Armement : La France et l’Inde veulent renforcer leur coopération industrielle. Nouveau contrat Rafale en vue?

En matière de défense, les relations entre la France et l’Inde sont au beau fixe, les manoeuvres aériennes conjointes Garuda 22, organisée sur la base aérienne de Jodhpur [Rajasthan], et le déploiement d’un avion de patrouille maritime P-8I Poseidon de l’Indian Navy à La Réunion en ont d’ailleurs récemment témoigné.

En outre, et au-delà des coopérations opérationnelles, l’Inde fait partie des principaux clients – et même l’un des plus anciens – de la base industrielle et technologique de défense française [BITD], avec par exemple l’achat de six sous-marins Scorpène [avec de vastes transferts de technologie à la clef] et celui de trente-six chasseurs-bombardiers Rafale.

D’ailleurs, il n’est pas impossible que New Delhi passe une nouvelle commande auprès de Dassault Aviation, dans le cadre du programme Multi Role Fighter Aircraft [MRFA ou MMRCA 2.0], lequel vise à doter l’Indian Air Force [IAF] de 114 avions de combat de génération 4,5 supplémentaires.

D’ailleurs, à l’occasion de Garuda 22, et après avoir volé à bord d’un Rafale, son chef d’état-major, l’Air Chief Marshal Vivek Ram Chaudhari, a affirmé avoir « définitivement besoin de cinq à six escadrons d’avions de génération 4,5 » pour faire face aux menaces immédiates. La presse indienne a laissé entendre qu’il parlait du Rafale…

En tout cas, plusieurs constructeurs ont fait part de leur intérêt pour le programme MRFA, dont Lockheed-Martin [F-21, conçu à partir du F-16], Boeing [F-15EX], Saab [Gripen], le consortium Eurofighter [Typhoon] et, évidemment, Dassault Aviation. Et l’industriel français fait figure de favoris, pour plusieurs raisons.

La première est que l’IAF utilise des Rafale conformes à ses exigences. Ce qui veut dire que le prix unitaire de nouveaux appareils sera moins élevé, les coûts des modifications qu’elle a demandées étant amortis. Le seconde est que les infrastructures nécessaires pour mettre en oeuvre le chasseur-bombardier français sont déjà construites. Enfin, il n’y aurait nul besoin de mettre en place de nouvelles chaînes d’approvisionnement en pièces détachées.

Mais reste la politique du « Make in India », qui vise à réduire les dépendances de l’Inde sur le marché de l’armement tout en favorisant l’essor de sa propre BITD. D’après le quotidien Financial Express, « la partie française a déclaré que pour installer une ligne de production [de Rafale] en Inde, elle aurait besoin d’une commande d’environ 100 avions ». C’était d’ailleurs ce qu’exigeait l’appel d’offres MMRCA, abandonné en 2015 après l’achat des 36 Rafale par New Delhi.

Par ailleurs, l’Indian Navy veut se procurer 27 avions « multi-rôles », afin de remplacer ses MiG-29K qui, de fabrication russe, ne lui donne pas pleinement satisfaction. La configuration des porte-avions indien étant de type STOBAR [avec tremplin et brins d’arrêt], des essais avec un Rafale Marine et un F/A-18 Super Hornet ont été menés cette année à la base navale INS Hansa, à Goa.

Le résultat de ces évaluations ne devait pas tarder à être rendu public… D’autant plus qu’il s’agit d’équiper l’INS Vikrant, le premier porte-avions de conception indienne admis en service en août dernier. Le ministre français des Armées, Sébastien Lecornu, a-t-il évoqué le Rafale Marine après s’être rendu à bord de ce navire, alors qu’il devait rencontrer Rajnath Singh, son homologue indien, à l’occasion du 4e dialogue annuel indo-français sur la défense, le 27 novembre?

En tout cas, M. Singh a dit avoir eu des « discussions chaleureuses et fructueuses » avec M. Lecornu, qui s’est rendu en Inde dans le cadre d’une tournée diplomatique l’ayant précédemment mené aux Émirats arabes unis et en Indonésie. Et d’ajouter, via un message diffusé sur Twitter : « Un large éventail de questions de coopération industrielle bilatérale, régionale et de défense » ont été évoquées au cours de cette rencontre.

Le ministère indien de la Défense a donné plus de détails. « Les ministres ont reconnu leur convergence sur un certain nombre de questions stratégiques et de défense » et « ont pris l’engagement de travailler ensemble pour renforcer la coopération dans les forums bilatéraux, régionaux et multilatéraux, en mettant l’accent sur la région indo-pacifique ». Et les questions industrielles n’ont pas été oubliées, l’accent ayant été mis sur la politique « Make in India ».

« Des collaborations futures et des opportunités potentielles de coproduction ont été discutées. Les ministres sont convenus que les groupes techniques des deux pays devraient se réunir au début de l’année prochaine et faire avancer les questions clés de coopération », a en effet conclu le ministère indien. Avec une nouvelle commande de Rafale en vue?

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

186 contributions

  1. SLIL dit :

    l’inde serait un partenaire idéale pour le développement de du SCAF , plutot que de traiter avec des pays comme l’allemagne ou l’espagne qui agissent plus comme des prédateurs que comme des partenaires

    • Nike dit :

      C’est exactement mon opinion, ils ne remettraient pas en cause le leadership de Dassault et seraient très heureux de participer à ce projet. Dassault pourrait faire fabriquer une partie de l’avion à bas prix ce qui permettrait à nos armées de ne pas se ruiner. L’Inde a les moyens financiers et humains de participer à ce projet. Surtout on vendrait beaucoup plus de SCAF aux Indiens qu’aux Allemands. Enfin les Indiens ont besoin d’avions embarqués pas les Allemands…
      Croisons les doigts.

      • Ératosthène dit :

        Oui, mais il n’y aurait pas d’aide européenne.

      • Dolgan dit :

        vous ne devez pas du tout suivre la saga aéronautique militaire indienne.

        à côté la gestion du programme scaf est une parfaite réussite.

    • Soad dit :

      L’Inde qui met plus de 20ans à développer le Texas? même avec de l’aide extérieure?
      Quand bien même, vous ne vous dites pas 1s que ces mêmes indiens seraient alors, avec nos technologies, notre 1er concurrent?
      un peu de cohérence… Ne le prenez pas mal ce n’est pas une attaque contre votre personne, mais contre vos propos: on a besoin de l’Inde pour qu’ils nous achetent des avions et des soums. c’est tout.

    • Green dit :

      Vous devriez un peu l’histoire des programme militaires indiens avant d’affirmer cela. Les indiens ont le temps… long.

      • EchoDelta dit :

        Le temps long a quand même tendance à se raccourcir sous la,menace immédiate des chinois et pakistanais.

        • NRJ dit :

          @EchoDelta
          Je me permets de répondre à vos questions ici:
          « et partager tout le savoir avec Airbus DS pour créer un concurrent c’est ca le plan. ». Airbus DS est déjà un concurrent si on va par là. Mais il n’est pas du tout demandé à Dassault de filer son savoir-faire à Airbus DS, je ne sais pas du tout où vous avez vu ça. Ce qui est fait en coopération sera visible de tous les industriels concernés (donc y compris les remote carrier d’Airbus). Ce n’est pas pour autant qu’on leur file notre savoir-faire. C’est justement l’enjeu de la PI sur lequel je vous informe qu’Airbus a rejoint la position de Dassault.
          Bref, à vous de me dire ce que vous entendez pas savoir-faire, car si c’est le terme utilisé usuellement, il n’y aura pas de transfert prévu, donc ce n’est pas la peine d’en parler.

          « je ne pense pas que l’Allemagne exploite un jour prochain un PA, ni n’exploite de vecteur nucléaire, deux éléments très structurant de l’avion ». Sur le vecteur nucléaire, pouvez vous m’expliquer en quoi c’est structurant pour l’avion ? Là faut éclaircir, car à ma connaissance un vecteur nucléaire est ni plus ni moins un missile comme un autre et c’est uniquement sa charge utile qui est nucléaire au lieu d’être un explosif classique. Et pour rappel, les allemands pouvaient installer les B61 sur leurs Eurofighter ce qui suggère que donner une telle capacité à un avion ne représente aucun difficulté technique. A partir de là il n’y a aucun problème avec l’aspect nucléaire.
          Sur l’aspect navalisable, il y a effectivement un questionnement qui se pose, puisque ça impose quelques contraintes. Maintenant une question simple: avez vous vu une remise en cause en Allemagne du SCAF à cause de l’aspect navalisable qu’aura le NGF ? Moi j’ai rien vu de tout ça, mais si vous avez vu une remise en cause, je suis intéressé de savoir. Si c’est pas le cas, vous soulevez simplement un problème qui n’a pas lieu d’être.

          « Regardez le temps que nous mettons à débattre si c’est opportun ou pas, cela fait des années, nous n’arrivons pas à nous convaincre mutuellement car chacun sort ses arguments valables et aucun n’est massue. ». Je serai le dernier à dire que la coopération sera simple. Je dis juste qu’elle est nécessaire sans quoi on aura à sacrifier des pans entiers de notre BITD et de notre armée.
          Après Airbus et Dassault négocient actuellement et Dassault devrait avoir des domaines techniques lui permettant de pouvoir exercer son leadership. Et apparemment Dassault aurait une voix prédominante en cas de désaccord. Je ne suis pas dans les discussions et je ne serais de toute façon pas compétent pour juger si c’est suffisant ou non mais c’est en tout cas ce qui semble se dessiner concernant la négociation entre Airbus et Dassault (le désaccord entre les 2 concerne les commandes de vol).

          « Le too big too fail est quand même une stupidité parfaite ». Ce n’est pas une stupidité ni même une stratégie, c’est un évènement inévitable dans un programme d’une telle ampleur. C’est quand même un programme qui coûte dès le début 3,6 milliards pour les pays de la coopération. On parle pas du programme d’acquisition des bouchons d’oreille des fantassins là….

          « éverser des tonnes d’argent publique dans un programme voué à l’échec » Pourquoi voué à l’échec ?
          De toute façon à partir du moment où le programme est too big to fail, aucun politique ne pourra vraiment l’arrêter. Pour rappel quand De Mezieres a arrêté l’Eurohawk qui coûtait moins d’un milliard d’euros, ça lui a coûté son poste. Donc une fois la phase 1B lancée, ce sera compliqué de revenir discuter sur le programme et de menacer d’en sortir en devant ensuite admettre devant les citoyens qu’on a jeté des milliards à la poubelle pour rien.

          Vos exemples sont inadaptés. Le Concorde a volé pendant presque 30 ans et le France a navigué pendant 12 ans avant d’être arrêté (donc un programme qui a duré 16 ans en tout avec la construction). Ou alors vous vouliez effectivement montré des exemples type de programme too big to fail.

          • Aramis dit :

            « Airbus DS est déjà un concurrent si on va par là. Mais il n’est pas du tout demandé à Dassault de filer son savoir-faire à Airbus DS, je ne sais pas du tout où vous avez vu ça. » Vous vous moquez vraiment du monde l’allemand. Vous savez très bien que vos revendiquez la PI qui sera développée dans le cradre du SCAF et que c’est ça la problème.

            Ce problème est rappelé à chaque article sur le SCAF. Et ce problème c’est vous qui l’avez introduit.

            https://www.opex360.com/2021/05/01/systeme-de-combat-aerien-du-futur-berlin-nentend-rien-lacher-sur-la-question-de-la-propriete-intellectuelle/

            Ce que Dassault et Airbus développent chacun dans leur partie du programme doit être leur propriété respective. C’est juste respecter le droit de propriété des entreprises, un truc indispensable dans une économie de marché.

            « Sur le vecteur nucléaire, pouvez vous m’expliquer en quoi c’est structurant pour l’avion ? » Taille de la soute pour embarquer le successeur de l’ASMP A. Donc cela détermine la longueur de l’avion et sa largeur. Et tout ce qui tourne autour de la cellule: commande de vol electrique, organisation interne, etc.

            « à ma connaissance un vecteur nucléaire est ni plus ni moins un missile comme un autre » Nouvelle preuve que vous ne connaissez rien au cas de la France qui a développé des missiles spécifiques comme l’ASMP A pour des performances supérieures à de simples missiles de croisières. Et qui va le faire pour succéder à l’ASMP A.

            « Je dis juste qu’elle est nécessaire sans quoi on aura à sacrifier des pans entiers de notre BITD et de notre armée » Le SCAF va conduire à sacrifier des pants entiers de notre BITD et de nos armées. On ne fera jamais un SCAF seul, on fera moins ambitieux que le SCAF, on ferait ce qu’a été le Rafale par rapport au F 15.

            « c’est un évènement inévitable dans un programme d’une telle ampleur. » Un programme pareil est absurde. Il va siphoner les budgets et détruire tout le reste. C’est la seule chose inévitable. Mais il est toujours possible d’arrêter une absurdité.

            « Pourquoi voué à l’échec ? » Il n’y a quà voir ce qui se passe en ce moment et ce qu’on donné les programmes organisés de la même manière. Des economies de bout de chandelles, des décennies pour quelques dizaines de matériels livrés dont la MCO oblitère les budgets sans avoir un bon taux de dispo.

            Ce que vous proposez n’a aucun intérêt puisque ça revient à supprimer nos armées pour un programme d’avions. Quel intérêt de faire ça?

