CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Selon le chef adjoint de l’opération Sophia, les flux migratoires en provenance de Libye ont fléchi de 90% en trois ans

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

65 contributions

  1. Le Breton dit :

    Il faut faire un blocus de tous les ports lybiens, seul moyen d’empêcher les passeurs de passer par là.

  2. Castel dit :

    C’est l’occasion pour moi d’évoquer un sujet que je n’avais pas encore abordé :
    La différentiation entre les migrants économiques et les (véritables ) réfugiés politiques :
    Si, à mon sens, la première catégorie ne devrait même pas être autorisée à traverser la Méditerranée, pour les seconds, si leur situation est clairement établie, il me semble normal d’en accueillir quelques uns, mais à une condition à mon sens :
    Qu’ils acceptent de dénoncer le régime qu’ils sont amenés à fuir, que leur séjour en Europe soit avant tout destiné à préparer la chute de celui-ci, et de retourner chez eux, dès que la liberté sera rétablie .
    Dans ces conditions, on pourrait envisager d’en répartir un certain nombre entre les divers pays Européens qui seraient susceptibles de les accueillir……
    Mais, il faudrait aller encore plus loin : faire ce que faisaient les anciens pays de l’est, à savoir former militairement ces gens pour qu’ils puissent revenir par la suite renverser les pires régimes en place ( je citerai l’Érythrée par exemple) au grand Dam de l’ONU, sans doute, mais la plus-part de ces pays ayant pratiqués de la sorte à l’époque ou nous avions des colonies, ce ne serait en somme que la réponse du berger à la bergère !!

    • Yannus dit :

      C’est clair.
      les Russes et les Chinois font leurs emplettes en Afrique avec des gouvernements qui se délestent de la partie de la population dont ils ne veulent plus.
      La France et plus largement l’Europe doit pouvoir dire que si on doit gérer la population de ces pays, on doit aussi gérer les pays en question et leurs ressources.
      Je vois aussi que c’est reparti avec les ONG. Si SOS-mediterannée afrêtent un navire Norvégien pour réccupérer des migrants il est normal que ces migrants s’installent en norvège puisque le bâteau est territoire norvégien.

    • ScopeWizard dit :

      @Castel

      Perso , je vois les choses plus « simplement » …………

      Quelques torpilles volantes façon drones sur toute embarcation suspecte et ZOU ! problème réglé , de plus nous sommes trop nombreux , alors quelques bouches humaines ( soit-disant ! ) à nourrir en moins fera le plus grand bien à cette pauvre planète que l’ on appelle la Terre ………….

      Hein ? C’ est cruel et pas très « politiquement correct » ? ONU et ONG pas d’ accord et je vais encore me faire enguirlander ?
      Eh bien , qu’ à cela ne tienne , coulons donc les ONG et l’ ONU avec , après-tout s’ il n’ y a que ça ! 😉

      • Castel dit :

        @ScopeWizard

        Vous semblez confondre ce qui serait souhaitable ( de votre point de vue) et ce qui est faisable….
        Parce qu’avec cette façon d’agir, nous n’aurions pas que les ONG sur le dos, même nos alliés , et les vôtres, à commencer par les Russes, les Iraniens, nous dénonceraient devant l’opinion mondiale, à partir de ce moment là, nous deviendrons infréquentables, rejetés par tous et ostracisés sur le plan international, et tous nos adversaires en profiteraient, que ce soit sur le plan politique, militaire ou même économique !!
        A mon avis, il faut essayer d’agir plus intelligemment, en organisant un blocus efficace au niveau Européen, de manière à ne pas nous mettre en première ligne, avec un accueil limité aux seuls réfugiés politique ( mais authentiques) , préparer l’avenir de l’Afrique en aidant ces pays à renverser les dirigeants corrompus, pour les remplacer par des gens à la hauteur, comme il en existe déjà dans un certain nombre d’entre eux, comme au Kenya, en Ethiopie,en Ouganda, en Tanzanie,en Côte d’Ivoire, entre autres, et dont vous ne verrez que très peu de leurs ressortissants essayer de gagner l’Europe !!
        De plus, une fois ces régimes mis à bas, les habitants de ceux-ci ne pourront plus prétendre être des réfugiés politiques, ni même ……..économiques, le jour ou leur -relative- richesse sera censé permettre à ces Africains de rester chez eux, comme pour les pays que j’ai cité auparavant.

        • ScopeWizard dit :

          @Castel

          Ah zut ………. eh oui , il y a ça aussi ……….

          Caramba , encore raté ! 😉

          • Castel dit :

            Scope Wizard
            Par contre, la solution que vous proposez contre les bateaux des passeurs en train de prendre la fuite, ne provoquerait sûrement pas la même réprobation internationale…….

      • Auguste dit :

        Assez d’accord pour une praline sur « les bateaux mère »,mais avant qu’ils ne chargent leur cargaison.Problème,ces bateaux sont gérés par des Tunisiens.L’amitié franco-tunisienne risque de prendre un coup.Et à ce propos:maintenant que le président Essebsi n’est plus,je sens qu’en Tunisie l’activité de passeurs va retrouver son lustre d’antan.

      • tschok dit :

        Voilà, ça c’est un bon exemple de la grande trouille de l’homme blanc. Scope nous fait son troll avec de la provoc’ à deux balles (après le second degré à deux balles, la provoc’ à deux balles, c’est les soldes d’été, profitons-en).

        En soi, cela n’a pas d’intérêt particulier, la technique du troll est connue.

        Ce qui est intéressant, c’est ce dont il parle:
        – Il parle de tuer des migrants, donc des civil désarmés qui ne lui ont rien fait a priori,
        – Avec une armes de jet, donc qui évite le corps à corps (courageux mais pas téméraire).

        La provoc’ est une chose, mais le sujet de la plaisanterie, c’est lui qui la choisi. Donc, ça a une signification pour lui.

        Scope est pété de trouille, en fait. Il flippe littéralement sa race. Les migrants lui foutent les jetons et c’est pour ça qu’il en plaisante. et qu’il évoque l’idée de les tuer. Mais il veut aussi tuer le président, casser la gueule du général, régler leur compte à tous les « charlots qui nous gouvernent », etc. La liste est longue.

        Qu’est-ce qu’on fait de tous les gens comme Scope? Des gilets jaunes? Oui, bon, c’est marrant cinq minutes, mais après? On va partir dans la pensée du rond-point, une pensée circulaire qui rayonne dans toutes les directions, puis ça va rapidement merdoyer.

        Les migrations, c’est une partie du problème. L’autre partie, elle est à l’intérieur.

        Faut traiter le sujet de la trouille de l’homme blanc chrétien. Faut que les gens aient le courage de se dire « bon, j’ai la trouille, pourquoi j’ai la trouille, d’où ça me vient ce truc? » et arrêter de se porter le sac de briques sans se demander pourquoi on le porte.

        On est sur un blog militaire, donc on y parle de guerre, donc il est normal que les internautes évoquent des idées de meurtres, de massacres, de nettoyages ethniques, de viols, etc. Il est normal que ces trucs remontent dans la conversation par associations d’idées avec la guerre, qui porte quand même une idée de mort et de violence.

        Mais, c’est trop fréquent, ça devient morbide. Et puis ça tourne toujours de certains thèmes précis, liés aux étrangers et au pouvoir. Donc, il y a autre chose.

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          Non , rien de tout ça , Scope faisait juste de l’ humour , c’ est tout ; était-ce un humour qui fait rire ou non est une tout-autre question ……….. dont du reste l’ auteur se fiche éperdument …………… l’ humour étant souvent précisément fait pour susciter aussi une réflexion .

          Tout le reste , tout ce que vous venez de sortir en autant d’ affirmations péremptoires , de déductions capillotractées , n’ est en réalité qu’un empilage de baratin qui ne cherche nullement à comprendre celui dont il est question mais à le juger puis à le jeter à la vindicte populaire , quitte à le faire après l’ avoir diffamé une fois propos et intentions soigneusement déformés de façon à faire coller tout cela dans son propre moule de pensée faits de schémas tout prêts .

          Bref , tout ça en dit long sur tes prétentions , mon gars .

          • tschok dit :

            De l’humour, je ne prétends pas le contraire.

            Mais je dis paravent.

