien dit :

        Oui c’est scandaleux, mais ce n’est qu’un tout petit (tout petit) bout de terrain derrière un fleuve dont le lit a changé.
        Les Grecs n’en rajoutent d’ailleurs pas.
        Donc de là à parler d’Hitler… 1er point Godwin

  13. Auguste dit :

    Je demande de vous arrêter.

  14. Le Breton dit :

    Il y a pas un petit Mirage grecque qui pourrait faire une descente en piqué sur ce drapeau ?

  15. Yannus dit :

    Je serais les Grecs, je me servirais temporairement de ce bout de terrain comme champ de tir.
    Peut-être est-ce le moment de réactualiser le concept des boites à balles.

    • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

      Savez-vous qu’en raison des mesures d’austérité dictées par l’UE, les forces armées grecques n’ont pratiquement plus de fonds pour des munitions? SI Erdogan – subventionné par l’UE, LUI, – riposte, les descendants de Leonidas devraient-ils lancer des pierres?

      • Albatros dit :

        Le fond du problème…Et nous aurons aussi de graves soucis de munitions disponibles.

      • Thaurac dit :

        Tient , le chantre mondial des dictatures, est de retour!

        • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

          Je vois que les contre-arguments venant de Brainwashington ne se sont pas améliorés. Y a-t-il quelque chose de factuellement incorrect sur l’état de préparation des Grecs et les paiements aux Turcs @Thaurac?

      • dolgan dit :

        Ils ont qu’à taxer leurs bourgeois. ah non désolé, exception culturelle, faut pas toucher aux riches. Donc ils préfèrent insulter les européens et exiger qu’on subventionne leur fonctionnement.
        .
        Je veux bien être gentil, mais le refus de toucher à leurs curés et l’élection de tsipras (au vu de son programme et de ses propos) a épuisé tout mon capital sympathie.

        • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

          Eh bien, alors vous semblez extrêmement bien informé @dolgan. Il se trouve que j’étais en Grèce 2014 lorsque la campagne a été lancée. Que contenait le programme du parti SYRIZA concernant les exonérations fiscales … selon vos informations?

  16. Thaurac dit :

    On démarre, voilà encore un fait accompli et la politique de l’autruche de la part de l’europe..

    • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

      voilà encore un fait accompli et la politique de l’autruche de la part de l’europe…. sur demande et ordre de Washington, où l’on n’aurait aucun problème de voir la moitié de l’Europe brûler, tant que l’OTAN continuera de contrôler les Dardanelles.

      • Thaurac dit :

        On s’en br…e des dardanelles, car on peut verrouiller avec les iles grecques au débouché dudit détroit, plus balise sub…

      • Stoltenberg dit :

        Est-ce l’OTAN qui empêche les états européens de stopper la vague de migrants qui traversent illégalement la frontière ? Est-ce l’OTAN qui force les états à accueillir ces gens et encourage d’autres à venir en demandant aux états de payer les frais et toutes les prestations sociales imaginables ?
        .
        Mind your EU.

  17. mulshoe dit :

    Allez Erdo, tu l’auras ta guerre ! Il ne manquera pas d’abrutis pour le suivre comme un seul homme . Contrairement au covid19, on est au moins certain qu’on ne trouvera jamais de vaccin contre la c……

  18. Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

    La réaction de l’UE ou plutôt l’absence de réaction donne raison à Erdogan. D’abord, ils ont désarmé les Grecs avec les mesures d’austérité, maintenant ils les laissent tomber. Bruxelles ne peut pas s’éloigner plus de l’Europe des peuples … Qui parie contre que les paiements à la Turquie ne seront pas arrêtés? Ce n’est plus de la politique, c’est de la prostitution.

  19. aleksandar dit :

    Il ne reste plus aux grecs qu’a barrer le fleuve pour lui faire reprendre son cours d’origine

  20. Renard dit :

    Ne faut-il pas distinguer erdogan de son peuple?
    Les turcs veulent-ils tous vraiment suivre cet intégriste?

    • Albatros dit :

      ERdogan n’est pas né spontanément il a été élu d’abord maire de Constantinople.

      • dolgan dit :

        Constantinople … on est pas loin d’un siècle de retard sur l’histoire.

