CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

La Corée du Sud va augmenter ses dépenses militaires de 7,1% par an jusqu’en 2024

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

33 contributions

  1. petaf dit :

    du pain béni pour les U.S. !!!

    • Frédéric dit :

      C’est surtout que face a l’inconstance de Trump, avec des chamailleries avec ses quatre voisins, Séoul prépare une défense tout azimut.

    • Eric dit :

      Mis à part les avions de combat et certains missiles, la Corée du Sud, tout comme le Japon, produit l’essentiel de son matériel militaire : ce ne sont pas les compétences qui manquent dans ce pays, et encore moins les capacités industrielles.

      • John dit :

        Capacités industrielles et technologiques.
        De plus, concernant l’aviation, qu’il s’agisse du Japon ou de la Corée du Sud, des compétences sont développées localement. Le T-50 coréen est un excellent appareil d’attaque et d’entraînement.
        Et le Japon et la CdS développent leur propre avion de 5e génération.
        Et au niveau du matériel militaire, ils deviennent de sérieux concurrents pour les blindés entre autres. L’exemple du K9 Thunder (obusier blindé).

        • Hermes dit :

          Le Japon à arrêté son programme de 5e dernièrement il me semble…
          .
          Le problème ne vient pas tant du savoir faire, qui peut se développer, mais des coûts que cela engendre de développer ce savoir faire…

          • John dit :

            Il me semble que le Japon continue le développement, mais il pourrait s’agir de 6e génération après relecture.
            Le F-3 devrait commencer son développement en 2021 pour une mise en service en 2030.
            Au niveau du prix, en effet, c’est une question essentielle, certaines estimations parlent de 180 millions de dollars par appareil. Certainement que les quantités sont l’un des problèmes.
            Au vu du calendrier et du rôle, je vois une potentiel rapproche avec le Royaume Uni. Un avion de supériorité aérienne qui accompagnerait le F-35. C’est exactement le besoin des 2 pays.

            Le fait est que le Japon fait face à la Chine et à son expansion technologique et militaire. Le F-35 est plutôt bien connu des Chinois je présume après les vols de données. Donc développer un appareil pour le rôle voulu me semble assez pertinent. Est-ce que les finances seront obtenues?

          • Nico St-jean dit :

            @Hermes
            .
            Non le Japon n’à pas arrêter le développement du F-3 qui par ailleurs, bénéficiera de plusieurs technologies américaines sensibles – pas toutes évidemment- . J’ai de bonnes sources officielles si vous êtes preneur.

      • Nico St-jean dit :

        @ Eric
        .
        Pa vraiment. Car dans les domaines cités tant pour la CDS que pour le Japon, ce sont des produits CO-développé avec les américains. Radar S-band, missile, Destroyer AEGIS … N’empêche que cela fait travailler les 2 partis et qu’au bout du compte, la défense tant du Japon que de la CDS en sortent bien plus puissante.

        • sonata dit :

          Pas certain que ce partage soit une question de compétences : tant le Japon que la Corée du Sud sont deux économies extrêmement avancées technologiquement parlant. C’est plutôt une approche pragmatique permettant aux deux parties d’économiser de l’argent.
          Un peu comme quand la France se tourne vers les USA pour certaines fournitures. En soit tout est possible, mais le problème reste toujours le coût !

  2. Clamarion dit :

    Enfin un pays qui prend sa défense au sérieux! Pas ces pays de l’EU qui trouvent impossible et indécents d’assurer leur propre défence.

    • LeGaulois dit :

      Défense sérieuse par rapport à une menace très sérieuse! Il faut qqs fois un peu relativiser aussi.

      • Szut dit :

        Facile à dire quant on n’habite pas en CDS.

        • John dit :

          Je crois que vous vous méprenez sur le commentaire auquel vous répondez…
          Il dit justement que la CdS adapte sa défense à sa menace (sous-entendu, ils font le choix juste).
          Mais que comparer le situation de l’UE à celle de la CdS n’est pas pertinent car le niveau de menace n’est pas comparable.

