CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

L’US Air Force envisage de retirer du service ses bombardiers B-1 Lancer les plus usés

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

30 contributions

  1. Plusdepognon dit :

    Un peu hors sujet, mais étant donné que cela s’est passé sur une base aérienne française (université défense 2019, 1min39):
    http://defense.blogs.lavoixdunord.fr/apps/m/archive/2019/09/23/retour-sur-l-universite-d-ete-de-la-defense-2019-video-16037.html

  2. Belzébuth dit :

    Les suisses ont sélectionné Thales pour surveiller leur espace aérien :
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/berne-selectionne-thales-pour-surveiller-l-espace-aerien-de-la-suisse-828600.html

    Je me demande bien si ces capacités formidables de cet avion à l’époque le sont encore aujourd’hui face à des systèmes performants.

    • Ion 5 dit :

      @belzébuth
      Formidables de quoi? Le gros chasseur de patrouille Tu-128M avait déjà un radar à capacité « LockDown » en 1970.
      Le B-1 ne passait déjà plus avant son premier vol en 1974…et je ne parle pas de la mise en service en 1986!

      • Thaurac dit :

        Quand tu vois des bombardiers russes à hélice survoler l’arctique ou au large de nos cotes….

        • Ion 5 dit :

          @Thaurac
          Ils ne sont plus bombardiers depuis 1957, mais porteurs de missiles nucléaires* ou avions de patrouille maritime. Ceci dit, bel exploit pour la longévité…

          * portée 600 km. Les soviétiques n’étaient pas assez c…. pour exposer leurs bombardiers subsoniques à la chasse et DCA adverse. L’inverse étant moins vrai.

      • Nico St-jean dit :

        @Ion 5
        .
        Nous parlons juste ici du bombardier (pour ne pas dire, de l’appareil militaire) avec la plus grande charge utile au monde .. Totalement numérique qui plus est et déjà câblé pour les munitions les plus modernes. Il est quasi supersonique en 50 mètres d’altitude, supersonique à partir de 200 mètres.
        .
        Pour répondre à la question de @Belzébuth, le B-1B fait maintenant de l’attaque en profondeur. Contre une zone A2/AD, l’appareil va plutôt employer 24 JASSM-ER d’une portée d’environ 1000 km (on parle d’une capacité de frappe au sol par missile de croisière supérieur à une FREMM) pour frapper à distance les défenses AA. Pareil pour le naval, il peut lancer 24 LRASM anti-navire d’une portée légèrement réduite.

        • Belzébuth dit :

          @ Nico St-jean
          Merci.

        • Ion 5 dit :

          @Nico
          Oui enfin, numérique n’est pas un critère de performance…
          Après, il ne peut pas porter ses 57 tonnes et voler en supersonique à 200 m A LA FOIS!
          Pour tenir cette perf, il doit se contenter de 34 tonnes en interne.

          • EchoDelta dit :

            Pour le coup c’est déjà pas mal…
            Après oui c’est un avion qui a de l’age, mais au moins il est beau et je suis sur qu’il aurait pu avoir une autre vie en reconnaissance haute altitude comme le Mirage 4 chez nous. Sa charge utile si elle est utilisée correctement peu permettre quand même beaucoup de choses. Mais j’ai l’impression que la MCO elle coute super cher. Alors il sera mis sous cocon en attendant de voir si l’utilité réelle revient.

  3. Castel dit :

    De toute façon, le B1 n’a plus beaucoup d’utilité maintenant pour les Américains, vu qu’en tant que Bombardier stratégique le B2 lui est supérieur grâce à sa furtivité, et sur le plan tactique, le B52 est capable d’emporter une charge équivalente, mais avec une meilleure souplesse d’utilisation…..

    • Aymard de Ledonner dit :

      Je pense qu’au contraire il reste totalement pertinent. La furtivité du B2 n’est que relative et largement dépendante des capacités de détection adverses.
      Le B1 qui vole sous la couverture radar reste une option totalement valable que seul un avion de guet aérien et éventuellement des satellites pourront détecter efficacement.