            On peut se payer une armée sans SCAF mais on ne pas se payer une armée ayant le SCAF. Le budget cumulé des trois participants devrait pour ça être au niveau des USA, ce ne sera jamais le cas. Il faut arrêter d’avoir des ambitions démesurées type porta avion nucléaire, SCAF, force de projection partout dans le monde,… c’est pour les grandes puissance ça. A trois ne sommes pas la Gambie mais on n’est pas au niveau des grandes puissances.

            Vous dîtes en sommes de la France: une puissance modeste avec un des budgets de la défense les plus élevé au monde (vous oubliez la structure de coût parmi les plus elevé au monde mais bon). Cumulé à l’allemagne et l’espagne ça donne une puissance modeste avec un des budgets de la défense les plus élevé au monde (et toujours la même structure de coût).

            La seule chose inévitable si on veut conserver des chances de reconstruire une armée c’est de sortir du SCAF qui s’en portera très bien.

            Puisque vous dites qu’airbus DS est aussi fort que Dassault, puisque vous vous ventez de votre budget tellement supérieur à nous c’est que l’allemagne peut faire le SCAF sans la France bien mieux que si la France restait.

            Pourquoi vous vous emmerdez avec ces français nuls et arrogants?

          • NRJ dit :

            @Aramis
            « . Vous savez très bien que vos revendiquez la PI qui sera développée dans le cradre du SCAF et que c’est ça la problème. ». Je ne revendique rien merci guignol.

            « Taille de la soute pour embarquer le successeur de l’ASMP A. » Parce que vous croyez qu’on va les mettre où, le successeur du Scalp ?

            « Nouvelle preuve que vous ne connaissez rien au cas de la France qui a développé des missiles spécifiques comme l’ASMP A pour des performances supérieures à de simples missiles de croisières. ». Oui et ? Vous croyez qu’un avion qui est capable de transporter un Scalp et son successeur serait incapable de transporter un ASMPA ?

            « Le SCAF va conduire à sacrifier des pants entiers de notre BITD et de nos armées. » Non.

            « on fera moins ambitieux que le SCAF, on ferait ce qu’a été le Rafale par rapport au F 15. ». Si vous voulez faire un avion au standard technologique des années 2040, l’avion qui remplacera le Rafale coûtera bien plus que ne peut supporter le budget de l’armée française. Même si cet avion s’avère en fait être un Rafale dans une version technologiquement compétitive.

            « Un programme pareil est absurde. « . Ben du coup vous êtes en train de dire que le Rafale était un programme absurde. Je m’en souviendrai.

            « Il n’y a quà voir ce qui se passe en ce moment et ce qu’on donné les programmes organisés de la même manière. » Quand on fait un tel programme, c’est normal de prendre du temps au départ pour se mettre d’accord. Il n’y a rien d’illogique et ça ne suppose pas forcément que la suite ait autant de problèmes.

            « Ce que vous proposez n’a aucun intérêt puisque ça revient à supprimer nos armées pour un programme d’avions. Quel intérêt de faire ça? ». L’intérêt d’avoir un avion compétitif technologiquement. Et c’est poru éviter de supprimer nos armées que je soutiens la coopération. Car sinon c’est la suppression de nos armées. C’est de la simple logique.

            « La seule chose inévitable si on veut conserver des chances de reconstruire une armée c’est de sortir du SCAF qui s’en portera très bien. ». C’est ça. On reconstruit l’armée française sans argent, évidemment c’est si simple…. Ah non on fait avec l’armée française comme le Rafale avec leF-15, méthode miracle. Ben si mais oui bien sûr.

            « c’est que l’Allemagne peut faire le SCAF sans la France bien mieux que si la France restait. ». Ni l’Allemagne ni la France n’ont intérêt à faire un programme solo.

            « Pourquoi vous vous emmerdez avec ces français nuls et arrogants? » Car certains sont neuronés et pas aussi arrogants que les guignols du blog.

        • Tschok dit :

          @NRJ vous n’avez pas lu le dernier article de Métadéfense ? Parce que je ne comprends pas votre acharnement à nier la réalité sur les montants réels des programmes d’armement qu’un pays commande à sa BITD.

          Le budget de l’état c’est certes des dépenses mais c’est aussi des recettes. Vous ne regardez que ce qui est prévu de dépenser en N mais jamais ce que va rapporter l’année N. Financièrement parlant ce que vous dîtes n’a pas de sens. Vous ne regardez que la dépense brute en début d’exercice sans jamais regarder le résultat de l’exercice.

          En comptabilité d’engagement ou de caisse quelque soit la manière dont on compte jamais le coût du rafale ne sera de 65 milliards actuel après les 225 avions livrés si on tient compte des recettes: en comptabilité de caisse à la fin des livraisons l’état aura récupéré autour de 47% de la somme, et en comptabilité d’engagement il y aurait directement la créance de charge sociale et d’impôts inscrite au bilan.

          Je ne prend pas en compte l’export bien sûr.

          Ce que vous dîtes sur le coût d’un programme fait par la Franc seule (qui serait probablement très différent du SCAF) ne serait vrai que et uniquement si la France n’avait pas d’industrie d’armément et commandait tout à l’étranger. Votre argument est un oxymore.

          Ce n’est pas pour rien que coopération ou pas les états veulent dépenser dans les entreprises fiscalement domiciliées dans leur pays.

          Je ne dis pas que la France fera forcément un programme seul. Le symbole politique qu’est le SCAF est fort. Ce que je dis c’est que l’argument que vous avancez sur le prix d’un avion de combat produit dans un pays pour ce pays n’est pas un argument pertinent.

          Des arguments pertinents en faveur d’une coopération, bien organisée j’entends pas ce qu’on nous prépare sur le SCAF, il y en a. Le principal c’est l’effet de série par exemple. Vous devriez utilisez des arguments pertinents vous verrez ça va vus changer la vie.

      • civis17 dit :

        Alors que nous ,nous trouvons le temps long .

      • ji_louis dit :

        La menace chinoise rend le concept d’urgence un peu plus pressant…

      • albatros dit :

        Quand ils le veulent les indiens sont rapides…commande en 2016 et livraison en 2019 des premiers Rafale en Inde
        Face au Pakistan et surtout la Chine, après la constatation de la pauvreté technique de l’offre russe, l’Inde n’a pas trop le choix quant à ses fournisseurs ; il lui faut du matériel moderne occidental sans se mettre à genoux devant les Etats Unis…Donc matériel fabriqué en France et éventuellement co produit en Inde
        Ensuite une fois la chaîne installée en Inde, on pourra réfléchir à des morceaux de SCAF fabriqués moins chers en Inde avec une armée de l’air (et amphibie) indienne…et ses besoins qui seront colossaux.

    • LS dit :

      Pour le SCAF (hors NGF), franchement, je suis pas sûr qu’il faille le développer avec des partenaires non Européens.
      Pour le NGF, oui, je suis d’accord.

    • joe dit :

      Non pas idéale. Ils n’ont absolument pas les compétences pour remplacer Allemands et espagnols dans le projet. Cela reviendrait à faire un avion Français, partiellement financer par l’Inde. Ce qui serait déjà bien car le SCAF c’est surtout une répartition des coûts, la France c’est faire et ces bureaux d’études sont parmi les meilleurs.

      • Savoir-faire dit :

        « la France c’est faire »
        La France c’est le baguette et les fromages. Et ça, la France sait faire !

        • albatros dit :

          Dans votre micro commune du fin fond de la montagne sans doute…mais pas dans toute la France heureusement

    • Alex dit :

      les indiens ont le temps long, ils mettent du temps à débloquer les projets, mais les Allemands sont ils mieux? Nous avons exactement les mêmes besoin que l’inde et ce pays a besoin de matériel opérationnel à la différence des Allemands qui ont besoin de matériel pour remplir leur hangar. On se doit de proposer à l’inde une coopération globale, Dassault ne pourra bientot plus tenir le rythme et devra s’associer à un moment ou un autre avec un pays capable de prendre de plus gros volume que la France, et ouvrir une chaîne de prod en Inde est LA solution, le rafale a encore de beau jours devant lui surtout si Dassault arrive à maintenir les coûts de maintenance, le SCAF c’est l’avenir mais avant d’arriver la ce sera long et surtout ce sera chere, tres chere, beaucoup de pays resteront sur du 4.5 et beaucoup de pays devront s’equiper en avion plus economique que du F35 ou G5/6, aujourd’hui on le voit avec les différents conflits, à part les US, qui fait de la surveillance en F35 je pose la question? qui va chasser le djihadiste en F35, qui va « gacher » le potentiel d’un avion hors de prix pour faire de la police du ciel ? quand tous les pays qui se sont engagé dans le tout F35 vont voir les couts d’entretients que ça leur impose et que NON, la police du ciel ne peut pas se faire sur simulateur, il reviendront à des machines plus simple et moins chere

      • Avekoucenzeh dit :

        En fait, ce n’est pas tellement que « ce sera chere, très chere », c’est surtout que ce sera cher, très cher.

    • LaMeuse dit :

      Pour reproduire les erreurs chinoises sur les transferts de technologies de pointe ? Le maintien d’une génération d’écart nous est indispensable pour l’avenir !

    • scalectric dit :

      Tout à fait d’accord, surtout que l’Inde, en passe de devenir la deuxième puissance économique mondiale, vu que la Chine continue de s’embourber dans ses doctrines dictatoriales, l’Inde serait un vecteur de partenariat exceptionnel pour exporter un nouvel avion de combat.
      Nous avons la technologie, ils ont les moyens techniques, les ingénieurs, ils trouveront la logistique pour coconstruire.

  2. Clavier dit :

    Le problème majeur avec les Indiens vient du fait qu’ils pleurent après les transferts de technologie que Dassault – à juste titre- n’est pas très chaud pour les leur céder …..
    Un autre problème est le pris élevé alors que les Américains font des offres mirifiques – à prix cassés et totalement insincères- dans le but de faire capoter la main-mise française sur le vente d’armement qui les gêne considérablement …..

    • Guillaume dit :

      nos concurents en inde somt surtout les russes.

      avec les ricains on se bat sur l aeronaval, sur un contrat tres limité. c equi importe est le mmrca2 et peut etre le futur char de combat indien.

      et dans les deux cas on est surtout face au su33, mig29 et t80

      • Math dit :

        Vision de court terme: les indiens sont une puissance émergente, mais en 2050, ce sera un autre affaire: Inde et Chine auront un PIB 40% supérieur aux USA. Les avions que l’on vend à l’Inde sont probablement les derniers, avant quelques soucis. Ils auront plus de moyens que nous. Ok techno, techno, technos… mais quand on a les moyens, on se paie les technos.
        Les USA, on verra bien ce que ça va devenir. Comme la Russie d’ailleurs…

      • Alain d dit :

        Bah, ça fait un max que les russes galèrent pour les aéronefs en Inde, hors les modernisations du parc existant.
        Ils tiennent pour l’instant sur les chars, les navires de surface et sous-marins.
        Pour les MMRCA2, USA et FRA sont les mieux placés.

      • Alain d dit :

        La Russie priorise son économie de guerre face à ses exportations, ce n’est pas bon pour ses clients habituels.
        Et les avions russes ne font pas de miracle en Ukraine, plutôt des dégâts avec l’aide de missiles de croisière, donc à distance de sécurité.

      • ji_louis dit :

        Les problèmes passés avec les contrats et matériels russes, et la guerre un Ukraine, rendent ce concurent hors jeu.

  3. Félix GARCIA dit :

    ♫ Cric crac, on passe à l’attaque ♫
    ♫ Ra ra, c’est nous qu’on gagnera ♫
    ♫ Go go, à nous le magot ♫
    ♫ Yo yo, le fort Boyaux ♫

  4. Blockhaus dit :

    Nouveau contrat Rafale en vue ? Et aussi nouveau transfert de technologie !

    • Ricko dit :

      @ Blockhauss : oui et non. Oui car le but est de fabriquer des Rafale en Inde avec des entreprises locales (contrôlées en grande partie par Dassault – pas folle la guêpe) et donc non puisque le savoir-faire reste sous le contrôle de Dassault.
      Et puis savoir refaire c’est bien mais sans capacité de faire mieux cela ne permet pas de faire la course dans le peloton de tête.
      Aujourd’hui l’inde est capable de faire un avion de technologie équivalente au M2000. Ce n’est pas encore le niveau du Rafale.

    • M.W dit :

      1 h de vol en rafale = 35000 euros de quoi nourrir quelque milliers d’indiens….alors avec 100 rafales c’est sans doute plusieurs millions, enfin c’est toujours moins cher que 1h en avions u.s…

      • Carin dit :

        @M W
        A contrario, une heure de vol en Mig ou SU, c’est 15 jours d’immobilisation… mais c’est vrai que la MCO est moins chère.. les pièces n’arrivant jamais!

      • E-Faystos dit :

        une heure en Rafale C et B, 14,000 euros.
        en baisse.
        une heure en Rafale M, 7,000 euros.
        Pourquoi ?
        stock de pièces à portée car à bord du porte avion
        pourtant, le milieu marin et les conditions à bord sont autrement plus nocives qu’à terre.

      • dompal dit :

        @M.W,
        Ramener sa fraise pour dénigrer Rafale sans mettre de lien, c’est à la portée de n’importe quel imbécile.
        Faites-vous parti de ce clan là !??

      • albatros dit :

        10% des indiens souffrent de malnutrition mais du fait de la sécheresse surtout, ce pays est surpeuplé et fait beaucoup plus de jeunes que la Chine (1 enfant par couple, la politique a été abandonnée mais pas la pratique qui s’est encrée dans la tradition maintenant chinoise, grâce aux communistes)
        Voyez en France comment une année de sécheresse a bien affaiblit nos agriculteurs, et cela va empirer

  5. Aramis dit :

    Heu non pas du tout Lecornu. Si on doit induire de l’état des deux flottes respectives la volonté de se défendre, l’Inde veut et nous non.

