Pour l’ONU, la Force conjointe du G5 Sahel « tarde trop à devenir pleinement opérationnelle »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

46 contributions

  1. themistocles dit :

    Un force africaine qui tarde à devenir opérationnelle et faire montre d`une quelconque valeur militaire, et il y a des gens que ça surprend encore? A part les bisounours, je ne pensais pas qu`il puisse y avoir des naïfs de ce niveau. Au mieux on peut espérer qu`elle ne s`en prenne pas trop aux populations locales quand l`argent de leurs soldes et de leurs vivre aura été detourné par les roitelets indigènes, en tout cas, pas plus que les armées « locales » n`en sont coutume.

    • batgames dit :

      bah c’est les mêmes qui croient aux multiculturalisme donc c’est logique

    • dakia dit :

      vieux clichés colonialistes!

      • themistocles dit :

        Non, je dispose d`un appareil personnel qui m`a fourni des photos très récentes de la réalité. Pas le monde selon BFM ou BoboTV….

  2. Carin dit :

    Il faut arrêter avec cette force G5, il faut que l’europe assure le paiement des mili de ces pays qui seront détachés auprès de barkhane, et seulement à la demande de cette dernière. La France ne peut assurer seule l’encadrement et l’equipement de ces bataillons multi-ethniques, qui ne peuvent pas s’encadrer entre eux, même venant du même pays…. leurs gouvernants n’on toujours pas compris que leur paix viendra de leur entente au delà de leurs ethnies. Sans compter que pour la plupart d’entre eux nous sommes des infâmes colonisateurs esclavagistes, et que cette vision est toujours entretenue au plus haut de leurs états!!! ( voir leurs journaux, et la visite de mr Macron dans une université). Tout ça additionné à l’hypocrisie de certains pays d’europe qui préfèrent s’occuper de la formation de troupes, tout en sachant que ça ne mène nulle part ( les mili formés sont séparés dès leur sortie de formation) aux frais de l’ONU alors que barkhane qui protège toute l’europe reste aux frais de la France. Il m’arrive de me demander si nous ne serions pas un peu «  veule » pour ne pas frapper du poing sur la table européenne, et forcer ces pays ( amis et alliées) à fournir de vraies troupes de combat. Je trouve anormal que la France fournisse barkhane, plus la somme de 50 millions d’euros, alors que pour les autres pays c’est l’europe qui donne de l’argent.. pas leurs gouvernements, et c’est l’ONU qui paye leur présence et le prix des formations qu’ils dispensent, nos élites devraient savoir que nul n’est irremplaçable et arrêter de se masturber lorsque les autres pays d’europe leur disent qu’ils sont les plus beaux et les plus forts, parce que c’est nos gars qui meurent là-bas.

    • le nouveau dit :

      Ce que je vais dire fait cliché, je sais, je l’ai déjà dis, je sais, mais ce n’en ai pas moins vraie et ce n’en ai pas moins la raison de l’inaction des autres :
      seule la France a des intérêts dans cette zone, et personne n’ira faire mourir ses militaires pour les intérêts d’une autre nation. Si on ne comprend pas ca on a rien pigé au truc. Voila !

      • Carin dit :

        À le nouveau
        Expliquez-moi pourquoi , si seule la France a des intérêts dans cette région, les pays européens envoient leurs troupes faire de la formation???? Voire parfois de l’assistance « transports aériens » à barkhane?

  3. Allobroge dit :

    Il faut tout simplement que l’ONU fasse une rallonge budgétaire et apprenne qu’en Afrique tout se resoud avec des bakchichs !

  4. Roger Dubreuil dit :

    En clair : tout le monde s’en fout, notamment chez les milliardaires africains.
    Seuls nous, Français, sommes assez bons (= cons) pour nous occuper encore de l’Afrique.

    • ji_louis dit :

      Ce qui nous « coince » dans cette affaire, c’est que la France a besoin des pays africains, particulièrement les francophones, pour « faire le poids » à l’ONU et justifier sa présence au conseil de sécurité. La Grande Bretagne a ses services financier et sa langue mondiale, la Chine et les États Unis d’Amérique ont leur économie , les USA et la Russie ont leur armée (et dans une moindre mesure, la France aussi). Mais France et GB sont les maillons les plus faibles du conseil de sécurité, dont le fauteuil est régulièrement remis en cause pour le réattribuer à l’Europe (si elle s’unit politiquement un jour), ou l’Inde.

      • ji_louis dit :

        Et si on n’est plus au conseil de sécurité, les diplomates n’iront plus qu’à Berlin pour s’adresser à l’Europe.

    • Jean-Marie H. dit :

      Être au CSNU ne présente strictement aucune utilité pour la France.