      • Castel dit :

        Il ne faut pas oublier une chose :
        A l’époque ou le B1 a été mis en service, les satellites d’observations militaires n’étaient pas assez puissants pour détecter avec précision un avion de cette taille, donc, le fait de pouvoir passer sous les radars était un avantage incontestable, mais, depuis ces satellites ont été considérablement améliorés, et sont capables de détecter ce type d’avion, et évidemment, ils sont couplés aux radars de détection stratégique…..
        Donc, pour que l’avion ait une chance de passer inaperçu, il faut qu’il soit furtif, pour que même le satellite ne puisse pas le détecter en l’observant par dessus .
        Maintenant, comme on l’a vu dans l’ex-Yougoslavie, avec le F117, la furtivité des avions, n’est pas toujours la même en pratique, que ce qui est prévu en théorie.
        Donc, reste à savoir si les Américains en ont tiré les leçons !!

  4. Brennos dit :

    Il faut savoir que ce gros bazar est « supersonique » en théorie tout du moins, parce qu’en pratique il est plutôt « superpoussif » : sa vitesse de pointe est de mach 1…… 25! Et encore, avec la post-combustion…
    Quel est l’intérêt de dépenser une fortune pour passer le mur du son, sans aller plus loin ensuite?

  5. Omar dit :

    Completement hors sujet.

  6. rafi77 dit :

    J’ai eu la chance de voir un « Lancer » deux fois sur des meetings, il y a une dizaine d’années……Un gros oiseau magnifique qui dégage une puissance hors norme, surtout avec la PC enclenchée …….Ca remue les tripes !!!! Un bombardier qui a eu une histoire chaotique, d’abord annulé par l’administration Carter, puis relancé par Reagan. Bombardier stratégique « discret » reconverti en camion à bombes après la guerre froide….Le genre d’oiseau qu’on aimerait ne jamais voir disparaitre.

    • NRJ dit :

      @rafi77
      A priori ca n’arrivera pas de sitôt., entre le B21 raider qui devrait remplacer le B1 et le B2, le PAK-DA russe et le Hong-20 chinois. Des avions hors de prix, et sans beaucoup d’utilité : Si les pays en sont réduits à bombarder les populations, c’est que la bombe nucléaire ne sera pas loin.

  7. Ltikf dit :

    Problèmes de « riches » quand même ! En attendant, pour faire la soudure, on compte sur les vénérables B52 !

  8. Ion 5 dit :

    « En effet, les missions d’appui aérien pour lesquelles ces avions sont régulièrement demandés supposent de voler lentement, à haute altitude. Et, à force, des problèmes au niveau de leurs ailes [à géométrie variable] sont apparus. »
    Je ne saisis pas car c’est dans ces conditions là que la cellule fatigue le moins…surtout comparé aux contraintes subies à vitesse supersonique et à basse altitude!

    après, chacun voit midi à sa porte.

    • John dit :

      Bah il semblerait que ce ne soit pas le cas…
      Je pense que le phénomène de fatigue des matériaux n’est pas compris ici.
      Beaucoup de personnes pensent qu’il s’agit d’une structure soumise à des efforts importants longtemps. C’est votre connexion entre vitesse et fatigue qui me fait penser que c’est votre compréhension.
      Or il se trouve que le phénomène d’un matériau se produit lorsque il y a un nombre important de cycles de charges, et lorsque les charges varient fortement. Par conséquent, des fissures apparaissent.
      Pour un avion, souvent ces phénomènes de fatigue concernent donc les moteurs et les efforts au sol voit le moment de flexion au sol opposé au moment de flexion dans le ciel.
      Un autre cas typique de fatigue est un pont ferroviaire. Les charges sont typiquement cycliques, et la différence de charges entre le pont sans train sur lui, et avec trains est énorme.
      Les vibrations peuvent aussi causer des problèmes de fatigue.

      Je pense qu’ici, votre erreur vient de l’utilisation du terme de fatigue.
      Les B1 ont été conçus pour voler à vitesse élevée, et même durant les phases d’attaque à basse altitude, donc optimisé pour cette configuration lors de la conception. Les ailes à géométrie variables permettaient de décoller / atterrir sur courtes distances, de ravitailler à la bonne vitesse (pour les turbulences dans le sillage du ravitailleur).
      Les ailes droites augmentent les efforts en flexion dans les ailes, les ailes droites réduisent l’aérodynamisme aussi et donc augmentent les efforts par rapport à la configuration en flèche.