            Laurent Lagneau consacre quelques articles à la réhabilitation de « l’esprit guerrier ».

            Sur ce, pour plaisanter, vous proposez de tuer des civils désarmés avec une arme de jet.

            Bien curieuse conception de l’esprit guerrier, non?

            Rectifions: humour, non, foutage de gueule, oui.

            Vous êtes bien dans le foutage de gueule, et là-dessus nous sommes bien d’accord.

    • Robert dit :

      Castel,
      Pas d’accord avec vous.
      Soit on accueille ceux qui ont réellement une situation permettant d’entrer dans le cadre légal, avec tous les droits et devoirs qui vont avec, soit on les refusent définitivement sans possibilité de seconde chance.
      L’origine réelle, l’âge réel pour les milliers de faux mineurs, la situation financière écartant beaucoup car pour passeur et voyage il faut plus d’argent que de prétendus réfugiés ne le disent. Celui dont on n’a pas les informations nécessaires, ici ou chez lui, est refusé. Et sans parler de situations d’actes de délinquance et de criminalité commises sur le sol français ou européen, on en est à des dizaines de milliers de cas, qui ferme définitivement la porte à toute possibilité d’accueil avec renvoi immédiat. Il y a les faux homosexuels, les faux syriens ou irakiens, tous ceux c’est à dire la majorité qui ne viennent pas de pays ou la vie est insupportable.
      Que d’abord la personne se présente légalement, accepte toutes les recherches à son encontre concernant son origine, son âge, sa situation, préalable à toute possibilité.
      Je ne souhaite pas que nous nous ingérions dans des conflits étrangers, d’ailleurs ils ne fuient jamais dans un pays voisin, mais ils vont au loin dans certains pays précis, étrangers à leur culture voire leur religion, contribuant de fait à ce conflit, mais tous ceux qui prétendent fuir un pays en guerre doivent être refusés car c’est à eux de s’engager là-bas pour libérer leur pays et pas fuir ou faire de l’agitation chez nous.
      Il y a un sujet à aborder, les pompes aspirantes, lois laxisme judiciaire et politique, aides de toutes sortes y compris pour les illégaux, communautés étrangères dont ils se rapprocheront immédiatement une fois arrivés, risquant de rejeter toute intégration. Tout cela attire de leurs pays des millions de gens à prendre le risque sachant le résultat bénéfique à l’arrivée. Il faut supprimer toutes ces pompes aspirantes. Et les ONG qui travaillent avec les passeurs, cela a été largement documenté même s’ils nient, doivent être sanctionnés, comme leurs financiers internationaux.
      Entre pompes aspirantes et organisations internationales et états qui font fonctionner ce nouvel esclavage consentant, c’est une invasion qui est en marche. Tous les jours ou presque nous pouvons voir dans les faits divers des exactions dues à cette situation. Rien que ces derniers jours, plusieurs personnes, dont un petit enfant, ont perdu la vie en Allemagne suite à plusieurs poussages sous un train par des pseudo réfugiés. Viols, meurtres, agressions, jusqu’à la prostitution de milliers de jeunes anglaises par des gangs pakistanais dont il a été démontré que les autorités anglaises refusaient les plaintes ou interdisaient de nommer l’origine des violeurs. Car un autre versant de cette situation, c’est que nos gouvernants et notre presse d’information contribuent activement à cette invasion par une désinformation constante, une diabolisation voire une pénalisation de toute critique, et font subir aux autochtones le prix de leur collaboration. Même des naïfs qui accueillaient chez eux des pseudo réfugiés ont eu à subir des viols ou des meurtres.
      Sans oublier ceux qui rejoignent la cohorte des criminels, des islamistes susceptibles de passer à l’acte, ou qui vont survivre en commettant des délits, les structures existantes pour ceux vivant légalement en France, et accessoirement les français en détresse qui passent derrière ceux qualifiés à tort en situation d’urgence, sont débordées depuis longtemps, malgré leur augmentation constante, et incapables de gérer des comportements de plus en plus agressifs et violents, là aussi plusieurs cas de viols ou d’agression de personnel. Et nous ne sommes encore qu’au début des problèmes que nous rencontrerons. Car imaginons que demain, ils s’unissent avec criminels immigrés et extrémistes de gauche, qui font le maximum pour que cela arrive, et la situation deviendrait vite ingérable. On court vers la guerre civile entre collabos et leurs alliés immigrés et français qui n’ont pas été préparés à ce genre de conflit.
      Arrivés sur un navire les amenant en Europe, ils sont garantis d’être accueillis, pris en charge et logés, assistés médicalement. Dès lors, nous subissons et ne pouvons trop souvent plus faire respecter notre droit légitime à rester maîtres chez nous. Quand aux expulsions, quand cela arrive, ou il suffit qu’un passager se mette à s’indigner, ou que l’expulsé pose des problèmes, pour que l’équipage oblige expulsé et accompagnateurs à quitter l’avion. Une fois, au Mali ou au Sénégal, c’est même sur le tarmac d’arrivée que des policiers se sont faits lyncher.

      • Castel dit :

        @Scope Wizard

        Je suis quand même étonné que vous ne vous soyez pas rendu compte sur le fait que j’ai précisé à plusieurs reprises qu’il devait s’agir de véritables réfugiés politiques , et d’ailleurs, même si la période de rétention est passée récemment de 30 à 45 jours, ( avec pas mal de protestations des ONG, soit dit en passant) , cela ne me parait pas encore suffisant, et s’il n’est pas possible de renvoyer le réfugié dans son pays d’origine (s’il prétend avoir perdu ses papiers par exemple) , il devrait être possible de le garder le temps qu’il faudra pour pouvoir l’identifier à coup sûr…..
        En effet, si nous ne pouvons pas déterminer son identité, nous ne pouvons pas savoir s’il s’agit d’un réfugié politique ou pas, et surtout, il pourrait aussi bien s’agir d’un terroriste infiltré, que d »un criminel de droit commun, recherché par Interpol, ou d’un dangereux malade mental….
        Quand aux agression,viols, meurtres auxquels vous faites allusion, ils ne sont quand même pas si nombreux que ça, si on compare à ceux commis par de bons « Gaulois » de souche, c’est plutôt avec la descendance de ces immigrés que nous avons des problèmes, mais souvent parce qu’ils n’ont pas été suffisamment intégrés dans notre société , parce qu’à une certaine époque nous en avons laissé trop rentrer en rapport avec nos possibilités d’alors…..
        A ce sujet, on peut remercier un certain…..Giscard d’Estaing qui a mis en place le regroupement familial !!

        • Castel dit :

          Cette réponse était adressée à @Robert , et non à @ Scope Wizard, autant pour moi……

        • ScopeWizard dit :

          @Castel

          Hé bê ! J’ en ai dit des choses ………………

          Concernant Giscard d’ Estaing , aux dernières nouvelles il le regretterait mais à ma connaissance c’ est surtout son « successeur » qui aurait le plus ouvert les vannes …………….

          Cela étant , j’ en profite pour vous rappeler ma précédente réponse qui semble autant motiver votre courroux et dont vous avez déduit tellement de trucs ……….

          Donc bis :

          Ah zut ………. eh oui , il y a ça aussi ……….

          Caramba , encore raté ! 😉

          La prochaine fois , j’ écrirai seulement une syllabe sur deux , ce sera plus court et peut-être que je m’ en prendrai moins le museau ………….

          Bah , ça fait toujours un entraînement ! 🙂

          • Castel dit :

            @ Scope Wizard

            Je ne vois pas ou vous avez vu du courroux dans ma réponse, disons plutôt qu’elle était à la mesure de la « provoc » que vous avez voulu faire passer dans votre post….
            Le problème avec vous, c’est, que l’on ne sait pas si c’est du premier ou du second degré !!

          • ScopeWizard dit :

            @Castel

            Il appartient à chacun de se faire son idée ………….

            Pensez-vous que nous soyons encore dans un pays où exprimer n’ importe quelle opinion soit toléré ET surtout traité à égalité ?

            Courroux ? Pur et dur second degré juste destiné à capter votre attention ; de plus , le fait que vous vous soyez gouré d’ interlocuteur me faisait bien marrer donc j’ en ai rajouté quelques couches histoire d’ enfoncer le clou ………..