    • NRJ dit :

      @Aramis
      « Il est prévu une hausse graduell ». Non vous n’avez pas lu. La programmation militaire 2024-2030 prévoit 410 milliards environ. Et 410/6 ça fait combien par an ?

      « Après oui 70 milliards hors pension dès 2023 indéxé sur l’inflation serait une bonne chose ». Ca dépend pour qui. Pour l ‘armée oui surement. Pour la France, peut-être pas.

      « Problème uniquement lié à un budget de la défense suicidaire. ». Faut pas exagérer. Le budget français restait un des plus élevé dans le monde. Et si on regarde en terme de PIB, on a baissé le budget de la Défense hors pension au pire à 1.5-1.6%. Dans d’autres pays comme la Belgique ou l’Allemagne, ça a été 1%.
      Par ailleurs, pouvez vous garantir que pendant les 60 années que va durer le programme SCAF de la phase de conception à la mise en rebut des derniers appareils, il n’y ait plus de budget de la défense « suicidaire » ? Pouvez vous apporter cette garantie ?

      « Il faut faire autre chose moins cher. » yakafokon. Et bien sûr, je pense que n’allez transiger sur le fait qu’on ait un avion de combat compétitif technologiquement et techniquement, et cela avec du savoir-faire 100% français (ou alors précisez moi si vous voulez que des technologies comme le radar soient achetées sur étagère aux USA ou à Israël).
      Allez un petit coup de baguette magique et là je suis persuadé qu’on va pouvoir faire tout ça sans problème n’est-ce pas ?

      « Leur structure de coût est centrée sur l’armée qui coûte le plus cher: la Marine. ». Quand on compare la marine française et la marine anglaise, il n’y a pas de grande différence. 4 frégates antiaériennes en plus similaire aux frégates Horizon, et 1 SNA en plus. Ca fait peut-être 6 milliards sur 20 ans. Ca ne compense pas leur aviation de chasse qui sera bien inférieure à la notre (280 contre 230 en 2030), et leur réduction de format de l’armée de terre, nettement inférieure à la notre (72000 contre 115 000), et le budget qu’on met tous les ans dans nos opex.

      « On ne pourrait comparer que et uniquement si les anglais avaient eux exactement la même armée que nous. ». On a quand même un budget et une armée relativement comparable.

      « Encore complètement à côté de la plaque NRJ. » Quelque fois pour se donner une idée il faut regarder ce qui se passe ailleurs. Sinon on peut inventer n’importe quel chiffre et se dire qu’avec 2 milliards d’euros on pourrait faire la R&D du SCAF. Tranquille n’est-ce pas ?
      C’est pour cette raison qu’il me semble important de rappeler le budget de R&D prévu initialement (donc avant les surcoûts). On parlait déjà de 25 milliards. Et s’il y avait effectivement le moteur vertical, il ne s’agit pas d’oublier que Lockheed-Martin avait acquis une grande expérience sur le développement et l’industrialisation d’un paquet de technologies qu’on met dans les avions 5G (furtivité, refroidissement des émissions de sortie, connectivité etc). Des compétences qu’il nous faut acquérir soit totalement soit en partie (et c’est pas le Neuron qui n’était qu’un démonstrateur qui nous permet d’avoir le même savoir-faire qu’une entreprise ayant réalisé un avion de chasse).

      Bref le SCAF va coûter une blinde et ce n’est pas surprenant quand on voit l’inflation du coût des avions de chasse depuis 70 ans quelque soit la partie du monde (et qui est largement supérieure à l’inflation monétaire, précisons le).
      Maintenant vous pouvez rêver et vous dire que pour pas cher on aura un avion de chasse compétitif. Mais ça, ce n’est que dans vos rêves, pas dans la réalité.

      « Jamais Lockeed Martin n’a tenté de freiné une hausse des coûts du F 35. ». Lockheed s’est engagé à réduire à 25000 $ le coût de l’heure de vol (certes sans y arriver) et a réduit le coût d’achat de ses avions. Donc au moins facialement ils ont quand même tenté de freiner la hausse des coûts. Et si vous me dites que ce n’était pas le cas, prouvez le.

      « En franco français on ferait un avion extrapolé du Rafale ». Le NGF est déjà prévu pour être un Rafale amélioré. Il aura une plus grande masse, mais sinon on sait déjà que ce sera un avion navalisable polyvalent multirôle.
      Et faire simplement un Rafale F10 ou F20 ne changera presque rien au coût. Ce que les crétins du site oublient, ‘c’est que ce qui coûte cher dans una vion aujourd’hui, ce n’est plus la structure mais les technologies embarquées (radar, IHM, camouflage électronique essaims de drones etc). Si vous voulez vraiment réduire le coût de votre « avion extrapolé du Rafale », il faudra faire une croix sur ces technologies embarquées, ce qui nous mènera soit à avoir un appareil obsolète, soit à acheter sur étagère aux USA les technologies qui nous manquent. Si vous ne voulez pas accepter cette réalité, je ne peux rien pour vous.

      « C’est les industriels qui devraient être au service des armées et non l’invers. » Effectivement, et l’armée a besoin d’armes compétitives. Si son industrie ne peut pas lui fournir à un prix qui doit être également un minimum compétitif, l’armée devra acheter à la concurrence.

      • philbeau dit :

        Votre argumentaire NRJ , toujours le même , part du principe très en vogue ici que l’Allemagne est décidée à faire le Scaf selon le schéma de départ , qui reconnaissons le était assez alléchant . Et que côté français ,on pouvait faire une confiance solide dans le partenaire allemand , le « couple franco-allemand » toussa toussa … Las , on a vu très vite , sauf peut-être vous vu votre parti pris Airbus qu’on commence à bien connaître , que celui-ci a vite jeté le masque , puissamment soutenu par les parlementaires de chez lui , pour disons le tout net prendre le contrôle du truc , et effectuer un hold up sur ce que Dassault se proposait d’apporter . Ne pas oublier de mettre en parallèle ce qui se passe avec le MGCS , c’est à dire la même manoeuvre enveloppante du si chéri par certains ici dont vous partenaire allemand . Et la question est bien : quel Scaf , si on peut encore appeler ça comme ça veulent les allemands ? Et partant , comment est il sérieusement concevable de faire travailler ensemble deux parties aux intérêts totalement antinomiques , en comparaison desquelles l’Eurofighter était bien une collaboration . Même une décision autoritaire du politique ici , qui serait catastrophique , ne pourrait mettre en marche réellement l’affaire . Sauf évènement pour l’instant imprévisible , et il y en a beaucoup en ce moment , le Scaf ça ne marche pas . Il faut trouver autre chose . Et vos extrapolations budgétaires bâties sur des préviions invérifiables n’apportent rien .

        • NRJ dit :

          @philbeau
          « sauf peut-être vous vu votre parti pris Airbus ». MDR. La seule chose qui vous amène à cette conclusion c’est uniquement le fait qu j’ai le culot de dire qu’Airbus n’est pas une entreprise qui serait incapable de faire de bons avions de chasse. Et vous petit coq arrogant sur votre tas de fumier, vous ne pouvez même pas pas ne fût -ce qu’envisager une telle hypothèse. C’est ça qui vous fait dire que je suis pro-allemand.

          Ah oui et je dis également, chose horrible, que le rôle de partenaire principal qu’à Airbus ne l’engage à devoir accepter les exigences de Dassault les yeux fermés de la même façon que Nexter n’a pas à accepter les yeux fermés le rôle que Rheinmetall et KMW lui proposent. Ça c’est vrai que c’est choquant….
          Vous me faites rire, quand même.

          « pour disons le tout net prendre le contrôle du truc « . Ben non. C’est contredit par les faits mon vieux.
          Après oui Airbus se défend et tente de prendre le maximum de charge. C’est normal c’est de la négociation, et Dassault fait pareil. Après là aussi je choque en disant que c’est pas forcément anormal que les entreprises allemandes puissent défendre leur bout de gras de la même façon que nos entreprises défendent le leur. Et ça c’est vrai que pour les guignols c’est choquant de considérer légitime que les entreprises allemandes défendent leurs intérêts. Vade retro satanas, n’est-ce pas ?

          « quel Scaf , si on peut encore appeler ça comme ça veulent les allemands ? ». Le leadership est français sur le SCAF.

          « Et vos extrapolations budgétaires bâties sur des préviions invérifiables n’apportent rien . ». C’est vrai je me base sur les faits. Là aussi j’admets que qu’essayer d’anticiper ce qui va arriver en se basant sur les faits qu’on observe aujourd’hui c’est parfaitement choquant….

          • philbeau dit :

            Vous baissez NRJ … n’aimez pas être contesté ? Parce que l’insulte , c’est ce qui vient quand on n’a pas d’arguments . Alors on va vous laisser avec vos certitudes et votre comportement d’enfant capricieux . Mais je terminerai quand même en reprenant l’énormité qui ressort de votre florilège de bêtises : laissons Airbus faire un avion de chasse tout seul . On l’attend toujours là dessus , le Talarion …

          • Czar dit :

            « de la même façon que Nexter n’a pas à accepter les yeux fermés le rôle que Rheinmetall et KMW lui proposent.  »

            la meilleure façon de ne pas avoir à répondre aux réfutations c’est de poser le problème sur de mauvaises bases : il n’y a aucun problème avec KMW qui fait partie de la même boite que nexter, comme tu en as peut-être entendu parler, comme le fait que pour le SCAF les allemands ont renégocié DEUX fois le contrat qu’ils avaient initialement signé

          • Bomber X dit :

            C’est ça votre problème NRJ : des hypothèses, des prévisions, vos « ce qui va arriver », que vous érigez en vérités, mais qui la majeure partie du temps sont invérifiables ou alors contredits par les faits comme on l’a encore vu dernièrement !!!!!
            Vous prétendez détenir la vérité sur beaucoup de sujets, mais vu vos lacunes si visibles et les contradictions qu’amènent vos propos font que la majorité des contributeurs de ce site ne veulent perdre du temps à lire vos braillements.
            Vous par contre, vu votre égo alors que vous n’êtes visiblement pas « un spécialiste »ni même « un connaisseur », et qui passez vos journées à vouloir vous faire écouter, fait ressortir un besoin à assouvir, ce besoin de pouvoir sur autrui.
            Alors vous ne vous en rendez pas forcément compte, mais ce besoin de convaincre à tout prix malgré les quolibets, les insultes, que vous subissez en réaction traduit ce que vous recherchez c’est la gratification personnelle, le succès, l’enviable place de « guide ».
            Mais vous ne pourrez jamais être un guide !!!
            Car vous trainez en casseroles les points que j’expose en préambule !
            Vous reste donc un rôle de troll, ou de clown au mieux.
            Mais au moins, vous faites rire ! C’est déjà ça ! Une forme de reconnaissance en somme.
            Notez que je ne suis pas le premier sur ce site à vous faire toucher du doigt votre comportement et ce trait de caractère si saillant qui vous handicape, d’autres s’y sont essayé. Mais bien sur, vous ne comprenez pas.
            Peut être que ça se soigne.
            Mais n’y voyez pas une attaque personnelle ! C’est juste pour rendre service !
            Méditez ceci : « Le doute ne paralyse pas, il ouvre au contraire de multiples possibilités, laisse la place à l’erreur et n’érige personne en Dieu. »

          • NRJ dit :

            @philbeau
            « Parce que l’insulte , c’est ce qui vient quand on n’a pas d’arguments ». Vous me faites un procès d’intention et vous osez sortir cette phrase ? Comme quoi le ridicule ne tue pas.

            « On l’attend toujours là dessus , le Talarion … ». Au moins ça montre que vous ne savez pas de quoi vous parlez. Vous mettez en lien des choses qui n’ont rien a voir, c’est beau l’étendue de la bêtise chez certains …

          • NRJ dit :

            @BomberX
            « C’est ça votre problème NRJ : des hypothèses, des prévisions, vos « ce qui va arriver », que vous érigez en vérités ». Ah bah pardon d’anticiper. Peut-être que je suis quelqu’un de trop responsable en fait quand je soutiens des positions qui ne sont pas basées sur « on sait pas où on va, mais on y va ».
            Il y a deux types de personnes : ceux qui critiquent sans savoir et sans même vouloir comprendre pourquoi une action ou une décision a été faite dans un sens ou dans un autre. Et ceux, moins idiots, qui se disent qu’avant de juger il faut analyser une situation et son contexte, les promesses qu’aurait une action, et les avantages et inconvénients de telle ou telle décision. Sur ce sujet je pense bien faire partie de la deuxième catégorie. Et vous vous êtes dans quelle catégorie ?

            Mais je trouve très drôle que vous critiquiez le fait que j’essaye d’anticiper. Ça montre votre niveau intellectuel.

            « alors contredits par les faits comme on l’a encore vu dernièrement !!!!! ». Ah oui ? a quoi faites vous référence ? Si on parle de l’inflation que l’on subit aujourd’hui je l’annonçais déjà en 2020.

            « vous n’êtes visiblement pas « un spécialiste »ni même « un connaisseur » ». Je n’ai JAMAIS revendiqué être un spécialiste. Je suis juste un citoyen qui utilise son bon sens et les connaissances qu’il obtient progressivement. Maintenant si vous me preniez pour un spécialiste à moment donné ça montre que mes connaissances ne sont pas a négliger, c’est plutôt positif.

