Le Pentagone mise sur l’intelligence artificielle pour… prédire l’avenir

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

22 contributions

  1. PK dit :

    Le titre est tendancieux puisque les auteurs eux-mêmes ne le disent pas : ils prétendent simplement vouloir un élément de tris cohérents de la masse des données (pour parler simplement). Aucune prédiction : au pire, de la déduction, qui restera à faire après la remontée des informations.
    .
    On recherche les informations pertinentes, pas à les prédire.

  2. jyb dit :

    vu la faillite de l’intelligence humaine, c’est assez…intelligent.

  3. Alexandre dit :

    Ce genre de systhème à la minority report c’est de la pure fantasy.
    Dans certaines villes américaine, c’est testé pour combatre la criminalité mais ça n’a quasi aucune utilité, ça ne fait que dire à la police des choses qu’elle sait déjà, des crimes vont certainement etre commis dans un quartier pourri….

    • lxm dit :

      le système de prévision de crime a effectivement marché 1 année, voir 2; car comme on intervient à partir d’un historique des habitudes qu’on chamboule alors la base de données historique devient obsolète et on manque de données nouvelles pour comprendre ce qui se passe. On a ce problème avec les marchés financiers, les banques centrales ne peuvent annoncer ce qu’elles vont faire à l’avance sinon l’adaptation presque immédiate des marchés rend obsolète toute mesure.

  4. lxm dit :

    A ce sujet, aller voir le film Paycheck, un scientifique crée une machine à prédire l’avenir qui dit qu’il va y avoir une 3ème guerre mondiale, le gouvernement prend alors les devants pour déclencher la guerre préventivement tant qu’il pense avoir l’avantage, ce qui valide la prophétie. Rigolez pas, Bush a fait exactement cela, il a envahi l’Irak en se basant sur les prophéties bibliques arguant que saddam allait devenir l’antéchrist avec la bombe nucléaire et raser jérusalem, et en faisant cela il a créé Daech. Les ricains finançaient saddam dans les années 80 pour repousser les perses qui ne devaient pas s’approcher d’Israel( prédictions religieuses), et maintenant ils sont juste à côté, plus forts que jamais.
    Prédire le futur c’est par définition abandonner tout espoir, toute liberté. Vous mettez une idée dans la tête de n’importe qui, il va alors se sentir obligé de l’exprimer, c’est sur ce principe que fonctionne la publicité, on parle aussi de prophétie auto-réalisatrice.
    Mais les chinois aussi veulent une intelligence artificielle pour diriger leurs armées et vaincre les USA.

  5. Stoltenberg dit :

    Finalement les 4% du PIB pour la défense ça sert à quelque chose (et oui, Mr NRJ!)! Il s’agit d’un projet de grande envergure qui va permettre d’accélérer le développement des technologies qui auront une importance stratégique dans le futur. Ensuite, ce sont les géants américains du numérique comme les GAFA ou du secteur de la banque ou de la bourse qui vont les saisir pour en faire un usage dans le civil. J’aimerais bien que la France consacre autant d’argent pour développer les technologies futuristes! Malheureusement, pour certains, le futur n’est pas une priorité.
    .
    C’est bien que vous avez mentionné Mr Yuval Noah Harari! Ses livres sont fantastiques!

    • nexterience dit :

      Big data et ia sont extrêmement énergivores. Les limiter au domaine militaire serait raisonnable et réaliste dans un contexte de tensions internationales et de fin de libre échange.
      Je ne sais pas si une course à la destruction planétaire via l’expansion massive sur le civil est idéale pour « prioriser le futur »

  6. ScopeWizard dit :

    Misère !
    .
    Mais quel bla bla pour essayer de vendre quelque chose qui stricto sensu ( au sens strict du terme ) n’ existe toujours pas à moins de considérer que la Machine de Turing ( machine à décoder britannique Bomba ( machine électromécanique en mesure d’abattre chaque jour le travail de dix mille personnes ) de Bletchley Park ( principal site britannique de décryptage situé dans le centre de l’ Angleterre durant la dernière guerre ) VS machine à coder allemande Enigma vers 1940-1941 ) et plus près de nous que la simple machine à calculer soit de l’ Intelligence Artificielle ………………………….
    .
    Dans le cas contraire , il est abusif , trompeur , et mensonger de parler d’ IA en désignant en fait des systèmes extrêmement complexes que l’ on appelle « systèmes experts » ; en effet , tant que des Hommes interviendront activement dans le processus de création , et notamment dans tout ce qui concerne les algorithmes , il ne sera pas honnête de prétendre à quelque existence de l’ IA …………..
    .
    Pour moi , le sens de la démarche est le suivant : faire grimper les tarifs en faisant semblant de mettre sur le marché quelque chose de nouveau voire de révolutionnaire , un peu à l’ image de ce que l’ on fait avec le 8K , ( ainsi le 4K tarde à se démocratiser niveau prix ) , la 5G , ou de ce que l’ on a fait avec le MP3 ……………..
    En fait , il s’ agit non seulement de maintenir ou de faire monter les coûts d’ achat mais aussi de stimuler les vocations , la recherche , l’ envie de découvrir des choses ( ce qui est déjà plus positif quoique pas toujours ) et de donner l’ illusion que le monde de la science est toujours en perpétuelle ébullition , que rien ne stagne ou tourne en rond , bref que demain sera toujours mieux qu’ aujourd’hui lui-même tellement mieux qu’ hier sachant qu’ hier peut ne dater que de trois ou six mois , pas davantage ……………………. ce que l’ on appelle le progrès scientifique ………………..
    .
    Pour autant , c’ est souvent loin d’ être toujours le cas ……………………….
    .
    En résumé , prétendre que nous sommes à l’ ère de l’ IA est une excellente trouvaille pour nous bourrer le mou une fois de plus ……………………….
    .
    Certes , selon toute vraisemblance nous nous en rapprochons , mais nous n’ y sommes point encore ou alors que l’ on m’ amène des éléments prouvant le contraire avec le moins de doute possible ………….
    Perso , je suis tout disposé à revoir ma position en la matière ; seulement pour cela il me faut du concret , ni de l’ abstrait , ni des montagnes de baratin fut-il à l’ mage du flou qu’ il génère , des plus artistiques , encore moins magique ……………
    .
    Magique ?
    https://vimeo.com/270760457

