jihadistes / Archives

Le Niger a lancé des opérations contre l’implantation de groupes jihadistes dans la région de Tillabéri

Depuis maintenant plusieurs mois, la situation du nord et de l’est du Burkina Faso est marquée par une recrudescence des attaques jihadistes, au point que la force française Barkhane a été contrainte d’intervenir, via des frappes aériennes. Le Niger, qui n’a pas été épargné par les attaques terroristes au cours de ces dernières années, doit lui

Une ONG reproche à la France de livrer des armes à l’Égypte, malgré la menace jihadiste

Dans la présentation d’une « enquête » publiée le 16 octobre, Amnesty International a reproché à la France de livrer à l’Égypte des armes qui serviraient à réprimer les opposants au gouvernement égyptien. Seulement, il y aurait beaucoup à dire sur les faits tels qu’ils ont été présentés par l’ONG, qui, de surcroît, a lancé une campagne

Selon le général Dunford, des combattants étrangers continuent de rejoindre l’État islamique au Levant

L’on aurait pu penser que l’État islamique [EI ou Daesh] n’était plus en mesure de recevoir des renforts extérieurs et que, avec les revers qu’il a subis au cours de ces derniers mois en Irak et en Syrie, il n’était plus aussi « attractif » que par le passé pour les sympathisants de la mouvance jihadiste. Or,

Mali : Le recours aux engins explosifs improvisés par les groupes jihadistes est en forte hausse

La semaine passée, la ministre des Armées, Florence Parly, a mis en avant les résultats obtenus au Sahel par la force française Barkhane, en indiquant que 130 jihadistes avaient été « neutralisés » depuis le début de cette année et en soulignant l’importance des saisies d’armes, de matériels et autres munitions. Pour autant, malgré les coups qui

Pour Thales et Verint, les pirates informatiques de l’État islamique seraient « plus motivés que compétents »

Que ce soit lors de l’opération Serval [janvier 2013] ou de l’intervention de la coalition dirigée par les États-Unis au Levant, contre Daesh, plusieurs attaques informatiques [et ZM y a eu droit, ndlr] ont été revendiquées, si ce n’est attribuées, à la mouvance jihadiste. Généralement, le mode opératoire a consisté à « défacer » un site Internet

La force Barkhane intervient contre les jihadistes au Burkina Faso, en appui des troupes locales

Ces derniers jours, le Burkina Faso a de nouveau été la cible d’attaques terroristes, notamment dans le nord et l’est. Ainsi, le 5 octobre au soir, au moins six policiers burkinabè ont perdu la vie dans les environs de la localité de Sollé, près de la frontière avec le Mali, quand un engin explosif improvisé

Barkhane : Deux Mirage 2000 ont frappé une colonne jihadiste au Burkina Faso repérée par un drone MQ-9 Reaper

Dans la soirée du 3 octobre, le poste de gendarmerie d’Inata, localité minière située dans le nord du Burkina Faso, a été attaqué par des hommes armés venus à bord de pickups et de motos. « Le bilan définitif fait état d’un mort [parmi les gendarmes, ndlr] et de dégâts matériels importants. […] Selon nos informations,

Mali : La force Barkhane a arrêté des membres d’un groupe touareg armé pour collusion avec les jihadistes

Le 27 septembre, la force française Barkhane a lancé une opération aéroportée mobilisant 120 légionnaires du 2e Régiment Étranger de Parachutistes (REP) dans la région de Ménaka. « On combine différentes capacités pour créer un effet de surprise chez les groupes armés terroristes et pour montrer à la population qu’on est capable de venir rapidement », avait

Une patrouille mauritanienne attaquée par un groupe armé près de la frontière avec le Mali

Depuis la période 2005-2011, la Mauritanie a été épargnée par les attaques terroristes alors que, à partir de 2012, les groupes jihadistes étendaient leur influence dans le nord du Mali. Efficacité des mesures sécuritaires et militaires prises par Nouakchott? Ou est-ce l’un des effet d’un pacte de « non-agression » passé par le pouvoir mauritanien avec al-Qaïda

Les effectifs des forces spéciales américaines en Afrique pourraient fondre de moitié en trois ans

En Afrique, et sous l’égide de l’US Africa Command, commandé par le général Thomas Waldhauser, les États-Unis comptent environ 6.000 militaires, dont 1.200 appartiennent aux forces spéciales américaines. Le contingent le plus important est déployé à Djibouti, précisément au Camp Lemonnier. Et 800 militaires américains sont affectés au Niger, où, depuis le début de cette