Le Pentagone s’inquiète de la montée d’un sentiment pro-Russie au sein de la communauté militaire américaine

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

80 contributions

  1. patrick sergeat dit :

    Je suis toujours étonné quand on parle de l’annexion de la Crimée et de la réunification de l’Allemagne,on devrait utiliser le même terme dans les 2 cas.
    Quand aux fake news ou semi vérité,je pense que ni les US ni la Russie sont innocents,sans parler de la France dont le dernier rapport sur les bombardements chimiques en Syrie a été très peu commenté ……

    • Indy dit :

      Je ne suis pas étonné de mon côté. A-t-on vu des soldats ouest-allemands entrer en Allemagne de l’Est pour la réunification ? Pas de mémoire. Il s’agit bel et bien d’une annexion, ne vous en déplaise…

    • Montaudran dit :

      Dans ce problème de vocabulaire il y a le fait que le mot annexion est péjoratif.
      Pour les pro-russes la Crimée n’a pas été annexée car à un moment elle a appartenu à la Russie et la population était très certainement pour.
      Mais ces deux faits n’empêchent pas l’utilisation du mot annexion car le territoire appartenait à l’Ukraine et suite aux événements qui ont vu l’utilisation de la force (petit homme vert…) ils sont passés aux mains des russes. C’est une annexion.

      Dans le cas de la RDA l’utilisation du mot annexion est légitimé par le fait que c’est la RFA qui pris la main sur le RDA. Mais c’est ex-post que l’on peut voir cela. Sur le moment la différence avec la Crimée c’est que la RDA n’appartenait pas à la Russie… en principe elle s’appartenait elle-même. Donc lors de la réunification il n’y a pas eu passage par la force d’un territoire (la RDA) d’une entité politique (nation ou empire) à un autre mais une réunification.

      Cordialement.

    • Nemtsov dit :

      L’annexion de la Crimée n’a aucun rapport avec la réunification allemande. Il n’y a pas eu de troupes ouest-allemandes pour occuper l’Allemagne de l’est et y organiser un bourrage d’urnes sous contrôle des troupes d’occupation

    • ScopeWizard dit :

      @patrick sergeat

      C’ est une question de point de vue ; certains vous soutiendront mordicus que la Crimée a été annexée , d’ autres vous soutiendront mordicus qu’ elle a été rattachée , chacun ayant des arguments à faire valoir dans un cas comme dans l’ autre .

      Pour essayer de le savoir , outre y résider depuis un certain temps au moment des faits , il faudrait se plonger dans son Histoire , remonter disons d’ au moins un siècle avant l’ évènement et remonter le fil de la pelote jusqu’ à ce-dernier .

      C’ est du boulot car qui dit Crimée dit Ukraine .

      Bref aperçu……..

      Après avoir été colonisée par différents peuples tels que :
      les Cimmériens , les Scythes , les Grecs , les Romains , les Goths , les Huns , les peuples Turcs , les Mongols , les Vénitiens , les Génois , les Ottomans ( tout ce beau monde du VII ème siècle à 1783 ) , la Crimée est annexée par la Russie puis , en 1945 , sous l’ URSS de Staline , les Tatars de Crimée sont déportés et leur république autonome créée en 1921 est supprimée .

      La Crimée , peuplée majoritairement de Russes , est rattachée à l’Ukraine en 1954 ( donc sous Khrouchtchev ) mais en 1992 ( sous présidence Eltsine ; Fédération de Russie ) , la Russie conteste le rattachement à l’Ukraine devenue indépendante ( la Crimée est dotée du statut de république au sein de l’Ukraine ) , un président de la république pro-russe est élu en 1994 .

      La suite ?

      Le bordel le plus indescriptible ………. 😉

  2. HEY, ce ne sont pas nos amis (qui nous veulent du bien) de Saint-Petersbourg que l’on voit là en image …?

  3. Sam dit :

    J’imagine que le Balardgone s’inquiète de la même chose en France. Tout patriote responsable est au minimum intéressé par le modèle russe. Pas étonnant qu’il s’en trouve parmi les militaires. Ça explique probablement en partie la « diversification sociétale » forcée chez les cadres…

    • Indy dit :

      « patriote responsable », genre du RN ? Je n’appelle pas ça responsable. Le modèle russe n’est pas un modèle, quand on connait vraiment la Russie. Encore faut-il y avoir mis les pieds, et c’est rarement le cas pour lesdits « patriotes responsables »…

    • Eric dit :

      Et c’est quoi, le « modèle russe » ??? Une grosse dizaine de multimilliardaires, Vladimir Poutine en tête, pour la plupart issus des services de sécurité et d’espionnage de l’ancienne URSS, qui ont mis le pays en coupe réglée dès l’effondrement du communisme et qui détiennent aujourd’hui tous les pouvoirs. Une économie qui, à part des hydrocarbures et des armes, ne produit à peu près rien, une information complètement bouclée et verrouillée, une « opposition » à peu près inexistante. Et pour couronner le tout, une pression islamiste de plus forte : les gens comme vous ont l’air d’ignorer qu’il y a bien plus de musulmans en Russie qu’en France, et qu’ils détiennent le pouvoir dans plusieurs des entités de la fédération de Russie.
      Moi je pense être patriote et responsable, le modèle russe très peu pour moi, surtout si ça signifie devenir en plus un pays vassal. Si la Russie vous plait tant, allez donc y vivre, après tout.

      • Sam dit :

        Et c’est quoi, le « modèle français » ??? Une grosse dizaine de multimilliardaires, Emmanuel Macron en tête, pour la plupart issus des grandes écoles de commerce ou d’administration internationales, qui ont mis le pays en coupe réglée dès l’effondrement du gaullisme et qui détiennent aujourd’hui tous les pouvoirs. Une économie qui, à part de la bienpensance et des armes, ne produit à peu près rien, une information complètement bouclée et verrouillée, une « opposition » à peu près inexistante. Et pour couronner le tout, une pression islamiste de plus forte : les gens comme vous ont l’air d’ignorer qu’il y a en proportion bien plus de musulmans en Russie qu’en France, et qu’ils détiennent le pouvoir dans plusieurs zones de non-droit grâce au clientelisme et au laxisme républicain.

      • Xaintrailles dit :

        « Il y a bien plus de musulmans en Russie qu’en France » ils sont estimés 10 à 12 millions pour une population de 145 millions soit moins de 10 %.
        Êtes-vous certain d’avoir raison dans votre affirmation péremptoire ?
        Ce qui est certain c’est que leur présence est bien plus ancienne.
        Les 3 russes de famille tatar musulmane les mieux connus des français sont : Marat Safin ( ainsi d’ailleurs que Darina Safina sa sœur ) Rudolf Noureev ( parents Hamet et Farida Noureev ) et Félix Youssoupov, celui qui a tué Raspoutine… Pas vraiment des poseurs de bombe !
        En dehors de quelques États et territoires, je pense que la pression est modérée, la plupart des aspects de l’islam sont plutôt anciens et russifiés, même s’il existe des demandes actuelles pour augmenter les quotas de passeports autorisés par les saoudiens pour le hadj. Cela a-t-il pu influencer un rapprochement diplomatique avec MBS ?…

  4. Wagdoox dit :

    Ahahaha les memes qui soutaient le dossier steele et parlaient de fakenews en sont pour leur frais.
    Ils s’étonnent maintenant que des gens de droite se sentent plus proche d’un pays qui ne marche pas sur la tete sans sjw ou woke machin chose…
    non la russie n’est pas l’ennemi, c’est le terrorisme et meme les gauchistes qui passent par la pour pas dire le contraire leur champion resident de la republique est aller dire la meme chose a poutine et a trump. Le reel a ca de bon, il a la tete dure.

