Les équipements des militaires français contre les risques NRBC seront bientôt tous remplacés

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

28 contributions

  1. Sam dit :

    Pour être remplacés il faudrait qu’ils existent ! Bref…

  2. Doney dit :

    ils peuvent faire des bons exercices avec des vraies armes chimiques,
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/B2-Namous

    • Galopante dit :

      Pays de la justice internationale possède des armes chimiques.
      Haha ha ha ha

      • Czar dit :

        curieux, ami tching-tchong, lorsque je tape sur Gogole « asiatique qui rit », la première photo qui sort est celle du Dalaï-Lama.

        C’est la même chose en Tching-Tchonguie ?

  3. Stoltenberg dit :

    Laurent Lagneau
    Vous avez parlé de la menace terroriste, j’ajouterais ici également la menace qui peut survenir lors d’un conflit avec une (des) puissance(s) majeure(s). Il s’agit ici notamment de l’usage des bombes nucléaires tactiques contre des installations militaires ou civiles ayant une importance dans le contexte du conflit. Aéroports, ports, carrefours importants, bases militaires, centres logistiques, noeuds téléinformatiques etc., tout cela peut constituer une cible éventuelle. Il sera difficile de répondre à ce genre d’attaque en faisant l’usage de notre dissuasion nucléaire car ceci peut être considéré comme étant une réponse excessive et « ultime ».

    • Thaurac dit :

      Ben non, c’est justement le but, tu te sers du nucléaire, tu reçois du nucléaire, c’est quoi cette histoire de bombe tactique, c’était bon du temps des divisions de char envahissants l’europe..?
      Tu reçois ce que tu envoies, nucléaire, chique, bio..

      • Stoltenberg dit :

        Non, je ne crois pas qu’un gouvernement serait capable de lancer l’attaque ultime si l’ennemi déployait une bombe nucléaire sur le champ de bataille ou contre une base militaire par exemple. Surtout si l’énergie de cette bombe avoisine l’énergie des grandes bombes conventionnelles. On aurait plutôt tendance à répondre de manière réciproque ce qui serait équivalent à inclure les ogives nucléaires tactiques comme l’un des moyens de mener un conflit conventionnel. Il faut donc que nos soldats puissent combattre dans un environnement contaminé.

        • Edgar dit :

          Je penche pour l’opinion de Stoltenberg.

        • MAS 36 dit :

          Négatif, vous avez tout faux. Relire les principes de la dissuasion française. D’après vous pourquoi les sous-marins SNLE perdent leur temps au fond des océan ?

          Comme le disaient les anciens FFL  » pour un oeil toute la gueule ! ».

          • Stoltenberg dit :

            Relire quels principes ? Vous seriez prêt à appuyer sur le bouton rouge pour une telle chose ?! Ce serait la fin de ce monde et ce serait de votre faute ! Personne ne le ferait mis à part un suicidaire. La dissuasion c’est pour éviter une attaque nucléaire stratégique.

    • MD dit :

      Mais pourquoi donc voulez vous que l’usage de la dissuasion nucléaire serait une  »réponse excessive » contre une attaque par des bombes nucléaires tactiques ? Si c’est là votre opinion personnelle, ce n’est qu’un jugement de valeur qui n’engage donc que vous seul .

      • Stoltenberg dit :

        Lisez ma réponse à Thaurac, elle s’adresse également à vous. Mon « jugement de valeur » est tel que je ne pense pas que le Président de la République enverrait des ogives nucléaires contre la capitale de l’ennemi qui aurait fait l’usage d’une bombe nucléaire de taille réduite sans impacter la population civile. La réponse à une attaque tactique sera tactique et non pas stratégique.

        • MD dit :

          Autrement dit , la différence que vous faites entre l’armement nucléaire  »tactique » et l’armement nucléaire  »stratégique » serait la suivante : une arme nucléaire  »tactique » est une arme nucléaire de taille réduite qui  »n’impacterait pas la population civile ».
          Vous êtes bien optimiste.

          S’il y avait des représailles nucléaires après une attaque de ce genre, elles ne devraient donc viser, selon vous, que des objectifs militaires . Et en priorité, bien sûr, les sites nucléaires ennemis. Mais comme par hasard, dans beaucoup de pays réputés  »nucléaires  » , ces entrepôts d’armes nucléaires, bases de lancement , PC de tir ou de commandement , etc… sont situés dans des zones urbaines fortement peuplées. Comme il en est de même pour les moyens militaires non nucléaires de l’agresseur , il serait alors bien difficile alors de ne faire que du  »tactique » épargnant les populations civiles de l’ennemi .
          Le président de notre république devrait donc se croiser les bras après une ou des attaques nucléaires  »tactiques  » ?