  5. Clavier dit :

    Les fournisseurs de militaires africains ne cherchent qu’à se faire du pognon …ils sont peu disposés à monter au front avec leurs troupes peu motivées et autant arnaquées que les naïfs pays occidentaux qui se prêtent à cette mascarade ……

  6. Reality Checks dit :

    Cette histoire de G5 sahel c’est ce qu’on appelle communément une usine à gaz.
    .
    Avant le G5 nous avons créé avec ces pays le CEMOC, programme initié par l’Algérie et qui se concentrait sur le partage de renseignement, la formation, la préparation au combat et la coopération dans le Sahel (nous avons dépensé directement +120 millions de dollars pour équiper et former des bataillons de forces spéciales dans ces pays – sans parler de 3.5 milliards (oui milliards) de dollars de dette souveraines des pays africains envers l’Algérie effacées unilatéralement pour leur donner les moyens de se prendre en charge).
    .
    Le CEMOC n’a jamais eu pour objectif de mettre en place une force conjointe car d’une part l’ANP n’a pas vocation à sortir de ces frontières et d’autre part nous savions qu’une telle entreprise est une usine à gaz.
    .
    Mais les énarques parisiens étant persuadés qu’ils savent mieux que nous ce qu’il convient de faire ils ont voulu créer leur propre mécanisme (le G5S) au lieu d’encourager l’existant (le CEMOC).
    .
    On voit le résultat.

    • Roger Dubreuil dit :

      @ RC
      Nous dire que nos énarques parisiens n’ont pas fait ce qu’il fallait, vous risquez assez peu d’être contredit. Mais vous nous dites aussi que l’Algérie a essayé de faire quelque chose et que ça n’a pas marché.
      L’Algérie fait ce qu’elle veut, je n’ai pas de conseils à donner. Mais pour ce qui concerne mon Pays, la France, je reviens à mon appréciation précédente et à ma conclusion habituelle et insistante : qu’ils se débrouillent et cessent de compter sur nous.

      • Ancien des opex dit :

        C’est une conclusion assez largement partagée par ceux qui depuis quarante ans se relaient en Afrique, au risque de leur vie et de leur santé, pour combattre des bandes de brigands que les Africains ne veulent pas affronter eux-mêmes.

      • Reality Checks dit :

        @Roger Dubreuil
        La création du CEMOC date du 21 avril 2010.
        C’était un mécanisme parfaitement adapté au contexte régionale en l’absence d’événement majeur venant chambouler la région.
        Souvenons nous quand même d’un fait saillant:
        Puis il y a eu la guerre en Libye qui est a la source du cataclysmique bouleversement du Sahel, avec ses conséquences en termes de déversement d’armes et de rebelles en provenance de Libye.
        Les rébellions et les violences de haute intensité trouvent leur source dans ce désastre libyen. Avant les choses étaient imparfaites mais relativement tout a fait gérables par rapport au chaos induit par cette intervention.

    • Polymères dit :