    • John dit :

      C’est sûr que l’UE a un ennemi potentiel aussi dangereux que la CdN juste à ses portes…
      Il faut que la défense soit adaptée aux risques, c’est ça qui est essentiel. Et le risque intérieur est incomparable.
      Ensuite, ils augmentent leurs dépenses à cause de l’Histoire d’amour entre Trump et Kim.
      Il parle comme de la m aux Sud Coréens, et il se permet de complimenter Kim pour l’exploit de reprendre un pays à son âge avec une telle poigne…
      Rien d’incroyable à ce que la Corée du Sud s’adapte à ce que son allié n’en soit probablement plus un.

      • Carin dit :

        @john
        D’un autre côté, chaque fois que Trump dit d’un gars qu’il est
        « formidable », il le vire… Trump a tendance à se croire PDG du monde et considère les autres dirigeants comme étants ses employés, il commence tout juste à comprendre qu’il ne peut pas les virer, du coup il sort son arsenal économique pour faire entrer les pays récalcitrants dans son optique de PDG. Je suis persuadé qu’il pense que si Merkel arrive en bout de course c’est grâce à lui et non au fait qu’elle est en fin de mandat… le pire étant qu’il a la même politique aux states, et se fout éperdument de mettre des milliers de fonctionnaires sur la paille pendant plusieurs semaines (des gens formidables selon ses dires),s’il n’obtient pas ce qu’il veut.
        Aujourd’hui certains dirigeants ne tiennent plus compte des dires et autres tweets de Trump, et appliquent leur propre politique, ils ont compris ce que le mot « formidable » voulait dire chez Trump.

  3. Lucius dit :

    « Le document parle aussi de développer une « bombe à impulsion électromagnétique », sans plus de détails. « S’agit-il d’une bombe nucléaire tirée en très haute altitude comme cela a toujours défini ce type d’armement ? Auquel cas la Corée du Sud sortirait du TNP.
    Ceci mérite d’être dûment signalé…

    • John dit :

      Le nombre de pays susceptible de développer une force nucléaire semble progresser.

    • Frédéric dit :

      Non, cela fait des décennies que des bombes EMP  »non nucléaires » sont étudiés et elles sont désormait en service, voir l’annonce de Boeing de 2012 sur un essai de sa bombe :

      https://www.numerama.com/magazine/24418-boeing-a-teste-une-bombe-electronique-emp-34propre34.html

      « En collaboration avec l’US Air Force, l’avionneur et fabricant d’armes américain aurait envoyé un missile, piloté à distance et à basse altitude pendant une heure, qui a déchargé une forte impulsion de micro-ondes au dessus de sept installations militaires. A chaque fois, l’électronique abrité dans les bâtiments aurait cédé. L’impulsion de plusieurs milliers de volts serait capable de pénétrer les bunkers et les installations sous-terraines. »

      Ce que je retient alors que le traité INF n’est fait, c’est que la Corée du Sud aura un total de 9 sous marins capable de tirer 6 missiles balistiques (ou de croisière) pour les 6 premiers et 10 pour les 3 derniers. Le premier exemplaire est essais depuis quelques semaines.

    • Blondin dit :

      il semblerait que des bombes conventionnelles à capacité IEM existent, voir la CHAMP de Boeing… ce qui n’entre donc pas dans le cadre du TNP.

  4. wagdoox dit :

    220 milliards d’euro sur 5 ans dans le défense pour contre un pays qui dont le PIB cumulé sur 5 ans est de 150 millards de dollars…
    Le budget de la défense de la CS est plus important que le PIB de la CN. J’ai un peu de mal à comprendre le caractère « défensif » d’un tel budget. Enfin une défense anti missile alors que le plus grand danger pour Seoul c’est l’artillerie de la CN qui est à porté de tire.
    Ca ressemble plus à un jeu pour contenter les US qu’à une recherche de la paix ou de la sécurité (surtout face à l’arme atomique).

    • Ajm dit :

      Le PIB de la Corée du Sud est d’un peu plus de USD 1600 milliards ( estimation 2019) soit le même niveau que la Russie et 90 fois environ celui de la Corée du Nord ( estimation compliquée compte tenu des données fragmentaires disponibles sur ce dernier pays). Les 220 milliards de dépenses militaires programmés, soit 44 milliards par an, représentent environ 2.7% du PIB 2019, moins en moyenne, puisque l’économie de ce pays progresse de 3-4% par an en moyenne.