      Votre compréhension serait juste pour un appareil ne modifiant pas sa configuration en fonction de sa vitesse. Mais le changement de configuration modifie totalement les efforts dans la structure.

      Pour l’appui aérien, la vitesse est un ennemi à la sécurité des troupes au sol. Seule

      • Ion 5 dit :

        @John
        Et en français, ça donnerait quoi?
        A vous lire ça fait bouillie dans votre tête. Moi j’ai été assez longtemps à l’école, vous pouvez-donc me parler de diagramme (courbe) de Wôhler, merci. Stress-life (S-N) method en anglais, je ne connais pas votre langue maternelle.
        Avez-vous déjà piloté? Non?
        Les turbulences, pratiquement permanentes a basse altitudes couplées au fait que les efforts subies par la cellule augmentent avec la densité et le carré de la vitesse ont tendance à la fatiguer autrement plus qu’un vol pépère vers 10 km (ou il ne se passe presque rein) à 900 km/ h comme pour les liners.

        • John dit :

          Ce qui est génial c’est que vous rejetez l’explication de l’USAF sans réelle explication…
          La configuration standard du B-1 est celle avec les ailes en flèche
          Ce qui a endommagé les B-1 c’est l’utilisation plus fréquente de la configuration à ailes droites dans des scénarios qui n’avaient pas été analysés lors de la conception.
          Votre exemple très généraliste concernant les efforts dans la structure oublie un paramètre essentiel ici qui est la question de la configuration.

      • ScopeWizard dit :

        @Ion 5 @John

        Apparemment , les B-1B « fatigueraient » beaucoup car cela fait plusieurs années qu’ ils sont très sollicités , engagés sur tous les fronts où l’ efficace appui aérien qu’ ils fournissent les rend de plus en plus indispensables au point de bientôt supplanter les vénérables B-52 ………………

        Nous serions donc dans une problématique d’ usure accélérée à force de faire appel à ses précieux services tellement ces-derniers s’ avèrent hautement appréciés …………….. ce qui est très différent d’ une usure « prématurée » ou d’ un vice de conception comme de fabrication dont les actuels problèmes seraient l’ indésirable
        résultat …………….

        Je crois sincèrement que telle est la raison principale de cet état de fait .

        En fait , je pense que concernant son avenir tout va se jouer sur la rechange et la maintenance .

        Bref , affaire à suivre …………………

      • v_atekor dit :

        Tout à fait exact John. C’est le cycle d’utilisation qui fait la fatigue.
        @Ion5 : je ne sais pas où vous avez appris à piloter, mais le lien entre nombre de pressurisation et fatigue est tel que c’est lui qui détermine la durée de vie d’un liner et de tous les avions pressurisés, très loin devant la distance parcourue ou l’âge de la cellule. Et c’est probablement de ça qu’il s’agit ici.

  9. HA dit :

    Ce qui interroge tout de meme, c’est que le Lancer mis en service dans les années 1980, serait retiré du service en 2036, tandis que les B-52H modernisés, qui datent du début des années 1960, devaient pouvoir voler jusqu’en… 2042 (enfin, si mes souvenirs sont bons)

    Pendant ce temps, les Russes n’ont-ils pas relancé la chaine de production des Tu-160 Blackjack ?

  10. ScopeWizard dit :

    Ah le B-1 …………….

    Pour rappel …………..