  5. Lucien dit :

    Ce n’est pas parce que la Russie et la Chine disent le contraire de ce que dit l’État Américain qu’ils mentent à chaque fois ou sont dangereux. A un moment donné, il faut admettre que les citoyens ont de plus en plus de choix dans leurs relais d’informations, bien plus qu’auparavant et qu’ils acceptent moins ce qu’on leur raconte côte US. Comment croire nos officiels quand ils disent que nous luttons contre le terrorisme tandis que nous sommes amis avec les Saoudiens et les Qataris ? L’esprit critique, la contestation et l’affirmation de convictions contraires à celles souhaitées par le Pentagone ne doivent pas être considérées comme de la subversion. Nous avons le droit de dénoncer nos dirigeants occidentaux quand ils nous mentent effrontément. Sinon, nous sommes en dictature, ni plus ni moins qu’en Chine.
    Si je considère que les États-Unis font du mal partout dans le monde où ils agissent depuis trente ans, voire plus, c’est mon opinion et je peux l’argumenter. Si à un moment, un média pro-Poutine ou pro-Pékin apporte des éléments factuels sur ce sujet, dois-je fermer les yeux et me pincer le nez ? Je sais qu’ils veulent tailler des croupières à Washington, je ne suis pas dupe. Mais cela ne signifie pas forcément qu’ils mentent. Après, chacun doit pouvoir discriminer entre les informations vérifiées, les révélations plausibles ou les théories fumeuses et voir ce qu’on peut en dire dans d’autres médias, comme sur ce site opex360.com.

    • Indy dit :

      J’ai rarement vu des éléments factuels dans les médias pro-Poutine. C’est même un euphémisme…

      Y avez-vous entendu parler des manifestations massives (pour les régions qu’elles concernent – 1/6ème de la population dans la rue) contre la politique de Moscou qui veut déplacer ses décharges dans le Nord du pays ? Ce ne sont ni les jaunes, ni les grévistes actuels qui en font autant en France, et ce n’est ni RT, ni Sputnik qui en parlent…

      • ScopeWizard dit :

        @Indy

        Et il se passe quoi dans le reste du Monde ?

        Pareil , avec ce qu’ est devenu le monde médiatique en France , en grande diffusion vous n’ entendez parler de rien ou presque .

        Bref , par chez-nous , ce n’ est guère mieux ………et c’ est même pire compte tenu de ce que nous prétendons être et représenter .

      • Lucien dit :

        Il y a certainement des articles là-dessus mais croyez-vous que je m’intéresse à la politique intérieure russe ? Dois-je m’intéresser aux protestations qu’il y a eu au sujet des retraites à Moscou il y a plusieurs mois ? A l’inverse, croyez-vous qu’en regardant BFM TV ou en lisant Le Monde, vous aurez une appréciation objective de la situation en France ? L’objectivité est plus facile quand on regarde les choses de plus loin que lorsqu’on parle de ses propres soucis, c’est vrai pour tout le monde. Question de perspective à n’en pas douter…

  6. Fonctionnaire st-petersbourgeois dit :

    Ouf, la première étape du travail est fini, car nous sommes payés à la tâche et non à l’heure (pour tous ceux d’entre vous qui vous demandez si on est bien payé). Par ailleurs, chez nous, ce n’est jamais ennuyeux car on alterne le type d’activité. Après le bureau, c’est la nature & c’est physique, je vais aller prendre des vacances en Ukraine maintenant 🙂

  7. précision dit :

    Nos médias n’arrêtent pas le progrès. Autrefois on trouvait dangereux les informations fausses. Désormais, il devient « dangereux » d’avoir des « sentiments favorables » envers un pays que certaines forces souhaitent désigner comme ennemi.
    S’en suit la liste habituelle des griefs contre la russie que ces médias nous ressortent depuis… 4 ans au moins. Bref, rien de neuf. Sauf l’annonce que certains groupes (proches de médias, d’agences de renseignement ou de l’otan) souhaitent éviter tout sentiment favorable à la russie. Bref, ces groupes disent ouvertement que leur objectif c’est d’entretenir l’hostilité (à défaut de la guerre?)…

  8. petitjean dit :

    Ainsi donc l’intense et permanente propagande anti russe n’aurait pas convaincu la totalité des américains, pire encore, des militaires américains auraient…… une sensibilité russophile.
    John Mac Cain doit se retourner dans sa tombe !
    C’est bien entendu Trump, agent du Kremlin, qui a inoculé ce sentiment de trahison totale à un tel pourcentage de G.I.’s des forces américanistes
    Fort heureusement, et on respire, il y a des militaires américains qui savent exactement ce qui se passe sur le terrain que ce soit en Afghanistan, en Ukraine, en Irak ou en Syrie
    « Peut-être Tulsi Gabbard *, adversaires farouches des folles guerres de la politiqueSystème, commandant dans la Garde Nationale d’Hawaii avec deux déploiements en Irak, a-t-elle son idée là-dessus ; elle fait souvent des remarques sur l’aspect moral de la situation du soldat dans cette sorte de conflits postmodernes. Peut-être le nombre effrayant (proche de deux millions) de vétérans souffrant de maux divers, notamment psychologiques (PTSD, ou TSPT pour Troubles de Stress Post-Traumatique) , nous en donne également une indication. »
    https://www.zerohedge.com/geopolitical/pentagon-alarmed-russia-gaining-sympathy-among-us-troops

    *députée du Parti démocrate d’Hawaï

    • Félix GARCIA dit :

      Ce serait beau, mais je me demande si son « boycott » par les GAFA et MSNBC&Cie n’est pas justement un jeu de dupes …

      On verra …

    • Auguste dit :

      Des militaires américains russophiles.Peut-être de la reconnaissance pour les militaires russes, qui ont ravitaillé les troupes US en Afghanistan?.(Avec du fret non militaire).

  9. Barfly dit :

    Que les soldats US ne considèrent pas les soldats russes comme des ennemis, c’est une bonne nouvelle je trouve. Il n’y a aucune haine fondamentale entre eux.