    • Szut dit :

      Ah toujours cette fixation sur les US et leurs machinations.

    • John dit :

      Vous comparez des choses incomparables.
      Le salaire d’un soldat sud coréen est potentiellement 1000 fois supérieur à sa contrepartie au nord.
      La Corée du Nord a des soldats « gratuits ». Le budget est dépensé dans le programme anti-missile. Et une défense face à ce type d’armes requiert des budgets extrêmement élevés.
      Seoul est à portée de l’artillerie nord coréenne. L’armée nord-coréenne n’est pas des plus technologiques, mais leur lance-roquettes multiples, leurs canons sont suffisants pour tuer des centaines de milliers de sud coréens. Et c’est difficile d’attaquer simultanément tous les postes d’artilleries / communication pour empêcher une réaction massive au Nord.
      Donc je présume que les armes défensives seront achetées en grand nombre.
      Une sorte d’Iron dome pour contrer l’artillerie coûterait une blinde. Et un Iron Dome anti-missile anti-nucléaire encore plus.
      Selon moi, rien de disproportionné dans ce budget. Juste un coût de la vie disproportionné entre le nord et le sud.

  5. Barfly dit :

    Ok, on peut toujours se dire que ça fait marcher l’industrie de l’armement mais dans la situation des sud coréens, cela me semble justifié. C’est pas comme si ils n’avaient que des pays pacifiques à leurs frontières.

  6. Gandalf dit :

    Avec tout ces evenement (quid les Russes qui annexe l’Ukraine et apres font des tests dangereux des missiles nucleaires, l’autoritarisme grimpant en turquie, le kashmire qui chauffe, la mer de chine, et la situation en Coree…), peut etre que nos gouvernement europeens vont prendre la defense un peu plus aux serieux, et peut etre on aura un PA2

  7. Alain d dit :

    Après la défaite diplomatique (et affairiste en 2ème rideau) avec le nord, les affaires vont reprendre encore mieux avec le sud.
    Trop fort ce Trump !

    • Coréen de rien dit :

      Fort commence par la même lettre que fou …

    • John dit :

      En dehors de ce qui a déjà été signé, on ne sait pas où la Corée du Sud va se fournir.
      Les USA sont favoris pour ce qui est de l’importation. Par contre, il y a beacuoup d’armement conçu sur place, l’industrie se porte bien et donc devrait absorber une majorité des investissements.
      Après, il y a des collaborations potentielles avec d’autres pays… Donc pour le moment rien n’est fait…

  8. Plusdepognon dit :

    La Pologne sait ce qu’il lui reste à faire !

  9. Carin dit :

    Tout cela se fait sans compter que nombre de militaires de CDN ont de la famille au sud… et qu’au cas où il prendrait le tromblon au culbuto, il risque de se retrouver avec moitié moins d’effectifs pour aller mourir pour lui… et c’est pareil pour ses 10000 canons et autres LRM… reste les troupes chinoises, mais Kim n’est pas chaud pour les laisser entrer car il sait qu’elles ne partiront plus.

    • John dit :

      La force de ces régimes tient principalement dans le contrôle mutuel de tout le monde par tout le monde.
      Et chaque Coréen du Nord considérant cette option n’est absolument pas convaincue que ses camarades le suivront. Donc difficile d’oser faire ça.
      Quant aux familles, cet effet s’est beaucoup réduit. Les soldats sont « jeunes » et n’ont pas connu les personnes de l’autre côté de la DMZ donc pas sûr que ce soit un facteur pertinent vu le culte qui est voué à Kim.
      Et peu importe, même 1/3 de l’artillerie contre la CdS c’est déjà trop pour la CdS. Les dégâts potentiels sont énormes. Dans l’idée, la CdS ne veut pas de conflit, car il serait difficile d’assurer une évacuation des civils, Seoul s’est développée malgré la proximité du Nord.