            Taquin ? Oui , plutôt ! 😉

        • Robert dit :

          Castel,
          Proportionnellement, soit on nous cache les chiffres de clandestins soit ils ont un taux de criminalité impressionnant.
          Les immigrés vivant en France, c’est un autre problème, celui de l’échec générationnel de l’intégration. Je pense qu’on n’a pas pris en compte leurs différences, comme s’ils n’avaient pas de culture, et le fossé qui les séparaient de la nôtre. Hassan II disait cela comme le Père de Foucault qui lui parlait de les convertir.
          Ensuite, quand les problèmes ont commencé à devenir évidents, la culpabilisation « antiraciste » à prétendu interdire tout débat sur le fond et ça a continué comme si de rien n’était. Je pense depuis longtemps qu’il y avait un véritable mépris raciste pour ces étrangers et qu’on n’a pas voulu s’adresser à eux comme s’ils pouvaient être reconnus responsables de leurs actes avec une égale dignité à d’autres.
          Maintenant, nous sommes arrivés trop loin, trop de ressentiment de part et d’autre, et des groupes de pression ne cessent d’instrumentaliser leur ressentiment contre nous pour diviser encore plus ce qui l’est déjà. Les maghrébins chrétiens ne posent pas de problème d’intégration, sinon quasiment anecdotique, allez savoir pourquoi. Un Malik Oussekine victime d’une charge de voltigeurs et de ses problème médicaux est encore représenté comme un agitateur gauchiste et un immigré victime du racisme. En fait, il n’était ni l’un ni l’autre, il portait une bible dans la poche et était en train de se convertir. Il est simplement passé au mauvais endroit au mauvais moment. Je suis sûr qu’il aurait pu servir de modèle d’intégration à d’autres.

        • tschok dit :

          @Castel,

          Durée max de la rétention: 90 jours.

          210 jours en cas d’activités terroristes.

          https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2780

          La durée moyenne, en pratique, reste assez stable:https://www.france-terre-asile.org/accueil/actualites/actualites-choisies/la-duree-moyenne-de-retention-reste-de-12-5-jours-malgre-la-nouvelle-loi

          Sinon, le regroupement familial existait avant Giscard. Mais bon, on va pas chipoter: c’est bien sous son septennat que la France a dû décider de ce quelle ferait de ses immigrés, alors que son modèle économique industriel (celui des Trente Glorieuses) entrait en crise.

          Initialement, on a essayé de mettre en place une politique de « retour au pays » qui n’a pas vraiment marché. Restait un choix: soit on intégrait des individus isolés (les ouvriers immigrés vivants souvent seuls en France), soit on intégrait des familles (les ouvriers et leur famille).

          Tradition familiale oblige (héritage chrétien, notamment) on a choisi l’option 2.

          Aujourd’hui, on met tout sur le dos de Giscard, parce qu’on a besoin d’un coupable et que ça simplifie les choses.

          A part ça, en fait il convient de distinguer deux grands types de migrations: les migrations volontaires, qui correspondent à un projet de la part du migrant qui désire s’intégrer plus ou moins durablement dans une société qui lui est étrangère, et les migrations involontaires, qui concernent des personnes qui n’ont pas le choix et qui n’ont pas forcément un désir d’intégration très construit.

          Les deux populations sont différentes.

          La bonne politique migratoire prend en compte ces différences.

          • Castel dit :

            tschok

            Ok, pour la précision concernant la période de rétention…..
            Néanmoins, concernant le regroupement familial, ce que je reproche le plus à cette mesure, c’est de ne pas avoir assortie celle-ci de conditions préalables à l’accueil de ces familles, C’est à dire, de s’assurer que le chef de famille ait les moyens nécessaires pour recevoir sa famille dans des conditions acceptables, notamment en ce qui concerne le logement.
            Car, c’est évidement la création de « ghettos » ou des familles nombreuses se sont entassées dans des petits appartements, ce qui incite les jeunes à aller traîner dans les rues, et à commettre des infractions , voire des délits….
            Quand vous parlez des migrants volontaires qui désirent s’intégrer vraiment à notre société, la aussi, cela aurait dû faire partie des critères pour l’attribution de ce regroupement, en fonction de la preuve qu’aurait apporté ce migrant à son attachement à la France, faute de quoi, cela aurait dû être systématiquement refusé, pour des individus n’ayant pas le désir sincère de s’intégrer à notre société, et qui n’avaient pas à rester dans notre pays, au delà de la nécessité professionnelle…..

          • tschok dit :

            @Castel,

            Je ne saurais trop vous conseiller la lecture, certes rébarbative et aride, de notre CESADA.

            Vous verrez que nos lois sur les étrangers sont bien moins permissives qu’on ne le dit.

            Je vais être bref: nos lois se sont alignées sur le programme du FN.

            Au regard de nos lois, même vos propositions de réforme – que l’actualité a déjà dépassées – ressortissent à une conception de l’humanité peut-être plus éclairées et humanistes.

            Vous pensiez 45 jours? On est déjà à 90.

            Que les choses soient dites: nos lois actuelles considèrent tout étranger comme un danger en puissance. Elles sont le reflet fidèle de notre mentalité. Elles sont démocratiques.

            Ensuite, il y a le problème de l’efficacité. Ah oui, mais ça, c’est différent. Vous avez vu par exemple que cette énième réforme n’a rien changé à la durée moyenne de la rétention, mais qu’elle a aggravé ses conditions pratiques.

      • tschok dit :

        Qu’est-ce que vous voulez qu’on y fasse, Robert?

        Vous avez une vision traumatisée et traumatisante des migrations. Bon. Donc, votre prisme d’analyse est essentiellement répressif et même franchement parano (avec mention spéciale pour votre obsession personnelle: l’homosexualité. Vous reprochez à des migrants de se faire passer pour de « faux homosexuels », eh bé).

        Prenons le problème à rebours: depuis une petite génération maintenant, l’homme blanc chrétien vit sous le coup de prophéties apocalyptiques lui annonçant sa prochaine disparition démographique. Aux Etats-Unis, on annonce à l’homme blanc chrétien qu’il sera très prochainement supplanté par les latinos, en Europe, on lui annonce qu’il sera submergé par les vagues migratoires en provenance d’Afrique et d’Asie.

        A cela s’ajoute le fait que la femme conteste la virilité de l’homme blanc.

        Et par-dessus tout cela, les écolos et les climatologues affirment que son modèle économique, le capitalisme, met la planète en danger et va provoquer un effondrement de l’écosystème terre.

        En résumé: l’homme blanc chrétien se voit remis en cause dans sa capacité à reproduire son espèce, la race blanche, il est remis en cause dans sa capacité procréative, dans sa dimension sexuelle, il est remis en cause dans son rôle de « jardiner de ‘Eden ».

        Cet homme blanc ne va certainement pas accueillir à bras ouverts les étrangers, quels qu’ils soient. Pas avec de tels traumatismes psychologiques. Et vous êtes cet homme blanc chrétien en crise.

        Alors, qui va s’en charger? Ben, les parties plus féminines des sociétés. Qu’est-ce qu’on va faire avec vous? Ben on va attendre que ça vous passe. Que voulez-vous qu’on fasse d’autre?

        L’idéal étant évidemment d’éviter de les traumatisés comme vous prennent le pouvoir, parce que là, ça partirait immédiatement en sucette, avec beaucoup de violence, beaucoup de règlements de comptes. On essaye de maintenir un truc qui reste à peu près stable.

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          Ce que nous allons faire , c’ est revenir massivement en Afrique Noire et au Maghreb et y foutre le même boxon ( j’ ai bien précisé « le même » ) que ce que vous faites chez-nous en toute impunité depuis 40 ans , comme ça , voyons jusqu’ à quel point vous saurez tolérer cela ……………. je sens que je ne vais pas être surpris surtout quand des @tschok bien blancs catho-fachos-identitaires vous resserviront le même type de discours que vous ne cessez de nous tenir …………

          Quel margoulin , vous nous faites ……………bah , au moins parvenez-vous parfois à faire sourire , c’ est déjà ça ! 😉

          • Castel dit :

            @ la, je suis un peu déçu, d’habitude vous êtes tout de même un peu plus courtois que ça !! ( je parle surtout de votre post suivant )
            C’est vrai que vous ne semblez pas être sur la même longueur d’onde que @tschok, mais je vous rappelle qu’un des principaux intérêt de ce site est quand même le débat contradictoire …
            Enfin, je vais faire une croix sur sur mon calendrier, pour me rappeler que le 31/07/19, non seulement, »Scope »ne plaisantait plus, mais qu’il a même trouvé les moyens de se fâcher……..un vrai scoop !!!

