Selon le renseignement américain, la Chine développerait (aussi) un chasseur-bombardier furtif

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

46 contributions

  1. Clavier dit :

     » Malgré des lacunes dans la conception de moteurs, la Chine a déjà mis au point deux avions de combat dits de 5e génération, car furtifs »
    Le CEMA chinois : » Nos avions seront la terreur des vipères lubriques américaines dès que nous aurons réussi à mettre au point le moteur à réaction ….. »

  2. bat dit :

    il a de la gueule …

    • girardin dit :

      Le général ou l’avion?!!!

    • Fralipolipi dit :

      Yep, il me semble l’avoir déjà vu dans qques Mangas ou Marvel 😉
      .
      Pas vraiment un B2 (ou B21), mais déjà plus un B1B …
      Supersonique je présume ?
      Après reste à savoir s’il pourra soutenir une pleine PC sur une belle distance, et sans trop dégrader sa furtivité (?) … Pas si facile.

      • Al1 dit :

        Pas besoin de pc, une capacité de supercroisière suffira.
        De plus, s’il est un équivalent du B1, il peut aussi être simplement subsonique tant que sa furtivité reste au top.

        • Fralipolipi dit :

          @Al1
          Une capacité de supercroisière n’est déjà pas assurée pour un F35 … alors pour ce gros « bomber », faut pas trop rêver !!! (et encore moins chargé de bombes).
          A moins que les Chinois aient créé un moteur révolutionnaire ?… mais bon, aux dernières nouvelles, c’est plutôt sur le sujet des moteurs qu’ils sont le plus à la peine dernière les Occidentaux, et même derrière les Russes.
          .
          Après, s’il doit être simplement subsonique, cela veut dire qu’il sera « très » vulnérable en cas de détection.
          Aussi, s’il doit rester subsonique, mieux vaudrait qu’il optimise à fond sa « furtivité ».
          Et là, c’est le profil aile volante (façon B2 et B21) qui s’impose … et pas cet entre-deux.
          .
          M’enfin … cette maquette reste jolie, ça ressemble à l’avion des Avengers, et ça fait causer.
          Déjà un 1er objectif atteint, sans même avoir largué une seule bombe 🙂

    • Thaurac dit :

      Surtout de la similitude….

      • Gouvinano dit :

        c’est une copie de B2 à 100%,
        mais la Chine a réussi le copié.
        le Bangladesh, Haïti, Mali et la France, si ces pays veulent le copier, il faut attendre dans 50 ans ou plus tard.

        • Spender dit :

          Rassurez moi vous ne pensez pas que la France est dans le même panier que les 3 autres ?
          j’en ai marre que les gens finissent par croire leurs propre bêtises, que vous le vouliez ou pas la France EST la 7eme puissance mondiale(a « seulement »40 milliards de la GB qui est 5ème) sur 194… il y’en a 187 qui rêveraient d’etre à notre place donc arrêtez de dénigrer ce pays.
          De plus nous n’avons pas besoin de copier, on peut le faire tout seul, on a les industriels compétant pour pouvoir en faire c’est juste une question d’argent.

    • FredericA dit :

      Vous parlez de l’image de synthèse qui illustre le texte ? Bof… Une rapide recherche sur google image vous donnera une dizaine de déclinaisons du futur bombardier chinois. L’image ci-dessous ne préjuge donc de… rien du tout 😉 !
      .
      https://www.google.com/search?q=bombardier+furtif+chinois&safe=off&client=firefox-b-ab&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwid_reM8fTfAhURThoKHYn6DVEQ_AUIDigB&biw=1539&bih=949

  3. Fafou dit :

    Bonsoir
    On parle de confiance dans les troupes de l’APC mais comment celle ci pourra les mettre à l’effort, sans une Opex conséquente?
    De plus Taïwan c’est Le voisin direct donc niveau logistique la plus simple a mettre en place..?!
    Comparons, il est plus simple pour la France d’envahir la Belgique que d’aller au Mali.

    • Lagaffe dit :

      « Comparons, il est plus simple pour la France d’envahir la Belgique que d’aller au Mali. »
      Du point de vue purement logistique peut-être… mais une opération militaire doit aussi prendre en compte les conséquences politiques et économiques.
      Ce qui retient la Chine d’envahir Taïwan ce n’est pas le risque de grosses pertes parmi les militaires chinois, Xi Jinping n’en a surement rien à faire, mais les représailles politico-économiques sur la Chine.
      D’où les pressions chinoises pour isoler politiquement Taïwan, les ingérences politiques dans le pays et les menaces pour obtenir une capitulation sans avoir à combattre.
      En attendant l’armée chinoise multiplie les exercices de sa marine dans le monde entier et les OPEX dans le cadre des missions de l’ONU pour acquérir de la compétence dans les capacités de déploiement, de gestion logistique et de maintien de l’ordre en zones hostiles.