    L’ Histoire du B-1 est quand-même des plus intéressantes ……………

    CHRONOLOGIE

    Après-guerre , c’ est à dire après des avions Américains remarquables et remarqués produits en grande quantité comme le Boeing B-17 Flying Fortress , le Consolidated B-24 Liberator quadrimoteurs , ou le North American B-25 Mitchell bimoteur qui avaient largement fait leurs preuves mais aussi leur temps , les USA construisent et s’ équipent de successeurs au plus moderne d’ entre-eux , le Boeing B-29 Superfortress ( entré en service début mai 1944 , le 8 , soit 1 an avant la fin de la Seconde Guerre Mondiale en Europe qui va durer près de 4 mois de plus sur le front du Pacifique ) puis B-50 ( nouvelle motorisation ) ainsi qu’ au Convair B-36 Peacemaker en dotation dans l’ Air Force depuis 1949 , en mettant en service , en grand-nombre , un bombardier stratégique à réaction censé faire la différence avec les meilleurs appareils des forces aériennes Soviétiques , le Boeing B-47 Stratojet qui au départ « fera équipe » avec les B-36 à moteurs à pistons et poussera à la transformation des B-50 en avions ravitailleurs ( aussitôt jugés trop lents pour les avions à réaction tout comme les B-29 qui auparavant s’ acquittaient de ce type de mission , raison pour laquelle les B-50 se verront rapidement équipés de réacteurs d’ appoint à l’ instar des énormes bombardiers stratégiques B-36 pourtant héxamoteurs mais eux-aussi trop lents par rapport au B-47 ) ………….

    Le B-47 est un très bon avion , fiable , très rapide pour l’ époque soit les années 1950 ( environ 900 km/h ) , mais il souffre de défauts ( trop lent au décollage , trop rapide à l’ atterrissage donc délicat à piloter durant cette phase ) , son avionique reste « sommaire » , il est plutôt petit , comme il est intensivement utilisé par la composante de bombardement de l’USAF -le Strategic Air Command ou SAC- il se fatigue et il est donc assez vite décidé de lui donner un successeur , ce sera le Boeing B-52 ( env 750 ex construits au total toutes versions confondues ) plus moderne , plus grand et plus performant propulsé par quatre paires de réacteurs en nacelles sous les ailes ………. qui pour sa part ne doit rester en service qu’ une dizaine d’ années pas davantage faisant équipe avec un bombardier ultra-moderne à hautes performances de haute altitude de classe Mach 2 à voilure delta , le Convair B-58 Hustler et sa très grande nacelle ventrale carburant/armement si caractéristique ; toutefois , le B-58 connaît de sérieux problèmes de mise au point qui retardent sa mise en service , de plus il est trop cher donc rapidement sa production s’ arrête ( moins de 100 ex ) il ne reste que quelques années en service durant lesquelles , à l’ instar du B-47 ( près de 2000 construits ) il va tenter et battre certains records ………………

    LES USA AMBITIONNENT MACH 3

    C’ est là qu’ un engin époustouflant va faire son entrée -je rappelle que nous n’ avons toujours pas quitté les années 1960- un avion révolutionnaire combinant le grand rayon d’ action du B-52 et des performances très élevées soit Mach 3 , 250 tonnes au décollage , 23.000 m de plafond , 6 réacteurs de 13.5 tonnes de poussée chacun , l’ extraordinaire North American XB-70 appelé à devenir le B-70 Valkyrie devant être « escorté » par un chasseur apparemment resté au stade de dessin ou de maquette , le F-108 Rapier du même constructeur ( North American = P-51 Mustang , F-86 Sabre , F-100 Super-Sabre ) capable également d’ un très haut niveau de performances , raison pour laquelle les Soviétiques vont développer le fameux Foxbat MiG-25 ……………

    Seulement , entre-temps , le programme franco-britannique du supersonique Concorde était passé par-là siphonnant indirectement une grande partie des ressources affectée au développement du Valkyrie car les USA s’ étaient à leur tour lancé dans la course du transport civil de passagers à Mach 2 et + via le programme SST qui sera abandonné plus tard lui aussi ………….
    Par conséquent , à grand peine seuls deux prototypes du B-70 furent construits dont , le 8 juin 1966 , l’ un , le second ou AV2 , s’ écrasa après une collision avec un Lockheed F-104 Starfighter pris dans les violents remous de la turbulence de sillage du Valkyrie lors d’ un vol de promotion nécessitant une séance de prises de vues entraînant dans la mort le copilote du Valkyrie , le pilote du F-104 ( Joe Walker , premier pilote d’ essai US à être allé deux fois dans l’ espace aux commandes de l’ avion-fusée expérimental North American X-15 lors de ses deux records d’ altitude ) , blessant le pilote du B-70 retombé avec sa capsule de sauvetage …………….

