armée de l’air / Archives

Un avion-ravitailleur C-135 FR et deux Rafale contraints à une escale technique à Malte

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, ne le cache pas (ou plus) : en Libye, les forces françaises ont la mission de « recueillir le maximum de renseignements, par différents moyens », avait-il expliqué lors d’une audition à l’Assemblée nationale, en septembre 2016. Et cela, afin de surveiller l’évolution des organisations jihadistes, dont l’État islamique,

Décès du général Roland Glavany, le pilote d’essai du Mirage III

L’an passé, André Turcat, le pilote d’essai du Concorde et des avions expérimentaux Gerfaut et Griffon II nous quittait. Il vient d’être rejoint par une autre grande figure de l’aéronautique française de l’après-guerre : le général Roland Glavany, 94 ans, s’est éteint ce 16 janvier, à Issy lès Moulineaux. Le destin de ce pilote d’essai

Chammal : Le nombre de frappes françaises contre l’État islamique a presque doublé en 2016

  Après les attentats de Paris et de Saint-Denis du 13 novembre 2015, la force Chammal – nom de la participation française à l’opération anti-jihadiste Inherent Resolve, dirigée par les États-Unis – a vu son activité significativement augmenter. Ainsi, en 2016, l’aviation française (armée de l’Air et aéronavale) a effectué 684 frappes contre les positions

Un deuxième système de 3 drones MQ-9 Reaper a été livré à l’armée de l’Air

En décembre dernier, les trois drones MQ-9 Reaper engagés par l’armée de l’Air dans l’opération Barkhane, au Sahel, ont franchi le seuil symbolique des 12.000 heures de vol depuis leur entrée en service, en 2014. Autant dire que, grâce à leur excellent taux de disponibilité (86,5%), leur activité est intense. Pour rappel, un sytème de

Fin de mission pour les 4 Mirage 2000-5 français en Lituanie

Présents à Siauliai (Lituanie) depuis septembre 2016 pour assurer la surveillance de l’espace aérien des pays baltes dans le cadre de la mission Baltic Air Policing, les 4 Mirage 2000-5 du Groupe de Chasse 1/2 Cigognes viennent d’être relevés par 4 autres F-16 des forces aériennes néerlandaises. En effet, ce 5 janvier, le commandant du

La Direction générale de l’armement a commandé de nouveaux kits AASM Block 4

Pendant un temps, et faute de nouvelles commandes, la production de kits AASM (Armement Air-Sol Modulaire), destinés à être montés sur des corps de bombes afin de rendre ces dernières plus précises, était menacée. Mais l’activité opérationnelle soutenue de l’aviation française (armée de l’Air et aéronavale) et les commandes d’avions Rafale par l’Égypte, le Qatar

Pilatus annonce la commande de 17 avions PC-21 pour la formation des pilotes de chasse français

Le ministère français de la Défense est plutôt discret au sujet du programme FOMEDEC (Formation modernisée et entraînement différencié des équipages de chasse), lequel est très important pour l’armée de l’Air étant donné qu’il lui permettra d’économiser environ 110 millions par an. Connu également sous le nom de « Cognac 2016″, ce programme vise à transférer

Selon le président Hollande, les Rafale français ont frappé l’EI à Palmyre

Comme il l’avait annoncé lors de ses voeux au soir du 31 décembre, le président Hollande a rencontré l’exécutif irakien ainsi que les 500 soldats français qui assurent des missions de conseil, de formation et d’appui d’artillerie en Irak. Alors que l’État islamique (EI ou Daesh) a revendiqué, ce 2 janvier, un attentat qui a

Chammal : L’armée de l’Air a envoyé deux Rafale de plus en Jordanie

Étant donné que le groupe aéronaval constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle, avec ses 24 Rafale M et ses 2 appareils de guet aérien E-2C Hawkeye, a quitté la Méditerranée orientale et donc le dispositif de l’opération Chammal, l’armée de l’Air a, en quelque sorte, pris la relève en affectant deux Rafale supplémentaires à

La DGA a lancé la rénovation du système de surveillance spatiale GRAVES

Mis en service en 2005, le système radar GRAVES (Grand réseau adapte à la veille spatiale), qui permet de suivre des débris spatiaux ainsi que les satellites d’observation et d’écoute étrangers évoluant à une altitude comprise entre 400 et 1.000 km, est exploité par le centre opérationnel de surveillance militaire des objets spatiaux (COSMOS), installé