CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Un fervent partisan de M. Trump a été nommé directeur national du renseignement américain

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

18 contributions

  1. breer dit :

    Toute cette valse des changements de hauts fonctionnaires, que le monde et le peuple américain
    semble observer sans réagir, veut bien vouloir dire que quelque chose ne tourne pas très rond dans les sphères dirigeantes US, à commencer par leur merveilleux président….

    • ALAIN dit :

      Vous oubliez de regarder autour de vous, depuis l’arrivée de la marionnette Macron il y a eu quinze départs depuis le début de son court règne, dont celles de onze ministres, il et vrais aussi que la fonction public et employé a vie en France, même si on et d’une incompétence totale, et ont garde son emploie payé par le contribuable, ce qui ruine le pays et ses habitants.
      Aux USA pas d, emploie a vie, Trump a supprimé environ 20% des fonctionnaires fédéral, il agit en chef d’entreprise, celui qui fait pas le job se retrouve viré le lendemain, et cela fonctionne très bien, Trump a supprimé la quasi totalité des normes et règles mis en place par Obama qui étranglés le marché du travail et l’économie.
      Le pays roule comme jamais, on manque de main d’oeuvre dans beaucoup d’entreprises, les prix sont stable et les revenus augmente, que demander de plus, les démocrates deviennent fous, car ils ont compris que le retour au pouvoir et loin, très loin, Trump a dépasser les taux de satisfaction d’Obama malgré des médias a 95% contre lui, il sera réélus en 2020 et les démocrates ne s’ont relèveront pas, l’Amérique après le désastre Obama, que Trump et son administration ont mis en évidence bascule a droite, et pour longtemps, a la différence de la France et de l’Europe qui glisse dans le ravin, la pauvreté et la misère,
      j’ai bien rigolé a la lecture du sujet sur le futur porte avion, il n’existera jamais, la France et l’Europe de l’Ouest aura fait faillite et se sera écroulé avant, et j’ose même pas me prononcer sur le futur de l’Europe face a une immigration massive qui n’est qu’a son début.
      l’Algérie qui et bord du gouffre, va vous envoyer un raz de marée de réfugiés supplémentaires qui vont faire couler le bateau Europe.

  2. PK dit :

    Article bizarrement à charge… Depuis quand le Président US ne nomme-t-il pas aux postes clés de l’administration des hommes sûrs ? C’est exactement la même chose en France (avec le CEMA… tiens tiens… on en parlait il y a peu…), la DGSI, la DGSE… sans compter tous les préfets.

    Bref, une non nouvelle !

    • Lagaffe dit :

      Des « hommes sûrs », Trump en a déjà nommé des dizaines… qu’il a ensuite viré pour « incompétence », selon ses propres termes, dans le meilleur des cas.
      En plus John Ratcliffe n’a aucune compétence, même éloignée, dans le domaine du renseignement. A ce poste, le responsable doit savoir dire non quand il le faut et ne pas être partisan.. tout le contraire de Ratcliffe dont la seule « compétence » avérée est de dire oui à Trump quelque soit la question. Et c’est clairement désormais la seule « compétence » que demande Trump à ses « hommes sûrs » !

      • revnonausujai dit :

        remarquez, on peut leur prêter castaner, lui entre le poker, la voyoucratie, la vodka et les entraineuses, il ne manque pas de compétences; ah j’oubliaia, c’est un homme sur jusqu’à ce que le vent tourne et qu’il trahisse une fois encore !

        le pire est que le gouvernement regorge de « compétents », mais que le freluquet ne les vire pas parce que le vivier est à sec et que le fretin restant est non seulement incompétent mais transparent; allez , bonne pêche au homard.

        • Robert dit :

          revnonausujai,
          Et Benalla, vous y pensez à Benalla ?
          Faut jamais négliger ceux qui ne doutent de rien et qu’ont faits leurs preuves.

  3. Plusdepognon dit :

    Et dire que certains veulent du « spoil system » en France (tous les gens aux postes à responsabilité sont virés et vont chercher leurs bonheurs dans le privé à chaque changement de majorité politique).
    Ce qui permet toutes les compromissions, mais officiellement (exemple: Cheney avec Halliburton).

    Trump consomme les conseillers aussi vite qu’il tweet…

  4. Arnaud dit :

    C’est effectivement anormal. En France, par exemple, chacun sait que les haut fonctionnaires, les préfets, les ambassadeurs, de directeurs généraux d’administration… ne sont promus que par leur seule compétence, et en aucun cas en raison de leur proximité politique 🙂

  5. Pascal (l'autre) dit :

    Un fervent partisan du président c’est bien mais jusqu’à quand ce dernier le gardera dans son équipe? Quand on voit la valse des conseillers et autres proches qui ont soit démissionné ou été démissionné depuis le début du mandat de Trump la question est combien de temps restera t’il à son poste!