            « Mais vous ne pourrez jamais être un guide !!! ». Pourquoi ? vous me voyez en Moïse guidant le peuple élu ?

            « Méditez ceci : « Le doute ne paralyse pas, il ouvre au contraire de multiples possibilités, laisse la place à l’erreur et n’érige personne en Dieu. » » Et bien faites moi douter. Mais pour me faire douter, me dire que je suis pro-allemand est généralement insuffisant. Faut généralement sortir des analyses et des critiques un peu construites. Ça demande donc un minimum d’intelligence. A vous de voir si vous en disposez….

          • NRJ dit :

            @Czar
            « il n’y a aucun problème avec KMW qui fait partie de la même boite que nexter ». Dans ce cas prenez la même phrase avec seulement Rheinmetall. Je vous la refais : Nexter n’a pas à accepter les yeux fermés le rôle que Rheinmetall lui propose ».

            « comme le fait que pour le SCAF les allemands ont renégocié DEUX fois le contrat qu’ils avaient initialement signé » De quoi parlez vous ? Quelles sont vos sources ?

          • albatros dit :

            Les allemands ne veulent pas d’une coopération qui ne leur permet pas de développer à notre détriment leur industrie nationale, comme ils l’ont déjà démontré avec Airbus, à la base une industrie principalement française il faut le rappeler.

    • Aramis dit :

      @NRJ « Non vous n’avez pas lu. La programmation militaire 2024-2030 prévoit 410 milliards environ. Et 410/6 ça fait combien par an ? » C’est à partir de 2024 on en passerait pas directement dès l’année prochaine à 68/70 milliards. Et attention tout ça n’est pas indexé sur l’inflation…

      « Pour l ‘armée oui surement. Pour la France, peut-être pas. » Il est bon pour la france d’avoir enfin état moderne, un état modeste centré sur ses missions ragliennes et une armée. C’est parce qu’on a un état providence qui redistribue à tout va vi ades aides sociales qu’on a le budget qu’on a.

      « Faut pas exagérer. Le budget français restait un des plus élevé dans le monde. » Avec une structure de coût parmis les plus élevées au monde vu le format recherché et un coût salarial par soldat parmis les plus elevé au monde. Cela relativise grandement les choses…

      « Et bien sûr, je pense que n’allez transiger sur le fait qu’on ait un avion de combat compétitif technologiquement et techniquement » Comme le Rafale l’était par rapport au F 15: pas au même niveau sur tout mais technologiquement au niveau.

      « Quand on compare la marine française et la marine anglaise, il n’y a pas de grande différence » Si les anglais ont un résidus de marine moins faible que nous, et deux gros porte aronefs. Quand on compare ce que je compare, c’est à dire les armées dans leur ensemble et pas les deux marines seules, on voit structure de coût UK est centrée sur l’armée qui coûte le plus cher: la Marine.

      Pas la même chose que nous. La preuve ils galèrent plus que nous avec un budget total comparable, car il est utilisé différement.

      « Quelque fois pour se donner une idée il faut regarder ce qui se passe ailleurs.  » Ce que je fais avec les anglais.

      « Maintenant vous pouvez rêver et vous dire que pour pas cher on aura un avion de chasse compétitif. » Comme le Rafale était compétitif par rapport au F 15 sans être à bas coût.

      « Lockheed s’est engagé à réduire à 25000 $ le coût de l’heure de vol » Maintenant que la facture a battu tous les records, ils peuvent vendre des belles paroles.

      « Le NGF est déjà prévu pour être un Rafale amélioré » Je n’ai vu nul par qu’il reprendrait la cellule du Rafale, vous délirez totalement et ça reviendrait à faire un F10 ou un F20, alors que vous même considérez que ce n’est pas ça le NGF, à côté de pluton mon pauvre. Et moi je ne parle pas de faire un Rafale amélioré, ce que serais un F10 ou un F20, mais d’en faire une extrapolation pour le modifier de font en comble (forme furtives notamments).

      « Effectivement, et l’armée a besoin d’armes compétitives. » Il serait temps qu’on le refasse à nouveau. un avion compététif est technologiquement au niveau et vole. Il faut les deux. Pas un F 35.

      C’est même plus à côté de la plaque là, c’est loins, très très loins mon pauvre NRJ.

      • NRJ dit :

        @Aramis
        « C’est à partir de 2024 on en passerait pas directement dès l’année prochaine à 68/70 milliards. Et attention tout ça n’est pas indexé sur l’inflation… ». Non ce n’est pas ce que j’ai dit.
        « Et attention tout ça n’est pas indexé sur l’inflation… ». Bien sûr, c’est ce que je dis.

        « C’est parce qu’on a un état providence qui redistribue à tout va vi ades aides sociales qu’on a le budget qu’on a. ». Peut-être mais ce n’est pas l’année prochaine qu’on va changer ça. Et si par des réformes ou toute autre raison, on arrive à trouver des milliards, le mindef ne sera pas prioritaire par rapport au déficit public.

        « un coût salarial par soldat parmis les plus elevé au monde. » Je suis curieux de savoir où vous avez vu ça.

         » Comme le Rafale était compétitif par rapport au F 15 sans être à bas coût. ». Vous voulez un avion qui soit pas cher, technologiquement compétitif et made in France. En fait vous voulez le beurre, l’argent du beurre, et le c. de la crémière. Vous n’aurez pas tout ça, ça s’appelle le retour à la réalité.
        Quelques questions quand même: quel avion faudrait t’il faire CONCRETEMENT pour avoir un avion technologiquement compétitif (ce qui impose de se payer la montée technologiques des systèmes embarqués) ? Et des idées que vous allez avoir, qu’est-ce qui vous fait dire qu’elles ne seront pas appliquées pour le NGF ?
        Je crois que c’est les 2 questions les plus importantes.

        « Maintenant que la facture a battu tous les records, ils peuvent vendre des belles paroles. ». Ca n’empêche que rien ne permet de dire que Lockheed n’a pas essayé de freiner la montée des coûts.

        « Je n’ai vu nul par qu’il reprendrait la cellule du Rafale, ». Relisez ma phrase jusqu’au bout. Le NGF est sensé être conçu comme le Rafale: un chasseur polyvalent multirôle navalisable. Il sera simplement un peu plus lourd et un peu plus furtif. C’est les seules informations qu’on a jusqu’à maintenant.

        « Quand on compare ce que je compare, c’est à dire les armées dans leur ensemble et pas les deux marines seules, on voit structure de coût UK est centrée sur l’armée qui coûte le plus cher: la Marine. ». Leur Marine est un peu mieux dotée que la notre (4 frégates et un SNA en plus. Après vous comptez 2 porte-aéronefs mais on a un porte-avions aux capacités largement supérieure à 1 porte-aéronef). Mais leur armée de terre et leur armée de l’air sont beaucoup moins dotées que les nôtres. Et cela sans compter les dépenses causées par nos engagements ces dernières années en Afrique. Bref ça démontre ce que je dis depuis le départ: à viser des programmes trop ambitieux, on perd nos capacités. Et c’est exactement ce qu’on aura avec un SCAF en solo.

      • En passant dit :

        Si cela vous intéresse :

        Parmi (pas parmis).
        Nulle part (pas nul par).
        De fond en comble (pas de font en comble).
        Loin (pas loins).

  6. ScopeWizard dit :

    Quel est le meilleur client de Dassault , en l’ occurrence du Dassault Rafale ?

    Eh bé , c’ est l’ Inde .

    HEIN ?

    Mais non pas la dinde ; l’ Inde !

    pfffff toujours pareil , tu leur dis un truc ils comprennent autre chose….

    tss tsss tsss aquo ba pas….

    • Fabiano dit :

      @ ScopeWizard

      L’inde deviendra peut-être le meilleur client mais pour le moment, c’est les EAU…

      • ScopeWizard dit :

        @Fabiano

        Oui si on veut ; nous dirons alors que tout dépend de ce qui est pris en considération…

        L’ Inde étant l’ un des plus anciens et fidèles clients du Français Dassault à commencer par l’ Ouragan ( dans les 100 avions à partir de 1953 ) puis le Mystère IV ( 110 exemplaires vers 1957 ) , après l’ impasse faite sur les Mirage III et Mirage F1 ( mais pas sur le Jaguar qui en service vers 1979 sera acquis à raison de près de 130 exemplaires ) , entre les années 1980 et 1990 la force Indienne va s’ équiper en Mirage 2000 ( environ 50 à 60 ex ) et maintenant en Rafale .

        Par conséquent , selon ma pomme , l’ Inde est réellement un très bon client de Dassault .

        Mais bon ; avis perso .

        • Fabiano dit :

          @ ScopeWizard

          Si on se limite au Rafale,les EAU sont devant pour le moment mais pris dans son ensemble, le meilleur client historique de Dassault, c’est l’Inde, vous avez raison.

          • E-Faystos dit :

            C’est oublier l’Égypte…
            qui a lancé la Rafale mania,
            qui a rapidement clamé qu’elle en voudrais plus,
            qui a effectivement recommandé,
            qui vise les cent exemplaires,
            qui les a comparé aux Su 35,
            et ne veut plus de Su.
            car le client est roi.

          • ScopeWizard dit :

            @Fabiano

            De ce point de vue , oui .

            Ne pas perdre de vue également que bien que la région ne soit pas exempte de tensions , notamment avec le Pakistan comme en interne , sur le plan politique comme économique que la France et Dassault vendent des avions de combat paraît moins « impliquant » que s’ ils les vendaient à d’ autres ; par conséquent , ces ventes semblent plus porteuses .

          • Blog art dit :

            @E-Faystos
            En jouant habilement sur la longueur de chacune de vos lignes, vous nous avez presque dessiné un avion !
            C’était voulu ?

          • ScopeWizard dit :

            @Fabiano

            Je vous ai répondu normalement , commentaire non validé ; pas compris .
            Bon , on verra bien , peut-être n’ est-ce qu’ un retard à l’ allumage .

  7. jp dit :

    il faut au moins une commande de 72 rafale pour dépasser la centaine et ouvrir une chaine de prod en Inde, le dernier rafale F3 vient d’etre livrer avec tous les derniers jouets demander par l’inde, il est clair que si cela convient il y aura une autre commande, peut être un nouveau batch de 36 pour l’IAF et quelques zoziaux pour la Navy. on verra bien. maintenant ils savent ce qu’ils achètent. de plus les nouveaux batch seront bien moins cher que le premier. la France est plus flexible que les US.

    • Guillaume dit :

      je pense qu ils ont fait une croix sur l assemblage sous licence par hal.

      la dessus dassault a deja gagné.

      ils vont surement signer pour une tranche de plus faite en france, avec en echange des packages de falcon en inde.
      Voir quelques packages de structures du rafale mais rien de bien gros.

      Pour moi ce qui se joue c est la participation de dassault sur les futurs programmes indiens.
      Et la je rejons la remarque de SILL.

      il est la notre plan B.

      il se joue aussi au passage un combat diplomatique entre la france et la russie.
      et si l inde (un Bric) se range de notre côté c est une defaite cuisante pour la russie.

      • Guillaume dit :

        d’ailleurs je ne pensais pas que l inde allait choisir avant la fin de la guerre en ukraine, pour garder sa neutralité.

        C est donc que la fin ne doit pas etre si loin si les neutres basculent et les alliés de la russie envisagent publiquement la fin de l OTSC…

        • joe dit :

          La neutralité de l’Inde n’est pas mise en cause par un achat destiné à son armée. Elle a déjà annuler tout une commande d’hélicoptères russe il y a déjà des mois. La russie n’est plus fiable. Elle devra reconstituer ces équipements, alors que les sanctions vont continuer encore pendant très longtemps. Ces avions ne sont pas au niveau du rafale bloc 3 et 4 et elle ne pourrait produire pour son armée et l’Inde en même temps. Les Indiens veulent du fight proven, supérieur à ce que les russes offrent. A quoi bon avoir plus d’avions si ils sont au final inférieurs.

        • Dolgan dit :

          l inde comme la chine se sont des les premières heures heures opposées publiquement à ce conflit et ont toutes deux apporté de l aide non militaire à l ukraine.

          ces deux pays ne sont pas neutres. ils jouent simplement leurs cartes.

          avec le conflit et les sanctions, les russes vont pas avoir grand chose de neuf à vendre pendant un moment.

          • LEONARD dit :

            @Dolgan
            L’Inde actuelle, c’est une petite Russie sur le plan des ambitions frontalières et du nationalisme revanchard. Chez eux, çà s’appelle Akhand Bharat:
            https://moderndiplomacy.eu/2022/09/30/bjps-akhand-bharat-dream-is-not-only-problematic-fascist-also/
            Quant à l’aide humanitaire à l’Ukraine, passées les deux livraisons du mois de Mars, j’ai pas vu passer grand chose, sauf un jeu trouble dans la crise du blé Ukr. (interdiction d’exporter son propre blé).
            Le pb majeur de l’Inde, c’est qu’elle dépend plus du MCO militaire russe que de l’Ukr. Ce qu’elle enrobe derrière le « multi-alignement ».
            Accessoirement, acheter à bas prix du pétrole russe et de l’huile de tournesol volée en Ukr lui va très bien.
            Ne voyons pas l’Inde trop belle pour le plaisir de flinguer le SCAF.