  7. Tigre-HAD dit :

    Le point commun entre les grandes théories scientifiques qui ont permis de prédire des résultats non encore expérimentés, c’est d’avoir supposé des choses non observées ni même conceptualisées. Le big data c’est la puissance de calcul qui sort des corrélations entre paramètres d’une grosse banque de données. Il est bien prétentieux d’imginer prédire ce qui sera grâce à ce qui a été…

  8. Carin dit :

    Malheureusement ou heureusement la SF a souvent poussé les chercheurs dans le sens de ses prédictions!!!
    Et en ce qui me concerne cette histoire d’IA me fait penser au film 2001 l’odyssee de l’espace…. le pire/ mieux ? C’est que l’on se dirige vers. Espérons que l’homme soit assez sage pour utiliser ses avancées et non se laisser utiliser par….

  9. Ghostrider dit :

    ce projet traduisons le système déductif de gestion global d’information est sans doute à mettre en résonance avec le lancement le 6 décembre de l’US army in multi domain operations 2028 dont l’objectif est d’intégrer officiellement dans l’évolution doctrinale ( TRADOC) de l’ IA, nanotech, robotique, etc … (voir DSI n° 139)

    Obtenir des avantages stratégiques et une suprématie lié à l’information grâce à une intégration et une gestion surpuissante de l’ IA et des nanotech …

    @ votre apparté sur des références bibliques et saddam percu comme antéchrist est intéressante indirectement par le fait que certain milieu spécialisé et philosophique émettent l’idée que l’anté christ ( si il se doit) ne serait par une incarnation mais une technologie invasive crée et vénéré par l’homme : l’ IA. ( voir 13.10 apocalypse :  » il lui fut donné d’animer l’image de la béte de sorte qu’ lle ait la parole … qu’elle impose une marque sur la main droite ou sur le front … » ( tech RFID)

    Un point de vue … pardonnez cette petite digression

  10. Krull dit :

    Et si on y intègre les lois internationales dont la cour pénal internationale est garante, peut-être pourra-t-on prévenir les crimes contre l’humanité, sous couvert d’interventionnisme en gendarme du monde auto-proclamé? Un jours on dira: « Mr vous devez nous suivre au commissariat, l’IA a conclu que vos penchants politiques sont dangereux pour la pensée unique, et que vous risquez, par votre subjectivité, de nuire à l’ordre établi! » On pourra apprendre à l’IA que le pouvoir à toujours raison, ce sera ainsi parfait dans le meilleur des monde, et une réjouissante perspective pour l’avenir… L’IA restera à l’image des hommes.., imparfaite!

  11. Lagaffe dit :

    L »analyse comportementale sert, d’une certaine manière, à prédire une action future en analysant le comportement passé. Avec le Big Data, pourrait-on en analysant des milliards de comportements individuels, prédire un comportement ou une action à l’échelle d’un pays voire de la planète ?

  12. jean La gaillarde dit :

    C’est fumeux tout cela….. il va falloir arrêter de lire Azimov avec le cycle de Fondation….. Déjà l’IA n’existe pas. C’est l’intelligence humaine qui dicte à des machines, ce qu’elles doivent restituer…. Ensuite, les américains nous ont déjà intoxiqué avec leur soit disant toute puissance avec le Data en misant tout sur cela pour la lutte anti terroriste, et cela avant le 11 septembre…. on a vu le résultat (Concept du DARK Cloud), puis ils ont intoxiquer nos services de police avec soit disant la possibilité de prédire les futurs lieux d’actes de délinquance (La gendarmerie s’était engouffrée la dedans avec un officier qui avait fait un « stage » au states !!!) … C’est fumeux…. Ce concept peu tout au plus donner des outils supplémentaires permettant d’aider à la réflexion et à la prise de décision, l’humain, mais c’est tout.