  4. bat dit :

    en attendant mieux ..voir un Neuron franco européen,(comme toujours cela tergiverse ) Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, a reçu le contrat de développement pour le standard F4 de l’avion de combat RAFALE. Cet événement a eu lieu ce jour à l’occasion de la visite effectuée par Florence Parly, ministre des Armées, à l’usine Dassault Aviation de Mérignac.

    Le standard F4 s’inscrit dans la démarche d’amélioration continue du RAFALE selon les progrès de la technologie et les retours d’expérience des opérationnels. Après les standards F1 (spécifique aux premiers avions de la Marine), F2 (capacités air-sol et air-air), F3 et F3R (polyvalence élargie), le standard F4 marque une nouvelle étape.

    En tant qu’architecte industriel, nous aurons la responsabilité de mettre en oeuvre des solutions de connectivité innovantes afin d’optimiser l’efficacité de notre avion dans le combat en réseau (nouvelles liaisons satellite et intra-patrouille, serveur de communication, radio logicielle).

    De nouvelles fonctions seront également développées pour améliorer les capacités de l’avion (évolutions des capteurs radar et optronique secteur frontal, capacités viseur de casque) et de nouveaux armements seront intégrés (missile air-air Mica NG et Armement Air-Sol Modulaire de 1000 kg).

    Enfin, en termes de disponibilité, nous travaillons dans le cadre d’un MCO (Maintien en Condition Opérationnelle) qui sera davantage verticalisé sous l’autorité de l’avionneur. F4 comprendra un nouveau Système de Pronostic et d’Aide au Diagnostic introduisant des capacités de maintenance prédictive. D’autres optimisations de la maintenance sont également programmées, avec notamment des solutions basées sur le Big Data et l’intelligence artificielle. Enfin, le Rafale sera doté d’un nouveau calculateur moteur.

    « Le standard F4 représente l’assurance que le RAFALE restera au meilleur niveau mondial afin que nos forces aériennes de combat puissent mener l’ensemble de leurs missions de la façon la plus efficiente, que ce soit dans le cadre de coalitions ou de façon parfaitement autonome comme l’exige la dissuasion nucléaire française, a déclaré Eric Trappier. Ce nouveau standard garantit également que le RAFALE restera une référence crédible à l’export. Enfin, il confirme la démarche d’amélioration continue et contribue au développement des compétences des industriels ».

    La validation du standard F4 est prévue pour 2024, avec certaines fonctions disponibles dès 2022.

    Dassault Aviation et les 500 entreprises françaises associées au programme RAFALE remercient le ministère des Armées, la DGA, l’armée de l’Air et la Marine nationale pour leur confiance.

    A propos du RAFALE :

    Seul appareil totalement « omnirôle » au monde, opérable depuis une base à terre ou depuis un porte-avions, capable d’emporter 1,5 fois son poids en armements et carburant, le RAFALE a été conçu pour accomplir toutes les missions de l’aviation de combat :

    – interception et combat air-air avec canon de 30 mm, missiles Mica IR/EM et missiles Meteor.

    – appui au sol avec canon de 30 mm, bombes guidées laser GBU et bombes guidées GPS AASM.

    – frappes dans la profondeur avec missiles de croisière Scalp / Storm Shadow.

    – attaque à la mer avec missile Exocet AM39 Block 2 et autres armements air-surface.

    – reconnaissance tactique et stratégique en temps réel avec nacelle Areos.

    – ravitaillement en vol d’un RAFALE à un autre (« buddy-buddy »).

    – dissuasion nucléaire avec missile ASMP-A.

    Le RAFALE est entré en service en 2004 dans la Marine nationale et en 2006 dans l’armée de l’Air française pour remplacer peu à peu les sept types d’avions de combat de générations précédentes. Il a fait ses preuves en opérations extérieures sur différents théâtres : Afghanistan, Libye, Mali, Irak et Syrie. Sur les 180 RAFALE commandés par la France à ce jour, 152 ont été livrés. La flotte RAFALE France totalise actuellement près de 270 000 heures de vol, dont près de 40 000 en opérations. Le Rafale a été commandé par l’Egypte, le Qatar et l’Inde pour un total de 96 exemplaires.

    Communiqué de Dassault Aviation, 14/01/19

    • Chill dit :

      Un avion omnirole ça n existe pas.