    LE B-1 APPARAÎT

    Par conséquent , le B-58 en nombre restreint retiré ou presque du service , le programme B-70 étant annulé pour cause de coûts jugés trop élevés ainsi que du fait que la priorité est à présent donnée aux missiles type ICBM ( Inter-Continental Balistic Missile ) rendant inutile la poursuite du développement d’ un tel avion spécifiquement conçu et prévu pour pénétrer les défenses adverses à très grande vitesse et à très haute altitude , le SAC ne compte plus dans ses rangs que le B-52 Stratofortress comme bombardier stratégique à long rayon d’ action , le SAC s’ oriente donc vers un autre type d’ appareil capable de voler plus vite tout en ayant lui aussi un grand rayon d’ action , une grande capacité d’ emport , une avionique de navigation et de combat dernier-cri ; North American Rockwell propose alors le B-1 à flèche variable doté d’ une vaste soute à bombes , propulsé par quatre réacteurs de 14 tonnes de poussée chacun jumelés par paires équipés d’ une géométrie d’ entrée d’ air variable classe Mach 2.3 , bardé d’ électronique ainsi que d’ une suite de guerre électronique prenant en compte la difficulté sans cesse croissante de pouvoir effectuer des missions de pénétration de l’ espace aérien de l’ URSS afin d’ être en mesure de frapper à l’ aide d’ armes thermonucléaires comme conventionnelles tout objectif considéré et désigné comme « prioritaire » …………..

    Quatre prototypes destinés à développer le futur bombardier stratégique de série sont commandés et désignés B-1A ; premier vol en date du 23 décembre 1974 ………………
    Cependant , en dépit de très bonnes performances , le B-1A connaît d’ importants problèmes de mise au point affectant en particulier ses systèmes électroniques les plus à la pointe , se rajoutent son coût élevé ainsi que la promesse d’ un bombardier « furtif » estimé encore plus avancé -celui qui deviendra le fameux B-2 Spirit- en conséquences de quoi , en 1977 le Président Jimmy Carter décide d’ annuler tout le programme B-1 ………………

    Ce sera son successeur , le Président Ronald Reagan , qui dès 1981 prendra la décision de le « ressusciter » et de le relancer en passant commande de 100 appareils : le B-1 B Lancer qui verra notamment la complexe géométrie de ses entrées d’ air simplifiée en devenant fixes ce qui aura pour effet de limiter sa vitesse à Mach 1.25 , des efforts conséquents permettront de réduire sa signature RADAR , l’ avion s’ avèrera excellent en mission de pénétration à grande vitesse et basse altitude ………… Toutefois , à ses débuts le B-1B astreint à l’ unique mission de frappe nucléaire ( contrairement au B-52 ) sera pénalisé par une longue période d’ apprentissage sous forme de longues années de mise au point qui plomberont sa carrière opérationnelle datant pourtant de l’ été 1986 , l’ ensemble de la flotte sera même parfois entièrement cloué au sol , des crashes en série se produiront ………………

    Cela étant , vers la fin des années 1990 , le B-1B bénéficiera d’ un ambitieux programme de modernisation et d’ amélioration qui mené par étapes successives permettra d’ élargir son éventail de missions , d’ accroître son potentiel et de l’ engager sur divers théâtres d’ opérations au-dessus desquels il s’ illustrera le plus souvent brillamment comme aux Balkans , en Afghanistan , en Irak ………….

    Néanmoins , alors qu’ il est prévu et acté de « déclasser » 32 appareils afin de pouvoir moderniser 60 B-1B « survivants » car le coût d’ une telle modernisation s’ avère trop élevé pour permettre un maintien de l’ intégralité de la flotte , en 2002 la refonte de ses systèmes défensifs est annulée .