  6. Montaudran dit :

    Il me semble que Trump a longtemps tenu une emission de téléréalité durant laquelle il virait des gens. sa réplique était ce me semble « you are fired !!! »
    On ne peut pas lui reprocher de garder des tics…

    • Ah Ca ! dit :

      C’est exact… je crois qu’au début c’était populaire, j »en ai un très vague souvenir de discutions de machine à café…
      Je ne pense pas l’avoir regardé une seule fois…
      .
      Ma compréhension de la rumeur est que son départ aurait un léger rapport avec les agents exposés une suite au démantèlement par l’Iran d’une cellule d’espions de la CIA…
      Pompeo aurait le postérieur d’un ton assez « peau rouge »… peut être plus sombre…
      A confirmer

  7. mouchetoxique dit :

    On replace petit à petit tous les gens qui sont en accord avec le fait d’attaquer l’Iran au poste clés. CA en dit long sur ce qui risque fortement de nous attendre dans pas longtemps …

  8. ScopeWizard dit :

    Je vais vous la dire MÔA ZE vérity ………..

    En fait , c’ est tout simple , c’ est une question d’ avancement et de promis promus ; toutes ces personnalités sont nommées puis jetées alternativement se remplaçant les unes les autres car cela leur permet à chaque fois d’ accéder à des postes bien mieux rémunérés et aussi d’ élargir le cercle de leurs connaissances ( Ah pas de mauvais esprit , je vous prie ! ) ce qui est toujours sympa pour pouvoir « s’ entraider » le cas échéant ; donc , du fait qu’ ils conservent ces rémunérations plus élevées à vie qu’ ils soient toujours en poste ou non , et vu que notre si généreux Président Trump a promis de telles « promotions » à beaucoup de ceux qui l’ ont soutenu , ceci explique cela .

    Tout simple je vous dis …………. 😉

    Affaire suivante ………….!

  9. Robert dit :

    revnonausujai,
    Et Benalla, vous y pensez à Benalla ?
    Faut jamais négliger ceux qui ne doutent de rien et qu’ont faits leurs preuves.
    C’est un peu à l’image des fidélités successives promues par l’amour moderne, je te prends et je te jette.

  10. Lagaffe dit :

    Le rôle du directeur du renseignement national est d’établir des priorités parmi les menaces auxquelles le pays est confronté. Tous ceux qui ont occupé ce poste jusque-là ont été d’anciens diplomates versés dans les questions de sécurité nationale, des militaires à la retraite, des anciens responsables du Pentagone ou des directeurs d’agences de renseignement.
    Avant son élection à la Chambre des représentants, Ratcliffe a été maire d’une banlieue aisée de Dallas et procureur fédéral pendant tout juste un an, en 2007.
    Pour justifier le choix de Trump, l’entourage de Ratcliffe au Congrès affirme qu’il avait dirigé des poursuites dans d’importantes affaires de terrorisme…. mais aucune trace de son implication dans ce genre d’affaires n’a été trouvée dans les archives judiciaires par les journalistes.
    Ratcliffe a fréquemment affirmé sur la chaîne conservatrice Fox News ne pas croire en une ingérence russe lors des élections de 2016. Une affirmation totalement contraire à celle des services de renseignement américains qu’il est sensé diriger, ce qui pourrait créer des tensions au sein d’une communauté du renseignement constamment critiqué et insulté par Donald Trump qui, par ailleurs, ignore royalement les informations de ces mêmes services de renseignement sur la Corée du Nord et l’Iran.
    « M. Ratcliffe sera le premier directeur du renseignement national sans expérience dans le renseignement ou la diplomatie », a noté l’ancien directeur adjoint de la CIA, John McLaughlin.
    « M. Ratcliffe est l’individu le plus politisé, le moins qualifié jamais choisi comme directeur du renseignement national », a déclaré le sénateur démocrate Ron Wyden, qui siège à la commission du renseignement du Sénat.
    « Confirmer sa nomination équivaudrait à endosser la tendance de cette administration à politiser nos agences de renseignement », a-t-il ajouté. « Nous sommes dans une période pleine de dangers et les Etats-Unis ont besoin des personnes les plus qualifiées et les plus objectives possibles pour diriger nos agences de renseignement ».

  11. Clavier dit :

    C’est fou le nombre de militants démocrates qu’on peut trouver ici…..