jihadistes / Archives

Une patrouille mauritanienne attaquée par un groupe armé près de la frontière avec le Mali

Depuis la période 2005-2011, la Mauritanie a été épargnée par les attaques terroristes alors que, à partir de 2012, les groupes jihadistes étendaient leur influence dans le nord du Mali. Efficacité des mesures sécuritaires et militaires prises par Nouakchott? Ou est-ce l’un des effet d’un pacte de « non-agression » passé par le pouvoir mauritanien avec al-Qaïda

Les effectifs des forces spéciales américaines en Afrique pourraient fondre de moitié en trois ans

En Afrique, et sous l’égide de l’US Africa Command, commandé par le général Thomas Waldhauser, les États-Unis comptent environ 6.000 militaires, dont 1.200 appartiennent aux forces spéciales américaines. Le contingent le plus important est déployé à Djibouti, précisément au Camp Lemonnier. Et 800 militaires américains sont affectés au Niger, où, depuis le début de cette

Sahel : Le général Frédéric Blachon a pris le commandement de la force Barkhane

Le 30 juillet, la ministre des Armées, Florence Parly, a félicité le général Bruno Guibert, le commandant « sortant » de la Force Barkhane, pour les « résultats remarquables obtenus au cours de cette année et l’évolution positive de la situation telle qu’elle a pu le mesurer au cours de ses déplacements » dans la bande sahélo-saharienne [BSS], notamment

Un nouveau plan de lutte contre le terrorisme va s’intéresser aux jihadistes bientôt libérés de prison

Loi du 21 décembre 2012 visant à renforcer les sanctions contre les ressortissants français ayant participé à des actions terroristes à l’étranger, plan de lutte contre les filières terroristes annoncé en avril 2014, Loi du 13 novembre 2014 visant à renforcer les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme, Loi sur le renseignement du

Mali/Ménaka : Deux attaques menées par des jihadistes présumés ont fait au moins 40 tués parmi les civils

Le Mouvement pour le salut de l’Azawad, un groupe armé pro-Bamako, associé au GATIA (Groupe autodéfense touareg Imghad et alliés), a annoncé avoir appris « avec consternation l’assassinat de 43 personnes de la communauté Idaksahak lors de deux raids menés par des hordes de malfrats armés sur les campements d’Aklaz le 26 avril et Awakassa le

Sahel : Pour le chef de la force Barkhane, les jihadistes sont « aux abois »

Le 14 avril, à Tombouctou, les jihadistes ont lancé une attaque d’une ampleur jusqu’alors inédite contre la force Barkhane et la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali [MINUSMA]. Et tout porte à croire qu’elle avait été préparée depuis longtemps. Mais l’on notera qu’elle a eu lieu exactement deux mois après

Deux chefs jihadistes auraient été tués par une frappe américaine dans le sud de la Libye

Le porte-parole du gouvernement libyen d’union nationale (GAN), soutenu par les Nations unies, a indiqué, le 24 mars, qu’un raid aérien américain avait été mené à Oubari, une localité située à environ 1000 km au sud de Tripoli, dans une région par ailleurs marquée par des affrontements entre des tribus Toubous et Touareg. Cette frappe,

La branche afghano-pakistanaise de l’EI appelle les jihadistes à la rejoindre

D’après des chiffres obtenus par franceinfos auprès de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), sur les 1.700 ressortissants ou résident français partis rejoindre l’État islamique (EI ou Daesh) en Irak ou en Syrie, 300 auraient été tués (288 hommes et 12 femmes). Et 323 (255 majeurs et 68 mineurs) sont revenus en France.

Mali : Deux militaires du 1er Régiment de Spahis ont été tués par un engin explosif improvisé (MàJ)

Plus d’un mois après une attaque revendiquée par l’État islamique dans le Grand Sahara (EIGS) contre un convoi de la force française Barkhane entre Ménaka et Indélimane, près de Gao [Mali], un sous-officier et un brigadier-chef du 1er Régiment de Spahis, de Valence, ont été tués par l’explosion d’un engin explosif improvisé (IED) au passage

L’EI tente de reconstituer ses capacités en Libye et dans le sud des Philippines

Au cours de ces derniers mois, l’État islamique (EI ou Daesh) a subi de sérieux revers militaires en Irak et en Syrie (voire à Marawi, aux Philippines), avec la perte de la quasi-totalité des territoires qu’il contrôlait jusqu’alors. Et cela n’est pas sans conséquence sur ses finances étant donné que, selon un rapport de l’ONU