Eurosam / Archives

La Russie va accélérer la livraison du système de défense aérienne S-400 Triumph à la Turquie

Si ses intentions dans le domaine des systèmes de défense aérienne sont plutôt floues, la Turquie a toujours la ferme intention de se doter de quatre batteries S-400 Triumph auprès de la Russie. Ainsi, en décembre, les modalités du contrat, d’un montant de 2,1 milliards d’euros, furent dévoilées. Dans le détail, il était prévu de

La Turquie confirme le choix du consortium franco-italien Eurosam pour son futur système de défense aérienne

Après avoir annulé l’appel d’offres remporté par le groupe chinois CPMIEC (China Precision Machinery Export-Import Corporation) pour moderniser ses capacités de défense aérienne avec le système Hongqi-9/FD 2000, la Turquie a finalement signé un contrat avec la Russie pour la livraison de 4 batteries S-400 « Triumph » (code Otan : SA-21 Growler). Fin décembre, les autorités

La Suède choisit le système de défense aérienne américain Patriot aux dépens du SAMP/T

L’envoi de deux sections Mamba (ou SAMP-T pour Système air-sol moyenne portée – Terrestre) de l’Escadron de défense sol-air (EDSA) 1/950 « Crau » en Suède pour participer à l’exercice Aurora 17, organisé en septembre dernier, n’aura pas joué dans le choix de Stockholm pour moderniser les capacités de ses forces armées en matière de défense aérienne.

La Turquie a signé un contrat portant sur l’achat du système de défense aérienne russe S-400

Qui aurait dit, en novembre 2015, c’est à dire au moment où les relations russo-turques étaient exécrables, que la Turquie allait se doter du système de défense aérienne russe S-400? Depuis, et même si tous les contentieux qui les opposent n’ont pas été aplanis, Ankara et Moscou ont opéré un spectaculaire rapprochement, y compris dans

La Turquie veut coopérer avec le consortium franco-italien Eurosam pour sa défense aérienne

C’est à en perdre son latin, tant ce dossier aura donné lieu à maints rebondissements. En 2013, la Turquie annonça son choix en faveur du système de défense aérienne chinois Hongqi-9/FD 2000, aux dépens du consortium franco-italien Eurosam (SAMP/T ou Mamba) et du tandem américain Raytheon/Lockheed-Martin (Patriot PAC-3). Seulement, la décision turque, motivée par le

Antimissile : L’Italie rejoint la France pour le développement du missile Aster 30 Block 1NT

En décembre 2015, la Direction générale de l’armement (DGA) avait notifié au consortium Eurosam (MBDA et Thales), le maître d’oeuvre des systèmes de défense anti-aérienne et anti-missile SAMP/T [Système sol-air moyenne-portée/terrestre, ndlr] et SAAM [Système Anti-Air Missile, ndlr], un contrat visant à développer une nouvelle version de l’Aster 30 Block 1, appelée B1NT (Block 1

La France modernise ses capacités de défense antimissile

Les capacités françaises en matière de défense antimissile reposent en partie sur le missile intercepteur Aster 30, utilisé par  le Principal Anti-Air Missile System (PAAMS), dont sont dotées les frégates Horizon, et le Système sol-air moyenne-portée/terrestre (SAMP/T ou Mamba), mis en oeuvre par l’armée de l’Air. Normalement, la Loi de programmation militaire, telle qu’elle avait été

La Pologne choisit le système de défense aérienne Patriot et l’hélicoptère Caracal pour ses forces armées

Dans le cadre de la modernisation de ses forces armées, la Pologne avait lancé 2 appels d’offres : l’un pour se doter d’un système de défense aérienne, l’autre pour acquérir 70 hélicoptères de manoeuvre. Pour le premier, d’un montant supérieur à 5 milliards d’euros, le consortium franco-italien Eurosam (MBDA et Thales) était en lice avec

Varsovie fait miroiter un contrat de 5,8 milliards d’euros si la France renonce à livrer les BPC Mistral à la Russie

Le 3 septembre dernier, et étant donné la situation « grave » en Ukraine, le président Hollande avait estimé que les conditions n’étaient pas réunies pour autoriser la livraison du premier Bâtiment de projection et de commandement (BPC) de type Mistral à la Russie, en raison de son soutien apportés aux séparatistes ukrainiens. Cette annonce, faite à

La Turquie discute avec la France pour un possible achat du système de défense aérienne SAMP/T

En septembre 2013, l’industriel chinois CPMIEC (China Precision Machinery Export-Import Corporation) était retenu par Ankara pour entamer des négocations en vue d’une éventuelle acquisition du système de défense aérienne Hongqi-9/FD 2000 aux forces turques. Ce contrat, alors évalué à plus de 4 milliards de dollars, était visé par le consortium franco-italien Eurosam avec le système