          Si l’objectif purement  »militaire » attaqué par l’ennemi était par exemple un aérodrome militaire ou un port de guerre, votre bombe nucléaire  »tactique » ne tuerait donc que les seules personnes revêtues d’un uniforme . J’ignorai que des armes nucléaires  »tactiques  » pouvaient être intelligentes à ce point.
          Mais alors que faites vous donc des retombées radioactives immédiates après l’explosion de votre arme de taille réduite ? Les caprices de la météo seraient-ils donc assez généreux pour leur éviter d’atteindre tous les lieux habités qui pourraient se trouver sur leur passage? Tout comme les retombées de Tchernobyl qui se seraient arrêtées aux frontière de l’Hexagone, selon les déclarations de certains  »responsables » officiels de cette époque ?
          À moins que cet ennemi ne soit en mesure de fabriquer des bombes  »propres  ». Oui mais…

          Il est plus facile de fabriquer une arme nucléaire  »stratégique  » qu’une arme nucléaire  »tactique » dont les effets seraient limités . Miniaturiser une arme nucléaire n’est pas à la portée de n’importe quel pays du tiers monde moyennement avancé sur le plan technologique et scientifique . Les soi disants missiles tactiques que votre magnanime ennemi éventuel enverrait alors ne pourraient que causer d’énormes bavures. Sans compter que cet ennemi devrait aussi être capable de maitriser par exemple les techniques de guidage de ses missiles , s’il ne peut compter ni sur l’emploi de bombardiers ou de mines pour acheminer ses ogives sur l’objectif choisi.

          Quant à fabriquer des armes nucléaires  »propres  » , ne produisant pas ou peu de retombées radio-actives …
          L’arme nucléaire est, par définition , une arme de terreur, tout comme l’arme chimique ou l’arme biologique, elle n’a donc pas pour vocation de ne s’attaquer qu’aux seuls militaires. Cela leur est de toute façon techniquement impossible dans l’état actuel des connaissances scientifiques .

          À ma connaissance, les seules cibles purement  »militaires  » qui pourraient être visées sans dommage pour les populations civiles ne se trouvent pas à terre, mais sont situées en pleine mer. Un navire ou toute une flotte pourraient être détruits aussi bien par une arme nucléaire  »tactique  » que par une arme nucléaire  »stratégique ». Mais la riposte à une attaque de ce genre poserait alors un problème bien différent à celui que vous évoquez ici.

          • Stoltenberg dit :

            La Russie est justement en train de développer ces armes nucléaires tactiques à tel point que les USA viennent de se rendre comptz qu’ils ont du retard dans ce domaine faute d’investissements suffisants dans le passé. C’est donc un problème réel et sérieux.
            .
            Encore une fois, je ne crois pas que vous seriez capable d’appuyer sur le bouton et mettre fin à notre espèce s’ils déploient une telle bombe sur le champ de bataille ou contre un aérodrome militaire même si quelques civils sont impactés. Vous allez plutôt envoyer vos armes nucléaires tactiques pour apporter une réponse réciproque.

          • MD dit :

            @ Stoltenberg
            Vous croyez donc vraiment que les armes nucléaires tactiques russes en cours de développement auront un effet si limité qu’elles ne tueront que quelques civils?
            Avez vous seulement une idée des dégâts que peut causer une ogive nucléaire de 10 Kt ?
            Sur un champ de bataille, un échange de tirs d’armes  »nucléaires tactiques » ne peut qu’aboutir à une escalade . À l’époque des missiles Pluton , on ne parlait pas du tout en France d »’armes nucléaires tactiques  », mais d »’armes pré-stratégiques  ». Ce qui veut bien dire ce que cela veut dire.