          • ScopeWizard dit :

            @Castel

            Ben ouais , je sais bien ……………

            Être courtois ne signifie pas pour autant toujours tout supporter surtout lorsqu’ il y a crescendo , un jour le soufflé est chaud , un autre froid , etc ………….

            Cela étant , c’ est loin d’ être la première fois ; disons pour faire court que si pour ma part je puis être volontiers taquin voire chenapan , en aucun cas je ne me permets de manquer de respect « trivialement » à quelque intervenant ou contradicteur et surtout j’ évite de porter quelque jugement sur l’ individu qu’ il pourrait bien être ou de verser le premier sang ( par contre une fois que ce sera fait , me concernant ce sera feu à volonté et beaucoup plus si affinités )…………….. ce qui d’ entrée devrait vous en dire long sur la lourdeur du passif entre cet ……….. entre lui et moi , le temps étant à présent venu si ce n’ est de régler ( trop long ) , du moins de solder nos comptes .

            Notez que je ne suis pas le seul à ne plus vouloir échanger quoi que ce soit avec ce triste sire aux intentions de plus en plus glauques et dégueulasses même pas un minimum dissimulées .

            Parfois , le @Scope sait et doit aussi trancher dans le vif ……………..c’ est comme ça .

          • ScopeWizard dit :

            Je précise également que le Scope n’ a aucun problème avec le débat contradictoire , en revanche il en a de très sérieux avec le manque de respect même si parfois la frontière entre ce dernier et disons une attitude plus taquine voire provocante peut sembler ténue ; question de tempérament , discernement , d’ humeur du moment , de susceptibilité , de savoir clarifier ce qu’ il en est comme lorsque vous vous demandiez « second degré » ou autre chose …………….

      • tschok dit :

        @Castel et Robert,

        Vous avez tous les deux une approche policière du phénomène migratoire, en particulier en ce qui concerne les opérations de contrôle et vérification de l’identité de la personne, mais un petit truc à ne pas perdre de vue: dans bien des cas, les administrations publiques qui délivrent les documents administratifs n’existent plus dan les pays d’origine, parce que la structure de l’Etat s’est effondrée, ou ne délivrent des documents que contre paiement.

        Bien souvent, le migrant migre sans papier parce qu’il n’y a personne pour lui en donner ou parce que cela coûte trop cher. Dans d’autres cas, le migrant a un passeport, mais l’administration qui le lui a délivré n’existe plus, a changé, ou ne répond pas aux demandes de renseignement des services européens.

        Vos désirs de contrôles policiers aux frontières sont compréhensibles, mais je crains qu’ils ne se confrontent en pratique à une réalité qui rend leur objet impossible à atteindre. Comment contrôler un type qui n’a pas de papiers autrement qu’en s’en remettant à ce qu’il veut bien déclarer?

        Après, il y a un choix: refouler tous ceux qui n’ont pas de papier. C’est ce qui se fait. Mais dans le lot, vous avez des réfugiés potentiellement sous protection conventionnelle. Donc, c’est pas la peine de signer des conventions si on se dépêche de ne pas les respecter.

        Ce qui nous conduit donc à un autre choix: sortir des conventions. Ah oui, mais non: on veut rester dans les conventions, parce que c’est notre soft power. Donc, retour à la case départ.

        Tout ça pour vous dire qu’avec vos désirs de contrôle de l’identité des personnes, vous êtes un peu dans le yakafokon. Il y a nécessairement une dimension pifométrique dans l’admission de certains étrangers en Europe, votre désir de contrôle vétilleux ne pourra donc pas être pleinement satisfait.

        Cela dit, cela ne porte pas sur un grand nombre de personnes. C’est la seule consolation.

        • Castel dit :

          Si je ne suis pas toujours d’accord avec @Robert (loin de là, même !!) ,il faut bien admettre que, tout comme lui, je reconnais volontiers, qu’il y a aujourd’hui une réelle urgence à traiter ce problème sur le plan sécuritaire…..
          Et ce qui s’est passé récemment chez nous, et dans d’autres pays dans le monde, montre bien, que la priorité est tout de même d’endiguer une immigration massive qui ne peut qu’aggraver les choses depuis que le terrorisme l’utilise à son avantage…..
          Avant cela, ces problèmes semblaient pouvoir se régler sur le plan sociétal, par un contrôle seulement un peu plus rigoureux des conditions d’entrée des nouveaux immigrants, en veillant notamment qu’ils puissent être accueillis seulement en fonction de nos possibilités économiques, et à condition que nous puissions leur assurer un accueil « correct » ( n’oublions pas que nous avons toujours des besoins en main d’oeuvre , surtout pour le bâtiment par exemple )
          Mais depuis les attentats, de mon point de vue, tout a changé…..
          En effet, on a pu se rendre compte à cet occasion, la quasi totalité d’entre eux ont été commis par des petits voyous radicalisés, qui se sont rendus complices des pires organisations criminelles islamistes…
          Si ne nous mettons pas un coup de frein violent à cette immigration, nous risquons de « faire le lit » de ces mêmes organisations qui pourrait alors compter dessus pour préparer leurs actions dans l’avenir…..
          Donc, pour l’instant du moins, on est bien obligé de privilégier les mesures sécuritaires, en attendant des jours meilleurs, mais contrairement à certains sur ce site, je pense qu’il faut conserver un minimum d’humanité envers ceux qui en sont aussi les victimes, ne serait-ce que pour ne pas les « jeter dans les bras  » de ces islamistes si nous les laissons tomber, d’ou ma différenciation entre les ( vrais) réfugiés politiques et les autres !!

          • tschok dit :

            @Castel,

            Chez nous, non. Enfin disons que le problème se pose différemment: la France n’est plus un pays d’arrivée ou de destination, mais un pays de transit. Nous devons « gérer » des « flux migratoires » qui sont « stockés » en France (je mets plein de guillemets, parce qu’on parle de gens) mais qui ne désirent pas y rester, ou alors en choix très subsidiaire.

            C’est une population de migrants non volontaires qui perçoivent les obstacles que nous mettons sur leur chemin comme une injustice profonde et qui, par ailleurs, s’attendaient à être mieux traités au regard des principes humains les plus élémentaires que nous prétendons défendre.

            Sur le terrain sécuritaire, il ne faut pas confondre la PAF et la PJ. Les deux services ont des missions et des contraintes différentes.

            Par exemple: la France accueille aujourd’hui environ 80 millions de touristes par an. On veut atteindre les 100 millions. Donc la PAF va devoir traiter 20 millions de touristes en plus à ses guichets. Sinon, files d’attente interminables, engorgement des aéroports, bordel, pollution, perte de chiffre d’affaires, etc.

            La PJ, c’est une autre mission (au sujet du tourisme, il faudra prendre en compte les vols, les enlèvements et les viols de touristes, par exemple Chinois). On ne met pas la PJ aux frontières, on ne met pas la PAF dans les rues.

            Au-delà des fantasmes, notre immigration, elle ronronne doucement en réalité. Nan, ce qui nous pose un réel problème est différent: en tant que Français, nous sommes habitués à être un peuple « métis » mais avec d’autres blancs, chréteins ou juifs. Mais pour la première fois de notre histoire, nous nous mélangeons, plus ou moins, avec des populations non blanches sur notre territoire. Et avec un islam lui même un peu perturbé, donc revendicateur et chiant.

            Les gens des générations actuelles vont devoir élaborer la culture qui le permet, parce que franchement, rien dans notre culture passée n’a pensé ce phénomène. On a des petites choses, faut pas déconner, mais pas pour penser un phénomène de cette ampleur.

            On va devoir repenser race et religion, qu’on a laissé de côté en pensant que c’était plié.

            Mais sinon, j’approuve votre volonté de rester humain et je crois que c’est une clé de civilisation. Si on croit sauver notre civilisation en se comportant de façon inhumaine, on sauvera pas grand-chose. C’est un truisme, non? Eh ben pas tant que cela.

