!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

Renforcée par la frégate Forbin, la mission navale européenne dans le golfe Persique a été baptisée « Agenor »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

42 contributions

    • Farzad dit :

      Pas de frégate luxembourgeoise disponible?
      En tout cas, tout ce boucan pour 2 fregates dans le golfe, ca fait de la peine.

  1. Parigot dit :

    Paris a réussi là où Londres et Berlin ont échoué, ça ronronne en haut lieu.
    https://www.bruxelles2.eu/2020/02/loperation-agenor-petit-nom-de-emasoh-pleinement-operationnelle/

    • Xaintrailles dit :

      Berlin temporise et Londres se range aux côtés des USA, qu’attendre de plus ?…

      • Parigot dit :

        @ Xaintrailles
        Nous ne pesons pas dans la région et les Etats-Unis assurent la Pax Americana. Washington n’a pas besoin d’aide, surtout vu comment Trump traite le reste du monde.

  2. Xaintrailles dit :

    Agenor roi de Tyr, est fils de Poséidon, mais aussi le père ( ou le grand-père, car en matière de mythologie, plusieurs versions coexistent souvent ) d’Europe, princesse phénicienne qui fut enlevée par Zeus… qui pour se faire, avait pris le forme d’un taureau blanc !
    Dans ce nom de baptême donc, allusions à la mer, à l’Europe, à ses origines…

    • ScopeWizard dit :

      @Xaintrailles

      Joli !

      Bel instant de culture ! 🙂

    • Luc dit :

      Agénor, le père, 45 ans. Toute sa « vaste personne » sue « la satisfaction et le contentement de soi-même .
      BD de la famille Franchouillard qui ont traversée la Perse et l’Egypte en autre ….

      • Xaintrailles dit :

        Famille « Fenouillard » plutôt, dessinée par Christophe, l’auteur du fameux Sapeur Camenbert ?… C’est un précurseur de la BD intéressant du début du 20° siècle.

  3. ScopeWizard dit :

    En aparté , ce serait bien si la Marine Française pouvait aligner au moins une douzaine de ces navires catégorie destroyer ( D ) …………… mais je crains que ce ne soit pas le cas et que dans le peu que nous avons il y ait bien plus de F que de D………………

    • Luc dit :

      Normal, périodes prolongées dans les régions chaudes, comme celle du Golfe (Arabo-Persique) , gros soucis de chaines de propulsion sur les Delta

    • tschok dit :

      Comptez un milliard d’euros l’unité.

      • Albatros dit :

        Tout dépend ce que l on veut…faire cadeau de 5 milliards par an aux très riches sans ruissellement OU investissementre economique garanti du fait de la suppression de l ISF d un côté et 2 ou 3 fregates de l autre…

  4. vrai_chasseur dit :

    Le détroit d’Ormuz voit passer 30% des hydrocarbures du M-O à destination de l’Europe. Ok.
    Mais il voit passer surtout 65% des hydrocarbures du M-O à destination de l’Asie : vers Chine, Japon, Corée du Sud, Taiwan, Inde notamment.
    A-t-on vu une seule frégate asiatique croiser dans le coin ?

  5. Elwin dit :

    La Grèce, les Pays-Bas, le Danemark, l’Estonie au Sahel… on sent les frimas d’une petite ligue en train de se créer autour de la France, en dehors de l’immobilisme Allemand et de l’Atlantisme britannique. L’inconstance trumpienne ne doit pas y être étranger non plus.

  6. Françoise dit :

    @Scope Wizard & M. Lagneau :
    Un destroyer est un contre-torpilleur.
    Un tanker est un bateau-citerne ou navire-citerne.
    Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

    Il faut se méfier de sa propre intelligence poussant à faire le moins d’effort et à suivre la masse.

    • vrai_chasseur dit :

      @Françoise
      Ce que vous dites est vrai en règle générale, mais pas en France qui fait figure d’exception.
      @Scope et @LL ont donc raison.
      Depuis 1947 un destroyer au sens Marine Nationale est un DE, un Destroyer d’Escorte (comprendre escorte de porte aéronefs le plus souvent). Navires rapides et lourdement armés comme des frégates, taillés pour le combat de premier rang.
      Pour mieux refléter cette vocation on les a appelé ensuite ‘Escorteur d’Escadre’ ou EE, …mais ils ont gardé la signalétique avec lettre D.
      Ce sont entre autres la série des T47, dont 2 ont été à vocation antiaérienne (rien à voir donc avec un contre torpilleur) : le D625 Dupetit-Thouars et le D630 Du Chayla, lesquels ont été en service actif jusqu’au milieu des années 80.
      Si vous parlez de contre-torpilleurs en parlant des D, vous allez chagriner tous les marins nostalgiques du forum qui ont connu par exemple un T47 et il y en a probablement.
      je vous renvoie donc à votre dernière phrase « il faut se méfier de sa propre intelligence… »…. sans rancune et avec le sourire, car vos interventions sont souvent pertinentes et appréciées comme telles.