    Là où la propagande russe est plus insidieuse, malsaine, dangereuse, c’est quand elle instille à certains la défiance voir la haine envers leur propre pays. On en a quelques exemples ici même…

    • précision dit :

      Bien d’accord que la propagande russe est beaucoup trop souvent critique et destructrice. Mais si on prend inversement point de vue russe, la propagande occidentale n’incite t-elle pas les citoyens russes à se défier de leur propre gouvernement aussi? (toute proportion gardée, je vous accorde que je préfère naturellement vivre ici que là bas). Il est tout aussi rare de voir dans lemonde (ou NYT, ou autre grand média) un article favorable au gouvernement russe, que de voir dans sputnik un article favorable au gouvernement français. C’est même sans doute encore plus rare! Je n’ai pas encore vu des officiels russe dire qu’il était dangereux que leur opinion ait une opinion positive sur la France, les USA, etc.

      De ce point de vue, les médias chinois sont incomparablement plus satisfaisant. Au lieu de passer leur temps à taper sur ceux qu’ils n’aiment pas, on y voit beaucoup plus souvent une mise en avant des réussites de leur propre pays.

      • précision dit :

        Par contre, je ne suis pas sûr de voir sur ce blog beaucoup de contributeurs montrant une haine envers leur pays.
        Parce-que critiquer certaines forces politiques n’est pas hair le pays. Et, traditionnellement, ce n’est pas chez les russes (francophiles) qu’on trouve ceux qui témoignent à haut cris (ou par des actes de violence) leur haine de la France.

      • Barfly dit :

        C’est vrai, les chinois ont plutôt tendance à vanter leur grandeur, à vendre du rêve (route de la soie ect…) alors que les russes sapent en profondeur la confiance des populations envers leur pays.

        Quand à la propagande occidentale anti russe, je ne suis pas sûr qu’elle ai un réel impacte sur les russes eux même. La Russie est un pays où le contrôle des médias (télé, internet) est permanent, intransigeant. Chez nous c’est une passoire, les portes ouvertes aux quatre vents. Existe-il un média équivalent de RT en Russie ? Imaginons un média financé par la France qui passerait son temps à critiquer la politique de Poutine, à mener des enquêtes sur la corruption ect… Au bout d’un mois, ce média serait interdit et la patron mis en prison avec un chef d’accusation imaginaire.

        Bref, par le biais d’internet, ces pays se servent de notre liberté de penser pour s’introduire dans le système et le saper. Ce n’est pas une menace vitale à proprement parler mais cela nous fragilise, cela nous divise dans une époque où il va sans doute falloir faire preuve d’une authentique cohésion.

        • précision dit :

          pas un média. Mais bien avant que nous ayions rt et sputnik, il y avait quantité d’organisation soutenues par les diplomaties occidentales.
          pussy riot, navalny, etc…
          Et puis, lemonde a bien un service en Russie, qui passe effectivement son temps à critiquer la politique de Poutine, à parler des enquêtes sur la corruption… Il n’a jamais été interdit (mais il n’a probablement aussi que des lecteurs francais en france, ce qui n’ennuie probablement pas le Kremlin).
          De hauts responsables US se vantaient avant que les tensions n’éclatent de pouvoir faire au grand jour une politique d’influence que la CIA ne pouvait faire qu’en cachette auparavant…
          Aussi, il y a dans tous les pays d’ex URSS une nouvelle génération de politiciens formés par des groupes liés au département d’état us. Imaginez-vous une université financée par la Russie (ou un oligarque russe) en Europe ou aux USA, d’où sortiraient nombre de gouvernants et d’agitateurs politiques? Bref, la capacité à influencer est bien moins inégale qu’on ne le pense. Les canaux sont juste différents, et peut être plus intelligents de notre côté.

    • didixtrax dit :

      vous amalgamez « la défiance voir la haine envers leur propre pays » avec celle de leur élites dogmatiques et dirigeants ; on pourrait au contraire parler d’amour de leur pays, de sa culture, de son histoire et de leurs concitoyens par ceux-là qui en dénoncent et combattent leur parasitocrates.

  10. Robert dit :

    Il n’y a donc aucune preuve contre Trump de collusion avec la Russie.
    Mueller insinue qu’il ne blanchit pas Trump, mais il a été obligé de reconnaître que la campagne politico médiatique énorme contre lui n’a aucune preuve à fournir. Les américains cautionnent toutes les tentatives de déstabilisation des pays dans le monde par Soros et ses milliards, mais personne ne les dénoncent, par contre que la Russie réagisse contre les tentatives de la déstabiliser est insupportable à leurs yeux.
    Mais pendant ce temps-là, on ne parle pas des scandales autour des Clinton, des personnalités corrompues proches d’Epstein, on a essayé de mouiller Trump mais il a soutenu l’avocat des victimes dès qu’il a eu connaissance des perversités de cet ami et s’en est éloigné. Clinton a profité du Lolita Express, l’avion ou Epstein emmenait des très jeunes filles avec ses invités et Ehud Barak a bénéficié de ces « services » preuves à l’appui, mais il n’y a que Trump qui les intéressent.
    Quand au sentiment pro russe des militaires américains, peut-être qu’ils analysent simplement la réalité dont ils ont connaissance et ne supportent plus les manipulations de l’état profond qui gaspille l’énergie de leur pays qui serait bien mieux utilisé ailleurs.
    Mais c’est bien connu, on est des trolls russes et on bave pour défendre Poutine.

    • Félix GARCIA dit :

      Je suis vraiment désolé que vous ayez succombé aux tactiques de « Damage Control » qui ont eu lieu autour des liens entre Donald TRUMP et Jeffrey EPSTEIN.

      Mais comme vous le dîtes, rien ne permet d’exclure les responsabilités du couple CLINTON dans cette affaire, et spécialement celle de Bill CLINTON.

      Mais ces histoires nous ramènent à Roy COHN et le MC CARTHYSME, J. Edgar HOOVER et J.F.K, Roy COHN et Donald TRUMP, Benjamin NETANYAHU et Bill CLINTON (les enregistrements de l’affaire LEWINSKY), Jeffrey EPSTEIN et Donald TRUMP (ainsi que Melania TRUMP, car il ne faut pas oublier qu’elle lui fut présenté par son cher ami Jeff’), les liens entre Jeffrey EPSTEIN et Alan DERSHOWITZ, ceux de Alan DERSHOWITZ avec ceux de Mike CERNOVICH, en n’oubliant JAMAIS ceux de Alan DERSHOWITZ avec Lady Ann de ROTSCHILD., et ceux de Lady ANn de ROTHSCHILD avec Prince ANDREW, ceux de Ghislaine MAWXELL avec toutes les personnes citées précédemment, Ghislaine MAXWELL, fille de Robert MAXWELL … etc etc …

      Au tour de Vladimir Vladimirovitch PUTIN ?

      Cordialement,

      Félix GARCIA

      • Clément dit :

        Et que dire des liens entre Epstein et le projet SETI ? Le cousin de son père aurait travaillé sur HAARP, pour contrôler la météo … ou pire ? La réponse est probablement au coeur des pyramides, mais l’histoire officielle nous le le cache. A moins que ce soit les vaxxxins qui nous fassent oublier la vérité.