        • capitainebeurk dit :

          On peut se persuader de tout cela n’en fait pas une réalité. L’Inde nous a revendu à prix élevé le pétrole russe que nous refusions d’acheter …à la Russie. Le bénéfice fait déjà quelques rafale gratis..L’Inde a d’autre chats à fouetter que de s’emmerder avec nos soient disant problèmes idéologiques et moraux. Son industrialisation et son développement se feront forcement à notre dépend et la Russie est le client idéal pour lui fournir de l’énergie et des matières premières à bas coût. Les Indiens, eux, ne sont pas assez cons pour suicider leur économie et donc leur avenir.

    • Fabiano dit :

      @ jp

      Ça fait un petit bout de temps maintenant que les pilotes indiens ont le Rafale entre les mains et ils doivent commencer à l’apprécier à sa juste valeur. L’essayer, c’est l’adopter.

      • Carin dit :

        D’autant que le propre fils du patron de l’indian Air, est pilote sur rafale…
        Autour du poulet dominical, le rafale doit occuper une grande part des discussions techniques.

        • Czar dit :

          j’adore comment tu mets toujours une otuche personnelle pour faire genre expert malheureusement, le chef d’E-M qui a un fils pilote et qui a quitté ses fonctions il y a quelques mois, est un Sikh, ainsi que l’indique son patronyme Singh (oui car eux n’appartiennent pas aux pays camaïeux si chers à tes trémolos patriotards on sait qui est quoi) et si tu avais un petit vernis de culture gé, tu saurais que les Sikhs sont de fiers végétariens tu referas ton petit scénar en conséquences, narbo-mytho

    • Carin dit :

      @jp
      Il ne faut pas compter ceux fabriqués en France…
      L’amortissement d’une chaîne de montage se fait avec 100 rafale…
      Les ingénieurs et ouvriers spécialisés sont prêts, ça fait 3/4 ans qu’ils sont en formation.
      Je pense que du côté de SAFRAN aussi.. donc «y’a plus qu’à ».

  8. yakafokon dit :

    Il serait drôle que soit annoncé un partenariat Inde-Dassault pour le développement du SCAF plan B ^_^

    • Fralipolipi dit :

      L’Inde semblait déjà intéressée à faire un partenariat avec le SCAF team (Allemagne incluse) pour le développement de la nouvelle génération de moteur.
      Si ça capote avec l’Allemagne, peut-être que l’Inde sera toujours intéressée à faire équipe avec Safran sur ce moteur de nouvelle génération.
      Safran n’a besoin que d’un investisseur, et pas forcément d’un co-partenaire.
      Mais bon, faut aussi savoir s’arranger.

    • Soad dit :

      plan B avec l’Inde: coups bas à répétition pire qu’avec les allemands ou les anglais, résultat dans 50 ans….

      • albatros dit :

        ha bon ?
        Pourtant on leur a vendu des Mirage 2000 et maintenant des Rafale
        Et les anglais et allemands ?

    • Carin dit :

      @yakafokon
      Et ça n’arrivera pas, parce que le NGF est un cran au dessus du rafale, et qu’il faut toujours garder un cran d’avance…
      C’est pareil pour SAFRAN, qui après avoir mis au point le moteur du Tejas, propose aux indiens de bosser sur l’actuel M88, pas sur ses évolutions, ni sur le futur moteur du NGF.
      Idem pour Naval Group, voire très prochainement pour EDF, ou la SNCF. L’Inde commence à s’ouvrir à l’occident, et ce qui nous est bénéfique, est qu’elle refuse la mainmise américaine comme elle a refusé la russe.
      Si on respecte cette neutralité, on gagne… d’ailleurs il n’a pas été question de l’opération spéciale en Ukraine, ni des droits de l’homme dans ce pays pourtant fortement hiérarchisé, ou la seule façon de sortir de la rue les fameux intouchables, et de faire monter en gamme, ceux qui sont au dessus.
      Ex: un intouchable voué à ramasser des cartons et plastiques dans les décharges publiques, peut aujourd’hui prétendre à une promotion en lieu et place de celui qui au dessus de lui socialement avait la responsabilité de la cercleuse, parce que ce dernier est aujourd’hui ouvrier sur les chantiers navals où on fabrique les scorpene.
      Une forme de « ruissellement »dirait Macron.
      La montée en gamme de l’Inde est ainsi généralisée.

  9. Fralipolipi dit :

    « D’ailleurs, il n’est pas impossible que New Delhi passe une nouvelle commande auprès de Dassault Aviation, dans le cadre du programme Multi Role Fighter Aircraft [MRFA ou MMRCA 2.0], lequel vise à doter l’Indian Air Force [IAF] de 114 avions de combat de génération 4,5 supplémentaires.  »
    … Si tout cela se confirme, je parierais plus sur un nouvel abandon de l’AO en cours.
    .
    Après l’annulation en 2015 du MMRCA (que le Rafale avait d’ailleurs remporté),
    il semble que pour son remplaçant, le MRFA, aille à nouveau vraiment trop lentement => attribution contrat en 2026 / 1ers avions livrés en 2029 …
    https://idrw.org/mrfa-tender-unlikely-to-be-concluded-before-2026/
    .
    Donc si … « l’Air Chief Marshal Vivek Ram Chaudhari, a affirmé avoir « définitivement besoin de cinq à six escadrons d’avions de génération 4,5 » pour faire face aux menaces immédiates. »
    … alors on peut penser de nouveau à un accord direct de Gouvernement à Gouvernement, comme pour les 36 premiers Rafale,
    mais avec sans doute encore plus de « Make In India » dans le lot, surtout pour un si grand nombre d’appareils.
    .
    Après reste à savoir ce que … « cinq à six escadrons d’avions de génération 4,5 » … veut dire ?
    Est-ce en plus des 36 Rafale déjà livrés (qui forment déjà en Inde 2 escadrons sur 2 Bases Aériennes distinctes) ?
    ou en intégrant ces 2 escadrons Rafale déjà existants ?
    .
    Selon le cas, cela donnerait un besoin « immédiat » soit alentour à 54 nouveaux appareils à commander, soit à 108 nouveaux avions à commander (sans compter les besoins de l’Indian Navy).
    .
    Les ??? restent nombreux,
    mais assurément, s’il faut faire vite, la ligne de montage actuelle à Mérignac n’y suffira pas … et ce n’est sans doute pas elle le plus gros goulet d’étranglement (cellules, ailes, trains, radars et moteurs,etc … prennent aussi pas mal de temps à produire sur d’autres sites industriels en France).
    .
    Croisons les doigts en tous les cas.

  10. Lex dit :

    Il peut y avoir une opportunité pour le Rafale, mais peut-être que le PANG leur fait de l’œil aussi,
    On leur fourni les plans et le réacteur, ils font le reste (sauf système de lancement/récupération US)

  11. Carin dit :

    Nos amis indiens ont bien suivit les déboires du SCAF… gentiment ils se proposent d’en discuter…
    La prochaine commande de rafale risque fort d’être pour des M.
    Nos amis américains et allemands vont sûrement faire tout ce qu’ils peuvent pour torpiller ça… quitte à baisser les prétentions d’Airbus sur le SCAF… mais ils vont attendre le compte rendu de cette réunion Franco/indienne, qui pourrait être axée juste sur le rafale et s’est évolutions au delà du F4…

    • Czar dit :

      oui bien sûr, narbo-mytho , ce sont les stazuniens qui décident directement de la politique industrielle allemande « sniffy » joe passe un coup de fil et Papap scholz le reçoit, avec son chapeau en feuille d’alu.

      (t’as essayé le vermouth pour changer ? c’est bien aussi un ptit vermouth, avec des olives.)

      • Carin dit :

        Si c’est un charlot de ton espèce qui le dit!

        • Czar dit :

          c’est quoi, exactement un charlot de mon espèce, narbo-mytho ? quelqu’un qui te met le nez dedans au vu de l’énormité de ton propos je repose la question une seconde fois : crois-tu REELLEMENT que la politique industrielle allemande est établie à ouachingtonne ? comment expliques-tu Nordstream, poursuivi par Berlin en dépit des menaces uhesse, brêlasse ?

          comment expliques-tu généralement les pactes énergétiques signés depuis au moins schroeder avec la russie ? comment expliques-tu – révélations de Bozo – que berlin souhaitait un écroulement rapide de Kiev, alors même que les américains sont ravis de pouvoir entretenir un foyer de crise européen qui raffermit leur contrôle et les noie sous le pognon de leur gaz qu’on doit soudainement acheter ? (ça serait intéressant de se demander comment ils ont pu investir autant là-dedans au point de devenir le leader mondial du GNL alors qu’on parle de sortie des énergies fossiles depuis plus d’une décennie comme s’ils avaient eu une intuition que l’énergie russe ne serait un jour plus disponible…)

          bref, je ne te reproche pas de raconter n’importe quoi, tu n’es pas le seul ici à le faire, juste d’éviter de prendre cet air pénétré du conspirateur sûr de son fait quand tu balances tes grosses flatulences mentales de jacky géopolitique. (un peu comme quand tu ‘juges’ tous les appareils et procédures du monde connu avec cette certitude d’airain de celui qui ne les a même jamais vus en vrai)

        • Mica X dit :

          J ai arrêté de répondre aux invectives de Brutus, qu’il se cherche un autre nonos, en général la taille de l’égo (et vu le pseudo) est inversement proportionnelle au QI du contributeur, inutile d’investir du temps et de s’user les doigts sur le clavier avec ce genre de gus.

          A part brailler … en fait y a pas grand-chose d’intéressant qui sort du bonhomme, du moins par le haut.

          NB Charlot étaient intelligent

          • Czar dit :

            « inutile d’investir du temps »

            rien que ça ? c’est plus les miquettes, là une vraie trouillle que t’as.

      • alexandre dit :

        @Czar, il ne te reste qu’à enlever le mot qui te dérange si c’est tellement insupportable pour toi d’imaginer que les allemands puissent avoir la moindre volonté propre…
        Bon c’est un peu la géopolitique pour les nuls ton truc mais bon…

        • ScopeWizard dit :

          @alexandre

          Je n’ ai pas du tout l’ impression que ce soit un truc comme ça…

          J’ ai plutôt comme l’ impression qu’ il y en a beaucoup qui font un contre-sens , mais bon c’ est à lui de préciser .

          • Czar dit :

            préciser quoi, scope ? si ces piches sont capables de déchiffrer d’eux-mêmes, nul besoin de mettre les sous-titres

          • Carin dit :

            @Scope
            J’ai déjà expliqué à ce charlot que mes réponses (sûrement trop raide) n’étaient pas publiées…
            Ses agressions sont injustifiées, et n’auront pour seule réponse : si c’est un charlot de ton espèce qui le dit.
            Et même cette réponse, ne passe pas toujours!
            Quant à ses petites insultes, à destination de tous ceux qui ne vont pas dans son sens de suprématie bien blanche, j’en ai rien à carrer.

      • Paddybus dit :

        Ha bon..??? ici tout le monde est pourtant certain du contraire… surtout ceux qui te lisent depuis longtemps…!!!! ;0))))) Je dirais même que tu en est l’inspirateur et ton épicier doit beaucoup apprécier le volume de tes achats de liquide…!!!!

    • Fabiano dit :

      @ Carin

      La faisabilité est d’autant plus grande que l’Inde veut développer sa propre cellule.
      Chacun fait son NGF équipé d’un nouveau moteur franco-indien développé par Safran (au revoir MTU) et on se partage le travail pour les différents piliers.
      La solution indienne parait tellement évidente…
      En plus, c’est tellement mieux de travailler avec des gens qui nous achètent régulièrement des avions.

      • Math dit :

        Le sujet des moteurs reviens encore une fois sur la table et ce n’est pas un hasard. C’est sympa d’avoir des partenaires fiables, sur 50 ans. Ça permet d’envisager un avenir en commun. Nous avons intérêt à ce que l’Inde se porte bien pour défendre nos îles lointaines. L’Inde a besoin de partenaires compétents et fiables… l’ingénierie Indienne est moins cher, plus nombreuse et plus liée à la France que ne l’est l’ingénierie allemande.

      • Carin dit :

        @Fabiano
        Les indiens ne sont pas au niveau pour prendre les parties froides du nouveau moteur SAFRAN..
        Et je doute qu’ils se contentent de seulement y mettre du pognon…
        C’est sur le M88 que SAFRAN leurs propose de collaborer.
        Rendez-vous vous compte qu’en 30 ans, ils n’ont pas avancé sur le moteur de Tejas… le M88 est de nombreux crans au dessus, c’est ce moteur qui va leur permettre de monter l’échelle de la connaissance.

        • Fabiano dit :

          @ Carin

          Si on faisait un SCAF avec eux, ils devrait être impliqués d’une façon ou d’une autre sur le moteur. Mais connaissant leur lacunes, ils ne revendiqueraient sans doute pas une collaboration d’égal à égal.

          • Carin dit :

            @Fabiano
            Le plan B n’est pas le SCAF, mais seulement le NGF. Et pour ce dernier, les indiens ne sont pas au niveau. Ce qui va leurs être proposé, c’est de monter eux-mêmes les rafales dont ils ont besoin, (raison pour laquelle Dassault s’est implanté chez eux), y compris les moteurs (raison pour laquelle SAFRAN s’est implanté chez eux).
            Ne croyez pas que nos amis indiens vont fabriquer un rafale de À à Z, tout viendra de France, et petit à petit ils apprendront et pourront commencer à fabriquer certaines pièces, comme le font les turcs avec le F16.
            Par contre, les indiens veulent aussi continuer à construire leur propre avion (aujourd’hui le Tejas), et pour se faire, ils ont besoin et de Dassault, et de SAFRAN.
            Voilà sur quoi va porter la réunion du début d’année à venir, et toutes celles qui suivront.
            Et ce qui va leurs être proposé, c’est de faire partie de la famille SCORPION, ce qui engage un passage par les satellites militaires français, en attendant qu’ils lancent les leurs, qui ont besoin d’évoluer au niveau des nôtres.
            Il y a énormément de choses sur la table française pour calmer la soif indienne, mais il faudra jouer franc jeu de notre côté, et l’imposer aux indiens qui sont de par leur nature des pinailleurs.