      • rafi77 dit :

        Juste pour chipoter un peu…..il n’y a pas eu 2 mais 4 T47 anti aériens « Tartar ». Il faut ajouter le Bouvet et le Kersaint…..Sinon, tout est bon

      • ScopeWizard dit :

        Ce vrai_chasseur , quel puits de connaissances ! 🙂

        Merci parce que j’ ai appris des trucs notamment sur le Dupetit-Thouars ( que Heller avait sorti en maquette ( au 1/400 dans de superbes boîtes illustrées par le grand Paul Lengellé ) comme nombre d’ escorteurs d’ escadre ou d’ avisos escorteurs tels le Maillé-Brézé , le Victor Schoelcher , le Kersaint , le Surcouf , etc …. ) !

      • tschok dit :

        @vrai_chasseur,

        Le plus difficile, sans doute, est d’éviter d’avoir à lui dire que le contre-torpilleur est un type de navires qui n’existe plus depuis la deuxième guerre mondiale…

        Dans la marine nationale, l’appellation disparait avec le désarmement de l’Albatros en… 1955 (dixit wiki).

        Comment on va pouvoir lui expliquer ça à Françoise? Et d’abord, est-ce qu’on est vraiment obligé de lui dire?

        Je ne suis même pas certain qu’elle ait été avertie qu’on est au XXIième siècle. Si ça se trouve, elle est persuadée que Pompidou est toujours président de la république.

        Si on lui balance, comme ça, brutalement, que « contre-torpilleur » c’est passé à l’ouest, ça va lui faire un choc, je crois.

        Surtout qu’après il faudra lui expliquer que les navires ne marchent plus au charbon. Et que les roues à aubes aussi c’est fini. Le bordel…

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          Non mais qu’ est ce que c’ est gentil ça , tschok , d’ un altruisme et d’ une tolérance confondantes même ………… et puis quelle galanterie !

          Au fait , c’ est quoi qui faut faire avec les zétrangers dont cé jamé la fote ? Tout pareil ?

          Ah oui , je vois très bien le truc !

          Sacré tschok ! 😉

    • ScopeWizard dit :

      @Françoise

      Et je sais bien ; mais le code de désignation notamment tel qu’ inscrit sur les flancs de la coque avant ou en poupe s’ écrit D or D c’ est pour Destroyer , F sera pour Frigate , C pour Cruiser , etc ………

      À mon avis , cela doit avoir une logique OTAN -donc avec prédominance de l’ Anglais- sachant que par exemple la désignation dans l’ US Navy sera différente , ainsi un Destroyer sera codé DD , une Frégate FF , FFG si le navire est doté d’ un arsenal de missiles guidés surface-air , FFH s’ il est de type porte-hélicoptères , DDG pour Guided Missile Destroyer , etc , etc …………