        • albatros24 dit :

          Constantinople a été envahie par les turcs musulmans en 1453
          Bien plus qu’un siècle

    • garance dit :

      Il semblerait que la majorité le suit puisqu’elle n’est pas en prison. Après Erdogan et l’ego des turcs sont deux choses différentes mais qui jointes font ch..r tout le monde.

      • dolgan dit :

        C’est un peu simpliste comme calcul.
        .
        Difficile de savoir ce que pense vraiment la majorité turque. Tous les voyants ne sont pas au vert pour Erdogan (cf la dernière élection locale à istanbul par exemple).
        .
        Entre ceux qui soutiennent Erdogan par conviction, ceux qui préfère erdogan à une dictature militaire, ceux qui ont peur d’un scénario « printemps arabe », …
        .
        Si Erdogan se sentait en sécurité, il n’aurait pas un tel besoin de se chercher des ennemis à l’extérieur.

  21. papynuc dit :

    Erdohit devient de plus en plus irresponsable. Sérieusement il va falloir siffler la fin de la récréation.
    Ciao bella.

    • dolgan dit :

      Ou attendre qu’il tombe tout seul. Il n’est pas irresponsable, il cherche un conflit extérieur pour se maintenir au pouvoir. C’est pas le premier dans l’histoire.

  22. Frédéric dit :

    Je signale cette uchronie ou l’Union Européenne se lance à l’assaut pour récupérer Constantinople et la partie nord de Chypre en 2007 dans un monde ou les essais balistiques nord coréens et la guerre du Liban à dégénérer en conflits dantesques :