  12. Fralipolipi dit :

    A noter que le dernier Rafale indien, qui doit être livré le mois prochain, comprend déjà des innovations (en Communication et guerre électronique) qui vont d’ailleurs potentiellement servir ensuite chez nous pour le standard F4.
    https://idrw.org/indian-rafale-fleet-to-get-additional-enhancements/
    Ces innovations et nouvelles capacités pourront naturellement être intégrées aux 35 autres appareils déjà livrés.
    .
    Avec cet ajout en phase finale du contrat (pour ce qui est des livraisons des 36 Rafale), on voit bien que l’Inde investit sur le long terme.

  13. Olgi dit :

    c’est avec eux que l’on devrait faire le NGF et le SCAF

  14. Oliver dit :

    Des Rafale pas chers construits en Inde pour l’armée de l’air… Je blague.

    • farragut dit :

      @Oliver
      « assemblés » en Inde, pas « construits »…
      Par contre, la qualité des avions du « Make In India » serait probablement différente de celle du « Fabriqué en France », sauf si les clients demandaient de requalifier en France les avions pour obtenir des certificats « Made in France ».

    • Nike dit :

      Vous blaguez, mais pourquoi pas acheter certaines parties en Indes? Si les usines sont pleines en France, ça peut faire sens d’avoir une seconde ligne de production à coût modéré. Cela ne veut pas dire que les usines françaises s’arrêtent. Cela veut surtout dire qu’il y aurait plus d’avions à produire.

  15. patex dit :

    Oui, le Rafale a encore de beaux jours devant lui…

  16. Santiago99 dit :

    Je ne suis pas très optimiste malgré le fait que le Rafale réponde à toutes les exigence,s et semble optimal sur la chaine des coûts et Investissements. Avec les tensions locales et l’obligation de s’intégrer à l’axe pacifique US, ils devront acheter US sous le couvert d’un standard technique x comme la communictaion ou les missiles. C’est la recette du F35.
    Deux petites chances: commande Rafale + F15 ; ou l’Inde parie sur une politique internationale plus modérée, car la probabilité d’une affrontement Inde-Chine direct reste tout de même assez faible.

    • Fabiano dit :

      @ Santiago99

      Notre chance est que les Etats-Unis ne veulent pas d’alliés, juste des affidés. L’Inde était encore une colonie anglaise il y a quelques décennies et n’a sans doute pas envie de se retrouver sous la tutelle des USA. C’est un pays qui a de grandes perspectives et reste attaché à sa souveraineté. Sur le plan technologique et militaire, une coopération approfondie avec la France est de loin la meilleure solution pour l’Inde.

    • Czar dit :

      « t l’obligation de s’intégrer à l’axe pacifique US, ils devront acheter US  »

      je crois surtout que vous ne connaissez rien à l’histoire récente de l’Inde et pas plus au poids qu’elle représente (indice, c’est pas l’australie et ses 30 millions d’habitants) l’inde se positionnent pour devenir , dans une ou deux générations comme aussi puissants que les Etats-unis ( je dis pas qu’ils vont y parvenir, je dis que c’est comme ça qu’ils se projettent) les stazuniens ne leur ont déjà pas appliqué les sanctions CATSAA, c’est pas maintenant qu’ils vont le faire avec la guerre en russie et les tensions avec la chine

    • Carin dit :

      @santiago99
      Le rafale est pleinement OTAN compatible…
      Ce que la Navy US veut, c’est qu’il parle aussi le MADL, non pas pour le F35, mais pour les suivants qui seront tous sous ce standard, et ainsi garder son entière compatibilité avec la royale.
      Ces 2 marines étant « le » parfait modèle d’intégration.
      Ce sera d’ailleurs chose faites avec le standard F4 du rafale.

  17. Titeuf dit :

    Pourquoi pas un rapprochement avec l’Inde pour notre PANG pour une série de 2+2 ???.
    Apparemment le Rafale leur convient très bien et vu la réception qu’ils leurs a été faite, Nul doute que le Rafale est très apprécié.
    Bon après les transferts de technos sur un sujet sensible comme le Rafale cela doit bien se calculer.
    Après si , pourquoi pas,un plan B d’un scaf Franco indien se met en route avec un partenariat gagnant-gagnant pour les deux pays se serait pas mal,je pense que la BITD indienne soit pas au niveau de celle de l’Allemagne (quoique…) mais questions emmerdent ,la France serait peut être plus tranquille et les ingénieurs pourraient travailler plus rapidement.

    • LS dit :

      Oui, pourquoi pas, il faudrait l’accord des USA pour les EMALS. Mais ce serait peut l’occasion de mettre en place un centre formation français, aujourd’hui aux USA, pour les pilotes de l’aeronavale.

      • Carin dit :

        @LS
        La formation aéronavale comporte 3 modules, seul de second se déroule aux states.

    • Florian dit :

      La vente de navires équipées d’une chaufferie nucléaire FR n’est pas d’actualité. Encore moins la K22 qui sera le dernier bijoux en la matière.

    • Carin dit :

      @Titeuf
      Il se pourrait que ce soit chez eux que finisse le Charles de Gaulle. Les américains ne s’y opposeront pas, ils vont avoir grand besoin de l’Inde.

  18. Tempo dit :

    Un récent article (idrw.org) fait état d’un report à 2026 du programme MRFA pour ce qui est de la sélection de l’heureux élu. Entretemps le prototype du programme AMCA est en cours d’assemblage, Safran étant dans la boucle pour développer le moteur en coopération avec HAL. Le premier vol de ce chasseur de 5ème génération devrait intervenir en 2025
    Une commande de 36 Rafale serait le scénario le plus plausible en attente de la mise en service de l’AMCA, compte tenu de la volonté de privilégier le Make in India.
    Il est question que Rajnath Singh, Ministre indien de la Défense, très satisfait du Rafale (un de ses fils en pilote un) prenne sa retraite l’année prochaine. Il n’est donc pas assuré qu’une situation aussi favorable perdure, non pas tant par la présence des autres compétiteurs étrangers que par la préférence de plus en plus affirmée en faveur d’une solution locale (Tejas MK2?).

    • Tempo dit :

      Correction, c’est le patron de l’IAF qui a un fils pilote Rafale

    • Carin dit :

      @Tempo
      Le Tejas MK2 est déjà présent… avec son moteur mis au point par SAFRAN, il est prévu dans l’indian Air pour remplacer les Mig 21 Bison.
      Mais ça reste un avion basique, au niveau de sa cellule, de ses capteurs, ou de ses points d’emports pour son armement. Le futur chasseur indien sera probablement un mirage 2000 revus… une façon pour SAFRAN de prolonger la vie de l’excellent M56.

  19. Bloodasp dit :

    A choisir entre les allemands et les indiens pour faire le NGF, j’opte pour les seconds, eux au moins ils savent reconnaitre quand un produit est de qualité, en sus on nous parle de la complexité à bosser avec les Indiens ça peut pas être pire que les allemands franchement. Enfin si c’est ça le plan B, faire le SCAF avec les Indiens je dis BANCO asap, on aura tout de suite un marché potentiel de +500 avions, commande indienne comprise.
    Maintenant qu’on a dit ça je me demande est-ce qu’on assiste pas à un théâtre depuis plusieurs mois, d’un côté les politiques français qui font les « good cops » et de l’autre Dassault le « Bad Cop » vis à vis des allemands, en gros soit vous acceptez nos conditions soit on fait le plan B avec les Indiens ? Parceque dans cette histoire, Lecornu ne s’est toujours pas exprimé, il a fait son petit tour en Inde ce week end et nous annonce dans la foulée des « approfondissement » dans le partenariat Franco-indien, cette affaire devient vraiment tordu….

    • PK dit :

      « en sus on nous parle de la complexité à bosser avec les Indiens ça peut pas être pire que les allemands franchement. »

      Faut pas confondre technique et politique.

      Il est impossible de bosser avec des Teutons à cause de la politique, mais quand la politique est lissée, c’est assez facile. Par contre, il est très compliqué de bosser avec des Indiens, car techniquement, c’est souvent la fête du slip. Pour avoir expérimenté les 2, je préfère largement les Teutons.

      Maintenant, cela ne change rien : on ne doit pas faire le SCAF avec les Germains. Ils sont autant nos copains que Tonton Adolf, même s’ils éructent moins, parce que la SGM leur a un peu appris à se tenir.

  20. PHILIPPE dit :

    Gouverner c’est prévoir. L’Inde voit les tensions grandir dans la zone Indo-Pacifique et s’équipe en conséquence tout simplement.

  21. Alpha (α) dit :

    C’est un véritable partenariat stratégique qui est offert à l’Inde, les négociations ont commencé depuis la moitié du 1er quinquennat Macron, j’en ai parlé plusieurs fois…
    Le tout, sur base de « Make in India ».
    Mais cela ne se décide pas en un jour…
    Cela concerne le Rafale bien sur, mais aussi l’hélicoptère Panther, l’A300 MRTT, des sous-marins, des BPC Mistral, …
    Pour le Rafale, il est exact qu’une commande de + 100 appareils est nécessaire pour qu’une seconde chaine soit installée en Inde et soit rentable.
    Si l’on se fonde sur les objectifs du contrat MMRCA et la commande de la Navy, on pourrait y être…
    Mais pas que : l’usine de Nagpur, qui est taillée pour accueillir une chaine complète d’assemblage, pourrait être dédiée à d’éventuelles commandes provenant de cette partie du monde (partie de la commande indonésienne ? Commande irakienne ? Saoudienne ? Autres ?…).
    Et les industriels français le sentent, et se placent auprès des industriels indiens, comme SAFRAN par exemple, qui pose aussi des jalons pour participer au moteur du futur AMCA.
    Et bien entendu, Dassault associé au conglomérat RELIANCE, dans sa joint-venture DRAL (Dassault Reliance Aerospace Limited).
    Dès lors, avec ces alliances, comment ne pas voir une opportunité qui s’offrirait à la France pour un des plans « B » de Dassault en cas d’abandon du SCAF /NGF ? … 😉
    2023 va être passionnant pour notre BITD …

    • Fralipolipi dit :

      @Alpha
      « Et les industriels français le sentent, et se placent auprès des industriels indiens, comme SAFRAN par exemple, qui pose aussi des jalons pour participer au moteur du futur AMCA. »
      … Here we are :
      https://idrw.org/india-talks-joint-engine-development-and-amca-with-france/
      .
      Il est certain que le choix de l’avion à commander et celui du choix du partenaire pour le moteur indien du futur sont étroitement liés (et côté partenaires pour le moteur AMCA, il y a de la concurrence pour Safran : GE et RR … rien que ça).
      .
      A noter qu’un tel moteur de 11 à 13 tonnes de poussée pourrait aussi servir à Dassault pour lancer un éventuel mono-réacteur, en parallèle du NGF bi-réacteurs.

    • Fralipolipi dit :

      @Alpha
      En parallèle, … peut-être pour faire diversion (par rapport à d’autres marchés en Europe, MO et Asie), ou plutôt pour « tenter » d’équilibrer le jeu des pressions/négos commerciales (notamment face aux US), le Rafale reprend son rôle de lièvre en Colombie !
      https://www.infodefensa.com/texto-diario/mostrar/4087770/229-primicia-macron-ofrece-petro-caza-combate-rafale

  22. Lado dit :

    Visite officielle de E Macron en Janvier en Inde..Rien avant
    Les Indiens doivent remplacer leurs fournisseurs majoritairement russes (pas tres bon mais pas tres cher, désormais hors jeu..)).Ils aiment bien Dassault,( client fidèle depuis 1954 ..Mystères IV).
    Nous sommes « ITAR free » mais chers et n’avons pas beaucouo de capacité de prod face à leurs énormes besoins..( Artisans de luxe ….Col Goya.. dixit).Pas un pb financier mais surtout humain(embauche de boulangers , de soudeurs chez EDF, d’infimières, de chauffeurs de bus,de techniciens chauffagiste.. d’ingénieurs de spécialistes IT , nous n’avons aucun problème,…avec des coûts salariaux complets,explicites et implicites, parmi les plus élevés du Monde
    Nous devons développer une seconde ligne et transferer les technos de motorisation nécessaires..Risques bien sûr à terme , (pas la même culture industrielle que les Coréens et leurs voisins asiatiques néanmoins)mais occasion unique pour l’ensemble de la BITD Fr, dejà fait pour les hélico et comme au Brésil.Sinon n’ou n’auronspas la masse critique pour absorber nos coûts de developpement futurs

  23. E-Faystos dit :

    de quoi infirmer/confirmer/développer.
    https://youtu.be/0WEObsZ7mhA

  24. Momo dit :

    Les Indiens sont des gens intelligents et pragmatiques, qui doivent gérer des budgets serrés.
    Ils n’ont pas contrairement aux Suisses de prises pour subir le chantage de biden (notre ami à la longue poignée de main…) et ont la bombe par eux-même, une des grandes nations de ce monde.
    A partir de là les choix sont les leurs et ils les font réellement dans leur intérêt, en ayant une vision stratégique à plusieurs années (contrairement à l’Allemagne par exemple).
    Ils sont de facto intéressés par le Rafale Marine parce-qu’il leur correspond bien, et cerise sur le gateau le rafale c’est aussi le choix déjà concrétisé de l’Indian Air Force.
    Et donc logiquement et en en faisant aussi un argument de négociation parfaitement légitime, un contrat conjoint Rafale Marine et Rafale serait une avancée particulièrement remarquable pour la défense de l’Inde et l’accroissement de ses propres capacités industrielles par le jeu d’un volume suffisant. Même si un tel contrat conjoint n’aurait pas de raison d’être forcément communiqué au grand public.

