L’édition 2014 de la mission « Jeanne d’Arc » se concentrera sur l’océan Atlantique

Cette année, les élèves-officiers de la promotion 2011 de l’Ecole navale (dont 13 étrangers), n’iront pas en Méditerranée pour leur stage d’application à bord du Bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral, dans le cadre de la traditionnelle mission « Jeanne d’Arc », du nom du célèbre porte-hélicoptères qui assurait depuis 1964 et jusqu’ à son retrait du service, en 2010, la conduite du Groupe Ecole d’Application des Officiers de Marine.

Le programme de cette mission, qui commencera le 12 mars prochain, concernera exclusivement l’océan Atlantique (ce qui n’est déjà pas si mal). Ainsi, après un passage dans les eaux portugaises, il est prévu une participation à l’opération Corymbe, dans le golfe de Guinée, des interactions avec la marine brésilienne, puis des escales à Degrad des Cannes (Guyane) et à Fort-de-France (Martinique), afin d’y renforcer temporairement les forces de souveraineté qui y sont présentes. Enfin, avant de revenir à Brest, le BPC Mistral se déploiera le long des côtes nord-américaines, avec des entraînements commun au Canada.

Nouveauté par rapport aux précédentes éditions, la frégate légère furtive La Fayette accompagnera le BPC Mistral, en lieu et place de frégate anti sous-marine Georges Leygues, récemment retirée du service.

Enfin, et comme cela fut le cas pour les 4 précédentes missions Jeanne d’Arc, le BPC Mistral embarquera à son bord une force de réaction embarquée, composée par des éléments issus du 3e Régiment d’Infanterie de Marine (RIMa), du Régiment d’infanterie chars de marine (RICM), du 11e Régiment d’Artillerie de Marine (11e RAMa) et du 6e Régiment du Génie (6e RG). Et c’est sans oublier le groupe aéromobile, avec 4 hélicoptères (2 Puma et 2 Gazelle) fournis par le 5e RHC. Enfin, l’escadrille 22S mettra à disposition une Alouette III, ce qui donnera une touche « vintage ».

Ce Groupe Amphibie de niveau 1 (GA1) « conduira des opérations et des actions bilatérales en océan Atlantique, ainsi que des exercices multinationaux d’entraînement afin de développer la coopération tactique avec certaines forces françaises et étrangères ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].