  13. vrai_chasseur dit :

    Pour info
    Ce dont on parle ici n’est pas de la science-fiction hollywoodienne à la Minority Report, mais de l’application bien réelle des techniques d’apprentissage profond (Deep Learning) de l’IA, à de très grosses masses de données ( ‘Big data’ dans le jargon de l’industrie informatique).
    Ces techniques algorithmiques, dont une des plus populaires est le réseau de neurones à convolution (CNN pour Convolutional Neural Network), permettent d’identifier une suite d’événements dans une grosse masse de données éparses (trop grosse et trop « éparse » pour rendre le travail de classification humain raisonnable), de la mémoriser, d’adapter automatiquement l’algorithme pour mieux la traiter, et de la reconnaître ensuite quasi-instantanément quand le début de la séquence d’événements survient à nouveau (c’est ça, le côté « prédictif »).
    Un exemple est la reconnaissance faciale, on sait aujourd’hui reconnaître un visage parmi des millions en base de données en 0,2 seconde avec 97 % de chance de certitude. L’algorithme reconnaît aussitôt sur une image écran le début de la séquence-type des critères morphologiques faciaux, et arrive à « prédire » rapidement le nom de la personne à partir du début de cette séquence reconnue.

    Pour l’anecdote, le père fondateur de cette technologie est un chercheur français, Yann Le Cun.
    Comme souvent, ce sont les américains qui repèrent le mieux et en premier nos petits génies de ce calibre (le talent serait-il mieux reconnu aux USA qu’en France ? c’est un tout autre débat…). En l’occurrence c’est Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, qui est venu en personne en France proposer à Yann Le Cun un pont d’or, la direction de toute la recherche en IA de Facebook.

    • Frank dit :

      @ vrai_chasseur Un peu HS, mais sur la reconnaissance faciale, il y a un exemple plutôt inquiétant d’utilisation de masse de cette technique actuellement en chine: leur concept de « contrat social ».
      En bref, des centaines de millions de caméras suivent des centaines de millions de Chinois dans leur quotidien, enregistrent, analysent et stockent les comportements, et l’état attribue ou retranche des points sur un capital initial de 1000 pts.
      C’est parfaitement opérationnel dans les grandes villes, les « déviants » sont sanctionnés, publiquement parfois avec l’affichage public de leur « faute » sur écran géant, et doivent effectuer une contrainte d’utilité publique pour récupérer les points perdus de leur capital initial.
      Et en fonction de la gravité de « l’écart », ce peut être l’amende ou la prison
      Un peu Black Mirror, en réel.
      Le coté étonnant, c’est que les Chinois semblent approuver le concept. Quoique, en Chine, la notion d’approbation sincère est plutôt relative.
      Le coté très inquiétant, c’est l’hypothèse d’associer les gigantesques données enregistrées à des systèmes d’algorithmes qui permettraient de prédire les comportements individuels. Ce n’est pas forcement de la SF.
      La Chine exporte tellement de choses, je crains que le concept trouve bientôt preneur en Occident…

  14. Ltikf dit :

    19 octobre 1987, Lundi noir, les systèmes expert font chuter la bourse de 22,6%… Les ordinateurs défendent les positions, tout le monde vend en chaîne ! Aucun ordinateur n’est allé en prison, il n’y a pas de responsable… Les systèmes experts seront pendant longtemps calibrés sur la défensive et construit sur des bases existantes: comment auraient-ils réagi au 11 Septembre 2001 ? Quel valeur psychologique attribuer à une décision ? Le monde des humains est très imparfait, plus on va perfectionner un système plus il va s’éloigner de ce qu’on a besoin…

  15. Breer dit :

    Le futur ne se crée qu’à partir du présent, et si c’est déjà le chaos dans le présent, ce sera le chaos dans le futur, les technologies s’améliorent, (tout en coûtant toujours plus cher) mais elles servent autant le mal que le bien, après il faut savoir de quel futur l’on parle, dans 10 ans , 35 ans, 80 ans, 150 ans, 300 ans ou 1500 ans ?! L’humanité a déjà entamé son déclin, du fait de sa progression démographique qui impacte négativement la planète sur tous les plans … Il est possible qu’une humanité plus évoluée, spirituelle, sage et pacifiste voit le jour sur cette bonne vieille Terre, mais sans doute pas avant un ou plusieurs millénaires…..

  16. Le sicaire dit :

    Si on revient à l’origine du mot grec « kairos » le but de ce projet n’est peut-être pas tant de prédire l’avenir mais peut-être plutôt de qualifier, de situer des instants « T » comme étant ceux de l’opportunité. C’est donc plus une aide à la décision, qu’une volonté de prédiction du future…

  17. lord dit :

    Heureusement qu’on a Yuval Noah Harari pour nous expliquer que « l’histoire est par essence chaotique et qu’on ne saurait donc la prédire », c’est pas comme si on avait abandonné l’idée de tirer des leçons de l’histoire depuis au moins un siècle…