    http://forumuchronies.frenchboard.com/t654p25-l-ere-de-la-guerre

    Extrait :
    Chapitre 4 : Entre Orient et Occident
    Le 15 juin 2007
    Times of India, New Delhi, Inde
    « L’effondrement de l’Iran ouvre une nouvelle ère au Moyen-Orient, une ère de plus grande stabilité. Mais il reste néanmoins une nation dans la région qui menace la paix, une nation cumulant pauvreté, fondamentalisme religieux et instabilité politique. Cette nation c’est le Pakistan. Si la situation catastrophique qui se développe en Chine signifie pour notre pays que les révolutionnaires maoïstes vont désormais perdre leur principale source d’approvisionnement, il n’en va pas de même pour les fanatiques religieux islamistes et les séparatistes du Kashmiri qui disposent toujours du soutien d’Islamabad. Notre pays doit donc prendre toutes les mesures nécessaires pour que cette menace disparaisse. »
    ***
    Campagne thrace, à proximité de Thessalonique, Grèce
    Le sergent Monet est de nouveau en OPEX, l’acronyme des opérations extérieures. Entre le quinze mai, jour où l’unité a été formellement mise en alerte, et ce quinze juin, cela a été une longue course contre la montre. L’unité qui était en plein entretien de ses moyens à été obligée d’accélérer ses plannings, de chercher désespérément des pièces détachées dans les caisses revenues d’Afghanistan et pas encore déballées, de faire des réquisitions à l’intendance générale des armées et d’intégrer un maximum des nouveaux équipements tout juste livrés…
    Les tringlots, les hommes de la logistique, ont été plus que débordés par les innombrables requêtes qui leurs sont parvenues en quelques heures. Heureusement le déploiement des unités a pu se faire en bonne partie sur des réseaux ferroviaires aux normes de l’OTAN tandis que la marine entamait une série d’aller et retours avec les ports grecs d’Athènes et de Thessalonique…
    Et donc il était là, avec ses hommes, à bord de son VAB partiellement modernisé et fraîchement repeint pour un paysage plus méditerranéen, prêt à entamer des opérations de guerre conventionnelle contre la république de Turquie. Ici la menace sera plus classique : des chars, des avions, des missiles et des soldats professionnels. Le plan prévoit une avance rapide jusqu’aux portes d’Istanbul, dont on espère qu’elle se rendra sans combats. A côté du sergent, le caporal Laboul plaisante : « mon frère m’a toujours dit que les musées d’Istanbul méritaient le détour. Ils ont même de vrais harems là bas ! »
    Les forces sont prêtes, il ne reste plus qu’à donner les ordres de marche…
    ***
    Bruxelles, Belgique
    Au quartier général de l’OTAN le colonel Konya, officier des forces armées turques, est inquiet. Il n’a pu que constater les importants déploiements de forces européennes vers la frontière orientale de l’Union, et son exclusion progressive de diverses réunions par les représentants des quelques pays européens faisant encore partie de l’OTAN. Il est convaincu que l’Union Européenne s’apprête à déclarer la guerre à son pays, mais il n’en a pas la preuve. Assis dans son bureau, il en discute justement avec son aide de camp, une tasse de café bien serré à la main, lorsque l’on frappe à la porte. « Entrez » s’exclame-t-il. Un colonel de l’armée belge pénètre dans la pièce, suivi de deux soldats de l’unité de sécurité.
    L’officier salue les turcs avant de prendre la parole : « Colonel, j’ai le regret de vous informer qu’un état de guerre règne désormais entre nos deux nations. En conséquence j’ai reçu l’ordre d’assurer votre sécurité et de vous conduire dans un lieu sécurisé où vous retrouverez vos proches et serez maintenus isolés de la presse et des moyens de télécommunication. Un officier de sécurité de l’OTAN va arriver dans un instant pour sécuriser votre bureau. »
    Éberlués, les deux hommes se lèvent mécaniquement de leurs chaises, surveillés de près par les deux gardes. Dans le couloir règne une certaine confusion, plusieurs autres officiers turcs étant rassemblés et gardés par un détachement de soldats européens, sous le regard surpris des soldats canadiens et américains…
    ***
    Près d’Antalya, Turquie
    Le commandant Ozgür, officier de quart au radar de défense aérienne n° 17, sommeille à son poste. Ses assistants le préviendront en cas d’anomalie et il a fini sa paperasse du jour. Le colonel étant en déplacement à Ankara pour un meeting de l’état-major de la défense aérienne, il n’a aucune inspection surprise à craindre…
    Brusquement le téléphone posé sur son bureau sonne. Pestant et espérant que l’homme qui l’a appelé a une bonne raison de l’avoir fait, il décroche tout en réveillant son ordinateur. « Commandant Ozgür, j’écoute. » A l’autre bout du fil, une voix jeune : le lieutenant Orden, un jeune officier à peine sortit de l’académie… « Mon commandant, notre radar vient de détecter un groupe d’une dizaine d’appareils volant en formation, en provenance du sud-ouest, juste avant qu’une vague de brouillage ne vienne masquer nos écrans… » « Pardon ? Brouill… Coupez le radar ! » Sur l’écran de son ordinateur un nuage de points représentait le signal reçu par la puissante installation située à deux kilomètres de son bunker, une mer de bruit électronique qui ne pouvait signifier qu’une seule chose…
    ***
    Ch. Miller, « Chronique des années folles », Amsterdam, 2023
    Les Européens déclenchent « Byzance », leur plan de conquête de la Thrace turque, au petit matin. Alors que la flotte sous-marine grecque lance une attaque surprise sur les ports turcs, coulant la majorité des navires de surface d’Ankara à l’aide de leurs missiles Harpoon, les Rafales et les Tornados français, anglais et allemands déversent un torrent de missiles Apaches et Storm Shadow sur les principales installations turques de Thrace et d’Anatolie occidentale, protégés des contre-attaques des forces aériennes turques par des patrouilles de Typhoon allemands et britanniques.
    Derrière cette première vague d’assaut viennent les Mirage 2000 grecs et français appuyés par les F-16 MLU belges et hollandais tandis que des Mig-29 des forces aériennes des pays d’Europe de l’Est assurent la couverture de la Mer Noire.
    Plus au sud, une seconde attaque faisant partie de « Aphrodite » est lancée, les forces aéronavales françaises, espagnoles, italiennes et anglaises attaquant les positions turques sur l’île de Chypre et protégeant une flotte d’avions de transport C-130 et C-160 emportant la crème des forces parachutistes allemandes, britanniques, espagnoles et françaises qui débordent rapidement les forces de défense locales, non sans subir d’importantes pertes lors de l’atterrissage des paras sur le sol rocailleux dans des conditions qui ne sont pas sans rappeler les opérations allemandes en Crête durant la seconde guerre mondiale.
    Alors que les opérations aériennes sont toujours en cours, la principale flotte amphibie européenne entre en Mer Egée sous la protection d’une quarantaine de navires venus de toute l’Europe : corvettes suédoises, frégates danoises, destroyers de la Kriegsmarine allemande et de la Royal Navy britannique, navires des marines royales hollandaises et belges, bâtiments de combat et de transport des forces navales françaises, espagnoles et italiennes, tous sont là pour escorter les 10 navires lourds remplis de soldats destinés à l’attaque contre Istanbul. Ailleurs dans la région, les aéroglisseurs grecs Zubr de fabrication russe déploient des soldats d’Athènes sur toutes les îles de l’Egée encore aux mains des turcs.
    Toutes ces mesures de protection se justifient en raison de la menace que font peser les 11 sous-marins turcs d’origine allemande qui, étant en mer, ont échappé à l’assaut initial de la marine hellénique. Des avions patrouilleurs Nimrod et Atlantique survolent également la région aux côtés de nombreux hélicoptères afin de débusquer les submersibles mais la tâche est difficile dans les eaux peu profondes de l’Egée.
    A terre aussi les choses bougent : tandis que les forces grecques, bulgares et roumaines protègent les frontières de l’UE, deux divisions blindées, une française et une allemande, se lancent à l’assaut de la Thrace, comptant sur l’entraînement de leurs hommes, la plus grande modernité de leurs équipements et la puissance de leurs forces aériennes pour venir à bout des forces turques.
    Dans le même temps l’ambassadeur d’Israël auprès de l’Union Européenne est convoqué par Javier Solana, responsable de la diplomatie européenne, et se voit remettre une déclaration commune du premier ministre britannique et du président français dans laquelle les deux dirigeants déclarent que toute intervention d’Israël dans le conflit opposant l’Union Européenne à la Turquie se soldera par des représailles « non conventionnelles ». Dans le même temps un espion israélien est arrêté dans la base navale de Brest après avoir découvert que l’un des sous-marins nucléaires lance-engins français était exceptionnellement en patrouille en Méditerranée.