      Ah , c’ est pas super-évident ; je sais . 🙂

  7. ETI68 dit :

    « Sauver ce qui pouvait de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien » ? Voilà bien tout le problème. Par peur, par manque de moyens et aussi en raison d’un certain nombre d’intérêts mercantiles, la Posteurope craint, par dessus tout, de déplaire à Téhéran. Donc, on fait bande à part, avec deux ou trois navires, histoire de faire croire qu’on existe (encore) diplomatiquement et militairement, mais sans que cela ne menace réellement le « partenaire » iranien. La réalité est que Téhéran mène les Posteuropéens en bâteau (c’est le cas de le dire…) depuis des années. Jamais l’Iran n’a réellement négocié ce qu’il considère comme son droit à posséder l’arme nucléaire, contrairement à ce que croient ou font mine de croire les Posteuropéens. Et d’aucuns de faire un parallèle démagogique avec Israël : « Pourquoi les Israéliens et pas les Iraniens ? » Or, « la question principale concernant le nucléaire iranien n’est pas de savoir si l’Iran a le droit ou non à la tehcnologie ou à l’arme nucléaire. La question est de savoir s’il faut permettre à la dictature religieuse des mollahs d’accéder à la bombe atomique pour piétiner davantage la souveraineté du peuple iranien et continuer à propager l’intégrisme à travers le monde » (Les Gardiens de la Révolution, Mehdi Abrichamtchi, Jean Picollec, 2008). Car, n’en doutez pas, ce régime qui a frappé la France via le bras armé des Pasdarans dans les années 1980, n’hésitera pas à faire usage de l’arme nucléaire contre quiconque essaiera de contrer son activisme. Les Posteuropéens, en tant que dupes et complices plus ou moins volontaires du développement nucléaire iranien, porteront une lourde responsabilitée en cas d’usage de l’atome militaire par Téhéran. C’est le mollah Hussein Rohani lui-même qui a révélé que les prétendues négociations sur le nucléaire iranien n’ont eu pour seules conséquences que de permettre à Téhéran de gagner du temps et berner plus ses interlocuteurs européens (Ibid., p.238). Et voilà plus de 15 ans que ça dure ! Qui est encore dupe de ce jeu de la prétendue « indépendance européenne » sur la scène internationale, alors qu’en 30 ans, RIEN n’a été fait pour permettre la réalisation concrète d’une Europe puissance. Ceci dit, au vu de ses choix actuels sur la scène internationale, c’est finalement peut-être préférable… On s’étonnera peut-être de voir l’Albanie se ranger au côté des EU. Il faut savoir que ce pays accueille courageusement sur son sol, les Moudjahidines du Peuple, ennemis du régime iranien, qui a tenté de frapper ces opposants, en décembre 2018, sur le sol albanais. Quand Tirana montre l’exemple au « ventre mou post-carolingien » de l’Europe, France, Allemagne, Benelux. A quand une alliance stratégique avec l’Iran, contre Trump et Israël ? Certains en seraient bien capables… Quelle honte.

  8. Jean (le 1er) dit :

    Comme d’habitude, les Allemands laissent faire les autres… et après se permettent de critiquer les déficits budgétaires

    • mich dit :

      Pourquoi les Allemands en particulier ? en plus la méditerranée n ‘est pas vraiment une zone de déploiement naturel pour eux contrairement à d’ autres pays de l’ Otan ,l ‘Italie et l ‘ Espagne par exemple .

      • Jean (le 1er) dit :

        Un pays qui dépense moins de 1,5% de son budget pour la défense et qui, en quelque sorte, se repose sur les autres pour assurer sa défense. Malgré une dépense de 49 mia en 2018 a une armée inopérable. Pays tellement obsédé par son déficit budgétaire que ses infrastructures (routes, écoles piscines publiques) tombent en morceaux et après donne des leçons aux autres pays. Bon la France aussi à mal à ses infrastructures malgré un déficit budgétaire abyssale. Bon, en partie dû à sa générosité en matière sociale et une certaine gabegie administrative. Après, personnellment, je n’ai rien contre les Allemands et j’en fréquente même un certain nombre.

    • LEONARD dit :

      J’attends avec impatience vos arguments pertinents pour justifier la permanence des déficits budgétaires français. Plus de 2400 Milliards et donc plus de 100% du PIB. Ajoutons 94 Milliards de déficit supplémentaire voté par le Parlement pour 2020, que seule la garantie implicite de l’excédent allemand va nous permettre de financer sur les marchés financiers.

      Si l’Allemagne ne garantissait pas les 94 milliards d »endettement excédentaire annuel, dites nous ou trouver 94 milliards d’économies dans le budget de la France, quand aucun gouvernement n’a pu mettre en oeuvre le moindre plan d’économies budgétaires depuis R.Barre.

      Pourquoi pas être anti-teuton primaire, mais celà ne doit pas occulter le bon sens.

      • ScopeWizard dit :

        @LEONARD

        Oui , et les 800 milliards d’ Euros d’ excédents Allemands sur l’ Espagne ou l’ Italie sachant qu’ elle devrait redistribuer dans les 6% , vous en faites quoi ?

      • Jean (le 1er) dit :

        Je ne suis pas Français donc votre déficit budgétaire n’est pas mon problème. Et comme écrit plus haut, je ne suis pas un anti-Allemand primaire. C’est juste un constat.

      • Albatros dit :

        Déficit et dette chroniques
        On a oublié de fiscaliser certains au détriment de autres plus pauvres. Tout en refusant de contrôler les bonnes affectations de nos dépenses. ..faute de contrôleurs.