      • Robert dit :

        Félix,
        Je ne comprend pas votre propos.
        C’est un fait qu’il y a des années, Epstein et Trump étaient amis. Mais c’est aussi un fait qu’après un conflit commercial entre eux mais aussi qu’ayant eu connaissance des turpitudes d’Epstein, que tout le monde politico médiatique connaissait aussi bien que lui, Trump a pris ses distances avec lui et n’a jamais pris part d’une façon ou d’une autre à ses abus sexuels comme l’ont fait probablement Clinton et Ehud Barak, parmi d’autres dont le prince Edwards. Et dès qu’Epstein fut suspecté de détournement de mineures, en réalité des viols, Trump s’est rapproché de Bradley Edwards, l’avocat des jeunes victimes, qui a affirmé que Trump est la seule personnalité à avoir agi de la sorte, ajoutant même « Il a été très utile dans les informations qu’il a révélées, sans pour autant donner la moindre indication qu’il était impliqué dans quoi que ce soit d’important. Il disposait de bonnes informations, cela nous a aidés. »
        Je ne sais pas ce que vous me reprochez, mais je n’ai jamais accablé Trump dans cette affaire.
        Par contre, un projet trumpien en cours risque de le faire baisser dans mon estime. Dans ce projet de combattre l’antisémitisme sur les campus américains, en réalité l’antijudaïsme musulman et l’antisionisme de gauche, il projette de définir toute critique contre Israël et les actes de membres de la communauté juive mais aussi le boycott des produits fabriqués dans les colonies d’occupation israélienne en Palestine, parfois illégales même au regard du droit israélien, comme des actes de haine raciste, faisant du peuple juif une race et de toute critique à son égard du racisme. En France l’antisionisme vient d’être assimilé à l’antisémitisme et toute critique envers un juif vous vaut d’être assimilé à pire qu’un raciste, un antisémite. Trump, à la demande de la communauté juive, veut faire la même chose aux USA. Rien que la liste de gens que vous donnez risque de vous faire basculer du côté obscur de la farce.
        https://www.nytimes.com/2019/12/10/us/politics/trump-antisemitism-executive-order.html

  11. lym dit :

    « À l’heure où plus de la moitié des Américains se tournent vers les réseaux sociaux pour s’informer… »

    Pourtant, la presse aux USA reste un contre pouvoir craint qui doit bien limiter le problème à sa racine. Comparé à d’autres, s’entends…

    Quand on voit chez nous des infôsses en boucle (méthode Coué poussée à l’absurde), laissant même souvent passer (manière de journalistes facétieux de montrer une réalité contrainte?) des images en opposition frontale avec le texte et qui vous font naturellement couper le son, à la « No Comment » d’Euronews… on ne peut que se dire que l’on est face à un problème de crédibilité qui pave carrément chez nous la voie des manipulations au marbre des palais nationaux, ceux là même qui pensent encore en tirer les bien grosses ficelles.

    Au delà des filtres du « politiquement correct » pas nouveaux, voir récemment le traitement de l’actu et des manifs (et leurs BAC-Block) vs ce qui est présenté par les syndicats (y compris à certaines directions, car il y en a d’aussi perplexes que leurs salariés) sur la réforme des retraites chiffres à l’appui: En résumé, si personne ne conteste qu’il faut agir la proposition actuelle est tellement mauvaise qu’a pensions constantes il vaudrait encore mieux rester dans le système actuel, quitte a voir les cotisations augmenter (mais alors sans devoir recourir au privé), que réaliser ce qui se profile (avec ses flous et ses loups) avec en prime zéro garanties, les fluctuations résultant de l’enveloppe contrainte.

    Forcément, avec un architecte de la réforme pareil, on comprends que La Ripoublique En Marche (accélérée, c’est sans doute cela le « nouveau monde »!) veuille gaver le banquier d’affaire un jour, banquier d’affaire toujours:
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/en-pleine-reforme-des-retraites-cet-oubli-de-jean-paul-delevoye-dans-sa-declaration-dinterets-tombe-mal_fr_5ded8ee9e4b00563b8534c42

    Tous ceci pour en arriver là à la première crise financière (vs une valeur travail qui en garde toujours, dans un système par répartition):
    http://www.rfi.fr/ameriques/20180707-etats-unis-nombre-travailleurs-ages-plus-85-ans-atteint-record

    Alors ça gueule… et on tape en retour avec le message implicite « manifester = risque de mutilation ». Forcément, l’IGPN ne jouant en prime pas son rôle, on arrive derrière à ce qui reste: La loi du Talion menace… Et on peut aisément prévoir que taper aussi fort qu’on est bête sur les manifestants depuis au moins 2016 avec une accélération notable depuis 1 an envoie tout droit une part significative de la population à l’action clandestine… Faut-il être « bête à gouverner »!?

    Tout ceci fait présager de lendemains qui déchantent et dont les responsables sont le locataire actuel de l’Elysée, dans une moindre mesure ses deux prédécesseurs (le 2ème se rendant désormais, je pense, « bien compte de quand il y a manif en France! »).

    • Félix GARCIA dit :

      La vision sur la question de Jean-Pierre CHEVALLIER :
      Retraites en France : tous tout faux !
      https://chevallier.biz/retraites-en-france-tous-tout-faux/

      Pas très compatissant je vous le concède.

      Cordialement,

      Félix GARCIA

      • lym dit :

        Cf le lien sur la situation aux USA sur la capitalisation (et aussi la fréquence des crises économiques majeures, dont on ne sort en réalité plus vraiment)… Pour avoir vu de près une situation d’une boite canadienne centenaire foutue par terre en quelques années quand on a commencé à mettre des financiers à la tête des sociétés technologiques au lieu d’ingénieurs, je peux vous dire que tous les créanciers ont été servis avant les retraités, vidant le fond de la boite.

  12. Bricoleur dit :

    Si  » 46% considèrent même la Russie comme un pays allié. » et  » Globalement, 28% des Américains pensent la même chose [contre 19% en 2018]. », ceux-ci pensent emploient sans doute la méthode Coué et considèrent qu’en cas de conflit ouvert avec la Chine, il sera fondamental de se faire des Russes des alliés. Je ne leur donne pas tort. Un axe chino-russe serait un sacré morceau pour les US.

    • précision dit :

      ou peut-être espèrent-ils qu’il n’y ait pas de conflict ouvert du tout. Voire pas de conflict larvé. Parce que le vieux fantasme de jouer Chine contre russie et vice versa, je n’aime pas tellement. De fait les liens entre ces 2 pays et d’autres BRICS se sont beaucoup resserrés ces derniers temps.

  13. LEONARD dit :

    Ce qui est stupéfiant, c’est la crédulité des supporters de Trump :

    Au cours d’un meeting dans le Colorado, il annonce la construction d’un mur anti-migrants, alors que le Colorado n’a pas de frontières extérieures. Et ses groupies en gilets jaunes se lèvent et applaudissent !!!

    https://www.youtube.com/watch?v=o1Cl-MXioQk

    Anglophone, je suis atterré par chacune de ses interventions « en live », par son style de parole décousu, par sa diarrhée verbale, sorte de salade de mots mal digérée.