      Vous dîtes que la France devait favoriser l’existant (le CEMOC)? Mais il n’y a rien à part une belle façade et ce dispositif a montré qu’il n’apportait rien pour la défense des pays concernés.
      Ou était le CEMOC en 2012 lorsque le Mali basculait? En dehors de quelques chefs qui se donnaient rendez-vous pour boire un thé et prendre des photos, il n’y avait rien et vous le savez, malgré là aussi une belle ambition mais qui en 8 ans n’a rien donné de concret. Sans oublier les liens algériens avec certains groupes qui sont justement les principaux acteurs de cette crise malienne et aujourd’hui Bamako parle à Alger pour trouver un médiateur qui a une complicité avec ses ennemis, c’est tout de même contraire à l’idée du CEMOC. Demandez aux maliens ce qu’ils pensent de l’Algérie, leur première réaction sera le « double jeu ». Ce double jeu, Alger le pratique avec tout le monde, y compris la France, de façade on fait semblant de soutenir la France, on lui apporte de petites aides, mais derrière on cherche à la dégager et à lui compliquer la tâche. C’est comme cette manière continue d’avoir de bonnes relations économiques et derrière vouloir sans cesse une repentance pour satisfaire une politique intérieure qui depuis l’indépendance se cultive sur l’anti-France, l’ancien colonisatrice coupable de tous les maux du pays.
      .
      Vous oubliez de préciser une chose mon cher Reality Check, c’est que l’Algérie a créer le CEMOC afin de faire perdre à la France son influence régionale, il s’agissait d’une certaine manière de remplacer la France par l’Algérie dans ces pays limitrophes. L’Algérie n’est pas la seule à vouloir prendre la place et réduire l’influence française, les américains le font aussi, les chinois le font et on voit même les russes le faire.
      Il faut dire les choses comme elles sont, votre pays, l’Algérie, a une certaine obsession historique envers la France et ses intérêts, et vous, vous en êtes un parfait exemple en venant défendre sans arrêts des positions qui vont contre l’intérêt de la France ou qui remet en cause ses actions car cela va à l’encontre de la stratégie anti-française algérienne ou à l’influence algérienne dans la région.
      En 2013, la France est intervenue au Mali, pour aider ce pays avec qui elle a des accords de défense, pour défendre ses intérêts, pour assumer les conséquences de l’intervention en Libye et pour éliminer des terroristes qui depuis des années s’en prenaient aux intérêts français, avec en particulier des prises d’otages. Cette intervention française qui s’est faîte avec son allié tchadien a redonner à la France une influence régionale qu’elle perdait. Elle se reconstruit donc des liens, apporte des aides et du soutien à ce G5 et surtout elle se montre en allié qui agit quand Alger, comme vous aimez si bien la défendre, ne sort pas de ses frontières. Il ne suffit pas de discours moralisateurs, de réunions, de quelques cadeaux financiers pour défendre ses intérêts et c’est aussi pour cela qu’aujourd’hui Alger est un peu cocu et isolé dans ce qui se passe au Sahel, alors même que l’Algérie est pourtant géographiquement incontournable.
      Les algériens ne veulent pas se coordonner avec les français et cette nouvelle influence qu’ils refont dans le Sahel, car les algériens, même s’ils ne le disent pas clairement, veulent tout le contraire, c’est à dire briser l’influence française à leur profit.
      .
      Oui dans le Sahel, il y a une guerre d’influence entre votre pays et le miens. Même si la lutte contre le terrorisme pousse à ne pas pouvoir se dire clairement les choses et a afficher cette opposition, ça reste une réalité, la France défend ses intérêts contre l’Algérie qui cherche à la lui les retirer.
      Mais l’Algérie qui se regarde le nombril et n’agit pas en dehors des discours et réunions, fait que les pays autour d’elle, qu’elle espérait capter, sont repassés et pour un bon moment du côté français et même les américains, qui ont tentés de s’impliquer et qui sont bien installés au Niger, sont un peu et de plus en plus incapables d’avoir un rôle plaçant la France sur le banc des remplaçants.
      .
      Donc j’en conviens RC, tout cela vous énerve de voir la France autour de l’Algérie, de voir votre pays perdre de son influence à son profit et de voir ses initiatives foutues en l’air. Alors vous pouvez continuer d’espérer des échecs des initiatives françaises en mimant un pseudo soutien contre le terrorisme, mais la réalité, c’est que vous êtes également un parfait représentant de la politique algérienne, donneuse de leçons mais ne faisant rien d’autres que de la gesticulation, se disant pouvoir régler tous les problèmes, mais sans en résoudre aucun, disant connaitre toutes les solutions, mais n’en appliquant aucunes.
      On fait semblant de lutter efficacement contre le terrorisme alors que le Sud algérien est une passoire et un repère depuis la guerre civile à AQMI, digne héritier du GSPC. On cache au peuple algérien cet accord qui a permit la fin de la guerre civile, un accord ou l’ennemi n’a pas été anéanti ni désarmé, mais juste laissé tranquille au Sud, lui imposant de laisser le Nord tranquille, le Nord ou l’essentiel de la population vit. Par contre le Sud, c’était un bon bordel, ou les ex combattants faisaient ce qu’ils voulaient, vivant de divers trafics et s’étalant chez les voisins, des armes alimentant divers groupes.
      Et vous, citoyen algérien, vous nagez dans cette idée d’un gouvernement algérien superbement efficace, d’un pays ultra protégé et sécurisé qui sait tout mieux que tout le monde ou les problèmes viennent d’au delà des frontières.Une bulle qui permet aux même d’être au pouvoir depuis l’indépendance, un peuple algérien pris pour des moutons qu’on abreuve d’une nationalisme poussé dans ses extrêmes, une ignorance de la situation du Sud avec en parallèle une communication du tout va bien, on maitrise la situation.
      L’Algérie achète des chars, des avions, mais fait-elle des opérations dans le Sud comme la France en fait avec son petit contingent? Voyez vous des convois de véhicules sillonnés le désert pour rechercher les terroristes? Non, à Alger on dira que tout va bien, il n’y a rien donc on fait rien, on dira que les frontières sont impénétrables, que l’armée veille au pied, l’important c’est que le peuple garde confiance envers le gouvernement, l’important c’est la stabilité politique pour l’élite, on en vient à soutenir un président qui est inapte à son poste, juste pour éviter une possible perturbation.
      Tout va bien RC, continuez de jeter des pierres sur la France, directement ou indirectement…

      • Reality Checks dit :