            Enfin, en ce qui concerne « les jours meilleurs », avec un islam djihadiste hyper-violent qui se développe à l’échelle mondiale sur des temps longs, sincèrement, je pense pas que ni vous ni moi on les reverra. Faut s’habituer durablement aux mesures anti-terroristes, les inscrire dans notre quotidien et essayer de ne pas corrompre nos lois en les dévoyant au nom d’une nécessité sécuritaire qui peut facilement justifier tout et n’importe quoi.

            Là-aussi, normalement, c’est un truisme. Pourtant c’est un point de vue qui devient de plus en plus difficile à défendre.

      • Robert dit :

        Castel,
        J’avais compris, mais qu’un « réfugié politique », deux termes qui eux mêmes sont à redéfinir car ils sont souvent détournés de leur sens premier, fasse une démarche d’un pays voisin du sien, comme vous le suggérez, est une chose. Mais une fois arrivés en France, il est très difficile de définir réellement leur statut et durant ce temps, c’est à dire minimum plusieurs mois, il peut séjourner avec toutes les protections et droits nécessaires sur le territoire national voire y commettre crimes et délits si sa réclamation de ce statut n’était qu’un prétexte pour entrer en Europe.
        Il existe nombre de pays ou l’administration est défaillante ou corrompue, rendant difficile une enquête sur la véracité des dires du demandeur.
        En Irak comme en Libye mais aussi en Syrie, pays dont les autorités européennes refusent de travailler avec les autorités légales, à l’occasion du chaos de la guerre, des milliers de passeports vierges ont été volés par Daech. Il suffit d’en faire usage en se présentant comme persécuté politique, c’est à dire opposant à Assad, pour prétendre ouvrir des droits après une enquête de l’OFPRA qui sera forcément limitée.
        Et s’y sont ajoutés les réfugiés pour homosexualité, punie sévèrement dans leur présumé pays d’origine, ou les mineurs bénéficiant d’une protection particulière et quasiment inexpulsables. Il existe des examens médicaux permettant de vérifier la véracité de leurs propos, mais les associations de collabos ont réussi à faire interdire de tels tests au nom de la dignité des personnes, rendant impossible toute enquête sûre. Dans certaines circonstances, les tribunaux les réclament quand même, comme en cas de crime la peine étant très différente pour un majeur, mais cela reste du cas par cas quand les demandes provenant de personnes résidant sur notre sol sont des milliers, d’autres arrivant régulièrement. Sans oublier que les pays d’origine laissent partir tous les détraqués et délinquants, ce qui explique peut-être le nombre de déséquilibrés, vrais ou faux, parmi cette population criminelle. Et là, ils surpassent le « gaulois » de loin, on poignarde pour un regard, on pousse sous un train sans explication, on viole.
        Pour vérifier qu’il s’agît bien de vrais réfugiés, ils doivent réclamer d’un pays voisin du leur et pas d’un pays européen, mais aussi nos autorités doivent pouvoir s’assurer qu’ils n’ont pas affaire à la corruption, avec la fourniture de faux papiers d’origine c’est à dire fournis par les autorités légales mais ne correspondant pas à la réalité de la personne, mais aussi du statut réel de la personne, un islamiste « modéré » prétendant être un réfugié syrien désolé c’est ridicule d’admettre cela au titre de réfugié. Après certains conflits, l’état civil, quand celui-ci existe, avait disparu permettait à des espions mais aussi à de faux réfugiés de faire valoir des droits illégitimes.
        Une fois arrivé chez nous, il peut disparaître dans tout l’UE, changer de nom et d’apparence, il est très aléatoire de parvenir à le rattraper et si c’est le cas, avec des avocats collabos il peut encore faire valoir les droits de l’homme avec une histoire inventée et une campagne d’opinion pour interdire son expulsion.
        Sinon, nous sommes globalement d’accord, avec d’autres mots, sauf concernant la criminalité des immigrés illégaux qui est très importante. Les immigrés légaux ont vu leur troisième génération échapper à leur contrôle et partir dans la délinquance pour partie, mais les illégaux sont très nombreux à violer nos lois dès leur arrivée, ne serait-ce que par les moyens d’entrer sur notre territoire et s’y maintenir, puis par les moeurs qui amènent diverses exactions qui sont sévèrement réprimées dans leur pays ou dont les compatriotes savent se prémunir, par l’adhésion à des mafias étrangères, albanais et nigérians sont réputés dans toute l’Europe auprès de la police pour leur organisation et leur violence, ou vols, trafics et viols.
        Quand au regroupement familial dont nous parlons, il n’est pas de même nature que celui qui a pu exister avant le décret de 1976. Il s’agissait de membres de familles européennes et de culture chrétienne, déjà intégrées dans le monde du travail et concernant la famille directe au sens ou nous l’entendons. Au Maghreb ou en Afrique noire, cela peut s’étendre à la polygamie, même si ça reste illégal c’est toléré hypocritement par les services sociaux avec des « mères isolées » et plusieurs appartements, au cousinage et à la parenté lointaine, des parents n’ayant jamais cotisé en France venant y vivre leur retraite et s’y soigner. Des « parents » qu’on laisse parfois à la dérive, faute d’avoir la volonté et les moyens de s’en occuper réellement, et qui vont venir grossir les rangs des cas sociaux ou psychiatriques mais qui bénéficient de tous nos droits. C’est réellement différent que de réunir des familles déjà installées en France, n’y vivant pas au crochet des aides sociales et en respectant les lois. Après la suppression de l’immigration de travail, c’est devenu une immigration de peuplement à une époque ou le besoin de main d’oeuvre diminuait, avec toutes les conséquences, concurrence sur le marché du travail et assistanat permanent sans cotisation équivalente. D’une immigration européenne avec des moeurs similaires aux nôtres, nous sommes passés à une immigration extra européenne, aux moeurs radicalement différents, un parent lointain, un frère adulte, entre dans ce cadre, et ne venant plus pour travailler avant tout. Une immigration de peuplement ou de colonisation.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Regroupement_familial

  3. breer dit :

    650 000 personnes dont les dirigeants africains des ressortissants concernés ne semblent pas trop se soucier.. mais cyniquement qui dit que cela ne les arrangent pas, ce sont autant de bouches à nourrir, éduquer, loger, soigner en moins… imaginons qu’autant d’européens démunis de tout souhaiteraient se rendre au Canada pour cause de crise humanitaire en Europe….

    • Castel dit :

      C’est sûrement se qui se serait passé, si nous n’avions pas fait l’effort de développer notre économie, et dans le même temps, limiter la croissance de notre population en fonction des possibilités de celle-ci.
      Chose que n’ont jamais essayé de faire les Africains !!

      • Robert dit :

        Castel,
        C’est exactement la cause de cette venue de millions d’immigrés chez nous, nous avons empêché de naître plus de dix millions d’enfants français, nous devons en être autour de 15 millions, plus d’enfants devenus adultes s’occupant des personnes âges, faisant prospérer la société en favorisant le progrès social pour tous. Et d’autres enfants viennent pour prendre la place laissée vide.
        Cette politique d’avortement et contraception ont directement été responsables de l’invasion actuelle, de la solitude de nos anciens, avec euthanasie et eugénisme à la clef.

        • Castel dit :

          Pour ce que vous dites soit vrai, il aurait été nécessaire d’avoir une croissance économique beaucoup plus forte…..
          Lorsque l’on voit le taux de chômage actuel, je vous laisse deviner la situation dans laquelle nous nous trouverions, avec 15 millions d’habitants en plus…..
          Et dans ce cas, je crois que ce qu’indique @breer dans son post, serait tout à fait juste : nos jeunes seraient sans doute obligés de quitter la France pour trouver du travail, comme beaucoup d’Africains le font aujourd’hui !!

