avions ravitailleurs / Archives

Vers une accélération de l’acquisition d’avions ravitailleurs destinés à l’armée de l’Air?

La Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019 prévoit l’acquisition de 12 avions ravitailleurs A330 MRTT « Phénix » afin de remplacer non seulement les C-135 FR (et KC-135RG) mais aussi les 3 A310 et les 2 A340 actuellement en service au sein de l’armée de l’Air. Ce programme est d’une importance capitale. Les avions ravitailleurs sont en

L’Allemagne envisage d’investir 1 milliard d’euros en faveur de la flotte européenne d’avions ravitailleur

En juillet, les Pays-Bas et le Luxembourg ont annoncé la commande commune de deux avions ravitailleurs de type A-330 MRTT dans le cadre du programme européen appelé « Initiative Multinational MRTT Fleet » (MMF). Concrètement, les deux appareils en question appartiendront à l’Otan et les deux pays partenaires bénéficieront de droits exclusifs d’utilisation. Ils seront basés à

Le chef d’état-major de l’armée de l’Air reste vigilant sur le renouvellement des avions ravitailleurs

Deux sujets majeurs préoccupent plus particulièrement le général Denis Mercier, le chef d’état-major de l’armée de l’Air (CEMAA) : le maintien de l’activité opérationnelle à un niveau suffisant et le renouvellement des avions ravitailleurs C-135 FR, qu’il place même en tête de ses priorités. Pour le premier point, le niveau d’activité pour la période 2014-2015

Des avions-ravitailleurs américains pour l’opération Serval

Après avoir pris le temps d’évaluer les éventuelles implications juridiques qu’une telle décision pouvait avoir, l’administration Obama a finalement accepté d’engager des avions ravitailleurs en soutien des appareils français engagés dans l’opération Serval au Mali. Cette décision n’allait pas forcément de soi. En effet, si, d’après le Los Angeles Times, le Pentagone et le département

La facture des avions ravitailleurs de l’US Air Force dérape déjà

« Si nous devons remporter une autre victoire sur les Romains, nous sommes perdus » avait déclaré le roi Pyrrhus Ier d’Epire, selon Plutarque. Il est probable que les dirigeants de Boeing aient cette phrase en tête, après avoir remporté, contre EADS, l’appel d’offres concernant les avions ravitailleurs de l’US Air Force. Pour remporter la mise, en

L’armée de l’Air ne sait toujours pas quand elle aura ses A-330 MRTT

Depuis le début de l’opération Harmattan, qui vise à faire respecter la résolution 1973 des Nations unies au-dessus de la Libye, les C-135 FR du Groupe de ravitaillement en vol 02.091 « Bretagne » sont énormément sollicités. Ces appareils, entrés en service dans les années 1960, sont aussi un maillon essentiel de la composante aéroportée de la

Ravitailleurs de l’US Air Force : Les raisons de l’échec d’EADS

Ainsi, le Pentagone a choisi Boeing et son avion ravitailleur NewGen, dérivé du B767, au détriment du KC-45 proposé par EADS afin de remplacer les KC-135 de l’US Air Force, entrés en service à l’époque du président Dwight Eisenhower, il y a plus de 50 ans. L’enjeu était de taille puisqu’il s’agit de livrer 179

Boeing remporte le marché des avions ravitailleurs de l’US Air Force

Le Pentagone a tranché : Boeing a remporté l’apprel d’offres portant sur l’acquisition de 179 avions ravitailleurs destinés à remplacer les KC-135 en service au sein de l’US Air Force depuis une cinquantaine d’années. Ce choix est presque une surprise puisque le l’avion proposé par Boeing n’existe pour le moment que sur le papier. En

Avions ravitailleurs de l’US Air Force : EADS baisse ses prix

Normalement, ce sera en mars prochain que l’on devrait connaître le nom du vainqueur de l’appel d’offres lancé par l’US Air Force pour remplacer ses avions ravitailleurs KC-135, en service depuis les années 1960. Pour remporter ce marché de 35 milliards de dollars pour 179 avions, EADS a soumis le KC-45, dérivé de l’A-330 MRTT et

Avions ravitailleurs de l’US Air Force : Boeing va présenter une « offre ajustée »

En novembre dernier, l’US Air Force a inversé l’envoi de données confidentielles concernant les propositions soumises par Boeing et EADS dans le cadre de l’appel d’offres visant à trouver un successeur à ses avions ravitailleurs KC-135, en service depuis les années 1950. Après enquête, il s’est avéré qu’EADS avait pris connaissance du contenu de l’envoi