Industrie / Archives

Le ministère des Armées confirme que le futur drone MALE européen pourra être armé

En 2013, et après plusieurs échecs dans ce domaine (Talarion, Telemos), Airbus Defence & Space, Dassault Aviation et Leonardo (ex-Finmeccanica) décidèrent d’unir leurs forces pour développer un drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) européen alors que plusieurs pays du Vieux Continent venaient d’acquérir des appareils américains (en l’occurrence, le MQ-9 Reaper de General Atomics). Deux

Comment les Armées ont-elles utilisé les 700 millions d’euros « dégelés » juste avant la clôture de l’exercice 2017?

L’automne dernier, la ministre des Armées, Florence Parly, se devait de gagner deux arbitrages pour boucler le budget 2017 de la mission « Défense ». Le premier était la prise en charge, par un financement interministériel, les 400 millions de surcoûts supplémentaires liés aux opérations extérieures et intérieures tandis que le second consistait à obtenir le déblocage

Le Missile Moyenne Portée va bientôt connaître le baptême du feu au Sahel

En novembre dernier, la Direction générale de l’armement (DGA) a annoncé la livraison d’un premier lot de 50 Missiles Moyenne Portée (MMP) et de 20 postes de tir, afin de former les « primo-utilisateurs ». Et de préciser qu’il était question de déployer ce nouveau missile antichar en opération en 2018. Selon Janes, qui cite le major

La France assoit sa position de troisième exportateur d’armements

La trajectoire financière de la Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019 reposait sur une équation à plusieurs inconnues, dont, par exemple, un recours excessif aux recettes exceptionnelles, dont le caractère aléatoire ne s’est pas démenti, ou encore l’exportation de certains équipements afin de compenser une baisse des livraisons aux forces françaises. Et ce pari a

Le Pdg de Nexter voit dans le futur char de combat franco-allemand une opportunité pour faire avancer la défense européenne

Si le projet de Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 précise que des « des études seront en outre initiées afin de préparer le remplacement du char Leclerc par de nouveaux systèmes de combat [MGCS pour « Main Ground Combat System »] dans le cadre d’une coopération européenne, notamment franco-allemande, il n’évoque pas le projet CIFS (Common Indirect

Le fabricant russe d’armes Kalachnikov a été privatisé

L’usine d’armement Izhmash fut créée en 1807 sur l’ordre du tsar Alexandre Ier. Par la suite, ayant gagné en importance, cette entreprise tiendra un rôle crucial dans l’histoire de la Russie (et de l’Union soviétique). Son destin basculera en 1947, quand un certain Mikhail Kalachnikov mit au point le fusil d’assaut AK-47, une arme plus

La marine chinoise dispose-t-elle déjà d’un canon électromagnétique?

Si l’information est vérifiée, alors la Chine aura pris de court les États-Unis, voire la France. En effet, la semaine passée, des photographies diffusées sur les réseaux sociaux suggéré qu’un navire de la marine chinoise, en l’occurrence le navire de combat amphibie Haiyang Shan serait doté d’un canon électro-magnétique (ou railgun), ce qui en ferait

Les exportations allemandes d’armes vers des zones de tension ont atteint un niveau record

Quand il prit les rênes du ministère allemand de l’Économie, en décembre 2013, le social-démocrate Sigmar Gabriel avait été clair : il n’allait plus être question de mener la même politique en matière d’exportations d’équipements militaire qui fut celle de la précédente coalition gouvernementale, formée par les chrétiens-démocrates de la CDU/CSU et les libéraux du

Le Qatar négocie l’achat du système russe de défense aérienne S-400 « Triumph »

En matière de défense aérienne, le Qatar est déjà bien équipé, notamment avec les systèmes américains Patriot PAC-3 et THAAD (Terminal High Altitude Area Defense), lesquels viennent s’ajouter à d’autres équipements du même type à la portée plus courte. Pour autant, et à première vue, Doha considère que ce n’est pas suffisant. En octobre 2017,

La Russie nationalise une banque pour financer son industrie de l’armement

Début janvier, la plus grande banque privée de Russie, Alfa-Bank, a annoncé qu’elle ne travaillerait plus avec le secteur russe de l’armement en raison des sanctions prises par Washington à l’égard de Moscou pour son implication présumée dans le sud-est de l’Ukraine (Donbass). « Cela ne signifie pas que nous avons rompu toutes nos relations avec »