  25. bullnar dit :

    un bon partenaire commercial et politique, pour l industriel attention quand meme l Inde fait partie des pays ou l administration est encore plus….. « performante » qu en France, un pays magnifiquement complexe , voyez plutot
    https://www.anandamayi.org/ashram/Lexiquesanskrit.htm

  26. vrai_chasseur dit :

    Les modifications demandées par l’IAF rendent les Rafale indiens très complets, plus que les Rafale français sur certains aspects.
    Ces demandes sont typiques d’un armée de l’air déjà habituée au combat réel : ajout de capacités SEAD, diversification des munitions (missile SPICE israélien, chargeur tri-bombes pour munitions légères), renforcement des capacités de guerre électronique (leurre tracté X-Guard et enrichissement de SPECTRA)

    L’accélération pour demander la dotation de l’IAF avec de nouveaux Rafale est venue directement du terrain.
    Le duel au Ladakh avec les chasseurs chinois les plus modernes a clairement tourné à l’avantage des Rafale et a définitivement installé sa réputation de ‘formidable machine de guerre’ parmi les pilotes indiens.

    A noter, pour les complotistes en herbe, la plainte pour corruption de l’ONG française Sherpa contre Dassault sur le contrat des 36 premiers Rafale. Les 2 juges d’instruction français viennent de se voir récemment opposer un refus de déclassifier le dossier classé secret défense par la Commission nationale du Secret Défense. Sherpa est une ONG essentiellement financée par des fondations américaines, Open Society (Georges Soros), Ford Foundation, etc.
    L’inde n’a pas lancé de procédure de son côté, seule la France « s’examine pour corruption ».
    http://paradisfj.info/Vente-de-Rafale-a-l-Inde-les-juges-d-instruction-n-obtiennent-pas-la

    • Momo dit :

      Il serait temps que l’on s’attaque sérieusement à Georges Soros, dont la fortune vient pour commencer de ses manœuvres financières contre l’euro vs dollar dans les années 90.
      Après qu’ils soit aigri parce-que les Hongrois l’aient ridiculisé quand il a voulu jouer les oncles d’Amérique (il est d’origine hongroise, je précise au cas ou) et que de fait le gouvernement hongrois actuel ne veuille pas le voir malgré ses dollars, n’est pas une raison pour financer le terrorisme intellectuel woke.

    • Czar dit :

      ajout de capacités SEAD »

      comment expliquez-vous que la France n’en dispose pas ? C’est un dispositif indigène ou bien produit par un acteur tiers ?

      • vrai_chasseur dit :

        @Czar
        Le Rafale indien intègre dans sa panoplie de munitions, le missile antiradar britannique ALARM dans sa version capable d’agir en munition rôdeuse autonome en phase terminale. L’ALARM est spécifiquement dédié à la suppression des radars antiaériens adverses. L’IAF s’en est déjà servi avec succès contre les radars antiaériens pakistanais et le voulait sur ses Rafale.

        Le concept SEAD français est plus global (disons pour simplifier, plus « interarmées »). Il fait appel entre autres à la guerre électronique.

        • Czar dit :

          merci à vous deux pour ces éclaircissements

        • blondin dit :

          quelle différence entre l’AGM88 HARM et l’ALARM anglais, les 2 se valent ils ? j’aurais tendance à favoriser l’anglais car produit par MDBA mais il est retiré du service en GB et n’a semble t il pas de successeur… ce qui semble dommage, le couple AASM / SPECTRA qu’on nous vend pour cette mission, ne pouvant pas je pense se substituer complètement à un missile fait pour « remonter » une piste radar. Mais si le câblage a été développé pour l’IAF, je suppose qu’on pourrait l’intégrer sur nos appareils sans trop de difficultés, et à moindre cout.

      • Fralipolipi dit :

        @Czar
        Ces nouvelles capacités SEAD seront ajoutées à tous nos Rafale (anciens et nouveaux) à partir du standard F4.
        Dans ce cas précis, nous allons bénéficier d’un développement fait initialement (par Thalès je présume) spécifiquement pour un client export du Rafale.
        Mais ce n’est pas une révolution non plus. Juste un outil innovant en plus … en cohérence avec la fameuse philosophie de l’évolution pas à pas, chère à Dassault.

    • PK dit :

      « Sherpa est une ONG essentiellement financée par des fondations américaines, Open Society (Georges Soros), Ford Foundation, etc. »

      Ça alors… Nos amis américains qui sont nos alliés pour la vie, comme les produits laitiers ! Et moi qui croyais que le grand méchant était Poutine. J’ai mal du comprendre certains ici…

      • Bomber X dit :

        @PK
        Oui, vous, vous comprenez mal, c’est certain !
        Déjà, vous confondez visiblement « amis » et « alliés », ce qui n’est franchement pas la même chose.
        De fait, l’Europe, et particulièrement la France, sont actuellement pro-Ukraine.et veulent punir la Russie pour sa stupide agression. Les USA, eux, veulent profiter de l’occasion pour affaiblir la Russie durablement.
        On se rejoint donc sur un intérêt commun : faire chier les Russes !
        Et surtout Poutine, le fameux « joueur d’échecs » qui a oublié qu’une partie pouvait se perdre !
        Mais sur d’autres sujets, les intérêts français (ou européen) et américains s’opposent. Rappelez vous l’Irak. Ou encore AUKUS.
        Oui, je sais, je sais, c’est compliqué la géopolitique.
        Du coup, on en revient au fait que vous comprenez mal. Parce que trop compliqué.
        La boucle est bouclée, quoi…….

        • blondin dit :

          Vous nous la ressortait à chaque fois votre histoire, si vous n’arrivez pas à faire la différence entre les USA et la Russie, par rapport à leurs attitudes envers nous, c’est que vous avez un sérieux problème de compréhension. Et pour ce qui est de votre idole, le fameux « joueur d’échec », on peut dire que oui, les échecs il connait ! plus de frontières directes avec l’OTAN, renforcement de celle ci alors que ça tendait doucement vers une mise en retrait, création d’un vrai sentiment national en Ukraine, affaiblissement de l’économie russe… enfin une vraie réussite cette opération spéciale. Il faut vraiment être un peu à la ramasse pour trouver que Poutine est un bon ! ou alors il travail en sous main pour l’OTAN… ? après tout il aura réussi à renforcer l’alliance comme aucun secrétaire général n’aurait pu l’espérer !

    • VinceToto dit :

      « Le duel au Ladakh avec les chasseurs chinois les plus modernes a clairement tourné à l’avantage des Rafale »
      Seuls des combats et pertes troupes de montagne, gardes frontières on été signalés en 2020 par la Chine et l’Inde , pas d’engagements, duels de l’aviation : https://www.hindustantimes.com/india-news/nsa-ajit-doval-talks-to-china-s-wang-yi-troops-pulled-back-along-lac-full-text/story-WZ2c3lnSrYs4pz9SX5u5xI.html

      Le Rafale est meilleur(pour le moment) d’après les Indiens pour de l’attaque au sol, intrusion, etc. (ce qui correspond à leur modèle de Rafale) dans cette zone(et d’autres), mais pas en combat aérien par rapport aux chasseurs chinois « modernes » actuels. Par exemple, le J-20 n’est pas adapté pour des missions combats dans les vallées montagneuses plutôt sur les océans. Les Indiens sont très au courant de la valeur du Rafale en combat aérien contre leurs Su-30MKI: ~ (et les Chinois commencent apparemment à avoir mieux en réacteurs, systèmes embarqués, armement, etc. que les Indiens en Sukhoi)

      L’Inde n’ayant pas envie de trop se fâcher avec l’occident, risque peut être de basculer des Su-30MKI vers Rafale si ses projet indigènes ne fonctionnent pas et que Dassault/la France veulent partager leur tech. Il y a potentiellement un énorme marché. Les USA feraient mieux d’aider la France dans ce domaine car il y a quand même le risque russe en embuscade.

      • vrai_chasseur dit :

        @Vincetoto
        Disons, sans donner trop de détails, que certains chasseurs chinois ont tenté d’illuminer au radar à distance des Rafale indiens par-dessus la frontière (appelons ça pudiquement des « joutes électroniques aériennes »). Ils ont vu leurs radars brouillés et se sont fait à leur tour illuminer sans possibilité pour eux de « rendre la pareille ».
        Pour mémoire la même mésaventure est arrivée à un Su-35 égyptien contre un Rafale égyptien lors d’un exercice de haut niveau. Dans le scenario prévu, le Rafale devait jouer le rôle de proie « difficile » pour le Su-35. Au fur et à mesure des évolutions, les rôles se sont inversés, le Rafale est devenu le prédateur et a fini par un « hard kill » (destruction simulée du Su-35 par un tir air-air) après qu’il ait réussi à brouiller le radar de tir du Su-35.

        Il faut signaler la très bonne maitrise des pilotes de chasse indiens en vol tactique haute altitude et en région montagneuse, acquise entre autres au combat sur Mirage 2000.
        C’est sur leurs indications que Dassault a optimisé avec Safran les réglages du moteur M88 pour les Rafale indiens, pour prendre en compte les spécificités du vol en haute montagne. Optimisation qui aurait certainement bénéficié aux suisses…mais c’est de l’histoire ancienne.

        • PK dit :

          « C’est sur leurs indications que Dassault a optimisé avec Safran les réglages du moteur M88 pour les Rafale indiens, pour prendre en compte les spécificités du vol en haute montagne. »

          Curieux je suis. À quoi sert d’optimiser un moteur en « haute montagne » alors qu’il est capable de voler du niveau de la mer jusqu’à 17 000 m d’altitude ?

          • vno dit :

            Vous programmez le « Fadec » pour obtenir les performances thermodynamiques, la puissance maximale et la consommation minimale pour 8000 mètres au lieu de l’altitude et des températures et pressions moyennes du lieu d’installation pour une turbine terrestre par exemple. Sur les avions civils, vous avez la main sur certains paramètres de régulation en fonction de la phase de vol et l’altitude du terrain (décollage, montée, croisière, etc). Pas sur les avions militaires de combat à ma connaissance ou la longévité est privilégié chez nous (l’Alizé avait une régulation d’hélice et turbine sélectionnée pour apponter en gardant une puissance instantanée sous le pied ).

          • Ératosthène dit :

            @PK : Peut-être qu’au décollage, et juste après le décollage, les performances ne sont pas les mêmes au niveau de la mer et en montagne.

          • PK dit :

            @vno

            Parce qu’un moteur moderne ne fait pas cela automatiquement ? On a créé des souris variables pour ce genre de truc depuis longtemps (même si le Rafale n’en a pas)… Cela m’étonnerait que l’électronique interne ne régule pas automatiquement le rendement en fonction du pourcentage d’oxygène.

            Un moteur à explosion (surtout de bagnole) est une chose – il est quand même censé tourner en moyenne à une altitude proche de zéro – mais un moteur d’avion de chasse évolue en permanence entre 0 et 20 000 m : je vois assez mal les ingénieurs faire un réglage optimisé pour une seule altitude…

        • blondin dit :

          la guerre électronique a vraiment l’air d’être un point fort de notre industrie de défense. Quand on voit le peu d’infos disponible, voir même l’absence d’infos, que ce soit sur internet ou dans les revues spécialisées, les précautions prises par les industriels sur les salons par exemple (je me souvient m’être fait gentiment mais fermement « écarté » d’un véhicule de GE que je voulais prendre en photo, alors que les autres ne posaient aucun problème), c’est qu’on tient vraiment à garder nos secrets ! et c’est très bien ainsi.

    • Lerespect dit :

      Merci une énième fois à @vrai_chasseur pour des contributions toujours éclairantes.

      Auriez vous davantage de précision sur le retour des pilotes indien sur Rafale ?

