antimissile / Archives

Ankara doute de son choix en faveur d’un système de défense aérienne chinois

Quand un pays membre de l’Otan, en l’occurrence la Turquie, annonce avoir choisi un système de défense aérienne chinois, cela ne manque pas de provoquer quelques remous dans la mesure où des informations confidentielles pourraient être transmises à Pékin, ce qui serait de nature à compromettre les procédures entre les Alliés. Et si le founisseur

Second essai réussi pour le système antimissile israélien Arrow 3

En février 2013, l’armée israélienne avait procédé, avec succès, à un premier test de son dernier système de défense anti-missile Arrow 3, développé conjointement par Israël Aerospace Industries (IAI) et le groupe aéméricain Boeing. A l’époque, il s’était agi de valider le contrôle de la trajectoire du missile intercepteur. Près d’un an plus tard, soit

Les pays baltes et la Pologne à portée de tir de missiles russes Iskander

Le bouclier antimissile qu’entend mettre en place l’Otan en Europe ne vise personne en particulier. Mais l’argument généralement avancé pour expliquer sa raison d’être porte sur la menace que représente les missiles balistiques iraniens, lesquels pourraient être dotés de têtes nucléaires. De son côté, la Russie exige la garantie écrite que ce système de défense

Malgré un dernier test réussi, l’avenir du système de défense aérienne MEADS reste incertain

Même son avenir n’est pas assuré, le programme MEADS (Multinational Extended Air Defense System), développé conjointement par Lockheed-Martin et les fililales de MBDA en Allemagne et en Italie, a franchi une étape supplémentaire avec un dernier essai réussi, réalisé le 6 novembre dernier sur le polygone de tir de White Sands, aux Etats-Unis. Il s’est

La Turquie justifie sa décision d’acquérir des systèmes chinois de défense aérienne

Le choix d’Ankara d’acquérir une douzaine de batteries de défense aérienne de type Hongqui (ou HQ-9 SAM) auprès de l’industriel chinois China Precision Machinery Import-Export Corporation (CPMIEC), à l’issue d’un appel d’offres lancé en 2009, n’a pas manqué de susciter de l’incompréhension voire de l’irritation aux Etats-Uns et au sein de l’Otan, dont la Turquie

La Turquie a choisi un système de défense aérienne chinois

Pour une surprise, c’en est une! Et elle est de taille. En effet, la groupe chinois China Precision Machinery Import-Export Corp (CPMIEC) a remporté l’appel d’offres lancé par Ankara afin de doter les forces turques d’un système anti-missile. Il a été « décidé d’entamer les pourparlers avec la compagnie CPMIEC de la république populaire de Chine

MBDA va livrer des missiles de défense aérienne Aster-30 à Singapour

Le missilier européen MBDA a obtenu son premier contrat à l’exportation pour la version terrestre de son missile de défense aérienne Aster-30. En effet, Singapour a annoncé, le 16 septembre, avoir retenu ce système afin de remplacer ses I-Hawk d’origine américaine. Cependant, peu de précisions ont été données au sujet de ce contrat. Lors de

Londres donne le feu vert à la production du système surface-air Sea Ceptor

Bonne nouvelle pour le missilier européen MBDA. Le ministère britannique de la Défense (MoD) vient de lui notifier, à l’occasion du salon DSEI, un contrat de 296 millions euros afin de lancer la production du système suface-air Sea Ceptor (ou FLAADS, pour Future Local Area Air Defense System). En janvier 2012, MBDA avait déjà décroché

Un test antimissile israélien a donné un coup de chaud aux responsables russes

Le ministère de la Défense russe a annoncé avoir détecté, ce 3 septembre, à 10h16, heure de Moscou, les tirs de deux missiles balistiques en mer Méditerranée. Etant donné le contexte actuel, marqué par une possible intervention militaire contre le régime de Bachar el-Assad en Syrie, cette information n’a pas manqué de provoquer de l’agitation.

Nouvel échec pour le système antimissile Ground-Based Midcourse Defense

En mars dernier, lors de l’annonce du renforcement du bouclier antimissile américaine, le chef du Pentagone, Chuck Hagel, s’était dit confiant au sujet du programme Ground-Based Midcourse Defense, et cela malgré l’accumulation d’essais s’étant soldés par des échecs. Ce système repose sur le GBI (Ground Based Inteceptor), un missile intercepteur utilisant un « véhicule exo-atmosphérique », qui