            Concernant la première partie de votre commentaire , pour l’instant , les Russes achèveront la première étape de la modernisation de leurs armes nucléaires stratégiques en 2020. Celle-ci était donc bien leur priorité.
            Ils ont, selon les dernières estimations les plus sérieuses , environ 2000 ogives nucléaires  »non stratégiques ». Ce qui est largement suffisant pour essayer de soumettre les pays européens, qu’ils soient membres ou non de l’OTAN , à un chantage . Ils en fabriquent bien sûr de nouvelles. Mais comme ils sont aussi obligés de retirer du service les plus vieilles, pour l’instant, on ne peut pas vraiment dire qu’ils augmentent leurs stocks d’armes de ce genre. Ils en profitent , bien sûr pour les améliorer et les moderniser.
            Mais en ce qui concerne les armes nucléaires de faible puissance, les Américains ne sont pas si en retard que que cela par rapport aux Russes .
            Voir par exemple ceci: https://en.wikipedia.org/wiki/Suitcase_nuclear_device

            Faire croire que les Russes ont une avance technologique sur eux dans le domaine des armes nucléaires tactiques, est une vieille astuce que les responsables américains ont souvent utilisé dans le passé pour obtenir des crédits de recherche et de production supplémentaires. Or Trump a déjà fait mettre en production l’ogive nucléaire  »tactique » W-76-2 sans attendre et va les faire installer sur ses sous-marins. donc les Américains sont entrain de régler ce problème. Mais comme les Russes ne sont pas les seuls qui leur causent des soucis , ils n’ont pas tout à fait tort de demander de nouveaux crédits, puisqu’ils ils doivent aussi à présent faire face à des menaces nucléaires accrues, du côté de la Chine , de la Corée du Nord et peut-être de l’Iran, etc….
            D’ailleurs le fait qu’ils aient décidé ne de plus appliquer les accords concernant l’INF visait bien plus les Chinois que les Russes.

    • Christophe dit :

      Avec les nouvelles doctrines en place, une attaque informatique massive et bien identifié comme émanant d’un état peut faire l’objet d’une riposte nucléaire

  4. Raymond75 dit :

    Le combattant du futur devra, et c’est bien normal, être protégé contre tous les périls, et pourra continuer à combattre au milieu des déchets radioactifs, dans une atmosphère irrespirable, traverser les flammes, franchir les rivières, pouvoir communiquer avec ses collègues, et résister aux munitions classiques.

    Je propose cet équipement : http://cyberneticzoo.com/wp-content/uploads/2014/12/sca-neuf-x640.jpg

  5. Thaurac dit :

    Bref, sur la photo je vois que la protection n’a pas évolué depuis pas mal de temps..bon c’est pas le poncho mais pas loin!
    Est qu’il y a toujours dans le kit, la brosse, le savon et je pense alors, l’atropine pour le chimique?

  6. Pascal (l'autre) dit :

    Au vu de la photo deux possibilités: Test en France d’équipements de protection ou exercice international. Le soldat qui se fait décontaminer porte un masque apparemment pas en service dans l’armée française (au vu du « groin » tout comme son « poncho » de protection. Celui qui décontamine par contre porte un masque type ARF A11 ainsi qu’une tenue légère de décontamination.
    J’ignore quand cette photo a été prise mais j’étais persuadé que le gant « poudreur » n’était plus utilisé car si la terre à foulon qui sert d’agent fixant absorbe le toxique du fait de sa « finesse » elle avait tendance en fait de disséminer le ou les agents chimique

  7. mich dit :

    Va t on aussi ressortir de nouveaux bidons à  » mélasse » pour simuler une attaque NBC ?

  8. lxm dit :

    A mon avis, il faut commander beaucoup d’équipement NBC, vite..
    on a jamais été aussi proche d’une guerre nucléaire, et plus la tension dure et plus la probabilité va chercher à se matérialiser.
    En France on a pas de bunkers contrairement aux voisins, les civils n’ont rien, et la politique nucléaire civile( paravent pour financer la partie militaire) est tellement lobbyiste qu’on refuse de parler des risques, par exemple simplement avoir des pastilles d’iodes. Nos centrales sont comme des pilules géantes de cyanure, des bombes géantes déjà disposées, on peut voir cela comme un suicide possible en complément de nos missiles, mais un ennemi peut aussi attaquer le pays par ce biais sans se découvrir.
    De plus hollande a modifié la stratégie de dissuasion nucléaire pour la rendre offensive, lors de la crise ukrainienne( tjrs pas résolue) il a dit que si l’europe était attaquée( sans en préciser les frontières) la france répondrait d’abord en lançant une bombe dans un endroit désertique pour signaler la limite; cela signifie que la france sera attaquée en 1ere frappe si une puissance étrangère veut envahir un pays européen. Je reste sidéré du manque de débat à ce propos, les journaux se sont tuent.

  9. pepel_WASSKA dit :

    Le risque nucléaire est faible. Il faut plutôt se focaliser pour contrer une attaque au sarin, ou au gaz moutarde dans le métro ou un centre commercial. Cela ne demande pas de gros moyens…