        Polymères,
        .
        Vos propos j’allais dire résument, non ils détaillent tout ce qui ne va pas avec non pas la stratégie, mais la gabegie de la politique française dans le Sahel.
        .
        Un mélange d’arrogance messianique, d’ignorance crasse et de fanfaronnades vindicatives qui au final aboutissent inéluctablement à la situation actuelle:
        triple zéro sur tous les plans.
        .
        Continuez comme cela, nous on dévore le Pop Corn en regardant le film se dérouler en Technicolor en attendant le générique final.
        .
        C’est comme dans le film Apocalypse Now, de Francis Ford Coppola.
        .
        A la fin c’est toujours les Viet Congs qui gagnent, tandis que les G.I.’s se dépatouillent avec leurs crises de PTSD loin des préoccupations des politiques qui continueront à se chercher de nouvelles sensations excitantes en jouant les petits chefs de guerre au frais du con-tribuable taxé jusqu’à l’os…

        • Polymères dit :

          Oui bien entendu, la gabegie et la connerie est toujours française, le problème est toujours français, les coupables sont toujours français, votre discours ne change pas et vous ne remettez aucunement en cause votre propre pays, si parfait.
          Vous jouez le comique anti-français qui se veut sérieux dans sa prose, mangeant du pop corn en « espérant » que la France et les français se prennent des coups, car au fond, c’est cela votre vraie nature et votre présence ici, jeter des pierres sur la France en espérant que ça fasse mal aux français, soutenant les vietcongs contre les français, c’est à dire dans le cas présent, les terroristes contre les français, car oui pour vous s’il faut choisir entre ces deux, de façade vous direz être contre les terroristes, mais jamais pour la France, bien au contraire.
          Alors mangez donc votre popcorn que vous importez dans votre petite bulle mentale ou l’Algérie serait une île paradisiaque ou tout est rose tout est beau et tout va bien.
          La réalité mon petit Reality, c’est que votre pays est une bombe à retardement, que ce soit sur le plan social, politique, économique et sécuritaire. Mais vous, vous ne voyez rien et vous préférez imaginer que c’est la France qui va s’effondrer et subir tous les malheurs du monde et vous vous faîtes un plaisir de chercher dans l’actualité française, la moindre petite chose négative et mauvaise.
          Ne mangez pas trop de popcorn devant votre écran, mais n’en mangez pas trop, gardez en un peu pour regarder par vos fenêtres, bientôt il y aura peut-être une restriction sur l’importation de maïs dans ce pays qui sans son pétrole, aurait bien du mal à se nourrir et qui a l’arrogance, comme vous l’avez de faire la leçon aux autres de ce qui est bon ou pas de faire.
          L’Algérie pourrait être un grand pays de la région, mais elle n’est rien par ce qu’elle se regarde le nombril, par ce qu’elle ne fait que compter sur son pétrole pour se nourrir et pour créer des emplois publics ou des grands travaux qui donne un semblant de croissance alors que le fond de l’économie est catastrophique dans la durée. La réalité, c’est que votre pays se meurt dans sa nostalgie de l’indépendance, qu’une guerre civile a déjà eût lieue il n’y a pas si longtemps et qu’il n’y a que l’argent du pétrole, via les subventions et les emplois publique (qui permet aussi de le distribuer indirectement au peuple) qui permet de maintenir une pseudo paix sociale.
          Un pouvoir politique qui ne fait rien pour améliorer l’économie du pays, seulement serrer la vis en espérant que le prix du baril augmente. Un pouvoir qui ne pèse rien, qui ne fait rien, un président impuissant qui attend sa mort et que ses sbires se refusent de changer au risque d’y laisser leur place, au risque que Bouteflika, qui porte sur ses épaules les lauriers de la fin de la guerre civile, finisse par créer un vide propice à d’autres qui pourraient se nourrir de la dégradation ambiante, comme par exemple les islamistes.
          Mangez donc votre popcorn en imaginant que la France avec ses 4000 hommes serait dans une situation chaotique, car bientôt, on parlera de l’Algérie ici et vous, vous allez crier que tout ce qui se passe dans votre pays est la faute de la France…

          • Reality Checks dit :

            Merci de confirmer mon diagnostic précédent.
            Votre constance est remarquable.
            🙂

    • Roger Dubreuil dit :

      @ RC
      De nombreux discussions, débats, votes internationaux ont eu lieu avant l’intervention en Libye.
      Je ne me rappelle pas (mais ma mémoire peut faire défaut) que l’Algérie, au cours de ces débats préparatoires, se soit vigoureusement opposée à l’intervention.
      Merci de me rafraîchir la mémoire.