    Mais le Rockwell B-1B « Lancer » sera encore parmi nous durant quelques années ; cela ne l’ empêchera pas de voler et d’ effectuer ses missions aux côtés des B-52 H et autres B-2A de l’ ACC pour Air Combat Command ( fusion du SAC et du TAC pour Tactical Air Command après leur dissolution en juin 1992 ) au sein de l’ USAF ………………

    AVIS PERSONNEL

    Le problème du B-1 est qu’ il avait fait forte sensation à ses débuts ( années 1970 ) et que plus tard ( années 1980 ) , les USA augmentant considérablement leur potentiel militaire sous l’ impulsion de l’ Administration Reagan , l’ avion s’ avérant moins « spectaculaire » en termes de performances pures car ce n’ était plus ce qui lui était demandé , il a été en quelque sorte délaissé d’ autant qu’ il y en avait peu , qu’ il ne s’ était illustré en rien sinon dans quelques crashes , qu’ il coûtait très cher ce qui le faisait passer plus pour un caprice du Président Reagan que pour une machine volante de grande capacité avec laquelle il fallait désormais compter ……….

    ILLUSTRATION

    Boeing B-29 :
    https://www.globalsecurity.org/wmd/systems/images/b29-2_300.jpg

    B-50 ravitaillant un F-100 Super Sabre :
    http://geta-o.jp/USMIL/B/B-50/90357(usaf)kb-50j-0172.jpg

    Convair B-36 :
    https://flyawaysimulation.com/images/downloadshots/24337-b-36-peacemakerzip-17-peacemaker.jpg

    Très belle vue d’ artiste du NB-36 H seul prototype du B-36 doté d’ un réacteur nucléaire ………….
    https://images.fineartamerica.com/images/artworkimages/mediumlarge/1/convair-nb-36h-alex-arkhipau.jpg

    B-47 Stratojet à réacteurs et ailes en flèche :
    http://vignette2.wikia.nocookie.net/aircraft/images/1/19/B-47E-50-LM_Stratojet_52-3363.jpg/revision/latest?cb=20130407230829

    B-52 octo-réacteur ; ici un B-52 H :
    https://arc-anglerfish-arc2-prod-mco.s3.amazonaws.com/public/DJED4KFT4VDDRI35Y5BC2SKXSM.jpg

    B-58 Hustler ; très intéressante série d’ images :
    https://i.pinimg.com/736x/56/58/35/565835012954096d8eff00efdc9a368d.jpg

    https://jetpilotoverseas.files.wordpress.com/2010/10/download12.jpg

    https://nationalinterest.org/files/styles/main_image_on_posts/public/main_images/b58.jpg?itok=2fcmKsB2

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/75/Convair_B-58_Hustler_USAF.jpg

    http://s3-us-west-2.amazonaws.com/warisboring.com/images/Convair_B-58A_Hustler_59-2435.jpg

    https://airway.uol.com.br/wp-content/uploads/2015/10/B-58_Hustler_21.jpg

    https://i1.wp.com/theaviationist.com/wp-content/uploads/2016/03/B-58-Yogi.png?fit=973%2C494&ssl=1

    https://i.pinimg.com/originals/9f/05/55/9f0555386cee08a36e75e4422757df82.jpg

    https://i.ebayimg.com/images/i/361915263789-0-1/s-l1000.jpg

    https://i.pinimg.com/originals/e7/78/69/e7786914f1ed8f69c0bf53fd8f21b079.jpg

    Détails :
    https://c1.staticflickr.com/3/2626/4147243071_e39532d618_b.jpg

    Splendide vue d’ artiste pour terminer :
    https://irp-cdn.multiscreensite.com/97129047/dms3rep/multi/desktop/marekrys_01-1024×520.jpg

    B-70 Valkyrie ; photo très intéressante très vraisemblablement d’ un atterrissage montrant en arrière-plan un B-58 :
    http://4.bp.blogspot.com/-Ez2eh53aqjE/USWePMvxReI/AAAAAAAATkA/jhowIeq6R3A/s1600/XB+70+Aircraft+Wallpapers+02.jpg

    http://3.bp.blogspot.com/-iVo0wbFjzDw/Ua7uiZ75slI/AAAAAAAABIc/l2v_xCbavOI/s1600/xb-70a-valkyrie+2.jpg

    https://i.stack.imgur.com/cdHRp.jpg

    https://i.ytimg.com/vi/mttMN15Qsdk/maxresdefault.jpg

    http://4.bp.blogspot.com/-lw5_Asy71xY/Ua7ujQDv23I/AAAAAAAABIk/MhY1klzVwEQ/s1600/XB-70-Valkyrie+1.jpg