    Curieusement l’homme n’est pas emmené dans les locaux des services de contre-surveillance français mais est conduit à l’aéroport Charles de Gaulle à Paris et mit à bord du premier vol à destination d’Israël

    • gros71 dit :

      Mais vous fumez Monsieur…

    • lxm dit :

      Belle fumette fantasmagorienne. Puis-je aussi participer.
      Les guerres suivent très souvent le même schéma, d’abord une poussée démographique de jeunes hommes, une forte compétition se forge puis un type s’en détache et pour devenir leader donc faire taire l’opposition interne, déclenche une expansion externe; en offrant un choix binaire cela casse le principe de consensus, tous ceux qui ne le suivent pas se montrent alors comme ses ennemis( deviennent visibles) ce qui lui assure le pouvoir absolu. C’est comme générer du stress en phase 1 et pour compenser, détresser en phase 2 il fallait s’étendre, autrement dit on est d’abord debout trop longtemps puis ensuite on doit se coucher. Un pays, une organisation réplique en grand ce qu’un individu fait à son échelle.
      Nous sommes exactement dans ce cas de figure avec la Turquie qui est phase expansion parce que son économie s’est rapidement développée, elle cherche donc des justification d’expansion pour se calmer. Idem pour la Chine. Si la mongolie devenait le pays le plus actif du monde, certainement qu’elle serait tentée de reformer l’empire mongol. Maintenant s’il fallait imaginer une europe agressive, cela supposerait d’abord un lien commun qui ne pourrait être que la chrétienté bien moyenâgeuse avec régression des femmes pour faire repartir la natalité, et donc la guerre civile et le génocide pour les minorités et les opposants. C’est pourquoi, parce que cela va contre ses valeurs et son histoire, je pense que l’europe ne peut être qu’une proie pour ses voisins du sud, et dont la défense sera inefficace car étant contaminée de l’intérieur, il nous faut développer de la profondeur stratégique( donc ne peut se faire qu’en hauteur ou sous la mer), pour gagner du temps en cas d’attaque, temps qui fera ressortir tous les éléments de traitrise avant la contre-attaque, et là seulement, on débordera. Les fantasmes d’empire, c’était pendant mon adolescence, ma pleine croissance, puis je suis devenu adulte, arrêté de grandir à 20ans, j’ai stabilisé mes objectifs, puis après 40ans je commence la décroissance et je cherche juste à être peinard à n’embêter personne. De tous les livres et traités de stratégies que j’ai lu c’est en fait un médecin qui m’a ouvert l’esprit, en me parlant de régularité de flux, notre corps s’organisait continuellement, se réparait, faisait des déviations, et tous les problèmes venaient quand on asséchait une partie ou quand la pression était trop forte. Et que si on rencontre un type très agité, trop agité, tellement agité qu’il se mets à voler, au lieu de le mettre en prison pour qu’il ne bouge plus, il faut lui trouver l’occupation qui lui correspond et rendre cela constructif, transférer l’agitation du corps à celle de l’esprit; et les peuples les plus agités de l’histoire, quand ils se calment physiquement, et s’agitent alors mentalement, donnent les peuples les plus merveilleux, donnent les plus grands sages, artistes, philosophes et scientifiques. L’ennemi n’est pas l’agressivité en temps que telle, c’est de l’énergie, une pulsion de vie, de montrer qu’on existe, mais la manière dont on l’exprime. Et j’espère que la turquie, entrée dans sa phase agressive comme le japon impérial, pourra être contenue intelligemment et qu’elle donnera à son tour ensuite de beaux fruits, et les autres pays suivront, jusqu’à ce que toute la planète devienne adulte.