    Si «ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire viennent aisément », alors le gloubi-boulga de TRUMP en interview révèle une capacité intellectuelle d’un enfant de 10 ans.

    Lors d’une interview, on lui a demandé s’il pensait que le Président chinois manipulait le cours de sa monnaie pour favoriser ses exportations, la réponse a été :
    “No, he’s not, since my time. You know, very specific formula. You would think it’s like generalities, it’s not. They have—they’ve actually—their currency’s gone up. So it’s a very, very specific formula.”

    Il ne s’adressait pas à son électorat, il ne faisait ni description, ni pédagogie, il débitait une réponse parfaitement incohérente, sachant qu’il venait juste d’annoncer des sanctions.

    Cependant, quand il lit un discours, sa maîtrise verbale est comparable à celle de n’importe quel politicien.

    En d’autres termes, même si c’est loin d’être un intello, il surjoue la nullité pour se connecter avec son public. Son choix des mots est toujours limité pour exprimer son approbation « great job », « big », mais par contre, il est imaginatif pour les insultes « Crooked Hillary », « loser », bref, son attention linguistique est axée sur le négatif des autres plutôt que sur les qualités positives.

    Il « résonne » en pensée dichotomique. Il voit le monde en noir et blanc, bon ou mauvais, nous contre eux. Or, cette simplification est tout simplement fausse. Le monde est un endroit complexe. Ce n’est pas un environnement simple. Il existe de nombreuses forces en interaction qui font que la vérité n’est en fait ni simple ni élégante. Le monde est désordonné et complexe. »

    Il y a donc deux options :

    Soit, c’est un abruti avec un cerveau de collégien, élu par des abrutis au cerveau de collégien (et soutenu par des arrivistes), soit il prend ses interlocuteurs et donc ses électeurs pour des abrutis.

    Dans les deux cas, ça en dit long sur le niveau intellectuel du Redneck, civil ou militaire.

    Si Trump était un officier de l’Air Force, ayant un lien avec les armes nucléaires, il devrait réussir le programme de fiabilité du personnel, qui comprend trente-sept questions sur les antécédents financiers, la volatilité émotionnelle et la santé physique. (Question n ° 28: vous perdez souvent votre sang-froid?).

    En tant que POTUS, Trump en est exempté, et je pense que Poutine l’aurait passé haut la main.

    Je comprends donc les militaires U.S.

    ‘La confiance n’a plus de prix lorsqu’on la partage avec des hommes corrompus » Saint-Just.

    • Félix GARCIA dit :

      Ce sont des « speechs Data Driven » …
      Faut pas sous-estimer la bande du Donny’ !
      Tout comme Donny’ al-Twiteratti …

      HyperNormalisation by Adam Curtis HD Full [2016] [Subs]
      https://www.youtube.com/watch?v=yS_c2qqA-6Y

      Cordialement,

      Félix GARCIA

    • petitjean dit :

      @LEONARD
      que vaut votre diatribe contre le président élu des USA ?
      Pour me faire une idée de son projet politique j’ai écouté tous ses discours lors de sa campagne présidentielle. (étant français je n’ai pas voté Trump ! ). Mais vous , les avez vous écoutés ??
      Evidemment Donald Trump défend les intérêts de son pays qui ne sont pas du tout les nôtres. C’est à nous européens, à nous français, de défendre nos intérêts y compris contre les USA. Cela veut dire nous arracher à la tutelle américaine.
      Les objectifs de Trump sont de tenir ses promesses de campagne : réduire les impôts des riches, empêcher les migrants d’entrer, retirer les troupes des engagements étrangers non rentables, démanteler l’inutile OTAN, améliorer les relations avec la Russie, etc.
      Sauf qu’il est en butte avec ce qu’on appelle l’état profond : « L’ancien officier de la CIA et lanceur d’alerte Kevin Shipp déclare que ce qui se passe à Washington D.C. autour de la « trahison » contre Trump est différent de tout ce que nous avons jamais connu en tant que nation. Il explique : « Il s’agit d’une bataille historique entre le Président des États-Unis et ce que j’appelle le ‘gouvernement fantôme’. Certains l’appellent aussi l’’État profond’, qui inclut la CIA, le FBI et la NSA. Le président Trump est le premier président à s’opposer à ce gouvernement fantôme. » » (…)
      https://lesakerfrancophone.fr/trump-et-letat-profond-engages-dans-une-bataille-historique
      « Trump a été élu président. Il s’agit d’une position d’autorité considérable, mais il doit quand même fonctionner dans le cadre d’un système washingtonien en grande partie corrompu et illusoire » (…)
      https://lesakerfrancophone.fr/bolt-on-bolt-off

      « La guerre entre l’État profond et Trump a commencé dès son élection. Trump a commis une hérésie politique lorsqu’il a osé souligner la folie d’un militarisme incontrôlé. Il n’y a pas de contrôle interne ou externe de l’État profond. Les institutions démocratiques, y compris la presse, qui permettaient autrefois aux citoyens de s’exprimer et d’avoir leur mot à dire dans l’exercice du pouvoir ont été neutralisées » (….)

      Je n’ai pas de sympathie particulière pour Donald Trump. Et il faut bien comprendre ce qui se passe aux USA. C’est effrayant !!
      L’ennemi intérieur
      https://www.les-crises.fr/lennemi-interieur-par-chris-hedges/

      Pourquoi ne dénoncez vous pas la vulgarité, les torrents d’injures, la haine, les appels au meurtre de ses opposants ??
      Nota : si l’Etat du Colorado n’a pas de frontière avec le Mexique, il est néanmoins concerné par l’immigration qui vient du sud. Pourquoi les USA devraient-il se laisser envahir ?………….

    • NRJ dit :

      @Léonard
      Peut-être simplement que lui parle simplement, clairement, et ne fait pas dans le politiquement correcte. Il donne l’impression de se battre pour le peuple américain, que ce soit par l’investissement, par les taxes sur l’importation, ou par la pression qu’il met sur les entreprises pour fabriquer américain. Alors ce n’est peut-être pas de beaux discours, mais ce qui compte, c’est les actes (après je ne suis pas sur que ce soit l’intérêt à long terme des américains de s’endetter autant, car ils auront des problèmes en cas de crise économique).

      Après vos reproches peuvent toucher tous les politiciens.
      « Il « résonne » en pensée dichotomique. Il voit le monde en noir et blanc, bon ou mauvais, nous contre eux ». Euh quand on voit Macron qui sépare le monde entre progressistes (donc lui) et populistes, il n’a pas de pensée dichotomique ? Ou c’est peut-être le fait d’être « progressiste » qui lui permet d’éviter cet adjectif. De même quand Macron a insulté MLP. Même si je l’apprécie pas plus, j’ai remarqué que personne n’a rien trouvé à redire, alors que pour un président et la fonction, ça n’a rien d’anodin. Mais quand c’est Trump c’est pas bien. Pour Macron c’est très bien.