          • Robert dit :

            Castel,
            La croissance existait puisque la France importait des immigrés qu’elle allait chercher, mais cela coûtait moins cher d’importer une main d’oeuvre docile que de former des travailleurs qui pouvaient prétendre à des droits et de moderniser une industrie avec un personnel considéré. Les syndicats révolutionnaires ont été les complices actifs de cette politique criminelle. Et les enfants qui naissent voient des services se développer pour eux qu’ils contribueront plus tard à financer par leurs impôts, des familles les éduquer mieux que l’état et l’école, des entreprises voir du personnel disponible et motivé non seulement dans le bâtiment mais dans tous les corps de métier ou l’attrait pour certaines professions se transmettait par la famille et l’environnement. Certes, nous ne pouvons deviner comment aurait évolué une situation ou le marché de l’emploi aurait été plus dynamique, mais nous les avons les 15 millions d’habitants supplémentaires, sauf qu’ils ne sont pas européens et pour bonne part ne contribuent pas par leur travail à la croissance de leur pays comme l’aurait fait un français d’origine. Un kebab, c’est une machine à blanchir de l’argent sale, les policiers vous le diront, le droit du travail dans les entreprises exotiques c’est le folklore demandez à un contrôleur du travail, les moeurs dans la RATP adaptées à la diversité, demandez à ceux qui osent parler, comme dans les personnels d’aéroport, etc. C’est avant tout une question de culture et de moeurs, chacun a les siens et quand il est en force parce que l’autre en face est en situation de faiblesse, il imposent les siens.
            C’est justement ce déséquilibre actuel qui aurait pu être évité en ne laissant pas le pouvoir au seul marché roi et au grand patronat, beaucoup d’emplois sont encore locaux mais ne trouvent pas preneur, trop loin des grands centres, trop pénibles. La culture du travail, cela s’apprend aussi. Dans un village ou une petite ville, un jeune allait directement vers le monde du travail sans pole emploi mais par l’apprentissage, par tradition familiale.
            C’est une volonté politique, et idéologique, qui a empêché la naissance de ces enfants, pour y substituer une population docile au moment ou le grand patronat en avait besoin pour garder ses marges. Le droit du travail, le maillage des entreprises sur le territoire a été délaissé au profit des grands groupes, de l’entassement de personnel disponible dans les grands ensembles urbains dont on sait aujourd’hui à quel point ils sont contraires aux besoins humains, mais favorables à réunir à portée de main un personnel dépendant.
            Prenez n’importe quel village, petite ville, dix enfants de plus avec leurs familles, c’était une école qui ne fermait pas une classe, des commerces, des entreprises. Je fréquente beaucoup de familles nombreuses souvent modestes, et aucun enfant n’est mal éduqué ni au chômage. C’est une question d’éducation, d’état d’esprit, de bonne volonté et on n’en retrouve aucun dans les faits divers ou les cas sociaux. Ne reportez pas sur toutes les familles les défauts de certaines qu’on a infantilisé, l’état providence, qu’on a privé de leurs prérogatives, par l’assistanat et l’individualisme.
            Le taux de chômage actuel est lié à des mauvais choix politiques, à un refus d’investir sur des familles qui éduquent et préparent les enfants à la vie sociale, et préférer importer, prendre des risques quand une industrie subit une concurrence féroce et la spéculation, plutôt que de faire le pari d’une population jeune et dynamique qui ose entreprendre.
            La population française est très vieillissante et ne trouve pas chez les jeunes, formatés par l’école et les médias plus à réclamer qu’à donner, alors qu’ils pourraient le faire, une assurance de solidarité des générations. Parce qu’une génération est insuffisante en nombre pour assumer cette responsabilité et s’est vu apprendre qu’elle devait d’abord penser à elle, étant souvent née par chance que leurs parents y trouvaient un intérêt, le fameux « objet d’un projet parental » des avorteurs, et ne s’inscrivent plus pour trop d’entre eux, dans une piété filiale et une continuité générationnelle naturelle. La politique d’euthanasie eugéniste suit « naturellement » la politique d’avortement, une société qui tue ses enfants vieillit, se replie sur elle même et a peur de ce qui dérange son confort. Elle a peur de l’aventure de la vie.
            On ne fonde pas une société sur la peur et le calcul, société libérale/libertaire, ou alors c’est une société de peur et de calcul, la nôtre. A l’arrivée, elle subit ce qu’elle n’a pas voulu conserver, le dynamisme que manifeste une autre population qui s’occupera des siens avant les nôtres, comme nos propres enfants auraient pu le faire, en prenant la place que nous avons laissé vide et froide.

          • ScopeWizard dit :

            @Castel

            En 1945 nous étions 40 millions , en 1970 nous étions 50 millions , à ce jour nous frôlons les 70 millions , ne pensez-vous pas que vos 15 millions y sont largement ?

            Quand a débuté l’ immigration massive venue du Sud et de de l’ Est de l’ Europe ? Quand en a t-on ouvert les vannes en grand ? Depuis quand constate t-on que nous allons au devant de problèmes de plus en plus graves ?

            De plus , croyez-vous une seconde que la loi sur l’ avortement de Madame Veil ait été faite pour que les femmes puissent faire n’ importe quoi quitte à massivement avorter pour raisons de « confort » ? Ou plutôt afin de mettre un terme aux « faiseuses d’ anges » et autre naissances « indésirées » dues par exemple à des viols ?

            Et puis , excusez-moi mais si vous réfléchissez aux choses froidement , on s’ en fout de la croissance , ce n’ est pas elle qui vous permettra de manger moins de merde ou de mieux préserver cette pauvre planète .

            Après , moi ce que j’ en dis ………

        • Fred dit :

          @ Robert
          En même temps, tu es vent debout contre la PMA : faudrait savoir !
          Explique-nous cette contradiction …

  4. Plusdepognon dit :

    Ça ressemble furieusement à un appel du pied pour prolonger la mission et obtenir des moyens supplémentaires :
    https://www.bruxelles2.eu/2019/05/11/loperation-sophia-en-sustentation/

    L’Europe a passé des accords avec le Soudan et l’Erythrée pour contenir les malheureux dans des camps de travail géants, la Libye ayant certainement son lot. Et de grandes sociétés de sécurité sont payées pour traiter les migrations avec force caméras, biométrie et chasseurs d’humains (35 milliards de dollars par an, ça cause).

    Après avoir vu un reportage d’Arte insupportable sur le Sinaï et ses trafiquants d’êtres humains, il est temps de reconnaître que l’esclavage opère en face de nous à visage découvert. Qu’il n’a jamais cessé et que ce sont leurs petits copains qui nous font des leçons sur nos valeurs, importent de la main-d’œuvre corvéable à merci et déblatérent sur le manque de générosité d’un modèle de société forcément faible qui devrait tout accepter, puisque ne tuant pas à tire-larigot sur tout ce qui bouge ou ne violant pas ceux qui ne peuvent pas se défendre.
    https://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2015/05/21/enquete-sur-le-calvaire-des-migrants-d-erythree_4637426_1655027.html

    Et de le combattre à tout niveaux. Car c’est un business et il y a du beau monde qui fait son beurre. Pas que des gagne-petits.

    • tschok dit :

      @Plusdepognon,

      Le combat pour les valeurs de la civilisation européenne est rendu difficile pour une autre raison qu celle que vous évoquez.

      Regardez les commentaires des imbéciles de service qui se manifestent déjà sur ce fil de dial: les valeurs de la civilisation européennes ne plaisent pas à tout le monde, y-compris ici, en Europe. Voyez avec quelle facilité les uns et les autres proposent de s’en affranchir purement et simplement.

      La civilisation européenne doit non seulement affronter un critique extérieure, mais aussi une critique plus interne.

      • ScopeWizard dit :

        « les valeurs de la civilisation européennes ne plaisent pas à tout le monde, y-compris ici, en Europe. Voyez avec quelle facilité les uns et les autres proposent de s’en affranchir purement et simplement. »

        À commencer par les défenseurs d’ un Islam qu’ ils cherchent petit à petit à imposer à la place d’ un Judéo-christianisme jugé rétrograde voire bon à jeter ou ultra-nocif ……. n’ est ce pas ?

        Mais pour l’ instant , en l’ état , ces valeurs leur sont bien « utiles ……….. pas vrai ? 😉

        • tschok dit :

          Non, Scope, je crois que vous ne me comprenez pas. Je ne raisonne pas en ces termes.

          Pour moi, opposer un islam bon ou mauvais d’ailleurs, à un judéo-christianisme, bon ou mauvais lui aussi, n’a pas d’intérêt. Ce n’est pas le genre de dialectique que je pratique.

          On n’est pas fait pareil, je pense. Vous êtes structuré selon des clés ethno-religieuses, qui pour vous sont des marqueurs identitaires forts, ce qu’on peut admettre, mais aussi universels, ce qui n’est justement pas le cas à mes yeux.

