Industrie / Archives

Rheinmetall et Steyr Mannlicher ont mis au point un nouveau fusil d’assaut

L’allemand Rheinmetall et l’autrichien Steyr Mannlicher ont développé conjointement le RS556, un nouveau fusil d’assaut modulaire, chambré en calibre 5,56×45 mm OTAN, en vue de le proposer à la Bundeswehr, qui doit remplacer ses fusils HK G-36 à partir de 2019. Le RS556 reprend les grandes lignes du fusil STM 556 de Steyr Mannlicher, qui,

Après le président russe, M. Trump plaide pour un renforcement des capacités nucléaires

  En 140 signes, le président américain élu, Donald Trump, qui prendra ses fonctions le 20 janvier prochain, a mis dans l’expectative de nombreux experts de la non-prolifération nucléaire et autres militants du désarmement. Ainsi, via le réseau social Twitter, il a écrit que les États-Unis « doivent grandement renforcer et accroître leur capacité nucléaire tant

Des officiers saoudiens seront formés en Allemagne

En matière de ventes d’armes, Berlin suit une politique qui se veut très restrictive à l’égard des pays peu respectueux des droits de l’Homme ou susceptibles de nuire à la stabilité de leurs voisins. Et cette ligne, incarnée par Sigmar Gabriel, le ministre allemand de l’Économie, a eu des conséquences sur l’industrie française de l’armement

Les ventes des 100 premiers industriels de l’armement ont diminué de 0,6% en 2015

Depuis 1989, l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) établit un classement des 100 plus importants groupes mondiaux d’armement et se services à caractère militaire en fonction de leurs informations financières. Cependant, cet exercice a une limite dans la mesure où les résultats des entreprises chinoises ne sont pas pris en compte.

Pour M. Le Drian, la question de l’acquisition de drones armés se pose

Un convoi terroriste est repéré dans le désert par un drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) de type MQ-9 Reaper mis en oeuvre depuis Niamey par l’escadron de drones 1/33 Belfort. Mais comme cet appareil n’est pas armé, il est donc fait appel à une patrouille de Mirage 2000D pour « traiter » la cible… qui, entre-temps,

M. Le Drian « veille à ce que la vente de Renault Trucks Defense ne se fasse pas au détriment de nos intérêts »

Le 4 novembre, le groupe Volvo a officiellement annoncé son intention de se séparer de la division « Governement Sales », laquelle regroupe ses filiales liées au secteur de la défense et dont l’activié ne représente que 2% de son chiffre d’affaires. Or, Renault Trucks Defense (RTD), qui a racheté, ces dernières années, ACMAT et Panhard, deux

Paris demande à Riyad de revenir sur la suspension des livraisons d’armes françaises au Liban

  Après des négociations compliquées entamées un an plus tôt, le contrat « Donas » (Don Arabie Soudite) était signé le 4 novembre 2014 entre Paris et Riyad. D’un montant de 2,2 milliards d’euros, il prévoyait la livraison aux Forces armées libanaises (FAL) d’équipements militaires d’origine française, dont des missiles MILAN, des blindés, des hélicoptères et des

La Russie pourrait se doter d’une arme hypersonique d’ici le début de la prochaine décennie

Lancé en 2001 par le Pentagone, le programme Conventional Prompt Global Strike (CPGS) doit donner la capacité aux forces américaines de frapper avec une charge conventionnelle un cible située n’importe où dans le monde en une heure. C’est à cette fin que sont développés, avec des fortunes diverses, l’Advanced Hypersonic Weapon (AHW), le planeur Falcon

Le groupe américain Textron arrête la production de bombes à sous-munitions

Le 30 juin, le ministère français de la Défense annonçait avoir terminé la destruction de ses derniers stocks d’armes à sous-munitions (roquettes LRM et obus OGRE), dont « l’utilisation, la production, le stockage et le transfert » sont interdits par la Convention d’Oslo, que la France a signée en décembre 2008. Ces armes à sous-munitions (ASM) sont

Feu vert de l’administration américaine pour une vente d’armes d’un milliard de dollars à l’Arabie Saoudite

Il est dit que les relations diplomatiques entre les États-Unis et l’Arabie Saoudite, liés par le Pacte de Quincy signé en 1945, ne sont pas au beau fixe. Cela tient principalement à des divergences de fond entre les deux pays, notamment au sujet du programme nucléaire iranien, lequel a fait, le 14 juillet 2015, l’objet