      • Reality Checks dit :

        @Roger
        Oh que Si, l’Algérien c’est bel et bien opposée en disant publiquement que ceci induirait le chaos dans la région!
        Moi même je l’écrivais sur ce forum à l’époque, en expliquant que nous étions opposés au la politique du chaos en Libye et les personnes qui lisent ce blog depuis longtemps vous le confirmeront!
        Les médias occidentaux se sont déchaînés sur l’Algérie pendant cette période, en prétendant que ceci était un soutien à Gaddafi (alors que pas du tout, simplement nous ne voulions pas ce chaos prévisible que ceci allait provoquer à nos frontières).
        On nous a accusés de tous les maux, y compris d’avoir envoyé notre aviation et nos soldats à la rescousse du guide libyen (ce qui est grotesque).
        L’Algérie a tout fait pour éviter une intervention militaire occidentale en Libye sur le plan diplomatique, en s’appuyant sur l’UA et en coordination avec l’Afrique du Sud et certains autres pays africains.
        C’était une période très trouble, dans la presse occidentale on lisait même que l’UA et la Ligue arabe soutenait cette intervention, alors que l’UA y était vigoureusement opposée et la ligue arabe était très divisée.
        Tout comme le peuple Libyen qui était divisé aussi sur cette question, en plus des enjeux de rivalités régionales et tribales, qui allaient immanquablement aboutir à un long conflit sanglant, tout ceci était prévisible et prévu!

        • Reality Checks dit :

          (erratum: dans la première phrase je voulais dire l’état algérien par des canaux officiels et publics, le R est une faute de saisie)

  7. Sandy_Bridge dit :

    C’est marrant de casser du sucre sur le dos des africains à propos du G5 Sahel alors que cette force est une invention politique de l’autre côté de la méditerranée !

    • Candy Belote dit :

      Si j’ai bien compris ceux qui « cassent du sucre sur le dos des Africains », ils reprochent surtout aux pays du G5 de ne pas parvenir à s’organiser (les états-majors du G5 appellent ça « des problèmes de transmissions », comme si le problème était technique).
      Et les « casseurs de sucre » reprochent aussi plus généralement aux milliardaires africains (car il y en a) de ne pas mettre la main à la poche.

  8. Lmao dit :

    Ce qu’il leur faut, c’est une union politique et ethnique stables. Plus une dizaine d’AC-130J pour le travail de soutien…

    • NRJ dit :

      La seule option réaliste, si l’on veut se désengager de ce bourbier, c’est d’y laisser des bases aériennes pour drones et avions de chasse + qque centaines d’hommes sous bannière de l’ONU. A partir de là, politiquement, on pourra dire qu’on lutte toujours contre la présence djihadiste, et financièrement, on pourrait dépenser peut-être deux fois moins qu’on ne le fait actuellement.
      La menace restera certes présente, mais ce n’est pas en gardant 4000 hommes sur le terrain que ça règlera les choses. Le CEMAT le disait en 2013 : Le Mali, on y est pour 10 ou 20 ans (en d’autres termes, on a.aucune idée quand on en sortira).

  9. basstemp dit :

    Ah mais parce que y en a qui y croyait vraiment a cette force « conjointe » et qu’elle permettait d’espérer pouvoir prendre le relais de la France ? LOOOOOL

    Je suis PTDR !! Y en a qui croient encore aux bisounours par ci par la ??? Mmmmh ???
    Nan mais sans déconner , qui y a a cru qu’on se marre un peu ?? Un tout chti peu … Un rire jaune et nerveux mais rions un peu quand même : )
    Allez comptez vous dans les réponses a mon poste : ) : ) : )

  10. JG von Rheydt dit :

    Arretez de vomir sur les soldats africains. Combien de valeureux soldats français de 14-18 ont fini en 44/45 avec une balle dans la tête, executé au coin d’une rue ou sous l’oprobre générale de ceux qui n’avaient rien prouvé.Il n’y a pas d’exclusivité pour l’honneur et le courage sans que cela empêche les erreurs de jugement.

    • themistocles dit :

      Durant ces trente dernières années avez-vous été engagé sur un théâtres d’opérations quelconque avec des armées africaines? Juste histoire de le avoir vu au moins une fois à l’oeuvre. Et je ne distingue ni l’Afrique de l’ouest, ni celle de l’est, ni le centre, le nord ou le sud….

    • mas 36 dit :

      Le problème , à mon avis, n’est pas la valeur individuelle du combattant africain. Pour preuve les terros d’AQMI , AZAWAD, EI, BOKO ARAM, SHEBAB, le groupe de KONI… eux sont agressifs, déterminés, organisés, efficaces.

      C’est donc au niveau des structures et de la motivation que le bât blesse. La corruption à tous les niveaux des ministères. Je rigole (jaune surtout…) quand je vois ces européens qui lors de raids 4X4 africains ont besoin de distribuer des livres et des stylos dans les écoles. Cela signifierai qu’il n’y a pas de ministère de l’éducation nationale localement. Pour les armées pareil, pas de Ministère de la Défense. Et si il existe quel est leur budget, comment ce dernier est-il utilisé. Les enquêtes sur  » les biens mal acquis » sont loin d’être exhaustives.