      • Frédéric dit :

        Lisez le début de l’histoire sur le forum 😉 Dans une Asie ou la guerre s’est développé du Japon a la Péninsule de Suez, la Turquie a profité que la Syrie soit en guerre avec Israël pour se débarrasser des Kurdes en envahir son territoire, bel anticipation de ce qui se passe aujourd’hui écrit avant le début de la guerre civile syrienne.

    • papynuc dit :

      Enfin une saine lecture d’anticipation européenne.

    • honneur dit :

      Bonjour,

      J’avoue que que cela ferait un bon film 😉
      Mais une telle coordination des forces Européennes demanderait une préparation longue et importante. Je ne vois pas la Turquie ne pas être mise au courant et donc avoir le temps de préparer sa défense. La Turquie serait battue, mais cela ne serait pas une partie de plaisir avec des pertes importantes de chaque côté. Quoiqu’il en soit, avant dans arriver à ce stade…

      • Frédéric dit :

        C’est une oeuvre de jeunesse de l’auteur. La Turquie s’est lancé plus tôt dans une répression totale voir génocidaire des Kurdes et envahi la Syrie qui avait lancé une coalition arabe contre Israël. Il y a des combats dantesques de la Corée a la Somalie avec une guerre générale sino-américaine. L’Europe est effrayé et avec la montée du populisme veut une frontière hermétique. La, ce n’est qu’un chapitre.

    • fraisedesbois dit :

      sympa, merci^^

    • Alpha dit :

      Avec la grande confrontation Orient (Musulman) / Occident qui se dessine, nul doute que les extraits que vous publiez se vérifieront un jour…
      Et puis, la Thrace n’a rien à faire en Turquie… Il faudra donc régler ce problème avec les Turcs. Définitivement.

  23. Nike dit :

    ‘C’est impressionant comme il cherche la provocation avec les Grecs. Où est l’intérêt d’Erdogan? Faire parler de lui dans les journaux ? Manipuler le peuple pour mieux l’asservir à sa gloire ? Quand on voit les commentaires de certains trolls sur ce site, on se dit que sa marche plutôt bien.

    Maintenant il ne faut pas oublier que les peuples Turcs et Grecs partagent une histoire commune. De nombreux Turcs sont binationaux. Et une partie non négligeable des Turcs ne soutient pas Erdogan. Toutes ces provocations c’est de la politique intérieure Turc pour contrer la monter de l’opposition. Erdogan a déjà perdu la mairie d’Istanbul et il doit absolument se maintenir au pouvoir s’il ne veut pas finir en prison. Je n’ai pas de boule de cristal mais ce n’est pas impossible que les Turcs le vire un jour.

  24. roland65000 dit :

    Ce problème n’existerait pas si Constantinople avait été rendue aux grecs en 1918.
    Ce n’aurait été que justice en regard de l’histoire.
    Ce retour à la Grèce a été évoqué dans les tractations qui ont suivi l’armistice.
    La frontière serait à présent sur le Bosphore et les Dardanelles.