      Que l’on fasse des critiques sur les mesures pourquoi pas. Mais que l’on fasse des critiques sur le personnage, alors que derrière c’est simplement une question d’intérêt liée à une différence de perception du monde, c’est déplorable.

      • Indy dit :

        Ben c’est le problème : il n’est pas clair, dit tout et son contraire.

        Bush Jr doit donner son nom à une décharge publique. Trump donnera son nom à une pissotière (et encore, c’est trop d’honneur pour lui !)

      • LEONARD dit :

        « De même quand Macron a insulté MLP »
        Vous voulez parler de ça ?
        https://actu.orange.fr/societe/videos/le-debat-marine-le-pen-accuse-emmanuel-macron-de-l-insulter-video-CNT000000HH9nW.html
        « Vous dîtes beaucoup de bêtises. Vous avez un rapport à la vérité qui n’est pas le bon. C’est le propre de tous les extrêmes, c’est votre fond de commerce, je ne vous en veux pas ».

        Si on est dans l’insulte, comment qualifiez vous :
        – « Raclure » au sujet de J.Comey
        – « Face de cheval » pour Stormy Daniels
        – « Hillary la crapule » pour H.Clinton
        Et croyez bien que je ne suis pas pour le couille-mollisme macronien, mais on est à des années-lumières.

        Je reproche à Trump deux choses fondamentales à mon avis, pour un Président:

        – Etre incompétent dans la fonction. ( j’en veux pour preuve les témoignages des anciens collaborateurs qu’il a lui-même choisi )
        – Attiser les clivages de la société américaine, dans un but électoraliste. Je pense que le rôle d’un leader, c’est de rendre ceux qui le suivent plus informés, plus compétents, plus justes, bref, meilleurs et plus unis qu’ils ne le sont. ( un petit côté messianique, peut être ), pas d’attiser les rancoeurs et les haines au sein du pays ni envers ses alliés.

        Je critique le personnage, car il n’a pas de politique, si ce n’est de se faire réélire.

        • NRJ dit :

          @Leonard
          Je ne pensais pas à ça mais simplement à « vous êtes son parasite ». C’est peut-être moins dur que ce que dit Trump, mais la base reste la même (on ne va évidemment pas faire des « catégories » d’insultes. Soit s’en est une soit non), et à partir du moment où l’on considère que les insultes n’ont pas leur place, cela concerne également Macron.

          Après je ne défends pas Trump. Je dis simplement qu’on n’a pas à le critiquer pour des choses que fait également notre président. A la rigueur on peut accuser Trump d’ être plus cinglant, mais bon. Et il me semble probable que vous accusiez Trump sur des faux sujets (votre opinion finale semble me confirmer) pour des raisons inavouables car contraire à votre intérêt ou idéologie.

          Après on va quand même se rappeler que les USA sont au plein emploi, et qu’ils n’ont jamais été aussi prospère. Et cela doit en particulier à l’action de Trump puisqu’il a fait une relance qui a eu des résultats qui étaient bien meilleurs que prévus par les économistes. Et quoi de plus normal que de vouloir réduire l’immigration. Ce n’est en aucun cas une opinion choquante pour « attiser les clivages de la société américaine ».
          Cela n’empêche pas mon désaccord avec sa politique (notamment son plan de relance qui risque d’avoir des conséquences catastrophiques en cas de crise et évidemment sa politique environnementale – ou son absence-).

  14. Robert dit :

    une nouvelle tentative de diaboliser Trump.
    Il tient un discours incisif et ironique devant une organisation de la communauté juive américaine et fait de l’ironie, déclenchant les rires dans l’assemblée. Pour des juifs démocrates et la presse qui l’attaque en permanence, cela devient des propos antisémites. Pour un journal français, l4opinion, c’est la preuve que Trump est antisémite. Vu ses positions en faveur d’Israël, les juifs semblent aimer ce genre « d’antisémite. »
    Tout est à l’avenant dans les arguments de ses détracteurs depuis son élection. On attend avec impatience les poursuites pour le démettre.
    https://www.lopinion.fr/video/polemique/donald-trump-taxe-d-antisemitisme-associations-juives-americaines-205570

    • Félix GARCIA dit :

      Donald TRUMP vient de faire une conférence à l’A.I.C., American-Israel Council, association fondée par Sheldon ADELSON et DR. Myriam ADELSON, plus gros parrains de Donald TRUMP pour sa campagne, quelque chose comme 150 millions de dollars.
      Sheldon ADELSON qui prononce ces mots : « All I care about, is being a good zionist, a good citizen of Israël » …

      Pour l’avoir visionné, en entier, c’est un exemple sidérant de tribalisme et de foutage de gueule !

      Et ça montre bien ce qui ce passe, et les liens entre Sheldon ADELSON, Donald TRUMP, Benjamin NETANYAHU … le gars, en plein « impeachment », il déboule, prend une heure de son temps pour ne dire que des choses sidérantes à cet endroit …
      Bref, je vais pas m’étendre …

      Et pour ce qui est de détecter une influence étrangère dans le « processus démocratique » américain, là y’a plus personne !

      Le résultat en tout cas ? Bah même quand c’est des personnes de confession Juives dans la salle et que tout le monde applaudit, c’est antisémite … elle est où la limite ?

      Et je dis pas que ses propos n’étaient pas grossiers …

      ADL … AIC … Elan CARR … MAILLARD …

      « Hate speech ! Hate speech ! Hate speech ! Hate speech ! » …

      La « fausse gauche » comme « la fausse droite » …

      La « fosse gauche » et la « fosse droite » plutôt …

      Ca sature …

      Cordialement,

      Félix GARCIA

      • Félix GARCIA dit :

        PS : Ce n’est pas à l’occasion de cette conférence que Sheldon ADLESON prononça ces mots.

    • Félix GARCIA dit :

      * pardon, Israel-Amrican Council .

      …….

      America First !

      ….

      • Robert dit :

        Félix,
        Meyer Habib, ce grand patriote israélien qui déclare habiter à l’étranger en France, faisait partie d’une milice juive dans sa jeunesse et a été condamné pour avoir violenté des manifestants pacifiques. Il avait fui en Israël, grâce à la pression du président du CRIF de l’époque auprès du ministre, il a été condamné mais n’a jamais purgé sa peine. Aujourd’hui il est ministre à l’assemblée nationale et à la Knesset et vient nous décerner des leçons de patriotisme israélien et profite du moindre incident concernant un juif en France pour réclamer l’interdiction de toute critique envers la communauté et Israël.
        Ecoutez le parler, cela se suffit à lui-même.
        https://www.youtube.com/watch?time_continue=21&v=hl-2n3fDVy4&feature=emb_logo

        • Robert dit :

          Félix,
          Je voulais écrire député et pas ministre, même s’il rêverait de l’être vu ses propos. Mais monsieur est diamantaire à Paris, il a d’ailleurs essayé d’utiliser les policiers de sa protection pour le transport des pierres, et je suppose qu’il y gagne assez bien sa vie tout en nuisant aux intérêts de la France à nos frais.