    • Filertemple dit :

      pour l’instant, Rafale n’a toujours pas prouvé qu’il est un chasseur à multi role, 2 ans de bombardement en Irak contre le daesh, c’était pendant ce 2 ans que le daesh a agrandi leur territoire de contrôle, les bombes tombent sans aucune précision.
      donc, arrêtez de faire la pub pour ce chasseur devin.

  5. Logitime dit :

    Beaucoup de stagiaires français sont en Chine en ce moment pour le copier.

    • FacteurChinois dit :

      Nul doute,les français ont besoin de faire du vole et de copier les glorieux chinois pour concevoir un avion furtif,heureusement que vous les chinois êtes là,que ferions-nous sans vous ?
      .
      Sinon depuis quand la Chine emploie les méthodes « occidentales » qui consiste à laisser les fouineurs étrangers à copier les produits,technologie qu’elle conçoit et cela gratuitement sans contrepartie ?

      Méfiez-vous,vous y perdez de l’argent en laissant les vilains petits stagiaires français copié les merveilleux produits de l’industrie chinoise.
      .
      Ne vous laissez pas faire et rebellez-vous ! Il est temps que les vilains occidentaux arrête de copié l’industrie chinoise et la voler pour se faire du bénéfice rapide et facile pendant que les ingénieurs chinois se déchirent,font du 70 heures par semaine et s’embête à réduire l’espérance de vie de leurs capacités neuronales déjà très sollicités sur photosho… heu leurs travaux pour le bénéfice des autres (occidentaux) qui profite de la glorieuse et généreuse patrie chinoise et de ses glorieux travailleurs,cela doit cesser !

      • Luçovic dit :

        les USA ont pillé les tech. allemandes, les entreprises USA marchent bien pour l’instant,
        les français ont pillé les tech USA, mais les entreprises françaises sont en agonie, comme Areva, Alcatel a pillé les tech de ITAT, mais Alcatel est mort, Alstom est en agonie…etc etc….

  6. bruno saliou dit :

    un truc con ; pourquoi les reacteurs en dessous ,ou à coté et pas au dessus

  7. titeuf dit :

    Un nouvel épisode de black et Mortimer….

  8. girardin dit :

    Le général ou l’avion?!!!

  9. aleksandar dit :

    Sourire, la vieille blague des chinois qui copient tout.
    Cela a été vrai, cela ne l’est plus.
    Les USA forment 70 000 ingénieurs par an.
    Les chinois 600 000.

    • Posteur dit :

      Les chinois produisent 600 000 ingénieurs contre 70 000 aux États-Unis,d’accord..
      .
      Mais derrière pourquoi continuez à espionner ou envoyer leurs propres ingénieurs dans les universités,écoles étrangères soit américaine ou française en majeure partie plutôt que dans les leurs ?
      .
      La Chine peut bien sortir 600 000 ingénieurs par ans,je doute fort que ça réussisse ou que ça peine à rattraper la qualité des 70 000 ingénieurs américains,on oublie pas que la Chine est loin d’être une nation connu ou réputé pour l’aéronautique,ça peut se comprendre au vus d’un bon moment passé sous l’égide étrangers ou en conflit et le passage avec Mao.
      .
      Mais éviter de comparer le nombre d’ingénieurs ça ne veut rien dire,si la Chine sort 10000 ingénieurs de chez Shenyang et que les américains en sortent 1000 de chez Boeing ou Lockheed ou Grumman,à votre avis lesquels sont les plus aptes à concevoir un appareil ou voir même lesquels sont les plus qualifiés ?
      La Chine doit compenser par le nombre pour tenir le niveau avec les américains,mais concrètement je pense que ça doit leurs revenir plus chère de déployé ou créer autant d’ingénieurs « bas prix » mais sans réel savoir faire comparé à leurs opposants,après on peut toujours avoir des « surprises » mais bon.

  10. joni dit :

    c’est bien beau les joujous mais faut savoir s en servir! Israel devellope un systeme anti-drones trés efficaces, les chinois sont loin derriere.

    • FredericA dit :

      Euh… Quel est le rapport avec l’article qui parle d’un bombardier furtif (éventuellement) développé par la Chine ?!?

      • joni dit :

        Il serait temp d arreter de faire peur au monde avec ce pays de niak, la grandeur ne fait pas partie de leurs culture, l avenir est du coté D ISRAEL est non de la chine ou de l europe/

  11. Raymond75 dit :

    Les Chinois sont vraiment méchants, vite : il faut développer le chasseur bombardier furtif multi-rôles de 6ème génération ! Je propose d’ouvrir une cagnotte sur Internet pour permettre aux militaires du monde entier de développer ‘les armes pour la paix’.