    Probablement très peu de temps avant la catastrophe ; observez la position du F-104 :
    https://www.wallpaperup.com/uploads/wallpapers/2014/09/04/435990/6099cd9f4d0be5c4af6827d9c3a29226.jpg

    http://loockeed.e-monsite.com/medias/images/xb-70-n-20207.jpg?fx=r_700_700

    https://www.robertnovell.com/wp-content/uploads/2014/11/5-1024×525.jpg

    Détail :
    https://i.pinimg.com/originals/62/f9/cc/62f9cc3376d9052ca9e60ccba9eb1d1f.jpg

    F-108 Rapier :
    http://orig07.deviantart.net/3ca1/f/2008/300/f/f/xf_108_rapier_by_bagera3005.png

    https://i.pinimg.com/originals/19/56/eb/1956ebfffcd62aadd3a4bc22e814cf08.jpg

    http://dmn.wpengine.netdna-cdn.com/wp-content/uploads/2012/03/F-108A1.jpg

    https://milaviate.files.wordpress.com/2014/01/f-108-rapier.jpg

    MiG-25 :
    http://img.wp.scn.ru/camms/ar/38/pics/1_31_a1.jpg

    Northrop B-2A ( 21 construits ) :
    https://www.b-29s-over-korea.com/NMUSAF-Photos_I/images/B-2A-Close-up-NMUSAF.jpg

    http://s1.1zoom.me/b5245/83/Airplane_Bomber_Spirit_B-2A_American_521011_2048x1152.jpg

    http://www35.tok2.com/home/kh23/B-2.jpg

    http://5b0988e595225.cdn.sohucs.com/images/20180213/6e77a4cdd7d54ac5bcebc611a4d65f89.jpeg

    https://i.pinimg.com/736x/41/f3/c3/41f3c312791dbdb7fcbd62a5e28784de.jpg

    https://i.pinimg.com/originals/dd/fe/da/ddfeda03453f901cc4b8b2442fe6860b.jpg

    Rockwell B-1A :
    http://3.bp.blogspot.com/-GbkyEgD6AZ8/TuEtz66se_I/AAAAAAAACgk/Dvxkc0ulElk/s800/B-1A%2BLancer%2BLong%2BRange%2BBomber.jpg

    https://www.globalsecurity.org/wmd/systems/images/b-1a.jpg

    http://www.cybermodeler.com/aircraft/b-1/images/060707-f-1234s-019.jpg

    https://theaviationgeekclub.com/wp-content/uploads/2017/07/B-1A.jpg

    https://www.plane-encyclopedia.com/wp-content/uploads/2018/09/B-1A-8.jpg

    https://www.plane-encyclopedia.com/wp-content/uploads/2018/09/B-1A-3.jpg

    http://www.cybermodeler.com/aircraft/b-1/images/060707-f-1234s-020.jpg

    https://www.cybermodeler.com/aircraft/b-1/images/060707-f-1234s-001.jpg

    B-1B :
    http://4.bp.blogspot.com/-KAeRRSMVPJg/VHSKyzBqY-I/AAAAAAAAGb8/DqkvGZW3mRA/s1600/Lancer.jpg

    Petite vidéo bien sympa mais musique un poil envahissante ………..
    https://www.youtube.com/watch?v=TZXTQxMrR6c

    THAT’ S ALL FOLK’S ! 🙂

    • Vevert250 dit :

      Très intéressante présentation documentée.
      Merci

      • ScopeWizard dit :

        @Vevert250

        Merci à vous ! 😀

        Il fait partie de mes avions préférés sachant que perso je considère que , de l’ après-guerre à la fin des années 1970 voire jusqu’ à la mi-années 1980 , soit les décennies de la réaction , des radars embarqués , des missiles , de la recherche de performances tout azimut ( vitesse , altitude , distance franchissable , etc …. ) , du tout électronique , et des balbutiements de la conquête spatiale , nous avons vécu un âge d’ or à tous niveaux …………..