        • Félix GARCIA dit :

          Non merci ! ^^

          J’en peux plus des gens comme lui, hystériques et grossiers. D’une vulgarité !

          Bon, j’ai quand même regardé …

          Il a pas tort, Bibi, le gars, il a bâti un état puissant, c’est une crevure comme il y en a peu sur terre, mais il a renforcé la puissance israélienne.

          Tous des « Détritus » là pour semer la zizanie !

          Et même si j’aime bien Zemmour, sur beaucoup de choses, pour moi, il est l’incarnation même de « Détritus » (Astérix & Obélix).

          ATTALI et ces 316 (613 mitzvoths) préconisations pour la France …

          Habiter l’étranger en France … « gna gna gna ! Il faut arrêter avec ce stéréotype de manque de loyauté … gna gna gna … » … « dual loyalty » ou « double loyauté » … non non … on voit bien que c’est à sens unique.

          Délirant !

          Prendre les gens pour des cons … A CE POINT !!!

          Les Inconnus – prendre les gens pour des cons
          https://www.youtube.com/watch?v=LE0aehh52xU

          Cordialement,

          Félix GARCIA

  15. Czar dit :

    « Cette hausse de ce sentiment pro-russe au sein de l’opinion publique américaine « semble être principalement motivées par des [électeurs] républicains qui ont réagi aux signaux positifs du président Trump sur la Russie », »

    Evidemment pas. c’est le genre de ‘narratives’ (pipo en bon français) poussés par les médias systémiques.

    la vérité est que si les médias mainstream mettaient en avant « le besoin de se rapprocher de la Russie », la masse de ceux qui ont voté trump serait violemment anti-russe.

    n’oubliez pas qu’oncle Vlad a donné pas mal d’argent à la fondation Clinton

    trump n’est qu’une réaction d’hostilité envers un système – équivalent au nôtre – dont la pourriture manifeste et la partialité sont vomis par une bonne part de la population.

    trump a su en jouer – puisqu’il au fond ne défend aucune idéologie propre sinon celle de ses intérêts financiers personnels

    trump aura été le sarkozy des Etats-unis et je pense qu’il perdra pour les mêmes raisons : il a cristallisé l’hostilité du camp adverse et en même temps a trahi absolument toutes ses promesses à son électorat.

    quand on promet le karcher, il faut avoir un robinet à proximité.

  16. philbeau dit :

    Pathétique cet affolement de l’establishment pas seulement américain , mais occidental plus globalement , sur la pensée et et les choix des peuples à propos de qui ils aiment et que doit être leur destin . On fait comme si la Russie actuelle était l’Union soviétique , et donc une menace sur notre indépendance et notre mode de vie . Là , désolé , mais le citoyen lambda , américain ou européen , sent bien qu’il y a bien d’autres menaces autrement plus dangereuses que Vladimir Poutine . Et pire , il sent confusément que lui , mais pas seulement porte des valeurs notamment autour de la fierté et de l’indépendance nationale qui sont largement partagées par tous les peuples…sauf dans la sphère officielle euro-américaine , où la mondialisation à marches forcées suppose l’extinction des patrimoines et traditions de ces peuples là .
    Les gens sont ballots , mais jusqu’à un certain point . On ne les raye pas d’un trait de plume , fusse-t-il enveloppé du matraquage médiatique supposé faire passer la pilule . Le balancier a été trop loin , trop vite . N’en déplaise à certains démiurges , on ne change pas de peuple .

  17. tartempion dit :

    Pas la peine d’épiloguer longuement , il suffit de faire un tour dans les grandes villes russes et américaines et de comparer le modèle social des uns et des autres et forcément , il n’y a rien de surprenant d’apprendre que des militaires américains puissent avoir des avis partagés sur la chose .Il est en effet aisé d’imaginer que des militaires puissent nourrir le projet de s’installer en Russie plutôt qu’aux Etats Unis eu égard à la situation chaotique qui règne dans les principales grandes villes du pays .D’ailleurs , il suffit de regarder la tête des soldats russes lors du défilé célébrant la victoire de la grande guerre patriotique pour comprendre …..

  18. NRJ dit :

    La Russie est le pays qui a permis au Pentagone ne conserver un budget colossal sur le dos des citoyens jusqu’à aujourd’hui. Pas étonnant que les militaires apprécient la Russie. C’est leur gagne-pain.

  19. La Tour d'Auvergne dit :

    L’Atlantic Council que je connais bien est l’un des parangons de la nouvelle guerre froide avec Moscou et Beijing rien d’étonnant donc qu’il manifeste son inquiétude face à ce mouvement d’opinion qui existe au sein d’une partie de la communauté militaire américaine. Il est fort probable que ce sentiment russophile est largement dû aux clivages sociétaux très forts qui traversent la société américaine comme par exemple la question LGBTQI ou encore plus spécifiquement la question gay au sein des forces armées, à l’égard desquelles les Russes ont une attitude conservatrice qui s’approche de ce que pensent beaucoup d’officiers américains et leurs familles. Trump n’a rien à voir dans cette inclinaison qui n’a rien de coupable en soi ! Plus spécifiquement, nous concernant, il serait bon que les militaires français se réintéressent à la pensée militaire russe qui demeure extrêmement vivante et qui pourrait contribuer à nourrir nos réflexions et les sortir du tout atlantique.

  20. dolgan dit :

    Ah ben l’usine a trolls russes tourne à plein régime. C’est impressionnant. ça touche un point sensible pour qu’ils soient tous au taquet comme ça.

    • Czar dit :

      ça va duglan, toujours les yeux fixés sur la trouée de Fulda ?

      Toi au moins on te prendra pas à l’imprévu, hein. Si les T54 déferlent, y vont se faire avoiner velu par ton MAT49

      Hein ? ouais, on envoie quelqu’un pour te relever, dans dix ans. On t’a laissé du singe et deux jerricans de gnôle, tu vas tenir comme à Douaumont, pépère.

  21. Parigot dit :

    Vu l’étendue des réseaux états-uniens, de telles révélations sont comiques. Les rouges arrivent, le couteau entre les dents car les mains sont déjà occupées par le marteau et la faucille!
    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2019/12/crise-de-nerfs-au-pentagone.html

  22. datamo dit :

    Tout ce pognon consacré à dénigrer la Russie et ses habitants dans les médias occidentaux , pour un résultat aussi pitoyable…
    Pour rappel, l’adage « No good news from Russia » est un axiome dans les médias mainstream.
    Il est d’ailleurs rassurant de voir que l’avis des militaires US (qui au cours de leur mission voient le dessous des cartes et la réalité du terrain) soit plus éclairé que celui du grand public, uniquement biberonné par les merdias.

  23. L’autreTom dit :

    Autrefois, on trouvait déjà des sympathisants communistes, des fervents admirateurs de la révolution culturelle.
    .
    Internet a juste permis à peu des frais de massifier la propagande produite par les dictateurs russes ou chinois.
    .
    Comme autrefois, l’occident a juste à reconnaître qu’il a à nouveau une résistance à mener pour sa liberté et sa prospérité, et y mettre les moyens.
    .
    Le jour où il le fera, les dictateurs, qui n’ont en réalité que la corruption et l’oppression à proposer, seront défaits.
    .
    Les dictateurs ont besoin de payer leurs défenseurs, qui eux-mêmes doivent dissimuler leurs véritables objectifs. Les démocraties n’en auront pas besoin, et si bien organisés, leurs agents seront volontaires.