          Ou dit plus simplement: la religion ou la race peuvent parfaitement se concevoir comme des éléments constitutifs d’un certain type d’identité (l’identité par appartenance, par exemple) mais ne sont nullement des clés d’analyse universelles capables de rendre compte de la complexité du réel, pour des gens comme moi.

          C’est un « modèle pour penser avec » parmi d’autres, ni le pire, ni le meilleur.

          Perso, c’est pas mon modèle, c’est tout. Vous êtes capable de le comprendre, ou pas, c’est à vous de voir.

          Donc, me ranger parmi les défenseurs de l’islam est une première erreur de raisonnement, et me ranger parmi les contempteurs du judéo-christianisme en est une deuxième. Je vous les indique pour que vous sachiez où les repérer dans ce qui vous sert de pensée (binaire et manichéenne, non?).

          Vous rectifiez ces deux points, vous progressez. Vous ne rectifiez pas, vous stagnez. Vous persévérez à essayer de m’insérer de force dans votre conception binaire des choses ou des gens, vous rétrogradez.

          C’est bien gentil de donner des leçons de dogmatisme aux autres, mais essayez donc de vous les appliquer à vous-même.

          • ScopeWizard dit :

            @tschok

            Vous savez ce qu’ on va faire , tschok ?

            Sans autre forme de procès , nous allons mettre un terme définitif à toute cette comédie ……….

            Et surtout évitez de me demander la moindre explication si vous ne voulez pas que preuves à l’ appui -genre archives- je vous démontre à quel point vous êtes un beau salaud …………. vous en faites pas , je ne doute pas que vous aurez quand même des « fans » ……………… sauf que je m’ en fous , ils vous cautionneront et vous donneront tout le crédit dont vous aurez besoin si ça les chatouille , perso je me suis lassé .

            Vu ?

            PS : n’ oubliez pas de bien prendre suppositoires , gélules , cataplasmes , et autres traitements …………… on ne sait jamais , des fois que ça vous rendrait moins dégueulasse et un poil plus aimable …………… 😉

          • tschok dit :

            Je suis excessivement aimable avec vous.

            Coupablement, même.

    • tschok dit :

      @Plusdepognon,

      PS: merci pour le lien vers la 13.

      (lecture instructive, surtout après les coms de ceux que l’évocation d’une simple phalange met en transe, comme quoi ils doivent être faciles à contenter)

      • Plusdepognon dit :

        @ tschok
        De rien ^^
        Ce qui était amusant c’est qu’il y avait celui-ci et un plus traditionnel. Mais c’est tout.
        Vu l’historique, je m’attendais à des tas de liens et au moins un bouquin.

  5. vrai_chasseur dit :

    Ce que ne dit pas publiquement l’amiral c’est que la toute puissante famille Al-Dabasshi en Libye, qui tenait le business principal de traite des migrants sur l’axe Sabratha – Lampedusa depuis des lustres, a été complètement laminée. C’est ça qui a fait baisser drastiquement le taux de départ.
    En bon chef mafieux le « parrain » de cette famille libyenne assurait même la ‘protection’ du complexe gazier italien ENI de Mellitah à 30 km de Sabratha (allez les italiens, continuez à donner des leçons de morale à l’Europe…).
    Aujourd’hui cette famille mafieuse ne tient même plus les plages, laissant la voie libre à des groupes esclavagistes de plus petite envergure, qui se font la guerre entre eux pour ‘traiter la marchandise’, c’à-d les malheureux guinéens et nigérians candidats au voyage.
    Le scénario de passe n’a pas changé :
    la nuit on entasse les migrants à 100 sur des pneumatiques chinois de 9 mètres, avec un migrant au commande du moteur (qui paiera donc moins cher). On ne met pas assez d’essence pour arriver à Lampedusa, ça coûte moins cher de donner au quidam du groupe qui baragouine un peu d’anglais, un téléphone satellite Thuraya low cost préprogrammé avec les numéros d’appel des bateaux des ONG.
    Avant de partir les migrants se font dépouiller à terre par les Asma Boys, bandes organisées de jeunes pillards façon Jenjawid bas de gamme. Ceux-ci ont parfois des jet-skis et s’aventurent à continuer le pillage en mer.
    Quand tout va bien, le migrant est en panne sèche au beau milieu de la méditerranée et est remorqué ou recueilli.
    Quand tout va moins bien, il est obligé de retourner sur les côtes libyennes.
    Et quand tout va encore moins bien, il coule…

  6. Auguste dit :

    Sophia devait s’arrêter le 31 mars.Elle a été prolongée jusqu’au 30 septembre,mais sans les moyens maritimes.Mais on a augmenté la surveillance aérienne,probablement pour mieux filmer les gens qui se noient.Quant aux gardes côtes libyens de Zawiya (par ex),leur chef c’est Al Bija,de la même tribu et grand ami de Mohamed Khushlaf,chef de la brigade Al Nasser,qui contrôle la raffinerie de Zawiya,la prostitution et le trafic d’immigrants.Autant dire que c’est pas en arrêtant des lampistes qu’on va arrêter le trafic.Et c’est pas en laissant arriver des Soudanais,des Tchadiens,Syriens….etc soutenir Haftar et en quittant « Madama »qu’on va arrêter le flux d’immigration.

    • tschok dit :

      Je crois pas qu’on « laisse arriver ».

      On a confié aux libyens le soin de gérer les flux migratoires, avec les avantages et les inconvénients que cela comporte. Combien faut-il de temps à un type même moyennement intelligent pour comprendre que la question des flux migratoires tétanisent tous les gouvernements européens? Si en plus ce type est un gros malin?

      On donne à des gens absolument pas recommandables des moyens de pression complètement disproportionnés.

  7. Henri MARTIN dit :

    Ceci étant si l’on compare les chiffres d’il y a 3 ans au plus fort des migrations des syriens, il est normal que cela chute, le nombre de personnes ayant traversé la Méditerranée était supérieur à 1 million à l’époque.

  8. Buburoi dit :

    La réalité, c’est qu’il y a une invasion migratoire africaine et islamique. C’est une nouvelle forme de guerre mondiale. Malheureusement, nos dirigeants, à part monsieur SALVINI, ont déjà capitulé. Il faut saisir les bateaux et faire payer lourdement les ONG qui ne vivent que du trafic d’ètres humains, mais on ne fait absolument rien, car il faut dénoncer les conventions internationales sur les réfugiés.

  9. Buburoi dit :

    Pour arréter les flux migratoires, c’est simple: il faut arréter les hébergements gratuits, il faut supprimer les allocations, il faut arréter la nourriture gratuite et les soins gratuits. Avec le téléphone arabe, celà se saura très vite en Afrique, et s’il n’y a rien à gagner, les migrants ne viendront plus et les français ne seront plus obligés de payer autant d’impots.

    • MD dit :

      Cesser aussi de financer certaines ONG, les faire condamner ou les interdire d’accès à la Méditerranée .

    • Robert dit :

      Buburoi,
      Portugal, aucune aide, pas ou très peu d’immigrés.
      Les filières se sont déplacées, la Grèce continue, par la Turquie, à recevoir des envahisseurs, et l’Afrique du nord.

    • petitjean dit :

      mais la transformation ethnique, culturelle et confessionnelle du continent européen est au cœur du projet mondialiste !!
      c’est le meilleure moyen de faire disparaitre les nations et leur homogénéité…………….

