armée de l’air / Archives

Otan : Le général Denis Mercier sera le prochain commandant suprême allié Transformation

Le poste de commandant suprême allié Transformation (SACT) est une chasse gardée des aviateurs, et plus particulièrement des chefs d’état-major de l’armée de l’Air (CEMAA). Ainsi, après les généraux Stéphane Abrial et Jean-Paul Paloméros, le Conseil de l’Atlantique Nord a approuvé, le 23 mars, la nomination du général Denis Mercier [voir la biographie] à cette

Irak : Un avion E3-F AWACS a de nouveau rejoint l’opération Chammal

Le dispositif de l’opération Chammal, qui le nom de la participation française à la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) emmenée par les États-Unis, ne cesse d’évoluer. Ainsi, après le déploiement de 6 Mirage 2000D en Jordanie, le retrait de 3 Rafale (sur 9) de la base d’al-Dhafra (Émirats arabes unis) et l’arrivée sur zone

Les moniteurs simulateur de vol ont désormais leur insigne de brevet de spécialité

Il faut toute une armée pour faire voler les avions de l’armée de l’Air… Et parmi les métiers nécessaires à cette mission, il y en a un qui est d’autant plus méconnu qu’il ne compte que 127 spécialistes : celui de moniteur simulateur de vol. Cette spécialité est relativement « pointue » et demande une formation à

Les hélicoptères Fennec de l’armée de l’Air ont effectué 500 missions en Centrafrique

La force Sangaris, déployée en Centrafrique depuis le 5 décembre 2013, est essentiellement constituées d’unités de l’armée de Terre. Actuellement, ses effectifs ayant été réduits à 1.700 hommes, elle repose notamment sur les groupements tactiques interarmes (GTIA) Turco et Vercors, ainsi que sur divers sous-groupements (transmissions, aéromobile, etc). L’armée de l’Air y est aussi présente

Décès du commandant Paul Ibos, Compagnon de la Libération

Ancien du Groupe de bombardement Lorraine (Squadron 342) et Compagnon de la Libération, le commandant Paul Ibos s’est éteint le 12 mars à Versailles (Yvelines), à l’âge de 95 ans. Né le 18 août 1919 à Saïgon (Indochine), Paul Ibos, dont le père était un général de l’infanterie de marine, s’engage dans l’armée de l’Air

L’interception d’un bombardier russe vue par son équipage

À nouveau, le 18 février, deux avions Eurofighter Typhoon de la Royal Air Force (RAF) ont dû décoller en urgence pour aller intercepter deux bombardiers stratégiques TU-95 « Bear » russes qui volaient « près » des côtes britanniques, au large de la Cornouailles. « Les avions russes ont été escortés par la RAF jusqu’à ce qu’ils soient hors de

Comment gagner du temps et de l’argent? : La base aérienne d’Evreux a trouvé une solution

Depuis que les forces armées sont devenues professionnelles, certaines tâches, comme l’entretien de espaces verts et des locaux, voire même le gardiennage, ont dû être confiée au secteur privé. Il s’agit ainsi de permettre aux militaires de se concentrer sur leur « coeur de métier ». Et pour qu’une externalisation soit décidée, elle doit « assurer dans la

M. Le Drian évoque la « présence intempestive » de bombardiers russes près des côtes françaises

Voilà plus de 10 jours que deux bombardiers stratégiques russes Tu-95 « Bears », transpondeurs coupés, ont survolé la Manche et, semble-t-il, pénétré à l’intérieur de la Flight Information Region (FIR) sans violer les espaces aériens britannique et français. Les deux appareils ont été interceptés par des Eurofighter Typhoon de la Royal Air Force (RAF), puis probablement

L’aviation française a frappé fort dans le nord de l’Irak

Les aviateurs engagés dans l’opération Chammal [ndlr, nom de la participation française à la coalition anti-Daesh] ont été très actifs au cours de ces 7 derniers jours. Ainsi, selon le compte-rendu de l’État-major des armées (EMA), 22 mission aériennes ont été effectués au-dessus du territoire irakien, dont 5 ont donné lieu à des frappes contre

Boko Haram : L’aviation française effectue des vols de reconnaissance près du Nigeria

Dans un premier temps, on pense avoir mal entendu. Puis, quand on lit le texte de l’allocution prononcée le 3 février par le président Hollande lors de l’hommage national rendu aux 9 aviateurs victimes du drame d’Albacete, le doute n’est plus permis. « Cette mission d’entrainement était destinée à préparer nos forces pour assurer les interventions