  27. JayJay dit :

    L’Inde n’est pas un partenaire pour le SCAF. En revanche, ce qui me semble jouable, c’est de monter une ligne de production en Inde, qui servirait d’abord à servir les besoins Indiens (114 appareils), qui seraient probablement revus à la hausse après quelques années, puis, à horizon 2035, quand la production indienne sera terminée, servir de ligne de production pour servir la clientèle indo pacifique (Malaisie ? Indonésie tranche 2 ? Vietnam ? ). Les coûts de production seraient nécessairement moins élevés qu’en France et permettraient de baisser drastiquement les coûts de l’avion.
    Pendant ce temps, la ligne de production de Mérignac pourrait tranquillement commencer son biseau avec une décroissance de la production de Rafale et la montée en puissance du nouvel avion : SCAF, ou plan B, ou d’ailleurs les deux (scénario qui ne me parait pas à exclure : Dassault fait le SCAF pour faire plaisir à Macron et lance en même temps un Mirage NG, chasseur monomoteur 5G)
    Dans tous les cas, un éventuel deal avec l’Inde ferait basculer le Rafale dans une autre dimension. Souhaitons que l’Elysée, le gouvernement et l’industriel soient bien alignés sur ce dossier (plus que sur le SCAF en tout cas)

    • JayJay dit :

      Ligne de production de Rafale bien entendu

    • Fabiano dit :

      @ JayJay

      « Souhaitons que l’Elysée, le gouvernement et l’industriel soient bien alignés sur ce dossier (plus que sur le SCAF en tout cas) »

      Espérons le, en effet…

    • Lothringer dit :

      « Dassault fait le SCAF pour faire plaisir à Macron et lance en même temps un Mirage NG, chasseur monomoteur 5G »
      ah…si seulement…
      …sans oublier la fabrication de drones-chasseurs d’accompagnement, issus du prototype-démonstrateur nEUROn.
      Un Mirage-NG en version navalisée, disponible dès 2030, avec nouveau moteur M88+ (75/100kN de poussée) conviendrait parfaitement à un porte-avion CDG prolongé de 10 ans.
      Bercy serait content (coût horaire et MCO réduits).
      L’armée serait contente (coût d’acquisition réduit permettrait de remplir l’objectif quantitatif de la LPM)
      Une version biplace permettrait de finaliser la formation des pilotes après l’apprentissage initial sur PC-21, sans avoir besoin de multiplier à l’infini des différents modèles d’avions de la phase d’apprentissage.
      Un poste de pilotage identique au Rafale permettrait aux pilotes brevetés de passer d’un avion à l’autre quasi-immédiatement (faible nombre d’heures d’acclimatation).
      De nombreux pays à développement intermédiaire (donc avec des finances moyennes) seraient heureux de posséder ce type d’avion, digne successeur du Mirage-2000 : succès exportation.

  28. Fabiano dit :

    Il se peut que ce dialogue franco indien ait pour conséquence de faire siffler les oreilles de nos ennemis allemands à propos du SCAF. Espérons…

    • Lecoq dit :

      Rien a cirer des allemands, pas fiables

    • Czar dit :

      « mais ne nous associez pa »

      y a trois types de personnes usant du pluriel de majesté : les cinglés schizoïdes, les monarques et les maréchaux de France.

      et vu que reine de la guéprailld n’est pas un titre reconnu par l’association des familles subsistantes de la noblesse française, je te laisse deviner de quelle catégorie tu es ressortissant-e-s-nt-x-%

      • Ératosthène dit :

        @Czar : Je regrette le temps pendant lequel vous innoviez en langue française. C’était un plaisir de vous lire.

  29. Catoneo dit :

    Qui a négocié un contrat avec les Indiens sait qu’aboutir sans perdre sa chemise tient du miracle. Ils ont acheté 36 Rafale, c’est très bien. Qu’il en reprennent une deuxième tournée, ce sera parfait ; et une troisième construite chez eux, pourquoi pas ?
    Mais de là à nous embringuer dans une collaboration industrielle lourde avec eux…
    franchement non !

  30. Thierry le plus ancien dit :

    Sans surprise, voilà enfin la délocalisation de Dassault qui va aller fabriquer là ou se trouve ses nouveaux clients, le Rafale ayant été balayé du ciel européen par le F-35, n’a plus d’avenir sur le continent ou sa chaine de montage unique finira par fermer définitivement après avoir tourné au ralenti pendant des décennies, le temps de livrer les quelques derniers exemplaires à l’armée de l’Air française qui sera le dernier servi comme à son habitude… et ensuite ses pièces de rechange seront « made in India ».

    On va enfin en terminer également avec le lobby Dassault en France qui aura tant pollué l’espace politique, laissant notre armée de l’air totalement déplumé et en état de précarité avec une poignée de chasseurs dépassés désormais incapable d’assurer durablement la sécurité du territoire.

    Dassault ça n’est pas la France, Dassault c’est les profits et rien d’autre, il trouvera à volonté de la main d ‘œuvre servile en Inde pouvant accepter des horaires élevés et un salaire bas y compris les ingénieurs qui lui font défaut en France.

    Au moins on saura à qui revendre d’occaz tous nos Rafales quand on s’en débarrassera, on les échangera contre une cargaison de sachet de thé ou de riz basmati !

    • Momo dit :

      C’est à se demander si cette courge qui enfile sottises et bêtises n’est pas une création ad-hoc pour générer des commentaires.
      Pour essayer vainement de lui faire comprendre que non, le ciel n’est pas vert pomme quoique tu racontes.

      Idem le navet xillotin, pour faire réagir aux provocations mais tellement grosses et systématiques qu’elles en deviennent artificielles. Comme des poireaux tagada au gout wasabi.

      D’autant plus de ne jamais répondre à ces concombres pas masqués.

      • Thierry le plus ancien dit :

        Parce que vous croyez que les pays qui sont passés au F-35 vont dans 30 ou 40 ans revenir au Rafale ???? déjà que le Rafale est dépassé depuis longtemps (depuis sa construction en fait…), personne ne se demande s’il sera encore vendu quand il y aura le Scaf ou autres modèles plus récent.

        Il n’y a que dans les pays périphérique qu’il s’est un peu vendu, mais c’est fini, il n’armera jamais aucun grand pays industrialisé.

        Et j’encourage même l’Inde à commander une centaine de Rafale, que Dassault aille s’installer avec sa chaine de production dans une belle maison colonial blanche et qu’il aille chasser le tigre à dos d’éléphant si ça l’amuse, pendant ce temps il ne fera plus de grosse bêtise en France, comme celle de ralentir le Scaf et lui faire perdre des années, car nous pourrions tous en pâtir des conséquences, ça nous concerne directement.

        question pomme verte pas mure vous en faite une belle.

      • Momo dit :

        On se comprend pas:
        . Il faut souligner à tous les mensonges et tentatives de manipulation des sinistres
        . C’est tout
        . Sinon vous les montez au niveau de vos interlocuteurs
        . Ou vous vous abaissez à leur niveau pour ceux qui ne connaissent pas
        . C’est un crédit pour eux dans tous las cas

        L’Afrique c’est autre chose, malheureusement. Quelles qu’en soit les raisons la France est de moins en moins audible.
        Seuls des africains du cru, réalistes et honnêtes sont en mesure d’essayer de faire comprendre aux populations naïves et promptes à la haine qu’elles se font manipuler. Et quand c’est le mensonge d’état, le cas dans beaucoup de pays sans penser qu’à l’Algérie, c’est très difficile.
        Il ne faut pas surestimer l’intelligence du public, c’est aussi vrai au Sud, et nous n’y pouvons plus grand chose.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      Eh oui sans surprise vous nous distillez comme à votre habitude vos états d’âmes sur le Rafale et Dassault…………………….Pour un gonze qui a failli être pilote de chasse cela fait brouillon cependant voyons les choses du bon côté l’A.A.E. l’a échappé belle !

    • Clavier dit :

      @thierry le plus c**….
      Dassault aura certes quelques problèmes avec l’augmentation du prix de l’électricité qui pourrait forcer ses sous-traitants à faire fabriquer les pièces en composites dans des pays mieux gérés que le nôtre… ce qui ne sera pas bien difficile !
      Nos chasseurs « dépassés désormais » comme vous dites si intelligemment , vont continuer à se vendre tant que les calamiteux F-35 que vous affectionnez seront sujets à leurs nombreuses pannes….

    • Aramis dit :

      « Sans surprise, voilà enfin la délocalisation de Dassault qui va aller fabriquer là ou se trouve ses nouveaux clients, » A aucun moment cela ne se fera et personne ne l’envisage.

      « On va enfin en terminer également avec le lobby Dassault en France » Et ce que tu fais, le lobby d’Airbus et LM, on en parle?

      « aissant notre armée de l’air totalement déplumé et en état de précarité avec une poignée de chasseurs dépassés désormais incapable d’assurer durablement la sécurité du territoire. » C’est le pouvoir politique le coupable.

      « Dassault ça n’est pas la France, Dassault c’est les profits et rien d’autre » La france a besoin d’une BITD avec un constructeur d’avion de combat.

      Ta dinde qui ne vole pas va bine d’ailleur? Toujours 800 problèmes pas résoluts ça fait mal. Un petit orage dessus par exemple? MDDDDDDDDDDDDDRRRRRRRR!!!

  31. civis17 dit :

    Pas de sous-marins dans la corbeille? Dommage les plans sont prêts

    • Carin dit :

      @civis 17
      Les indiens sont en train de construire 6 sous-marin Scorpene, sous la houlette des ingénieurs de Naval Group… la « corbeille » à deja été livrée.
      Mais il se pourrait que les indiens veuillent passer à du plus lourd… beaucoup plus lourd… du Suffren… ce qui engage au moins une centrale nucléaire et un centre de retraitement du combustible, ou traitement fait en France.

      • vno dit :

        Le Suffren a été pensé pour être « modulaire ». Les indiens peuvent parfaitement installer leur tranche chaufferie nucléaire. La K90 des Suffren étant assez volumineuse, Ils doivent pouvoir intégrer leur réacteur de SNLE, même si les performances seront inférieures.

      • civis17 dit :

        Merci de l’information

    • Tempo dit :

      La France se propose d’offrir à l’Inde sa technologie pompe-hélice en cas de sélection de Naval Group pour le projet P75-I

  32. mulshoe dit :

    Il faut savoir faire des choix . L’inde est une porte sur l’indo-pacifique, en y incluant l’océan indien . Nous avons avec l’Inde des intérêts communs . La concurrence est rude quoi de plus normal ? UAE-Inde-indonésie : la route est tracée . Je préfère une bonne coopération avec un futur géant démographique ( nul n’est parfait en plus), plutôt qu’une coopération ( soi disant) avec un quelconque pays européen . Nos intérêts sont bien trop éloignés des européens incapables de s’accorder sur l’essentiel . Notre ZEE nous porte vers l’outremer , c’est incontournable et nous ne pourrons pas l’éviter même si nous le voulions . Le principal problème se poserait plutôt dans ces termes : avons nous les moyens de nos ambitions ? Est-on capable d’assumer et d' »exploiter » ces vastes territoires maritimes à notre avantage ? C’est loin d’être gagné . Je le reconnais volontier mais le problème est là , incontournable . Inutile de faire l’autruche . Bien à vous chers amis .

    • Catoneo dit :

      A votre question « avons nous les moyens de nos ambitions ? Est-on capable d’assumer et d’exploiter ces vastes territoires maritimes à notre avantage ?… je répondrais ‘non’.
      La gabegie métropolitaine et l’arrosage inconsidéré de pays tiers pour y jouer à la grande puissance nous interdisent les investissements significatifs de recherche dans notre ZEE et le déploiement de moyens de sûreté.
      Ce régime en faillite consomme nos atouts les uns après les autres et la nation n’a pas de projet.
      D’ici peu (10 ans ?) nous serons exposés en proie.

  33. UnKnown dit :

    Dassault et son écosystème de sous traitants/ partenaires a encore de beaux jours devant lui. Un bon point pour ne pas avoir à baisser son pantalon dans cette sordide histoire de SCAF.

  34. PHILIPPE dit :

    L’Inde et la France sont deux pays qui entendent tracer leur propre route et, hormis les fournitures militaires, les coopérations possibles ne manquent pas : électronique, automobile, recherche médicale et même, pourquoi pas, domaine spatial.

  35. mich dit :

    Bonjour , Chine – Vietnam amis traditionnels ? si vous le dites .

  36. Fabiano dit :

    @ philbeau

    La disparition de la collégialité au sein du PCC, à l’initiative de Xi Jinping, est une erreur historique.
    Il se peut que M. Xi rencontre des problèmes dans les temps qui viennent.

    • Ératosthène dit :

      @Fabiano : Les Chinois se mettent à manifester contre les mesures anti-Corona.

      D’ailleurs, le risque de rebellion est d’autant plus grand qu’il y a environ 30 millions d’hommes de plus que de femmes (117,8 hommes pour 100 femmes).
      Certes, les Émirats arabes unis font mieux avec 274 hommes pour une femme (Par contre, les Martiniquaises ont des ennuis avec 84,5 hommes pour 100 d’entre elles).

  37. KasugaKyosuke dit :

    Le consortium Eurofighter est déjà mort selon les dernières nouvelles des différents experts de l’aéronautique. Les anglais le principal utilisateur l’a déjà littéralement tué en s’équipant de f-35.

    même l’Allemagne et l’Espagne sont déjà entrain de penser à une alternative. Donc je vois mal les indiens se lancer dans une voie sans issue comme celle du typhoon.

  38. PNL dit :

    L’inde serait un excellent partenaire, traditionnellement non aligné sur les États-Unis, alors que l’Allemagne ne s’intéresse qu’aux technologies françaises, ne prenant en compte que ses propres intérêts industriels.

  39. Catoneo dit :

    Jiang Zemin est mort ce matin à Shanghaï.
    Il faisait 19° hier, il neige aujourd’hui.

    Xi Jinping est un piètre stratège à la Poutine, il sauvera le PCC coûte que coûte, mais sans voir la relève qui médite derrière le rideau pour le finir une bonne fois.

  40. Jean-Michel dit :

    Accord conclu entre Dassault Aviation et Airbus sur l’avion de combat du futur

    Le Système de combat aérien du futur (Scaf) franchit une étape clef. Après deux fausses alertes en quinze jours, Éric Trappier, PDG de Dassault Aviation, confirme, dans une interview exclusive au Figaro, et après avoir informé Emmanuel Macron et Sébastien Lecornu, ministre des Armées, avoir trouvé un accord industriel avec Airbus, sur l’avion de combat de nouvelle génération (NGF), composante essentielle du Scaf.
    https://www.lefigaro.fr/societes/accord-conclu-entre-dassault-aviation-et-airbus-sur-l-avion-de-combat-du-futur-20221201