    • Fred dit :

      @ B’Ubu Roi
      Alfred JARRY, Ubu roi, 1896, acte III, scènes 1 et 2

      PERE UBU : De par ma chandelle verte, me voici roi dans ce pays. Je me suis déjà flanqué une indigestion et on va m’apporter ma grande capeline.
      MERE UBU : En quoi est-elle, Père Ubu ? car nous avons beau être rois il faut être économes.
      PERE UBU : Madame ma femelle, elle est en peau de mouton avec une agrafe et des brides en peau de chien.
      MERE UBU : Voilà qui est beau, mais il est encore plus beau d’être rois.
      PERE UBU : Oui, tu as eu raison, Mère Ubu. […]

      Acte III, scène 2
      PERE UBU : Apportez la caisse à Nobles et le crochet à Nobles et le couteau à Nobles et le bouquin à Nobles ! ensuite, faites avancer les Nobles.
      On pousse brutalement les Nobles.
      MERE UBU : De grâce, modère-toi, Père Ubu.
      PERE UBU : J’ai l’honneur de vous annoncer que pour enrichir le royaume je vais faire périr tous les Nobles et prendre leurs biens.
      NOBLES : Horreur ! à nous, peuple et soldats !
      PERE UBU : Amenez le premier Noble et passez-moi le crochet à Nobles. Ceux qui seront condamnés à mort, je les passerai dans la trappe, ils tomberont dans les sous-sols du Pince-Porc et de la Chambre-à- Sous, où on les décervèlera. (Au Noble.) Qui es-tu, bouffre ?
      LE NOBLE : Comte de Vitepsk.
      PERE UBU : De combien sont tes revenus ?
      LE NOBLE : Trois millions de rixdales.
      PERE UBU : Condamné !
      Il le prend avec le crochet et le passe dans le trou.
      MERE UBU : Quelle basse férocité !
      PERE UBU : Second Noble, qui es-tu ? (Le Noble ne répond rien.) Répondras-tu, bouffre ? LE NOBLE : Grand-duc de Posen.
      PERE UBU : Excellent ! excellent ! Je n’en demande pas plus long. Dans la trappe. Troisième Noble, qui es-tu ? tu as une sale tête.
      LE NOBLE : Duc de Courlande, des villes de Riga, de Revel et de Mitau. PERE UBU : Très bien ! très bien ! Tu n’as rien autre chose ?
      LE NOBLE : Rien.
      PERE UBU : Dans la trappe, alors. Quatrième Noble, qui es-tu ?
      LE NOBLE : Prince de Podolie.
      PERE UBU : Quels sont tes revenus ?
      LE NOBLE : Je suis ruiné.
      PERE UBU : Pour cette mauvaise parole, passe dans la trappe. Cinquième Noble, qui es-tu ?
      LE NOBLE : Margrave de Thorn, palatin de Polock.
      PERE UBU : Ca n’est pas lourd. Tu n’as rien autre chose ?
      LE NOBLE : Cela me suffisait.
      PERE UBU : Eh bien ! mieux vaut peu que rien. Dans la trappe. Qu’as-tu à pigner, Mère Ubu ?
      MERE UBU : Tu es trop féroce, Père Ubu.
      PERE UBU : Eh ! je m’enrichis. Je vais faire lire MA liste de MES biens. Greffier, lisez MA liste de MES biens.
      LE GREFFIER : Comté de Sandomir.
      PERE UBU : Commence par les principautés, stupide bougre !
      LE GREFFIER : Principauté de Podolie, grand-duché de Posen, duché de Courlande, comté de Sandomir, comté de Vitepsk, palatinat de Polock, margraviat de Thorn.
      PERE UBU : Et puis après ? LE GREFFIER : C’est tout.
      PERE UBU : Comment, c’est tout ! Oh bien alors, en avant les Nobles, et comme je ne finirai pas de m’enrichir, je vais faire exécuter tous les Nobles, et ainsi j’aurai tous les biens vacants. Allez, passez les Nobles dans la trappe.
      On empile les Nobles dans la trappe.
      Dépêchez-vous plus vite, je veux faire des lois maintenant.

  10. breer dit :

    SOS Méditerranée et MSF viennent d’acquérir un nouveau bateau « L’Océan Viking », (avec quel argent on se demande) pour « sauver » et évidemment ramener en Europe toujours plus de migrants…. les ONG sont devenus des passeurs officiels, transbordant les personnes des embarcations fournis par les passeurs sur leur navire…..
    Si l’acte de sauver des gens reste un acte juste, et sans doute méritoire, faire venir ces centaines, puis milliers de gens en Europe ne semble pas leur poser de dilemme. Ces militants ne se questionnent pas trop sur ce que deviendront tous ces migrants, ce que cela entrainera sur le plan sociétal, ce que cela coutera aux contribuables en terme d’assistanat de vie, et d’accompagnement dans toutes les sphères de la vie courante. Ils ne se posent absolument pas la question de la capacité ou non d’intégration, des difficultés psycho-affectives, cognitives, linguistiques, des mœurs enracinés dans la mentalités de tous ces gens parachutés du jour au lendemain en occident où tous est différent de chez eux. Ces militants sont des ignares en terme de compréhension du fonctionnement mental, psychique, psychologique, affectif, culturel de ces milliers de gens. Ces ONG imposent leurs actions à partir d’une vision uniquement idéologique (sous couvert d’humanisme) en éludant et se désintéressant de toute la complexité de la problématique humaine qui en découle et s’accroitra toujours plus…. Des millions d’euros qui devraient servir pour nos personnes âgées, nos petits retraités, nos SDF, nos malades psychiatriques, nos délinquants, et prisonniers, nos quartiers en difficultés, nos hôpitaux, nos infrastructures vont être englouti dans un mécanisme sans fin et sans solution, puisque le continent africain est incapable de gérer ses populations vouées à la démographie exponentielle…

    • Fred dit :

      @ Breer
      Tu demande d’où vient l’argent de MSF … Je vais te donner une réponse partielle, mais faut pas le dire – hein ? – c’est un secret d’État : elle provient en partie de ma petite cotisation mensuelle à cette ONG.

      Incroyable, non ? Qui aurait pu deviner cela ?

  11. petitjean dit :

    Les états , surtout le français , laissent faire les ONG et organisent donc la submersion migratoire de l’Europe de l’ouest
    et tout le monde ne manque pas de navire :
    « SOS Méditerranée et Médecins sans frontières sont en Méditerranée centrale pour un énième ramassage de « naufragés » au large de la Libye. Et cette fois-ci, l’opération sera de grande ampleur, puisque l’ONG s’est dotée d’un cargo spécialement équipé pour le sauvetage. » (…)
    https://ripostelaique.com/locean-viking-navire-haut-de-gamme-est-parti-chercher-des-migrants.html
    Avant, on savait repousser les invasions. Mais c’était avant…………………

  12. Fred dit :

    Il semble que vous soyez assez unanimes à considérer comme normal l’accueil des réfugiés politiques, et pour beaucoup – en même temps – pour interdire l’arrivée des migrants économiques …

    Sauf qu’il y a un problème : les réfugiés politique ne se voient bien évidemment pas délivrer une carte de réfugié politique par leur préfecture d’origine et leur statut n’est pas plus inscrit sur leur visage.
    Impossible de faire le tri en mer. Comment faire autrement que d’accueillir ceux qui passent pour alors étudier le dossier de leur demande ?

    • revnonausujai dit :

      1 considérer comme politique ceux qui déposent une demande dans un consulat européen dans un pays tiers, demande agrée ou non .
      2 considérer comme non réfugié et refouler TOUT le reste,
      3 infliger de lourdes amendes ( au minimum 1 million €), confisquer et détruire les navires des ONG et supprimer et interdire toute subvention aux mêmes

      • Fred dit :

        @ revnonausujai
        C’est bien ce qui est pratiqué, renseignes-toi …

        • revnonausujai dit :

          vous étes dans le déni total de la réalité !
          1 n’importe quel trouduc qui dépose sa demande sur le sol français la voit examinée par l’OFPRA
          http://www.ofpra.gouv.fr/fr/asile/la-procedure-de-demande-d-asile/demander-l-asile-en-france
          2 il suffit de voir le nombre de clandestins ( donc délinquants) refoulés par rapport aux nombre d’entrants !
          3 citez UN SEUL cas des mesures énoncées qui ait trouvé application !
          renseignez vous avant de débiter vos sornettes habituelles !
          mesure supplémentaire ne plus considérer comme déductibles les dons et cotisations aux ONG de merde et au contraire imposer une surtaxe de 100 % au profit du trésor public.

  13. Carin dit :

    Moi ce que je pense de cette baisse de « fréquentation » du passage entre Libye et Italie, c’est tout simplement dû au fait qu’il y a beaucoup moins de bateaux pour récupérer les migrants, que cela se sait dans les camps de réfugiés, et que de nombreuses embarcations ont tout simplement coulées sans laisser d’autre traces que leurs départs…. ceux étant restés sur les plages Libyennes n’ont tout simplement plus aucune nouvelles des partants, du coup, ils sont beaucoup moins nombreux à vouloir tenter « l’aventure ».