armée de l’air / Archives

Le contrat de développement et d’intégration du Rafale F4 a été notifié

En mars 2017, lors d’une réunion du comité ministériel des investissements, Jean-Yves Le Drian, alors ministre de la Défense, avait donné le feu vert à la mise au point de la version F4 du Rafale. Restait alors à notifier le contrat pour lancer ce projet. Ce qui a été fait ce 14 janvier. En effet,

Centrafrique : Deux Mirage 2000 français ont fourni un appui aérien à la mission des Nations unies à Bambari

Contrariés par le déploiement des Forces armées centrafricaines [FACa] dans des régions où ils tirent profit de l’exploitation des ressources naturelles, au moins deux groupes armés de l’ex-coalition rebelle de la Séléka, à savoir le Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique [FPRC] et l’Union pour la paix en Centrafrique [UPC] sont passés à

L’Agence de l’innovation de Défense lance un défi pour améliorer la sécurité des bases aériennes

Dans un rapport pour avis sur le « soutien et la politique de défense », publié en novembre 2016, et alors que le Plan Cuirasse avait été activé depuis les attentats de janvier 2015, il avait été fait état de 31 tentatives d’intrusion dans des enceintes militaires, soit cinq fois plus par rapport à l’année précédente. Les

L’armée de l’Air annonce le décès de l’équipage du Mirage 2000D qui s’est écrasé dans le Jura

Les dernières nouvelles en provenance de la commune de Mignovillard, où un Mirage 2000D de la 3e Escadre de chasse s’st écrasé, le 9 janvier, ne laissaient guère de place à l’optimisme. Malheureusement, l’armée de l’Air a officiellement annoncé le décès du pilote et du navigateur officier système d’armes de l’appareil. « Le chef d’état-major de

Un Mirage 2000D porté disparu alors qu’il survolait le Jura [MàJ]

Un Mirage 2000D de la 3e Escadre de chasse, implantée sur la base aérienne 133 de Nancy-Ochey, a disparu des écrans radar alors qu’il survolait le massif du Jura, ce 9 janvier, en fin de matinée. Le plan SATER [sauvetage aéroterrestre] a immédiatement été déclenché pour retrouver l’appareil ainsi que son pilote et son navigateur

Pendant la trêve des confiseurs, les forces françaises ne lèvent pas le pied contre les groupes jihadistes

Contrairement à ce que laisse entendre le président Trump pour justifier le retrait des militaires américains de Syrie, l’État islamique [EI ou Daesh] n’est pas encore totalement vaincu : le rythme opérationnel de la force « Inherent Resolve », dirigée par les États-Unis, en témoigne. Entre le 9 et le 15 décembre, cette dernière a effectué pas

Mali : Une frappe aérienne française a éliminé au moins six jihadistes près de la frontière avec le Niger

Dans la nuit du 19 au 20 décembre, des éléments d’un groupe armé terroriste [GAT] ont été neutralisés au Mali, près de la frontière avec le Niger, par une frappe aérienne effectuée par un Mirage 2000 de la force française Barkhane. Selon le porte-parole de l’État-major des armées [EMA], le colonel Patrik Steiger, « au moins

Trois Rafale et un Awacs envoyés en Guyane pour surveiller le lancement du satellite militaire CSO-1

En temps normal, le « Dispositif particulier de sûreté aérienne » déployé par les Forces armées en Guyane [FAG] pour protéger le centre spatial de Kourou quand il est prévu de lancer une fusée Ariane emportant une charge utile civile se limite à deux hélicoptères Fennec de l’ET-68 « Guyane Antilles » aptes à conduire des mesures actives de

Comment l’armée de l’Air imagine son futur « système » de combat?

Le 29 novembre, le chef d’état-major de l’armée de l’Air, le général Philippe Lavigne, a dévoilé son « Plan de vol », c’est à dire un nouveau plan stratégique, dont les grandes lignes ont déjà été évoquées par Zone Militaire au début de ce mois. Pour résumer, et afin de profiter de la dynamique de « remontée en

Quatre Rafale du « Normandie-Niémen » invités à un exercice conjoint de la RAF et de l’US Air Force

Quatre fois par an, la Royal Air Force et l’US Air Force organisent un exercice conjoint appelé « Pointblank », du nom de l’offensive alliée de 1943 contre l’industrie militaire allemande, laquelle mobilisé les bombardiers du RAF Bomber Command et ceux de la 8th Air Force américaine. Jusqu’à présent, l’armée de l’Air française n’avait jamais été conviée