  24. Belzébuth dit :

    Le ministère de la Vérité vient de changer de version:
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/12/10/afghanistan-20712.html#comments

    C’est beau comme la campagne de déstalinisation de Khrouchtchev, quand juge-t’on les responsables de ces crimes contre l’humanité ?

  25. Clavier dit :

    la Russie n’est pas URSS, il n’est pas inutile de le rappeler !
    Le phénomène de sympathie est réel et surtout en Europe où la mort cérébrale de l’OTAN arrange finalement pas mal de monde en dehors des anciens membres du pacte de Varsovie chez qui le souvenir d’Ivan »le terrible » est encore trop frais…..
    Les Américains finiront par comprendre qu’ils ne referont pas deux fois le coup de la petite fiole agitée sous les caméras de l’ONU

  26. Callipyge dit :

    Ni pute, ni soumise. Ni russe, ni américain.

    • Xaintrailles dit :

      Belle devise ! Bien trouvé… et dans la tradition gaulliste.
      De plus votre pseudo est un peu, disons troublant.
      Pour ma part, je pense naturel, que des militaires, même américains, soit intéressés, plutôt que fascinés ( ce serait dangereux ) par une puissance appuyée sur un État fort et qui ne soit pas fragilisé par des campagnes présidentielles semi-permanentes.

  27. lxm dit :

    Se rappeler que la NASA est alliée à son homologue russe, il y a un compartimentage en fonction des intérêts, la main mise des américains sur l’ukraine a surtout donné un beau pompage d’argent qui vient d’éclater en scandale. Les américains ont tout fait depuis bush jr pour abandonner les traités de limitations des armes nucléaires( poutine ne cessant d’en demander). Et virer les russes du système swift( les ricains ayant utilisé leurs marionettes européennes pour cela car le système est en belgique) a généré un précédent qui est en train de faire éclater le système bancaire mondial. Un soldat se doit d’être réaliste sur le monde, les russes défendent leurs intérêts, un soldat défend sa maison, sa famille, et sa lucidité; celui qui cherche des émotions meure, celui qui raisonne reste vivant. L’armée n’est pas une démocratie( les pirates élisaient leur chef), c’est une dictature dont le système chinois est le plus proche. Les histoires de gentil et méchant on garde cela pour le cinéma la propagande, la réalité c’est comme un oiseau qui cherche des graines « en volant », on combat pour l’énergie, le fric, on est agressif quand on en veut plus tel un drogué, dès qu’on est repu on se relâche et on peut devenir sympathique avec les autres; cela fonctionne autant avec les individus qu’avec des civilisations.

  28. Bob dit :

    Je pense que les militaires et certains elites sont attires par l’autoritarisme voire le fascisme russe. C’est pareil dans tous les pays.

    • Xaintrailles dit :

      Dans de nombreuses démocraties, la vie politique peut aussi jouer un rôle de repoussoir par ailleurs, par le désordre et les corruptions qu’elle ne peut éviter ; le problème est de ne pas être tout de même trop fasciné par l’autoritarisme !
      La Turquie est un modèle ( si l’on peut dire ) complètement inversé par rapport au schéma classique, puisque ce sont les élites militaires qui protégeaient le modernisme et la démocratie à l’occidentale ( de loin quand même ! ).

    • Le Glaive dit :

      @ bob : en matière de fascisme, vous semblez être une sorte de mètre-étalon

  29. Le Glaive dit :

    Le schéma de pensée des autorités américaines est littéralement terrifiant. Sur le plan intellectuel, il représente la négation du droit d’opinion, l’interdiction qui est faite aux militaires de s’informer d’une façon neutre avec des sources diversifiées, l’interdiction de se forger soi-même un point de vue personnel en fonction de son éducation, de son vécu, de son analyse du monde.
    L’américain moyen évolue depuis sa naissance dans un univers qui est fondé sur l’anticommunisme et la haine de tout ce qu’il a représenté et des traces qu’il a pu laisser dans les civilisations du monde. Mais ça ne suffit pas encore : bercé et formaté pendant toute son éducation dans le même bain antirusse et plus globalement, manichéen , (les Américains sont les sauveurs du monde , les chevaliers blancs, et les autres soit des serviteurs soit des mécréants, avec la figure du communisme comme représentation du diable et du mal absolu; formatés par cette éducation, le jeune adulte américain est déjà conditionné, il le sera encore plus s’il rejoint les forces armées , mais il semblerait que ça ne suffit pas encore ! il lui est interdit de lire, d’entendre, de voir, toute parole différente et surtout pas des paroles émanant du clan du diable !
    Bientôt les États-Unis vont ouvrir des goulags, des camps de rééducation et des asiles psychiatriques réservés aux mal pensants : ils se retrouvent exactement dans la même attitude que celle ce qu’ils ont combattue du temps de la guerre froide : la police de la pensée, l’interdiction du droit à l’information diversifiée , l’interdiction de l’information équilibrée , le formatage intellectuel associé un bourrage de crâne univoque:
    les États-Unis atteignent un niveau très inquiétant de dictature morale et intellectuelle. Ce n’est même plus de l’intolérance ni du combat politique, c’est de la pathologie largement équivalente à ce qui se passait lors de la chasse aux sorcières.
    Nous avons en France une frange de la population, très americanophile , qui réagit de la même façon, avec les mêmes exigences de censure, qui voient des Russes propagandistes partout .
    Ces gens-là se prétendent par ailleurs, comme les Américains, les défenseurs de la démocratie , mais ce mot n’a plus aucun sens, c’est devenu une caricature, un repoussoir , une escroquerie
    Le fond de la question c’est que si des Russes réussissent à intéresser intellectuellement des gens, ce n’est pas parce qu’ ils sont des sortes de magiciens malfaisants qui introduisent des mauvaises pensées dans le cerveau des faibles , c’est simplement parce qu’il y a des gens qui restent malgré tout ouverts , curieux, adeptes de la parole équilibrée et non pas enfermer dans une pathologie du noir et blanc Et surtout parce que les Russes, eux aussi , ont des choses à dire, et le droit de le dire, exactement comme les autres.
    si ce qu’ils ont à dire est nul, dangereux ou pervers , il est évident qu’ils vont faire un flop et que plus personne ne va les écouter. Or c’est l’inverse qui se passe actuellement : c’est là-dessus que les Américains devraient s’interroger !
    Au lieu de les accuser d’introduire des mauvaises pensées , et de vouloir leur interdire de parler et interdire aux Américains de les entendre, ils feraient mieux de réaliser que ce que les Russes ont à dire intéresse de plus en plus de gens : eh oui, ça fait mal à certains mais c’est le fond de la question !