      Plus de 50 ans de coopération militaire pour en arriver là. Quel gâchis.

    • NRJ dit :

      Personne ne nie le courage et la combativité des combattants africains. Ce que la plupart des personnes critique ici, c’est d’être incapable de former une force valable sur le terrain. Ils manquent certes de matériel, que ce soit des armes modernes, des radios, des véhicules blindés, ils manquent également d’appui aérien. Et il est possible qu’ils manquent simplement d’unité entre les ethnies et les pays dans la lutte face aux djihadistes.

      • FredericA dit :

         » Et il est possible qu’ils manquent simplement d’unité entre les ethnies »
        .
        Sachant que les pays ont été inventé par les ex-colonisateurs (France, Portugal, RU…), il me paraît délicat de leur reprocher un manque d’unité !
        .
        A titre d’exemple, essayez d’imaginer un nouveau pays qui couvrirait EN PARTIE la France, la Belgique et l’Allemagne ? On aurait vite de mettre en lumière le manque de cohésion entre la vision des Lillois, des Bruxellois et des Berlinois (ceci est un exemple sans arrière-pensée aucune)

  11. Wrecker 47 dit :

    Qu’on cesse de rêver ,et qu’on ramène nos gars ,le G5 c’est de la m…en bâtons et on est les seuls à y croire encore!

  12. Plusdepognon dit :

    Décidément je trouve que le livre « Africanistan » est excellent… mais très optimiste !
    Le scénario de « retenez moi ou je fais un malheur » en matiere de financement ne fait que commencer…
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/05/31/au-mali-antonio-guterres-en-meilleur-allie-de-la-force-conjointe-du-g5-sahel_5307732_3212.html

  13. basstemp dit :

    Le G5 déja ne sert strictement a rien si on ne met pas en place les véritables actions nécessaires pour réellement pacifier la région … Déja il faudrait une enquête ethnique quand aux nationalités des insurgés dont on nous dit jamais rien a ce sujet (sont ils touaregs ? Ou sont ils d’ailleurs ?) et une enquête sur les motivations : Sont elles réellement islamistes ou séparatistes ? Il y a des prisonniers non ? Interrogeons les, sans non plus basculer évidemment dans la complaisance (c’est a dire ne pas prendre les propos en compte quand ils paraissent mensongers …)

    Et selon la réponse de cette enquête ethnique, commencer a réfléchir sur l’éventuelle nécessité d’en finir avec le conflit par une proposition forte comme la séparation effective du Nord Mali avec l’état central de Bamako si la principale raison de fond s’avérait bien être le séparatisme

    Forcer la main a Bamako sur la nécessité de créer un nouvel état indépendant sur le nom qu’avaient eux mêmes choisis les séparatistes touaregs (touaregs qui j’aimerais le rappeler sont a peu près dans la même situation que les kurdes : Ils n’ont aucun état nation et vivent simplement éparpillé sur plusieurs pays comme minorités) , et aller piocher en France des touaregs non islamistes correctement formés dans les écoles de la république (il doit bien en avoir quelques uns) aptes a former une élite politique et les mettre en place a la tête de l’Azawad sous la forme d’un petit collège de gouvernance pour créer une constitution et mettre en place d’éventuelles premières élections a des dates qu’ils négocieront entre eux (les élections ne sont que propositions, pas forcément une obligation selon comment les choses évolueront car nous devons en finir avec le modèle démocratique occidental imposé a tout les peuples instables …) et leur garantir que l’Azawad sera un état nation a majorité touareg et basé sur la culture touareg

    La déja on aura peut être un début de solution pour en finir avec ce Nord Mali qui s’installe dans un cas de figure quasi afghan en l’état des choses …

    Puis en profiter évidemment pour discuter développement minier (pour l’assise économique future du nouvel état) et répartition des revenus a en tirer , avec l’éventualité qu’il faudra probablement « rincer » un peu Bamako pour s’assurer que le Mali du sud soit volontaire dans la proposition car la seule raison qui fait que Bamako n’a jamais voulu lacher l’affaire avec le Nord Mali c’est son potentiel minier (donc si on leur garanti quelques revenus du potentiel minier, ça facilitera grandement les choses)

    Mais que la France puisse y récupérer quelques dividendes aussi, ne serait ce que pour amortir nos frais militaires dans la région en définissant une somme limitée a récupérer (environ 3-4 milliards d’€ sur X années) et en l’officialisant noir sur blanc pour éviter les délires sur le néo-colonialisme supposé français … (si on l’officialise en mettant a plat tout ce que ça nous a couté, ça sera accepté par les populations)

    Et en profiter pour créer éventuellement un cadre d’éloignement du territoire français en créant des prisons de divers types et a divers degrés de sécurité pour y placer les éléments les + dangereux du djihadisme français dans un système carcéral d’acclimatation progressive :