    En attendant, on peut recycler les avions de supériorité aérienne pour détruire les pick-up dans le désert.

    • Pravda dit :

      Raymond, en effet pas besoin de 6g++++ pour détruire un pickup, mais l’un n’empêche pas l’autre. Doit on retourner au pantalon garance et au lebel pour vous faire plaisir ?
      Il serait judicieux de produire en plus de la prochaine génération de chasseur, une sorte de A10, super Tucano… low cost au niveau européen. Le monde des bisounours, ce n’est pas pour demain, reveillez vous.

      • Fralipolipi dit :

        D’accord avec vous, mais qui serait motivé en Europe pour développer un tel avion parcequ’il en aurait vraiment l’utilité … à part nous … le UK peut-être ?
        Mais personne d’autre en fait.
        L’Europe, hormis France et UK, reste un peu un continent de planqués (sous le gros parapluie ONU-OTAN). Et là, il s’agit bien d’un appareil « très » orienté Opex hors Europe.
        .
        A noter qu’avec les hélicos-hybrides haute vélocité à venir, il faudrait aussi faire un choix entre Tucano Warthog et hélico Tigre hyper rapide … chacun ayant ses avantages.
        .
        Sinon, pour faire mieux qu’un A10 aujourd’hui, je ne vois guère qu’un A10 … modernisé.
        Le concept même de cet avion (= un canon volant ultra résistant, blindé au max et polyvalent en emports) est toujours aussi valable aujourd’hui, et il est difficile de faire mieux, sinon en tentant d’améliorer l’existant (= moindre consommation, plus d’autonomie, plus de vélocité, plus de blindage ?, meilleurs pods optique-laser, plus de communication, ), car la caisse générale est déjà pas mal optimale.

        • John dit :

          Les Pays-Bas, le Danemark et la Belgique ont participé à leur échelle à toutes les opérations militaires récentes contre le terrorisme. Peut-être même plus que le Royaume Unis si on compare l’échelle. Que ce soit en Afghanistan, en Libye, en Syrie… Ils y étaient !
          Ensuite, sachant que les pays cités se déploient à l’étranger et qu’ils auront une flotte faible en nombre (moins pour les Pays Bas avec une deuxième commande), et que le F35 n’est pas adapté au Close Air Support, et cher pour une telle mission (le Rafale aussi est « cher » pour du Close Air Support)…
          Quoi qu’il en soit, aujourd’hui un tuboprop type Super Tucano ne me semble pas adapté car trop petit.
          De plus, si vous prenez la mission Barkhane, avec une surface équivalente à la taille de l’Europe, il faut pouvoir rejoindre les forces au sol très rapidement en QRA, et un Turbo Propulseur ne le permet pas….
          Et la masse qu’un petit turbo-prop emporte ne permet pas vraiment de soutenir les forces au sol longuement. Ce qui réduit la capacité d’intimidation aussi. Et les militaires savent que la capacité d’intimidation suffit parfois à faire fuir, à les désorganiser… Donc il faut avoir un avion qui puisse emporter suffisamment d’armement je pense.
          Super Tucano:
          – 520 km/h en vitesse de croisière, 593 km/h max, 148 km/h décrochage
          – 550 km rayon d’action
          – 3.2 t à vide, 5.4 t en masse maximale.
          .
          Et étonnamment, pour la vitesse et le rayon d’action, l’A-10 n’est pas bcp mieux:
          – 560km/h croisière, 706 km/h max
          vitesse décrochage 220 km/h
          – 460 km rayon d’action (à charge pleine et mission de combat), Northrop annonce un rayon de 1290 km environ, donc certainement à vide
          – 11.3 t à vide, 22.7 t max, 22.95 t max, 7.26 t carburant max, 7.26 t armement dont, 1300 obus de 30 mm

          Cet avion me semble pas très utile pour un cas Barkhane avec cette grande étendue. Lorsque la coalition doit être soutenue, je pense qu’un Tigre pour les courtes distances apporte ce qu’il faut. Et un chasseur existant sur les longues distances est plus approprié…
          Par sa conception, le type de mission idéale est le soutien d’une offensive face à un ennemi. L’utilisation contre DAESH en Irak ou contre les Talibans lors d’offensives était donc idéal.
          Ce qui fait de l’A10 une arme aussi impressionnante, c’est son canon de 30 mm! Face à des pickup ou des murs, il est plus que suffisant.