    Encore une fois nos « amis » les rosbeefs ont mis le bazar lors des tractations de paix(comme à Chypre d’ailleurs), pas question de laisser les détroits sous la responsabilité d’un pays orthodoxe, donc potentiellement ami des russes…

  25. Jack2 dit :

    Impression : Erdogan prépare des casus belli un peu partout pour pouvoir en faire une avant de perdre les élections.

  26. breer dit :

    Pravda, comme si le « bordel » datait du 13 ème siècle : il est né avec les humains.. depuis la préhistoire, pour des centaines de raisons propres à l’égo humain, à sa partie « animale » territoriale, à sa tendance à la possession, à l’expansion liée à sa démographie ou les ambitions de quelques dirigeants et gens de pouvoirs ou de croyances, à l’orgueil individuel, tribal, régional, national,.. C’est la sanglante histoire de l’humanité.. qui s’apaise par moments, et par endroits, après quelques guerres destructrices.. faut croire que 5 ou 6 mille ans de durée de vie de l’humanité n’ont pas totalement éradiqué ces mentalités séculaires enfouies sous le « vernis » de la civilisation… mais si on prend du recul, au regard des centaines de millions d’années d’existence de la terre, qu’est ce que 5 ou 8 mille ans…

  27. Ltikf dit :

    2 pays de l’OTAN se déclarant la guerre, ca aurait de la gueule… Trump va mettre les pieds dans le plat, je me régale d’avance ! Lol Qu’en pense la diplomatie française ? Bib…bip…bip…

  28. Bloodasp dit :

    Très intéressante votre uchronie ou l’Union Européenne se lance à l’assaut pour récupérer Constantinople et la partie nord de Chypre en 2007, mais là on est dans un univers parallèle, celui ou les dirigeants de l’UE ont des burnes…LOL

    • Frédéric dit :

      Tout est une question de circonstances, dans cette uchronie on a des guerres totales entre chinois, nord coréen et iraniens contre sud coréens, japonais et américains avec des champignons nucléaires sur Taïwan, côté Proche Orient, la guerre entre Israël et le Hezbollah libanais a finit en x. guerre Israëlo arabes avec usage massif d’armes chimiques. Les peuples sont devenus hystériques, émeutes raciales en Europe et Amérique du Nord, la Turquie a envahi la Syrie pour se débarrasser des Kurdes (comme IRL en ce moment) en rasant des villages sentiers. Merkel, Chirac et Sarkozy avec le reste des dirigeants européens veulent éviter une contagion du chaos en Europe et jettent les scrupules humanistes a la poubelle. Mais dans ce texte, l’UE est l’une des rares puissances a ne pas commettre des crimes de guerre de masse. On rembourse même aux 2/3 les chypriotes turcs exilés 😉 Bref, vous pouvez écrire vos critiques a l’auteur qui aussi mit en ligne une guerre franco-saoudienne.

  29. Plusdepognon dit :

    Provocation qui n’aura aucune réponse autant grecque qu’européenne :
    https://www.liberation.fr/planete/2020/05/23/inquietude-grecque-apres-une-occupation-militaire-turque_1789240

  30. Jolindien dit :

    C’est marrant les gens qui trouverait ça bien de faire la guerre à la Turquie…
    Mais dites moi, face à un pays comme la Turquie, une armée n’ayant que des soldats professionnels suffirait-elle? Même à l’échelle européenne, j’en doute. Donc j’aimerai bien voir ceux qui parlent de « burnes » y aller, à la guerre, pour rire un peu.
    Faut arrêter de fantasmer devant son écran de PC et de se m*******r en rêvant de guerre totale, de conquête etc etc… Et grandir aussi pour certains.

    • Ion 5 dit :

      @Jolinden
      « face à un pays comme la Turquie, une armée n’ayant que des soldats professionnels suffirait-elle »
      Non, juste la « menace » d’une bombe nucléaire tactique.

      Ca remettrait les choses dans l’ordre sans que personne (de chez nous) n’ait besoin de s’exposer…

  31. Opinion dit :

    Le Tsar et les communistes d’orient sont entrain de jubiler en lisant ces scénarios pour une histoire de fleuve entre alliés Otan. Sachant que certain ports en Grèce sont déjà sous contrôle des Shang. Comme disait un sage, la maison brûle et on regarde ailleurs (le sultan), sans même les masques!