    D’abord, créer des prisons de très haute sécurité (au moins 3, pour conserver le controle en cas de gros problèmes de rebellions dans l’une d’elle) pour y placer les éléments qu’une nouvelle loi cadre en France permettra d’y placer nos djihadistes (français & étrangers présent sur le territoire français) , puis créer sous 10 ans des prisons adaptées au retour a la vie normale par le travail (séparées des prisons de haute sécurité) et l’éducation mais aussi d’intégration a la vie de ce nouvel état, je pense notamment a une intégration religieuse a l’islam ouvert de Tombouctou (islam semi-synchrétiste + ou – basé sur l’islam malékite et soufis) avec des imams particulièrement bien choisis

    Et bien évidement : Implantation de puces de geolocalisation pour savoir ou sont ses gens rapidement en cas d’évasion et les récupérer rapidement et faire en sorte qu’il leur soit impossible de sortir de l’Azawad , Azawad qui devra par les aides financières apportées être particulièrement coopératif a ce système

    Autre sujet, démographique celui la, créer un cadre migratoire d’acceptation que les touaregs du Sahara viennent s’implanter en Azawad s’ils le désirent pour augmenter la population qui est trop basse pour un état viable (actuellement le Nord Mali il me semble c’est environ 2 a 3 millions d’habitants a tout casser …) et assurer par la un développement économique + rapide

    L’Azawad devra s’éloigner de toute influence islamique non locale, c’est a dire : Mettre dehors toute forme de coopération « humanitaire » islamique en provenance d’autres pays (croissant rouge et toute autre connerie du genre qui sont vecteur de djihadisme et d’islam politique) et recentrer l »islam local sur le modèle historique de Tombouctou et être particulièrement sévère avec toutes organisations contrevenantes, et idem sur toutes coopérations financières : Les états du golfe et du MO devront être proscrits de toutes formes d’investissement ou même de quelconques dons financiers !! (un développement minier rapide devrait permettre de rendre tout cela caduque de toute façon)

    Une dernière chose, l’Azawad devra acceuillir des bases militaires françaises (surveillance du pays, surveillance rapprochées des prisons que j’ai proposé) et la France devra éventuellement y créer un centre d’expérimentation scientifique tout azimut (pour tout domaines scientifiques, y compris nucléaire sans forcément parler d’essais nucléaires évidemment)

    La France, installera la légion étrangère dans ce pays et créer quelques postes de recrutement (a Bamako, en CI, au niger ect)

    Il y aurait tant de possibilités si on avait un minimum de volonté et en finir avec la veulerie républicaine issus de la colonisation gauchiste des esprits chez nos politiques depuis la mort du général De Gaulle

    • Reality Checks dit :

      « actuellement le Nord Mali il me semble c’est environ 2 a 3 millions d’habitants a tout casser … »

      Désolé cher ami mais c’est inexact. Il y a environ 500.000 Touaregs au nord Mali. Et les Touaregs ne sont pas majoritaires dans le nord de ce pays (sauf si on prend juste les localités ou ils sont concentrés).
      Le nord du Mali est un kaléidoscope ethnique.
      .
      Il y a beaucoup plus de touaregs au Niger (2 millions environ).
      Il y en a aussi quelques centaines de milliers surtout en Algérie et au Burkina mais aussi en Tunisie, jusqu’en Égypte (conquise il y a + 3000 ans par les Touaregs, qui y avaient une influence considérable du temps des pharaons).
      .
      Bref, la partition, a fortiori dans un pays ou ils sont ultra minoritaires comme au Mali est une chimère. Ce qu’il faut c’est qu’ils aient une citoyenneté pleine et entière, qui les contente au même titre que tous les maliens.
      .
      En Algérie nous avons 200 à 300 millles touaregs, leurs riches spécificités culturelles sont non seulement respectées elles sont célébrées et nous en sommes fiers. Nous avons eu des ministres targuis, des cadres de l’administration publique à tous les niveaux, et cela fonctionne. Tout est affaire de gouvernance.
      .
      https://en.wikipedia.org/wiki/Tuareg_people

      • basstemp dit :

        Hey, j’ai dit habitants, pas touaregs … Et bon en l »état des choses c’est quand même bien une guerre touareg qui a la base nous a été imposé par l’implosion des milices touaregs originelles (MNLA) dans des milices islamistes ou en gros ils se sont contentés de suivre le départ des cheferies

        Quand aux chiffres balancés par wikipédia franchement … Que valent ils aujourd’hui après 5 ans de guerre, sachant en + qu’une bonne partie de la population d’ethnies noires du sud sont parties a Bamako et qu’une bonne partie ne reviendront pas (certaines sont revenues mais au compte goutte au vu de la situation a Tombouctou et a Gao ou c’est pas le travail qui les étouffent …)