          En regardant le type de mission où un tel avion pourrait être utile, à moins d’acheter sur étagère, je pense que le développement n’aurait aucun sens, à moins qu’il ne s’agisse « que » de modifier un appareil existant, type PC21…
          Un bon appareil ne ferait pas tant de ventes que ça en Europe. A la limite, peut-être que des pays africains, asiatiques et sud américains pourraient être intéressés, ainsi que le Canada et l’Australie.
          Par contre les USA n’importeraient jamais un tel avion je pense ! Les avions testés en ce moment pour le CAS le sont certainement pour définir les caractéristiques à choisir.

  12. Posteur dit :

    Tout ces avions de 5ème génération chinois… est-ce vraiment crédible ? Ces avions ont-ils réellement le niveau d’un appareil de 5ème génération ?
    .
    Les chinois peinent déjà sur la motorisation de leurs moteurs dont le Shenyang WS-15,depuis 1990 le moteur n’est toujours pas totalement opérationnel,on prendra aussi en compte le « drone photoshopé » des chinois sur un article précédent de ce site,auquel un commentateur à remarqué que le fameux « drone ou avion » chinois était juste un photoshop,on pouvait notamment remarqué sur l’appareil certaines parties ou angle qui était suspect,certaines parties de l’appareil qui n’étaient pas équivalente à leurs opposés.
    .
    Certains de ces appareils de « 5ème génération » donnent l’impression qu’ils ont à peine le niveau d’un 4ème surtout au vus de leurs prix de développement ou unitaire après la main d’oeuvre doit jouer mais ça ne doit pas faire tout et encore moins des économies aussi forte.
    .
    Il faut rester suspicieux sur ces « 5ème génération »,car pour l’instant à part les américains qui ont dépensés des fortunes et peine à mettre en oeuvre les leurs et les russes qui rencontre des problèmes avec,je doute fort que les chinois sont dans la capacité de pouvoir réalisé un appareil comme celui-là,déjà qu’ils peinent à finir leur motorisation comment pourrez t-on qualité de crédible un appareil de 5ème génération « chinois » ?
    .
    La Chine à beau faire sortir 600 000 ingénieurs par ans ou je ne sais quoi d’autre,ont-ils vraiment le niveau d’un seul ingénieur « français,anglais,américain… » ? Si la Chine doit sortir 1000 ou des dizaines de milliers d’ingénieurs pour rivalisé avec un seul chez nous,c’est loin d’être aussi positif qu’on veut nous le faire pensé,faire du vol technologique ça ne fait pas tout et sauter des étapes me semble assez dangereux,ce qui expliquerait les difficultés du développement du moteur chinois,les chinois ne sont pas connus pour leurs motorisations et ils n’en n’ont quasiment jamais fait.
    .
    Quand on lance un développement d’appareil de 5ème génération ou de motorisation,on s’assure d’avoir les bases ou les connaissances,les vols technologiques,les productions sous licences ou les copies ce n’est pas ça qui va les aider à rattraper tout le retard accumulé pendant l’entre deux guerre,la 2GM,la guerre froide et le post guerre froide.. les chinois ont brûlés des étapes et aurait du déjà d’une comprendre ou faire des motorisations ou avions certes moins moderne et autre mais pour mieux comprendre le fonctionnement de différente forme,façon de motoriser et ou la conception d’un moteur,cela les auraient aider à éviter de passer surement 29 ans sur le développement d’un moteur toujours pas finit et de ces fameux 5ème génération qui n’en n’ont surement que le nom,comme leurs fameux sous marins que même un sourd situé dans sa montagne pourrait entendre à plusieurs centaines de kilomètres.
    .
    C’est pareil (un peu de hors sujet) sur les appareils de 5ème génération Turc,Indien ou je ne sais quoi d’autre,tout ces pays qui se lancent dedans n’ont ni le savoir faire,ni la connaissance suffisante pour y arriver et le font par pure but politique,électorat et autre.. on est pas dupe,si déjà les américains ou même les russes peinent à y arriver ou doivent y mette des moyens très forts,ce n’est pas des nations qui n’ont presque jamais rien fait d’exceptionnel dans le domaine aéronautique qui vont réussir à concevoir ces fameux appareils et à les faire voler pour un coût moindre et pour exactement la même qualité que chez les américains ou autre.
    .
    La 5ème génération est plus une escroquerie qu’autre chose,tout ça pour de la furtivité toute somme relative quand on voit les sacrifices que doivent faire les ingénieurs sur l’armement,le carburant ou même les coûts qui vont s’en suivre..
    Est-ce vraiment nécessaire ? (avis qui reste basé sur ma propre perception des choses).