        De nos jours , selon moi , en tant que passionné et observateur , tout est plus « fade » voire ennuyeux ……………

        Par exemple , combien de quadriréacteurs civils depuis le Boeing B-747 Jumbo-Jet de 1970 ( juste avant le 747 il me semble qu’ entrent en service les CONVAIR 880 et 990 ainsi que le Douglas Super DC-8 ) ?
        Si je ne dis pas de bêtises , à peine deux , l’ AIRBUS A340 sorti en 1991……….et l’ A380 dont le premier vol remonte à 2005 pour une mise en service 2 ans plus tard ……………

        Hormis l’ énorme Lockheed C-5 Galaxy militaire qui effectue son premier en 1968 , au début des années 1980 il y a eu les tout-aussi énormes Antonov 124 et l’ unique exemplaire du 225 Mriya ( le rêve ) à six gros réacteurs , un gigantesque avion hors-normes dérivé du 124 ( le 225 est nettement plus gros qu’ un A380 ) et initialement destiné au transport de la navette Soviétique Bourane ………………

        Quant aux triréacteurs comme le Hawker-Siddeley Trident , le Boeing B-727 , le Lockheed 1011 Tri-Star , le McDonnell Douglas DC-10 ( MD-11 ) , le Tupolev 154 , un ou deux Yakovlev ?

        De mémoire , à ma connaissance , plus aucun ……………

        Ou plutôt si ! quelques avions d’ affaires Dassault Falcon tels le 900 , le 7X , le 8X ………..

        En fait , cette « variété » qui permettait d’ expérimenter sur le long terme l’ efficacité de telle ou telle formule , s’ est vu balayée pratiquement avec la sortie puis le succès commercial de l’ AIRBUS A300 qui proposait dès le départ la formule gagnante : à savoir , deux réacteurs en nacelles sous les ailes plus économiques …………

        Par la suite , notamment grâce aux progrès accomplis en termes de puissance , d’ autonomie , de capacité de transport , de consommation en kérosène , le marché s’ est peu à peu détourné des avions de ligne à grande capacité et à fuselage large pour se concentrer sur des appareils plus fins , biréacteurs , de moindre capacité ………..

        De nos jours , ce sont les avions dits « mono-couloir » de 100 à 200 passagers maximum qui occupent 80% du marché car contrairement à ce qu’ avait imaginé AIRBUS avec l’ A380 , les clients -passagers comme compagnies- préfèrent plus de rotations , plus de fréquences , plutôt que le transport de masse qui nécessite de surcroît des modifications coûteuses des installations aéroportuaires ………….

        Du moins , telle est la tendance actuelle qui pourrait toutefois un jour se modifier voire carrément s’ inverser ……………

        Raison pour laquelle , le constructeur Américain Boeing se tient prêt avec son dernier-né de la famille des 747 , le B 747-8 dont à ce jour se sont vendus un peu plus d’ une centaine d’ exemplaires ( environ 450 exemplaires du B-747 toujours en service sur près de 1500 construits toutes versions confondues ) contre près de 250 A380 à terme sachant que sa production sera terminé en 2021 une fois honorée la totalité des commandes en cours …………..

        Bref , à moins d’ être bien situé ou d’ avoir du bol , observer le trafic civil , consiste à presque toujours ne regarder que des bi-réacteurs de petite capacité …………ce qui devient très vite monotone ………………. voire sans intérêt ……………
        Fort heureusement , nous reste encore le militaire , de préférence les avions de chasse ………… qui vous passent à 100 ou 150 mètres au-dessus de la tête et qui font un raffut du tonnerre …………… 🙂

        Pas le temps nécessaire pour mettre tout ça en images ……………. 🙁

        Une prochaine fois ! 😉

  11. Plusdepognon dit :

    Dommage que les sujets soient fermés si vite…

    Petit lien sur le ravitaillement en vol et un prototype d’A400 M :
    https://lemamouth.blogspot.com/2019/09/un-tuyau-entre-atlas-h225m-et-h160.html