armée de l’air / Archives

30% des aviateurs déployés au profit des opérations spéciales proviennent d’unités classiques

L’armée de l’Air met à la disposition du Commandement des opérations spéciales (COS) trois unités spécialisées : le Commando parachutiste de l’Air (CPA) 10, l’escadron de transport 3/61 « Poitou » et, plus récemment, l’escadron d’hélicoptères 1/67 « Pyrénées ». Soit 650 aviateurs environ. Pour autant, ces unités ne sont pas les seules concernées par les opérations spéciales. C’est

Le B-737 d’Air Algérie intercepté dans l’espace aérien français aurait respecté la procédure, assure sa compagnie

Dans la matinée du 9 janvier, sur ordre de la Haute autorité de défense aérienne (HADA), un Mirage 2000C en alerte sur la base aérienne d’Orange-Caritat a décollé pour intercepter un avion B-737 de la compagnie Air Algérie assurant une liaison entre Constantine et l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry. Selon les explications de l’armée de l’Air, et

L’armée de l’Air retire ses quatre drones MALE Harfang du service

Il aura, malgré lui, illustré les tergiversations françaises en matière de drones MALE (moyenne altitude longue endurance). Le Harfang, qui a quand même rendu de bons services en Afghanistan et au Mali, a tiré sa révérence, à l’issue d’une d’une cérémonie organisée le 8 janvier sur la base aérienne 709 de Cognac-Châteaubernard. Quand, au début

L’armée de l’Air reçoit son premier avion de transport C-130J-30 Super Hercules

Après l’attribution, par la Direction générale de l’armement (DGA) de son certificat de type militaire, le premier des quatre avions de transport tactique C-130J-30 Super Hercules commandés auprès du constructeur américain Lockheed-Martin, s’est posé sur la base aérienne 123 d’Orléans-Bricy, ce 22 décembre. C’est un petit évènement dans la mesure où il n’est pas si

Les Airbus A340 de l’armée de l’Air pas assez « confortables » pour le Premier ministre?

Le voyage du Premier ministre, Édouard Philippe, en Nouvelle-Calédonie aurait dû être sans histoire. Sauf que, pour le retour en métropole, 350.000 euros ont été dépensés afin d’affréter un Airbus A340 de la compagnie Aero Vision pour effectuer la liaison entre Tokyo et Paris, alors qu’un avion du même type de l’escadron de transport 03.060

Le Qatar commande 12 Rafale de plus et signe une lettre d’intention pour acquérir 490 VBCI

Le président Macron n’aura pas fait le déplacement au Qatar pour rien. Au soir de ce 7 septembre, il repartira de Doha après avoir signé plusieurs contrats d’un montant total dépassant les 10 milliards d’euros. Dans le détail, la vente de 50 Airbus A321 a été conclue et la concession du métro de Doha ainsi

Mme Parly a confirmé l’intérêt du Qatar pour l’achat de 12 avions Rafale supplémentaires

Quand, en mai 2015, le Qatar a signé un contrat portant sur l’acquisition de 24 avions Rafale auprès de Dassault Aviation, il était question d’un option sur 12 appareils supplémentaires. Depuis quelques semaines, l’on prête à Doha l’intention de lever cette dernière. Ce qu’a confirmé Mme le ministre des Armées, Florence Parly, sur les ondes

L’armée de l’Air recevra bientôt un A400M « Atlas » capable de ravitailler les avions de chasse en vol

La France a reçu, le 22 novembre, son 12e avion de transport A400M « Atlas », à savoir le MSN62, sur les 50 qu’elle a commandés. La Direction générale de l’armement (DGA) vient de l’annoncer via un communiqué diffusé ce jeudi. Cet appareil rejoindra la base aérienne 123 d’Orléans-Bricy d’ici les prochains jours. Par rapport aux précédents

Avions de combat : Le directeur d’Airbus DS plaide en faveur d’une « collaboration intense » avec Dassault

L’avenir de l’aviation de combat en Allemagne et en France s’annonce confus car plusieurs priorités se chevauchent. Côté allemand, l’on cherche un successeur au Panavia Tornado, dont le début du retrait du service actif est prévu en 2025. Et, pour le moment, la préférence du chef d’état-major de la Luftwaffe, général Karl Müllner, va à

Les enjeux de la prochaine Loi de programmation militaire : L’armée de l’Air

L’armée de l’Air a dû consentir de gros efforts lors des deux dernières Lois de programmation militaire (LPM). Ce qui s’est traduit par la fermeture de 17 bases aériennes, la suppression de la moitié de ses commandements et de ses directions, une déflation importante de ses effectifs et le décalage de certains programmes majeurs sur