        Et ça ne change rien a l’analyse sur le besoin en cas de création d’un état indépendant de faire venir le + de touaregs (volontaires) possibles pour l’assise démographique touareg puisque ce sont quand même bien eux qui ont été le moteur de la guerre

        Ce n’est pas comme ci les touaregs nous le disent depuis les années 70 avec une milice qui milite pour le séparatisme et le dépot d’un état nation touareg via le MNLA, MNLA qui certes n’existe quasi plus aujourd’hui a cause de l’islamisation du conflit

        Mais ça ne change rien a ces faits la, c’est pas en se contentant de rester intervenant aveugles aux intérêts de Bamako qu’on risque de régler quelconque problème dans cette région ! Et c’est justement en restant dans cet immobilisme la qu’on va assoir un Nord Mali constamment destabilisé et constamment sous le feu ‘ »d’insurgés » qu’on va surtout garantir une afghanisation de ce conflit …

        • Reality Checks dit :

          ok je vous ai mal compris mais il reste que 500k touaregs sont minoritaires et le concept d’Azawad est un concept purement touareg qui passe mal auprès des autres communautés surtout vu le passé esclavagiste des touaregs…
          donc en admettant pour le raisonnement qu’il y aie une partition (j’y suis opposé pour mille raisons) cela ne fera que déplacer le problème de Bamako vers le Nord…

  14. Pluton dit :

    On a passe des decennies a leur imposer des traites iniques, a favoriser des hommes politiques plus soucieux de leurs interets que ceux de leur peuple, on a exalte les divisions, fait pression pour qu’ils adoptent des politiques ultra-liberal…. resultat peu de cohesion social, les instruits qui se barrent, l’economie qui peine a se moderniser, des infrastructures etatique faibles, etc…
    Faut arreter de prendre les gens pour des cons, on a voulu des etats africains faibles constamment a la merci de leurs creanciers… et voila comment d’une crise localise qu’on a provoque, on se retrouve dans une crise regionale qu’on peine a endiguer, une flux migratoire constant vers l’europe, et nous etant oblige d’intervenir militairement avec des objectifs difficilement atteignable….

  15. Robert dit :

    La France, et l’UE, financent avec des fonds apparemment inépuisables l’invasion migratoire de notre continent. Là, l’argent, il y en a autant qu’il en faudra.
    Pendant ce temps, il est difficile à la France de trouver les moyens de permettre de combattre, et de mourir ou rester blessé à vie, à nos soldats dans un pays d’ou nous importons des dizaines de milliers d’immigrés, Montreuil étant la seconde ville du Mali en population.
    Un évènement récent sur médiatisé et instrumentalisé en faveur de cette immigration a valu une remise en perspective d’un officier de pompiers lors de la visite du héros malien Mamadou Gassama.
    Nos soldats risquent leur vie pour les maliens pendant que beaucoup de ces derniers fuient leur pays au lieu de le défendre et l’aider à se développer pour venir faire leur vie plus confortablement en France. Ecoutez la vidéo juste à la fin. Je ne serais pas étonné que cet officier connaisse quelques difficultés dans son avancement à moins qu’il soit en fin de carrière. En tout cas, il l’a dit, et dans notre monde de bien pensance et de police de la pensée, il fallait autant de courage que pour intervenir face à un sinistre.
    http://video.lefigaro.fr/figaro/video/mamoudou-gassama-a-rencontre-les-pompiers-de-paris/5791203223001/

  16. groseil dit :

    Que les fonds soient donnés à la France et que la France remettent en place un Corps d’Armée d’Afrique (encadrement, matériels, organisation, association d’autres pays européens) et les Tirailleurs Sénégalais (recrutement basé sur le volontariat pourquoi pas le proposer milliers de migrants dans notre pays, bien payés, contractualisé sur 5 ans, comme dans l’Armée Française et la Légion Etrangère , et pourquoi pas l’attribution de la nationalité Française pour les plus méritants !!! Notre Président l’a bien fait récemment pour un acte de bravoure avec recrutement à la BSPP !!!).
    Là ce sera efficace et, surtout, l’argent sera bien utilisé (surtout si gestion par les « comptables » de Bercy !!!).

  17. Truellon dit :

    La coopération militaire française depuis une soixantaine d’années dans ces pays n’a servi à rien. Des milliards dépensés en pure perte…

  18. Parabellum dit :

    L Afrique ex française est indépendante …depuis au moins 1962…et on a fait de la coopération et de la formation depuis toutes ces années pour quel résultat…? Il y a plus de 100 000 maliens en france des hommes jeunes et en forme comme l xemplaire sauveur de gamin…alors ils se battent chez eux et nous on rentre non? Areva et autres bollore peuvent se payer des contractors pour leur sécurité…la démographie africaine va créer d autres enjeux.